LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La Politique Intérieure de la France 1944-1981  



Retour au sommaire de "La Politique Intérieure de la France 1944-1981"



Ce chapître traite essentiellement de la politique intérieure en liaison avec les Alliés.

Pour les opérations militaires on se reportera aux différents chapitres de :

"La France en Guerre aux Côtés des Alliés"






LA PRÉPARATION
(JUSQU'EN AOÛT 1944)

En dehors des opérations militaires, le succès de la Libération dépendra beaucoup de la préparation rigoureuse d'une organisation légale et administrative et de l'aide apportée par les Alliés tant au niveau du ravitaillement qu'au niveau de la logistique.



logo justice

MARS 1942 :
Premières listes noires de collaborateurs publiées par les journaux clandestins.

1943 :
Le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) condamne la publication de listes noires.

Jean Monnet

JUIN 1943 :
Jean Monnet est Commissaire au Ravitaillement et à la Reconstruction dans le C.F.L.N..

18 AOÛT 1943 :
Ordonnance du Comité Français de Libération Nationale (CFLN) co-présidé par le général Charles de Gaulle et le général Henri Giraud qui institue une « Commission d'Épuration » pour une durée de trois mois.
À la suite du débarquement en Afrique du Nord de novembre 1942, des hauts fonctionnaires représentant le gouvernement du maréchal Pétain, et même un ancien ministre de l'intérieur Pierre Pucheu furent faits prisonniers. Ce dernier est inculpé fin août 1943.
Le procès de Pierre Pucheu commencera le 4 mars 1944. Accusé de trahison, il sera exécuté le 20 mars 1944.

Comité Epuration CFLN
Lettre du CFLN avec cachet de franchise "COMITE FRANÇAIS de la LIBERATION NATIONALE // Commission / d'Épuration" (cachet rarissime), et oblitération de l'Assemblée Constituante 25/11/1943

SEPTEMBRE 1943 :
De gaulle à l'Assemblée Consultative
Une ordonnance institue l'Assemblée Consultative Provisoire.
La première réunion aura lieu le 3 novembre 1943 à Alger.
De Gaulle étant soupçonné par Roosevelt de vouloir établir une future dictature, crée un premier embryon de représentation démocratique.
Un timbre d'Antigua et Barbuda de 2$ (Y&T Antigua N°1372) représente l'Assemblée Constituante avec légende "DE GAULLE IN ALGIERS 1944". Il existe également avec surcharge "BARBUDA MAIL".

Pour le courrier de l'Assemblée Consultative Provisoire à Alger voir le chapitre :
"Algérie juin 1943 - été 1944 : L'Assemblée Consultative Provisoire"



Pendant l'Occupation, le ravitaillement des populations sous le joug allemand est assuré, tant bien que mal, par les autorités allemandes ou nationales sous contrôle allemand.
Lors de l'avancée des troupes occidentales lors de la Libération, les Alliés devront au fur et à mesure assurer, seuls, le ravitaillement des populations libérées.
Des organismes internationaux de la future Organisation des Nations Unies tels que l'UNRRA et des organismes locaux tels que l'Entr'aide française devront pallier les manques et protéger les plus démunis.

Pour le courrier de l'UNRRA et de l'Entr'aide Française voir ci-dessous

A l'été 1944 seront constitués les « Transports Militaires Automobiles pour les Populations Civiles (T.M.A.P.C.)  » dont l'effectif ira jusqu'à 8 000 hommes et 3 000 camions et assureront le transport du ravitaillement depuis la Normandie au fur et à mesure du retrait des troupes allemandes.
A partir de mai 1945, ils participeront au transport des Rapatriés.

Pour le courrier des TMAPC voir l'encart
le Service des TMAPC







THE UNITED NATIONS RELIEF and REHABILITATION ADMINISTRATION
(U.N.R.R.A.)

9 NOVEMBRE 1943 :
Création à Atlantic City par 44 pays de l'U.N.R.R.A. (United Nations Relief and Rehabilitation Administration). Cette organisation, presque entièrement à la charge des États-Unis, distribuera gratuitement des vivres et médicaments aux populations européennes les plus démunies jusqu'en 1947. Elle deviendra ultérieurement l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Son Siège, à la Libération, sera à Paris..
Un timbre de Saint-Marin (Y&T Saint-Marin N°278) a été émis en l'honneur de l'U.N.R.R.A. le 14/3/46.

UNRRA

FDC timbre UNRRA St Marin
FDC (rares en 1946)

Le courrier de l'U.N.R.R.A. dont le siège en France est à l'hôtel Moderne, Place de la République à Paris, bénéficie de la Franchise Postale après la Libération de la France. La marque de franchise est un cachet double cercle bleu "UNITED NATIONS RELIEF AND REHABILITATION ADMINISTRATION * // U.N.R.R.A. / PARIS" .

Franchise UNRRA
franchise UNRRA

lettre UNRRA en franchise
Lettre en franchise de l'UNRRA de Paris pour Paris avec le cachet administratif justifiant la franchise "UNITED NATIONS RELIEF AND REHABILITATION ADMINISTRATION // U.N.R.R.A. / PARIS" 18/5/45

Lettre de l'UNRRA à Paris pour la Suisse
Lettre de l'UNRRA de Paris pour Berne affranchie au tarif étranger à 10F (la franchise ne s'applique pas pour l'étranger) avec le cachet administratif "UNRRA D.P. HQ./ Hôtel Majestic, Avenue Kléber / Paris 16, France" oblitérée "MOIS DE L'U.N.E.S.C.O. / PARIS" 11/4/47

De nombreux autres timbres et cachets sont connus hors de métropole :
  • Dans la zone Française d'Occupation en Allemagne

  • UNRRA Zone Française en Allemagne
    verso
    Lettre de la branche de l'UNRRA en Zone d'Occupation Française en Allemagne 19/10/46 (la franchise ne s'appliquant pas au delà des frontières la lettre pour la Suisse est affranchie au tarif étranger de 10F)

  • En Algérie

  • Lettre de l'UNRRA de Philippeville
    Lettre d'un employé de l'UNRRA à Philippeville pour Los Angeles oblitérée 1/9/45, affranchie à 14F ( 8F/5g de surtaxe aérienne de Paris aux USA, 2F/10g taxe aérienne de Alger vers Paris et 4F de lettre pour l'étranger)

  • Dans d'autres zones en Allemagne.


  • UNRRA Ludwigshafen
    "UNITED NATIONS RELIEF FOR REHABILITATION ADMINISTRATION / * // U.N.R.R.A. / TEAM 91 / LUDWIGHAFEN 1946".

  • Une série de timbres de Haïti émis en 1945/46 (Y&T Haïti Bienfaisance N°1/8) fait référence aux victimes de guerre et au "United Nations Relief".

