LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


De l'Empire colonial à l'Indépendance assistée  


Retour au sommaire de "De l'Empire Colonial à l'Indépendance assistée" 




Accès aux pages de « L'Empire Colonial 1936-1946 »
 
       
Colonies, protectorats, et pays sous mandat
« dissidents »
 
  PagesFlèche
  10  
Chronologie
1936-1939
Drôle de guerre
territoires sous régime pétainiste
fin 1940 AEF EFO EFI
1941
1942
1943
premiers vols FAFL LAM
1944
1945
1946






1ER JANVIER 1945 :
Nouveaux tarifs de poste aérienne au départ des Établissements Français en Océanie.

texte de l'arrêté




15 JANVIER 1945 :
  Reprise du courrier vers la France métropolitaine à partir des Établissements Français dans l'Inde. On notera la mention impérative "VIA ALGER" qui doit être apposée sur les lettres.

reprise courrier vers la France
suite et fin

Type A Chandernagor
Verso
Lettre de Chandernagor pour Mulhouse, "via Alger", affranchie à 2 Ro 8 fa, avec oblitération double cercle à pont type A 29/5/45, transit Pondichery 2/6 et arrivée 14/6. Censurée au départ



8 FÉVRIER 1945 :
Premier vol Dakar New-York.
Une griffe linéaire "1er VOYAGE AÉRIEN DAKAR-NEW-YORK" est apposée sur le courrier (Müller Sénégal No 57).

1er vol Dakar New-York
verso
Lettre recommandée affranchie à 31f50, oblitérée Dakar 8/2/45 avec griffe violette "1er VOYAGE AERIEN DAKAR-NEW-YORK", arrivée New-York 18/2/45, retournée à l'envoyeur le 25 juin et arrivée Dakar 13/7/45. avec marque de censure américaine et griffe de rétention "THIS ARTICLE HAS BEEN HELD/ BY THE OFFICE OF CENSORSHIP". En plus au verso figure une griffe violette "doigt" RETURN TO SENDER.

FÉVRIER 1945 :
A la conférence de Yalta, Staline aurait déclaré «Jamais au grand jamais on ne saurait rendre son Empire à la France». Roosevelt l'approuve.

FÉVRIER 1945 :
Timides réformes en Tunisie.



LA RECONNAISSANCE POSTALE
DES COMBATTANTS
DES COLONIES ET PROTECTORATS

pour Nos Combattants
Dans les colonies des fonds d'aide aux combattants issus des colonies et protectorats sont obtenus par de fortes surcharges apposées sur les timbres-poste existants.

Série général Mast sur lettre
Série dite du Général Mast de timbres surchargés "Pour Nos Combattants" avec énormes surcharges, oblitérée "TUNIS GRAND CONSEIL / TUNISIE" 24/3/45

Solidarité Algérienne
Timbre à 10F montrant un Algérien revenant d'Europe avec forte surtaxe de 35F





1ER MARS 1945 :
Modification des tarifs des télégrammes LFT au départ des Établissements Français dans l'Océanie.

télégrammes LFT



9 MARS 1945 :
Coup de force japonais en Indochine, les forces françaises sont décimées ou incarcérées (1 031 soldats et 739 officiers ou sous-officiers franco-annamites trouvent la mort).

Voir le chapitre "le coup de force japonais du 9 mars 1945



11 MARS 1945 :
L'Empereur d'Annam abroge le traité de Protectorat, mais pas le traité concernant la Cochinchine (colonie française).

MARS 1945 :
Les timbres et cartes postales pré-timbrées à l'effigie du maréchal Pétain sont démonétisés dans les colonies.

Un arrêté confirme que les figurines vendues à Paris au nom de l'AOF mais qui n'y ont pas été vendues sont sans valeur.

démonétisation timbres Pétain

suite



24 MARS 1945 :
Déclaration gouvernementale sur l'Indochine : La fédération aura un gouvernement composé d'Indochinois et d'Européens et une assemblée élue.
Ordonnance abrogeant le "statut personnel" sur le territoire des Établissements Français de l'Océanie".

7 AVRIL 1945 :
Arrêté créant en AOF les télégrammes à tarif réduit "LFT".

Télégramme LFT
suite et fin



AVRIL 1945 :
A la Martinique, une collecte est réalisée au profit de «Résistance et Libération» et de l' «Aide aux Patriotes Français». Elle est matérialisée par une vignette non postale à croix de Lorraine apposée sur le courrier.

Vignette d'aide aux patriotes sur lettre
Lettre par avion de Fort-de-France pour Dourdan (S&O), affranchie à 20F (Franchise militaire + 20F/5g surtaxe aérienne -tarif du 10/3/45) avec vignette "Résistance et Libération / (croix de Lorraine) / Aide aux Patriotes Français" oblitérée "POSTE NAVALE" 14/4/45. Au verso censure de la Martinique.




L'ÉMISSION ENTR'AIDE FRANÇAISE

Entraide française Djibouti
AVRIL / JUIN 1945 :
Émission dans quatorze colonies de l'Empire d'un timbre Mariane de Dulac avec forte surcharge au profit de l'Entr'aide Française à des dates variables d'une colonie à l'autre.
La série complète sera vendue à l'Agence des Timbres-poste coloniaux de Paris à partir du 25 juin.
En Guyane, une griffe encadrée 53 x 20 mm "Solidarité Française / première journée 21-4-1945 / Guyane Française" est apposée sur le courrier.

Griffe Solidarité
verso
Lettre affranchie avec le timbre Mariane de Dulac oblitéré "CAYENNE / GUYANE FRANCAISE // FRANCE/LIBRE" et avec griffe "Solidarité Française / première journée 21-4-1945 / Guyane Française".Au verso cachet d'arrivée "ST-ELIE / TERRITOIRE ININI// FRANCE/LIBRE" 25/4/45 et marques de censure

Une erreur se produira pour les Établissements Français dans l'Inde, avec l'impression en monnaie française (timbre non-émis). Un nouveau tirage aura lieu en fanons et roupies.

Les deux timbres erroné et corrigé
Le timbre erroné (à gauche) et le timbre corrigé (à droite)


Timbre Entraide Française du Maroc
Le Maroc, qui ne participe pas aux émissions communes, émettra un timbre à un type différent , avec une très forte surtaxe (Y&T Maroc no PA 56).





1ER AVRIL 1945 :
Nouveaux tarifs postaux dans le régime intérieur en l'AOF.

Voir le texte de l'arrêté.


1ER MAI 1945 :
Nouveaux tarifs postaux dans le régime intérieur en l'AEF.

Voir le texte de l'arrêté.



20 MAI 1945 :
Une "liaison postale aérienne spéciale" entre Saumur et l'île de la Réunion est organisée par le "Comité de la Libération" de Saumur (Müller No 495).
Une vignette commémorative non postale a été imprimée et environ 400 plis ont effectivement fait le voyage aller-retour.

Vignettes de Saumur
Tirage 3435 vignettes (chiffre officiel mais qui n'est pas divisible par 4 !)

aérogramme saumur-réunion
verso
Aérogramme recommandé philatélique de Saumur pour Saint-Denis de la Réunion avec vignette " COURRIER / DE LA LIBERATION / LIAISON POSTALE / AERIENNE SPECIALE / SAUMUR - LA REUNION / 20 MAI 1945 - Journée Commémorative" avec cachet simple cercle rouge 38mm "LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE / ARRONDISSEMENT DE SAUMUR // R F / COMITE de LIBERATION" et oblitération de l'exposition philatélique de Saumur 19-20-21/5/45, arrivée "Saint-Denis / Réunion" 2/6/45 Retour Montreuil-Bellay 20/8/45
400 plis auraient fait le voyage




Drapeau du Liban Drapeau Syrie

LA CRISE
LIBANO-SYRIENNE





   • CHRONOLOGIE

FIN 1944 - DÉBUT 1945 :
Le général de Gaulle exerce le pouvoir réel en France.

