LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La France menacée puis assujettie (1939-1945) 


Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé
se condamnent à le revivre.
G. Santayana





Retour au sommaire de "La France menacée puis assujettie"



 
La France sous le régime de
l'ÉTAT FRANÇAIS
     
 Janvier - Août  1944







vignette petits colis


1ER JANVIER 1944 :
Rétablissement des vignettes-taxe pour l'envoi de « petits colis » par la SNCF (Dallay petits colis 32af / 39af avec filigrane et 32sf/39sf sans filigrane).
En effet l'invasion de la zone Nord en mai-juin 1940 avait conduit au pillage des gares et des vignettes en vigueur à cette époque. La SNCF avait donc décidé de les supprimer et de comptabiliser l'envoi des petits colis par les gares de départ et d'arrivée.
Les "petits colis" (0 à 50 kg) de la SNCF étant moins onéreux (trois types d'envoi, 36 zones géographiques et 6 tranches de poids) que les "colis postaux" (0 à 20kg, tranches de poids indépendantes de la distance), leur quadruplement entre 1940 et 1943 incitait à cette opération. ("Transports de la France en guerre" par Marie-Noëlle Polino page 162)
A partir du 1er janvier 1946, les vignettes-taxe "petits colis" seront valables pour tous les colis (voir à cette date).



DÉBUT 1944 :
Environ 650 000 ouvriers sont en Allemagne au titre du S.T.O. et près de 2 000 000 travaillent en France même, pour l'Allemagne.
La participation de la main-d'oeuvre française à l'effort de guerre allemand a été considérable. Plus de trois millions et demi de Français travaillent directement pour le Reich.
En Allemagne, il y a 40 000 volontaires, 650 000 hommes requis au titre du S.T.O. et 900 000 prisonniers, dont une partie est transformée en travailleurs libres.

En France, un million de Français sont dans les Rüstung Betriebe qui travaillent à 100% pour les Allemands (Organisation Todt du nom du Ministre d'Etat aux Armements du Reich de 1940 à 1942) et un million sont dans les Speer Betriebe travaillant à 80% pour l'Allemagne.



5 JANVIER 1944 :
Le Commissaire général des Chantiers de Jeunesse de la Porte du Theil et le Secrétaire Général à la Police René Bousquet, proches du maréchal Pétain, sont arrêtés par les Allemands.

DEBUT 1944 :
25% de la production de viande et 70% de la production de l'industrie automobile sont destinés à l'occupant.

Philippe Henriot
7 JANVIER 1944 :
Philippe Henriot devient Secrétaire d'État à la Propagande.

CFLN 10 JANVIER 1944 :
Ordonnance du C.F.L.N. créant les Commissaires de la République.
Les Commissaires de la République se substitueront aux préfets régionaux de Vichy et seront les pièces maitresses de l'édifice. Leur mission sera d'installer par tous les moyens et dans les plus brefs délais le pouvoir de droit face à tous les pouvoirs de fait.



Victor basch
10 JANVIER 1944 :
La Milice assassine à Lyon Victor Bash, philosophe, universitaire français d'origine hongroise et cofondateur et président de la Ligue des Droits de l'Homme.
Un timbre à sa mémoire a été émis en 1986 (Y&T France n°2415).



20 JANVIER 1944 :
Création des Cours Martiales de Justice spécialisées dans le jugement des « terroristes ».
C'est une procédure exceptionnelle, sans avocat, sans recours, en cas « de flagrant délit d'activité terroriste » .

Anzio 22 JANVIER 1944 :
Les Alliés débarquent à Anzio à 50 km de Rome, prenant à revers les forces allemandes de la ligne Gustav.
Un timbre des Îles Marshall (Y&T Marshall No 495) est consacré à ce débarquement.


30 JANVIER 1944 :
Le maréchal Pétain approve la rédaction finale de son projet de Constitution.

Elle ne sera jamais promulguée.

texte complet dans http://mjp.univ-perp.fr/france/co1944p.htm



Médaille de la Résistance CFLN 1ER FÉVRIER 1944 :
Création des Forces Françaises de l'Intérieur (F.F.I.) qui comprennent l'Armée Secrète (gaulliste), les Francs-Tireurs et Partisans (communistes) et l'Organisation de Résistance de l'Armée (giraudiste).
La liaison entre les F.F.I. et le C.N.R. est assurée par le CO.M.AC. (Comité Militaire d'Action).



2 FÉVRIER 1944 :
Le S.T.O. est étendu à tous les Français de 16 à 60 ans.
Nombre d'entre eux prendront le maquis au lieu d'aller travailler en Allemagne.
Une oblitération grand format simple cercle a été émise en 1972 «27° CONGRES NATIONAL / 13 MARSEILLE // GRT NATL REFRACTAIRES MAQUISARDS // (portraits)» 6-7/5/72.

27ème Congrès du GNRM






LE MAQUIS DES GLIÈRES (Haute-SAVOIE)

Médaille de la Résistance 13 FÉVRIER - 26 MARS 1944 :
Position géographique du plateau des Glières


Sur le plateau des Glières (Haute - Savoie) environ 500 maquisards repoussent l'attaque menée par les forces de Pierre Laval, notamment la «Franc-Garde", la force armée de la Milice qui participe aux combats et à la chasse aux maquisards.
Les Allemands alors prennent les choses en main avec 5 000 hommes, des automitrailleuses et des avions; ils anéantissent le maquis.

25 MAI 1947 :
Inauguration par Vincent Auriol du Cimetière de Morette sur le Plateau des Glières.
Un bureau temporaire spécial est ouvert à cette occasion avec oblitértion " INAUGURATION DU CIMETIERE DE MORETTE / THONES // PLATEAU / DES / GLIERES / 25 MAI 1947".

Cimetière de Morette
recto

Un timbre de France à 0,30 «A LA MEMOIRE DES RESISTANTS DES GLIERES» (Y&T France n°1380) rappelle ces combats.

Plusieurs oblitérations commémorent cet évènement :
    A la mémoire des résistants des Glières

  • cachet grand format illustré simple cercle «A LA MEMOIRE DES RESISTANTS / THORENS-GLIERES (Hte SAVOIE) // (monument)» 23/3/63,


  • 19ème anniversaire

  • cachet grand format illustré double cercle «XIXE ANNIVERSAIRE DES COMBATS-PETIT BORNAND / LES GLIERES (Hte SAVOIE) // (dessin)» 31/3/61.