  • Haiti : United Nations Relief
    Haiti United Nations Relief

    Une oblitération spéciale "GENEVE / 5e SESSION DE L'U.N.R.R.A." sera utilisée en août 1946.

    5ème session de l'UNRRA à genève

  • L'UNRRA utilise à Washington des machines à affranchir Pitney-Bowes PB92289 et PB93640, sans texte.






casquette de Commissaire de la République

LES COMMISSAIRES DE LA RÉPUBLIQUE

10 JANVIER 1944 :
Ordonnance créant les "Commissaires de la République".
Les Commissaires de la République se substituent aux Préfets Régionaux du régime du maréchal Pétain et sont les pièces maîtresses de l'édifice administratif de la Libération. Leur mission est d'installer par tous les moyens et dans les plus brefs délais le pouvoir de droit face à tous les pouvoirs de fait.
Des cachets administratifs et lettres à entête imprimée portant la mention de « Commissaires de la République » sont connus.

Commissaire de la République Poitiers
Lettre recommandée affranchie à 6F (tarif du 1er mars 1945) pour Angoulême en provenance du Commissaire Régional de la République de Poitiers, oblitérée 27/4/45 et retournée à l'envoyeur. Au verso cachet Angoulême 26/4 et Poitiers 29/4 + mention manuscrite "parti sans laisser d'adresse".

Commissaire de la république de Poitiers
Lettre à entête "REGION DE POITIERS" avec cachet de franchise déesse assise "REGION DE POITIERS / COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE / SECRETARIAT GENERAL POUR LA POLICE", oblitérée Poitiers 23/2/45

Lettre du cabinet du Commissaire régional de la République de Marseille
Lettre à entête du Cabinet du Commissaire Régional de la République à Marseille 27/1/45

Les autorités locales mises en place par le gouvernement pétainiste, sont remplacées par des personnes désignées par le Gouvernement Provisoire. Ainsi dans le département de la Seine, une Commission Administrative remplace le Conseil Général. Le Président du Conseil Municipal de Paris, Pierre Taittinger, fervent partisan du Maréchal, sera arrêté par le Comité Parisien de la Libération et remplacé par André Le Troquer.

Armes de paris
lettre du Président du Conseil Municipal de paris
Lettre du Président du Conseil Municipal de Paris fervent pétainiste Pierre Taittinger 21/1/44 qui sera arrêté en août 1944
Commission administrative de Paris
Lettre à entête imprimée du Conseil Général de la Seine avec surcharge imprimée "COMMISSION ADMINISTRATIVE DU DEPARTEMENT DE LA SEINE", et cachet "COMITE PARISIEN DE LA LIBERATION // (Croix de Lorraine)" oblitérée Courbevoie 3/10/44





En plus de l'UNRRA, organisation internationale, il faudra organiser l'aide et les secours en interne. Le Secours National, qui agit sous le patronage du Maréchal est renommé "Entr'aide Française", mais son organisation et ses buts varient peu. Néanmoins l'Entr'aide Française devra faire face, en plus, à l'afflux des prisonniers et déportés, rapatriés après la Victoire.



L'« ENTR'AIDE FRANÇAISE POUR LA LIBÉRATION »
REMPLACERA
LE « SECOURS NATIONAL »

8 FÉVRIER 1944 :
Ordonnance portant « suppression et transformation en "Entr'aide Française pour la Libération" du "Secours National" ».
L'arrêté du 6 avril 1944 définit le statut de l« 'Entr'aide française pour la Libération ».
Au fur et à mesure de la Libération du territoire, de nouveaux responsables sont nommés et remplacent ceux du Secours National. Ils constituent alors le SECOURS SOCIAL.
Un arrêté du 15 décembre 1944 vient compléter les précédentes dispositions en ce qui concerne le statut de l'Entr'aide Française pour la Libération, son rôle, sa gestion, ses membres et ses pouvoirs.

Comme pour le Secours National de nombreuses surtaxes de timbres seront versées à l'Entr'aide française.
Une série des colonies sera émise en décembre 1944 avec très forte surtaxe de 20F au profit de l'Entr'aide Française.

Série Entraide française
Série dont la très forte surtaxe sera versée entièrement à l'Entr'aide Française

L'oblitération mécanique continue RBV "AIDEZ L'ENTR'AIDE / FRANCAISE A / VAINCRE LA MISERE" sera utilisée dans de nombreux bureaux.

Oblitération mécanique entr'aide française 1947

OMEC Entr'aide française en port-Payé
Carte postale imprimée avec oblitération RBV "AIDEZ L'ENTR'AIDE / FRANÇAISE A / VAINCRE LA MISERE" et couronne "P.P. / PARIS V" 19/7/46 type 1 : étoile pleine

OMEC RBV PP étoile vide
Lettre avec oblitération RBV "AIDEZ L'ENTR'AIDE / FRANÇAISE A / VAINCRE LA MISERE" et couronne "P.P. / PARIS V" 19/7/46 type 2 : étoile évidée

Il en sera de même le l'oblitération FLIER similaire.

OMEC Flier entraide française
Lettre en franchise avec oblitération mécanique FLIER "AIDEZ L'ENTRAIDE / FRANCAISE A / VAINCRE LA MISERE" Dijon 17/3/47

Deux empreintes de la machine Daguin avec flamme "L'ENTR'AIDE / FRANCAISE / A BESOIN DE / VOTRE AIDE" avec couronne soit "AUBENAS / ARDECHE" ou "ANNONAY / ARDECHE" ont été utilisées de 1947 à 1949.

Daguin Annonay
Annonay 14/1/48

L'Entr'aide Française utilise une empreinte de machine à affranchir HAVAS C.3031, qui était utilisée par le "Secours National" pendant la guerre, légende "POSTES / FRANCAISES", dateur linéaire "24 III 49=PARIS 108 =" et flamme cursive "Barrage national contre la misère !", parfois accompagné d'une griffe (privée) "ENTR'AIDE de la SEINE / Les Français donnent aux Français".

EMA Entr'aide française
EMA Entr'aide française Paris 108
Même adresse, même slogan, même empreinte de machine à affranchir C 3031 que le "Secours National". 19/8/46 et 7/1/47

Griffe Les Français donnent aux Français
idem avec griffe "ENTRAIDE de la SEINE / Les Français donnent aux Français" 24/3/49

EMA Au secours de la France
Empreinte de la machine à affranchir B_0555 sur étiquette à coller avec légende "ENTR'AIDE FRANCAISE" / LA FRANCE AU SECOURS DE LA FRANCE", bureau NICE-NOTRE-DAME 8/3/46

Entraide Française du Tarn
Lettre affranchie de l'Entr'aide Française avec slogan 23/3/46

timbre fiscal
La recette des timbres fiscaux apposés sur les cartes de tabac sera affectée à l'Entr'aide Française.