A Londres, on est plus conciliant avec de Gaulle et le délégué britannique au Levant, très francophobe est remplacé.

Des projets de traité sont présentés mais tous proposent le maintien de l'influence française par des bases militaires et autres avantages culturels et économiques. Trois Bataillons de renfort seront envoyés au Levant au mois de mai.

22 MARS 1945 :
Création de la Ligue Arabe avec la Transjordanie, l'Arabie Saoudite, le Yémen, la Syrie, le Liban, l'Egypte et l'Irak. Ces deux derniers avaient poser la base d'une telle union en 1943.
De nombreux pays ont célébré leur appartenance à la Ligue Arabe et les divers anniversaires de sa création

Ligue Arabe Ligue Arabe


15 MARS 1945 :
Des "timbres de reprise de la vie constitutionnelle" sont émis au Liban le 15 mars 1945 (Michel Liban N°495/507, blocs de 4 de chaque N°8/20 - tirage 250 de chaque - et bloc regroupant tous les timbres N°21 - tirage 500).

Timbres de la vie constitutionnelle
Bloc-feuillet reprenant les deux séries "poste" et "poste aérienne".

Ces timbres existent également en bloc de quatre sur petit feuillet.

Blocs de 4 des timbres "constitutionnels
Bloc de 4 sur feuillet orange Bloc de 4 sur feuillet vert


général Beynet
17 MAI 1945 :
Le nouveau Délégué Général de France au Levant, le général Paul Beynet, arrive à Beyrouth à bord des croiseurs «Montcalm» et «Jeanne d'Arc», à la tête de trois bataillons. Il restera en fonction jusqu'en 1946.
Des grèves et des manifestations imposantes ont lieu dans toutes les grandes villes du Levant français.
La France a réprimé durement le soulèvement algérien à Sétif et croit pouvoir en faire autant au Levant.
Le "Montcalm" et la "Jeanne d'Arc" possédaient chacun une agence postale embarquée. Il devrait donc exister du courrier témoin de cette "expédition".

Lettre de la délégation générale au Levant 1946
Lettre recommandée de la Délégation Générale de France au Levant de Beyrouth pour Paris, affranchie à 150 pi plus le "timbre pour l'Armée", oblitérée 18/4/46

18 MAI 1945 :
Le délégué français à Damas, le général Oliva-Roget, fait occuper pendant la nuit les points névralgiques autour de Damas. Une batterie est mise en place, ses canons braqués sur la ville. Au cours des jours suivants, provocations et déploiements de force se succèdent.

29 MAI 1945 :
L'Armée française bombarde intensivement Damas et les villes de Homs et de Hama. On dénombre quelque 2 000 victimes. Le bâtiment du Parlement syrien est détruit. La Syrie et le Liban font appel à l'ONU.

Nous exigeons l'indépendance totale
30 MAI 1945 :
La population syrienne toute entière se soulève. Des massacres de Français isolés se multiplient. Les élément des "Troupes Spéciales" se rebellent.
Un timbre de 1960 avec légende "Nous exigeons l'Indépendance absolue" rappelle cette insurrection (Y&T Syrie no 140).

31 MAI 1945 :
Anthony Eden lit à la chambre des Communes un communiqué dans lequel il invite le gouvernement français à donner l'ordre de cessez-le-feu en Syrie "en vue d'éviter une collision entre les troupes britanniques et françaises". Il demande à la France de faire cesser les opérations militaires contre les nationalistes réclamant l'Indépendance. Au même moment les troupes britanniques pénètrent dans Damas et occupent la ville.
Les troupes françaises sont désarmées sans ménagement.

Lettre d'Alep pour Beyrouth affranchie au tarif étranger 1945
verso
Lettre de Alep (Syrie) pour Beyrouth (Liban) affranchie au tarif international de 12pi50 27/6/45

4 JUIN 1945 :
Le général de Gaulle déclare à l'Ambassadeur du Royaume-Uni: "Nous ne sommes pas en mesure de vous faire la guerre; mais vous avez outragé la France et trahi l'Occident. Cela ne peut être oublié."

8 JUIN 1945 :
Les États-Unis rejettent les propositions françaises de convoquer une conférence des Cinq "Grands" sur les événements de Damas.

15-19 JUIN 1945 :
L'Assemblée Consultative à Paris débat des événements de Syrie et du Liban. Elle se pose des questions sur l'ensemble de la politique arabe de la France après les événements sanglants de Damas et de Beyrouth.
Le général de Gaulle reprend la théorie des garanties préalables à la réalisation de l'Indépendance en affirmant : "Nous étions et nous demeurons décidés à attribuer aux États toutes les réalités intérieures et extérieures de l'Indépendance. Nous étions et nous demeurons en même temps résolus à régler, d'accord avec les États, la garantie de nos intérêts séculaires d'ordre culturel, économique et stratégique".
Georges Bidault propose de porter la cause de la France devant l'Assemblée Générale de l'ONU. Les Anglo-Saxons s'y opposeront.

18 JUIN 1945 :
Le général de Gaulle demande à Lady Spears de retirer son ambulance qui a rendu tant de services, du défilé parce qu'il y a des tensions entre la France et le Royaume-Uni en Syrie.

9 JUILLET 1945 :
La France décide d'accéder au désir de la Syrie et du Liban de constituer une Armée Nationale et de transférer aux gouvernements respectifs les unités militaires, de recrutement local, dont le gouvernement français avait la charge.

1ER AOÛT 1945 :
Transfert des troupes libanaises et syriennes sous commandement français aux gouvernements du Liban et de Syrie. Les autorités syriennes et libanaises commencent à assurer l'administration des troupes locales.

1ER OCTOBRE 1945 :
Les relations postales entre la France d'une part et le Liban ou la Syrie d'autre part sont désormais régies par le régime international.

Tarif international octobre 1945

13 DÉCEMBRE 1945 :
Signature à Londres d'un accord franco-britannique sur l'évacuation des troupes britanniques et françaises.

DÉCEMBRE 1945 :
Début de l'évacuation des forces françaises de Syrie et du Liban.

4 FÉVRIER 1946 :
La Syrie et le Liban demandent à l'ONU l'évacuation totale et simultanée des troupes françaises et britanniques de leur sol.

14 MARS 1946 :
Accords franco-britanniques sur le principe d'un retrait simultané de leurs troupes du Liban et de Syrie.

17 AVRIL 1946 :
La Syrie proclame son indépendance totale.

3 MAI 1946 :
La France et le Royaume-Uni annoncent à l'ONU leur intention de retirer leurs troupes avant la fin de l'année.
L'évacuation du Liban est commémorée au Liban par les timbres suivants :
  • "Évacuation des troupes étrangères" (Michel Liban N°350/53), émis le 11 février 1947, tirage : 10 000.
  • mêmes timbres en bloc-feuillet (Michel Liban Block N°10 et Y&T Liban République bloc N°3), tirage 500 exemplaires.
  • Bloc Evacuation du Liban

  • "Anniversaire de l'indépendance et de l'évacuation" pour le quinzième anniversaire (Michel Liban N°753/756) émis le 30 décembre 1961.

