LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


De l'Empire colonial à l'Indépendance assistée  


Retour au sommaire de "De l'Empire Colonial à l'Indépendance assistée" 






Accès aux pages de « L'Empire Colonial 1936-1946 »
 
       
Colonies, protectorats, et pays sous mandat
« dissidents »
 
  PagesFlèche
  7  
Chronologie
1936-1939
Drôle de guerre
territoires sous régime pétainiste
fin 1940 AEF EFO EFI
1941
1942
1943
premiers vols FAFL LAM
1944
1945
1946




Pour les colonies et protectorats restés sous l'autorité du maréchal Pétain voir « L'empire colonial sous le régime du maréchal Pétain »




LA CONQUÊTE DU FEZZAN

31 DÉCEMBRE 1942 :
Leclerc progresse au Fezzan en vue d'une jonction avec les Britanniques au Nord qui aura lieu le 13 janvier.

JANVIER 1943 :
Le Fezzan est conquis de haute lutte par les seules troupes françaises du général Leclerc.

Sera traité dans le chapitre "La France en Guerre" en cours de construction





14-26 JANVIER 1943 :
Conférence d'Anfa (Maroc) entre Churchill et Roosevelt.
Convoqués, Giraud et de Gaulle se rencontrent mais aucun accord n'est réalisé.
De Gaulle rentre à Londres. Roosevelt laisse entrevoir au Sultan Mohamed V la possibilité de la fin du protectorat avec en transition une tutelle tripartite américano-anglo-française.
Plusieurs timbres et blocs rappellent cet événement avec en général une reproduction de la scène de la "photo officielle" où l'on voit les deux généraux Giraud et de Gaulle.



LA CONFÉRENCE DE CASABLANCA

14 JANVIER 1943 :
Conférence de Casablanca, à l'hôtel Anfa, entre Roosevelt et Churchill.
Roosevelt lance l'idée d'une "reddition inconditionnelle de l'Axe" seule chance de voir régner la Paix dans le monde pendant des générations.

Roosevelt et Giraud
Roosevelt et Giraud....pour la photo

Le général Giraud représente seul les intérêts français jusqu'à ce que de Gaulle y assiste sur la demande expresse de Churchill.

De Gaulle et Giraud à Casablanca
La réconciliation de façade devant Roosevelt et Churchill

Plusieurs timbres et blocs rappellent cette conférence :

Conférence de Casablanca Conférence de casablanca
Série de Gaulle de Fujeira sur Lettre recommandée
Timbre de Fujeira consacré à la Conférence de Casablanca sur lettre recommandée FDC avec toute la série de Gaulle de 1970. Ces timbres sont rares sur lettre ayant voyagé.
Conférence de Casablanca Conférence de Casablanca
Conférence de Casablanca
Conférence de Casablanca timbre de manama

Fujeira timbre doré Timbre Fujeira sur lettre officielle
Verso
Timbre doré représentant la conférence à quatre Le même timbre sur lettre de l'Office des Postes de Fujeira pour San Francisco. Ce genre de timbre est très rare ayant voyagé.

Rappel : les illustrations ne sont pas à l'échelle, les unes par rapport aux autres.

Dès novembre 1942, des contacts sont établis avec les autorités militaires américaines pour réarmer et moderniser les armées français présentent en AFN et en AOF.
Les accords qui en résultent prévoient l'équipement des Français de l'armée d'Afrique par les Américains, celui des Français libres restant assuré par les Britanniques
La conférence d'Anfa scelle définitivement l'engagement du président Roosevelt auprès des Français et ce malgré l'avis du War Department qui trouve le programme d'armement trop ambitieux et la défiance des Britanniques envers l'armée d'Afrique qui lui reprochent d'être restée jusqu'à présent loyale envers le gouvernement du maréchal Pétain.
Néanmoins, aux termes des accords qui constituent ce « plan d'Anfa » du 24 janvier 1943, les États-Unis s'engagent à rééquiper et à réarmer l'armée française sur la base de 8 Divisions d'infanterie et de 3 Divisions blindées.
Des navires français présents en Afrique seront modernisés aux USA et aux Bermudes et des pilotes français seront formés aux USA notamment pour opérer sur les avions fournis par les États-Unis.
Ce plan s'inscrit, selon la volonté du président Roosevelt, dans l'application de la loi sur le prêt-bail qui permet aux États-Unis depuis mars 1941, « de vendre, de prêter ou de louer du matériel de guerre à tout pays dont la défense apparaît comme vitale pour les intérêts des États-Unis ».

source : http://archives.ecpad.fr/wp-content/uploads/2013/01/Dossier-th%C3%A9ma_r%C3%A9armement.pdf


22 JANVIER 1943 :
Nouvelle rencontre Giraud de Gaulle.

1943 :
Il y a 14 277 travailleurs indochinois dépendant de la Main d'Oeuvre Indigène (MOI).
Ils ont été «importés» avant la défaite pour remplacer (en usine ou aux champs) les Français métropolitains mobilisés auxquels s'ajoutent les combattants indochinois libérés par l'occupant et sans possibilité de rentrer chez eux.
Ils sont hébergés dans des camps très pénibles.
La M.O.I. dépend du Ministère du Travail.



2 FÉVRIER 1943 :
Le B.P.M. 5 de la 1ère D.F.L. est à Nabeul (Hammamet).

Voir ci-dessous La campagne de Tunisie





4 FÉVRIER 1943 :
Nouveau tarif intérieur dans les Établissements français de l'Inde.

tarif intérieur





6 FÉVRIER 1943 :
Nouveaux tarifs franco-colonial et intercolonial au départ des Établissements Français dans l'Inde.

Voir le texte de l'arrêté






16 FÉVRIER 1943 :
Attribution de la franchise postale pour les marins de la marine de commerce.

Franchise postale pour les marins du commerce





26 FÉVRIER 1943 :
Les militaires originaires d'AOF affectés en Afrique du Nord bénéficient désormais d'une lettre gratuite par avion chaque mois vers l'A.O.F. dans chaque sens. La décision fera l'objet d'un arrêté en AOF le 24 juin 1943. Quelques jours plus tôt un arrêté du 10 juin autorisait la surcharge de timbres d'AOF des lettres F.M.A. (Franchise militaire Aérienne). Ces timbres surchargés n'ont pas encore été rencontrés.

Franchise aérienne
suite et fin

10 JUIN 1943 :
Arrêté créant des timbres spéciaux de poste aérienne pour les militaires.
Il ne semble pas que cet arrêté ait été exécuté.

Timbres F.M.A.



13 MARS 1943 :
Le général Giraud proclame le rétablissement des lois républicaines sur les territoires qu'il contrôle (Algérie, Maroc, AOF et Togo). Néanmoins il maintien l'annulation du "Décret Crémieux" concernant la naturalisation des Juifs et Israélites en Algérie.



LE COURRIER AU MAROC APRÈS LA CRÉATION DU « CONSEIL IMPÉRIAL »

Pour la période précédente voir Le Maroc sous le régime du maréchal Pétain



Après le débarquement allié en Afrique du Nord et le ralliement du Maroc et de l'A.O.F. au Conseil Impérial de Darlan puis Giraud, le courrier postal papier avec la métropole est interrompu.

Relations Suspendues
Lettre d'Orange pour le Maroc oblitérée du 5/11 avec griffe "Retour à l'envoyeur / - / Relations postales suspendues"

Les relations peuvent se faire uniquement par l'intermédiaire des « messages Croix-Rouge ». Certains sont acheminés sous forme papier de l'expéditeur au destinataire et vice-versa; d'autres sont acheminés par voie télégraphique jusqu'à Genève puis transcrit sur un formulaire papier du CICR de Genève avant de traverser la frontière.

Meassage Croix-Rouge télégraphié de agadir pour saumur
verso
Message télégraphié de Agadir pour Saumur, départ 5/1/43, transmis d'Agadir le 28/1, arrivée Genève 31/3/43, arrivée chez le destinataire 9/5/43 qui ensuite répond au verso. Cachet Croix-Rouge allemande dans les deux sens, cachet Croix-Rouge de Genève dans les deux sens, cachet Croix-Rouge du Maroc au retour à Agadir.

Les messages arrivant au Maroc sont transmis sous enveloppe et réclament 1F50 au destinataire.

Message Croix-Rouge taxé à l'arrivée
Enveloppe transmettant un message Croix-Rouge avec griffe encadrée "TAXE / A PERCEVOIR 1fr50" Oujda 26/4/43
Timbre un seul but

Les slogans giraudistes "Je Fais la Guerre" et "Un seul But : La Victoire" apparaissent sur les timbres et les oblitérations mécaniques.

Daguin je fais la Guerre
Daguin "Je fais la Guerre" de Port Lyautey 23/10/43

OMEC Un seul but
Oblitération mécanique de Rabat "UN SEUL BUT / LA VICTOIRE" 8/4/44

Jusqu'à la création du C.F.L.N., les cachets administratifs feront toujours référence à l'« État Français ».

Protectorat de l'Etat Français 1943
Lettre en franchise de Casablanca pour Rabat, avec cachet de franchise "PROTECTORAT DE L'ETAT FRANCAIS AU MAROC // D.C.P.I.T. / BUREAU / STATISTIQUE" 30/3/43

Les soldats américains peuvent correspondre par V-Mail avec leur famille.

V-Mail
Enveloppe du V-mail
V-Mail de l'APO 759 pour le Delaware daté du 11/8/43 (l'APO 759 a été à Casablanca du 22/2/43 à la fin 1944).

Le courrier officiel des autorités américaines est affranchi en timbres marocains (pour ne pas contrevenir au monopole des Postes) mais est transporté par la valise diplomatique (pour éviter la censure) et oblitéré au passage à Washington.

Couureir officiel des USA pasé par la valise diplomatique
Lettre d'un employé du Consulat américain à Casablanca adressée aux États-Unis, affranchie en timbres marocains à 18F50 (LSE : 4F + surt. aérienne 12F/10g + 2F50 superfétatoire), transportée par la "valise" et oblitérée au passage à Washington 28/8/43


La Poste aux Armées reprend du service et les anciens cachets de BPM sont réutilisés.

BPM 413
BPM 413 de Fez 13/4/43

BPM 403
BPM 403 de Marrakech 3/1943

Vaguemestre d'étapes 1943
Vaguemestre d'étapes de Ait BenAhmed (?) 3/12/43, transit à Azilal 3/12/43

Les marins français désireux d'écrire aux USA par voie aérienne peuvent utiliser le service postal US avec franchise partielle réduite (6¢ au lieu de 8¢).

Voir Le courrier pour les « marraines de guerre » américaines



Entier postal US avec griffe RF de Casablanca
verso
Entier postal US en franchise partielle réduite à 6¢, avec griffe RF de Casablanca, oblitérée du Richelieu 27/12/44 et censure du Maroc "YA".