  • cachet grand format illustré double cercle"MONUMENT A LA RESISTANCE / 74 THORENS GLIERES // (monument)" 1-2 /9/73 31/3/61.
  • Monuments aux Glières

  • Un prêt à poster sera également émis avec le symbole du monument et texte "MONUMENT NATIONAL / DE LA RESISTANCE / NECROPOLE NATIONALE / DE MORETTE / MUSEE DEPARTEMENTAL / DE LA RESISTANCE"31/3/61.
  • PAP Glières
    Prêt-à-poster

  • une oblitération temporaire "COMBATS DU MAQUIS DES GLIERES - 50e ANNIVERSAIRE / 74 THORENS - GLIERES // 31 janvier - 26 mars 1944 / (monument des Glières) / 26 mars 1994".
  • Monument des Glières cachet monument des Glières
    Monument à la gloire des combattants du maquis des Glières

  • Trois oblitérations de la région des Glières le 9 avril 1994 pour l'émission du timbre "Hommage aux maquis".
1er jour timbre Maquis Glières Glières oblitération temporaire Oblitération temporaire Thônes Glières
Oblitération Premier Jour de "74 THONES" Oblitération "74 LE PETIT BORNAND LES GLIERES" Oblitération "74 THORENS LES GLIERES"

  • une oblitération mécanique SECAP type 2 flamme à gauche "THORENS - GLIERES / (statue, village, monument en mémoire des combattants des glières) / Eté-Hiver/ Berceau de Saint-François de Sales"et couronne "74 THORENS GLIERES / HTE SAVOIE" en 2003 .
  • OMEC Thorens et monument




    19 FÉVRIER 1944 :
    De nouveaux journaux collaborationnistes peuvent être envoyés en Allemagne, notamment aux prisonniers de guerre et aux ouvriers requis pour le S.T.O..

    Envoi de journaux en Allemagne
    suite et fin



    Médaille de la Résistance

    LE GROUPE MANOUCHIAN

    21 FÉVRIER 1944 :
    Exécution de Missah Manouchian par les Nazis.
    Le réseau Manouchian était constitué de 23 résistants communistes, dont 20 étrangers, des Espagnols rescapés de Franco, enfermés dans les camps français des Pyrénées, des Italiens résistant au fascisme, Arméniens, Juifs surtout échappés à la rafle du Vel'd'Hiv de juillet 1942 et dirigé par un Arménien, Missah Manouchian. Il faisait partie des Francs-tireurs et partisans - Main-d'œuvre immigrée (F.T.P. - M.O.I.).
    Ils sont arrêtés en novembre 1943 et jugés en février 1944, condamnés à mort le 21 février 1944. Les 22 hommes sont fusillés le même jour au fort du Mont-Valérien.
    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Affiche_rouge

    La propagande de l'État Français fait apposer un peu partout en France une "Affiche Rouge" mettant en avant le fait que le groupe est composé essentiellement d'étrangers.

    L'Affiche Rouge
    l'« Affiche Rouge »

    La mémoire de Missah Manouchian et de son réseau est commémorée par un porte-timbre «GLOIRE AUX HEROS / DU GROUPE / MANOUCHIAN-BOCZOV // 1944-1984", lorsque la polémique rebondit en 1984 au sujet des responsables de sa dénonciation.

    Porte timbre à la gloire du groupe Manouchian
    Porte timbre «GLOIRE AUX HEROS / DU GROUPE / MANOUCHIAN-BOCZOV // 1944-1984»

    Un "Collector" de dix autocollants TVP 20g "mort pour la France" a été également réalisé en 2008.

    Collector Manouchian

    Note : La "Main d'Œuvre Indigène, Nord-Africaine et Coloniale" (M.O.I.), qui regroupait les ouvriers coloniaux envoyés de force en métropole en 1939/40 pour remplacer les ouvriers français mobilisés, ne doit pas être confondue avec la "Main d'Œuvre Immigrée" (M.O.I.) organisation syndicale d'obédience communiste créée en 1923 et regroupant des étrangers immigrés de toutes origines .



    CFLN 29 FÉVRIER 1944 :
    Ordonnance du C.F.L.N. confiant les pouvoirs de police aux Commissaires de la République lors de la Libération du territoire.



    Médaille de la Résistance
    Max jacob 1er jour
    5 MARS 1944 :
    Le poète Max Jacob, résistant, juif converti au catholicisme, meurt au camp de concentration de Drancy.
    Un timbre lui a été consacré en 1976 (Y&T France n°1881).
    Deux oblitérations temporaires grand format simple cercle lui ont également été consacrées :
    • «MAX JACOB 1876-1944 / 29 QUIMPER // PREMIER JOUR 22 JUILLET 1976 // (portrait)»


    • et «MAX JACOB A SAINT BENOIT / 45 SAINT BENOIT SUR LOIRE // EXPOSITION / (portrait)» 30/31 octobre 1976 sans cercle d'encadrement.

    • Max jacob à Saint-Benoît



    14 MARS 1944 :
    Dissolution de l'Association des Anciens des Chantiers de Jeunesse (A.D.A.C.) à la demande des autorités allemandes.
    Il restera un liquidateur par département.

    ADAC
    Lettre à en-tête de l'Association Des Anciens des Chantiers de Jeunesse oblitérée Clermont-Ferrand 10 août 1943

    MARS 1944 :
    Exécution de prisonniers pris au hasard dans les prisons de Limoges et de Périgueux après les attentats contre la Gestapo.

    MARS 1944 :
    Des villages entiers sont incendiés : Rouffignac en Dordogne, Verjon dans l'Ain….



    CFLN 14 MARS 1944 :
    Ordonnance du C.F.L.N. sur la délégation de pouvoir et l'exercice de l'autorité militaire au cours des combats.



    Timbres FM

    Médaille de la Résistance 15 MARS 1944 :
    Création par le C.N.R. des «Milices Patriotiques», essentiellement recrutées par les communistes dans les entreprises, les quartiers, les villages et dont le but théorique est de maintenir l'ordre.