  • 15ème anniversaire de l'évacuation du Liban
    Enveloppe recommandée philatélique pour l'Allemagne avec la série du 15ème anniversaire de l'évacuation

En Syrie de nombreux timbres ont été émis : 17/4/46 (Michel Syrie N°540/43), 10/6/47 (Michel Syrie N°548/551), 17/4/55 (Michel Syrie N°657/658), 17/4/56 (Michel Syrie N°683/685 et blocks 32/34, Y&T Syrie BF N°10/12), 20/4/57 (Michel Syrie N°717/726 et block N°41), 15/5/58 (Michel UAR N°3/4), 17/4/59 (Michel UAR N°53/54), 12/5/60 (Michel UAR N°77 **), 17/4/61 (Michel UAR N°92), 17/4/62 (Michel Syrie N°788/789), 17/4/63 (Michel Syrie N°833/834), 17/4/64 (Michel Syrie N°868/870), 17/4/65 (Michel Syrie N°902/903), 17/4/66 (Michel Syrie N°943/944), 17/4/67 (Michel Syrie N°964/966), 17/4/68 (Michel Syrie N°1012 1013), 17/4/69 (Michel Syrie N°1063/ 1064), 17/4/70 (Michel Syrie N°1101/ 1102), 17/4/71 (Michel Syrie N°1156/ 1157), 17/4/72 (Michel Syrie N°1194/ 1195), 17/4/73 (Michel Syrie N°1220/ 1221), 10/4/74 (Michel Syrie N°1266/1267), 17/4/75 (Michel Syrie N°1290/ 1291), 17/4/76 (Michel Syrie N°1328/ 1329), 17/4/77 (Michel Syrie N°1363), 22/4/78 (Michel Syrie N°1400), 17/4/79 (Michel Syrie N°1430), 26/6/80 (Michel Syrie N°1469/ 1470), 17/3/81 (Michel Syrie N°1502), 17/4/82 (Michel Syrie N°1534) .......

1er anniversaire de l'évacuation
1er anniversaire de l'évacuation
10ème anniversaire de l'évacuation
0ème anniversaire évacuation Syrie Syrié 10ème anniversaire de l'évacuation

13ème anniversaire
Ce timbre timbre consacré au dixième anniversaire de la Libération et émis le 17/4/56 porte la date du 17/5/45 alors que la libération a eu lieu en 1946 !

La Délégation Générale de France au Levant est dissoute et remplacée par un "Office de Gestion et de Liquidation",
Les enveloppes à en-tête de la Délégation sont caviardées et réutilisées par l'Office de Liquidation.

Office de Liquidation
Lettre recommandée de l'OFFICE DE GESTION / ET DE LIQUIDATION / BEYROUTH pour Lille 17/5/47

Les deux états du Levant émettent des coupons réponse internationaux à leur nom. Le prix de vente est de 30 piastres en 1945.


SYRIE

 

RÉPUBLIQUE LIBANAISE

CRI 30p sur 20p   CRI 30p sur 20p
CRI surcharge tampon rouge 30p sur 20p Type Lo 14   CRI à 20 piastres avec surcharge tampon bilingue 30 p. type Lo 14
Type Lo 14    
30p Type Lo 14    
Syrie CRI  30pi type Lo15    
30p Type Lo 15    
Type Lo 15A   Surcharge typo 35p
30p Type Lo 15A   Surcharge typo 35p sur 20p Type Lo 14
CRI 35p   Liban CRI 35pi type Lo15A
35 p Type Lo16   Type Lo 15A

Un coupon-réponse de chaque nouvel état a été remis sous forme de bloc de 4 à certains participants au Congrès de l'U.P.U. à Paris en 1947 :

 





                 
Bloc de 4 CRI 35p
 
Bloc de 4 CRI Syrie 30p
Blocs de 4 CRI du Liban et de Syrie figurant dans les "albums souvenir du Congrès de l'U.P.U." de 1947 offerts aux "hautes personnalités"


8 MAI 1946 :
Émission de timbres et d'un bloc feuillet pour le premier anniversaire de la Victoire en Europe.

Bloc Victoire
Ce bloc existe sur papier blanc (inscriptions en bleu et bloc non gommé ou en brun, bloc gommé) et sur papier jaunâtre (inscriptions en bleu et bloc non gommé). Les timbres du bas commémorent la bataille de Bir-Hakeim.

30 JUIN 1946 :
Départ des dernières troupes britanniques du Levant.

Retour en tête de l'encart





  • LES « TIMBRES DE L'ARMÉE » EN SYRIE

Le 30 Janvier 1945, la loi syrienne N°236 précise que chaque lettre devra porter, en plus de l'affranchissement normal, un timbre de 5 piastres au profit de l'armée. Ces timbres sont des fiscaux-postaux.
Il semblerait que la date d'application ait été le 1er mars 1945.
En Syrie, plusieurs timbres sont connus (Y&T N°293/296 et Michel Asien 1987 p. 1704 "Bienfaisance" N°1 à 9).
Pour plus de détails on se reportera aux articles fort détaillés "Syrie : Les taxes pour l'armée syrienne" parus dans les bulletins COL.FRA. Nos 90, 91, 92, et 105 desquels sont extraits certains dessins ci-dessous.

  • 1ère période : 1er mars à juillet 1945 : les timbres portent seulement en arabe la surcharge "TIMBRE DE L'ARMÉE SYRIENNE", avec éventuellement un changement de valeur faciale.


  • • Sur timbres fiscaux à 5 piastres
    • Type dd surcharge en rouge ("Timbre de l'Armée Syrienne "),

    • surcharge type dd
      Type dd
      (Y&T Syrie 296)

      • Sur timbres fiscaux à 25 pi
      • Type aa surcharge en noir "Timbre de l'Armée Syrienne", nouvelle valeur faciale 5 piastres et barres d'annulation de l'ancienne surcharge.
      • Type bb surcharge en noir (même texte mais disposé différemment), nouvelle valeur faciale 5 piastres et barres d'annulation de l'ancienne surcharge.

      • Clichés aa et bb
        surcharges aa et bb (cliché Yvert et Tellier)




        surcharge type aa


        surcharge ype bb
        Type aa
        (Y&T Syrie 293)
        Type bb
        (Y&T Syrie 294)

        Surtaxe au profit de l'armée sur lettre
        Lettre affranchie à 12pi50 de Damas à Marseille avec censure française et surtaxe de 5pi au profit de l'Armée syrienne.

  • 2ème période : août 1945 - octobre 1945 : les timbres portent la surcharge "MINISTÈRE DES FINANCES" en noir en plus de la surcharge "Timbre de l'Armée Syrienne"


  •   • Sur les timbres fiscaux à 25 pi précédemment surchargés
    • Type z : texte dans un rectangle :


    • Type z
      Type z


       
       
           
      z noir aa noir surcharge z et bb  










       

             
        surcharge type z noir
      (au milieu)
      en plus de la surcharge précédente aa en noir (Y&T Syrie N° 293a)
      surcharge type z noir
      (en bas)
      en plus de la surcharge précédente bb en noir (Y&T Syrie N° 294a)
       


      • Sur les timbres fiscaux à 5 pi
    • Type y : texte "Ministère des finances" dans un ovale en noir
    • Type z : texte "Ministère des Finances" dans un rectangle en noir :


    • type y          Type z
      Type y   Type z

    • Type cc : "Timbre de l'Armée Syrienne", en rouge
    • Type dd : "Timbre de l'Armée Syrienne" disposition différente, en rouge

    • Surcharge type cc       Surcharge type dd
      surcharge type cc   surcharge type dd

    On trouve donc différentes combinaisons de ces surcharges avec plusieurs couleurs de surcharge (carmin, rouge, rouge brique) et de nuances de timbres (turquoise, bleu clair à bleu foncé et rose, saumon, rouge-carminé...).