Carte tabac


25 JANVIER 1949 :
Dissolution de l' « Entr'aide Française ».
(Voir le texte à cette date)


logo justice

FÉVRIER 1944 :
La radio française de Londres ordonne de limiter la répression aux miliciens, aux doriotistes et aux dénonciateurs.

28 FÉVRIER 1944 :
Nouveaux accords de prêt-bail avec les États-Unis signés à Washington.

29 FÉVRIER 1944 :
Ordonnance confiant les pouvoirs de police aux Commissaires de la République.

14 MARS 1944 :
Ordonnance sur la délégation de pouvoir et l'exercice de l'autorité militaire au cours des combats en métropole.



LE PROGRAMME DU
CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE

15 MARS 1944 :
Adoption à l'unanimité par le C.N.R. du « Programme du Conseil National de la Résistance ».
Ce programme annonce les principales réformes qui seront réalisées par les gouvernements provisoires, notamment :
  •  création de l'ENA (juin 1945)
  •  premières ordonnances sur la Sécurité Sociale (octobre 1945)
  •  nationalisation de la Banque de France et des grandes banques de crédit (décembre 1945)
  •  nationalisation du gaz et de l'électricité et des grandes compagnies d'assurances (avril 1946)
  •  loi sur les Comités d'Entreprise ;
  •  création des Charbonnages de France et nationalisation de toutes les Houillères (mai 1946)
  •  loi sur les prestations familiales (août 1946)
  •  loi sur les assurances vieillesse (septembre 1946)
  •  nouveau statut de la Fonction Publique (octobre 1946).


15 MARS 1944 :
Création par le C.N.R. des Milices Patriotiques (qui devaient être à la Police ce que les F.F.I étaient à l'Armée régulière). Leur statut sera fixé le 10 août (voir à cette date).

logo justice

20 MARS 1944 :
Exécution à Alger de Pierre Pucheu, ancien Ministre de l'Intérieur du gouvernement du maréchal Pétain, responsable notamment de la répression des attentats contre les Allemands.

4 AVRIL 1944 :
Ordonnance faisant du président du C.F.L.N. le Chef des Armées et le président du Comité de Défense Nationale.
Deux ministres communistes rentrent au C.F.L.N., Fernand Grenier et François Billoux.
André Diethelm est Ministre de la Guerre, secondé par Louis Jacquinot pour la Marine et Charles Tillon pour l'Air.
Le général Giraud qui avait été évincé du C.F.L.N. en octobre 1943 mais avait gardé son titre de Commandant-en-chef des Armées est définitivement écarté de toute fonction.
Le général de Gaulle est confirmé comme le seul chef.
Une seule lettre a été signalée portant le cachet administratif du général Giraud en sa qualité de Commandant -en-chef.

Vaguemestre général Giraud
Lettre du général Giraud Commandant en Chef
Lettre en franchise par avion d'un membre du cabinet du général Giraud, commandant-en-chef (seulement) pour le BCM4 du Caire, oblitérée Alger 22/1/44, arrivée BCM 4 30/1/44 avec cachet de vaguemestre déesse assise "Le général d'Armée Giraud, Commandant en Chef /★ Le Vaguemestre ★ ".
On remarquera qu'il n'y a pas de "REPUBLIQUE FRANCAISE" sous la déesse !



ORGANISATION DES POUVOIRS CIVILS LOCAUX
DANS LES PREMIERS MOIS
APRÈS LA LIBÉRATION

21 AVRIL 1944 :
Ordonnance portant organisation des pouvoirs civils après la Libération.
A la tête des Comités de la Libération, Francis Closon, envoyé de Charles de Gaulle et de Emmanuel d'Astier de la Vigerie, a bataillé avec succès depuis l'été 1943 pour que les Comités Locaux et Départementaux de Libération, nés de la clandestinité et au sein desquels siègent toutes les forces résistantes, soient à part égale les animateurs du renouveau, les régulateurs de l'impatience et les pare-feu derrière lesquels les fonctionnaires d'autorité pourront manœuvrer.
La pyramide des comités, coiffée par le C.N.R. lui-même, ne pourra en aucun cas être assimilée à un contre-pouvoir.
Les C.D.L. doivent rassurer les populations, accueillir les représentants de l'État, donner aux préfets l'essentiel de leur efficacité et rester dans le rôle d'une assemblée consultative provisoire qui se substitue aux anciens conseils départementaux.
L'ordonnance prévoit qu'une Assemblée Constituante sera élue moins d'un an après la libération du territoire.
Il a été signalé un certain nombre de cachets et enveloppes à entête de Comités Régionaux, de Comités Départementaux , de Comité Cantonaux et de Comités Locaux de Libération par exemple :
  • Comités régionaux de Libération

  • Comité régional du Languedoc
    Lettre à en-tête "COMITÉ RÉGIONAL de LIBÉRATION / pour le LANGUEDOC-ROUSSILLON", avec cachet double cercle 37/27 mm violet "COMMISSAIRE DE LA REPUBLIQUE / ° LANGUEDOC-ROUSSILLON °// R.F. / CABINET", oblitérée Montpellier 24/2/45

  • Comités départementaux de Libération

  • Comité de la Libération du bas-Rhin
    Lettre à en-tête "COMITE DEPARTEMENTAL DE LIBERATION / DU BAS-RHIN / STRASBOURG" avec cachet administratif déesse assise violet "COMITE DEPARTEMENTAL DE LIBERATION / BAS-RHIN", Strasbourg 31/12/44

    CDL Haute-Savoie
    verso
    1/8/45

    CDL de Gironde
    Enveloppe à en-tête et cachet administratif "REPUBLIQUE FRANCAISE / (croix de Lorraine) / Département de la Gironde // Comité / Départemental / de la Libération / Nationale"

  • Comités cantonaux de Libération

  • Comité Cantonal Libération
    Lettre à en-tête imprimée "IV° REPUBLIQUE / COMITE CANTONAL DE LIBERATION / DE ROCHEFORT - SUR - MER", avec cachet administratif double cercle 37/28 mm violet "COMITE CANTONAL DE LA LIBERATION /★ ROCHEFORT-SUR-MER (Charte-Marme) ★ // IV° / R.F. / (croix de Lorraine)", en franchise, et oblitération mécanique du 9/6/45

  • Comités locaux de Libération

  • Comité local de hendaye
    Lettre en franchise militaire avec bande tricolore et entête "COMITE LOCAL DE LIBERATION / HENDAYE" avec cachet administratif "COMITE FRANCAIS DE LA LIBERATION NATIONALE // Section / de Hendaye / Le Comdt", oblitérée HENDAYE 5/10/44

  • Lettre avec cachet de franchise déesse assise «COMITE DE LIBERATION DE LANGOUAILLE (Dordogne) ☆».
  • Comité de Libération de langouaille
    Lettre avec cachet administratif de franchise déesse assise «COMITE DE LIBERATION DE LANGOUAILLE (Dordogne) ☆> oblitération "LANGOUAILLE / DORDOGNE" 9/4/45