    Mère Elisabeth
    MARS 1944 :
    Arrestation à Lyon de Mère Elisabeth, supérieure de Notre-Dame de Compassion et déportation à Ravensbrück.
    Elle se joindra volontairement à un groupe de condamnés partant pour la chambre à gaz.
    Un timbre lui a été consacré en 1961 (Y&T France n°1291) avec "premier jour" en Algérie.
    Une oblitération temporaire illustrée grand format lui a été également consacrée «"IN MEMORIAM» MERE-ELISABETH / . LYON . // (portrait)» 22/4/61.

    FDC Mère Elisabeth




    CFLN MARS 1944 :
    Alexandre Parodi, est nommé délégué général du général de Gaulle, aidé par un délégué pour chaque zone, il est assisté par le délégué militaire national Jacques Chaban-Delmas, lui-même relayé par un délégué par zone et par des commissions techniques : Émile Laffon et Michel Debré y ont la charge de choisir les hommes (Commissaires de la République et Préfets) qui vont assurer l'autorité de l'État lors de la Libération.
    En mars 1944, à la demande du général de Gaulle, il devient délégué général du Comité Français de Libération Nationale en France occupée, succédant à ce poste, après le préfet Émile Bollaert, à Jean Moulin. Il est l'intermédiaire entre le Conseil National de la Résistance, le futur Gouvernement Provisoire de la République Française à Alger et les organisations de résistance sur le terrain et jouera un grand rôle dans la Libération de Paris.

    (Voir aussi au 2 juin 1944)






    17 MARS 1944 :
    Marcel Déat est nommé Ministre du Travail.

    20 MARS 1944 :
    Condamnation à mort puis exécution à Alger de l'ancien Ministre de l'Intérieur de Vichy, Pierre Pucheu.

    Médaille de la Résistance 22 MARS 1944 :
    Pierre Brossolette

    Pierre Brossolette, journaliste et brillant universitaire, conseiller politique du général de Gaulle, ayant travaillé à l'unification des réseaux de Résistance et à l'origine de la création du C.N.R., se jète du cinquième étage de la Gestapo à Paris.
    Un timbre lui a été consacré en 1957 (Y&T France n°1103).

    Mémorial leonce Vieljeux

    26 MARS 1944 :
    Arrestation et déportation au Struthof, où il sera exécuté en septembre 1944, du Maire de La Rochelle Léonce Vieljeux.
    Une oblitération temporaire rappelle cette arrestation «MEMORIAL LEONCE VIELJEUX / . LA ROCHELLE // (portrait)» 26/3/60.
    Un timbre a été émis également à sa mémoire en 1960 (Y&T France n°1251).




    27 MARS 1944 :
    Le gouvernement Laval autorise l'engagement de Français dans les Sigle SS .

    Voir le chapitre "Les Volontaires Français sous l'uniforme allemand"




    LE MASSACRE D'ASCQ

    1ER AVRIL 1944 :
    A Ascq, près de Lille, 86 civils sont massacrés par les Sigle SS, à la suite du sabotage d'un train.

    Plusieurs oblitérations mécaniques commémorent cette tragédie :
    • Une oblitération mécanique temporaire SECAP type 2, flamme à gauche "1944- ASCQ-1984 / SOUVENEZ-VOUS / NUIT DES RAMEAUX" et couronne "59 VILENEUVE D'ASCQ PPAL"

    • OMEC Ascq

    • Une oblitération mécanique temporaire SECAP type 2, flamme à gauche «1944-1989 / 45ème ANNIVERSAIRE / DU MASSACRE D'ASCQ» et couronne «59 VILLENEUVE D'ASCQ PPAL / NORD» .

    • OMEC Ascq


    • Une oblitération mécanique temporaire SECAP type 2, flamme à gauche «1944-1999 / 55ème ANNIVERSAIRE / DU MASSACRE D'ASCQ» et couronne «59 VILLENEUVE D'ASCQ PPAL / NORD» .

    • 55ème anniversaire du massacre de Villeneuve d'Ascq

    • Une "Prêt-à-Poster" repiqué pour le 55ème anniversaire.

    PAP Ascq


    CFLN 4 AVRIL 1944 :
    Ordonnance faisant du président du C.F.L.N. le Chef des Armées et le Président du Comité de Défense Nationale.





    LA RAFLE DES ENFANTS JUIFS D'IZIEU

    6 AVRIL 1944 :
    Rafle de 44 enfants juifs qui avaient été cachés à Izieu (Ain) et de 7 éducateurs.
    Ils seront exterminés à Auschwitz.

    Epreuve enfants izieux
    gravure + timbre + cachet 1er jour

    OMEC maison d'Izieu

    Klaus barbie



    Klaus Barbie, chef de la Gestapo à Lyon fut l'organisateur de cette rafle.



    CFLN 9 AVRIL 1944 :
    Le général Giraud est démis de ses fonctions de Commandant en Chef de l'Armée.



    18 AVRIL 1944 :
    Une note parue au B.O. précise la complexité des envois de colis de la zone Sud vers les ouvriers français en Allemagne.

    Envoi de colis à partir de la zone sud
    suite
    suite
    suite et fin
    suite et fin

    Bulletin de colis expédié via le CGMOFA
    Bulletin de colis envoyé par la Croix-Rouge de Toulouse (zone Sud) via le Comité Général de la Main d'Oeuvre Française en Allemagne qui ensuite envoie le colis de la Zone Nord vers l'Allemagne.

    CFLN 21 AVRIL 1944 :
    Ordonnance du C.F.L.N. portant organisation des pouvoirs civils après la Libération.
    A la tête des Comités de la Libération, Francis Closon, envoyé du général de Gaulle et de Emmanuel d'Astier de la Vigerie, Commissaire à l'Intérieur, a bataillé avec succès depuis l'été 1943 pour que les Comités Locaux et Départementaux de Libération, nés de la clandestinité et au sein desquels siègent toutes les forces résistantes, soient à part égale les animateurs du renouveau, les régulateurs de l'impatience et les pare-feu derrière lesquels les fonctionnaires d'autorité pourront manoeuvrer.
    Ils doivent remplacer les autorités départementales et municipales mises en place par les gouvernements pétainistes.
    La pyramide des comités, coiffée par le C.N.R. lui-même, ne pourra en aucun cas être assimilée à un contre-pouvoir.
    Les C.D.L. doivent rassurer les populations, accueillir les représentants de l'État, donner aux préfets l'essentiel de leur efficacité et rester dans le rôle d'une assemblée consultative provisoire qui se substitue aux anciens conseils régionaux.
    L'ordonnance prévoit qu'une Assemblée Constituante sera élue moins d'un an après la libération du territoire.




