LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


De l'Empire colonial à l'Indépendance assistée  


Retour au sommaire de "De l'Empire Colonial à l'Indépendance assistée" 



L'ensemble des pages de cette section consacrées à l'Empire colonial français de 1936 à 1946 développent les événements politiques et militaires se déroulant dans les colonies, les protectorats ou les pays sous mandat français, à l'exception de l'Indochine et de l'Algérie.

En ce qui concerne les autres théâtres d'opération de cette période, on se reportera :

  • Pour la métropole, à l'ensemble des chapitres de « La France Assujettie »,

  • Pour l'Algérie, aux chapitres relatifs à « l'Algérie d'une guerre à l'autre »,

  • Pour l'Indochine, aux chapitres relatifs à « l'Indochine Française dans la tourmente »,

  • Pour les opérations hors de France et de l'Empire, à l'ensemble des chapitres de La France en Guerre EN CONTRUCTION







  • Accès aux pages de « L'Empire Colonial 1936-1946 »
     
           
    Colonies,, protectorats, et pays sous mandat
    « dissidents »
     
      PagesFlèche
      1  
    Chronologie
    1936-1939
    Drôle de guerre
    territoires sous régime pétainiste
    fin 1940 AEF EFO EFI
    1941
    1942
    1943
    premiers vols FAFL LAM
    1944
    1945
    1946




    Note : Bien que le terme ait été utilisé dans le langage courant pendant l'entre-deux-guerres, «l'Empire français» n'a jamais été défini par aucun texte légal avant 1936.
    Ce n'est que dans le projet de constitution du maréchal Pétain, jamais proclamée, que le terme EMPIRE devait être officiellement utilisé.

    L'EMPIRE EN 1938
    L'empire colonial en 1938
    (source : Histoire & Patrimoine No 3 /2005: la France Coloniale )


    PRÉLUDES


    La France assure depuis 1861 ("Expédition de Syrie") la protection des Chrétiens Maronites au Mont-Liban.

    25 AVRIL 1920 :
    Au cours de la Conférence de San Remo, la S.D.N. confie au Royaume-Uni et à la France les mandats sur les territoires du "Croissant Fertile" jusqu'alors inféodés à l'Empire Ottoman.
    Ces mandats consistent en principe à administrer ces territoires pour les mener à l'Indépendance.
    La région regroupe toute l'Asie arabe, à l'exception de la péninsule arabique. Cette répartition mandataire détruit le rêve de ce vaste État arabe élaboré par le roi Fayçal avec l'appui du colonel Lawrence.
    Le Royaume-Uni reçoit la Palestine, la Transjordanie et l'Irak; La France s'installe au Levant (Syrie et Liban actuels + le Sandjak d'Alexandrette).

    1920-....
    Le général Gouraud, Haut-commissaire, après avoir expulsé de Damas le Roi Fayçal, pratique une politique de démembrement territorial de la Syrie.
    Il crée les États des Alaouites, des Druzes, d'Alep et de Damas.
    Il façonne l'État du Liban tel qu'il est aujourd'hui en adjoignant à l'ancien Mont-Liban qui était autonome sous l'Empire Ottoman, les régions de Tripoli et de la vallée de la Bekaa, à majorité musulmane.
    Ce regroupement respecte néanmoins la réalité sociale et ethnique des principales confessions.
    La Syrie n'a jamais reconnu les limites imposées par la puissance mandataire.
    Quant aux économies respectives elles restent étroitement liées l'une à l'autre.

    1924-...
    Le général Weygand, successeur du général Gouraud, redonne à la Syrie le profil d'un État unifié.
    Il laisse toutefois le Liban dans ses frontières de 1920 et accorde un statut autonome au Djebel Alaouite et au Sandjak d'Alexandrette (à la frontière avec la Turquie).



    Drapeau libanais Drapeau Syrie

    LES TRAITÉS AVORTÉS AVEC LA SYRIE ET LE LIBAN


    2 JANVIER 1934 :
    Démission du Président de la République Libanaise, M. Charles DEBBAS, et nomination par arrêté du Haut-Commissaire français, de M. HABBIB EL SAAD, à la Présidence de la République Libanaise pour un an.