Pour la suite chronologique voir "La fin du protectorat français au Maroc"







LE COURRIER EN A.O.F. APRÈS LA CRÉATION DU « CONSEIL IMPÉRIAL »

Après le débarquement allié en Afrique du Nord et le ralliement du Maroc et de l'A.O.F. au Conseil Impérial de Darlan puis Giraud, le courrier postal papier avec la métropole est interrompu.
Les relations peuvent se faire uniquement par l'intermédiaire des « Messages Croix-Rouge ». Certains sont acheminés sous forme papier de l'expéditeur au destinataire et vice-versa; d'autres sont acheminés par voie télégraphique jusqu'à Genève puis transcrit sur un formulaire papier du CICR de Genève avant de traverser la frontière.

enveloppe Message Croix-rouge
message Croix-Rouge AOF vers France
réponse
Message Croix-Rouge de Dakar pour le Morbihan, sur formulaire local, départ 26/12/43 avec divers cachets de la Croix-Rouge d'AOF, du Maroc, griffe "VIA LISBONNE", de Genève, et Croix-Rouge allemande en France. Affranchie à PARIS 62 par machine SA 139 le 7 juillet 1944, réponse le 14 juillet, passage par Croix-Rouge Genève et Dakar, à l'arrivée message posté sous enveloppe vers le destinataire le 28/11/44.

Les slogans giraudistes "JE FAIS LA GUERRE ou "UN SEUL BUT LA VICTOIRE apparaissent sous forme d'empreinte daguin éventuellement solo.

Daguin Je Fais la Guerre de Pointe-Noire
daguin Konary un seul but
Lettre de Pointe-Noire (Moyen-Congo) pour Conakry (Guinée) avec au départ daguin "POINTE NOIRE / MOYEN CONGO" "JE FAIS LA GUERRE" 24/7/43 et au verso arrivée daguin "CONAKRY R.P. / GUINEE FRANCAISE" "UN SEUL BUT LA VICTOIRE" 4/8/43

daguin "Un seul bur conakry
Lettre de Conakry pour Douala, lors de la reprise du trafic aérien entre l'AOF et l'AEF, avec daguin "UN SEUL / BUT / LA / VICTOIRE" et couronne "CONAKRY R.P. / GUINEE FSE" 9/6/43, arrivée Douala 13/7/43 et censure du Cameroun.

Note : On remarquera que l'empreinte Daguin ci-dessus a été montée avec deux couronnes différentes "CONAKRY R.P. / GUINEE FRANCAISE" ou "CONAKRY R.P. / GUINEE FSE".

Dakar daguin UN SEUL BUT
Lettre locale affranchie à 1F50 avec oblitération Daguin "UN SEUL / BUT / LA / VICTOIRE" de Dakar 27/4/43

L'interruption des communications avec la métropole entraîne l'arrêt de l'approvisionnement des territoires de l'A.O.F. en timbres-poste qui étaient encore en stock en métropole.
Les stocks locaux s'épuisant un arrêté du 24 mars 1943 décide que les timbres des territoires de l'A.O.F. pourront être utilisés indifféremment dans chacun des autres territoires à l'intérieur de la Fédération.

validité des timbres dans toute l'AOG




24 JUIN 1943 :
Mauritanie surchergés
Cette mesure se montrant insuffisante face aux besoins et le changement de tarif de janvier 1942 ayant rendu certaines valeurs sans usage, un arrêté No 2322 D.T. - E.P. du 24 juin 1943 décide la surcharge de 4 timbres de Mauritanie et de 3 timbres du Sénégal (Y&T Mauritanie Nos 133/136 et Sénégal Nos 190, 193 et 195)

Surcharge timbres Mauritanie et Sénégal
suite
suite et fin

Timbre du Sénégal surchargé sur lettre
Lettre par avion de Dakar Succursale pour Alger affranchie à 5F50 (LSIC : 1F50 + 4F/5g surtaxe aérienne) avec un timbre du Sénégal surchargé en septembre 1943, oblitérée du 3/8/44

Journée Croix-Rouge au Dahomey
La série des timbres surchargés sur enveloppe philatélique

JUIN / JUILLET 1943 :
Reprise du courrier aérien avec l'AEF après la création du CFLN.

  • Sens AOF vers AEF Cameroun
  • daguin "Un seul bur conakry
    Lettre de Conakry pour Douala, lors de la reprise du trafic aérien entre l'AOF et l'AEF-Cameroun, avec daguin "UN SEUL / BUT / LA / VICTOIRE" et couronne "CONAKRY R.P. / GUINEE FSE" 9/6/43, arrivée Douala 13/7/43 et censure du Cameroun.

  • Sens Cameroun-AEF vers AOF
  • reprise des relations aériennes Cameroun Guinée
    verso
    Lettre de Douala pour Conakry affranchie à 4F50 oblitérée Douala 17/7/43, griffe "REPRISE du Service postal aérien", censure du Cameroun. Arrivée CONAKRY GUINEE FSE" 28/7/43 et daguin solo "JE FAIS / LA GUERRE", au verso Dagun accolé "UN SEUL / BUT / LA VICTOIRE" et "CONAKRY R.P. / GUINEE FRANCAISE" 28/7/43

    Mauritanie surchargé
    Timbres surchargés en 1944



    JUILLET 1944 :
    Un second arrêté No 1864 D.T. -E.P. du 5 juillet 1944 décide la surcharge de 6 timbres du Sénégal et 1 timbre de Mauritanie (Y&T Mauritanie No 137 et Sénégal Nos 189, 191,192,194,196,197).

    Dès la Libération, le courrier reprend avec la métropole :

    CP AOF - Tours septembre 1944
    verso
    Carte postale de fabrication locale en franchise militaire de Saint-Louis du Sénégal pour Tours, écrite le 29/9/44, censure "S 0", cachet de vaguemestre, et oblitération Saint-Louis (faible)

    AOF 5F Entraide
    Le premier timbre venant de l'extérieur (imprimé à Londres) sera le 5F "Entraide française" émis en décembre 1944 (Y&T AOF No 1).



    Retour en tête de page  





    LA GUYANE
    COUPE SES LIENS AVEC LE RÉGIME PÉTAINISTE

    Contexte politique et militaire : Les États-Unis qui ont débarqué en Afrique du Nord en novembre 1942, ont besoin d'aéroports militaires dans les Caraibes et au Nord-Ouest de l'Amérique du Sud pour leurs liaisons avec la zone des combats. La situation géographique de la Guyane est particulièrement favorable, mais le gouvernement du maréchal représenté par le gouverneur Veber s'oppose à la construction d'un nouvel aéroport permettant d'accueillir des avions militaires gros porteurs. Les Américains poussent alors les opposants locaux à se révolter et à rejoindre les Alliés.

    Source : http://delaunay-kourou.over-blog.com/tag/vie%20en%20guyane/

    16 MARS 1943:
    Grand rassemblement sur la Place des Palmistes à Cayenne réclamant le départ du Gouverneur pétainiste René Veber et brandissant des croix de Lorraine.

    17 MARS 1943 :
    Un Comité provisoire civil et militaire présidé par le Maire de Cayenne destitue le gouverneur et informe à la fois Londres (de Gaulle) et Giraud (Alger) de la volonté de la Guyane de passer du côté des Alliés (J.O. de Guyane du 20/3/43).

    Ralliement de la Guyane aux Alliés
    Publié au J.O. de la Guyane du 27 mars 1943

    22 - 26 MARS 1943 :
    Un représentant du général Giraud le colonel Lebel arrive sur place et un nouveau gouverneur Jean Rapenne, dépendant du "Commandement en chef français civil et militaire" (du général Giraud), arrive le 30 mars et est investi (jusqu'en septembre 1944).
    Le représentant du général de Gaulle le colonel de Chévigné et le gouverneur désigné, Maurice Berthaud, sont bloqués aux Antilles et ne peuvent rejoindre à temps la Guyane pour la rallier à la «France Combattante».

    3 JUIN 1943 :
    Création à Alger du Comité Français de la Libération Nationale avec à sa tête deux coprésidents de Gaulle et Giraud.

    Note : plusieurs versions de cette rupture ont circulé mais l'esprit et la séquence des événements semble faire consensus.



    • LES SURCHARGES «FRANCE LIBRE»


    La société COL. FRA. a publié de très nombreux articles et commentaires sur cette émission. Il en ressort :
    • Lors de la manifestation du 16 mars 1943 ayant entraîné la rupture de la Guyane avec le régime pétainiste, de nombreuses Croix de Lorraine avaient été vues parmi les manifestants. Ce qui laisse penser qu'il y avait un nombre important de Gaullistes en Guyane. La nomination du représentant du général Giraud au poste de gouverneur, Jean Rapenne, arrivé avant celui nommé par le général de Gaulle, avait probablement entraîné une certaine frustration chez les Gaullistes.

    • Le Comité Français pour la Libération Nationale (CFLN) a été créé le 2 juin 1943. Il s'agit alors de fusionner le “Commandement en chef français civil et militaire” du général Giraud et la “France Combattante”, ex “France Libre”, du général de Gaulle, faisant ainsi disparaître de facto le label «France Libre».

    • Une ou des personne(s), non identifiée(s), ordonnent la surcharge de quelques centaines de séries de timbres de poste aérienne des mots «France Libre» pour commémorer le passage aux côtés des Alliés. La date n'étant pas connue, on ne sait si les auteurs avaient connaissance alors, compte tenu des délais de transmission à cette époque, de la création du CFLN. Le gouverneur nommé par le général Giraud et seule autorité pouvant décider une telle surcharge n'a pas été consulté (il n'aurait probablement pas accepté le slogan gaulliste "France Libre").

    • Le Gouverneur, enfin mis au courant de cette initiative, télégraphie à Alger pour demander s'il doit autoriser l'émission de ces timbres surchargés.

    • Dès le 8 juin, des "privilégiés" reçoivent des séries complètes qu'ils collent sur des enveloppes envoyées en Guyane (30) et à l'étranger (5 toutes à un collectionneur négociant M. Edmond Queroy de New-York). Les cachets d'arrivée et censures indiquent que ces lettres ont effectivement voyagé.

    • Le 10 juin, de 8h à 11h, des séries complètes de timbres revêtus de la surcharge sont vendues à la poste de Cayenne.

    • Vers 11 heures un télégramme du CFLN arrive d'Alger refusant l'autorisation (La “France Libre” n'existant plus en tant que telle, du fait de la création du CFLN, la réponse parait justifiée). La vente est stoppée et les séries non vendues auraient été incinérées.

    • En dehors des 35 lettres avec série complète indiquées ci-dessus, aucune autre utilisation postale de ces « timbres revêtus d'une surcharge » n'est connue.

    • Ces « timbres revêtus d'une surcharge » ayant été mis en vente à la Poste sans avoir l'autorisation d'une autorité compétente constituent des « faux commis par un fonctionnaire avec abus d'autorité ».