    21 AVRIL 1944 :
    Bombardement allié à Paris qui fait 641 morts et 2 000 blessés.

    24 AVRIL 1944 :
    Émission d'un timbre pour le 88 ème anniversaire du maréchal Pétain.
    Cette émission aurait été inspirée par les timbres émis régulièrement pour les anniversaires du Führer !
    Le même jour sont émis deux timbres en l'honneur de la Corporation Paysanne et de la Charte du Travail, "héritage" du maréchal.

    Anniversaire du Maréchal epreuve de luxe
    Epreuve de luxe avec les trois timbres, symboles de l'action du Chef de l'État.


    88ème anniversaire
    Épreuve d'atelier intermédiaire dite 1er état du 23 décembre 1943

    26 AVRIL 1944 :
    Première visite à Paris du Maréchal Pétain depuis la défaite.
    L'accueil est enthousiaste.

    Le Petit Parisien rapporte la visite

    Des souvenirs philatéliques privés seront édités à cette occasion.

    Visite pétain

    Accueil du maréchal  Pétain par le cardinal Suhard
    Accueil du maréchal Pétain par le cardinal Suhard à Notre-Dame de Paris.


    PRINTEMPS 1944 :
    Le recrutement de la Milice est fait de plus en plus sans grand soucis de qualité, aux convanicus se mêlent des dévoyés et des truands.

    12 MAI 1944 :
    Les sigle SS encerclent Figeac, arrêtent tous les hommes, soit 800, qui sont ensuite déportés.



    Médaille de la Résistance MAI 1944 :
    Arrestation à Mâcon de Paul Gateaud, inspecteur des P.T.T. qui sera fusillé le 9 juin.
    Un timbre a été émis en 1961 à sa mémoire (Y&T France n°1290).
    paul gateaud

    Une oblitération temporaire illustrée grand format double cercle a également été utilisée : «MEMORIAL PAUL GATEAUD / . MACON . // (portrait)» 22/4/61.



    Médaille de la Résistance MAI 1944 :
    Le C.N.R. adopte un texte fondamental, appelé par la suite la charte du C.N.R..
    La première partie est un plan d'action immédiate et le reste des mesures à appliquer dans la libération du territoire. Cette synthèse de l'idéologie résistante témoigne d'une volonté de profonde rénovation, au besoin elle pourra constituer une plate-forme pour un éventuel parti de la résistance.
    Au sein du C.N.R., des commissions spécialisées fonctionnent : CO.M.AC. (Comité Militaire d'Action) avec Maurice Kriegel-Valrimont, et Pierre Villon, N.A.P. et SUPER N.A.P. (Noyautage des Administrations Publiques) avec Jean de Vogüé, Albert Chambon et Claude Bourdet..



    MAI - JUILLET 1944 :
    Exposition antibolchévique à Toulouse avec bureau temporaire qui utilise un cachet petit format«EXPon ANTIBOLCHEVIQUE / TOULOUSE».

    Exposition antibolchévique de Toulouse

    Médaille de la Résistance PRINTEMPS 1944 :
    De nombreux réseaux de Résistance sont démantelés, des responsables de premier plan, sont arrêtés, les cadres des régions de Lyon et de Toulouse sont particulièrement frappés.
    Arrivée des premières missions «Jedburgh» qui doivent fournir aux Résistants un encadrement militaire compétent.



    Médaille de la Résistance 12 MAI 1944 :
    Arrestation à Clermond-Ferrand de Jacques Bingen, délégué du Comité de Libération Nationale pour la zone sud qui avait mis en place l'organisation des délégués militaires régionaux et créé un Comité National des Mouvements de Résistance.
    Echappé puis repris, il se donne la mort pour ne pas livrer de secret sous la torture.
    Un timbre a été consacré à Jacques Bingen en 1958 (Y&T France n°1160).


    Bloc heos de la Résistance
    Bloc-feuillet consacré à 4 Héros de la Résistance dont Jacques Bingen (à droite)




    19 MAI 1944 :
    Circulaire indiquant la suspension du courrier avec l'indochine et l'Extrême-Orient.

    Arrêt relations avec l'Indochine

    26 MAI 1944 :
    Bombardement de Lyon, Nice, Saint-Etienne et Marseille : 3 760 morts.

    PRINTEMPS 1944 :
    Le recrutement de la Milice est fait sans grand soucis de qualité, aux passionnés se mêlent des dévoyés et des truands.

    PRINTEMPS 1944 :
    Accueil chaleureux au Maréchal Pétain dans toute la France y compris dans Paris (26 Avril) lors de sa tournée.



    LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
    (G.P.R.F.)

    CFLN Griffe Gouvernement provisoire



    2 JUIN 1944 :

    Le C.F.L.N. se transforme en Gouvernement Provisoire de la République Française (G.P.R.F.).

    Alexandre Parodi est le délégué général du gouvernement en métropole. Il assure notamment l'acheminement des hommes sûrs qui prendront le pouvoir le moment voulu.

    Alexandre Parodi
    Bloc Feuillet de Madagascar avec un portrait d'Alexandre Parodi

    Il est aidé par un délégué pour chaque zone, il est assisté par le délégué militaire national Jacques Chaban-Delmas, lui-même relayé par un délégué par zone et par des commissions techniques.

    Émile Laffon et Michel Debré y ont la charge de choisir les hommes (Commissaires de la République et Préfets) qui vont assurer l'autorité de l'État lors de la Libération.
    André Diethelm est Commissaire à la Guerre, Emmanuel d'Astier de la Vigerie est Commissaire à l'Intérieur.
    Le Comité Général des Études comprend neuf membres «légistes républicains au service de l'État» et joue auprès du C.F.L.N., puis du G.P.R.F., le rôle du Conseil d'État. Il met au point de nombreux projets sur les mesures à prendre dès que la Libération du territoire aura commencé.