    Type z noir et dd (existence à confirmer)       surcharge dd et y noire               
    type z noir et dd rouge type z noir et cc rouge type y noir et dd rouge
    type z (noir)
    et dd (rouge)
    (Y&T Syrie 296d)
    type z (noir)
    et cc (rouge)
    (Y&T Syrie 295b)
    type y (noir)
    et dd (rouge)
    (Y&T Syrie 296c)

    Récépissé avec z noir et dd rouge
    Récépissé avec le timbre surcharge z noire et dd rouge

  • 3ème période : novembre 1945 - décembre 1947 : les timbres portent la surcharge "MINISTÈRE DES FINANCES" en rouge

  • type y rouge et dd Type y rouge et cc rouge zz rouge dd rouge z rouge dd rouge
    type y rouge et dd rouge Types y et cc rouge type z et cc rouge type z rouge et dd rouge
    type y (rouge)
    et dd (rouge)
    (Y&T Syrie 296a)
    type y (rouge)
    et cc (rouge)
    (Y&T Syrie 295)
    type z (rouge)
    et cc (carmin)
    Y&T Syrie 295a)
    type z (rouge)
    et dd (rouge)
    Y&T Syrie 296b)

    Armée Syrienne 295a sur lettre
    Timbre de l'armée syrienne type z rouge et cc carmin sur lettre de Damas pour Paris affranchie à 50p

    Timbre de l'armée syrienne y carmin et dd carmin sur lettre
    Timbre de l'armée syrienne type y rouge et dd rouge sur lettre de Damas pour Londres, affranchie à 75 pi avec griffe ovale violette de censure "FOREIGN MAIL / 20 MARS 1946 / No 19"

    Reçu taxé
    verso
    Récépissé postal avec au verso trois timbres à surtaxe au profit de l'armée (type z carmin et cc rouge) oblitérés du 8ème congrès médical arabe

    Il a été signalé également deux autres surcharges entièrement en noir :

    Armée Syrienne y noir et dd noir z noir et dd noir
    type y noir et dd noir type z noir et dd noir
    type y (noir)
    et dd (noir)
    type z (noir)
    et dd (noir)

Retour en tête de l'encart




 • LES « TIMBRES POUR L'ARMÉE » AU LIBAN

Au Liban, on ne connaît pas précisément la date exacte du décret instaurant la surtaxe de 5 piastres au profit de l'Armée, ni sa date d'application ni la date d'émission du timbre spécial au profit de l'Armée.

Un recensement des lettres de la période faite par un spécialiste du Liban indique :
  •   que les lettres avant le 7 juin 1945 ne portent pas de surtaxe.

  • Lettre sans taxe pour l'armée
    Lettre locale du 5 juin, sans taxe pour l'Armée (verso vierge)

    Timbre fiscal Liban 1945


  •  qu'à partir du jeudi 7 juin 1945, les lettres portent une surtaxe de 5 pi matérialisée par des timbres fiscaux "ordinaires" (c'est-à-dire ne portant pas la surcharge en arabe "timbre de l'armée").


  • Lettre taxée du liban (première date)
    verso
    Lettre en franchise du 7 juin de l'Office des céréales panifiables à Beyrouth pour Saida avec timbre fiscal gris-violet à 5 piastres.
    (Coll privée)

    CP avec taxe violette pour l'Armée
    verso
    Carte postale familiale militaire utilisée en 1945 par avion pour la France, affranchie à 27pi50 et avec timbre taxe au profit de l'armée à 5pi gris-violet, oblitération des timbres 8/6/45 et annulation de la taxe par une griffe rectangulaire.

    Fiscal bleu-gris sur lettre
    Lettre commerciale pour Bagdad affranchie à 25pi du 14 juin avec en plus un timbre fiscal gris-violet à 5 piastres
    (Coll privée)

    Taxe pour l'armée en timbres fiscaux
    Lettre locale de Zahleh 13/6/45 pour Beyrouth pour laquelle la taxe pour l'armée a été payée par cinq timbres fiscaux à 1pi, annulation au crayon, comme souvent.
    (Coll privée)

  •  qu'après le 12 juin 1945 (première date signalée) le timbre fiscal-postal (Y&T Grand-Liban N°197, Michel Asien Liban bienfaisance N°1 ) commence à apparaître systématiquement sur le courrier.
  • Le texte en arabe au dessus du dessin du Palais Beit Eddine dans la surcharge signifie "Timbre de l'Armée".

    Surcharge "Timbre de l'Armée"
    surcharge "Timbre de l'Armée"
La surcharge existe dans plusieurs nuances de violet.

Fiscal Liban
Timbre neuf, nettement plus rare que les oblitérés.
Ce timbre étant obligatoire sur toutes les lettres et documents postaux a beaucoup servi; de plus il n'était pas considéré comme un "timbre-poste" donc moins acheté par les collectionneurs, c'est, peut-être, la raison de sa rareté en neuf.
(VSO Behr, mars 2015)

Ce timbre se rencontre le plus souvent au verso des lettres et seul. Néanmoins, certaines lettres existent avec timbre au recto, voire en paire (zèle politique ? manipulation philatélique ? paiement partiel d'une taxe postale ?).

Timbre au verso : le plus courant.

Timbre de l'armée libanaise au verso
Lettre de Beyrouth pour Champvallon (Yonne) affranchie au recto à 32.50p, censure rouge "CP / 922" à croix de Lorraine, griffe linéaire "922 5" violette bande de fermeture et timbre au profit de l'armée libanaise au verso annulé par cachet rectangulaire

Jusqu'à la mi-août 1945, les timbres sont généralement annulés par un cachet rectangulaire (ci-dessus) ensuite ils sont annulés par les timbres-à-date des bureaux de poste de départ.

Annulation du timbre fiscal par timbre-à-date
Lettre du 22/8/45 : le timbre fiscal au profit de l'Armée est annulé par un timbre-à-date
(Coll. privée)

Timbre au recto (un peu moins courant).

Timbre armée libanaise au recto
Lettre de Beyrouth pour la Belgique affranchie à 70 p, 20/8/45 avec censure "CP 818" à croix de Lorraine et bande de censure et avec timbre au profit de l'armée libanaise apposée au recto et annulé par timbre à date. Au verso griffe violette "601 1"

Timbres en paire (rare).

Paire timbre armee libanaise sur lettre
verso
Lettre de Beyrouth pour la France affranchie au verso à 40 piastres et au recto avec deux timbres au profit de l'armée libanaise 24/8/45.

Le tarif de 5 à 10 g par avion étant de 45 pi, il est possible que le deuxième timbre "pour l'armée" ait servi de complément de surtaxe aérienne par manque de timbre-poste à 5pi.

  Note : Le catalogue Maury (Timbres des bureaux français anciennes colonies et zones d'occupation Europe Asie) liste 11 timbres ayant le même aspect général mais des textes en arabe différents (201A à K). Ils ont tous été émis en 1948/49 au profit de la Palestine après la création de l'État d'Israêl. Ils n'ont aucun rapport avec les événements ayant conduit à l'indépendance totale du Liban en 1945/46.  

Pour plus de détails on se reportera aux articles fort détaillés "Syrie : Les taxes pour l'armée syrienne" parus dans les bulletins COLFRA Nos 90, 91, 92, et 105 dont sont extraits les clichés de surcharge.

Retour en tête de l'encart





 • LA FIN DE LA PRÉSENCE MILITAIRE FRANÇAISE EN SYRIE ET AU LIBAN

Le B.C.M.1 de Beyrouth reste en service ainsi que son annexe "A" créée à Tripoli en 1945 en remplacement du vaguemestre d'étapes No 41 et qui sera fermé le 1/8/46.

Le B.C.M. 1 utilisera jusqu'à la fin :
  • un cachet double cercle à pont "POSTE AUX ARMEES / B.C.M.1 // (croix de Lorraine) / F.F.L."
  • une griffe "BUREAU CENTRAL / MILITAIRE N°1" sur l'étiquette de recommandation.