    Commission administrative de Paris
    Lettre à entête imprimée du Conseil Général de la Seine avec surcharge imprimée "COMMISSION ADMINISTRATIVE DU DEPARTEMENT DE LA SEINE", et cachet "COMITE PARISIEN DE LA LIBERATION ★ // (Croix de Lorraine)" oblitérée Courbevoie 3/10/44

    aérogramme saumur-réunion
    verso
    Aérogramme recommandé philatélique de Saumur pour Saint-Denis de la Réunion avec vignette " COURRIER / DE LA LIBERATION / LIAISON POSTALE / AERIENNE SPECIALE / SAUMUR - LA REUNION / 20 MAI 1945 - Journée Commémorative" avec cachet simple cercle rouge 38mm "LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE / ARRONDISSEMENT DE SAUMUR // R F / COMITE de LIBERATION" et oblitération de l'exposition philatélique de Saumur 19-20-21/5/45, arrivée "Saint-Denis / Réunion" 2/6/45 Retour Montreuil-Bellay 20/8/45



logo justice

3 MAI 1944 :
Le colonel Pierre Simon Cristofini, chef de la Phalange Africaine destinée à combattre contre les troupes Alliées aux côtés de l'Allemagne, notamment en Afrique du Nord, est fusillé à Hussein Dey près d'Alger.

Médaille de la Résistance 12 MAI 1944 :
Arrestation à Clermont-Ferrand de Jacques Bingen, délégué du Comité de Libération Nationale pour la zone sud qui avait mis en place l'organisation des délégués militaires régionaux et créé un Comité National des Mouvements de Résistance.
Échappé puis repris, il se donne la mort pour ne pas livrer de secret sous la torture.
Un timbre a été consacré à Jacques Bingen en 1958 (Y&T France n°1160).


Bloc heos de la Résistance
Bloc-feuillet consacré à 4 Héros de la Résistance dont Jacques Bingen (à droite)




18 MAI 1944 :
Création par le général de Gaulle de la Mission Militaire pour les Affaires Allemandes (MMAA). Il en confiera le 18 novembre le commandement au Général Koeltz.
Le rôle de la MMAA est de faciliter la progression et l'installation des armées françaises en Allemagne et d'assurer une étroite coopération avec les Alliés. Elle est rattachée à l'État-major général de la défense nationale (EMGDN).

La MMAA comporte de très nombreux services : un service est chargé de la récupération des oeuvres d'art volées en France par les Allemands ; un autre service de la MMAA se charge des personnes de nationalité française présentes sur le sol allemand (déportés, travailleurs du STO, prisonniers de guerre notamment) un autre est chargé de récupérer le plus possible de matériel, de technologie et de scientifiques en Allemagne.
La MMAA est plus ou moins tolérée par les Américains, mais en février 1945, ceux-ci n'admettent pas encore que des missions françaises de recherche et de récupération de matériels ou de personnels scientifiques allemands travaillent sur le sol allemand.
Pour tourner les interdictions américaines, les Français utilisent une méthode indirecte et font appel à la DGER (Direction Générale des Études et Recherches). Cette direction est en réalité rattachée à la MMAA et sa mission est le renseignement tactique, c'est-à-dire utilisable directement par les unités combattantes, les personnels de la DGER faisant partie des unités de reconnaissance précédant l'avancée des troupes alliées.
Le recours à la DGER permet donc de tromper la vigilance américaine en élargissant discrètement son champ d'activités et en doublant sa mission habituelle de la traque des criminels de guerre nazis et de la collecte de tout renseignement scientifique et technique.

Source : http://buschdorf.eu/liens/cache/u-cergy5317.html

MMAA DGER
Lettre en franchise de la Mission Militaire des Affaires Allemandes dont dépend la Direction Générale des Études et Recherches, avec cachet de vaguemestre "PRESIDENCE DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE/ ★ D.G.E.R. ★ // Le / Vaguemestre", avec oblitération "POSTES AUX ARMEES / ★ " 22/8/45

LE COMITÉ FRANÇAIS DE LA LIBÉRATION NATIONALE (C.F.L.N.)
SE PROCLAME
GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
(G.P.R.F.)

2 JUIN 1944 :
Le C.F.L.N. se transforme en Gouvernement Provisoire de la République Française (G.P.R.F.).

Alexandre Parodi
Alexandre Parodi est le délégué général du gouvernement en métropole. Il a remplacé Jacques Bingen en mars 1944.
Il assure notamment l'acheminement des hommes sûrs qui prendront le pouvoir le moment voulu (Commissaires de la République, Préfets..). Il coordonne l'action des organisations de résistance et prépare les mesures qui permettront de faciliter le retour à la légalité républicaine..
André Diethelm est Commissaire à la Guerre, le général Juin est Chef d'État-major de la Défense Nationale, Emmanuel d'Astier de la Vigerie est Commissaire à l'Intérieur.
Le courrier du Gouvernement Provisoire est oblitéré du 2 juin au 22 août par le précédent cachet "COMITE DE LA LIBERATION / ALGER". A partir du 23 août, et jusqu'au 21 octobre 1944, un cachet "GOUVERNEMENT PROVISOIRE / ALGER" sera utilisé.

Pour le courrier du Gouvernement Provisoire à Alger voir :
Le Gouvernement Provisoire de la République Française (G.P.R.F.)



Le Comité Général des Études comprend neuf membres "légistes républicains au service de l'État" et joue auprès du C.F.L.N., puis du G.P.R.F., le rôle du Conseil d'État.

22 AOÛT 1944 :
Dernier jour d'utilisation à Alger du cachet à date "ALGER-COMITE DE LA LIBERATION" qui est remplacé le 23 par le cachet de même format: "GOUVERNEMENT PROVISOIRE / ALGER" (signalé jusqu'au 21 octobre).


Dernier jour cachet du Comité
Premier jour du cachet gouvernement provisoire







LES EXÉCUTIONS SOMMAIRES
AVANT
LE 6 JUIN 1944

logo justice

6 JUIN 1944 :
Sous l'Occupation, la Résistance exécuta des collaborateurs, soit par représailles ou pour servir d'avertissement (Philippe Henriot par exemple) soit lors d'affrontements.
Au retour des accrochages, il arrive que miliciens capturés, responsables de la Légion, militants du P.P.F., trafiquants du marché noir, indicateurs ou traîtres soient exécutés sommairement.
A cela s'ajoutent les règlements de compte entre factions rivales et les règlements de comptes privés.
Les F.F.I. et Résistants considèrent que toute aide, même indirecte, aux troupes allemandes équivaut à une trahison en temps de guerre et entraîne la mort. C'est la raison pour laquelle les régions où il y a le plus d'exécutions sommaires sont celles où les combats font rage entre la Résistance et l'armée allemande (Nord, Ouest, Massif Central, Aquitaine, Région Toulousaine, vallée du Rhône, Alpes, Jura, Côte-d'Or et Yonne).
Le total de ces « collaborateurs » tués avant le 6 juin 1944 est estimé par les historiens à environ 2 500.