    Pour le courrier du GPRF à Alger voir l'encart "Le Gouvernement Provisoire de la République Française "





    6 JUIN 1944 :
    Le Maréchal Pétain, en visite à Saint-Etienne, demande aux Français de rester neutres dans la bataille en cours.

    Vuisite pétain à Saint-Etienne
    Carte souvenir de la visite du Maréchal Pétain à Saint-Etienne

    DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE

    Débarquement de Normandie Médaille de la Résistance

    6 JUIN 1944 :
    Dès l'annonce du débarquement, les Résistants déclenchent le sabotage des voies de communication et des actions de harcèlement qui provoquent en retour de sanglantes représailles comme celles d'Oradour-sur-Glane.
    Conformément au plan « Tortue », devenu « Bibendum », les FFI ont gêné les déplacements routiers de la Wehrmacht, tandis que conformémént au plan « Vert », ils ont entravé ses mouvements par voie ferrée.
    Les moyens de transmission ont été désorganisés, les systèmes de distribution d'électricité sabotés.
    Ainsi l'acheminement de renforts allemands vers la Normandie fut perturbé.




    Massacre de Tulle

    LE MASSACRE DE TULLE

    7 JUIN 1944 :
    Les F.T.P. occupent Tulle.

    8 JUIN 1944 :
    Massacre de Tulle.
    Les F.T.P. avaient investi la ville et tué des soldats allemands.
    La division Sigle SS Das Reich reprend la ville et fait pendre 99 habitants aux balcons de la ville, 140 sont déportés.

    Massacre de Tulle





    LE MASSACRE
    D'ORADOUR-SUR-GLANE

    50ème anniversaire
    10 JUIN 1944 :
    A Oradour-sur-Glane, les 642 habitants sont massacrés par les éléments de la division «Das Reich», commandés par le général Lammerding, après que la Résistance ait enlevé un officierSigle SS.
    Le massacre est rappelé par un timbre de valeur faciale 4F+2F émis le 13 octobre 1945 (Y&T France n°742).

    Plusieurs oblitérations commémorent le massacre d'Oradour-sur-Glane :
    • une oblitération temporaire illustrée grand format «ORADOUR SUR GLANE / . 13 Octobre 1945 . // (village) ORADOUR SUR GLANE / SOUVIENS-TOI / REMEMBER» du 13/10/45,

    • 1er anniversaire

    • une oblitération Daguin «ORADOUR S/GL / 10 JUIN 1944 / SOUVIENS-TOI / REMEMBER» 5/3/46 généralement floue ou mal encrée

    • Daguin Oradour

    • un cachet commémoratif, grand format illustré, « 40° ANNIVERSAIRE / 87 ORADOUR SUR GLANE // (blason) « 10/6/84.

    • 40ème anniversaire

    • Des oblitérations mécanique SECAP :

    • SECAP
      SECAP
      SECAP à droite

    • et un timbre de RDA avec oblitération concordante :


    • Oradour RDA


    JUIN 1944 :
    Après le Débarquement, Joseph Darnand est nommé Secrétaire d'État à l'Intérieur.

    10 JUIN 1944 :
    Malgré le débarquement, le Salon de la Marine se tient normalement au Palais de Chaillot.

    salon de la Marine
    Lettre recommandée affranchie à 20F, avec oblitération temporaire "SALON DE LA MARINE / ❖PARIS❖ // (bateau à rames)" et cachet carré SALON / DE/LA / MARINE 1944 / PALAIS DE CHAILLOT / PARIS-16e / Passy 71-13 et 96-51"

    Griffe Gouvernement provisoire
    général Koenig
    Médaille de la Résistance
    10 JUIN 1944 :
    Le général Koenig, chef des F.F.I. nommé par le général de Gaulle, donne l'ordre de freiner la guerrilla afin de limiter les représailles sur les civils.
    Le général Koenig figure sur le timbre de France (Y&T France n°1796) célébrant le 30ème anniversaire de la Libération.







    LE MAQUIS DU MONT-MOUCHET
    (CORRÈZE)

    10-21 JUIN 1944 :
    Attaque et réduction du maquis du Mont-Mouchet, par les Allemands et la Milice, dans la Margeride en Auvergne.
    Plusieurs oblitérations rappellent cet évènement :
    • une oblitération temporaire grand format simple cercle «COMBATS DU MONT MOUCHET JUIN 1944 / 15-SAINT-FLOUR // ( deux croix de Lorraine et blason)» 7/6/69,
    • Combats du mont-Mouchet

    • une oblitération temporaire grand format, «RASSEMBLEMENT NATIONAL / 15-St FLOUR // de la résistance / (monument) / MONT-MOUCHET» du 13-14/6/70,

    • Oblitération temporaire

    • une oblitération temporaire grand format simple cercle «RESISTANCE MONT-MOUCHET / (petite croix de Lorraine) 15 SAINT-FLOUR (petite croix de lorraine) // (main et flamme)» 23/6/74,

    • Résistance du Mont-Mouchet

    • une oblitération mécanique illustrée SECAP type 2 flamme à gauche «MONT MOUCHET / EN MARGERIDE / MONUMENT NATIONAL / MUSEE DE LA RESISTANCE» et couronne «43 PINOLS / HAUTE LOIRE» du 20/9/82.

    • OMEC Mont Mouchet

    • Ainsi qu'un timbre de France 0,45 «COMBATS DU MONT MOUCHET - JUIN 1944» (Y&T France n°1604).



    Griffe Gouvernement provisoire 14 JUIN 1944 :
    Arrivée du général de Gaulle en Normandie.
    Il se rend à Bayeux et installe solennellement François Coulet comme Commissaire de la République en Normandie.



    Marc Bloch
    16 JUIN 1944 :
    Exécution au Fort Montluc à Lyon, par la Gestapo de l'historien et résistant français Marc Bloch.