    Guyane France Libre sur lettre ayant voyagé
    verso
    Lettre avec la série complète ayant voyagé (départ Cayenne 9/6, arrivée Saint-Georges Oyapoc 14/6 et censure)




    • LES TIMBRES-À-DATE «FRANCE LIBRE»

    A partir du 30 octobre 1943 jusqu'au 13/10/45 (dates extrêmes signalées) des timbres-à-date avec légende "FRANCE LIBRE" sont mis en service à Cayenne. Puis du 23/6/44 au 20/9/45 à St Elie dans le Territoire de l'Inini. Un seul exemplaire est connu du timbre-à-date France-Libre de Port-Inini (8/2/45).
    La réutilisation des termes «FRANCE LIBRE» peut paraître bizarre à cette époque (5 mois après la création du CFLN) mais depuis le 25 septembre le général Giraud se voit progressivement écarté politiquement et disparaît de la direction du CFLN officiellement le 9 novembre. Ceci pouvant expliquer cela. Les Gaullistes s'étant vu refuser les timbres avec surcharge «France Libre» voulaient à tout prix marquer leur singularité, d'autant plus que le gouverneur nommé par le général Giraud était toujours en place.
    Une autre explication est qu'il n'y avait pas assez de place pour mettre autre chose de politiquement significatif dans l'espace des timbres-à-date où se trouve généralement l'heure de levée ou l'étoile et que la colonie n'était pas équipée pour confectionner sur place de nouveaux timbres-à-date.

    cachet ST ELIE / FRANCE LIBRE
    verso
    Lettre philatélique recommandée de Saint-Elie (Inini) pour New-York, affranchie à 10F50 (+ 139F50 de surtaxe !) avec des timbres du CFLN, oblitérées "ST ELIE / TERRITOIRE ININI // FRANCE / LIBRE" 12/10/44, censure Guyane Française et censure américaine, arrivée New-York 18/10.

    cachet PORT ININI FRANCE LIBRE
    Seul exemplaire connu du timbre-à-date "PORT-ININI / TERRITOIRE ININI // FRANCE LIBRE". On remarquera que cette localité était à l'époque en Guyane et non sur le Territoire de l'Inini malgré son nom.
    Coll. Bill Holland, publié dans le bulletin COL.FRA. No98.

    cachet d'arrivée cayenne France Libre Journal Officiel pour Cayenne
    Emballage d'envoi du Journal Officiel pour Cayenne oblitérée du CFLN 5/7/44 en franchise voie de surface avec surtaxe aérienne de 234F (85 à 90g =18x13F/5g) et cachet d'arrivée "CAYENNE FRANCE LIBRE /GUYANE FRANÇAISE" 9/9/44



    Retour en tête de page  





    Drapeau français

    RENAISSANCE
    DE LA POSTE NAVALE FRANÇAISE
    EN AFRIQUE ET À MADAGASCAR
    À PARTIR DE 1943


    Direction Afrique Poste Navale
    18 MARS 1943 :
    Directive du Vice-amiral Muselier commandant les forces navales portant rétablissement de la POSTE NAVALE en Afrique.
    La Direction implantée à Alger utilise un cachet "POSTE NAVALE AF / DIRECTION"

    La Direction de la Poste Navale à Alger assure la direction de toute la poste navale française, y compris les bureaux en A.O.F. au Maroc, en Tunisie, à Madagascar et au Levant.

    Une oblitération mécanique avec flamme "MARINE NATIONALE / (ancre) (lettres 1943 1993) / CINQUANTENAIRE / DU / SERVICE POSTAL NAVAL" et couronne "29240 BREST NAVAL" rappelle cette création.

    50ème anniversaire de la Poste Navale OMEC

    AVRIL 1943 :
    La pénurie de timbres en provenance de la métropole conduit à généraliser l'emploi de timbres d'Algérie dans tous les bureaux de la poste navale et de la poste-aux-armées, y compris ceux d'Afrique Noire et du Levant.
    Pour acquitter les surtaxes aériennes, les marins reçoivent quatre timbres à 1F50 par mois.

    Le courrier à destination des USA est encore très peu nombreux. Il augmentera au fur et à mesure du retour des marins ayant accompagné les navires français "modernisés" aux U.S.A. (courrier des "marraines de guerre"). A l'automne 1943, seuls "Le Terrible" et "Le Fantasque" sont revenus.
    Le courrier doit être affranchi avec des timbres algériens et transmis à Casablanca-naval. Le courrier posté à bord de bâtiments ayant une agence postale ne doit pas être oblitéré avec le cachet du bord (secret militaire ?).
    Tous les plis vus portent comme adresse "Afrique Française" sans autre précision géographique.
    Jusqu'en novembre 1943, les marins français ne bénéficient pas de la franchise partielle accordée aux soldats américains. La surtaxe aérienne pour les USA est de 4 F / 14g équivalent à 8 cents américains.

    Lettre pour les USA de Casablanca affranchie en timbres algériens
    Lettre du "Fantasque" pour les USA affranchie à 4F (correspondant à la surtaxe aérienne américaine "civile" de 8 cents), oblitérée POSTE NAVALE 18/10/1943, transmis à Casablanca Naval mais censuré à Oran (censure TB 320) (extrait de l'article d'Alain TETREL "Les surcharges R.F. sur le timbre Air mail de 6 cents" publié par PHIL-EA)

    Casablanca Naval
    verso
    Lettre d'un quartier-maitre "en Afrique française" pour les USA affranchie à 4F (correspondant à la surtaxe aérienne américaine "civile" de 8 cents), oblitérée POSTE NAVALE 12/6/1943, transmis à Casablanca Naval censuré au Maroc (censure YA ) et censure US (bande adhésive numérotée)
    source : www.39-45.org/

    Casablanca-naval
    Lettre du "Terrible" pour les USA affranchie avec un timbre algérien à 4F (équivalent à 8 cents -surtaxe aérienne normale) oblitérée POSTE NAVALE 7/10/43, censure YA de Casablanca et griffe "CASABLANCA NAVAL"

    Bureau Central Poste Navale
    SEPTEMBRE 1943 - NOVEMBRE 1944 :
    Un bureau central de la poste navale fonctionne à Alger. Il utilise un cachet "POSTE NAVALE / BUREAU CENTRAL"

    1945 :
    L'affranchissement est fait en timbres de métropole.

    Pour plus de renseignements sur la poste navale en Algérie, on se reportera aux articles de Georges Kupfer parus dans le bulletin de PHIL-EA à partir de juillet 2009 en plus de l'ouvrage général de Bertrand Sinais (voir bibliographie).




     • RENAISSANCE OU CRÉATION DES BUREAUX NAVALS

    Conséquence de la renaissance de la Poste Navale, de nombreux bureaux navals sont créés ou recréés dans les colonies. Ils utilisent tous des timbres algériens au départ ainsi que, le cas échéant, des timbres-taxe algériens à l'arrivée.

    (Classement par numéro)
    • ABIDJAN No 51 (15 avril 1943 à 10 novembre 1945)

    • Poste navale Abidjan
      verso
      Lettre commerciale par avion de 5 à 10g, d'Abidjan pour Casablanca passée par la poste navale, affranchie en timbres algériens à 9F50 (LSIC : 1F50 + surtaxe aérienne 2x4F/5g), oblitérés "POSTE NAVALE" 15/7/44

      Bureau Naval no 51 de Abidjan
      Lettre recommandée en franchise de Abidjan pour Paris oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU No 51" 13/10/1945 et griffe de recommandation "BUREAU NAVAL No 51"

    • DAKAR No 53 (14 avril 1943 à 15 mars 1946)

    • Colis familial Poste Navale 53
      Étiquette de colis de savon de Dakar pour Paris, affranchie à 9F, oblitérée "POSTE NAVALE /BUREAU N°53" 25/3/45 et sur l'étiquette de recommandation "BUREAU NAVAL / N°53". L'étiquette porte l'autorisation d'exportation d'un envoi postal de 2.500 kg maximum.

      Poste Navale no53
      Lettre recommandée de Dakar à Casablanca affranchie à 6F60, oblitérés "POSTE NAVALE / BUREAU No 53" 12/11/43

      Poste navale dakar
      recto
      Lettre simple de Dakar pour la Côte d'Ivoire avec surtaxe aérienne de 2F, oblitérée cachet muet "POSTE NAVALE" en violet 8/11/43

    • CASABLANCA No 56  (15 avril 1943 à 30 avril 1946)

    • Bureau naval 56 de Casablanca
      Lettre recommandée par avion en franchise militaire, oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU N°56" 20/12/44 avec sur l'étiquette de recommandation la griffe "BUREAU NAVAL / N°56"

    • BIZERTE No 58 (7 octobre 1943 à janvier 1946)

    • Poste Navale No58
      Enveloppe administrative recommandée, de Bizerte pour Oran, confectionnée à partir d'une carte d'état-major, oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU N°58" 7/4/45. Au verso arrivée cachet muet "POSTE NAVALE" 9/4/45

    • BOUGIE : Bureau Naval No 65, créé le 15 Avril 1943 et en fonction jusqu'au 25 septembre 1944. Il semble qu'elle n'ait pas reçu de cachet à numéro. Le courrier est oblitéré de cachets muets non différenciables des autres bureaux.
    • NEMOURS : Bureau Naval No 69 : en fonction du 1er Avril 1943 au 25 septembre 1944. Il utilise un cachet "POSTE NAVALE / BUREAU N°69". Le matériel postal sera ensuite utilisé au Caire du 6/10/45 au 29/10/56.
    •  
       

    • LE CAIRE No 69 (octobre 1945 à 29 octobre 1956)

    • Le Caire No 89
      Le caire No 89
      Lettre recommandée du Caire pour Lyon, affranchie à 6F (tarif 1/3/45) en timbres de métropole, oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU N°69" 4/12/45, arrivée Lyon 15/12/45 et taxe 1F de poste restante. Deux types de griffe "BUREAU NAVAL N°69" et "BUREAU NAVAL / N°69" ainsi qu'une griffe rectangulaire encadrée au verso "POSTE NAVALE FRANCAISE / LE CAIRE"

      Lettre de Port Tewfiq 1946
      Enveloppe ré utilisée par apposition d'une nouvelle étiquette, de Port TewFiq (sortie sud du Canal de Suez) pour Paris oblitérée au départ "POSTE NAVALE" 12/1/46 avec griffe rouge "FRENCH NAVY OFFICE / PORT TEWFIK" et cachet administratif double cercle "MARINE AU LEVANT / INTENDANCE MARITIME / / SECTION MATERIEL EN EGYPTE // (ancre et Croix de Lorraine)".

    • CONAKRY No 71 (19 avril 1943 à 30 octobre 1945)

    • Bureau Naval 71 de Conakry
      Lettre recommandée philatélique du bureau naval No71 pour Conakry, affranchie en timbres algériens, oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU NAVAL N°71" 23/7/43

      Lettre de poste navale taxée en Guinée avec timbres algériens
      Lettre par avion d'un marin, radio à bord de "l'Arcturus" en Algérie pour la Guinée, affranchie à 2F au départ, oblitérée "POSTE NAVALE" 18/9/43 et taxée à l'arrivée en timbres algériens à 7F (2x3F50), oblitérés "POSTE NAVALE" 20/9/43. La surtaxe aérienne était de 4F/5g (tarif du 16/6/43), il aurait fallu affranchir au départ à 5F50 (1F50+4F) soit 3F50 d'insuffisance.

    • ALGER : Bureau Naval No 74 créé vers le 25 mars 1943 et en fonction jusqu'au 31 octobre 1950. Il utilise plusieurs cachets muets et un cachet à numéro " POSTE NAVALE / BUREAU N° 74"

    • Alger Naval
      Alger Naval
      Lettre d'un marin à bord du Duguay-Trouin d'Alger-Naval pour Alexandrie en Égypte, avec affranchissement gratuit pour l'étranger, griffe "ALGER-NAVAL", oblitérée Poste Navale 30/10/43 (bord) puis 3/11/43 (affranchissement gratuit 4F LSE + 2F/5g)) censure d'Alger TA 317, censure égyptienne, arrivée Sidi Jaber).

    • ORAN : Bureau Naval No 83, en fonction du 15 Avril 1943 au 31 janvier 1946. Il utilise plusieurs cachets muets et un cachet à numéro "POSTE NAVALE / BUREAU N°83".

