LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La France menacée puis assujettie (1939-1945) 


Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé
se condamnent à le revivre.
G. Santayana





Retour au sommaire de "La France menacée puis assujettie"



 
La France sous le régime de
l'ÉTAT FRANÇAIS
     
 1943








Drapeau italie royale 14 JANVIER 1943 :
Les autorités italiennes d'occupation s'opposent à la déportation des Juifs résidant dans leur secteur d'occupation.




14 JANVIER 1943 :
Fritz Sauckel exige 250 000 travailleurs pour le 15 mars.

Drapeau US Drapeau UK drapeau français 14 JANVIER 1943 :
Conférence de Casablanca à l'hôtel Anfa (Churchill et Roosevelt). Roosevelt lance l'idée d'une «reddition inconditionnelle de l'Axe» seule chance de voir régner la Paix dans le monde pendant des générations. Le général Giraud représente les intérêts français jusqu'à ce que de Gaulle y assiste sur la demande expresse de Churchill.

Pour les commémorations philatéliques de la Conférence on se reportera à l'encart
"La Conférence de Casablanca"







Médaille de la Résistance

CRÉATION DES MOUVEMENTS UNIS DE RÉSISTANCE (M.U.R.)

26 JANVIER 1943 :
Fusion des mouvements de résistance «Combat", «Libération» et «Franc-Tireur", créant les M.U.R., Mouvements Unis de Résistance, sous la présidence de Jean Moulin.

Jean Moulin Unificateur
Oblitération temporaire "HOMMAGE A JEAN MOULIN / 1943 -28 CHARTRES - 1983 // UNIFICATEUR DE LA RESISTANCE // (portrait)" 27/11/83





Milice

LA MILICE

30 JANVIER 1943 :
Le Service d'Ordre Légionnaire devient la « Milice », police supplétive au service des Allemands dans la chasse aux Résistants.
Son rôle est «vigilance, propagande et sécurité» .
"Notre volonté de voir instaurer en France un régime autoritaire national et socialiste permettra à la France de s'intégrer à l'Europe de demain»
.
La Milice rassemble des hommes et des femmes en uniforme, elle ne dépassera pas les 15 000 adhérents.
Son chef est Pierre Laval et le secrétaire général Joseph Darnand. Tous ses membres sont soumis à l'autorité des préfets et ses chefs, quelque soit l'échelon, nommés par le Chef du Gouvernement.

lettre de la Milice
28/12/43

Milice de l'Aude
Imprimé de la Milice de l'Aude sur formule à plier pour Prat de Cest réexpédiée pour Montpellier 23/2/43
(Vente sur Offres Bertrand Sinais)





Médaille de la Résistance

CRÉATION DE
L'ORGANISATION DE RÉSISTANCE DE L'ARMÉE
(O.R.A.)

31 JANVIER 1943 :
Création à la suite de l'invasion allemande de la zone "non-occupée" de l'Organisation de Résistance de l'Armée, O.R.A., , en tant qu'organisation se disant apolitique et regroupant d'anciens militaires français déterminés à résister de façon active contre l'occupant de la France mais rejetant de Gaulle.
Jean Verneau
Fondée par le général Frère (celui qui présidait le tribunal qui condamna de Gaulle à mort par contumace en août 1940, arrêté en 1943, déporté et mort au Struthof le 13 juin 1944), elle fut ensuite dirigée par le général Verneau (arrêté le 23 octobre 1943, mort en déportation à Buchenwald le 14 septembre 1944), puis par le général Revers, qui avait pour adjoint le général Brisac.
Jean Verneau figure sur un timbre de 1975 (Y&T No 1853). Un "prêt à poster" sera également émis à sa mémoire en 2004.

PAP Jean Verneau

L'ORA se développe rapidement en zone Sud, grâce aux cadres et à l'armement camouflé par l'armée d'armistice quand celui-ci n'a pas été remis aux Allemands.
Elle reconnaissait, à l'origine, le général Giraud comme son chef nominal.
Elle fusionne en février 1944 avec l'Armée Secrète (AS) et les FTP pour former les FFI, tout en conservant son autonomie.
Pour des raisons évidentes de discrétion on ne trouve de courrier de l'O.R.A. qu'après la Libération.

ORA
Lettre de l'organe liquidateur de l'ORA avec entête "ORGANISATION / DE RESISTANCE DE L'ARMEE / SERVICE LIQUIDATEUR", cachet déesse assise " LE CHEF DE L'O.R.A.", oblitérée Paris IX 9/11/45.




Drapeau Armée rouge Drapeau Wehrmacht 31 JANVIER 1943 :
Reddition du général Von Paulus à Stalingrad. La bataille qui dure depuis septembre a coûté 500 000 morts à l'Axe.

Stalingrad



8 FÉVRIER 1943 :
Émission d'une bande de cinq timbres au profit du Secours National appelée par les collectionneurs "bande francisque".
Il existe un nombre assez important d'épreuves d'atelier et d'épreuves de luxe de ces timbres seuls ou en bande.