    Marc Bloch





    LE MAQUIS DU VERCORS

    Médaille de la Résistance 16 JUIN-23 JUILLET 1944 :
    Liquidation du maquis du Vercors par l'armée allemande et la Milice de Darnand.
    Les tentatives de concentration de maquis en grandes unités aboutissent à des échecs.
    Le courage des Résistants s'avère de peu de poids face à une armée disposant d'artillerie lourde de blindés et d'avions.
    Les services spéciaux du C.F.L.N. avaient choisi ce plateau difficile d'accès pour y établir un «maquis mobilisateur» (Plan Montagnard).
    Inquiets pour leurs communications avec l'Italie, les Allemands mettent en oeuvre d'importants moyens pour réduire le maquis méthodiquement. Les maquisards cernés sont attaqués au centre même du plateau par des Sigle SS débarqués de planeurs.
    Des centaines de partisans sont tués, des représailles s'abatttent sur les populations des alentours. Les secours attendus ne sont pas venus.
    L'affaire suscite de vives contreverses. Les ministres communistes s'en prennent de manière véhémente au principal responsable : Jacques Soustelle, qui était à la tête de la DGSS (Direction Générale des Services Spéciaux), secondé par le colonel Passy et travaillant en parallèle avec le général Koenig, chef des F.F.I., organisant de l'extérieur l'insurrection libératrice.
    Un timbre de France à 0,30 « A LA MEMOIRE DES RESISTANTS DU VERCORS» (Y&T France n°1336), et une oblitération temporaire «COMBATS DU VERCORS / 26 VASSIEUX EN VERCORS // (blason)» 21/22 Juin 1984, rappellent cet événement.

    OMEC Vercors

    Vercors
    F.Huet, chef militaire et E. Chavant, chef civil

    Oblitération temporaire 40ème anniversaire

    OMEC Vercors

    FDC

    Compagnon de la Libération



    17 JUIN 1944 :
    La Gestapo et la Milice s'emparent de l'imprimerie clandestine du journal »Combat".

    17 JUIN 1944 :
    Dissolution officielle du Commissariat Général aux Chantiers de Jeunesse.
    Des organes de liquation sont mis en place.

    Liquidation des Chantiers
    Enveloppe recommandée en franchise à en-tête d'un Commissariat Régional des Chantiers de Jeunesse avec en surimpression un grand cachet rectangulaire "MINISTERE DU TRAVAIL / SERVICE DE GESTION DU MATERIEL / ET DE LIQUIDATION DES CHANTIERS DE JEUNESSE / Délégation régionale d'Auvergne" et un cachet administratif similaire oblitérée Clermont-Ferrand 18/7/44

    Centre Jeunesse et Montagne
    Lettre à entête illustrée du mouvement Jeunesse et Montagne, oblitérée de Grenoble 5/8/44 avec cachet "ovale "GROUPEMENTS / JEUNESSE ET MONTAGNE // ORGANE CENTRAL / DE LIQUIDATION / SECTION FINANCES", répété au verso.



    LE MAQUIS DE SAINT-MARCEL
    (Morbihan)

    Médaille de la Résistance 18 JUIN 1944 :
    Combats de Saint-Marcel (Morbihan), le maquis est anéanti.
    oblitération temporaire St marcel

    OMEC Saint-Marcel

    OMEC 50ème anniversaire des combats de Saint-Marcel

    Tahitiens à Saint-Marcel
    verso
    Un entier postal "prêt à poster" de Polynésie rend hommage à la participation des SAS Tahitiens aux combats de Saint-Marcel.



    20 JUIN 1944 :
    Exécution, par la Milice, de Jean Zay, ancien Ministre de l'Education Nationale du Front Populaire, lors de son transfert de la prison de Riom vers le Vaucluse.
    Un timbre de 1,60+0,40 «Jean Zay» (Y&T France n°2293), et une oblitération mécanique SECAP type 2, flamme concordante à gauche «JEAN ZAY 1904-20 JUIN 1944 / MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE / ET DES BEAUX-ARTS / (portrait et ville)» et couronne «45 ORLEANS 01 / LOIRET» commémorent cet événement.

    Jean Zay


    AAutocollant Jean Zay


    A l'occasion du transfert de ses cendres au Panthéon le 27 mai 2015, un timbre auto-collant à son effigie sera émis dans un "collector" consacré aux quatre héros de la Résistance honorés ce jour là.





    LES FAUX TIMBRES PÉTAIN

    21 JUIN 1944 :
    Signalisation par la Poste de l'existence de faux timbres Pétain type Bersier.
    Ces faux ont été imprimés par la Résistance pour affranchir leurs tracts envoyés en nombre.

    Faux Pétain
    fin

      Timbre émis Timbre faux  
      Timbre émis par la Poste Faux  
    Feuille du faux Pétain
    feuille de 96 du faux timbre Pétain

    Voir aussi : http://1f50bersier.free.fr/index.html



    23 JUIN 1944 :
    Décret autorisant l'augmentation des tarifs postaux pour certains pays d'Europe.

    Tarif étranger 0644
    suite
    suite et fin

    Paru au Journal Officiel le 28 juillet, il a été très peu appliqué.
    Référence : « Les relations avec l'Allemagne et l'application des accords de l'Union Postale Européenne à l'été 1944 » par Laurent Bonnefoy, de l'Académie de Philatélie, Documents Philatéliques No 229, 3ème trimestre 2016.

    Ce décret a été officiellement annulé le 8 décembre 1944 par le GPRF.

    27 JUIN 1944 :
    Dissolution officielle des Chantiers de la Jeunesse. Le Commissariat Général avait été dissous le 17 juin.

    Affiche Henriot
    28 JUIN 1944 :
    Exécution du collaborateur Philippe Henriot, Secrétaire d'État à la Propagande du gouvernement Laval et célèbre par ses éditoriaux à Radio-Paris, par un commando de groupes francs du Mouvement de Libération Nationale.



    Griffe Gouvernement provisoire drapeau britannique 30 JUIN 1944 :
    Accords franco-anglais sur les relations avec le G.P.R.F. en France métropolitaine.



    Griffe Gouvernement provisoire 6 JUILLET 1944 :
    Décret sur les Commissaires de la République et le rétablissement des libertés publiques.


    Griffe Gouvernement provisoire Drapeau US De Gaulle à Washington 6 JUILLET 1944 :
    Le général de Gaulle est accueilli par le président Roosevelt à Washington comme un Chef d'État.

    Ce voyage est rappelé par un timbre de Ajman, dépendance de Manama, (Michel Manama No 330).


    8 JUILLET 1944 :
    Exécution, par la Milice, lors de son transfert à Vichy, de Georges Mandel, ancien ministre de Georges Clemenceau et du Front Populaire et dernier Ministre de l'Intérieur de la IIIème République.
    Un timbre à 0,30 «Georges Mandel» (Y&T France n°1423) rappelle sa mémoire.

