LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+ 

 

Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"




Accès à la chronologie des autres années : Août-1939 Juil-1940 1940 (Juil-Déc) 1941 1942 1943 1944/Mar.45




5-6 MARS 1945 :
De nombreux renseignements indiquent qu'une opération militaire japonaise est imminente.

9 MARS 1945 :
700 000 bombes incendiaires tombent sur Tokyo. Le bombardement fait 197 000 morts.

9 MARS 1945, HÀ-NÔi, 17 heures :
Le Résident Supérieur au Tonkin signale par télégramme à toutes les garnisons l'imminence d'une attaque japonaise.

9 MARS 1945, 18 heures 30 :
Sài-Gòn : l'Ambassadeur japonais Matsumoto pose un ultimatum à l'Amiral Decoux, Gouverneur Général : «Intégration immédiate de toutes les troupes françaises dans les forces japonaises. En cas de réponse négative l'armée japonaise attaquera sur le champ».

Ultimatum Japonais
Ultimatum japonais 2
Ultimatum japonais présenté comme un "aide-mémoire" à l'Amiral Decoux. Extrait de "L'Indochine à l'heure japonaise" par J. Legrand Cannes 1963

L'amiral refuse et est arrêté à 21 heures.
A Sài-Gòn, des fusillades et des explosions éclatent dans toute la ville accompagnées par une immense clameur de hurlements. De nombreux Français sont arrêtés, torturés, humiliés en public. Les populations annamites sont incitées à l'émeute contre les Européens.
Général Tsushihashi
C'est le général Tsushihashi qui est le Commandant-en-chef des troupes nippones en Indochine et est responsable des massacres. Il dispose d'environ 60 000 hommes en Indochine.
L'Amiral Decoux et ses collaborateurs sont internés à Loc Ninh, plantation à 150 km au nord de Sài-Gòn.

9 MARS 1945 : 20 heures :
Hà Nội : Des milliers de Japonais se déploient autour de la Citadelle. Les combats durent toute la nuit et aussi le lendemain, avec les hommes des États-majors et des Services du 4ème R.A.C., du 9ème R.I.C., du 1er Régiment de Tirailleurs Tonkinois et de deux unités de combat de la Coloniale et de la Légion.

Proclamations japonaises au JO de l'Indochine
«Journal Officiel de l'Indochine No 1» publié le 2 juin 1945 avec le texte des proclamations japonaises depuis le 10 mars.
Proclamations japonaises page 2 du J.O.
Page 2 du J.O. avec notamment la proclamation No 9 sur l'internement des civils dans les sept villes.

Proclamations japonaises page 3 du JO
Page 3 du J.O.

10 MARS 1945 : 15H45 :
Hà Nội : Le Général Massini donne l'ordre de cessez-le-feu faute de munitions.
Il y a environ 200 tués sur un millier d'hommes.
Les généraux Mordant et Aymé doivent se rendre. Les Japonais leur rendront les honneurs militaires.

Des combats similaires se produisent dans toute l'Indochine, à Na Cham, à Dong Dang, Ha Coi, à Thakkek, à Hué où une partie de la garnison arrive à sortir de l'encerclement et à gagner la Chine, et à Long Son où il y a 400 morts ou blessés plus les 400 prisonniers que les Japonais exécutent sauvagement.
Les prisonniers qui n'ont pas été exécutés, sont séparés.
Les Indochinois sont emmenés comme porteurs ou supplétifs pour les troupes japonaises. Ils bénéficieront de la franchise militaire.

Incorporés annamites
verso
Lettre en franchise militaire d'un Annamite incorporé dans l'armée japonaise (Kebitai = "corps de garde") avec oblitération de Saigon 17/7/45 et censure japonaise.

Supplétifs
correspondance de même origine

Les Européens sont rassemblés à Hoa Binh, près de Hà Nội, au «Camp de la Mort».
Le bilan de ce Coup de Force est pour l'armée française de 242 officiers et 2 400 hommes de troupes tombés au combat et plus de 5 000 blessés.
Les militaires français présents dans les anciennes concessions françaises en Chine subissent le même sort.
Les militaires indochinois, contrairement aux militaires d'origine métropolitaine, ne seront pas internés.

ATTENTION Une trop belle enveloppe dans le style des enveloppes FDC des années 1960 et supposée avoir été émise le jour du coup de force japonais, a été mise en circulation avec un cachet "HANOI - B / TONKIN" 9/5/45 qui n'était plus en service depuis 1943. Il s'agit d'un faux pour tromper les collectionneurs, confectionné une vingtaine d'années après les événements en question.

Enveloppe fantaisie
FAUX POUR TROMPER LES COLLECTIONNEURS


 


Drapeau Français

LES MILITAIRES FRANÇAIS RÉFUGIÉS EN CHINE


Général Alessandri
Général Alessandri
Environ 320 Officiers, 2 150 sous-officiers et soldats européens, 3 300 sous-officiers et soldats indochinois, dont certains du 9ème R.I.C. et du 5ème Régiment Étranger, parviennent à franchir la frontière de Chine et à se regrouper à Kunming au cœur du Yunnan avec le général Alessandri et le général Sabattier.

Itinéraire Alessandri
Itinéraire des forces ayant réussi à gagner la Chine sous la protection du groupe Alessandri qui ralentit la progression nipponne.
Extrait de "Batailles" Hors série N° 3 "L'Indochine en guerre 1940-1945" publié en 2005.

Le courrier en provenance des réfugiés en Chine est rare. Ci-dessous celui d'un adjudant d'aviation, qui avait fui par la Birmanie et s'était réfugié à Kunming et qui correspond avec sa famille à Tunis :

Télégramme de Kunming pour Tunis
Télégramme en provenance d'un sous-officier de la Colonne Alessandri réfugié à Kunming. Arrivé Tunis le 21/7/45

Télégramme de Kunming pour Tunis
Télégramme en provenance d'un sous-officier de la Colonne Alessandri réfugié à Kunming. Arrivé Tunis le 2/8/45. Apparemment la réponse au premier télégramme n'est pas encore parvenue.

Radiogramme_asjudant de la colonne alessandri
Enveloppe du radiogramme verso enveloppe
Radiogramme et son enveloppe (réduite) pour un adjudant de la mission Alessandri à Kunming

Lettre en provenance de Kunming
verso
Lettre du même sous-officier départ 11/11/45 avec cachet de censure au verso 70 x 32 mm "TROUPES FRANCAISES / EN CHINE / CONTRÔLÉ AU DÉPART" et cachet de transit du BCM4 du Caire 20/11/45 (Les troupes françaises de la colonne Alessandri ne pourront rentrer en Indochine que vers mars 1946.)

On pourra se reporter également à l'article de Pascal Liévin dans le N° 116 du Bulletin COL.FRA.


Roosevelt refuse toute aide américaine.
Seuls les Britanniques parachutent des armes, des munitions et évacuent les blessés vers les Indes. D'autres unités prennent la brousse et réussiront à tenir jusqu'à la capitulation japonaise.

Dans certaines régions du Laos, des parachutages de la Mission Française des Indes permettront de maintenir la présence française jusqu'à la capitulation japonaise.

