LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+


Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"



 



15 AOÛT 1945 :
Après l'annonce de l'Empereur du Japon, le général Douglas MacArthur préconise que le désarmement des Japonais n'aura lieu qu'après la signature officielle de la reddition.

L'une des premières décisions du général McArthur est d'interdire aux anciennes puissances coloniales (chinoise à Formose, hollandaise dans les Indes Orientales Néerlandaises, future Indonésie, et française en Indochine) de rentrer sur leurs anciens territoires jusqu'à la signature de l'acte de reddition.

15 AOÛT 1945 :
Les Indochinois apprennent avec stupeur la condamnation à mort du Maréchal Pétain qu'ils avaient tant vénéré. L'incompréhension entre Français et Indochinois est à son paroxisme.



Drapeau Viet-Minh

CRÉATION DU SERVICE POSTAL DU VIÊT NAM

Création du service des Postes
15 AOÛT 1945 :
Cette date est considérée comme la date de création des Postes et Télécommunications du Viêt-Nam. Un timbre commémore le 50ème anniversaire (Y&T Viêt-Nam Socialiste No 1913), un autre le 55ème anniversaire de cette création (Y&T Viêt-Nam Socialiste No 1913), un autre et un bloc le 60ème (Y&T Viêt-Nam Socialiste No 2176 et BF N°125).
60eme_anni_telecom

50ème anniversaire de la création des postes de la VNDCCH



Drapeau Français 15 AOÛT 1945 :
Le Lieutenant de Vaisseau Blanchard remplaçant le Capitaine de Vaisseau Commentry arrive à Hài-Phòng avec deux petits patrouilleurs. Il est accueilli avec enthousiasme par les Français.

Le Viêt-Minh attaque le navire. Le commando naval Blanchard gagne Hà-Nôi sous escorte japonaise mais ne peut délivrer la garnison de Hà-Nôi. Les petits bâtiments «L'Audacieuse», «Le Fantasque» renforcés par le destroyer d'escorte «Sénégalais» n'en poursuivent pas moins dans la baie d'Along la chasse aux pirates et portent secours aux garnisons isolées demeurées dans les îles.



16 AOÛT 1945 :
Arrivée à Hà-Nôi de Hô Chi Minh.
C'est cette date qui sera retenue en 1989 comme date de débuts des combats donnant le statut de «prisonnier du Viêt-Minh».
La date du 16 août figure sur un bloc feuillet du Vietnam Nord (Y&T VNN BF N°13)

Insurrection Populaire
16-8-45 : Congrès National
19-8-45 : Révolution d'Août
2-8-45 : Déclaration d'Indépendance

16 AOÛT 1945 :
Les Japonais transfèrent au Délégué Impérial à Hà-Nôi, Phan Ke Toai, les services du Gouvernement Général et libèrent les prisonniers politiques.

Drapeau Français 16 AOÛT 1945 :
Instruction du Général de Gaulle au Haut-commissaire en Indochine, (qui n'est pas encore nommé), indiquant notamment les troupes françaises prévues pour se rendre en Indochine :
  • Corps Expéditionnaire Français stationné en métropole (2ème D.B. et 9ème D.I.C.),

  • Brigade Coloniale d'Extrême-Orient en cours de formation à Madagascar,

  • Corps Léger d'Intervention en Indochine,

  • Forces Françaises de Chine, (basées à Shanghai et à Tien Tsin) et Forces terrestres éventuellement reconstituées en Indochine,

  • Forces, notamment de la colonne Alessandri (6 000 hommes), repliées en Chine,

  • Forces Navales d'Extrême-Orient, (le capitaine de vaisseau Commentry ayant pu échapper aux Japonais, ralliera Sài-Gòn début septembre. Il s'agit de trois petits navires, le «Crayssac», le «Frézouls» et «l'Audacieuse»: une canonnière et deux patrouilleurs auxiliaires, qui, ayant échappé aux japonais en mars 45, patrouillent le long des côtes et ont évacué les petites garnisons françaises),

  • Troupes françaises internées en Indochine, une fois délivrées,

  • Forces Aériennes d'Extrême-Orient,

  • et Forces Navales éventuellement débarquées.