    FDC Georges Mandel
    Carte "maximum" du timbre


    Griffe Gouvernement provisoire 11 JUILLET 1944 :
    Les U.S.A. reconnaissent « de facto » l'autorité du G.P.R.F. sur les territoires libérés.



    12 JUILLET 1944 :
    Dernière réunion à Vichy du Conseil des Ministres.


    Abrogation de l'obligation de passer via Lyon
    Abrogation de l'obligation de passer "via Lyon"


    Les difficultés à l'intérieur du Reich transparaissent par une note indiquant que les imprimés destinés aux Prisonniers de Guerre risquent de ne plus avoir la même qualité qu'auparavant....

    Imprimés allemands au rabais
    suite et fin


    20/7/44
    20 JUILLET 1944 :
    Attentat manqué contre Hitler à Rastenburg en Prusse orientale.
    Un bloc-feuillet d'Allemagne (Y&T Allemagne Fédérale N°297/304 et BF 2) comporte les portaits de 8 des protagonistes de cet attentat. Les timbres avaient pouvoir d'affranchissement mais pas le bloc.
    Néanmoins il a été signalé une lettre du Consulat général des USA à Stuttgart affranchie (vingt ans après son émission !) avec ce bloc pour l'Algérie et qui n'a pas fait l'objet de taxation.

    Attentat contre Hitler
    Lettre du Consulat Général des USA à Stuttgart pour l'Ambassade des USA à Alger affranchie avec le bloc des conjurés du 20-7-44 et oblitérée 18/12/84, arrivée Alger R.P. 20/12/84



    Griffe Gouvernement provisoire 27 JUILLET 1944 :
    Ordonnance du C.F.L.N. annulant la «Charte du Travail» et la «Corporation Paysanne».
    C'est la Confédération Générale de l'Agriculture, socialiste, issue de la résistance qui défendra désormais les intérêts des agriculteurs et se chargera aussi de l'épuration dans la profession agricole.



    déportation de Clermont en Argonne


    29 JUILLET 1944 :
    Une fusillade oppose des maquisards à des Allemands au cœur de Clermont-en-Argonne (Meuse). Le lendemain, le bourg est cerné par des troupes allemandes, cent douze hommes - dont certains de passage - sont arrêtés et cent d'entre eux sont déportés ; vingt-huit seulement reviendront des camps.

    Une oblitération temporaire double cercle "JOURNEE DES MARTYRS / CLERMONT EN ARGONNE // 11 NOV. 1947 // (visage d'un déporté)" commémore cette tragédie.

    31 JUILLET 1944 :
    Le dernier convoi pour Auschwitz quitte Drancy.
    Depuis le 1er janvier, 326 convois sont partis de Drancy conduisant 12 500 déportés. Depuis 1942, il y aura eu environ 22 000 Juifs français déportés.



    Médaille de la Résistance 1ER AOÛT 1944 :
    Parachutage par les Alliés d'une grande quantité d'armes pour la Résistance au Col des Saisies (Savoie).

    Parachutage des saisies



    DÉBUT AOÛT 1944 :
    Von Stüpnagel, ayant participé au complot du 20 juillet contre Hitler, est remplacé par le général Blumentutt, puis par le général Kitzinger.

    2 AOÛT 1944 :
    Dernier convoi au départ de Loos-les-Lille.
    Comme la plupart des convois de l'été 1944, il y aura très peu de survivants.



    5 AOÛT 1944 :
    Le maréchal Pétain se résoud à condamner «l'action néfaste de la Milice» .Il lui reproche ses affrontements avec la police officielle, ses liens étroits avec la Gestapo et ses procédés sanglants.

    Griffe Gouvernement provisoire 9 AOÛT 1944 :
    Ordonnance rétablissant la légalité républicaine.



    Griffe Gouvernement provisoire 10 AOÛT 1944 :
    Ordonnance fixant le statut des Milices Patriotiques.
    Elles sont définies comme une police aux ordres des Comités Locaux et Départementaux de Libération pendant la période d'insurrection (lutte contre le marché noir, le sabotage, la cinquième colonne...).
    Après la Libération leur rôle est plus flou et se distingue peu de celui des F.F.I. .



    11 AOÛT 1944 :
    Le maréchal Pétain charge l'amiral Auphan de négocier la passation des pouvoirs avec le général de Gaulle qui ne répondra pas.

    12 AOÛT 1944 :
    Pierre Laval fait libérer Édouard Herriot, ancien Président de la Chambre des Députés, mais celui-ci refuse de convoquer l'Assemblée Nationale (de 1940).

    Griffe Gouvernement provisoire AOÛT 1944 :
    Le général Juin est nommé Chef d'État-Major de la Défense Nationale.



    Débarquement de provence 15 AOÛT 1944 :
    Débarquement de Provence.



    17 AOÛT 1944 :
    Au total l'indemnité d'occupation aura été de 681 866 000 000 de francs augmentés des frais d'hébergement de 48 384 000 000 de francs. Avec les autres contraintes, le poids de l'occupation aura été d'environ 900 milliards de francs à comparer au budget de 1938 qui était de 82 milliards de francs. Ces dépenses seront couvertes par l'emprunt et l'inflation.

    Médaille de la Résistance 17 AOÛT 1944 :
    35 jeunes Résistants de Chelles sont massacrés à la cascade du Bois de Boulogne.
    Une oblitération commémorative illustrée grand format «AUX MARTYRS DE LA CASCADE DU BOIS DE BOULOGNE / 92 BOULOGNE BILLANCOURT // (dessin) / 1944 / 1969 « du 3-4/5/69 rappelle cet événement.

    Martuyrs de la cascade du bois de Boulogne



    Drapeau armée allemande 17 AOÛT 1944 :
    L'Ordre est donné aux troupes allemandes d'évacuer la France. Deux armées la 19ème et la 1ère opèrent une retraite en bon ordre (général Blaskowitz) à travers le centre de la France où se multiplient les maquis et le long de la vallée du Rhône où progressent les forces de la 1ère Armée Française.