Les fonctionnaires français sont arrêtés. Les civils français, sont concentrés dans les chefs-lieu des six territoires de l'Indochine (Hà Nội, Hài-Phòng, Nam Dinh, Sài-Gòn, Dalat, Nhatrang, Hué) et à Shanghai pour toute la Chine sous domination japonaise, notamment les soldats de l'ancien Corps d'Occupation de Chine d'avant 1939 qui n'avaient pu être rapatriés après la rétrocession des concessions au gouvernement chinois de Nankin.

15cents Rhodes

10 MARS 1945 :
Émission du premier timbre d'Indochine depuis 1940 avec mention «RF».
Il s'agit du 15 cts Alexandre de Rhodes brun, commandé par l'Amiral Decoux mais émis après le coup de force japonais. Il existe dentelé 12 ou 11 (Y&T Indochine No 288).



11 MARS 1945 :
Tokyo annonce que les protectorats sont abolis et que Bảo Đại est rétabli comme Empereur d'Annam.
Bảo Đại proclame alors l'Indépendance de l'Empire d'Annam, son adhésion au "Manifeste Commun de la Grande Asie Orientale" sous leadership japonais et dénonce le traité de Protectorat de 1885.
Tran Trong Kim
Les Japonais imposent un Premier Ministre à leur solde : Trang Trong Kim, inspecteur des écoles primaires, nommé le 17 avril et qui est entouré des représentants techniques issus des trois «Ky» (Tonkin, Annam, Cochinchine) et appartenant pour la plupart au parti Daï Viet de la bourgeoisie nationaliste.

nouveau drapeau empire d'Annam
L'Empire d'Annam prend le nom de Viêt-Nam avec un nouveau drapeau et un nouvel hymne national.
Les rues de Hà-Nôi sont débaptisées et renommées avec des noms annamites.
Les Français sont humiliés, insultés, discrédités auprès de la population.



MARS 1945 :
Les Japonais ne s'occupent que de la protection de leur lignes de communication et de l'approvisionnement de leur troupes notamment en riz et matériel de guerre.


Lettre Iwai au sujet du riz
Lettre de la société japonaise Iwai relative à l'approvisionnement en riz des mineurs de charbon du Tonkin

Télégramme concernant la poudre noire
Télégramme de la société Iwai aux Charbonnages de Uong-Bi ordonnant la fourniture de "poudre noire" (pour canons). arrivée 17/5/45 sans censure

Télgramme japonais 12/5/45
Ordre donné par les Japonais aux Charbonnage de Uong-Bi d'indiquer le niveau des stocks 12-5-45

Télégramme Iwai 06-45
Nouvelle correspondance relative à la fourniture d'alcool (à brûler) pour groupe électrique. 20/6/45

Hô Chi Minh reçoit à titre de présent les stocks d'armes dérobés aux Français et carte blanche pour prendre le contrôle du Nord de l'Indochine, "zone affranchie".
Cette pénétration est favorisée par la carence du pouvoir mis en place par Bảo Đại.
De plus, aux yeux des Alliés, le Viêt-Minh remplace les services de renseignements de la Résistance française qui a été décimé par les Japonais.
A partir du coup de force, les bombardements américains, déjà très importants, s'intensifient sur l'Indochine.

12 MARS 1945 :
Directive du Parti Communiste Indochinois appelant à l'Indépendance par l'insurrection générale, le moment venu.

12 MARS 1945 :
«Bientôt notre drapeau flottera sur Hà Nội, Hué et Sài-Gòn, libres comme à Strasbourg et à Metz» déclare M. Giaccobi, Ministre des Colonies devant l'Assemblée Consultative. «La restauration de la France dans son Indépendance et dans son intégrité passe par la récupération de l'Indochine».

Drapeau du Cambodge japonais
13 MARS 1945 :
Proclamation de l'Indépendance du Cambodge par le Roi Norodom Sihanouk avec comme Premier Ministre Son Ngoc Than, pro-japonais.
Un nouveau drapeau est imposé par l'Occupant.



LE « RICHELIEU » RETOURNE COMBATTRE LE JAPON

drapeau SEAC drapeau GPRF15 MARS 1945 :
Le «Bâtiment de ligne Richelieu», qui a déjà participé aux opérations navales contre les Japonais au sein de la marine britannique au large de Sumatra du 10 avril 1944 jusqu'au 10 septembre 1944, retourne à Ceylan le 15 mars 1945 après un carénage en Afrique du Nord.
Après avoir traversé le canal de Suez, le navire arriva le 10 avril 1944 à Trincomalee, dans l'île de Ceylan, où il fut accueilli par la flotte britannique commandée par l'amiral Somerville. Il participa à la couverture des porte-avions effectuant des bombardements aériens de Sabang dès le 19 avril (Opération Cockpit, du 16 au 20 avril ), de Surabaya (Opération Transom, du 6 au 27 mai). De passage à Colombo, il reçut la visite du Vice-Amiral Lord Louis Mountbatten, Commandant Suprême Allié en Asie du Sud-Est.
Puis il participa à la couverture d'un bombardement aéronaval de Port-Blair, dans les Îles Adaman (Opération Pedal, du 19 au 29 juin) et prit part à un bombardement de Sabang (Opération Crimson, du 22 au 29 juillet). [source : Wikipedia]
Il partira pour l'Indochine le 12 septembre.
Le très rare courrier connu est sur aérogramme militaire britannique en franchise ou sur lettre affranchie (pour la surtaxe aérienne) en timbres britanniques avec cachet «MARINE FRANÇAISE / SERVICE A LA MER // (ancre)», sans cachet postal de départ.

Lettre en provenance du Richelieu
Formule aérogramme militaire britannique d'un matelot mécanicien du Richelieu en franchise (mention "Service actif" traduction du "On Active Service" britannique) datée du 21 avril 1945 date à laquelle le Richelieu est au Nord de Sumatra. Pas de cachet postal, mais cachet de vaguemestre "MARINE FRANCAISE / SERVICE A LA MER // (ancre)". Le matelot indique qu'ils viennent de recevoir 26 sacs de courrier, ses propres lettres ayant été postées du 25/2 au 27/3/45.

Richelieu à Ceylan 1945
verso
Lettre d'un "manœuvrier" du Richelieu pour son épouse à New-York, en franchise partielle (par voie de surface) avec affranchissement à 9p correspondant à la surtaxe aérienne, trois timbres annulés par cachet administratif "MARINE FRANCAISE / SERVICE A LA MER // (ancre)" date manuscrite 7 juin, date à laquelle le Richelieu est au Nord de Sumatra. Pas de cachet postal de départ. Transit US NAVY 19/6/45, New-York GPNY en rouge (Général Post office New York) et réexpédition vers Montreal 29/6/45.




24 MARS 1945 :
Déclaration du Gouvernement Provisoire de la République Française relative à un plan pour une Fédération Indochinoise autonome au sein de la future Union Française et composée des cinq Territoires. Le Gouvernement Fédéral est présidé par le Gouverneur Général et les ministres sont responsables devant lui. L'Assemblée mixte est composée au maximum de 50% d'autochtones.