  • Lettre Beyrouth pour Pondichery 1946
    Lettre Beyrouth pour Pondichery
    Lettre recommandée de Beyrouth pour Pondichery (Inde française) affranchie en timbres français à 20 F oblitérée cachet à pont "POSTE AUX ARMEES / B.C.M.1 // (croix de lorraine) / F.F.L." 18/9/45, transit par BCM 4 du Caire et arrivée à Pondichery avec double censure triangulaire et circulaire.

    BCM1
    Lettre recommandée par avion de 25 à 30g de Beyrouth pour Lyon affranchie à 28 F (LFC 2ème éch : 4F, recom 6F + 6x3F/5g surtaxe aérienne), oblitérée BCM1 2/3/46, Au verso étiquette de douane.

  • un cachet double cercle à pont "POSTE AUX ARMEES / (blanc) // (croix de Lorraine) / F.F.L." (bas de l'intercercle vide)

  • Lettre en franchise Beyrouth pour la France
    Lettre en franchise avec un cachet double cercle à pont "POSTE AUX ARMEES / (blanc) // (croix de Lorraine) / F.F.L." 5/3/46

  • un cachet petit format type R04 "BUREAU CENTRAL MILITAIRE / -B.C.M.1.-" et croix de Lorraine dans le bloc dateur,

  • BCM1 petit format
    29/4/46
L'annexe "A" n'aura pas de timbre-à-date spécifique et utilisera celui du bureau principal. les plis recommandés se reconnaissent à la lettre "A" située après la griffe de recommandation.

BCM1A mai 1945
Lettre recommandée pour la Palestine affranchie à 8F en timbres algériens oblitérés du cachet du BCM1, 3/5/45 avec censure et étiquette de recommandation du BCM1A

BCM1 A 1945
Lettre recommandée "rédigée en tamoul" datée 30/7/1945 du Liban pour Pondichery avec étiquette de recommandation de l'annexe A du BCM 1, affranchie à 20F avec censure au départ et à l'arrivée


Les bureaux militaires de Alep et de Damas seront dotés courant 1945 de timbres-à-date petit format "POSTE AUX ARMEES/ + 3 +" à Alep et "POSTE AUX ARMEES / + 2 + " à Damas.

Lettre POSTE AUX ARMEES 3
Lettre pour la France affranchie au tarif intérieur à 6F oblitérée "POSTE AUX ARMEES / + 3 +" 30/8/45 avec croix de Lorraine à la place de la levée et marques de censure

MI-1946 :
Des timbres-à-date "T.O.E." justifiant la franchise militaire sont mis en service dans l'Union Française pour les troupes françaises "en opération", quel qu'en soit le lieu. Le courrier des troupes encore présentes en Syrie et au Liban est revêtu de ces cachets dans la deuxième moitié de 1946. Au Liban le cachet comporte une petite croix de Lorraine à la place de la levée.

Voir les textes



Cachet TOE au Liban
Lettre en franchise pour Marseille, avec cachet "POSTE AUX ARMEES / T.O.E. // (croix de Lorraine)" et "BUREAU CENTRAL MILITAIRE / - B.C.M.1-// (croix de Lorraine " 27/8/46 et cachet de franchise "FORCES FRANCAISES COMBATTANTES //(croix de Lorraine / B.C.A.S. / AU LEVANT"


15 MAI 1946 :
Fermeture officielle du BPM 7 de Rayak (des empreintes de son cachet à des dates ultérieures jusqu'à fin 1946 ont été vues).

BPM 7 en 1945
carte postale envoyée par un sergent rattaché au BPM 7 de Rayak 5/10/45, oblitérée avec un cachet dont la partie basse a été noircie.

Lettre du BPM 7 en mars 1946
Lettre recommandée de Rayak pour Lyon, affranchie à 9 F en timbres de métropole, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 7 // (croix de Lorraine) / F.F.L." 5/3/46 au verso transit BCM1 6/3/46, arrivée 13/3

31 AOÛT 1945 :
Dissolution du BPM 2 de Damas.

15 MAI 1946 :
Dissolution du B.C.M.4 du Caire. Ses activités sont reprises par le B.C.M. 1 de Beyrouth. (Un bureau de poste navale No 69 LE CAIRE NAVAL ouvrit en octobre 1945 et resta en service plus de dix ans comme transit du courrier de et pour les troupes d'Extrême-Orient.

19 DÉCEMBRE 1946 :
Dissolution officielle du B.C.M. 1 de Beyrouth.

Derniers jours du BCM1
9/12/46, une des dernières dates vues

24 DÉCEMBRE 1946 :
Évacuation des dernières troupes françaises du Liban.

Retour en tête de l'encart





Retour en tête de page  




TARIF FRANCO-COLONIAL PRINTEMPS/ÉTÉ 1945 :



Le tarif de la lettre simple franco-coloniale passe en métropole à 2F le 1er mars 1945.

Le tarif de la lettre franco-coloniale et intercoloniale au départ des colonies est progressivement ajusté au même tarif avec un décalage dû aux délais de prise des décrets ou arrêtés locaux d'application.

Au départ de
métropole
Réunion
AOF 
AEF 
Madagascar
Inde
Océanie
Lettre franco-coloniale
2 F
 
2 F
2 F
2 F
1 fa
2F
2ème échelon
3 F
 
3 F
3 F
3F
1 fa 12 ca
3F
recommandation
+ 4F
 
+ 4F
+ 4 F
+ 4F
+ 2 fa
+4F
Coupon-réponse
2F10
2F10
2F10
2 F 10
2F10
 
Référence
JORF Décret 22/2/45
 
J.O.M.
31/3/45
Date d'application
1/3/45
 
1/4/45
1/5/45
3/4/45
13/9/45
1/9/45


Des coupons-réponse franco-coloniaux sont émis à 2F10 F en métropole et dans certains territoires. Le prix de vente des anciens coupons sont ré-évalués à la main ou au tampon.


Madagascar CRFC 2f 10 sur 60 cts Nouvelle Calédonie 2fr10 sur 75 cts Fc4
Madagascar faciale 60 cts
et correction manuscrite 2f10
«Nouvelle-Calédonie» 2F10 manuscrit sur 75 cts
type Fc4


8 MAI 1945 :
Insurrection de la Kabylie à Sétif, Guelma et Kerrata. Violente répression de la part des autorités et colons français. Certains y ont vu la réaction à un manque de reconnaissance de la France des sacrifices des Algériens dans l'effort de guerre, d'autres le résultat des espoirs suscités par la nouvelle Ligue Arabe et la charte des Nations Unies.

Voir l'encart "La révolte et la répression de 1945 en Algérie"



Incidents à Beyrouth déclenchés par des Palestiniens appartenant aux troupes britanniques. pendant tout le mois les troupes françaises sont harcelées.



LES PAQUETS FAMILIAUX EN PROVENANCE DES COLONIES FRANÇAISES VERS LA MÉTROPOLE OU D'AUTRES COLONIES
(APRES la seconde guerre mondiale)


Pour la période à partir de 1941 jusqu'en 1945 voir le chapitre précédent




Pour plus de détails sur les autorisations d'exportation et d'importation en "franchise de droits de douane" on se reportera à l'excellent ouvrage de Laurent Bonnefoy, de l'Académie de Philatélie, "Les Paquets Familiaux en provenance des colonies françaises (1940-1950)" publié par l'association COL.-FRA. en 2008, dont sont extraites les photos des pièces ci-dessous..




Au fur et à mesure de la libération du territoire et de la reprise du trafic maritime et aérien avec les colonies, l'envoi de colis et paquets familiaux augmente considérablement.
Les dispositions postales et douanières prises en temps de guerre sont maintenues dans leur principe mais adaptées à la nouvelle situation notamment afin d'éviter que le dispositif soit utilisé à des fins commerciales.
Le dispositif cessera le 13 janvier 1951.

Note : les origines les plus communes sont celles du Sénégal et de Cote d'Ivoire.