D-DAY

6 JUIN 1944 :
Débarquement Allié en Normandie.



Type 1 Type 3
Type 1 Type 3
11 JUIN 1944 :
Mise en vente par la Résistance (maquis de Dordogne) sur ordre du Comité Local de Libération de 1 000 timbres Pétain à 1F50 avec surcharge "Gouvernement / Provisoire // IV. / République / Sainte-Foy-la-/ Grande / 1944".
Ce sont les premières surcharges connues des timbres dits "de la Libération".
Bien que la spéculation ne se soit pas encore emparé de ces "souvenirs" à cette date, il y a de nombreuses variétés de surcharge (3 types, surcharges doubles ou renversées ou recto-verso et quelques autres autres timbres surchargés en quantités infimes) ne laissant aucun doute sur les intentions philatéliques mercantiles de cette "émission".

Timbres surchargés à Ste Foy la Grande sur lettre
Enveloppe avec un triptyque (type 1 - type 2 - type 1) Le type 2 semblable au type 1 sauf "gouvernement / provisoire" sans lettre majuscule.



ARRIVÉE DU GÉNÉRAL DE GAULLE
EN MÉTROPOLE

De Gaulle à Courseulles
14 JUIN 1944 :
Arrivée du général de Gaulle en Normandie à Courseulles-sur-Mer à bord du torpilleur «La Combattante».
Pour déjouer les projets d'A.M.G.O.T., quelques jours après le débarquement, le général de Gaulle se rend à Bayeux première ville française libérée, révoque le sous-préfet de pétainiste, et nomme à sa place un fonctionnaire désigné par lui (François Coulet). Le même processus se répète dans toutes les villes libérées.
Constatant que les populations se rallient aux nouveaux pouvoirs issus de la Résistance, les Américains finissent par s'incliner et abandonner leur intentions de créer un A.M.G.O.T. (Allied Military Government of Occupied Territories) en France.
De Gaulle à Courseulles



Une oblitération temporaire «.45e ANNIV. DU RETOUR DU GENERAL DE GAULLE. / • 14 COURSEULLES SUR MER • // 14 JUIN / 1944 // (portrait en uniforme) // 14 JUIN / 1989» commémore cette arrivée du général de Gaulle sur le territoire français.

Un timbre du Vanuatu (Y&T Vanuatu BF N°17) a pour légende «GENERAL DE GAULLE AT BAYEUX / AFTER D-DAY LANDING».
Un timbre d'Ouganda à 500/- (Y&T Ouganda N°884) porte la légende « DE GAULLE IN NORMANDY 1944 ».


de Gaulle à Bayeux De Gaulle in Normandy





JURIDICTIONS PÉNALES POUR FAITS DE COLLABORATION

logo justice

26 JUIN 1944 :
Première Ordonnance sur la répression des faits de collaboration.
L'article premier indique l'objet de l'ordonnance : juger les infractions commises entre le 16 juin 1940 et le moment de la Libération, en vertu des lois en vigueur au 16 juin 1940.

Cette ordonnance institue des « Cours de Justice » pour juger des cas de collaboration.
Ce sont des juridictions pénales, qui fonctionnent à la manière d'une cour d'assises de l'époque, c'est-à-dire sans aucun appel possible.
Les jurés en sont choisis par une commission composée d'un magistrat et de deux délégués du C.D.L. local.
Elles seront mises en place dans la deuxième quinzaine d'octobre.

Le courrier des Cours de Justice bénéficie de la franchise pour les lettres ordinaires. Dans le cas des lettres recommandées, seule la taxe de recommandation est acquittée.

Parquet de la Cour de Justice
verso
Carte-lettre en franchise partielle (seule la taxe de recommandation est acquittée) avec cachet administratif déesse assise "COUR DE JUSTICE DU DEPT DE LA SEINE / - Le Commissaire du Gouvernement -" 2/12/44

Juge d'Instruction
Carte-lettre en franchise partielle (seule la taxe de recommandation est acquittée) avec cachet administratif déesse assise "COUR DE JUSTICE DU DEPT DE LA SEINE / - Le Commissaire du Gouvernement -" 26/4/45.
(l'étiquette de recommandation s'est décollée).

Juge d'Instruction
Carte-lettre en franchise partielle (seule la taxe de recommandation est acquittée) avec cachet administratif déesse assise "COUR DE JUSTICE DU DEPT DE LA SEINE / - CABINET DU JUGE D'INSTRUCTION-" 3/3/45/45.

Cour de Justice cabinet du juge d'instruction
verso
Carte-lettre en franchise partielle (seule la taxe de recommandation est acquittée) avec cachet administratif déesse assise "COUR DE JUSTICE DU DEPT DE LA SEINE / • LE JUGE D'INSTRUCTION" • 18/10/45

Cour de Justice de Valenciennes
intérieur du pli
Avis de décision de renvoi devant la Cour de Justice pour "intelligence avec l'ennemi" constitué d'un feuillet plié en deux et envoyé en recommandé avec griffe de recommandation provisoire de Valenciennes 21/8/45.
Contrairement aux lettres ci-dessus, la taxe intégrale a été acquittée (LSI + recom.)
(nom effacé électroniquement)






LA PREMIÉRE SÉRIE
DES TIMBRES « ARC DE TRIOMPHE »
ARRIVE À LONDRES

27 JUIN 1944 :
Arrivée à Londres "d'environ 60 millions de figurines postales imprimées aux États-Unis pour la France, d'accord avec les représentants français." Il s'agit de la 1ère série "Arc de Triomphe".

Des carnets de présentation (tirage 36) portant des blocs de dix timbres de la série complète avec surcharge «SPECIMEN» en violet, portant sur un bloc de six timbres, ont été confectionnés et certains remis aux autorités gouvernementales françaises à Alger. Ces carnets portent la légende «SPECIMENS OF SUPPLEMENTAL FRENCH POSTAGE STAMPS».
Le mot "Supplemental" (qui signifie, en anglais, "complémentaire") indique bien l'intention initiale des Alliés, à savoir conserver les timbres "Pétain" jusqu'à épuisement et "compléter" les affranchissements avec les nouveaux timbres pour le cas où les tarifs seraient modifiés ou en cas d'épuisement de certaines anciennes figurines. La plupart de ces timbres ne correspondaient pas à un tarif précis, car le but n'était pas, pour les Américains, de remplacer les timbres existants.
Les carnets sont façonnés à la main à partir de feuilles de 100. On distingue deux sous-types: ceux confectionnés à partir de la moitié gauche, la marge blanche gauche attenante au bloc de 10 étant prise dans les agrafes et ceux confectionnés à partir de la moitié droite pour lesquels la marge droite a été enlevée et les blocs de 10 collés à gauche sur de petites languettes, elles-même prises par les agrafes.