Cette déclaration heurte les ambitions des nationalistes : ils ne comprennent pas que la France Libre qui s'est battue contre l'occupant allemand veuille à son tour se comporter en occupant en Indochine.



24 MARS 1945 :
De Gaulle renouvelle à Roosevelt sa demande de bateaux nécessaires à l'envoi d'une armée en Extrême-Orient, mais se heurte à un nouveau refus.

29 MARS 1945 :
Le général Sabattier, qui a pu s'échapper en Chine avec le général Alessandri, est promu Délégué Général du Gouvernement et Commandant supérieur des troupes d'Indochine.

Débarquement à Okinawa
1ER AVRIL 1945 :
Débarquement américain à Okinawa (archipel japonais des Ryu Kyu). C'est la première fois que les Alliés pénètrent sur le territoire japonais.

Un timbre des Îles Marshall (Y&T Marshall No 557) rappelle ce débarquement.

5 AVRIL 1945 :
L'U.R.S.S. dénonce son traité de neutralité avec le Japon.

DÉBUT AVRIL 1945 :
Le commandant Jean Sainteny, grand résistant de métropole, remplace le capitaine Philippe Milon au poste de Chef de la Mission Militaire Française (M.M.F. ou "Mission 5") en Chine.
Il regroupe le long de la frontière les éléments qui ont pu échapper aux Japonais, dont la colonne Alessandri ainsi que les éléments de la Marine sous les ordres du Capitaine de Vaisseau Commentry qu'il arrive à baser à Pakhoi.

Drapeau du Laos 8 AVRIL 1945 :
Au Laos, le Roi Sisavong Vong est forcé, sous la menace, de proclamer l'Indépendance de son royaume et de dénoncer le protectorat.
Un gouvernement "Lao Issara" est formé et un nouveau drapeau est imposé. Il sera utilisé jusqu'en 1946, puis, après, par les communistes du Pathet Lao puis enfin par la République Populaire à partir de 1975.
Seul, Bounoum, prince de Bassac au Laos méridional prend le maquis et rejoint les résistants français civils et militaires.
Dans toute la Fédération, la France a ainsi perdu la face ce qui a une grande importance psychologique pour les Asiatiques.


Suppression Commissariat franco-japonais
9 AVRIL 1945 :
Suppression officielle du Commissariat général aux relations franco-japonaises.

Funérailles de Roosevelt

12 AVRIL 1945 :
Mort de Roosevelt. Harry Truman lui succède.
Harry Truman


Journala annonçant la mort de Roosevelt
11 AVRIL 1945 :
Le Service de Liaison Intercolonial avec les Familles de Paris transmet la circulaire suivante sur les possibilités d'envoi de nouvelles en Indochine. On remarquera la dernière ligne qui n'est guère optimiste.

Circulaire avril 1945



17 AVRIL 1945 :
Mise en place d'un nouveau gouvernement très nationaliste à la Cour de Hué.
Il lance de nombreuses initiatives en faveur du peuple, notamment une réforme fiscale, et s'appuie sur des organisations de masse dont les groupes "Jeunesse d'Avant-garde" (Thanh Nien Tien Phong - T.N.T.P.).
Les chefs de service français sont remplacés par leurs adjoints vietnamiens.
La langue vietnamienne remplace le français dans les documents officiels.
Mais les masses ne suivent pas, n'adhèrent pas à la nouvelle idéologie. Elles ne voient que la disparition des contraintes et le gouvernement se trouve paralysé sans relais dans l'opinion.

23 AVRIL - 4 MAI 1945 :
Les installations japonaises de Sài-Gòn sont sévèrement bombardées presque chaque jour par les avions "Liberators" américains.

MAI 1945 :
Seuls 140 bureaux de poste sur les 377 existant avant le coup de force sont en état de fonctionner (et uniquement avec du personnel vietnamien supervisé par des représentants japonais).

2-5 MAI 1945 :
Le port de Rangoon (Birmanie) tombe aux mains des Britanniques. Début de la reconquête de la Birmanie par les Alliés.

DÉBUT MAI 1945 :
Le Corps Léger d'Intervention (C.L.I.) quitte l'Algérie pour Ceylan Il change de nom et devient le 5ème R.I.C..

Lettre d'un officier du RIC
Lettre datée 15/7/45 d'un lieutenant du 5ème R.I.C. à Ceylan avec cachet administratif violet pâle "S.L.F.E.O. // Le Chef du / Détache- / ment" avec double censure française et indienne. Il donne comme adresse "s/Lt XXX 5ème R.I.C. S.E.A.C. via Londres".

24 MAI 1945 :
Raid monstre sur Tokyo de 550 forteresses volantes américaines.

 


Drapeau Français

LA PRÉPARATION DU CORPS EXPÉDITIONNAIRE FRANÇAIS
EN EXTRÊME-ORIENT

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 1944 :
Le capitaine de Frégate Jaubert est chargé de la création, du recrutement et de la formation d'une brigade de fusilliers marins en vue de combattre les Japonais. La Brigade Légère Marine d'Extrême-Orient (BLMEO) est créée le 16 décembre 1944 à Arcachon comprenant 3 300 hommes. Elle deviendra ultérieurement la BMEO.

Télégramme officiel de la BLMEO :

Télégramme officiel BLMEO
Télégramme officiel de la BLMEO expédiée d'Arcachon le 27/2/45 avec cachet double cercle «BRIGADE LEGERE MARINE D'EXTREME-ORIENT /* // (ancre / "MARINE / EMPIRE")»

Télégramme similaire de la BMEO.

Télégramme officiel avant départ imminent
Télégramme officiel de la BMEO expédiée d'Arcachon le 25/9/45 avec cachet double cercle «BRIGADE MARINE D'EXTREME-ORIENT /* // (ancre) / "MARINE / EMPIRE")» et cachet rectangulaire "BRIGADE MARINE EXTREME-ORIENT / LE CHEF DU SECRETARIAT". Le texte parle d'un "départ imminent".

26 MAI 1945 :
Le Comité Interministériel pour l'Indochine décide la création d'un Corps Expéditionnaire d'Extrême-Orient (C.E.E.O.), composé de deux divisions.
Il y est proposé qu'elles participent à la guerre contre le Japon aux côtés de MacArthur sous les ordres du général Nyo (1ère D.C.E.O.) et en Birmanie aux côtés des Britanniques sous les ordres du général d'Astier de Villatte (2ème D.C.E.O.), puis de chasser les Japonais d'Indochine.
Les USA indiquent qu'ils accepteront l'appui de ces troupes à partir de.… janvier 1946 !

15 JUIN 1945 :
A la suite de la réaction dilatoire américaine, création par le Comité de la Défense nationale du Corps Expéditionnaire d'Extrême-Orient (C.E.E.O.).
Le Général Leclerc en reçoit le commandement le 22 juin.
Il s'agit d'envoyer des troupes européennes aguerries.
Le C.E.E.O. comprend la 9ème D.I.C. (général Valluy), un groupement blindé de la 2ème D.B. (lieutenant-colonel Massu) et la 3ème D.I.C. fondée à partir des 1ère et 2ème D.I.C. auxquelles on a enlevé les troupes originaires d'Afrique noire.