16 MAI 1945 :
Arrêté N° 1456 abrogeant les anciennes dispositions et établissant les nouvelles règles en A.O.F..

Colis Familial Guinée
Étiquette cousue sur un paquet originaire de Guinée avec étiquettes d'autorisation faisant référence à l'arrêté général du 16 mai 1945. L'autorisation est valable pour 2 + 1 kg dans la première quinzaine d'octobre 1947.


Colis familial 1949
Étiquette de colis familial originaire d'Abidjan (Côte d'Ivoire) avec étiquette d'exemption de droits de juin 1949.

Colis familial d'Indochine
Origine Indochine (Café)

Colis de Madagascar
Origine Madagascar (Café)

Colis de 3kg de café
Colis de 3kg de café de madagascar pour Paris (étiquette de douane de type différent 15/6/48

Colis familial du soudan
Origine Soudan ( 2 kg Café)

Colis familial provenance Dakar
Origine Dakar

Surcharge DOUANES
1ER MARS 1946 :
Mise en service en AEF d'une figurine fiscale-postale pour servir de taxe douanière forfaitaire pour les colis familiaux.
Pour ce faire, le timbre-poste à 50c Savorgnan de Brazza a reçu une surcharge "DOUANES / Paquets-poste familiaux / 5 fr =". Il y a plusieurs types de surcharges se différenciant notamment par la forme de "fr".

Doanes : deux types de surcharge se tenant
  Deux types de surcharge se tenant "fr" étroit et normal  


Timbre de douane sur étiquette de colis
Étiquette-adresse qui était cousue sur un colis pour Avignon avec affranchissement à 29F, étiquette de recommandation de Bangui et timbre de Douane d'AEF. 17/6/4?


texte douane
suite
fin

tarif douanier 49
fin

19 AOÛT 1950 :
Décret 2233/SE du 19 août 1950 publié au JO AOF du 22/4/50 mettant fin au service des "colis familiaux".



25 MAI 1945 :
Gaston Monerville déclare « Sans l'Empire la France ne serait aujourd'hui qu'un pays libéré, grâce à son Empire elle est aujourd'hui un pays vainqueur».




4 JUIN 1945 :
Nouveau tarif des surtaxes aériennes pour le courrier déposé en AOF.

Voir le texte de l'arrêté.




6 JUIN 1945 :
Loi du G.P.R.F. assouplissant les conditions des lois pétainistes de 1941/42.

8 JUIN 1945 :
Nouveaux tarifs intérieurs à Saint-Pierre et Miquelon.

  Lettre simple Carte Postale simple Facture Imprimés
(1er échelon)
8/6/45
1.30
0.75
0.60
0.40





1ER JUILLET 1945 :
Nouvelle valeur de la surtaxe aérienne pour le courrier France-Océanie.

surtaxe aérinne France -Oceanie
suite



29 JUIN-2 JUILLET 1945 :
Nouveau service aérien bimensuel entre Dakar, Bamako et Abidjan.
Une griffe encadrée noire 81 x 28 mm "Petit circuit A.O.F. / Nouveau service bimensuel / DAKAR - BAMAKO - ABIDJAN -DAKAR / 1re Liaison 29 Juin, 2 Juillet 1945" est apposée sur le courrier transporté à cette occasion.

Petit Circuit AOF
Lettre recommandée par avion affranchie à 10F d'Abidjan à Rufisque via Dakar, datée du 26/6 et arrivée 29/6/45.


Lamine Gueye
2 JUILLET 1945 :
Lamine Gueye, avocat de formation, leader du Parti Socialiste Sénégalais, est élu Maire de Dakar.

JUILLET 1945 :
États Généraux de la Renaissance Française (dernière grand-messe de la Résistance française et dominée par les communistes), à laquelle la résolution suivante est adoptée :
"Ce n'est pas dans une fausse indépendance, qui, en l'état actuel du monde, ne serait qu'un leurre, mais dans une union fraternelle avec le peuple de France que les populations d'outre-mer peuvent améliorer leurs conditions et accéder à une vie libre et heureuse".
Ils demandent que l'Outre-mer soit représentée par un cinquième des députés à la Constituante.



14 JUILLET 1945 :
Kermesse d'Abidjan où des cartes postales sont vendues par arrêté du Gouverneur à 30F au profit de la Croix-Rouge pour 7F de faciale.

Carte vendue au profit de la Croix-Rouge

8 AOÛT 1945 :
Décret fixant les nouvelles surtaxes aériennes pour les colonies au départ de la métropole.

décretsurtaxe avion surtaxe avion 2surtaxe avion 3


AOÛT 1945 :
Il est décidé que toutes les Colonies seront représentées à l'Assemblée Constituante.
La seule colonie où les Africains ont officiellement une activité politique est le Sénégal grâce à l'existence de quatre «communes de libre exercice» dont les habitants sont citoyens français. En 1945, sur les 97 707 africains qui sont dans ce cas en A.O.F., 93 328 vivent au Sénégal.

3 AOÛT 1945 :
Premier voyage sans escale Dakar vers France par l'hydravion géant LATE 631. Une griffe commémorative est apposée sur le courrier.

FFC Late 631
Lettre recommandée affranchie à 12F (4F au verso) soit LSFC =2F, recom=4F et surtaxe aérienne = 6F/5g (tarifs du 1/4/45 et 4/6/45)

16 AOÛT 1945 :
Hô Chi Minh appelle à l'insurrection générale en Indochine.

AOÛT 1945 :
Les anciennes griffes de propagande économiques réapparaissent sur le courrier.

Griife propagande économique



31 AOÛT 1945 :
Modification des tarifs postaux dans le régime franco-colonial et intercolonial pour les journaux et périodiques.

Voir le texte






1ER SEPTEMBRE 1945 :
Modification des surtaxes aériennes pour le courrier déposé en AOF.

Voir le texte de l'arrêté.



1ER SEPTEMBRE 1945 :
Modification des tarifs postaux dans les régimes intérieur, franco-colonial et intercolonial dans les Établissements français de l'Océanie.

Voir le texte de l'arrêté.



Le tarif des coupons-réponse passe à 2F10 puis, après décembre 1945, date de la création du franc CFP, à 2.10 FCFP..

Nouvelle Calédonie 2fr10 sur 75 cts Fc4
«Nouvelle-Calédonie» 2F10 manuscrit sur 75 cts
type Fc4

CRUF Nouvelle Calédonie 2F10
Nouvelle-Calédonie tarif à 2F10 CFP



Drapeau Vietminh2 SEPTEMBRE 1945 :
Hô Chi Minh proclame la République Démocratique du Viêt-Nam et l'indépendance.



SEPTEMBRE 1945 :
Formation en Iran autour du Docteur Mossadegh d'un mouvement nationaliste qui exige le départ des Américains d'Iran.

SEPTEMBRE 1945 :
Établissement du double collège dans tous les territoires d'outre-mer (les Européens et les Indigènes votent séparément).

5 SEPTEMBRE 1945 :
Réunion à Douala des «États Généraux de la Colonisation» : débats entre colons, influencés par l'apartheid sud-africain et l'apparition de nouveaux syndicats communisants.
Le but est de dénoncer les déclarations de la conférence de Brazzaville. Chocs violents le 25 septembre entre syndicalistes et colons : quatre-vingt morts.
Les slogans utilisés «la France sans ses filles d'outre-mer serait une pauvresse condamnée à la servitude» ou «une métropole sans colonie ne serait plus qu'une pauvre France ravalée au rang d'une toute petite nation» indiquent l'état d'esprit des colons et planteurs.
Une autre réunion de ces États Généraux eut lieu à Paris en août 1946. Jean Rose leader du syndicat agricole et de l'Association des colons de Côte d'ivoire est élu à la présidence de la Ligue Française des Coloniaux.