Epreuve de luxe
Épreuve de luxe

Bande francisque sur lettre tarif exact
verso
Lettre recommandée au tarif exact (étranger) à 8F pour l'Alsace (LSE :4F + recom : 4F) avec bande francisque oblitérée Nancy 8/4/43, censure allemande et cachet d'arrivée Strasbourg 14/4/43


Les timbres détachés de la bande utilisés à leur valeur faciale sont également rares sur lettre non-philatélique.

F +10F sur lettre
Lettre au tarif avec le 1F +10F Pétain de la bande francisque.








Drapeau nazi

LE SERVICE DU TRAVAIL OBLIGATOIRE EN ALLEMAGNE (S.T.O.)

16 FÉVRIER 1943 :
Création du Service du Travail Obligatoire pour fournir de la main-d'oeuvre aux usines du Reich.
Il rend obligatoire pour les jeunes des classes 40, 41 et 42 le travail aux champs, à l'atelier ou à l'usine pour une durée de deux ans.
Des sanctions sévères sont prévues pour les réfractaires.
Un Commissariat Général au Travail Obligatoire est créé.

En contre-partie la ligne de démarcation est supprimée.

De janvier à mars 1943, 250 000 personnes dont 150 000 spécialistes partent vers l'Allemagne, du 9 avril au 30 juin 100 000 supplémentaires.

En échange des 500 000 travailleurs partis de juin 1942 à avril 1943, 100 000 prisonniers ont été libérés au titre de la Relève, 11 000 malades ont été libérés et 250 000 prisonniers ont été transformés en "ouvriers libres" travaillant sur place en Allemagne.



  L'ADMINISTRATION DU S.T.O. EN FRANCE

EMA Secrétariat d'Etat au Travail
Le Ministre, Secrétaire d'État au Travail utilise une machine à affranchir de marque HAVAS type C, légende "REPUBLIQUE FRANCAISE" (en 1943 !!) ici sur lettre du 23 février 1943.

Commissaire au STO
Enveloppe de Rouen pour Bacqueville en Caux 5/5/43, avec cachet administratif "LE CHEF DU GOUVERNEMENT / (Seine-Inférieure) // Commissariat Général au Service du Travail Obligatoire // (francisque)"

Mobilisation de la main d'oeuvre
Lettre du Secrétariat d'État au Travail avec griffe "FRANCHISE POSTALE / MOBILISATION DE LA MAIN D'OEUVRE / DECRET DU xxxxxx / 12/2/44 l'INSPECTEUR DU TRAVAIL". La "simple taxe" est appliquée malgré la griffe.

reçu de déclaration au STO
verso
feuillet format carte postale recto verso voyageant à découvert par la poste et justifiant des déclarations faites par l'entreprise en ce qui concerne le STO.

Vu le grand nombre de requis au STO, les administrations prévoient le cas par des griffes du type : "Dans le cas où l'intéressé / xxxait parti travailler / en Allemagne prière de / l'indiquer en donnant son / adresse TRES EXACTEMENT".

Griffe du tribunal
convocation au tribunal
Lettre du Tribunal de Saint-Etienne concernant une indemnité à régler. avec griffe "Dans le cas où l'intéressé / xxxait parti travailler / en Allemagne prière de / l'indiquer en donnant son / adresse TRES EXACTEMENT" 1/2/44


Affiche STO

  LA PROPAGANDE OFFICIELLE

Radio-travail était une émission qui, sous le contrôle de François Chasseigne, "directeur de la propagande ouvrière au ministère de l'Information" (janvier à novembre 1943), vantait les mérites du travail en Allemagne, en mettant en avant l'intérêt individuel (les avantages matériels des ouvriers volontaires pour l'Allemagne n'étaient pas négligeables à première vue), l'exigence de la solidarité (entre ouvriers et prisonniers), des considérations de haute politique (place de la France dans l'équilibre européen, lutte contre le bolchevisme), l'honneur national et le sens du devoir sacré (la Relève est un devoir nécessaire et sacré).

Radio Travail
Lettre adressée au Directeur de Radio-Travail Toulouse mai 1943



  LA CORRESPONDANCE ENTRE OUVRIERS DU S.T.O. ET LEUR FAMILLE

Message Croix-Rouge
intérieur du message
Message Croix-Rouge d'un demandeur à Paris à un travailleur français en Allemagne, transmis par le syndicat allemand Deutsche Arbeit Front (DAF) avec cachet "Französiche Verbindungstelle / Haupstelle Arbeitxxxxx" // DAF / Gauwaltung / Hessen-Nassau" Le message écrit le 7/11/44 est transmis (EMA) le 6/3/45, témoin de la difficulté de transmission dans les derniers jours du Reich.