    • Bureau Naval 83
      Bureau Naval 83 verso
      Lettre recommandée de 10 à 15g d'Oran (Bureau Naval 83) pour Pointe-à-Pitre 16/5/44 affranchie à 58F50 ( LSI : 1F50 + surtaxe aérienne 54 F (18F/5g) Algérie/Antilles + recom 3F), avec censure au départ et à l'arrivée (Guadeloupe + Martinique)

      PN 83 Griffe linéaire
      idem avec griffe linéaire servant de recommandation provisoire en novembre 1945
      Lettre ayant voyagé (sauf Algérie / France) ..........200 €

      Le timbre-à-date existe avec chiffres "américains" pour le millésime ("4" fermé, barre du "5" courte).

      Bureau Naval 83 chiffres américains
      Lettre recommandée d'Oran pour Paris affranchie au verso à 6F (LSI : 2F + recom. 4F; la franchise militaire ne s'applique pas aux recommandés), oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU N°83" 11/8/45 avec chiffres "45" de type américain.

    • COTONOU No 88 (19 avril 1943 à 30 octobre 1945)
    • Il utilise un cachet à numéro "POSTE NAVALE / BUREAU N°88 " et une griffe linéaire "BUREAU NAVAL / N°88".

      Bureau Naval 88 Cotonou
      Lettre recommandée philatélique affranchie avec le timbre américain à 6¢ avec la surcharge RF de Cotonou et complément d'affranchissement pour la recommandation et l'envoi par avion à destination du Torpilleur Sénégalais à Norfolk (USA), oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU N°88" 3/7/44

    • DIEGO- SUAREZ No 89 (17 mai 1945 à 15 mars 1946)
    • Il utilise un cachet ordinaire "DIEGO SUAREZ NAVAL" et deux types de cachets à numéro : "POSTE NAVALE BUREAU No 89 / ancre " et "BUREAU NAVAL N°89". Il a été signalé également deux griffes linéaires utilisées pour pallier le manque d'étiquettes de recommandation : "DIEGO SUAREZ NAVAL ancre" et "BUREAU NAVAL N°89 ancre"

      Lettre avec cachet Diego Suarez Naval
      Lettre militaire de service de Diego Suarez pour Paris en franchise avec oblitération "DIEGO - SUAREZ.NAVAL" 3/6/45.

      Diego-Suarez-Naval 1945
      Lettre militaire en franchise partielle de Diego Suarez pour Hyères avec oblitération "DIEGO .SUAREZ.NAVAL" 10/4/45 avec censure en haut à gauche (le timbre de 1F correspond probablement à la surtaxe aérienne intérieure vers Tamatave d'où partaient certains bateaux vers la métropole).

      Bureau Naval No 89
      Lettre recommandée par avion de Diego Suarez pour Paris, affranchie à 12F (LSI : 2F + recom. : 4F + 6F/5g surtaxe aérienne) oblitérée "POSTE NAVALE BUREAU N°89 / ancre " 4/12/45 et avec griffe linéaire du bureau "BUREAU NAVAL N°89 ancre"

      Un cachet muet hexagonal pointillé "POSTE NAVALE / ancre" a également été utilisé à Madagascar. Jacques Desnos a émis l'hypothèse que ce cachet était utilisé à l'annexe du bureau naval située à Tananarive..

      cachet hexagonal Poste Navale madagascar
      Lettre de service oblitérée du cachet hexagonal "POSTE NAVALE / ancre" de Diego Suarez 10/8/45

      Cachet hexagonal poste navale
      Lettre recommandée par voie de surface de Diego Suarez pour Sète, affranchie à 6F (LSI : 2F + recom. : 4F ) oblitérée cachet hexagonal pointillé "POSTE NAVALE / ancre " 13/11/45) et avec griffe linéaire du bureau "DIEGO- SUAREZ NAVAL ancre"
      cliché bulletin COL FRA No 38 p 18

    • BÔNE (non prévu initialement) : Bureau Naval No 92 en fonction de fin avril ou début mai 1943 jusqu'au 31 janvier 1946 .Il utilise plusieurs cachets muets dont un avec ancre et un cachet à numéro "POSTE NAVALE / BUREAU N°92".

    • Bureau Naval 92 Bône

    • AGADIR No 98 (15 avril 1943 au 4 mai 1946)

    • Bureau Naval No98 Agadir
      Lettre recommandée de Agadir pour Paris, affranchie à 6F (LSI : 2F + 4F recom.) oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU N°98" 23/10/45, au verso arrivée "PARIS VII DISTRIBUTION" 28/10/45

    Les dates indiquées proviennent de l'ouvrage "CATALOGUE DES OBLITERATIONS NAVALES FRANCAISES 1771-1986" par Bertrand Sinais, 1987 pages 22/23.


    Retour en tête de page  





    9 AVRIL 1943 :
    Nouveaux tarifs du régime intérieur dans les Établissements Français dans l'Inde.


    tarifs intérieurs avril 1943



    11 AVRIL 1943 :
    Création des télégrammes E.F.M. à tarif réduit.



    17 AVRIL 1943 :
    Uniformisation des surtaxes aériennes pour les marins civils ou militaires.

    Surtaxe aérienne pour les marins



    1ER MAI 1943 :
    Les timbres d'AOF qui étaient spécifiques à chaque colonie peuvent désormais être utilisés indifféremment dans toutes les colonies de l'AOF (mais pas au Togo).

    généralisation de la vente des timbres en AOF



    L'EMPRUNT AFRICAIN

    Emprunt Africain
    AVRIL-MAI 43 :
    Lancement de l'Emprunt Africain (ordonnance du général Giraud du 10 avril 1943 et arrêté du gouverneur général de l'A.O.F. No 1648/F. du 30 avril 1943).

    La Côte d'Ivoire souscrira pour 132 millions, la Mauritanie 3 millions, la Guinée 101 millions...
    (Histoire de la France Coloniale Tome III : Le déclin)


    Affiche illustrée pour la promotion d'un emprunt garanti par le Trésor de l'Afrique française, de l' AOF et des pays d' Afrique du Nord.

    Emprunt Africain
    Coupon de 500 FRANCS de l'emprunt tranche AOF du 30 juin 1943




    MAI 1943 :
    Sous la pression de l'opinion et des Anglais, le général Catroux rétablit les constitutions des deux États du Liban et de la Syrie suspendues en 1939. Des élections libres ont lieu; élections qui voient la victoire des partis nationalistes dans les deux pays.



    LA CAMPAGNE DE TUNISIE

    Chronologie
    Les Forces en présence La Commémoration de la Libération de Tunis
    Le courrier juste après la Libération
    Camps d'internement pour « collaborateurs »



    Carte de la campagne de Tunisie
    Fin de la campagne de Tunisie
    Légende "22 avril 1943 : Les Alliés lancent la phase finale de la campagne en Afrique du Nord"



    La Campagne de Tunisie se déroula du 20 novembre 1942 au 13 mai 1943.




    CHRONOLOGIE


    8 NOVEMBRE 1942 :
    Cinq avions de l Luftwaffe atterrissent à l'aéroport de Tunis.

    12 NOVEMBRE 1942 :
    Un groupe de reconnaissance blindée de la Wehrmacht et plusieurs compagnies de Bersaglieri débarquent à Tunis. L'Amiral Esteva proteste mais laisse faire. Seul le général Barré Commandant supérieur des Troupes en Tunisie décide de s'opposer et créée un front à la frontière 'Ouest avec la division de Constantine de l'Armée d'Afrique qui est sous les ordres du général Koetzl. Les allemands pensent qu'il va affronter les alliés venant d'Algérie.

    19 NOVEMBRE 1942 :
        Le général Barré fait ouvrir le feu sur les unités allemandes à Medjez-el-Bab. C'est le début réel de la Campagne de Tunisie.

    FIN NOVEMBRE 1942 :
    Le cinquième corps britannique arrive en renfort par l'Ouest.

    8 DÉCEMBRE 1942 :
    Les forces allemandes s'emparent de l'arsenal et de la base de Bizerte.

    2 JANVIER 1943 :
    Rommel fait entrer l'Afrika Korps en Tunisie. Les troupes allemandes tentent d'enfoncer le front Ouest.

    FIN JANVIER 1943 :
    L'arrivée d'une division blindée américaine par l'Ouest permet de stabiliser le front.

    20 FÉVRIER 1943 :
    Rommel après avoir fait reculer les Alliés à l'Ouest gagne la bataille de Kasserine.
    Le général Leclerc et la Force L entrent en Tunisie à Ksar Rhilane en appui du flanc gauche de la VIIIème Armée britannique qui s'est emparée de Tatahouine et Medenine.

    24 FÉVRIER 1943 :
    Arrivée du premier élément de la 1ère D.F.L. : le Bataillon d'Infanterie de Marine et du Pacifique.

    Bataille de Mareth
    20 MARS 1943 :
    Après le rappel de Rommel, Montgomery lance une offensive sur la ligne de Mareth où s'illustre la force L des généraux Leclerc, Ingold, Dio et Crépin.

    11-12 AVRIL 1943 :
    Prise de Sfax et Gabès par les Alliés.

    19 AVRIL 1943 :
    Assaut du général Anderson sur Bizerte avec l'aide des Corps Francs d'Afrique.

    7 MAI 1943 :
    Libération de Tunis et de Bizerte.

    11 MAI 1943 :
    La 1ère D.F.L. s'empare de Takrouna.

    12-13 MAI 1943 :
    Capitulation du général allemand von Armim qui avait remplacé Rommel.

    20 MAI 1943 :
    Lors du défilé de la victoire à Tunis, les F.F.L. refusent de défiler avec l'« Armée d'Afrique ».



    LES FORCES EN PRÉSENCE



     L'AFRIKA KORPS

    Les unités allemandes de l'Afrika Korps utilisent des marques de franchise montrant un Palmier avec une croix gammée en son centre (environ 70 modèles différents).

    Lettre Afrika Korp
    Lettre de l'unité 47 600 de l'Afrika Korps en Tunisie pour l'Allemagne avec la griffe de franchise (Palmier et croix gammée type 37) et oblitération de la Feldpost 18-4-43

    Pour l'acheminement des paquets, jusqu'à 1kg, de Tunisie vers l'Allemagne, une vignette brune montrant un palmier et une croix gammée est imprimée sur place en mars 1943. Les paquets doivent être affranchis en plus à 20 Rpf et les vignettes sont annulées par un cachet linéaire sur deux lignes violet, vert ou rouge "Bei der Feldpost / eingeliefert" (plusieurs types de cachets d'annulation).
    D'abord imprimées en lithographie puis en offset, ces vignettes ont plusieurs types sur plusieurs papiers, certaines émises avec gomme d'autres sans gomme.

    Tunis 5a avec gomme
    Tunisie type 5b sur fragment
    Type 5a (papier clair) avec gomme en haut et type 5b (papier plus foncé et poreux) en bas

    attention   Il y a de très nombreux faux. Expertise indispensable.

    Référence : Die Tunispäckchenmarke und die Palmenstempel par Franz E.Graf Kessselstadt édité par le Neues Handbuch des Briefmarkenkunde, heft 49, Düsseldorf, 1978.

    Des rencontres des anciens soldats de l'Afrika Korps ont lieu régulièrement et donnent parfois lieu à des oblitérations spéciales.

    OMEC Afrika Korps



     LES TROUPES ITALIENNES

    Les troupes italiennes utilisent essentiellement les "CARTOLINA POSTALE / PER LE FORZE ARMATE", seul le numéro du timbre-à-date permet de localiser le pli.

    carte postale militaire italienne de Tunisie
    Carte postale militaire en franchise oblitérée "POSTA MILITARE / N 214" 19/11/42 (troupes stationnées en Libye (Hon au Fezzan) et remontant vers la Tunisie après le débarquement allié au Maroc et en Algérie).