La 1ère D.C.E.O. est en formation à Fréjus et la 2ème D.C.E.O. dans les Landes.

On connaît plusieurs marques de franchise du C.E.E.O.:
  • cachet de vaguemestre bleu double cercle 38/26 mm «2ème Division Coloniale Extrême-Orient / 3ème T.A.C. // Le Vaguemestre».
  • Carte Postale 2ème DCEO Agen
    Carte postale en franchise militaire oblitérée Agen 7/5/45 avec cachet de vaguemestre «2ème Division Coloniale Extrême-Orient / 3ème T.A.C. // Le Vaguemestre»

  • cachet «C.R.C.E.E.O. / CAMP de PUGET sur ARGENS // Le Commandant» (Compagnie de Réserve du Corps Expéditionnaire d'Extrême-Orient ?) sur carte originaire de Fréjus.

  • CP du Camp de Puget sur Argens
    Carte postale en franchise militaire oblitérée Fréjus 11/3/46 avec cachet de vaguemestre «C.R.C.E.E.O. / CAMP de PUGET sur ARGENS // Le Commandant»

  • cachet triple cercle 45/31/18mm bleu «Forces Françaises d'Extrême-Orient * / 6me Bataillon Colonial * // * 9e Compagnie * / Le Vaguemestre // ancre», .

  • Lettre en franchise FFEO de Mont-de-Marsan
    Lettre en franchise d'un militaire du service de santé du CEFEO avec cachet de vaguemestre bleu «Forces Françaises d'Extrême-Orient * / 6me Bataillon Colonial * // * 9e Compagnie * / Le Vaguemestre // ancre», et oblitération mécanique Mont de Marsan 13/8/45

    idem, affranchie sur une lettre pour l'étranger (Belgique)

    Lettre pour la Belgique du camp deMont-de-Marsan
    Lettre pour la Belgique affranchie au tarif étranger à 4F d'un caporal-chef du 6e BCEO avec cachet de vaguemestre bleu «Forces Françaises d'Extrême-Orient * / 6me Bataillon Colonial * // * 9e Compagnie * / Le Vaguemestre // ancre», et oblitération mécanique Mont de Marsan 7/7/45 et censure LLY de Lyon

  • cachet double cercle «Forces Expéditionnaires Françaises en Extrême-Orient / Direction Service de Santé // (déesse assise)» de Madagascar.

  • Service de santé Madagascar
    Lettre envoyée du service de Santé des Forces Expéditionnaires Françaises en Extrême Orient pour Tananarive, oblitérée "POSTES AUX ARMEES / *" 25/5/1945 avant la création du BPM 181. La lettre vient certainement de Madagascar car il n'y a ni mention "par avion" ni censure. Cachet administratif «Forces Expéditionnaires Françaises en Extrême-Orient / Direction Service de Santé // (déesse assise)»




PRINTEMPS-ETE 1945 :
La Section de Liaison Française en Extrême-Orient (S.L.F.E.O.) composée à l'origine par des officiers d'Indochine ayant rejoint la «France Libre» et renforcée par des éléments venus de France ou d'Afrique du Nord, est installée, aux Indes à Calcutta, à Ceylan et en Chine à Kunming (Yunnan).
La Mission Militaire Française à Kunming (ex-Yunnan-Fou et chef-lieu de la province du Yunnan), appelée aussi « Mission 5», centrale de renseignements installée par la D.G.E.R., a été créée en 1943. Elle est dirigée par Jean Sainteny et a pour mission de reprendre pied le plus tôt possible en Indochine.
C'est à Kunming que se trouvent tous les états-majors alliés, américains, chinois, anglais et français.
Le courrier de la Mission est rare.

Il y a en plus à Tchongking une représentation diplomatique française auprès du gouvernement chinois de Tchang Kaï-chek.

Lettre Délégué du CFLN en Chine
Lettre de l'attaché militaire auprès de l'Ambassade de France à Tchongking avec cachet déesse assise "DELE GATION DU C.F.L.N. EN CHINE / L'ATTACHE MILITAIRE" et oblitération "POSTES AUX ARMEES/ *  " 18/9/45 et arrivée Cayenne 7/12/45

Le courrier des uns ou des autres peut aussi emprunter la voie diplomatique de Tchongking. Le courrier après censure est transporté par la valise diplomatique jusqu'au Ministère des Affaires Êtrangères à Paris qui appose sa griffe "Ministre / Affaires Étrangères" et le courrier est oblitéré à Paris 2.

Lettre de Chine par la Valise Diplomatique
verso
Lettre de type chinois d'un "adjudant aux Armées", censurée en Chine, transmise par la valise diplomatique à Paris où elle reçoit la griffe "Ministère des Affaires Étrangères" et mise dans le circuit postal à à "PARIS 2" 18/10/45

Faisant la différence entre « mauvais » et « bons » Français : les fascistes (Pétain, Decoux) et les démocrates (gaullistes, résistants), Hô Chi Minh prend contact durant le printemps 1945 avec la Délégation Militaire Française à Kunming et avec les troupes du Général Alessandri. Une entrevue politique est prévue début août entre Sainteny et Hô Chi Minh.

Carte implantation Vietminh
PRINTEMPS 1945 :
Le Viêt-Minh se répand dans une zone de six provinces le long de la frontière avec la Chine et impose son administration.
Une conférence tenue le 4 juin crée une fédération de ces six provinces (Théo Klewitz SICP NO XXXXX p 57).



Drapeau Viet-Minh

«VIGNETTES» VIÊT-MINH 1945



ATTENTIONATTENTION
étiquettes Viet-Minh ???
Étiquettes qui seraient conservées au Musée de Sài Gòn
Il existerait au Musée de la Révolution de Hô Chi Minh Ville (ex-Sài Gòn) des lettres avec une ou plusieurs vignettes ayant uniquement l'étoile sur fond jaune/ocre/orange et lettres VM au centre sans aucun encadrement. Des témoins de l'époque disent se souvenir que ces vignettes étaient destinées à indiquer le degré d'urgence des plis de l'organisation Viêt-Minh et/ou à sceller les plis "officiels" transportés par porteur. Ces vignettes ne représentaient pas le paiement d'un quelconque service, mais une simple indication et de l'authenticité du pli et de son degré d'urgence.

D'autres vignettes avec légende bilingue (chinois/vietnamien) "VIET-NAM DOC-LAP DONG-MINH" (nom officiel du Viêt-Minh), "BUU PHIEU" (mandat postal) et "UNG HO VIET MINH KHANG NHAT" (soutien au Viêt-Minh dans sa lutte contre les Japonais) et valeurs 5xu, 2hao et 3hao sur divers papiers et en plusieurs nuances sont apparues dans les années 90 sur le marché et sont présentées comme ayant été "émises" au printemps de 1945 avec enveloppes commémoratives en rapport. Les spécialistes pensent qu'ils s'agit de faux réalisés, quelques décennies plus tard, par des personnes peu lettrées (fautes d'orthographe, traductions erronées, dialecte utilisé à Hong-Kong et non à la frontière sino-vietnamienne..etc.)
La plus grande prudence est recommandée quant à l'achat de ces pièces dont l'authenticité est très douteuse.