Un Commissariat Général d'Action Sociale pour les Français Travaillant en Allemagne (CGASFTA) améliore les relations postales entre les ouvriers et leurs familles. Des cartes pré-imprimées sont mises en service.

demande de nouvelles d'un travailleur du STO
"demande d'urgence de nouvelles" transmise en dépêche interne par le CGASFTA centre de Marseille au Bureau de Berlin qui le poste.31/5/44

Message du CGASFTA
verso
Message de Montpellier 6/7/44 transmis par le CGASFTA au départ de Berlin.

aide aux travailleurs en allemagne
verso
Groupement d'Action Sociale pour les Français Travaillant en Allemagne, section des Landes 8/4/44

Gemeinschaftlager Wohla
verso
Lettre d'un ouvrier au camp "Wohla" près de Munich 22/2/44, censure de l'Abwehr Frankfurt "Ae"

Les règles d'envoi du courrier des ouvriers requis par le STO vers la zone non occupée sont très strictes. Les lettres qui ne les respectent pas sont retournées à l'envoyeur avec une étiquette bilingue.

Règles du courrier des Sto vers la ZNO

Le courrier vers les ouvriers requis au STO peut parfois passer par la poste militaire allemande (cartes réponse) :

CP réponse utilisée à Bordeaux
Entier carte postale partie réponse envoyée de Bordeaux par la Poste militaire allemande juillet 1944



Travailleur TODT en Allemagne
verso
Lettre d'un travailleur français enrôlé dans l'Organisation TODT (O.T.) pour la Drôme, affranchie à 25 pfg oblitérée "BERGISCH GLADBACH" 25/4/44, censure "Ae" et étiquette "April 44". Les travailleurs étrangers de l'organisation TODT avaient le droit d'envoyer deux lettres par mois. Ce droit était matérialisé par de petites vignettes à coller sur les enveloppes.

gemeinschaftlager Auschwitz
Lettre d'un travailleur forcé du STO travaillant dans le "Camp communautaire" de Buchenholz près d'Auschwitz, sur entier carte postale Hitler à 15pf, avec griffe bleue "Auschwitz O/S / gemeinschaftlager Buchenwald West / Poststelle", oblitération AUSCHWITZ (OBERSCHLESI) / a " 23/5/44. On notera que les requis du STO peuvent écrire en français alors que les déportés ne peuvent écrire qu'en allemand.

Régulièrement la Poste rappelle que le courrier pour les ouvriers requis par le S.T.O. et travaillant en Allemagne doit être affranchi au tarif étranger.

Courrier STO
suite et fin

STO en Norvège
verso
Lettre recommandée d'un Français requis pour le STO et envoyé en Norvège à Bødø 31/1/44 arrivée 12/2/44


En mars 1944, l'envoi de colis postaux vers les ouvriers requis pour le STO et travaillant en Norvège est admis par les autorités allemandes.

Colis pour les STO en Norvège
suite et fin

aumonerie des travailleurs en Allemagne
Carte postale de correspondance de l'Aumônerie des travailleurs français en Allemagne adressée (correspondance libre) à un "ouvrier français" en Allemagne.10/3/44


Note : Il est, la plupart du temps, difficile de faire la différence entre le courrier :
  • des ouvriers "volontaires" partis travailler en Allemagne (1),
  • des ouvriers partis plus ou moins volontairement en Allemagne au titre de "la Relève" (en échange de la libération ou du changement de statut de certains prisonniers de guerre)
  • des prisonniers de guerre "transformés" en "ouvriers libres" au titre de "la Relève".
  • des ouvriers "requis par le S.T.O." pour travailler en Allemagne ou dans d'autres pays pour l'Allemagne.

  • (1) une note du 15 octobre 1946 précisera qui est considéré comme étant parti "volontairement" travailler en Allemagne.

    Travailleurs volontaires
    suite et fin

13 JUILLET 1944 :
"Assouplissement" des règles concernant le courrier vers les ouvriers travaillant en Allemagne.

Acheminement du courrier pour les STO
suite et fin

Le déroulement des opérations militaires entraîne de grandes difficultés dans l'acheminement du courrier vers les civils français travaillant en Allemagne à quelque titre que ce soit et dès novembre 1944, seuls les messages Croix-Rouge sont autorisés.

Courrier pour les déportés en Allemagne
suite et fin



  LE CAS PARTICULIER DES CHANTIERS DE JEUNESSE FRANÇAIS EN ALLEMAGNE

Les Chantiers de la Jeunesse sont mis à contribution et des "Chantiers" sont créés en Allemagne et en Autriche.

En Allemagne : La J.O.F.T.A. (Jeunesse Ouvrière Française Travaillant en Allemagne) :

Chantier de la JOFTA
recto
Lettre en provenance du Camp Lyautey de la JOFTA en Allemagne, timbre arraché par la censure 19/7/44

JOFTA de Bordeaux
Lettre en provenance de la section JOFTA de Bordeaux, chargée de l'hébergement des jeunes en transit. 24/5/43

Lettre de la JOFTA d'Augsburg
verso
Lettre d'un jeune de la J.O.F.T.A. d'Augsburg pour le Vaucluse avec griffes "LAGER FUHRER" et "J.O.F.T.A." 7/8/44

En Autriche :

Chantier en Autriche
Entier carte postale avec réponse payée d'un jeune du "Chantier de la Jeunesse Française" en Autriche avec cachet vert "Chantiers de la Jeunesse Française / F.O.W / BRUNN AM GEBIRGE / WIEN XXIV / DEUTSCHLAND" 18/2/44 (Note : les cartes de cette provenance signalées sont toutes oblitérées de Frankfurt am Main)

A leur arrivée, les jeunes peuvent indiquer à l'Association des Anciens des Chantiers de la Jeunesse (A.D.A.C.) leurs coordonnées afin que cette dernière puisse prévenir leurs proches.
Des formulaires spéciaux pré-imprimés sont mis à leur disposition.