    18 AOÛT 1944 :
    Un dernier convoi de déportés quitte Compiègne.



    18 AOÛT 1944 :
    Dernier Conseil des Ministres du gouvernement de Pierre Laval à Paris. Le gouvernement s'installe à Belfort.

    20 AOÛT 1944 :
    Médaille de la Résistance Libération de Toulouse par les F.F.I.

    OMEC Libération de Toulouse





    L'« ÉTAT FRANÇAIS »
    DE SIGMARINGEN

    Sigmaringen
    20 AOÛT 1944 :
    Les Allemands contraignent le maréchal Pétain à les suivre à Belfort puis en Allemagne à Sigmaringen, « Siège Provisoire de l'État Français" », en présence du Ministre de Suisse et du Nonce apostolique.
    Doriot est placé à la tête d'un «Comité de Libération française» et mourra mitraillé par un avion non identifié en février 1945.

    DÉBUT SEPTEMBRE 1944 :
    Création d'une «Commission Gouvernementale» dirigée par Fernand de Brinon. Elle se réunit d'abord à Belfort puis à partir du 1er octobre, à Sigmaringen. Pétain et Laval se considérant comme prisonniers refusent toute participation.

    Sigmaringen
    Sigmaringen intérieur
    Lettre des Services gouvernementaux français de Sigmaringen concernant des droits à pension. Avec cachets administratifs "COMMISSION GOUVERNEMENTALE FRANCAISE // SERVICE / FINANCIER" et "COMMISSION GOUVERNEMENTALE FRANCAISE // ADMINISTRATION / GENERALE" oblitérée Sigmaringen 8/4/45




    libération de Paris par le général Leclerc
    25 AOÛT 1944 :
    Libération de Paris par le général Leclerc.
    Arrivée du Général de Gaulle et d'une partie du Gouvernement Provisoire à Paris.
    De Gaulle reproche à Leclerc d'avoir laissé Rol Tanguy, colonel commandant les F.F.I d'Ile-de-France, signer l'acte de reddition de la garnison allemande.
    Accords avec les Alliés, notamment américains sur l'administration civile en France, sur la monnaie «française» que les Américains avaient préparée, sur la censure de la presse et sur le matériel de guerre pris aux Allemands.



    27 AOÛT 1944 :
    Rencontre de Hitler avec Doriot, Déat, Darnand et de Brinon. Doriot créera ultérieurement un «Comité Français de Libération».

    1ER SEPTEMBRE 1944 :
    Les Allemands évacuent le camp de concentration du Struthof; les détenus y étaient généralement achevés à coup de matraque ou abattus par les sentinelles.

    7 SEPTEMBRE 1944 :
    Départ forcé de Pierre Laval de Belfort vers l'Allemagne.


    22 FÉVRIER 1945 :
    Un avion non identifié mitraille la voiture de Doriot qui n'en réchappe pas.

    4 MAI 1946 :
    Condamnation à mort de l'ancien Gauleiter d'Alsace Robert Wagner.




    9 DÉCEMBRE 1947 :
    L'U.R.S.S .dénonce l'accord de rapatriement franco-soviétique concernant les prisonniers de guerre français (légionnaires de la LVF ou incorporés de force alsaciens ou mosellans).





    JANVIER-FÉVRIER 1953 :
    Procès à Bordeaux des sigle SS de la Division Das Reich responsables des massacres d'Oradour-sur-Glane et des pendaisons de Tulle en juillet 1944. Des Alsaciens enrôlés de force dans la Wehrmacht, sont condamnés mais graciés aussitôt par le Parlement.


     
    La France sous le régime de
    l'ÉTAT FRANÇAIS
         
     Janvier - Août  1944







    Retour au sommaire de "La France menacée puis assujettie"











    BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

    Bibliographie Philatélique

    OUVRAGES GÉNÉRAUX


    "YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

    "MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

    "MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

    "MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

    "Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

    "Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

    "La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

    "Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

    "Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

    "The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site : http://en.wikibooks.org/wiki/International_Postage_Meter_Stamp_Catalog

    "La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

    "Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

    "World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

    "Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

    "Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

    "Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

    "Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

    "Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

    "Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

    "Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

    "History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

    "Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

    Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

    Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..

    Site internet "Philatélie Française" http://www.philateliefrancaise.fr


    OUVRAGES ET ARTICLES SPÉCIFIQUES

    "La difficile organisation de la poste civile italienne dans les zones annexées en 1940" par Claude Gérard dans "Documents Philatéliques", N°206, 4ème trimestre 2010.

    "L'Occupation Italienne en France à travers son service postal militaire (1940-1943)" par Claude Gérard, supplément au N° 338 des "Feuilles Marcophiles", 3ème trimestre 2009.

    "The Saint-Nazaire pocket August 1944- May 1945" par Robert E. Stuckey publié par la France and Colonies Philatélic Society of Great Britain (1982) (ref SNP-).

    "Die Funknachrichtenkarten des Eingeschlissenen Kanal- und Atlantikfestungen 1944-1945" par Karl Heimann édité par la Poststempelgilde «Rhein-Donau» e.V. à Düsseldorf 1980 (ref: FNK-).

    Les entiers postaux allemands de 1933 à 1945» par M.Carrion, paru en 1975.

    La Poste en Alsace 1940-1945» édité par la SPAL, 1986.

    La Poste Allemande en Alsace par R. Damel et X Pigeron, décembre 1981 .

    La Poste Allemande et les Français servant dans l'armée allemande (1941-1945) / Le courrier des Français prisonniers de guerre en Allemagne (1940-1945) par R. Damel et X Pigeron, Mai 1985 .

    La Poste Allemande et le Courrier des déportés et le Courrier des Internés par R. Damel et X Pigeron, Mai 1987 .

    Les cartes postales familiales interzone / Type Iris sans valeur par Gérard Fabrègue, Bulletin No 96 du Club Marcophile de la Seconde Guerre Mondiale, Janvier 2012 .

    Les Chantiers de la Jeunesse par Gérard Apollaro, Bulletins No 53 et 54 du Club Marcophile de la Seconde Guerre Mondiale, Janvier 2000 .

    La France et le Courrier de la Seconde Guerre Mondiale par Albert Lasserre, Imprimerie Ménard, toulouse, 1995Janvier 2000 .


    Retour en tête de page  



    © COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

    Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
    Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

    The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
    The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.