5 SEPTEMBRE 1945 :
Premier service sans surtaxe aérienne entre la Tunisie et la France.

CP Olivier et mosquée à 1F20
1er service sans surtaxe aérienne entre la Tunisie et la France



6 SEPTEMBRE 1945 :
Modification de certains tarifs intérieurs dans les Établissements Français dans l'Inde.

Voir le texte de l'arrêté.



13 SEPTEMBRE 1945 :
Modification des tarifs postaux dans le régime franco-colonial et intercolonial dans les Établissements Français de l'Inde.

Voir le texte de l'arrêté.







16 SEPTEMBRE 1945 :
Nouveaux tarifs des surtaxes aériennes au départ de l'Océanie.

Voir le texte de l'arrêté





Timbre F.O.M.



17 SEPTEMBRE 1945 :
Émission d'un timbre "LA FRANCE D'OUTRE-MER 1945" (Y&T France No 741), reprise du motif du timbre de 1941 avec correction de la faute d'orthographe à "outre-mer".
Une exposition "La France d'Outre-mer dans la guerre se tient au Grand Palais à Paris.
Une oblitération spéciale temporaire grand format double cercle "LA FRANCE D'OUTRE-MER DANS LA GUERRE / PARIS // (carte du globe avec les Colonies en noir y compris l'Indochine)" a été utilisée du 12 octobre au 11 novembre 1945.

la FOM dans la Guerre



21 SEPTEMBRE 1945 :
La Syrie et le Liban sortent du régime intérieur postal français. Les taxes du tarif international s'imposent.

Tarif international applicable à la syrie et au Liban
Extrait du B.O. PTT No 27 du 30 septembre 1945

24-26 SEPTEMBRE 1945 :
Massacre de Français à la cité Héraud à Saïgon.

SEPTEMBRE 1945 :
Répression brutale d'une grève à Douala (Cameroun).

félix Eboué
24 SEPTEMBRE 1945 :
Émission de timbres à l'effigie de Félix Éboué dans tout l'Empire.
En Guyane, lieu de naissance de Félix Éboué une griffe rectangulaire encadrée 53 x 19 mm "Gouverneur général F. Eboué / Première journée 24-9-1945 / Guyane Française" est apposée sur le courrier.

Guyane Eboué
Guyane Eboué
Lettre recommandée pour les USA affranchie avec les deux valeurs Eboué 2F et 25F , oblitérées Cayenne 24/9/45 avec griffe "première journée", censure au départ et cacher d'arrivée au verso.



27 SEPTEMBRE 1945 :
La surtaxe aérienne au départ de Madagascar pour la métropole passe à 2F/10g.





9 OCTOBRE 1945 :
Décret créant les télégrammes familiaux civils et militaires TFC et TFM de seize mots maximum à prix réduit dans le régime franco-colonial et intercolonial.

Voir le texte du décret





13 OCTOBRE 1945 :
Élection de l'Assemblée Constituante.
63 députés (dont 31 pour l'Afrique du Nord) représentent le monde colonial sur 586.
Houphouët-Boigny, Fili Dabo Sissoko, Léopold Sédar Senghor, Lamine Gueye et Gabriel d'Arbousier sont élus à la Constituante.
Un timbre de Nouvelle-Calédonie porte la mention «1945 1ére Représentation à l'Assemblée Nationale» (Y&T Nouvelle-Calédonie No 687).

ère représentation à l'Assemblée Constituante
Feuille de vente avec inscriptions marginales



13 OCTOBRE 1945 :
Modification des tarifs pour les journaux et périodiques pour le courrier déposé en AOF.

Voir le texte de l'arrêté.





OCTOBRE 1945 :
Émeutes à Conakry lors des opérations électorales.

TARIF DU 13 OCTOBRE 1945 :
Au départ de Madagascar pour la métropole :

Lettre franco-coloniale 0-20g : 2F
Lettre franco-coloniale 20-50g : 3F
Recommandation : +4F
surtaxe aérienne pour la métropole +6F/5g





LA PREMIÈRE JOURNÉE DU TIMBRE DANS TOUT L'EMPIRE

13-14 OCTOBRE 1945 :
« Journée du timbre » dans tout l'Empire.

Des oblitérations mécaniques "13-14 OCTOBRE 1945 / JOURNEE DU TIMBRE / DANS TOUT L'EMPIRE" sont mises en service pour annoncer l'événement :
  • Franckers-SECAP : flamme à droite et couronne simple cercle bloc dateur sur 3 lignes "PARIS VIII / 49 .R. LA BOETIE" 13/10/45
  • R.B.V. flamme continue à "PARIS XVIII / RUE DUC" et "PARIS XVII / AV. de WAGRAM"


  • et Flier "PARIS TRI No 16/ RUE SINGER"".


   
Flier
PARIS TRI N°16
Jdt Empire Rue Singer
Frankers-SECAP
PARIS VIII

Flamme Journée du Timbre Empire
RBV
PARIS XVII
Tdt flamme continue
RBV
PARIS XVIII
Jdt Flamme continue Av de Wagram
   

Une oblitération identique (au nom de la ville près) sera mise en service dans plusieurs colonies à cette occasion.


colspan="2">Journée du Timbre Tunisie
Kaolack Konakry
AOF : Kaolack (Sénégal) AOF : Konakry (Guinée)
Cotonou Saint-Louis
Cotonou (Dahomey) Saint-Louis ( capitale provisoire de la Mauritanie)
Bamako  
Bamako (Soudan)  
Tunis avec en plus une griffe encadrée rouge 50 x 19 mm " Journée du Timbre 1945 / à TUNIS / EXPOSITION D'AEROPHILATELIE"



19 OCTOBRE 1945 :
A la suite de la prolifération des surcharges dites « de la Libération », ordonnance interdisant la surcharge de timbres-poste. Elle est promulguée également dans les Colonies.

Interdiction des surcharges
suite et fin




31 OCTOBRE 1945 :
Réouverture des Lignes Aériennes Française entre Tanger et le Maroc.

Réouverture Tanger-Casa
Enveloppe philatélique spéciale avec griffe "REOUVERTURE / DES Lignes Aériennes Françaises / TANGER-MAROC / 31 OCTOBRE 1945" est affranchie à 2F et oblitérée "TANGER-CHERIFIEN / MAROC" 31/10/45 et au verso arrivée "CASABLANCA - POSTES / MAROC" 31/18/45

9 NOVEMBRE 1945 :
Décret instituant un "Conseil Représentatif" en Côte Française des Somalis.




REGROUPEMENT DES FRANCS COLONIAUX
EN « ZONE CFA » ET « ZONE CFP »
ET RÉAJUSTEMENT DES PARITÉS MONÉTAIRES

Début 1945, toutes les colonies ou groupes de colonies avaient leur propre monnaie (billets et pièces) émise par des instituts d'émission locaux tels que la Banque de l'Afrique Occidentale pour l'AOF, la Caisse Centrale de la France d'Outre-mer pour l'AEF/Cameroun, la Banque de l'Indochine pour la Côte Française des Somalis et la Nouvelle-Calédonie ou la Banque de Madagascar.... qui jouaient le même rôle que la Banque de France en métropole.
Ces pièces et billets n'étaient valables que dans les colonies ou groupe de colonies concernés. Toutes ces monnaies s'appelaient "franc" (de même qu'il y avait un franc belge ou un franc suisse, il y avait des francs de Madagascar et des francs de l'AOF).
Pour les transactions commerciales et financières, elles étaient, après accord du contrôle des changes, échangées entre elles et le franc métropolitain au taux unique de 1 c'est à dire que 1F d'AOF/Togo "valait" 1F de Madagascar ou 1F de l'AEF/Cameroun ou 1F de métropole,....
L'inflation dans les colonies avait été contenue à un niveau très faible pendant la guerre, mais l'arrivée massive en 1945 de fonctionnaires de métropole aux moyens financiers importants déstabilisa les économies locales.
De plus certaines colonies avaient pendant une bonne partie de la guerre commercé avec les colonies britanniques (Gold Coast, Nigeria, Afrique du Sud, Terre-Neuve ou le Canada...) et leur économie avait été impactée par l'économie de ces pays.
Il en était de même dans le Pacifique où la présence américaine pendant la guerre avait fortement influencé les économies locales.
Ensuite l'économie de métropole avait nettement plus souffert de la guerre que l'économie britannique ou l'économie américaine et la valeur du franc de métropole par rapport à la livre sterling qui était garantie par la Grande-Bretagne au taux invariable de 176F pour une livre sterling n'était plus tenable.
Lors de la reprise massive des échanges entre la métropole et les colonies, on s'aperçu rapidement que 10F d'une monnaie de l'AOF ou d'AEF ou de Madagascar permettait d'acheter localement autant de marchandise courante que en France avec 17F de métropole. Dans le Pacifique le rapport était de 10F locaux pour 24F de métropole.