CP de l'ADAC
verso
Formulaire de l'ADAC à remplir à l'arrivée au camp. Oblitéré 16/7/43




FÉVRIER 1943 :
La Police française organise des rafles massives de Juifs étrangers.




28 FÉVRIER 1943 :
Laval crée avec Déat, le «Front Révolutionnaire National» qui regroupe toutes les formations collaborationnistes, à l'exception du P.P.F. de Doriot.


1ER MARS 1943 :
Rétablissement de la «liberté de circulation» entre le Nord et le Sud.
Les "laissez-passer" ne sont plus nécessaires, néanmoins quatorze "points de contrôle" le long de l'ancienne ligne de démarcation subsistent.

Bureau de laissez-passer
Lettre recommandée expédiée le 1/2/43 de Tournus (en Zone Sud) pour la Drôme avec la griffe "BUREAU DES LAISSEZ-PASSER / TOURNUS / (Saône-et-Loire" arrivée 3/2/43

Les lettres ordinaires sont désormais acceptées du nord vers le sud et réciproquement.
Les lettres recommandées seront acceptées à partir du 16 juin 1943.





18 MARS 1943 :
La Guyane chasse le gouverneur pétainiste et rejoint le camp allié, tout en hésitant entre les généraux de Gaulle et Giraud.



Médaille de la Résistance 26 MARS 1943 :
Pierre Brossolette crée un comité de coordination de cinq réseaux de Résistance du Nord de la France.
Il y a une rivalité certaine entre Jean Moulin et Pierre Brossolette, le second ne voulant pas se soumettre au premier, bien que celui-ci ait été nommé par le général de Gaulle.

Un timbre lui sera consacré en 1957 dans la série "Héros de la Résistance" (Y&T France No 1103).

Pierre Brossolette



Autocollant Pierre Brossolette


A l'occasion du transfert de ses cendres au Panthéon le 27 mai 2015, un timbre auto-collant à son effigie sera émis dans un "collector" consacré aux quatre héros de la Résistance honorés ce jour là.

Les deux adversaires politiques sont réunis dans un bloc-feuillet dentelé et gommé.

Bloc-feuillet Jean Moulin


MARS-MAI 1943 :
Exposition antibolchévique à Lyon avec bureau temporaire qui utilise un cachet petit format «EXPOSITION ANTIBOLCHEVIQUE / LYON».

Exposition antibolchévique de Lyon



27 MARS 1943 :
L'idée de substituer une administration interalliée aux Français en Indochine est officiellement lancée par les U.S.A..

Médaille de la Résistance

LE « RÉSEAU SHELBURN »

Le réseau Shelburn est une branche du S.O.E. - les services secrets britanniques - qui avait pour mission le rapatriement en Angleterre des parachutistes et aviateurs alliés dont l'avion avait été abattu dans le ciel de France. Le réseau couvre principalement l'ouest de la France ; il est créé par l'agent administratif de police Paul Campinchi à partir de mai 1943.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_Shelburn

Une oblitération mécanique SECAP type 2 flamme à gauche "plage et monument) // PLAGE BONAPARTE / haut lieu / de la / Résistance / RESEAU D'EVASION SHELBURN" et couronne "22 PLOUHA / COTES DU NORD" commémore ce réseau.

OMEC Réseau Shelburn




5 AVRIL 1943 :
Georges Mandel, Léon Blum, Edouard Daladier et Paul Reynaud sont livrés aux Allemands.

AVRIL 1943 :
Le Chef de la Waffen sigle SS, Gottlob Berger, offre à Darnand de faire entrer une partie de ses miliciens dans cette armée européenne d'élite qu'il constitue; ainsi l'armement des «Franc-garde» sera possible.

Amiral yamamoto


18 AVRIL 1943 :
"Operation Vengeance" qui abat le bombardier de l'amiral japonais Isoroku Yamamoto, commandant de la flotte combinée de la Marine Impériale Japonaise, sur l'île de Bougainville lors de la campagne des Îles Salomon.



1ER MAI 1943 :
Nouveaux tarifs postaux pour l'étranger en application du congrès U.P.U. de Buenos-Ayres.