    Carte FM italienne expédiée de Tunisie
    verso
    Carte postale militaire illustrée en franchise envoyée par un membre du 349ème groupe 'C.I.S.A.", oblitérée "POSTA MILITARE / N 27" 19/11/42 (La P.M. 27 sera en Tunisie jusqu'au 10 avril 1943), arrivée à Solopaca 18/3/43


    Poste Militaire Italienne 44
    Lettre d'un militaire du secteur postal 51, oblitérée du cachet de poste militaire italienne 44 basé à Sfax, 2/3/43

    Les Italiens réquisitionnent un certain nombre de navires de guerre français stationnés en Tunisie.

    Navire saisi en Tunisie par les Italiens
    Carte lettre datée 24/4/43, en franchise militaire, pour un médecin de l'hôpital militaire de campagne italien No 890 (camp Servière) (P.M. 210 en Tunisie) d'un capitaine commandant le Mouilleur de Mines "CASTOR" saisi, avec marques de censure italienne

    Pour la localisation des unités militaires italiennes on se reportera au fascicule "Catalogo degli iffici di posta militare costituiti nella seconda guerra e loro dislocazione su i vari fronti" par Ales Fernando, Filatelia Ales, Roma, 1976.

    Des vignettes de franchise militaire en bleu outremer ou bleu-vert pour servir aux troupes italiennes en Tunisie ont été imprimées en bloc de six mais n'ont pas été émises (Sassone 2016 page 366 : types F1 ou F1A).

    Timbres FM italiens




     LES TROUPES BRITANNIQUES

    Les troupes du Commonwealth ont utilisé de nombreux bureaux postaux militaires pendant et après la campagne.

    FPO 17 britannique
    Lettre d'un soldat du Commonwealth (26th Arm. Brigade) oblitérée du FPO 17 (3/3/43) qui était en Tunisie du 16/12/42 au 8/3/44.

    FPO britannique 652
    Lettre en franchise oblitérée du FPO 632 (17/3/43) qui était en Tunisie du 1/12/42 au 29/7/43

    FPO 257 en Tunisie
    Lettre d'un soldat du Commonwealth (1st Infantry Division) oblitérée FPO 257 5/6/43 qui était en Tunisie du 2/4/43 au 10/6/43.



     LES TROUPES AMÉRICAINES

    Les troupes américaines ont utilisé un grand nombre d'APO pendant la Campagne de Tunisie. Plusieurs de ces APO sont restés comme base arrière lors des opérations en Sicile et en Italie continentale.

    US APO 34
    Lettre de l'APO 34 N.Y. qui arrive à Maktar le 15/2/43, passe à Tabarka en mai et à Bizerte en juin. 24/6/44


     LES TROUPES FRANÇAISES CÔTÉ ARMÉE D'AFRIQUE

    IMPLANTATIONS CONNUES DES BUREAUX POSTAUX MILITAIRES FRANÇAIS DE LA « CAMPAGNE DE TUNISIE »

    BUREAU POSTAL
    UNITE DE RATTACHEMENT
    DATE
    IMPLANTATION
    B.C.M.A. Armée d'Afrique Décembre 1942 Constantine (Algérie)
    Juin 1943 Alger
    BPM 414 Division marocaine Décembre 1942 Robaa
    Juillet 1943 Zaghouan
    BPM 501 Groupe du général Hesdin Décembre 1942 Gafour
    Juillet 1943 Pont du Fahs
    BPM 503 Base de Feriana Décembre 1942 Ferania
    Mars 1943 Le Kef
    Juillet 1943 25km au sud-ouest du Pont du Fahs
    BPM 504 Division du général Welvert Décembre 1942 Maktar
    Juillet 1943 Beja
    BPM 505 Troupes de la région de Kasserine Décembre 1942 Kasserine
    Juillet 1943 Le Kef
    BPM 506 Corps d'armée du général Koeltz Décembre 1942 Le Kouif
    Mars 1943 Djerissa
    Juillet 1943 3km au Nord du Pont de Fahs
    BPM 507 Groupe de Gafsa Décembre 1942 Ouargla (Algérie)
    Février 1943 Gafsa
    Juillet 1943 Constantine (Algérie)
    BPM 509 Base de Tebessa Février 1943 Tebessa (Algérie)
    Mai 1943 Tunis
    Tous ces BPM ont été officiellement dissous fin juillet 1943


    BCMA 21/4/43
    Lettre d'un Maréchal des Logis français "dans les forêts de Tunisie" oblitérée du B.C.M.A. 21/4/43

    Des "CORPS FRANCS D'AFRIQUE", créés par le général de Monsabert pour combattre en Tunisie, constitués de volontaires de toutes les régions et classes sociales d'Afrique du Nord sont levés et participent à la lutte en Tunisie contre l'Afrika Korps. Ils seront ensuite intégrés dans les unités constituées.

    LR Corps Franc
    Lettre recommandée par avion en franchise partielle affranchie à 4F50 (LSI : franchise + surtaxe avion 1F50 + recom : 3F) avec cachet de vaguemestre "CORPS FRANC D'AFRIQUE 3° Bataillon Léger / Le vaguemestre" Tabarka 5/3/43, arrivée Rabat Résidence 20/3

    Corps Franc d'Afrique
    Lettre en franchise militaire d'un caporal du 1er bataillon de la 2ème Division des FFL, datée du 25/8/43, avec cachet "CORPS FRANC D'AFRIQUE / 1ER BATAILLON // LE / VAGUEMESTRE"



     LES TROUPES FRANÇAISES CÔTÉ « FRANCE LIBRE »

    26 JANVIER 1943 :
    A l'issue de la conquête des oasis du Fezzan, Leclerc convainc le général Montgomery le 26 janvier 1943, de l'engager en Tunisie pour créer un second front contre les forces germano-italiennes.
    La participation des Forces Françaises Combattantes sur ce théâtre d'opérations est importante pour le général de Gaulle, tenu à l'écart des négociations politiques d'Alger par les Alliés.
    Le chef de la France Libre a donné l'ordre, dès le 17 janvier 1943, au général de Larminat, commandant ces forces, pour "qu'elles participent dans la plus large mesure possible, à la bataille aux côtés de la VIIIème armée britannique ".
    La colonne volante du colonel Rémy et trois compagnies de chars, du génie et de transmission, renforcent la colonne Leclerc.
    Rééquipée par les Anglais, elle s'enrichit d'une centaine d'officiers grecs de l'Escadron sacré du colonel Gigantès et prend le nom de « Force L » .
    Montgomery confie à Leclerc la couverture du flanc gauche de sa VIIIème armée le long de la ligne Mareth, ligne de fortification du sud-tunisien.

    BPM 6 à Tripoli février 1943
    verso
    lettre d'un militaire du BPM 6 pour le Tchad, affranchie à 4F en timbres des FFL du Levant, oblitére "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 6 // (croix de Lorraine) / F.F.L." 5/2/43, censure britannique du Caire, passage au BCM 4 français du Caire 9/3/43, transit Fort-Lamy 25/2/43, arrivée Mondou 12/3. et censure AEF commission G du Tchad.

    1ER FÉVRIER 1943 :
    La 1ère Division française Libre (D.F.L.) est officiellement créée à Gambut sous les ordres du général de Larminat ; elle comprend deux brigades : la 1ère (général Kœnig) et la 2ème (général Brosset).
    Le BIMP (bataillon d'infanterie de marine + bataillon du Pacifique, qui ont fusionné après Bir Hakeim) est la seule unité de la 1ère DFL à opérer en Tunisie aux côtés de la VIIIème armée britannique (février-mars).

    La DFL ne quittera Gambut que le 18 avril ; elle prendra part à la fin de la campagne de Tunisie, notamment aux combats de Djebel Garci et Takrouna (prise par la brigade Brosset).

    BPM 5 Campagne de Tunisie
    verso
    Lettre d'un soldat de la 1ère DFL pour le Caire, oblitérée du BPM 5 le 9/4/43, arrivée ouverte (ou décollée par la censure française) au BCM4 du Caire le 12 avril, mis dans le circuit postal égyptien le 15 avril, cachet civil égyptien "EGYPT 81 / POSTAGE / PREPAID" ( numéro 81, réservé au courrier des FFL, justifiant la franchise, et oblitération mécanique du Caire 16/4. Au passage au Caire censure britannique.
    Compte tenu du délai entre le cachet BPM 5 et le cachet BCM4, le pli semble venir de Tunisie

    20 FÉVRIER - 8 MAI 1943:
    La « Force L», entre en Tunisie et reçoit pour mission de couvrir le flanc gauche de l'attaque sur la ligne Mareth.
    Le 23, le groupement Vézinet, en avant- garde, atteint Ksar Rhilane où Leclerc organise aussitôt la position en arc de cercle.
    Le 10 mars, les premières colonnes allemandes apparaissent au nord : les avions de la RAF détruisent plusieurs véhicules. Le lendemain, nouvelles attaques de nos points d'appui qui résistent et obligent l'ennemi à se retirer ; la résistance victorieuse de Ksar Rhilane suscite l'admiration de Montgomery qui, le soir même, adresse à Leclerc ce simple message : "Well Done" (Bien joué).
    Recevant l'appoint de la colonne volante, la Force L est alors affectée au Corps d'armée néo-zélandais pour ouvrir à l'armée la route de Gabès.
    Nos troupes s'emparent, le 23 mars, du Djebel Outid et du Djebel Melab; le général Leclerc escalade les pentes avec ses hommes.
    Le 27, les Néo-Zélandais sont à El Hamma ; le 29, la Force L entre à Gabès avec les Britanniques.
    Ensuite, tout va très vite : Mezzouna tombe le 8 avril, Kairouan le 12 et, après de nombreux engagements, la Force L est sur le Djebel Garci à quelques kilomètres de Tunis, qui est libérée le 8 mai 1943.
    http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/dossiers-thematiques/1940-1944-la-seconde-guerre-mondiale/l-aventure-de-l-afrique-francaise-libre/temoignages/l-
    epopee-de-la-colonne-leclerc.php


    Colonne leclerc en Tunisie
    verso
    Lettre d'un militaire de la Colonne Leclerc (Force L) pour le Tchad, affranchie à 4F en timbres du Levant oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 6 // (croix de Lorraine) / F.F.L." 20/2/43, jour de l'entrée de la Force L en Tunisie. Transit BCM4 22/2, Fort-Lamy 5/3, Mondou 26/3, censures britanniques et d'AEF


    13 MAI 1943 :
    Le 13 Mai 1943 -La Force L de Leclerc, la 1ère DFL de de Larminat, et les F.A.F.L. participent à la Libération du reste de la Tunisie.



    LA COMMÉMORATION DE LA LIBÉRATION DE TUNIS

    7 MAI 1943 :
    Les Alliés pénètrent à Tunis et à Bizerte. Les dernières forces italo allemandes capitulent le 12.
    Un timbre de Tunisie avec légende "LIBERATION DE LA TUNISIE" est émis au printemps 1943 avec forte surtaxe (1F50 + 8F50) représentant trois soldats (Anglais, Français de l'Armée d'Afrique -croissant sur le casque-, et Américain) (Y&T Tunisie N° 249). On notera que les "Français Libres" ne sont pas représentés.