    2 NOVEMBRE 1934 :
    Suspension sine die du parlement syrien par arrêté du Haut Commissaire Français.

    JANVIER 1936 :
    Violentes manifestations nationalistes arabes à Damas et en Syrie.

    20 JANVIER 1936 :
    Élection de M. Émile EDDE à la Présidence de la République Libanaise.

    2 MARS 1936 :
    Accord entre le Haut Commissaire Français (M. de MARTEL) et le bloc nationaliste de Syrie (présidé par HACHEM BEY EL ATASSI) pour l'envoi d'une délégation (Wafd) à Paris en vue de négocier un traité franco-syrien qui se substituerait au Mandat.

    9 SEPTEMBRE- 13 NOVEMBRE 1936 :
    Le gouvernement de Front Populaire conclut avec la Syrie (9 Septembre) et le Liban (13 Novembre) des traités dans lesquels Paris reste le partenaire économique privilégié et par lequel les deux pays échangeront des représentants diplomatiques.
    Les parlements de Damas et de Beyrouth ratifieront les traités mais après la chute du Front Populaire, le nouveau gouvernement français refuse de ratifier les traités.
    Au Levant c'est la déception et la France apparaît comme ayant trahi sa parole.
    Des timbres du Liban, avec légende "Traité Franco-Libanais / 13 Novembre 1936", et valeurs 0p50, 1p, 4p, 10p poste et 10p avion ont été préparés pour commémorer la signature de ce traité. Néanmoins, la ratification n'ayant pas eu lieu, ces timbres ne seront jamais émis. Ils existent dentelés et non dentelés.

    Traité franco-libanais Traité franco-libanais
    Un des timbres-poste timbre avion

    Feuille entière
    Feuille entière de 25 non-dentelée
    (vente Caphila 2014)

    Il existe de même quatre timbres non émis concernant le traité avec la Syrie (3 valeurs poste 1/2p, 1p et 4p et une valeur 10p avion). Ils sont connus dentelés et non dentelés.
    Il a été mis en vente à la fin des années 1990 des mini-feuillets contenant chacun un bloc de 4, non dentelé, de ces valeurs les personnages paraissant moins nettement que sur les originaux (réimpression ? essais ? faux ?).

    Traité franco_syrien Traité franco-syrien avion
    Un des trois timbres-poste Le timbre "avion" 10p

    5 DÉCEMBRE 1936 :
    Dans le but de donner l'Indépendance à la Syrie, l'État Alaouite du Gouvernement de Lattaquié et l'État du Djebel-Druze rejoignent l'État Syrien.



    Retour en tête de page  



    1938 :
    Les frontières de la Libye italienne avec le Protectorat français de Tunisie, le Royaume d'Égypte et les colonies françaises en Afrique ont été délimitées par une série de traités entre 1910 et 1935, mais un nouveau litige a lieu en 1938 avec la France au sujet de l'attribution à la Libye d'une bande de terre de 1200 km au nord Tibesti.



    CESSION D'ALEXANDRETTE À LA TURQUIE

    Carte Hatay




    JUIN 1936 :
    Campagne de presse des journaux turcs contre les brimades imposées aux turcophones dans la région d'Alexandrette / Antioche notamment en ce qui concerne l'apprentissage, l'utilisation et le développement de la langue turque.

    9 SEPTEMBRE 1936 :
    Signature du Traité franco-syrien mettant fin au mandat. Il ne sera jamais ratifié par le parlement français (voir ci-dessus).
    La presse turque tout en saluant l'indépendance future de la Syrie "délivrée des fonctionnaires colonisateurs" indique clairement qu'elle n'acceptera jamais que la partie turque de la région d'Alexandrette passe sous la domination d'un état syrien indépendant.

    14-15 NOVEMBRE 1936 :
    Élections législatives dans toute la Syrie : Les 2 représentants élus d’Alexandrette sont favorables à l’Indépendance de la Syrie. Les Turcs avaient pourtant boycotté les élections se sachant en minorité afin d'invalider le scrutin par manque de quorum; mais c'est un échec. Ankara proteste auprès de la Société des Nations (S.D.N.).

    26 NOVEMBRE 1936 :
    La France décide de porter la question d'Alexandrette devant la Société des Nations .

    5 DÉCEMBRE 1936 :
    Dans le but de donner l'Indépendance à la Syrie, l'État Alaouite (Gouvernement de Lattaquié) et l'État du Djebel-Druze fusionnent avec l'État Syrien.