MAI 1943 :
Le gouvernement décide la mobilisation de la classe 1942 pour le S.T.O., les jeunes des Chantiers de Jeunesse sont envoyés mais beaucoup se perdent en route…





Médaille de la Résistance

CRÉATION DU
« CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE »

27 MAI 1943 :
Jean Moulin
Jean Moulin Délégué National du général de Gaulle, crée en France un «Conseil National de la Résistance» qui comprend les dirigeants de huit mouvements de résistance, des délégués des deux grands syndicats ouvriers clandestins, la C.G.T. et la C.F.T.C., ainsi que des représentants de six partis politiques d'avant-guerre.
Le C.N.R. porte Jean Moulin à sa présidence, annule les lois de Vichy et reconnaît le général de Gaulle comme chef politique de la Résistance.

Pour des raisons évidentes de sécurité il n'y a pas eu de lettre à entête du C.N.R. sous l'Occupation. On en connaît quelques unes après la Libération de Paris mais en très petit nombre car son influence politique a été vite supplantée par celle du général de Gaulle.

Lettre du CNR 1946
Lettre à entête du CONSEIL NATIONAL DE LA RÉ SISTANCE oblitérée du 16/3/46

Une oblitération mécanique SECAP flamme à gauche avec texte "CREATION DU CONSEIL / NATIONAL DE LA RESISTANCE / PARIS 27 MAI 1943" a été mise en service à Saint-Germain des Prés pour le cinquantième anniversaire.

OMEC création du CNR




Drapeau américain Drapeau UK Drapeau français
13 MAI 1943 :
Capitulation des forces de l'axe germano-italiennes à Tunis.
La route est dégagée pour commencer les préparatifs du débarquement en Sicile et Italie du Sud.



Médaille de la Résistance
Joseph Kessel


30 MAI 1943 :
Création du «Chant des Partisans", sur un air de folklore russe et des paroles de Joseph Kessel.

Chant des Partisans
Oblitération mécanique avec les premières paroles du chant des Partisans : Amis entends-tu....

Général Delestraint
9 JUIN 1943 :
Arrestation par les Allemands, dans la région de Lyon, du général Delestraint, chef de l'Armée Secrète, à la suite d'une trahison.
Un timbre, émis en 1971, rappelle sa mémoire (Y&T France n°1689).





FAUX TIMBRES PÉTAIN
A L'EFFIGIE DU GÉNÉRAL DE GAULLE

Imaginé vers la fin 1942 par des membres du réseau "Combat" dans la région de Nice, ils commencèrent à être distribués au début de 1943. Ils devaient être utilisés à l'origine comme "papillon de propagande" puis ils servirent en grand nombre à affranchir du courrier de propagande dans les Alpes et sur la Côte méditerranéenne.
Les vignettes étaient imprimées de manière artisanale en bloc de neuf (3x3) Différentes qualités de papier ont été utilisées et la dentelure est souvent défectueuse.
Des milliers d'enveloppes ont été expédiées avec cette vignette en juillet 1943 et son utilisation a continué jusqu'après la Libération.
Il n'a pas été signalé de lettres taxées portant cette vignette. Quelques lettres avec cette vignette sont parvenues à l'étranger.

Bloc du faux Pétain à l'effigie de de Gaulle
Bloc de 9 du faux timbre Pétain à l'effigie du général de Gaulle.

Faux timbre Pétain à l'effigie du général de Gaulle
Timbres authentiques et faux timbres sur une même enveloppe



CFLN 2 JUIN 1943 :
Création à Alger du Comité Français de la Libération Nationale (C.F.L.N.) avec deux co-présidents : les généraux de Gaulle et Giraud.

De gaulle et Giraud

Voir l'encart spécial "Le CFLN à Alger"




8 JUIN 1943 :
Émission d'une bande de cinq timbres pour l'anniversaire du Maréchal et représentant la trilogie Travail Famille Patrie entourée de deux portraits du Maréchal.
Cette émission aurait été inspirée par les timbres émis régulièrement pour les anniversaires du Führer !

Epreuve de luxe
épreuve de luxe


Epreuve d'atelier
Épreuve d'atelier à un stade intermédiaire de la gravure

Bande Travail famille Patrie sur lettre ayant voyagé
Bande travail famille patrie sur lettre recommandée philatélique 22/6/43 pour la Hongrie avec censure et cachet d'arrivée Budapest 1/7/43.

Bande travail famille Patrie pour l'Alsace
Lettre recommandée pour l'Alsace affranchie avec la bande Travail famille Patrie, avec censure allemande "Ae" de Frankfurt 5/8/43, cachet d'arrivée au verso



JUIN 1943 :
Le Fort de Romainville est désormais administré par les sigle SS. Il constitue une réserve d'otages où l'on puise lorsque une exécution massive est décidée.


Fort de Romainville
Lettre d'un prisonnier au fort de Romainville (Front-Stalag 122) près de la commune des Lilas pour Montrouge 23/1/43



Médaille de la Résistance 21 JUIN 1943 :
Jean Moulin est arrêté par la Gestapo à Caluire, et meurt des suites des tortures subies au Fort Montluc sous les yeux de Klaus Barbie.
Arrestation de Jean Moulin


Le C.N.R. le remplace à sa tête par un résistant de l'intérieur, démocrate-chrétien, Georges Bidault, qui n'est plus en même temps le délégué du général de Gaulle.
Un timbre émis en 1957 (Y&T France n°1100) et un autre émis en 1981 (Y&T France n°2172) rappellent sa mémoire.