    Libération de Tunis sur lettre
    Lettre recommandée pour Alger affranchie à 6F (+34F de surtaxe) avec le timbre "Libération de la Tunisie" oblitérée "TUNIS / SECRETARIAT" 13/7/43

    Timbres libération sur carte
    Carte postale de la Croix-Rouge de Tunis pour son Service philatélique à Genève affranchie à 3F (+17F de surtaxe) oblitérée 14/6/43. Le tarif étranger de la CP est de 2F40 + surtaxe avion. L'affranchissement est insuffisant par avion d'où le "T" rouge, mais suffisant par voie de surface.

    Feuille Libération de la Tunisie
    Feuille avec la date d'impression "5-43"

    On remarquera qu'il était prévu que ce timbre porte le monogramme "RF" mais que celui-ci ne figure pas sur le timbre définitif, commandé par le général Giraud !!!

    Libération de la Tunisie      Maquette
    Timbre émis et maquette originale avec le sigle "RF"

    Une oblitération mécanique continue ondulée "LIBERATION / DE TUNIS / 1943 - MAI - 1953" sera mise en service à TUNIS R.P. pour le dixième anniversaire.

    Flamme Libération de la Tunisie
    Oblitération mécanique continue avec texte "LIBERATION / DE TUNIS / 1943 -MAI-1953" et couronne "TUNIS R.P. / TUNISIE"19/6/53



    LE COURRIER JUSTE APRÈS LA LIBÉRATION


    Une "carte-lettre spéciale à validité limitée" à compléter sur papier fin est mise à la disposition des Tunisiens pour écrire à leurs familles dans les premiers jours suivant la Libération (un seul exemplaire signalé à ce jour).

    Carte-lettre pour la Libération de Tunis
    Carte-lettre sur papier très fin avec lignes pré remplies afin de ne donner que de très bonnes nouvelles, oblitérée du 15/5/43 soit deux jours après la Libération de Tunis
    ancre .................................................... ................... 1500 €

    Note : Le millésime "43" n'a pas été livré par la métropole en Tunisie à la fin 1942 en raison des opérations militaires. La fabrication sur place était difficile. Par conséquent certains cachets portent une étoile à la place de l'année pendant les premiers mois de l'année 1943.

    Le courrier reprend lentement vers la métropole entre la Tunisie passée coté Alliés et la métropole toujours pétainiste.

    Reprise des vols entre Tunis et la France
    Premier courrier aérien entre la Tunisie et la France : carte oblitérée "TUNIS R.P. DEPART" 1/4 (sans millésime) gardée en instance et arrivée finalement en métropole le 22/5/43

    Le service des messages Croix-Rouge permet de correspondre avec la métropole sans attendre le rétablissement complet des liaisons.

    Message Croix-Rouge de Tunisie
    Message Croix-Rouge de la Tunisie vers la région Parisienne, écrit le 2/6/43, transmis à Genève où il est transcrit sur un formulaire papier avec griffe "CMT" puis envoyé par "valise" à la Croix-Rouge française qui le poste à "Paris 34" le 20/7/43 (affranchissement par machine SA ???") (pas de réponse au verso.

    Le courrier pour les pays alliés reprend assez rapidement :

    reprise courrier vers l'étranger
    verso
    Lettre de Tunis pour Le Caire, affranchie à 4F (tarif LSE), oblitérée Tunis départ 1?/5 sans millésime avec mention manuscrite rouge "Bon pour avion" bien que la surtaxe aérienne n'ait pas été acquittée. Censure française au départ et égyptienne à l'arrivée. arrivée Le Caire ?/6/43.




     RENAISSANCE DISCRÈTE DE « TUNIS-NAVAL »

    En 1939, le paquebot Ipanema avait été transformé en croiseur auxiliaire ravitailleur de sous-marins. Une agence postale avait été ouverte à son bord le 26 décembre 1939. Elle utilisait un timbre-à-date "CROISEUR AUXILIAIRE X-43 / ancre" et deux griffes "CROISEUR AUXILIAIRE / X-43 ancre" ( deux lignes 41mm) et "CROISEUR AUXILIAIRE X-43 ancre" (une ligne 77mm). Le 1er septembre 1940, le croiseur-auxiliaire qui se trouvait à Oran, est rendu à la vie civile et reprend son nom "Ipanéma". On ne connaît aucune lettre de cette période.
    Lors de la re-création de TUNIS-NAVAL après la campagne de Tunisie, il n'y a pas de compétences ou de moyens locaux pour faire faire sur place les timbres-à-date et griffes adéquates et l'ancien matériel postal du Croiseur-auxiliaire, qui était resté à Oran est utilisé par TUNIS-NAVAL à partir du 1/09/44.
    Après la fin de la guerre il y aura de nombreuses lettres de complaisance.
    référence : "Histoire d'un paquebot devenu Croiseur X-43" par Michel Baillou dans "La Marcophilie Navale".

    Croiseur Auxilliaire X43
    Lettre de service recommandée par avion en franchise militaire de Tunis-Naval pour Oran oblitérée "CROISEUR AUXILIAIRE X-43 / ancre " 26/12/44

    griffe 1 ligne griffe 2 lignes
    Griffes qui ont probablement été utilisées en 1939/40 et 1944/45

    ancre en 1944 et début 1945................................................ 650 €
    ancre après le 8-5-45...................................................... 300 €



     RENOUVEAU POSTAL

    Timbre Olivier et mosquée RF


    Une nouvelle série de timbres avec sigle "RF" est émise au type Olivier et mosquée (Y& T Tunisie 250/267).










    Les anciens entiers postaux au type Pétain sont caviardés d'un carré noir sur l'effigie et sont utilisés comme carte postale (pénurie de papier oblige). Ces cartes sont ensuite normalement affranchies avec des timbres mobiles.

    Entier pétain caviardé
    Entier pétain caviardé
    Entier postal Pétain caviardé et utilisé comme support de carte postale, affranchi avec un timbre mobile à 1F50, oblitéré septembre 1944. censure locale

    Puis de nouveaux entiers postaux sont émis avec le monogramme"R  F". Le support est facturé 30c au lieu de 10c !

    entier CP Olivier et mosquée par avion
    Entier carte postale type Olivier et Mosquée avec complément de surtaxe aérienne pour Paris (1F50) 24/11/44

    Timbre "un seul but" avec date d'impression





    Après la libération de la Tunisie, le slogan giraudiste "UN SEUL BUT / LA VICTOIRE" est repris sur les timbres et oblitérations mécaniques.
    Malgré la date d'impression, les timbres ne portent pas le monogramme "RF".

    OMEC Un seul But grand format
    OMEC Un seul but petit format
    Deux oblitérations mécaniques avec différentes tailles et typographies des slogans.

    La Tunisie étant libérée, l'utilisation des télégramme E.F.M. à taux réduit y est autorisée.

    Extension des télégrammes EFM




    CAMPS D'INTERNEMENT POUR EX-COLLABORATEURS

    Ceux qui avaient collaboré avec les Allemands et les Italiens sont à leur tour internés.

    Camp d'Internés civils de Mareth
    verso
    Lettre recommandée d'un détenu au Camp d'Internés Civils de Mareth pour Genève, affranchie à 8F50 (LSE : 4F + recom : 4F), oblitérée MARETH / TUNISIE 23/12/44, avec censure du camp "Résidence Générale de France à Tunis / Camp d'Internés politiques de Mareth // CENSURE", censure postale VA 329, transit Tunis 25/12, arrivée Genève 8/2/45

    Pour la suite chronologique voir "La fin du protectorat français en Tunisie"





    15 MAI 1943 :
    Le Conseil National de la Résistance affirme que le peuple de France réclame la formation rapide à Alger d'un Gouvernement Provisoire de la République sous la présidence du général de Gaulle.

    MAI 1943 :
    Le général Catroux est remplacé par Jean Helleu au poste de Haut-commissaire au Levant.

    30 MAI 1943 :
    Après les médiations de Jean Monnet et du Général Catroux, le général de Gaulle arrive à Alger.

    CFLN

    3 JUIN 1943 :
    Formation du Comité Français de la Libération Nationale (C.F.L.N.) co-présidée par les généraux Giraud et de Gaulle et composé à égalités de gaullistes et de pro-pétainistes.

    Voir l'encart LE C.F.L.N.



    Les services du CFLN sont implantés dans toutes les colonies ralliées.

    Services financiers du CFLN à Brazzaville
    Lettre par avion des Services financiers du CFLN à Brazzaville, affranchie à 12 F pour Douala, 29/4/44





    LES « ÉMISSIONS DE LONDRES »

    1942/45 :
    Émission d'une série de timbres-poste imprimés à Londres pour la France Libre. Un type différent pour chaque colonie pour les valeurs "poste" et un type commun pour les valeurs "poste aérienne".

    Série de Londres AEF Série de Londres cameroun Londres Etablissement dans l'Inde
    Série de Londres Nouvelle calédonie Série de Londres Océanie Série de Londres réunion
    série de Londres Djibouti Série de Londres saint-Pierre et Miquelon série de Londres Wallis et Futuna
      série de Londres Madagascar  
    Série de Londres Guyane série de Londres martinique Série de Londres Guadeloupe

    On remarquera que les émissions des Antilles et de la Guyane ne portent pas les mots "France Libre" car ayant été émises après la création du CFLN; elles comportent néanmoins une Croix de Lorraine.

    Série Poste aérienne de Londres AEF
    Type commun de poste aérienne.



    10 JUIN 1943 :
    Additif au Manifeste du Peuple Algérien qui demande la formation d'un État algérien doté d'une constitution élaborée par une Assemblée Constituante élue au suffrage universel.



    RALLIEMENT DES ANTILLES AU C.F.L.N.

    24 JUIN 1943 :
    Une insurrection éclate devant le monument aux morts de Fort-de-France. Le 29, c'est la garnison du camp de Balata qui se rebelle. Sous la pression de la population, le haut-commissaire pétainiste des Antilles, l'Amiral Robert, annonce son intention de se retirer et négocie son départ avec les Américains. Un délégué du C.F.L.N., Mr Hoppenot. arrive à Fort-de-France le 14 juillet et nomme un nouveau gouverneur.
    Les navires français sont alors réarmés et prennent progressivement part aux combats aux côtés des Alliés.

    Il n'y aura pas de timbres surchargés "France Libre", qui n'existe plus après la constitution du CFLN. Par contre les timbres du CFLN (série "aide aux combattants et patriotes" et le timbre "aide aux résistants") seront vendus aux Antilles ainsi que les séries dites "de Londres" de 1944/45.

    Timbres CFLN utilisés en Guadeloupe
    verso
    Série de timbres du CFLN sur lettre recommandée philatélique de Guadeloupe pour les USA, oblitérée 13/3/44, avec censure US transit San Juan (Porto Rico) 21/3 Miami 25/4 et arrivée New-York 29/4





    1ER JUILLET 1943 :
    Modification des surtaxes aériennes entre l'AOF et l'Afrique du Nord.

    surtaxe avion vers AFN



    30 JUIN 1943 :
    Le gouvernement de Pierre Laval autorise la création du «Comité de l'Empire Français», résurgence de l'ancien «parti colonial» qui regroupait les députés et sénateurs coloniaux mais aussi la plupart des organisations faisant commerce avec les colonies.



    10 JUILLET 1943 :
    Nouvelles surtaxes aériennes au départ de l'AEF.

    Voir le texte





    JUILLET 1943 :
    Les F.F.L. sont estimées à environ 50 000 hommes dont les deux tiers de troupes indigènes. Elles vont fusionner avec les 116 000 hommes de l'Armée d'Afrique.