    DÉCEMBRE 1936 :
    Des émeutes conduisent la puissance mandataire à confier le maintien de l'ordre à l'armée française au lieu de l'armée syrienne.

    29 MAI 1937 :
    Un accord franco-turc, ratifié par la Société des Nations, prévoit l'autonomie du Sandjak d'Alexandrette qui est définitivement séparé de l'État Syrien, le 29 octobre 1937. Le nouveau statut ne favorise aucune communauté a priori. Les élections à l'Assemblée auront lieu par communauté et à partir d'un recensement où chacun peut s'inscrire dans la communauté qu'il souhaite.



     • LES TIMBRES DE SYRIE SURCHARGÉS

    16 AVRIL 1938 :
    Premiers timbres surchargés « Sandjak d’Alexandrette » (Y&T Alexandrette no 1/3, 5/6, 8/11, PA 1/8 et Taxe 1/6). Trois entiers postaux avec une surcharge similaire seront émis le même jour (Carte-postale 3pi vert, enveloppe 4pi jaune orangé et carte-lettre 4pi orange.

    1ère émission
    1èere série dernière valeur
    Série Poste

    série Poste aérienne
    Série Poste aérienne

    Timbre taxe avec surcharge sandjak d'Alexandrette
    Chiffre-taxe avec surcharge "SANDJAK D'ALEXANDRETTE"

    Entier Enveloppe surchargé
    Entier enveloppe à 4 piastres de Alexandrette (Iskenderun) à Marseille 25/4/39 Transit Alep 26/4/39 et arrivée Marseille 2/5/39

    Des timbres fiscaux sont également surchargés :

    Timbre fiscal surchargé
    Surcharge S.-A. sur fiscaux syriens

    20 MAI 1938 :
    Les opérations de recensement électoral montrent aux observateurs de la S.D..N que 47 pour cent des électeurs sont Turcs. Dès lors, par divers stratagèmes Ankara s'emploie à faire monter ce pourcentage à 55 pour cent, notamment par l'intimidation des électeurs adverses (les inscriptions sur une liste ne sont pas liées à l'origine ethnique) et un afflux de population turque.

    4 JUILLET 1938 :
    Signature d’un traité franco-turc sur le statut du Sandjak (pour éviter que la Turquie ne s’allie avec Hitler).

    5 JUILLET 1938 :
    Un contingent mixte français et turc (2 500 hommes chacun) entrent à Alexandrette pour maintenir l'ordre.

    22 JUILLET 1938 :
    Désignation d'un Parlement sur la base d’un recensement fait par les Turcs (des mouvements importants de population avaient été effectués auparavant pour modifier significativement les répartitions communautaires).

    Commission des Elections
    Lettre à en-tête de la Commission des Élections chargée de déterminer qui sera électeur pour la nouvelle assemblée


    drapeau du Hatay
    2 SEPTEMBRE 1938 :
    L’Assemblée nouvellement élue/désignée proclame l’État du Hatay. Le drapeau du nouvel état est similaire à celui de la Turquie à l'exception de l'étoile qui est rouge à bordure blanche au lieu de totalement blanche.

    Trois nouveaux timbres surchargés sont émis à cette occasion (Y&T Alexandrette 4, 7 et 12).

    les trois timbres sur lettre
    Les trois nouveaux timbres sur lettre philatélique (arrivée Alep 7/9/38).



    NOVEMBRE 1938 :
    Cinq timbres déjà surchargés "Sandjak d'Alexandrette" sont surchargés d'un cadre noir et de la date de la mort de Kemal Ataturk, fondateur de la Turquie moderne. Le tirage est de 6 000 exemplaires de chaque (Y&T Alexandrette Nos 13/17).