Des exemplaires détachés avec fragment du mot SPECIMEN ont été utilisés à Alger sur documents commémoratifs.

Timbre Specimen Arc de triomphe sur carte de visite de Pierre mendès-France


Timbre SPECIMEN Arc de Triomphe sur feuillet
Timbre Arc de Triomphe à 2F50 avec fragment des lettres SPECIMEN sur feuillet de l'Assemblée Consultative.
(Vente sur Offres Bertrand Sinais)

Couverture carnet 1èree série
Couverture des carnets de la première série

Intérieur du carnet
Intérieur du carnet
(un bloc de 10 de chaque valeur; séparé du suivant par une feuille de papier sulfurisé)

Des carnets similaires ont été confectionnés pour les timbres d'occupation alliée en Italie, en Allemagne et en Autriche.

AMGOT Italie AMGOT France AMGOT Allemagne AMGOT Autriche
Italie France Allemagne Autriche


Carnet timbres du gouvernement militaire
Carnet complet des timbres de l'A.M.G.O.T. en Allemagne
(vente Gäertner Octobre 2011. zuschlag : 16000 euros)

Feuille complète du 10F
Feuille complète de 100 avec inscriptions marginales "POSTAGE FRANCE 10 FRANCS" en bas

carnet complet..............................................................22 500 €
carnet avec blocs de six de chaque timbre et surcharge SPECIMEN complète....15 000 €
carnet avec une paire de chaque timbre et surcharge partielle SPECIMEN .....10 000 €
sur document commémoratif ........................à partir de................. 500 €





L'ÉPURATION DANS L'ADMINISTRATION

logo justice

27 JUIN 1944 :
Ordonnance fixant les sanctions dans l'Administration.


Elles sont limitées aux infractions suivantes :
  • avoir favorisé l'ennemi,
  • avoir contrarié l'effort de guerre,
  • avoir attenté aux libertés publiques,
  • et avoir tiré bénéfice personnel de l'application des règlements du gouvernement du maréchal Pétain.

Tous les efforts du gouvernement tendront à imposer une application minimale de ces règles.
Dans l'Éducation Nationale un millier de personnes, dont six recteurs d'académie, seront frappées des sanctions les plus fortes. Ce qui sera le plus critiqué ce sera le nouveau délit de "non-désobéïssance à l'autorité établie", les différentes lois d'amnistie corrigeront rapidement les excès.

Cachet Comiision d'Epuration
Epuration de la Préfecture de la Seine
recto
verso
Convocation en recommandé provisoire à une session de la Commission d'épuration de la Préfecture de la Seine 6/3/45



De gaulle en Italie

27-30 JUIN 1944 :
Voyage du général de Gaulle en Italie. Il est reçu notamment par le pape Pie XII.
Un timbre du Guyana (Y&T Guyana No 2488) montre De Gaulle à Venise en 1944.

billet de 1 dollar FMI
1ER - 22 JUILLET 1944 :
Conférence et accords de Bretton-Woods. Pierre Mendès-France représente la France.
Le nouveau système monétaire présenté par le délégué américain, permet à l'économie américaine d'écouler sa production vers de vastes marchés extérieurs, et aux banquiers américains d'être remboursés dans des monnaies qui auront conservé l'essentiel de leur valeur.
Il préconise le retour à la libre convertibilité des monnaies dans les meilleurs délais. Le dollar devient la devise clé du nouveau système et est convertible en or au taux de 35 dollars l'once (Gold Exchange Standard). Il préconise également des parités fixes entre les monnaies.
C'est à la suite de cette conférence que sera créé le Fonds Monétaire International (F.M.I.).





LA « MARIANNE DE DULAC » EST EN RETARD

5 JUILLET 1944 :
Il apparaît clairement qu'il y aura de sérieux délais dans la fabrication des timbres-poste "Marianne de Dulac" imprimés à Londres. René Mayer envisage alors de commander une seconde tranche de timbres "Arc de Triomphe" (voir ci-dessous au 21 juillet).

Les Archives de la maison Thomas De La Rue contenaient un certain nombre de feuillets portant la série de timbres non dentelée. Ces documents sont datés du 31 juillet 1944.

Archive Dulac
Un des feuillets ayant été vendu dans les années 1980/90



6 JUILLET 1944 :
Décret sur les Commissaires de la République et le rétablissement des libertés publiques.

DE GAULLE À WASHINGTON

Visite de gaulle à Roosevelt

6 JUILLET 1944 :
Rencontre de Gaulle Roosevelt à Washington
De Gaulle est accueilli par Roosevelt à Washington comme un chef d'État.
Un timbre de Manama, dépendance d'Ajman, de 1 Rl émis en 1970 (Michel Adschman / Manama No 330) montre le général reçu par le président Roosevelt à la Maison Blanche et a pour légende "ROOSEVELT ET CHARLES DE GAULLE". Ce timbre a été également surchargé avec d'autres valeurs "CHARLES DE GAULLE / In Memoriam 22 Nov. 1890 / 9 Nov. 1970" (Michel Adschman / Manama No 369/74.) .

Timbre Ajman sur lettre
Timbre sur lettre administrative oblitérée MANAMA AJMAN 9/12/70
(ces timbres décriés sont très rares sur lettre commerciale ayant réellement voyagée)


De Gaulle et Roosevelt




Un timbre de Antigua et Barbuda à 15c émis en 1991 (Y&T Antigua N°1362) a pour légende "DE GAULLE WITH ROOSEVELT 1945", il s'agit d'une erreur de date (1944). Le timbre existe aussi avec surcharge "BARBUDA MAIL" (Y&T Barbade N°1220).



11 JUILLET 1944 :
Les U.S.A. reconnaissent "de facto" l'autorité du G.P.R.F. sur les territoires libérés.

JUILLET 1944 :
Un télégramme des services d'Alger précise que les timbres "Arc de Triomphe" "doivent être vendus par l'Administration française des Postes, laquelle les fournira, s'ils en demandent, aux autorités alliées".



11-12 JUILLET 1944 :
Visite du général de Gaulle à Ottawa, à la suite au voyage à Washington.