Vignettes soit-disant du Viet-Minh
Vignettes présentées comme ayant été émises par le Viêt-Minh.

Vignettes dites du Viet-Minh sur lettre fantaisie
Enveloppe supposée commémorer le 4ème anniversaire du Congrès de Tsin-Tsi ayant fondé le Viêt-Minh en mai 1941. On remarquera la belle qualité du papier peu probable à l'époque ainsi que le drapeau qui est celui de la RDVN adopté en 1955 ! (dans celui du Vietminh de 1945, les lignes de l'étoile jaune sont incurvées).



30 MAI 1945 :
Humiliation française en Syrie et au Liban, exploitée en Indochine par la propagande nippone.


 


Drapeau Français

LE B.P.M. 181

5 JUIN 1945 :
Un B.P.M. (N° 181) est créé et en cours de formation à la 1ère Brigade Coloniale d'Extrême-Orient à Moramanga à Madagascar.
Il quittera Madagascar le 26/11/45 pour Sài-Gòn.

Il utilise un cachet «POSTE AUX ARMEES / ★ N°181 ★» apposé en bleu, parfois sur des timbres malgaches, avec griffe «SECTEUR POSTAL N°181» sur l'étiquette de recommandation et des cachets muets «POSTES AUX ARMEES / ★ » («postes» au pluriel) et «POSTE AUX ARMEES /  ★ » («poste» au singulier). Le chiffre "4" de "45" est toujours fermé au type américain.
La bande de censure est «CONTROLE POSTAL MILITAIRE» entre deux doubles lignes d'épaisseur différente et le cachet ovale à angles pointus «OUVERT / L'AUTORITE MILITAIRE // PAR ».

Lettre de Madagascar du BPM 181
Lettre d'un membre de l'état-major, pour le Rhône affranchie à 20F (surtaxe aérienne 20F/5g tarif du 25/7/42), oblitérée cachet bleu "POSTE AUX ARMEES / *" (POSTE aux singulier) 12/7/45 avec un "4" fermé de type américain avec censure militaire au départ.

verso partiel POSTES AUX ARMEES et censure
Lettre d'un membre de l'état-major, pour le Rhône affranchie à 20F (surtaxe aérienne 20F/5g tarif du 25/7/42), oblitérée cachet bleu "POSTES AUX ARMEES / *" (POSTES aux pluriel) 7/8/45 avec un "4" fermé de type américain avec censure militaire au départ.

BPM 181 à Madagascar
Lettre recommandée en franchise militaire avec surtaxe avion de 11 F pour le Gabon, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / ★ N°181 ★" 18/6/45, transit Pointe-Noire et arrivée N'DJOLE 27/8/45. Censure Commission B et G12 à l'arrivée




Okinawa
24 JUIN 1945 :
Fin de la résistance japonaise à Okinawa.

12 JUILLET 1945 :
Rencontre entre le commandant Revol, responsable de la zone frontalière du Haut Tonkin, et son homologue Viêt-Minh qui lui propose une coopération militaire contre les Japonais en échange de livraison d'armes. Paris donne une approbation de principe.

JUILLET 1945 :
Les autorités japonaises de Cochinchine transfèrent la souveraineté de Kouang Tcheou Wan au gouvernement chinois pro-japonais de Nankin. Le général de Gaulle avait de son côté promis à Tchang Kai-Chek que la France ne revendiquerait pas Kouang Tcheou-Wan après la guerre. L'accord franco-chinois du 28 février 1946 entérinera cet accord.

12 JUILLET 1945 :
L'Italie déclare la guerre au Japon.

 


Drapeau Français

LE B.P.M. 180

MARS-AVRIL 1945 :
Un B.P.M., le (futur) N°180, est en cours de formation en Algérie à Maison-Carrée pour les «Forces Françaises d'Extrême-Orient», sous les ordres du général Blaizot. Il n'a pas été signalé d'empreinte de ce bureau pendant la période où le BPM était en Algérie.

13 JUILLET 1945 :
Création à Chandernagor du B.P.M. 180 qui a quitté l'Algérie le 13 Mai.
Des Vaguemestres d'Étapes desservent Kandy (Ceylan), Meerut (New-Delhi), la Mission Militaire Française de Kunming et les Troupes Françaises de Chine.
Le courrier vient de France par le B.C.M.4 du Caire.

Il utilise sur timbres de métropole ou très rarement sur timbres des Établissements Français dans l'Inde, un cachet muet « POSTES AUX ARMEES / ★       ★ » avec étoile ou croix de Lorraine dans le bloc dateur à la place de la levée, un cachet à numéro «POSTE AUX ARMEES / ★ N°180 ★» et une griffe de recommandation « SECTEUR POSTAL N°180 ».
Avec le rapatriement vers la métropole de certains soldats français d'Indochine, on trouve aussi du courrier affranchi en timbres indochinois et oblitérés à l'escale par le cachet muet « POSTES AUX ARMEES / ★        ★   ». Il y a des cas particuliers où des timbres de l'Inde britannique ont été utilisés (lettre déjà affranchie et utilisant le moyen le plus rapide).
Seuls les timbres de métropole auraient dû être utilisés.

cachet muet BPM 180
Timbre-à-date muet "POSTES AUX ARMEES / ★     ★ " , avec ☨ à la place de la levée,
utilisé au BPM 180

BPM 180 sur timbre EFI
Lettre recommandée pour le Maroc affranchie en timbres des Établissements Français dans l'Inde à 13 fa 50 ca, oblitérés "POSTE AUX ARMEES / *No 180*" avec ☨ à la place de la levée 24/10/45, cachet d'arrivée illisible au verso

BPM 180 sur timbres locaux
Lettre philatélique recommandée locale de Chandernagor pour Pondichéry affranchie en timbres locaux et oblitérée "POSTE AUX ARMEES / ★ N°180 ★" avec ☨ à la place de la levée, 11/8/45

CPFM armée d'Asie
verso
CPFM Armée d'Afrique modifiée à la main "Armée d'Asie" de Calcutta, Intendance des Indes (SP 50560) escale des "officiels" vers l'Indochine, affranchie à 18 caches en timbre des Établissements de l'Inde (tarif CP du 6/2/43), oblitération "POSTE AUX ARMEES / ★ N°180 ★" avec ☨ à la place de la levée, 17/10/45 pour le Maroc.
(Vente Marsannoux avril 2016)

BPM 180 timbres inde britannique
Lettre locale affranchie avec un timbre des Indes Britanniques 1 1/2 as et oblitérée "POSTE AUX ARMEES / ★ N°180 ★" avec ☨ à la place de la levée 19/10/45
lettre avec timbres de France ..........................100 €
lettre avec timbres des Établissements de l'Inde .......150 €
lettre avec timbres de l'Inde britannique ..............200 €

Puis en juillet 1946, le cachet «POSTE AUX ARMEES / T.O.E.», également avec ☨ dans le bloc dateur.