    Série décès Ataturk

    Timbre ère et deuxième émission sur lettre commerciale
    Lettre commerciale de Alexandrette vers Paris affranchie à 5 piastres avec les deux émissions. Au verso transit Alep 2/3/38 et arrivée Paris 7/3/38

    Série complète Atatturk sur lettre
    Série complète pour le décès d'Ataturk sur lettre recommandée pour Alep (cachet d'arrivée Alep 18/12/38)

    Lettre diplomatique avec timbre Ataturk
    Lettre affranchie à 2pi50 adressée à Alep (sous contrôle français) pour être mise dans la valise diplomatique pour Lausanne (arrivée Alep 27/12/38)

    Note de service
    suite et fin



     • LES TIMBRES TURCS SURCHARGÉS

    25 JANVIER 1939 :
    La Syrie ayant cessé d'approvisionner l'État du Hatay en timbres-poste, mise en service de 10 timbres-poste et 4 timbres-taxe turcs à l'effigie d'Atatürk surchargés «HATAY / DEVLETI» (ISFILA H32/41 et Taxe H42/45) et nouvelle valeur.

    FDC 1ère série Hatay
    verso
    Enveloppe philatélique premier jour d'émission (10+4 timbres) ayant voyagé et avec les timbres taxe pour payer la poste restante

    Timbre-taxe surchargés
    Première émission de timbres-taxe surchargés

    Timbre taxe surchargé 12k
    Ultérieurement, il y aura une deuxième émission avec des surcharges légèrement différentes (chiffres plus petits) pour les 25 Sant./1k olive, 50 Sant./2k violet, une nouvelle valeur poste 1krş /4k noir ainsi qu'une nouvelle valeur taxe 12krş carmin (ISFILA H46/48 et H49). Le 12 krş taxe a un tirage de 9 990 alors que les autres ont un tirage de 34 600.

    caractéristiques tirages 25sant
    caractéristiques tirages 50sant
    caractéristiques de la première (à gauche) et de la deuxième émission (chiffres de taille différente)

    Timbres turcs surchargés
    Première et deuxième émission poste Atatürk surchargés (10 + 3 valeurs)

    Il existe une variété 10 Sent au lieu de 10 Sant.

    Variété 10 sent.
    variété 10 Sent. au lieu de 10 Sant.
    (en bas à gauche)


    ère émission sur lettre
    Première émission (10+4 valeurs) sur lettre philatélique oblitérée cachet bilingue ALEXANDRETTE 1/2/39

    Timbres taxe sur lettre
    Lettre du Congo Belge pour Alexandrette affranchie à 95c (le tarif exact est de 2,50 franc belge par voie de surface) et taxée à l'arrivée à 10 krş avec des timbres taxe turcs surchargés. On notera la date de départ 23/11/38 et la date d'arrivée 10/3/39, délai dû notamment au trajet Beyrouth - Alexandrette, freiné par les autorités locales qui n'apprécient pas la sécession.

    ère série surchargés sur lettre commerciale
    Lettre locale recommandée commerciale de Alexandrette pour Antioche affranchie à 24 krş avec timbres de la première série turque (arrivée Antioche 15/3/39 au verso)

    Divers timbres sur lettre 1939
    Divers Alexandrette sur lettre 1939
    Lettre par avion affranchie à 15pi50 avec des timbres des trois émissions : deux timbres du Sandjak avant la proclamation de l'État du Hatay, deux timbres de Syrie surchargés après la proclamation de l'État et un timbre de Turquie surchargé, pour Amiens, oblitérée cachet bilingue Alexandrette 21/2/39, transit Damas 22/2/39, Marseille 25/2/39 et arrivée Amiens 25/2/39.
    On remarquera que les timbres turcs surchargés sont acceptés en France alors qu'ils sont considérés comme non valables au Liban et en Syrie -voir ci-dessous.

    6 MARS 1939:
    Adoption de toutes les lois turques sur le territoire du Hatay.

    13 MARS 1939 :
    Adoption de la monnaie turque (1 kuruş=40 paras=100 santims) sur le territoire du Hatay.
    En Syrie et au Liban : 1 livre libano-syrienne = 100 piastres. /
    1 franc français = 5 piastres libano-syriennes.
    Il y a parité entre le kurus turc et la piastre libano-syrienne.

    AVRIL 1939 :
    Reconnaissance par l'UPU de l'État du Hatay. C'est la France qui en a fait la demande au nom du nouvel État.