24 JUIN 1943 :
La Martinique rejoint le CFLN.



2EME TRIMESTRE 1943 :
170 000 travailleurs au lieu des 220 000 demandés partent pour l'Allemagne.



10 JUILLET 1943 :
Début du débarquement allié en Sicile.

Un bloc de 4 timbres se tenant des îles Marshall (Y&T Marshall Nos 469/472) représente les deux armées américaine et britannique avec à leur tête les généraux Patton et Montgomery.

débarquement en Sicile



15 JUILLET 1943 :
A la suite de la dissolution de l'Armée d'Armistice après l'invasion de la zone Sud, les autorités d'occupation autorisent la création d'une "Force Armée Gouvernementale" dite "Premier Régiment de France", composée de cadres de l'ancienne Armée d'Armistice.
Son P.C. est à Issoudun et ses bataillons à Le Blanc, St-Amand et à Dun-sur-Amon. Ils sont ainsi dispersés à la demande des Allemands dans le but d'empêcher toute communication rapide entr'eux.

Forec Armée Gouvernementale
Lettre avec timbre de franchise militaire et griffe "FORCE ARMEE GOUVERNEMENTALE" et cachet de vaguemestre "1er REGIMENT DE FRANCE / 1er BATAILLON // Le / Vaguemestre" "LE BLANC / INDRE" 27/3/44

Drapeau Italie24 JUILLET 1943 :
Mussolini est écarté du pouvoir. Le Roi d'Italie nomme le Maréchal Badoglio comme chef du gouvernement qui fait arrêter Mussolini. Le parti fasciste, la Milice et le Grand Conseil du Fascisme sont dissous.

Dans les semaines qui suivent, le courrier vers l'Italie est retourné à l'envoyeur en raison de l'incertitude politique et le comportement futur de l'Italie dans la guerre.

CP pour l'Italie retournée à l'envoyeur
Entier carte postale de caractère familial affranchi au tarif étranger à 2F40 de Paris vers l'Italie, daté au verso 16/8/43, avec censure allemande et cachet rectangulaire encadré "ZURUCK / Verkehr vorlaüfig einge...". (Retour /trafic provisoirement interrompu)



AOÛT 1943 :
Laval refuse la demande allemande de dénaturaliser les 20 000 Juifs naturalisés Français depuis 1927.

La police française ne participe plus aux rafles.

Au total environ 95 000 Juifs auront été déportés à partir de la France dont environ 30 000 avec la collaboration de l'État français et de sa police.




6 AOÛT 1943 :
Laval refuse tout envoi supplémentaire d'ouvriers en Allemagne.



AOÛT 1943 :
Darnand prend le grade de lieutenant dans la Waffen SS.



Médaille de la Résistance CFLN 27 AOÛT 1943 :
L'U.R.S.S. reconnaît le C.F.L.N. comme représentant les intérêts d'État de la République Française et comme le chef de toutes les forces patriotiques françaises combattant contre la tyrannie hitlérienne».
La Résistance en France dont fait partie pleinement le Parti Communiste Français est proclamée subordonnée au général de Gaulle.




27 AOUT 1943 :
Possibilité d'utiliser des cartes postales ordinaires entre la zone Sud et les îles anglo-normandes.

Cartes postales vers Jersey
suite et fin
On notera que le B.O. utilise encore la notion de "zone non-occupée" en août 1943 !!

Médaille de la Résistance
Jean Cavaillès

28 AOUT 1943 :
Arrestation du philosophe Jean Cavaillès, chef du réseau de résistance «Cahors-Asturies».
Un timbre de 1958 (Y&T France n°1157) honore sa mémoire.



Drapeau italie royale 3 SEPTEMBRE 1943 :
Armistice entre l'Italie et les Alliés.
L'Italie obtient le statut de cobelligérant actif contre l'Allemagne qui réagit en occupant le Nord et le Centre de la Péninsule.



drapeau Wehrmacht Drapeau italie royale 9 SEPTEMBRE 1943 :
Après la capitulation italienne, les Allemands envahissent la zone d'occupation italienne en France.

Le courrier des forces allemandes nouvellement implantées se reconnait soit au numéro de Feldpost soit à des cachets plus ou moins explicite géographiquement.


griffe
Franzosische riviera
Lettre du Feldpost Nr 01707, oblitéré 28/9/44 avec griffe rouge "HAFENSCHUTZFLOTTILLE / FRANZ. - RIVIERA" (utilisation tardive après le débarquement de Provence)

Les Juifs qui y bénéficiaient de «conditions difficiles mais supportables», y sont durement pourchassés.
L'Allemagne exige le milliard de francs qui était versé tous les mois aux Italiens.

Occupation allemande après la capitulation de l'Italie
Carte de l'occupation allemande après la capitulation de l'Italie

Conséquence de la capitulation italienne, le courrier est suspendu avec la péninsule italienne et l'Albanie.