Lettre du BPM 180 avec cachet TOE
Lettre en franchise de l'Intendance des Indes, avec cachet TOE à croix de Lorraine (31/7/46). La censure a barré dans l'adresse le nom de la ville (Calcutta). C'est la première date signalée d'un cachet TOE
lettre ....................................................60€

Le courrier transitant par les vaguemestres d'étapes qui desservent Kandy (Ceylan), Meerut (New-Delhi) la Mission Militaire Française en Chine de Kunming, les troupes françaises de Chine et les différents agents de renseignements dans le Sud-est asiatique est difficile à identifier.
Néanmoins, on connaît des lettres en franchise en provenance de Français en Birmanie avec cachet circulaire double cercle bleu ou violet «* POSTE AUX ARMEES */ Le Vaguemestre d'Étapes» centre évidé, date au composteur ( 17 ou 21 SEP 1945) et mention manuscrite sur certains plis «VE 180».
Les quelques plis connus sont censurés au départ par une censure bilingue «CENSORED BY» et cachet à l'ancre « MISSION MILITAIRE FRANÇAISE AUPRES DU S.E.A.C. / - LE GENERAL - // R (ancre) F ».

Vaguemestre étape sep 45
Censure française du SEAC
Lettre en franchise de Birmanie avec cachet double cercle « ★ POSTE AUX ARMEES ★/ Le Vaguemestre d'Étapes» et dateur tampon "21 SEP 1945" avec au verso une griffe "CENSORED BY" sur le cachet administratif du général de la mission française auprès du SEAC. Une mention manuscrite indique "lettre expédiée de Birmanie le 21 septembre arrivée Versailles, le 29 septembre".
lettre .......................................................400 €

On connaît également une autre griffe de censure "OUVERT PAR L'AUTORITE MILITAIRE FRANCAISE / PASSED BY FRENCH / MILITARY CENSORR" (sic).

Censure de Calcutta
Lettre en franchise, avec correspondance, avec adresse "Mission Militaire Française auprès du SEAC" SP 85679 et "Calcutta le 21/10/45", oblitérée "POSTE AUX ARMEES / ★  ★ " 24/10/45 avec croix de Lorraine et au verso censure bilingue "OUVERT PAR L'AUTORITE MILITAIRE FRANCAISE / PASSED BY FRENCH / MILITARY CENSORR".

DGER Calcutta
verso
Carte sous enveloppe non cachetée émanant de la D.G.E.R. en Extrême-Orient pour l'Algérie, oblitérée "POSTES AUX ARMEES / ★" 11/8/45, avec cachet de vaguemestre et censure au départ bilingue "OUVERT PAR L'AUTORITE MILITAIRE FRANCAISE / PASSED BY FRENCH / MILITARY CENSORR". L'adresse postale de cette unité est le BPM 501 de Paris.
lettre ................................................... 150 €

Le B.P.M. 180 sera transféré ensuite le 11 novembre 1945 à Calcutta.
Tout en gardant son numéro, il deviendra annexe du BPM 405 (de Saigon) le 16/8/46.

BPM 180 annexe
Lettre en franchise militaire avec comme adresse "par BPM annexe 180" et cachet TOE à croix de Lorraine (27/8/46)
lettre du bureau annexe ....................................60 €

Ce B.P.M. sera utilisé en 1946 / 1947 pour le courrier des navires civils réquisitionnés pour le transport de troupes de/vers l'Indochine. Le courrier porte alors un cachet administratif de navire civil par exemple cachet double cercle «CIE DES MESSAGERIES MARITIMES / ZONE DE L'INDE ».

Lettre des Messageries Maritime Zone de l'inde
Lettre pour Marseille, affranchie à 3F, oblitérée "POSTES AUX ARMEES / ★   ★ " 1/6/46 et avec cachet violet "CIE DES MESSAGERIES MARITIMES / ★ // ZONE DE L'INDE".
lettre .......................................................100 €

Le BPM 180 sera dissous le 31 janvier 1949.




13-29 JUILLET 1945 :
Mission de Jean Sainteny en métropole pour tenter de faire définir clairement par le Gouvernement Provisoire la politique à suivre pour rétablir la présence française en Indochine, mais il ne revient qu'avec de vagues instructions.

16 JUILLET 1945 :
Essai de la première bombe atomique américaine à Alamogordo.

17 JUILLET 1945 :
500 Viêt-Minh attaquent un poste de gendarmerie japonais à Tam-Dao.

 


Drapeau USA Drapeau UK Drapeau URSS

CONFÉRENCE DE POSTDAM

17 JUILLET-2 AOÛT 1945 :
Conférence de Postdam
Conférence de Postdam qui décide que le South East Asia Command (S.E.A.C.) de l'Amiral Mountbatten désarmera en Indochine les forces nippones au Sud du 16ème parallèle et que le South West Pacific Command des Chinois, conseillé par les Américains, désarmera les Japonais au Nord du 16ème parallèle. Ces troupes doivent aussi retrouver et libérer les prisonniers de guerre et internés alliés.
Truman refuse d'accorder à l'URSS une zone d'occupation au Japon.

Potsdam
Maldives Conférence de Postdam
Un triptyque de RDA, , un timbre de Russie, un timbre des Îles Marshall et un timbre des Maldives à Rf 10 commémorent la conférence (Y&T Allemagne Orientale No 1277/79, Marshall No 585 et Maldives No 1275, Russie No 6116)).

URSS Postdam
26 JUILLET 1945 :
Selon les décisions de la conférence, les U.S.A., le Royaume-Uni et la Chine adressent au Japon un ultimatum de reddition inconditionnelle en 31 points. Ils reprennent l'essentiel des décisions de la Conférence du Caire de Novembre 1943.

Division Entre Chinois et Britanniques
"L'Indochine en guerre 1940/45" par Christophe Dutrone , hors-série numéro 1 de la revue Batailles , 2004.



Suppression
28 JUILLET 1945 :
Suppression officielle du Conseil Fédéral Mixte de l'Indochine.
Bien que l'issue de la guerre devient évidente pour tous, les Japonais gouvernent l'Indochine comme si....

Drapeau Vietminh 2 AOÛT 1945 :
Les Japonais sentant la guerre perdue, soutiennent à fond les indépendantistes vietnamiens. Dès le 1er août, ils annoncent la création d'un Viêt-Nam indépendant. Ils souhaitent placer sur le trône Cung-De, nettement plus pro-japonais que Bảo Đại.
A Sài-Gòn, une griffe linéaire 47 x 5 mm «VIET-NAM DOC-LAP» [Indépendance du Viêt-Nam] (Desrousseaux-J10) est apposée quelques heures le 2 août sur les timbres en pseudo surcharge ainsi que sur les lettres.

Lettre du 2 août
Verso
Lettre (réparée) de Sài Gòn pour Klong Traou en Annam, oblitérée au départ Saigon 26/5/45, arrivée à Hué le 26/6/45 où elle est refoulée (griffe "retour à l'envoyeur") par la censure de la Kempetai (gendarmerie japonaise). En effet les Françias avaient été concentrés dans les grandes villes et le destinataire ne pouvait être joint à Klong Traou.
La lettre revient à Sài Gòn le 1er août 1945 et reçoit le lendemain la griffe "VIETNAM DOC LAP" (seul jour d'utilisation avant la capitulation) et le pseudo Daguin "Nguoi / VIET-NAM / Phai-dung-Tieng / VIET-NAM" (Vietnamiens, n'écrivez qu'en Vietnamien !) apposés par le Viet-Minh qui a pris en main le service postal.
Puces de censure "C5" utilisée à l'aller par les Japonais à Sài Gòn et puce de censure "D1" utilisées par le Vietminh au retour.