     • LES LETTRES AFFRANCHIES EN TIMBRES DU HATAY TAXÉES AU LIBAN OU EN SYRIE

     Lors de l'émission au Hatay de ces timbres, il y eut une période de flottement.
     Dans un premier temps les lettres affranchies avec ces timbres pour le Liban et la Syrie furent acceptées à la valeur indiquée sur les timbres surchargés (1krş = 1 pi).
     Puis pour marquer leur mécontentement ces deux états décidèrent que les timbres surchargés n'étaient pas valables et les lettres furent taxées à l'arrivée.
     Au départ du Hatay la confusion régnait également à savoir fallait-il affranchir les lettres pour le Liban ou la Syrie au tarif intercolonial français à 5 pi /5krş ou au tarif étranger à 12pi50/12krş50 ?

    Lettre de Hatay pour Beyrouth non taxée
    Lettre de Alexandrette pour Beyrouth, affranchie au tarif intercolonial à 5 Krş, 10/2/39 non taxée
    (coll.privée)

    Lettre affranchie au tarif étranger
    verso
    Lettre de Alexandrette 15/3/39 pour Beyrouth, affranchie au tarif étranger de 12 pi 50, timbres non reconnus valables à l'arrivée. La lettre est taxée au régime intercolonial 2x5pi. (Le Liban considère que Hatay fait toujours partie de la Syrie, donc bénéficie du tarif intercolonial)
    (Coll. privée)

    Lettre avec affranchissement mixte Alexandrette Hatay
    verso
    Lettre d'Alexandrette pour Beyrouth (tarif intercolonial de 5 piastres du 1/9/38), avec affranchissement mixte Sandjak / Hatay à 5 piastres (4 pi + 1krş), oblitérée Alexandrette 1/3/39 mais taxée à l'arrivée par timbre-taxe libanais à 2 piastres (2 x 1krş) 3/3/39 car les timbres turcs surchargés ne sont pas reconnus valables.

    Lettre du Hatay taxée
    verso
    Lettre de Alexandrette du 23/2/39 affranchie au tarif intercolonial à 5pi (4 pi Sandjak et 1 Krş Hatay) pour Beyrouth taxée à l'arrivée à 2 pi (2 x 1krş)

    Lettre philatélique dont aucun timbre n'est accepté
    verso
    Enveloppe philatélique "Premier jour" des timbres du Hatay pour Beyrouth, aucun de ces timbres n'est reconnu valable par les postes libanaises et le lettre est taxée comme non affranchie dans le régime intercolonial soit 2x5pi (le Liban considère que Alexandrette fait toujours partie de la Syrie donc bénéficie du tarif intercolonial).
    (Coll Privée)

    Lettre recommandée taxée
    verso
    Lettre recommandée d'Alexandrette pour Beyrouth, affranchie à 12pi75 (12pi Sandjak et 75 santimes Hatay) taxée à l'arrivée à 1 pi 50 soit le double du timbre Hatay jugé non valable. Théoriquement les lettres recommandées au guichet ne doivent pas être taxées puisque reconnues conformes par le service postal de départ.
    (Coll. privée)

    Lettre affranchie en timbres turques taxée en Syrie
    verso
    Enveloppe entier postal à 4pi surchargé SANDJAK D'ALEXANDRETTE pour Alep , avec affranchissement mixte Sandjak / Hatay au tarif étranger (4 pi + 9.50 krş ), oblitérée Alexandrette 15/3/39 mais taxée à l'arrivée par timbre-taxe libanais à 2 piastres 50 car les timbres turcs surchargés ne sont pas reconnus valables.

    26 AVRIL 1939 :
    Suspension des envois contre-remboursement et des mandats vers Hatay au départ de la France.

    Suspension envois contre remboursement vers Hatay



     • LES TIMBRES AVEC LÉGENDE « HATAY »

    22 JUIN 1939 :
    Émission de timbres avec légende «HATAY DEVLETI» (ISFILA poste H50/62 et Taxe H63/66).

    Série complète premier tirage

    Série de timbres taxe
    série taxe

    Timbres avec légende Hatay sur lettre pour Beyrouth
    Lettre pour Beyrouth affranchie à 70 kuruş avec timbres à légende HATAY oblitérée "ISKENDERUN / POSTA" 19/7/39 arrivée "BEYROUTH CHARGEMENTS" 21/7/39

    hatay sur lettre
    verso
    Lettre de Antioche pour les USA affranchie à 12 kurus 1/2 en timbres de Hatay, oblitérée ANTAKYA 17/7/39 et transit Beyrouth 18/7/39

    23 JUIN 1939 :
    Traité franco-turc d’assistance mutuelle pour obtenir l'engagement de la Turquie de rester neutre dans la guerre mondiale qui s'annonce.
    La France renonce à tout droit sur Hatay.
    La grande majorité des habitants qui ne sont pas d'origine turque dont 15 000 Arméniens et de nombreux chrétiens fuient en abandonnant tout ce qu'ils possèdent et partent en exil.