Interruption du courrier vers l'Italie



Blason corse 8-9 SEPTEMBRE 1943 :
Les troupes italiennes désarment les troupes allemandes à Bastia avec l'aide de la Résistance corse.

8 SEPTEMBRE - 4 OCTOBRE 1943 :
Libération de la Corse.

Suspensension des relations avec la Corse

Voir l'encart spécial :
"La Libération de la Corse et ses conséquences postales"






14 SEPTEMBRE 1943 :
Toutes les permissions accordées aux Français travaillant en Allemagne sont supprimées, car beaucoup ne retournaient pas en Allemagne après leur permission.




16 SEPTEMBRE 1943 :
Nantes est bombardée : 1 150 morts.

17 SEPTEMBRE 1943 :
Le Ministre de la Production de Vichy, Bichelonne, convainc Albert Speer, ministre allemand de l'Industrie, que nos ouvriers travailleraient mieux et plus vite en France qu'en Allemagne.
Un accord est signé selon lequel les usines françaises obtiennent davantage de commandes de l'industrie allemande et un matériel et de l'outillage plus modernes.
Tous les ouvriers de ces usines «S» (initiale de Speer Betriebe) seront dispensés du S.T.O.. Plus de 10 000 usines et un million d'ouvriers sont concernés.



CFLN 17 SEPTEMBRE 1943 :
Ordonnance créant à Alger l'Assemblée Consultative Provisoire, comprenant à coté des résistants de l'intérieur, des représentants du parti communiste et d'anciens parlementaires.
Le C.F.L.N. est élargi de manière à accueillir des représentants de ces divers groupes.
Georges Bidault est élu Président du C.N.R. en remplacement de Jean Moulin.

Voir l'encart spécial "L'Assemblée Consultative provisoire à Alger"




OCTOBRE 1943 :
Exposition antibolchévique à Marseille avec bureau temporaire qui utilise un cachet petit format «EXPON ANTIBOLCHEVIQUE / MARSEILLE».

Exposition antibolchévique Marseille

CFLN 2 OCTOBRE 1943 :
Le général Giraud abandonne la co-présidence du C.F.L.N. mais conserve le Commandement en Chef de l'Armée.



13 OCTOBRE 1943 :
L'Italie déclare la guerre à l'Allemagne.

16 OCTOBRE 1943 :
Devant l'afflux grandissant d'étrangers dans le Reich, l'Allemagne décide la suspension de l'immigration de travailleurs étrangers.



Drapeau France Libre 16-17 OCTOBRE 1943 :
Le général de Lattre de Tassigny quitte la zone sud clandestinement et s'envole pour Londres où il rejoint le général de Gaulle.
Une oblitération mécanique avec flamme "(portrait) / NUIT DU 16 AU 17 OCTOBRE 1943 / (avion) / ENVOL POUR LONDRES / DU GENERAL / DE LATTRE DE TASSIGNY / 50ème ANNIVERSAIRE" et couronne "01 MANZIAT / AIN" commémorera cet événement en 1993.

Départ de de Lattre pour Londres



Médaille de la Résistance 21 OCTOBRE 1943 :
Un coup de main de la Résistance de Lyon permet de libérer 14 représentants des M.U.R..



Médaille de la Résistance
Oyonnax-maquis
11 NOVEMBRE 1943 :
Les maquis de l'Ain (120 hommes en armes et uniforme) défilent dans les rues d'Oyonnax pour commémorer l'Armistice de 1918, commémoration interdite par l'administration pétainiste. Ils déposent au Monument aux Morts une gerbe en forme de croix de Lorraine avec l'inscription "Les vainqueurs de demain à ceux de 1914/18".

Une oblitération temporaire "40e ANNIVERSAIRE DU DEFILE DES MAQUISARDS / 01 OYONNAX // HOMMAGE AUX MAQUIS DE L'AIN / ET DU HAUT-JURA / (défilé soldats, armes et crois de Lorraine) / 11-12 NOVEMBRE 1943" et une oblitération mécanique "(défilé soldats, armes et croix de Lorraine) // 40e ANNIV. / 11 NOV. 1943 / 11 NOV 1983 / MAQUIS DE L'AIN . DEFILE D'OYONNAX" et coronne " 01 OYONNAX / AIN" ont été mises en service pour le quarantième anniversaire.

OMEC maquis de l'Ain

Maquis du haut-Jura

Considérés comme des terroristes, ces groupes sont la cible d'une forte répression.
Dans un premier temps, l'objectif de destruction du maquis est confié aux forces de Vichy : des opérations ponctuelles et ciblées ont lieu régulièrement.
Dans un second temps, à partir de la fin de l'année 1943, devant la montée en puissance du maquis, la Wehrmacht tente d'anéantir les camps de maquisards.
Plusieurs opérations sont menées par les Allemands en février, avril et juillet 1944.
Malgré les pertes humaines et matérielles, la Résistance se maintient et des sabotages ont lieu sur les axes de communications routiers et ferroviaires pour ralentir l'avancée des convois allemands. Le département de l'Ain est libéré en septembre 1944, mettant fin à la lutte armée des maquisards du département.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maquis_de_l%27Ain_et_du_Haut-Jura

Une oblitération temporaire "COMBATS DES MAQUIS DU HAUT-JURA AVRIL 1944 / ★ 01 NANTUA ★ // (portrait) LT DARTHENAY // (croix de Lorraine) / (portrait) / LT DE VANSSAY / 50e ANNIVERSAIRE / 10 AVRIL 1994" a été mise en service pour le cinquantenaire.