Il fut donc décidé :

25 DÉCEMBRE 1945 :
Dévaluation du franc métropolitain par rapport aux devises internationales (1£= 480 francs au lieu de 176 francs précédemment).

26 DÉCEMBRE 1945 :
Les monnaies en francs émises par les colonies françaises d'Afrique, de Madagascar, des Comores, de la Réunion et de Saint-Pierre et Miquelon seront échangées dans les transactions financières et commerciales autorisées par le contrôle des changes au taux de 10 F locaux pour 17 F francs de métropole.
Ces différentes monnaies seront appelées des "francs des Colonies Françaises d'Afrique ou "francs CFA").

Les monnaies en francs émises dans les Établissements Français de l'Océanie, de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis et Futuna et des Nouvelles-Hébrides seront échangées dans les transactions financières et commerciales autorisées par le contrôle des changes au taux de 10 F locaux pour 24 F francs de métropole.
Ces différentes monnaies seront appelées des "francs des Colonies Françaises du Pacifique ou "francs CFP").

Les monnaies en francs émises en Algérie, au Maroc, en Tunisie, aux Antilles et à la Guyane seront échangées au taux de 1F local pour 1F de métropole

La parité de la piastre indochinoise est modifiée par rapport au franc métropolitain mais elle est très surévaluée (1 piastre = 17 francs au lieu de 10 francs précédemment), ce qui entraînera rapidement un important trafic frauduleux.

La parité de la livre libano-syrienne est fixée à 54.35 francs métropolitains.

La parité de la roupie française dans les Établissements Français de l'Inde est fixée à 1Rp=36 francs métropolitains= 8 fanons = 192 caches.

Note 1: ces nouvelles appellations et nouveaux taux de change n'affecteront que les transactions commerciales et financières. Les billets et les pièces locaux ne seront pas modifiés et ne porteront pas de mention CFA ou CFP pas plus que les timbres-poste locaux qui continueront à avoir une valeur et être payés en monnaie locale. Une seule exception concerne les timbres-poste de la Réunion dont la faciale d'origine était en francs métropolitains. Une surchargge en "francs" sans autre mention aurait créé la confusion, les surcharges sont donc en francs CFA.
L'habitant de ces colonies qui n'effectuait pas de transactions commerciales ou financières avec l'extérieur ne s'apercevra pas du changement sauf que les prix en monnaie locale des produits importés de métropole diminueront.
Cette décision a un impact similaire pour les habitants des colonies à celui qui aura lieu en métropole chaque fois que le franc français sera dévalué par rapport au dollar entre 1945 et l'an 2001 ou que l'euro fluctue par rapport au dollar depuis 2002.

Note 2 : Lorsque le taux de conversion des différentes monnaies était de "1" entre les monnaies locales et le franc métropolitain, le tarif postal franco-colonial était unique par voie de surface. Par exemple en 1940, le tarif de la lettre simple franco-coloniale ou intercoloniale était de 1F (français) en métropole, 1F (malgache) à Madagascar, 1f de la Banque de l'Indochine en Côte Française des Somalis...etc.... Après la création de la zone des francs CFA, le gouvernement français souhaita rétablir cette uniformité de façade mais pour éviter d'augmenter trop rapidement les tarifs dans les colonies, il mit près de huit ans pour le faire : en 1953, le tarif de la lettre simple franco-coloniale ou intercoloniale était de 15F métropolitains mais aussi de 15F (de la Banque de l'AOF) en AOF, de 15F (de la Caisse Centrale de la France d'Outre-mer) en AEF/Cameroun et de 15F (de la Banque de Madagascar) à Madagascar !!!

Le cinquantième anniversaire du franc C.F.P. a été célébré par la Nouvelle-Calédonie en 1995 (Y&T Nouvelle Calédonie No 688/91). Ces timbres se-tenant permettent une vision stéréoscopique 3D (en s'approchant très près d'une bande de quatre timbres on a l'impression de voir les pièces en 3D).

FCFP Stéréoscopique

Timbre surchargé CFA
La mention F CFA n'apparaîtra que sur les timbres de la Réunion, la plupart du temps en surcharge ; seuls 7 timbres seront libellés directement en francs CFA (Y&T Département de la Réunion N° 365, 399, 400/403 et 407).
La mention C.F.P. sera employée sur aucun timbre.

Les coupons-réponse seront eux pour la plupart libellés en francs C.F.A. ou C.F.P..

CRFC en FCFP CRI en F CFA
Coupon-réponse de l'Union Française
en Francs CFP
Coupon-réponse International
en Francs CFA

Les empreintes de machine à affranchir varieront d'un pays à l'autre et parfois même d'une période à une autre dans un même territoire. La majorité des empreintes ne porte pas de mention CFA. Aucune ne porte de mention CFP.

EMA francs CFA
Essai d'empreinte de machine à affranchir du Cameroun
avec valeur en francs CFA

Les mandats franco-coloniaux / de l'Union Française porteront explicitement la mention F C.F.A., mais pas les mandats locaux (exprimés en monnaie locale appelée tout simplement "franc").

Mandat UF
Mandat "Union Française" avec les deux monnaies francs (de métropole) et F.CFA

mandat local
mandat local exprimé en "francs" (locaux)

Les mandats-carte porteront également les deux valeurs en monnaie de l'expéditeur et en monnaie du destinataire.

mandat de Nouvelle-calédonie   Mandat du Togo
Mandat-carte de Nouvelle-Calédonie pour la métropole. L'expéditeur a payé 3 000 francs dans sa monnaie locale (FCFP), mais le mandat est libéllé en francs métropolitains soit 3000x5.5=16500 FRF (taux de change 5.5 en 1950)   Mandat du Togo pour la métropole, la somme est indiquée en "francs métro".L'expéditeur a payé dans sa monnaie locale soit 115 francs (CFA) 19/4/49 le taux de change est de 2 en 1949.

mandat réunion en francs CFA
Mandat de Saint-Denis de la Réunion pour Paris, 21/12/48 rédigé en haut en francs métropolitains (somme à payer par le facteur) et en bas le montant versé par l'expéditeur 1000 francs locaux (CFA) (le taux de change est de 2 en décembre 1948).



Retour en tête de page  





Accès aux pages de « L'Empire Colonial 1936-1946 »
 
       
Colonies, protectorats, et pays sous mandat
« dissidents »
 
  PagesFlèche
  10  
Chronologie
1936-1939
Drôle de guerre
territoires sous régime pétainiste
fin 1940 AEF EFO EFI
1941
1942
1943
premiers vols FAFL LAM
1944
1945
1946




Retour au sommaire de "De l'Empire Colonial à l'Indépendance assistée"