Mais le gouverneur japonais qui connaît la différence entre promesse et décision fait retirer la griffe le jour-même .
Cette griffe sera utilisée à nouveau quelques jours après la capitulation japonaise.

Griffe Doc Lap sur lettre du 17/8
Lettre du 17/8/45 de Cantho (Cochinchine) pour Loc Hoa, province de Vinh Long, affranchie à 15 cts, transit Saigon 21/8 et arrivée poste rurale de Loc Hoa avec griffe «VIET-NAM DOC LAP» (Viêt-Nam Indépendant) et pseudo daguin «Vietnamiens, n'écrivez qu'en vietnamien ! » puis transmission aux rebuts.

Une griffe similaire se retrouvera ultérieurement dans les tiroirs de la poste de Hà-Nôi, et on la rencontre sur plis philatéliques réalisés lors de la prise de la poste centrale par les Français après le « clash de Hà Nội », en décembre 1946.

Griffe indépendance utilisée à Hanoi dec.46
Pli philatélique réalisé après le pillage de la poste de Hà-Nôi le 19 décembre 1946. Utilisation des griffes trouvées dans les tiroirs.
lettre 2/8/45..................................................700 €
lettre 15-20/8/45 ............................................ 500 €
lettre de décembre 1946 ........................................50 €

Dans les provinces, le Viêt-Minh a pris le contrôle du service postal et met en place ses griffes de propagande type daguin solo entièrement en vietnamien.

Daguin viet-minh en vietnamien
Lettre de Cholon pour Sài-Gòn, oblitérée 31/7/45 avec daguin solo entièrement en vietnamien "Apprendre le Vietnamien prépare l'Indépendance"


Voir le chapitre "Les Griffes de propagande de la VNDCCH été 1945 - décembre 1946"



DÉBUT AOÛT 1945 :
Rencontre entre Jean Sainteny et Nguyên Tong Tam, chef du parti V.N.Q.D.D. et futur Ministre des Affaires Étrangères, qui ne lui cache pas que les nationalistes tenteront de profiter de la faiblesse de la France.
La Mission Sainteny reçoit, à Kunming, par l'intermédiaire d'un émissaire américain, une déclaration de la «Viêt-Nam League» assez modérée qui propose un parlement vietnamien élu, et un gouvernement dirigé par les Français après approbation du parlement, et ce, jusqu'à l'indépendance qui aurait lieu dans un délai de cinq ans après juste indemnisation des Français expropriés. Sainteny fait une réponse d'attente faute d'instructions de Paris.

 


Hiroshima

HIROSHIMA


Equipage de l'Enola Gay
Enola Gay
Champignon atomique
6 AOUT 1945 :
La bombe atomique «Little Boy» emportée à bord de l'« Enola Gay», commandé par le colonel Tibbets, est larguée sur Hiroshima et fait 60 000 morts.
Un timbre des Îles Nevis (Y&T No xxx ) montre l'équipage avant le départ, un timbre des Îles Marshall montre l'avion en vol et deux timbres d'un bloc des États Fédérés de Micronésie montrent le colonel Tibbets et un "champignon" atomique.
Un autre timbre des Iles Marshall a pour légende "L'humanité fait face à l'âge atomique".
Little Boy
Timbre figurant dans un bloc de 4 sur un feuillet de la Sierra Leone pour le 60éme anniversaire de la capitulation japonaise.


Colonel Tibbets
Le Colonel Tibbets près de l'Enola Gay et une représentation du champignon atomique

En 1994, les USA décideront d'émettre un timbre représentant la bombe d'Hiroshima. Néanmoins, devant les protestations japonaises ce timbre ne sera pas émis. On connaît cependant des épreuves sans valeur ni légende «USA».

Timbre US non-émis
Essai sans "USA" ni valeur
non-émis
lettre .............................................................45 €

En protestation, les philatélistes émettront une vignette similaire avec légende "Japan surrenders 1945 / US surrenders 1994".

Vignette de protestation contre la suppression du timbre hiroshima

Sous les décombres d'une banque d'Hiroshima une lettre en très bon état, mais radio-active, sera récupérée. Elle est conservée dans un emballage de plomb et de verre spécial.

Lettre hiroshima
Lettre récupérée à Hiroshima, encore radio-active, et conservée dans son emballage de plomb et verre spécial
(actuellement dans un musée en Allemagne et présentée à l'exposition de Metz en 2011)

Vue Hiroshima six mois après la bombe
Vue de Hiroshima six mois après l'explosion de la bombe




7 AOÛT 1945 :
Démission de Trang Trong Kim, premier ministre pro-japonais de Bảo Đại.

Champignon atomique
8 AOÛT 1945 :
Bombardement atomique sur Nagasaki par la bombe «Fat Man», qui fait 40 000 morts.
Fat man
Timbre figurant dans un bloc de 4 sur un feuillet de la Sierra Leone pour le 60éme anniversaire de la capitulation japonaise.





Le Japon émettra deux timbres en commémoration des explosions atomiques (Y&T Japon Nos 426/27).


Bombe atomique
Bombe atomique

A la suite d'Hiroshima et de Nagasaki, il devient évident pour les pays occupés, que la fin de la guerre avec le Japon est proche.





8 AOÛT 1945 :
Hô Chi Minh rompt avec le Gouvernement Provisoire de la République du Viêt-Nam, fondé l'année précédente sous la Pression des Chinois.
Un «Comité National de Libération du VIÊT-NAM» est constitué. Il décide de «s'emparer du pouvoir des mains des fascistes japonais avant l'arrivée des Alliés» et les 5 000 hommes de Giap prennent le nom d' «Armée de Libération du Vietnam».
Les Services se dégradant après l'éviction des Français qui les dirigeaient, l'inflation s'accentuant et la famine faisant rage, le gouvernement Tran Trong Kim, projaponais, présente, à Hué, sa démission à Bao-Dai.

8 AOÛT 1945 :
Formation à Sài-Gòn du «Comité Exécutif du Nam Bô» (nom vietnamien de la Cochinchine).

8 AOÛT 1945 :
Coup d'état au Cambodge portant au pouvoir Son Ngoc Thanh, pro-japonais. Le jeune roi Sihanouk choisit de ne pas choisir.

9 AOÛT 1945 :
A Shanghai, émission de quatre timbres surchargés avec le symbole d'une bombe et protestant contre les "raids aériens inhumains" des Alliés (Y&T Chine Occupation Shanghai et Nankin Nos PA 8/11).

Shanghai anti air-raid FDC
Lettre privée avec la série de timbres contre les raids aériens oblitérée du jour d'émission (au verso cachet Shanghai 9 août 1945).