13 JUILLET 1944 :
Retour du général de Gaulle à Alger.





CAMPAGNE DU MILLIARD POUR LA LIBÉRATION

14 JUILLET 1944 :
Campagne du "Milliard de la Libération" dans les colonies.
On connait différents souvenirs de cette campagne:
  • une carte postale illustrée à en-tête "SEMAINE DU MILLIARD DE LA LIBERATION" affranchie à 21,10F avec des timbres de Mauritanie (Y&T Mauritanie PA n°1 à 5), vendue 100f et oblitérée "DAKAR PRINCIPAL / SENEGAL" 14/7/44 et cachet rouge 35 mm "DELEGATION DE LA CROIX ROUGE FRANCAISE * // (croix) EN A.O.F.",

  • semaine du Milliard de la Liberation Dakar
    Souvenir philatélique vendu 100 F, la différence allant au "MILLIARD DE LA LIBERATION" avec oblitération Dakar Principal 14/7/44
    lettre...........................................................30 €

  • feuillet à en-tête "ENTR'AIDE FRANCAISE POUR LA LIBERATION / COMITE DE TUNIS / 14 Juillet 1944 / SOUSCRIPTION NATIONALE / pour le MILLIARD de la LIBERATION", affranchi avec timbres de Tunisie (Y&T Tunisie 2 x n°249 2 x n°241 et 2 x n°241), oblitérés cachet triple cercle 36/25/15mm "CRF MILLIARD DE EFL / LA LIBERATION // Tunis R.P. / TUNISIE // 14 / 7 / 1944".

    Milliard de la Libération
    Feuillet portant 33 F de valeur faciale et 17F de surtaxe,oblitérés "CRF MILLIARD DE EFL / LA LIBERATION // Tunis R.P. / TUNISIE // 14 / 7 / 1944"
    CRF = Croix-Rouge Française                 EFL =Entraide Française pour la Libération
    lettre ...........................................................65 €

    Un reçu "au nom du général de Gaulle" était délivré.

    Reçu Milliard de la Libération






COMMANDE DE LA DEUXIÈME SÉRIE
DE TIMBRES « ARC DE TRIOMPHE »

21 JUILLET 1944 :
En raison du retard d'impression des timbres Marianne de Dulac, l'ordre de fabrication de la deuxième tranche "Arc de Triomphe" est donné par René Mayer.
Il s'agit cette fois d'une série de timbres correspondant aux tarifs en vigueur à la mi-1944 (tarifs de janvier 1942).
Les timbres seront mis en vente le 12 février 1945 soit quelques jours avant le changement de tarif du 1er mars et se retrouveront pour la plupart sans usage "seul sur lettre". Ils serviront donc essentiellement de valeurs de complément et en multiples.

Des carnets de présentation, similaires à ceux de la première série, seront confectionnés comme pour les timbres similaires d'Italie, d'Allemagne et d'Autriche. Ils portent la mention « SPECIMENS / OF / COMMITTEE / FRENCH POSTAGE STAMPS » faisant référence au Comité Français de la Libération Nationale, le Gouvernement Provisoire n'ayant pas encore été reconnu formellement par les États-Unis.

Contrairement aux timbres de la première série issus de carnets, il n'a pas été signalé de "souvenirs" créés avec des timbres avec surcharge partielle SPECIMEN.
Il y a donc un doute quant à savoir si ces carnets ont été remis aux autorités françaises à Paris ou sont restés pour la plupart dans les locaux de l'imprimerie aux États-Unis. La deuxième série correspondait à une commande commerciale "banale" alors que la première série était très "politique" et nécessitait l'approbation des hautes autorités françaises quant au graphisme et aux légendes.

Carnet Arc de Triomphe 2ème série
Couverture du carnet 2ème série

Intérieur du carnet
Intérieur du carnet


Haut de feuille
inscriptions marginales sur le bord de feuille "COMMITTEE FRENCH POSTAGE STAMPS"




16 JUIN-23 JUILLET 1944 :
Liquidation du maquis du Vercors par l'armée allemande et la Milice.

Voir les commémorations



Déporté
23 JUILLET 1944 :
Les forces de l'Armée Rouge libèrent le camp de concentration de Majdanek près de Lublin en Pologne et sont ainsi les premières à pénétrer dans un important camp nazi de mise à mort.

25 JUILLET 1944 :
Dernière séance publique à Alger de l'Assemblée Consultative Provisoire.



RÉTABLISSEMENT DES SYNDICATS

PETIT RAPPEL HISTORIQUE SUR LES SYNDICATS OUVRIERS


1895 :
Naissance de la C.G.T..

1922 :
Première scission de la C.G.T., dirigée par Léon Jouhaux, secrétaire général depuis 1909. Les communistes constituent la Confédération Générale du Travail-Unitaire.( C.G.T.-U.).

1935 :
Réunification C.G.T.-U. et C.G.T. sous l'égide du Front Populaire.

1939 :
Expulsion des dirigeants ex-C.G.T.-U. et communistes à la suite du pacte germano-soviétique.

17 AVRIL 1943 :
Reconstitution de l'unité C.G.T.-- C.G.T.-U., par l'accord du Perreux, cette fois à prédominance communiste.



27 JUILLET 1944 :
Ordonnance annulant la "Charte du Travail" et la "Corporation Paysanne" du régime pétainiste.
Elle rétablit les syndicats, unions, fédérations... existant au 3 septembre 1939.
C'est la Confédération Générale de l'Agriculture, socialiste, issue de la Résistance qui défendra désormais les intérêts des agriculteurs et se chargera aussi de «l'épuration» dans la profession agricole.

lettre locale de la CGT 1945
Lettre d'une union locale de la CGT Apt 25/3/45

lettre de la CFTC juin 1945
Lettre de la CFTC Paris 27/6/45

Congès du Plan Agricole CGA



FIN JUILLET 1944 :
Arrivée en France des timbres "Arc de Triomphe" qui étaient stockés en Grande-Bretagne.
Ils seront mis en vente progressivement à partir du 11 septembre le long des lignes de progression militaire des Alliés en Normandie et en Bretagne jusqu'à la mise en vente générale le 9 octobre.
Dès leur mise en vente, les timbres à l'effigie du Maréchal Pétain cessent d'être vendus mais gardent néanmoins leur pouvoir d'affranchissement (jusqu'au 31 octobre).
La première date d'oblitération connue de ces timbres est le 11 septembre à Carentan sur enveloppe n'ayant pas voyagé.

Voir l'encart
Mise en vente progressive des timbres "Arc de Triomphe"






4 AOÛT 1944 :
Une Ordonnance du G.P.R.F. déclare nuls et non avenus les actes du gouvernement du Maréchal Pétain. Elle rétablit la légalité républicaine.