    31 JUILLET 1943 :
    De Gaulle obtient la direction politique du C.F.L.N..

    Timbre-taxe de Londres
    AOÛT 1943 :
    Impression à Londres des timbres-taxe de la France Libre en francs et centimes, utilisables dans toutes les colonies (sauf Inde et Indochine). Ils serviront très longtemps jusqu'au début des années 50. Ils ne portent pas de nom de colonies.
    ref : "Les Timbres Taxe des Colonies Générales Y&T Nos 27 à 38) : Etat des lieux" publié dans le bulletin No 124 de la COL FRA par Etienne Core et commentaires de Hervé Drye dans le bulletin 127.

    Reçu de lettre recommandée avec VD taxé verso
    Reçu de lettre recommandée, avec taxe de 13F50 avec oblitération bleue "DJIBOUTI / COTE FRANCAISE DES SOMALIS" 13/5/51




    25-26 AOÛT 1943 :
    Le C.F.L.N. est reconnu par les trois grands alliés.



    ÉMISSION DE LA CROIX-ROUGE EN A.E.F.

    28 JUIN 1943 :
    Arrêté ordonnant la surcharge de timbres-poste au profit de la Croix-Rouge (Y&T AEF Nos 165/6 et PA 29). Les surcharges sont énormes pour l'époque : 50F, 100F et 200F !

    Arrêté 1403
    suite
    Extrait de l'arrêté No 1403 publié dans le Bulletin 119 de la COL.FRA.

    1ER - 15 AOÛT 1943 :
    Organisation à Brazzaville et à Fort-Lamy d'une "Quinzaine de la Croix-Rouge" qui permet de lever des fonds en vendant aux philatélistes des enveloppes souvenir portant des timbres aux surtaxes énormes pour l'époque. La surtaxe était versée à la France Combattante.
    Une griffe rectangulaire encadrée 70 x 45 mm "QUINZAINE CROIX-ROUGE / DE L'A.E.F./ (croix) / du 1er au 15 Août 1943" est apposée sur les enveloppes à Brazzaville.

    Quinzaine Croix-Rouge
    Enveloppe philatélique affranchie à 23F+ 350F de surtaxe ! oblitérée "BRAZZAVILLE R.P. / MOYEN-CONGO" 1/8/43 et griffe rectangulaire "QUINZAINE CROIX-ROUGE / DE L'A.E.F./ (croix) / du 1er au 15 Août 1943".

    Des vignettes Croix-Rouge à 1F sont également vendues à cette occasion.

    Quinzaine Croix-Rouge au Tchad
    Enveloppe philatélique affranchie à 23F+ 350F de surtaxe ! oblitérée 'AEF TCHAD/ FORT-LAMY 26/8/43, au verso cachet arrivée "FORT-LAMY / A.E.F." 26/8/43 avec en plus deux vignettes Croix-Rouge à 1F.

    Surcharge Croix'rouge seule
    Essais d'impression de la surcharge seule



    2 SEPTEMBRE 1943 :
    La franchise postale est accordée aux autorités alliées en A.F.N. et en A.O.F..

    Franchise des autorités alliées



    13 SEPTEMBRE 1943 :
    Des bataillons de l'Armée d'Afrique débarquent en Corse pour aider les résistants qui se sont soulevés le 9 après la capitulation italienne.



    26 SEPTEMBRE 1943 :
    Modification des surtaxes aériennes au départ de l'AOF.

    Voir le texte de l'arrêté




    28 SEPTEMBRE 1943 :
    Le B.P.M. 6, qui dessert la 2ème D.B., est au Maroc (Temara). Il utilise un nouveau cachet ne faisant plus référence explicitement aux F.F.L mais qui comporte une petite croix de Lorraine à la place de la levée "POSTE MILITAIRE / B.P.M. 6 // (croix de Lorraine)". En ces temps de pénurie de papier, la papeterie, elle, n'est pas remplacée.
    Ce cachet ne semble pas avoir été emporté par les soldats de la 2ème D.B. en dehors du Maroc.
    Seuls quelques exemplaires de ce cachet ont été signalés.

    BPM 6 au Maroc
    Enveloppe philatélique avec oblitération "POSTE MILITAIRE / B.P.M. 6 // (croix de Lorraine)" 13/5/44, après le départ du gros des troupes de la 2ème DB pour la Grande-Bretagne.

    2 OCTOBRE 1943 :
    De Gaulle devient président unique du C.F.L.N.. Le général Giraud, encore membre du CFLN pour cinq semaines, reste Commandant en chef jusqu'à son retrait en avril 1944.

    6-7-8 OCTOBRE 1943 :
    Visite triomphale de de Gaulle en Corse.

    16 OCTOBRE 1943 :
    Le général de Lattre de Tassigny qui avait été condamné par le régime pétainiste à 10 ans de prison le 9 janvier 1943 pour avoir tenté de s'opposer à l'invasion de la zone libre par les Allemands, .... s'évade et rejoint Londres.
    Une oblitération mécanique commémorera cette évasion en 1993.

    Départ de Lattre de Tassigny



    ÉMISSIONS POUR
    L'AIDE À LA RÉSISTANCE ET À LA LIBÉRATION

    OCTOBRE 1943 :
    Arrêté autorisant l'émission de timbres-poste du Comité Français de la Libération Nationale avec de très fortes surcharges. Ces timbres seront vendus et valables pour l'affranchissement dans toutes les territoires français ralliés au C.F.L.N..

    CFLN
    suite et fin

    Cet arrêté sera modifié le 16 novembre.

    Décret création timbres du CFLN

    Étant donné les très fortes surcharges, les utilisations sont essentiellement philatéliques et/ou "patriotiques".

  • Utilisation en Côte d'Ivoire

  • Timbres du CFLN utilisés en Côte d'Ivoire
    Lettre recommandée affranchie avec les timbres du CFLN, oblitérée "TABOU / COTE D'IVOIRE" 27/12/44, transit Abidjan 5/1/44, arrivée Vaires sur Marne 23/1/45

  • Utilisation à Saint-Pierre et Miquelon

  • D'après le site www.collectionspm.com il aurait été livré à Saint-Pierre-et Miquelon 500 séries de la série “Combattants” le 18 octobre 1943 et 200 timbres de la série “Résistants” le 3 novembre.

    Timbre du CFLN vendus à saint-Pierre et miquelon sur lettre
    verso
    Lettre recommandée philatélique par avion de Saint-Pierre et Miquelon pour un négociant bien connu à New-York, affranchie à 10F (+ 40F de surtaxe), oblitérée de l'Île aux Marins 26/2/44, arrivée 27/3

    Timbres du CFLN oblitérés de saint-Pierre et Miquelon
    Enveloppe philatélique avec la série complète des timbres du CFLN oblitérés "ST PIERRE ET MIQUELON / *" 22/1/44.
    (cliché : http://www.collectionspm.com/courriers.html)

  • Utilisation à Alep Syrie)

  • Timbres du CFLN sur lettre du BPM 3
    La série de timbres du CFLN sur lettre oblitérée du B.P.M. 3 d'Alep 19/1/44

  • Utilisation non philatélique du Togo vers la Gold Coast

  • Timbre du CFLN sur lettre pour le Gold-Coast
    verso
    Lettre recommandée de Lomé (Togo) pour Accra (Gold Coast), affranchie avec le timbre 10f (+40F) du CFLN, oblitérée LOME 30//6/43, transit Cotonou 3/7, puis Lomé à nouveau 9/7 arrivée Accra 13/7

    Aide à la Resistance CFLN
    11 NOVEMBRE 1943 :
    Emprunt dit de l'«Aide à la Résistance» qui rapporte 241 500 000 F.
    Un timbre du Comité Français de Libération Nationale rappelle cet emprunt et y participe par une énorme surtaxe (Y&T Colonies Générales No 65).


    Quatre timbres des Forces Françaises Libres au Levant sont surchargés au profit de la Résistance avec également d'énormes surtaxes.

    Résistance
    Résistance
    Résistance
    Résistance


    Vente à Conakry de souvenirs philatéliques au profit de la Résistance.

    Aide à la Résistance
    Souvenir philatélique destiné à récolter des fonds (faciale 78F50) pour aider la Résistance intérieure, oblitération Conakry 11/11/43

    En A.E.F., mise en vente (25 octobre) de la série d'AEF de la France Libre imprimés à Londres et de deux des timbres surchargés 24-10-1940 avec surcharge "RESISTANCE" et nouvelle valeur (Y&T AEF 167/180) et d'autres valeurs avec surcharge "LIBERATION" (Y&T AEF Nos 181/190) conformément à l'arrêté du 4 octobre 1943.

    Arrêté emission timbres Résistance et Libération
    Arrêté No 2024 publié dans le Bulletin 118 de la COL.FRA.

    AEF série Résistance

    Timbres surchargés Libération

    Un cablogramme publié au Journal Officiel de l'Inde française indique le montant des souscriptions.

    EAide à la résistance
    suite et fin




    31 OCTOBRE 1943 :
    Arrêté 3797 du Gouverneur Général de l'A.O.F. autorisant l'envoi en exemption de droits de douane de produits de l'A.O.F. vers les autres colonies (ralliées au C.F.L.N.) jusqu'à 3kg par quinzaine.
    Cet arrêté sera appliqué jusqu'en octobre 1945.
    Des petits tickets correspondants à 1 ou 2 kg pour chaque quinzaine peuvent être obtenus et doivent être collés sur le bordereau d'envoi.

    Colis Dakar Alger
    Colis en provenance du Bureau Naval N° 53 (Dakar) pour Alger 20/10/44, affranchissement au départ en timbres algériens (comme dans tous les bureaux navals à cette époque) et taxe (postale) de dédouanement de 5F (depuis le 1er août 1942) à l'arrivée. Étiquette faisant référence à l'arrêté du 31 octobre 1943 et correspondant à un colis de 2 kg pour la 2ème quinzaine d'octobre 1944.

    3 NOVEMBRE 1943 :
    Première Réunion de l'Assemblée Consultative à Alger.
    A partir de ce jour un cachet spécial triple cercle est mis en service au bureau de poste de l'Assemblée pour le courrier de cet organisme.
    Les enveloppes philatéliques avec le cachet du 3 novembre sont très courantes.
    Les plis de service "nature" ayant régulièrement voyagé sont assez difficiles à trouver.

    cachet assemblée Consultative Alger
    Lettre recommandée pour Brazzaville affranchie à 12F50, oblitérée du cachet spécial triple cercle de l'Assemblée consultative 26/5/44 et griffe sur l'étiquette de recommandation "ALGER-ASSEMBLEE / CONSULTATIVE PROVISOIRE"

    8 NOVEMBRE 1943 :
    Le Parlement libanais vote les "amendements d'émancipation" supprimant de la Constitution les articles relatifs à la tutelle mandataire.

    9 NOVEMBRE 1943 :
    Le général de Gaulle demande à tous les membres du CFLN de démissionner. Il nomme aussitôt un nouveau comité où ne figure plus le général Giraud ni ses amis politiques les plus proches.

    12 NOVEMBRE 1943 :
    Le délégué du C.F.L.N. Jean Helleu, remplaçant du général Catroux depuis mai 1943, dissout la chambre et fait arrêter le Chef de l'État libanais et ses ministres qui n'ont pas tenu compte du mandat de la France sur le pays lors du vote du 8 novembre.