Déclaration de guerre USS contre Japon
9 AOÛT 1945 :
L'U.R.S.S., trois mois après la défaite allemande, déclare la guerre au Japon comme il avait été décidé à Yalta. Les troupes soviétiques envahissent la Mandchourie et y resteront jusqu'en avril 1946.
Un timbre de Russie «Opération Mandchourie» (Y&T Russie No 6115) rappelle cet événement. Un autre timbre d'URSS commémore la "libération" de la Corée en 1945 par ce pays ! (Y&T URSS No 5245).


11 AOÛT 1945 :
Début de l'insurrection Viêt-Minh dans la province de Ha-Tinh.

Drapeau Viêt-Minh 12 AOÛT 1945 :
Hô Chi Minh convoque à Tan Trao, non loin de Thai Nguyên (150 km au Nord de Hà-Nôi) un «Congrès Populaire» qui rassemble les diverses tendances mais dont le Vietminh constitue le principal noyau. Hô Chi Minh, qui a pris en main tous les mouvements anti-français, y apparaît comme le Chef du Front National avec l'adhésion du Viêt-Nam Quoc Dan Dang (V.N.Q.D.D.), mouvement nationaliste inspiré du Kuomintang chinois. Le congrès crée un « Comité de Libération du Peuple Vietnamien ».

Ce congrès décide le 16 août «l'insurrection populaire».

Un bloc feuillet du Vietnam Nord (Y&T VNN BF N°13) rappelle la tenue de cette assemblée à cette date.

Insurrection Populaire
16-8-45 : Congrès National
19-8-45 : Révolution d'Août
2-8-45 : Déclaration d'Indépendance



13 AOÛT 1945 :
Insurrection Viêt-Minh dans la province de Quang Ngai.

14 AOÛT 1945 :
A Sài-Gòn se constitue sous l'égide des Japonais un «Front National Unifié» qui regroupe différents partis dont les Caodaistes, les Hoa-Hao et les « Jeunesses d'avant-garde » (TNTP), groupe nationaliste particulièrement puissant dont le chef est un membre du P.C.I.. Les sectes auront également des milices armées 14 000 hommes pour les Caodaistes, 19 000 pour les Hoa-Hao et 400 pour les Binh-Xuen. (d'après le Mémorial des Guerres d'Indochine à Fréjus).

Drapeau armée Impériale15 AOÛT 1945 (heure de Tokyo):
L'Empereur Hirohito annonce à son peuple que son pays devra accepter l'«inacceptable» à savoir les conditions imposées par les Alliés à Postdam.

Empereur Hirohito
«L'usage d'une bombe cruelle nous oblige à cesser la guerre par suite de l'inhumanité de nos ennemis. Il nous faut accepter l'inacceptable et supporter l'insupportable. Que tout le pays comme une seule famille où la tradition se transmet de fils en petit-fils, garde une foi solide dans le caractère indestructible de la Terre des Dieux».

Journal annonçant la Paix
Un bloc des États Fédérés de Micronésie montre plusieurs timbres dont l'un reproduit la "une" d'un journal annonçant la capitulation du Japon
Le général Douglas MacArthur est désigné comme Commandant Suprême des Puissances Alliées (S.C.A.P.). Les Soviétiques traversent la Mandchourie et pénètrent en Corée jusqu'au 38ème parallèle.
Avec le décalage horaire, le Président Truman annonce la nouvelle à son peuple le 14 août.

Annonce par Truman capitulation japonaise
Un timbre des USA célèbre cette annonce (Y&T USA No 2413).


Commemoration 14/8/45
Enveloppe philatélique oblitérée du jour (à Washington) de l'annonce de la capitulation

Les Américains célèbrent la victoire
Entier postal de poste aérienne à taxe réduite avec surimpression philatélique célébrant la victoire et oblitérée du 16 aout 1945 de l'APO 66.

Note : avec le décalage horaire, l'allocution impériale est connue aux États-Unis le 14 août. C'est cette date qui figure sur tous les documents commémoratifs US.



Le chapître chronologique suivant est : ›››››››››

Le Viêt-Minh profite de la vacance du pouvoir (16 août -septembre 1945)








Retour en tête de page


Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"



 



 
Bibliographie Historique
Biblio historique

"L'Indochine à l'heure japonaise" par J. Legrand, février 1963

"A la barre de l'Indochine, histoire de mon Gouvernement Général (1940-1945)" par l'amiral Jean Decoux, Plon, 1949

"La France en Indochine de Catroux à Sainteny" par Jean-Michel Pedrazzani, Arthaud, 1972

"L'Amiral Jean Decoux 1884-1963, Le dernier Gouverneur Général de l'Indochine de 1940 à 1945" par Jacques Decoux (son petit-neveu), Paris, 2009

"De Gaulle et l'Indochine, 1940-1946" ouvrage collectif par l'Institut Charles de Gaulle, Plon, 1981

"Deux actes du drame indochinois : Hanoi : juin 1940, Dien Bien Phu Mars-Mai 1954" Général Catroux, Plon, 1959

"Histoire du Viêt-Nam de 1940 à 1952" par Philippe Devillers, éditions du Seuil, 1952.

"L'Indochine en guerre 1940/45" par Christophe Dutrone et Etienne Le Baube, hors-série numéro 3 de la revue Batailles , 2005.

"L'Indochine 1945/1946 Le rendez-vous raté" par Christophe Dutrone , hors-série numéro 1 de la revue Batailles, 2004.

"The Vietnamese War, Revolution and Social Change in the Mekong Delta 1930-1975 " volumes 1 and 2, by David W. P. Elliott, an East gate Book, 2003.

"Communist Indochina" by R.B. Smith, Rootledge, 2009.

BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

Bibliographie Philatélique

OUVRAGES GÉNÉRAUX


"YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

"MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

"MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

"MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

"Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

"Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

"La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

"Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

"Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

"The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site : http://en.wikibooks.org/wiki/International_Postage_Meter_Stamp_Catalog

"La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

"Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

"World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

"Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

"Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

"Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

"Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

"Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

"Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

"Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

"History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

"Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..

Site internet "Philatélie Française" http://www.philateliefrancaise.fr

OUVRAGES ET ARTICLES SPÉCIFIQUES :

"Les postes et courriers français en Extrême-Orient" par Jacques Desrousseaux, original déposé au Musée de la Poste à Paris. Il a été également imprimé par le groupement philatélique français "COL.FRA.".

"Courrier entre la France et l'Extrême Orient pendant la dernière guerre (période 1939-41) " par Jacques Desrousseaux, Feuilles Marcophiles No 211, 212, 216 et 221.

"Histoire Postale et Militaire Des Forces Aériennes Françaises en Indochine" par René Goin, brochure éditée par le Cercle de Philatélie "Zéphir Demanet" à Hastière (Belgique) vers 1990.

"The Society of Indochina Philatelists (S.I.C.P.)" has published in its quaterly bulletin a lot of information related to the various aspects of the philately in French Indochina. website : http://www.sicp-online.org/index.htm

La société Imnahastamp a publié sur son site   http://www.imnahastamps.com/vietminh/   un certain nombre de plis illustrant cette période.

"Postal and Airmail Rates in France and Colonies 1920-1945" by Robert E. Picirilli, published by the France and Colonies Philatelic Society (GB) 2011

"Geographic locations of U.S. APOs 1941-1978" compiled and edited by James Shatter du War Cover Club octobre 1979

 

Retour en tête de page


Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"