    30 JUIN 1939 :
    Rattachement officiel de l'État du Hatay à la Turquie, avec l’accord de la S.D.N., effectif le 21/7/39.

    17 JUILLET 1939 :
    17 timbres sont surchargés : « République Turque / date d’annexion / 30-6-1939 », nombreuses variétés connues (Y&T Turquie Alexandrette poste 37/49 et Taxe 16/19).
    Note : le catalogue ISFILA donne une date d'émission du 22 juillet mais on connaît des lettres avec oblitération du 17 juillet - d'où la date indiquée ci-dessus.

    Série surchargée

    Variété
    variété : surcharge haut-en-bas ou bas-en-haut

    Série taxe surchargée
    Série taxe

    La série existe également avec surcharge renversée.

    Surcharge renversée Surcharge renversée

    Un certain nombre de timbres existent avec une variété sur le T de TC qui est "sans sérif" (dit "T marteau").

    Timbres avec surcharge sans sérif au T
    "T" sans sérif


    Bloc de 4 avec la variété
    Bloc de 4 avec la variété (photo Delcampe)

    Pli affranchissement mixte
    Pli philatélique avec affranchissement mixte des trois émissions

    Affranchissement philatélique mixte
    Affranchissement philatélique mixte Alexandrette syrienne, Alexandrette autonome turque, Hatay 17/7/39

    22 JUILLET 1939 :
    Un ou plusieurs timbre(s) de la série surchargée aurai(en)t été émis le matin et retiré(s) de la vente le soir même.

    Dernier jour du service postal autonome avant intégration officielle dans le service postal turc.

    lettre philatélique du dernier jour
    Enveloppe philatélique oblitérée du dernier jour des postes autonomes d'Alexandrette.



     • LES TIMBRES DE L'ANNEXION

    23 JUILLET 1939 :
    A partir de cette date seuls les timbres turcs ont cours.

    Surcharge turque
    23 JUILLET :
    Émission dans toute la Turquie de timbres surchargés «Hatayin // Anavatana // Kavusmasi // 23/7/39 » (« retour à la mère patrie de Hatay  23/ 7 /1939 » (Y&T Turquie No 912/17).

    Retour à la Patrie
    Les six timbres oblitérés avec le cachet turque entièrement en caractères latins.

    Timbres turcs surch Hatay été 39
    verso
    Lettre recommandée de Izmir pour Pforzheim, affranchie en timbres turcs surchargés "retour à la mère patrie du Hatay" oblitérée 31/7/39, arrivée 5/8/39


    1999 :
    Un entier postal est émis par la Turquie pour le 60ème anniversaire de l'annexion du Hatay.

    Entier CP 60ème anniversaire


    source : http://bazantay.p.chez-alice.fr/ ainsi que wikipedia


    9 JANVIER 1939 :
    La colonie de la Libye est intégrée dans le territoire métropolitain du Royaume d'Italie : la Libye est alors surnommée le Quatrième rivage de l'Italie (Quarta sponda), thème classique de l'Irrédentisme italien.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Libye_italienne

    1ER FÉVRIER 1939 :
    Nouveaux tarifs postaux dans les Établissements Français de l'Océanie (régimes intérieur, franco-colonial, intercolonial, international et surtaxes aériennes).

    Voir le texte de l'arrêté





    Retour en tête de page  




    Accès aux pages de « L'Empire Colonial 1936-1946 » 

     
           
    Colonies,, protectorats, et pays sous mandat
    « dissidents »
     
      PagesFlèche
      1  
    Chronologie
    1936-1939
    Drôle de guerre
    territoires sous régime pétainiste
    fin 1940 AEF EFO EFI
    1941
    1942
    1943
    premiers vols FAFL LAM
    1944
    1945
    1946