2 DÉCEMBRE 1943 :
Les "ultras" de la Milice assassinent à Toulouse l'homme politique et journaliste Maurice Sarraut, directeur de La Dépêche, qui, bien que favorable au régime, est jugé trop "mou" et ancien "franc-maçon"..



4 DÉCEMBRE 1943 :
Ultimatum de Hitler à Pétain.
Il met son veto à tout projet de réunion de l'Assemblée Nationale et exige que Laval remanie son cabinet «dans un sens acceptable par le gouvernement allemand et garantissant la collaboration».

11 DÉCEMBRE 1943 :
Suppression de la Franchise Militaire, à quelques exceptions près.
Le courrier à destination des militaires doit être affranchi.
Les soldats reçoivent désormais deux timbres FM gratuits par mois. Le courrier excédant ce quota doit être affranchi en timbres-poste au tarif civil.

Suppression de la Franchise Militaire
suite et fin
extension aux pompiers
Extension de la franchise militaire

Joseph Darnand
30 DÉCEMBRE 1943 :
Sur ordre des Allemands, Joseph Darnand, créateur et Chef de la Milice, est nommé au nouveau poste de Secrétaire Général au Maintien de l'Ordre, il remplace René Bousquet.
Il supervise la gendarmerie et les préfets régionaux lui sont subordonnés.
La Milice est autorisée à s'étendre en zone Nord.

EN 1943 :
Au départ de Drancy, il y aura eu 253 convois pour 22 000 déportés. .



FIN 1943 :
Un rapport d'Abetz indique qu'il y a eu, en 1943, 35 000 arrestations faites par les Allemands et 9 000 faites par les Français.

FIN 1943 :
Création de groupes d'autodéfense les «Selbstschütz» sous l'autorité dessigle SS; un camp d'instruction est créé à Taverny.


Le chapître chronologique suivant est : ›››››››››

La France sous le régime de l'État Français : janvier - août 1944



 
La France sous le régime de
l'ÉTAT FRANÇAIS
     
 1943





Retour au sommaire de "La France menacée puis assujettie"










BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

Bibliographie Philatélique

OUVRAGES GÉNÉRAUX


"YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

"MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

"MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

"MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

"Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

"Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

"La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

"Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

"Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

"The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site : http://en.wikibooks.org/wiki/International_Postage_Meter_Stamp_Catalog

"La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

"Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

"World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

"Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

"Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

"Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

"Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

"Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

"Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

"Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

"History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

"Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..

Site internet "Philatélie Française" http://www.philateliefrancaise.fr

OUVRAGES ET ARTICLES SPÉCIFIQUES

"La difficile organisation de la poste civile italienne dans les zones annexées en 1940" par Claude Gérard dans "Documents Philatéliques", N°206, 4ème trimestre 2010.

"L'Occupation Italienne en France à travers son service postal militaire (1940-1943)" par Claude Gérard, supplément au N° 338 des "Feuilles Marcophiles", 3ème trimestre 2009.

"The Saint-Nazaire pocket August 1944- May 1945" par Robert E. Stuckey publié par la France and Colonies Philatélic Society of Great Britain (1982) (ref SNP-).

"Die Funknachrichtenkarten des Eingeschlissenen Kanal- und Atlantikfestungen 1944-1945" par Karl Heimann édité par la Poststempelgilde «Rhein-Donau» e.V. à Düsseldorf 1980 (ref: FNK-).

Les entiers postaux allemands de 1933 à 1945» par M.Carrion, paru en 1975.

La Poste en Alsace 1940-1945» édité par la SPAL, 1986.

La Poste Allemande en Alsace par R. Damel et X Pigeron, décembre 1981 .

La Poste Allemande et les Français servant dans l'armée allemande (1941-1945) / Le courrier des Français prisonniers de guerre en Allemagne (1940-1945) par R. Damel et X Pigeron, Mai 1985 .

La Poste Allemande et le Courrier des déportés et le Courrier des Internés par R. Damel et X Pigeron, Mai 1987 .

Les cartes postales familiales interzone / Type Iris sans valeur par Gérard Fabrègue, Bulletin No 96 du Club Marcophile de la Seconde Guerre Mondiale, Janvier 2012 .

Les Chantiers de la Jeunesse par Gérard Apollaro, Bulletins No 53 et 54 du Club Marcophile de la Seconde Guerre Mondiale, Janvier 2000 .

La France et le Courrier de la Seconde Guerre Mondiale par Albert Lasserre, Imprimerie Ménard, toulouse, 1995Janvier 2000 .


Retour en tête de page  


© COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.