7 AOÛT 1944 :
Décret prononçant la cessation de validité et l'interdiction d'utilisation des timbres et cartes postales portant l'effigie du Maréchal Pétain ainsi que certains autres timbres de l'« État Français ».
La date d'application sera fixée, ultérieurement, au 31 octobre 1944.

voir le texte







LES «MILICES PATRIOTIQUES»

Journal des Milices Patriotiques

Milice patritiques Toulouse Milices patritiques de Toulouse
Milices patritiques de Toulouse
Milices Patritiques Toulouse
Lettre de rappel en franchise pour la diffusion du journal "Valmy" des Milices Patritiques de Toulouse, oblitération Toulouse saint ? 14/11/44, avec cachet de fermeture double cercle violet 38/26mm "MILICES PATRIOTIQUES / F.F.I. // ETAT-MAJOR / REGIONAL" et cachet administratif double cercle violet 38/28mm "MILICES PATRIOTIQUES / F.F.I. // PROPAGANDE / 9, rue Resseguier, TOULOUSE // VALMY"

10 AOÛT 1944 :
Ordonnance fixant le statut des Milices Patriotiques.
Elles sont définies comme une police aux ordres des Comités Locaux et Départementaux de Libération pendant la période d'insurrection (lutte contre le marché noir, le sabotage, la cinquième colonne...).
Les Milices Patriotiques étaient censées être à la Police ce que les F.F.I. étaient à l'Armée régulière.
Noyautées en grande partie par le parti communiste qui y voyait un moyen de pression pour arriver au pouvoir, de Gaulle s'en méfiera et elles seront dissoutes en octobre 1944 en échange du retour du secrétaire général du parti Maurice Thorez qui avait déserté en 1939 et s'était réfugié à Moscou..
Les éléments les plus sûrs seront intégrés dans les Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) créées en décembre 1944.
Bien que n'ayant pas formellement la franchise postale on trouve quelques cachets administratifs utilisés par les Milices Patriotiques comme marque de franchise.

Milice Patriotique Agen
Lettre en franchise avec cachet administratif de la Milice Patriotique d'Agen 6/10/44

Milices Patritiques tarbes
Lettre avec cachet administratif "F.F.I. / MILICES PATRIOTIQUES // CONSEIL / DEPARTEMENTAL / Htes-Pyrénées" oblitérée Tarbes 14/11/44




11 AOÛT 1944 :
Le Maréchal Pétain charge l'amiral Auphan de négocier la passation des pouvoirs avec le général de Gaulle qui ne répondra pas.

12 AOÛT 1944 :
Pierre Laval fait libérer Edouard Herriot, ancien Président de la Chambre des Députés, mais celui-ci refuse de convoquer l'Assemblée.

Maréchal Juin
12 AOÛT 1944 :
Le général Juin est nommé Chef d'État-Major de la Défense Nationale.



L'ARRIVÉE EN MÉTROPOLE DES TIMBRES
COQ ET MARIANNE DE FERNEZ
IMPRIMÉS EN ALGÉRIE

15 AOÛT 1944 :
Débarquement de Provence.
Une directive d'Alger indique que, pour la libération de la zone Sud, les timbres ont déjà été imprimés à Alger pour la métropole (Type Marianne de Fernez et Coq). Il sont mis en vente au fur et à mesure de la progression des troupes alliées vers le Nord.

Marianne d'Alger sur lettre de Aix-en-provende
Lettre pour Vichy, affranchie à 1F50 en timbres imprimés à Alger pour une future émission en métropole, oblitérée "AIX EN PROVENCE" 21/9/44, avec cachet de vaguemestre ""IVe REGION BxxNxxx // Le Vaguemestre", censure "OUVERT / PAR LES AUTORITES DU CONTROLE / No 15"

Ces timbres seront mis en vente générale le 15 novembre.

Les troupes débarquées en Provence utiliseront également certains timbres ou entiers postaux d'Algérie. Bien que non-réglementaires, quelques cas ont été signalés.

CP Algérie utilisée à Marseille
CP d'Algérie utilisée à Marseille avec cachet de vaguemestre "MARINE NATIONALE / MARINE MARSEILLE / Le Vaguemestre", oblitéré "POSTE NAVALE" 8/9/44



16 AOÛT 1944 :
Libération d'Orléans.
Les timbres Pétain ne sont plus vendus et le Ministère des PTT à Paris donne l'instruction aux PTT d'Orléans de surcharger les entiers postaux à 1f20 Pétain du monogramme « RF ».
100 000 cartes furent surchargées avec une encre brillante et 40 000 avec une encre terne. Elles furent distribuées et très utilisées dans les départements autour d'Orléans et de Blois jusqu'en septembre.
Contrairement aux autres "émissions" de la Libération, on ne connaît aucune "variété" de ces surcharges.

Surcharges Rf d'Orléans et de Blois
Entiers postaux surchargés RF utilisés dans le Loiret et à Blois, septembre 1944

18 AOÛT 1944 :
Dernier Conseil des Ministres du Gouvernement pétainiste à Paris.
Le gouvernement Laval part s'installer à Belfort.

20 AOÛT 1944 :
En présence du Nonce Apostolique et du Ministre de Suisse, les Allemands contraignent le Maréchal Pétain à les suivre à Belfort puis en Allemagne à Sigmaringen, "Siège Provisoire de l'État Français".
Doriot est placé à la tête d'un "Comité de Libération française" et mourra mitraillé par un avion non identifié en février 1945.


20 AOUT 1944 :
Arrêté du Secrétaire général de la Santé qui supprime tous les organes directeurs du Secours National et le transforme en au SECOURS SOCIAL à la tête du quel il place Raoul Dautry.(AN 307 AP 158).

Secours Social EMA
Ancienne enveloppe du Secours National rectifiée en Secours Social mais utilisation de la même empreinte de machine à affranchir C 2343

secours social de la République
Ancienne enveloppe du Secours National rectifiée en Secours Social de la République avec cachet "SECOURS SOCIAL DE LA REPUBLIQUE / TARN ET GARONNE // (croix de Lorraine).

Le chapître chronologique suivant est : ›››››››››

Le Gouvernement Provisoire d'une France en Guerre, partiellement libérée









Retour en tête de page  


Retour au sommaire de "La Politique Intérieure de la France 1944-1981"



 


 

Bibliographie Historique
Biblio historique
«L'Epuration Française 1944-1949» par Peter Novik éditions Balland 1985

«L'Epuration» Historia Hors Série No 41, 1975.

«Collaboration et Collaborateurs» Historia Spécial No 31 Septembre 1994.

«Résistants et Collaborateurs» L'Histoire No 80,1985.

«Les Règlements de Compte» par Henri Amouroux R. Laffont1991.



BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

Bibliographie Philatélique

OUVRAGES GÉNÉRAUX


"YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

"MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

"MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

"MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

"Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

"Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

"La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

"Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

"Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

"The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site : http://en.wikibooks.org/wiki/International_Postage_Meter_Stamp_Catalog

"La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

"Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

"World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

"Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

"Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

"Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

"Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

"Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

"Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

"Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

"History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

"Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..

Site internet "Philatélie Française" http://www.philateliefrancaise.fr


Retour en tête de page  


Retour au sommaire de "La Politique Intérieure de la France 1944-1981"



 

© COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.