    LE COURRIER POUR LES
    "MARRAINES DE GUERRE"
    AMÉRICAINES

    (sans surcharge RF)

    drapeau USdrapeau français

    14 NOVEMBRE 1943 :
    Depuis le début de 1943, de nombreux navires français ont séjourné aux USA afin d'être "modernisés" ("Le Fantasque", "Le Terrible", le "Georges Leygues" et le "Richelieu" notamment). Leurs équipages ont noué de nombreuses relations amicales avec les autochtones.
    A la suite de leur retour en Afrique Française le trafic postal entre l'Afrique Française et l'Amérique du Nord augmente considérablement ("courrier des marraines de guerre", nom qui leur a été donné du fait que la plupart des lettres sont adressées à des Miss ou Mrs..). Cela conduit à un accord entre les postes navales américaines et françaises concernant le courrier des Français destiné aux USA et au Canada (Instruction 40/EGM/Trans du 14/11/43).

    Note : Cette instruction concernant la poste navale citée par Henry Dupont dans l'Échangiste Universel de 1961, n'a pas été retrouvée, mais une circulaire du 8 janvier 1943 prévoyait déjà que toutes les forces alliées bénéficieraient du tarif réduit à 6¢/14g pour l'envoi de courrier par avion de l'Afrique du Nord vers les États-Unis et le Canada.

    Note sur l'utilisation des timbres américains par les Français et Britanniques
    Cité par Jacques Mériaux dans sa thèse de doctorat parue aux éditions Bertrand Sinais, 1998

    Le courrier par avion des militaires français bénéficie désormais comme celui des soldats américains du tarif réduit de 3F (6¢) jusqu'à 14g (1/2 ounce).
    Les plis doivent être déposés dans un bureau naval français qui transmet le pli au bureau centralisateur de Casablanca-Naval qui appose en haut à gauche son cachet muet "POSTE NAVALE" et censure le pli, puis la lettre est transférée au "Fleet Mail Office" de la Marine américaine où le timbre US est oblitéré par un cachet muet killer "US / NAVY". En pratique le timbre US est souvent oblitéré (aussi ou uniquement) du cachet de poste navale française.

    Les compléments d'affranchissement de surtaxe aérienne au delà de 14 g ou de taxe de recommandation sont apposés au moyen de timbres locaux (algériens, marocains..).

    Les lettres recommandées sont oblitérées d'un cachet à numéro de bureau naval ou de la poste navale français.

    Les lettres sont, en plus de la censure, soumises souvent au "retard systématique" (pour éviter que des "nouvelles fraîches" tombent aux mains de l'ennemi) et mettent de 3 à 6 semaines pour arriver à destination. Il n'y a généralement pas de cachet d'arrivée, sauf pour les très rares recommandés ou lettre par exprès..

    lettre du Montcalm en franchise partielle sans surcharge
    Petite enveloppe contenant une carte de voeux d'un marin à bord du Montcalm, en franchise partielle à 6¢ oblitérée POSTE NAVALE 27/12/43, censure française (une des premières dates vues)

    Franchise aérienne partielle janvier 44
    Lettre en provenance du croiseur Gloire pour les USA, avec censure d'AOF, censure américaine et cachet d'arrivée 25/1/44.

    Lettre en franchise partielle pour le Canada
    Lettre d'un marin à bord du croiseur Gloire pour une religieuse au Canada en franchise partielle affranchie à 6¢ sans surcharge et oblitération 15/1/44, double censure française et américaine.

    lettre pour les USA du Croiseur Gloire affranchi en timbres US
    verso
    Lettre en provenance du croiseur Gloire pour les USA, avec censure d'AOF, censure américaine et cachet de départ "POSTE NAVALE" 19/1/44. Le Gloire est à cette date en route vers la méditerranée..

    Entier US sans surcharge passé par la Poste navale
    Entier postal US en franchise partielle d'un maître canonnier à bord du "Terrible" sans surcharge, oblitéré POSTE NAVALE 6/1/44, avec censure d'Alger TA 317

    courrier marraines de guerre 13-1-44
    Lettre d'un marin à bord du Georges Leygues (qui était aux USA de juin à septembre 1943) en franchise partielle, affranchie à 6¢ sans surcharge avec censure d'Afrique Française, oblitération "POSTE NAVALE" 13/1/44. Le mot "Occidentale" du cachet de censure a été lui-même censuré à la main !


    Courrier marraine de guerre 29 1 44
    Lettre d'un marin "unité marine poste navale" en franchise partielle, affranchie à 6¢ sans surcharge avec censure d'Afrique Française, oblitération "POSTE NAVALE" 29/1/44. Le mot "Occidentale" du cachet de censure a été lui-même censuré en griffant le cachet!
    Lettre affranchie avec timbres USA, SANS surcharge RF et ayant voyagé à partir de ..............................................450 €

    La quasi totalité du courrier connu affranchi au tarif réduit de 6¢ pour les USA est oblitéré de la Poste Navale française, néanmoins il a été signalé également un pli oblitéré non pas de la Poste Navale mais du Bureau Central Militaire "A" d'Alger. Cette possibilité était prévue par la circulaire du 8 janvier 1943 citée ci-dessus.

    6cts USA oblitéré BCMA
    verso
    Lettre pour les USA "Via Clipper" affranchie au tarif réduit de 6¢ (au lieu de 8¢) oblitérée du BCMA d'Alger 17/5/44, avec double censure TA 318 d'Alger et censure gaulliste triangulaire.

    Le courrier portant le timbre américain comme surtaxe aérienne a été très recherché mais tout aussi rare est le courrier de marins français pour les USA voyageant par voie de surface. Le courrier des alliés non-américains pour les USA était acheminé par la poste militaire américaine comme le courrier des soldats et marins américains.

    Lettre du Terrible pour New-york voie de surface
    Lettre pour les USA d'un marin du "Terrible" en franchise totale par voie de surface, remise à un navire britannique qui la censure à bord 16/3 (il devait accoster sans doute avant le Terrible) avant de la transmettre à la poste française qui l'oblitère "POSTE NAVALE" 22/3/44. [malgré la mention via air mail le pli sera acheminé par bateau]

    Les quelques plis connus portent tous la mention "Afrique Française" dans l'adresse. On ne sait si cette mention était obligatoire ou s'il s'agit d'une coïncidence.

    Depuis décembre 1941 (après Pearl Harbor), les militaires américains en opération à l'étranger bénéficiaient de la franchise totale par voie de surface et du tarif intérieur américain pour les surtaxes aériennes. Ce tarif était à l'époque de 6¢ par demie once (14g). Lorsque celui-ci passa pour le régime intérieur à 8¢ en mars 1944, les opérations militaires très meutrières en Italie et dans le Pacifique conduisirent les autorités américaines à ne pas répercuter l'augmentation pour les militaires américains et alliés.

    A partir de mai 1944, de nouvelles dispositions seront prises avec notamment la surcharge du monogramme RF apposée sur les timbres américains, officiellement pour faciliter la censure.

    Voir à cette date



    Retour en tête de l'encart




    Libération du gouvernement libanais
    19 NOVEMBRE 1943 :
    Ultimatum britannique pour la libération des membres du gouvernement libanais.
    La France capitule.
    Le général Catroux dépéché sur place par le CFLN non seulement libère les prisonniers mais les réinstalle dans leurs fonctions.
    La France devra affronter de plus en plus de revendications. De plus les événements ont créé un consensus au sein de la population contre l'administration française.
    Des timbres surchargés '22 Novembre 1943" commémorent le premier anniversaire de cette libération (Y&T Grand-Liban 192 A/D et PA 91/96).

    Conférence de téhéran





    28 NOVEMBRE 1ER DÉCEMBRE 1943 :
    A la conférence de Téhéran, Staline déclare : "La France, cette nation si perfide, ne doit retrouver ni l'Indochine ni son Empire colonial». Roosevelt l'approuve.



    1ER DÉCEMBRE 1943 :
    Arrêté modifiant les tarifs postaux intérieurs, franco-coloniaux, intercoloniaux et internationaux en A.E.F.. Ils resteront en vigueur jusqu'au 1er mars 1945.
    Il s'agit d'homogénéiser les tarifs des colonies ayant rejoint la « France en guerre » dès le début et celles qui l'avaient rejoint plus récemment et qui utilisaient les tarifs de métropole de janvier 1942 depuis une vingtaine de mois.

    Voir le texte







    6 DÉCEMBRE 1943
    Publication de l'ordonnance créant une « Commission d'Épuration » auprès du CFLN chargée de l'épuration des citoyens ayant collaboré avec l'ennemi.

    Voir le texte de l'ordonnance



    Comité Epuration CFLN
    Lettre du CFLN avec cachet de franchise "COMITE FRANÇAIS de la LIBERATION NATIONALE // Commission / d'Épuration" (cachet rarissime), et oblitération de l'Assemblée Constituante 25/11/1943

    Ancien drapeau   Drapeau Libanais
    1920-1943   Depuis le 7/12/43


    7 DÉCEMBRE 1943 :
    Le Parlement Libanais adopte un nouveau drapeau qui ne fait plus apparaître le drapeau tricolore français.

    12 DÉCEMBRE 1943 :
    Discours du général de Gaulle à Constantine où il se montre partisan de la reconnaissance de la plénitude des droits politiques à certaines catégories de musulmans, anciens combattants et titulaires de diplômes secondaires.



    15 DÉCEMBRE 1943 :
    Modification des surtaxes aériennes entre l'AOF-Togo et l'AEF-Cameroun.

    surtaxes aériennes AOF vers AEF
    Extrait du Journal Officiel de l'AOF

    Voir le tableau récapitulatif des tarifs de l'AOF





    15 DÉCEMBRE 1943 :
    Extension aux personnels militaires féminins de la franchise postale pour les paquets-poste.

    Ordonnance
    suite et fin



    22 DÉCEMBRE 1943 :
    Le général Catroux qui remplace Helleu et les gouvernements syriens et libanais signent un accord prévoyant le transfert des pouvoirs exercés par la France au 1er janvier 1944.
    Cet accord implique notamment le transfert de la responsabilité des services postaux.

    27 DÉCEMBRE 1943 :
    Création d'une Commission mixte composée de représentants des colonies.

    TARIF DU 31 DÉCEMBRE 1943 :
    Au départ de Madagascar pour la métropole :

    Lettre franco-coloniale 0-20g : 1F50
    Lettre franco-coloniale 20-50g : 2F
    Recommandation : +3F
    Surtaxe aérienne jusqu'à Alger 9F50
    Surtaxe aérienne jusqu'à Dakar 8F
    Surtaxe aérienne jusqu'en Syrie 7F
    Surtaxe aérienne jusqu'à Djibouti 4F
    Surtaxe aérienne jusqu'à AEF / AOF 8F
    Surtaxe aérienne jusqu'en Afrique du Sud 3F
    J.O.M. 18/11/44 p 814 cité dans le bulletin COL FRA No 46 p 5


    Retour en tête de page  




    Accès aux pages de « L'Empire Colonial 1936-1946 »
     
           
    Colonies, protectorats, et pays sous mandat
    « dissidents »
     
      PagesFlèche
      7  
    Chronologie
    1936-1939
    Drôle de guerre
    territoires sous régime pétainiste
    fin 1940 AEF EFO EFI
    1941
    1942
    1943
    premiers vols FAFL LAM
    1944
    1945
    1946


    Retour au sommaire de "De l'Empire Colonial à l'Indépendance assistée"