  • De plus, il a à sa disposition les services (de renseignements) de la Direction Générale des Études et Recherches (D.G.E.R.).

Thierry d'Argenlieu
17 AOÛT 1945 :
Le contre-amiral George Thierry d'Argenlieu est nommé Haut- commissaire de France pour l'Indochine, au lieu de Gouverneur Général pour marquer la différence. Il succède à l'amiral Decoux.
Il a 56 ans, ancien carme, il a été Haut-commissaire en Nouvelle- Calédonie. Il est, au moment de sa nomination, "Chancellier de l'Ordre de la Libération".
Il reçoit sa 4ème étoile de vice-amiral pour pouvoir être le supérieur hiérarchique du général Leclerc.

haut-Commissaire

Le Haut-commissaire utilise un cachet de franchise rouge double cercle 38/29 mm «  ★ REPUBLIQUE FRANÇAISE ★ / HAUT COMMISSARIAT DE FRANCE POUR L'INDOCHINE // LE / HAUT-COMMISSAIRE », à Chandernagor puis à Sài-Gòn.

Lettre T d'Argenlieu à Chandernagor
Enveloppe en franchise avec lettre datée de Chandernagor oblitérée "POSTES AUX ARMEES ★  " 26/9/45 et cachet de franchise du Haut-Commissaire
lettre De Chandernagor .............................70 €
lettre De Sài-Gòn ................................. 40 €

Il ne quittera la France pour l'Extrême-Orient que milieu septembre comme en témoigne cette mini carte de visite datée du 1er septembre.

Carte-Visite
mini-enveloppe
Carte de visite, datée Paris 1er septembre, de l'amiral remerciant pour les félicitations reçues. L'enveloppe est envoyée par la Poste Navale et reçue à Londres le 4 septembre avec flamme "OFFICIAL PAID" justifiant la franchise. Elle porte un cachet de franchise " ★ VICE PRESIDENT DU CONSEIL SUPERIEUR ★ DIRECTEUR GENERAL AFFAIRES MARITIMES (ancre)"

17 AOÛT 1945 :
Le Général Leclerc est nommé Commandant-en-Chef des Forces Françaises d'Extrême-Orient et part le 18 août pour Calcutta et Kandy où il arrive le 22.



Drapeau du Vietminh puis de la VNDCCH
17 AOÛT 1945 :
Apparition, à Hà-Nôi, pour la première fois du drapeau rouge à étoile jaune ("la révolution vietnamienne noyée dans la révolution mondiale") qui serait d'origine nippone.
L'étoile sera modifiée ultérieurement en 1955 avec des lignes droites de pointe à pointe.
Cette forme d'étoile avec liaisons incurvées de pointe à pointe apparaîtra également sur les pièces de monnaie émises fin 1945.
Pièce de 5 hao avec étoile type 1945




clignotant Beaucoup de fausses enveloppes, style FDC, supposées avoir été émises dans les années 1945 à 1954 montrent un drapeau avec l'étoile définie par la RDVN en 1955 (lignes droites de pointe à pointe) au lieu de l'étoile qui était utilisée de 1945 à 1954 (lignes courbes convexes de pointe à pointe).

17 AOÛT 1945 :
Les Japonais confirment in extremis l'Indépendance des trois États constitués en Mars, en leur remettant tous leurs pouvoirs.

17 AOÛT 1945 :
Proclamation de l'Indépendance de l'Indonésie par Soekarno et Haata qui reçoivent le pouvoir des Japonais, ce qui crée un fâcheux précédent dans la région.

17 AOÛT 1945 :
Les civils français peuvent aller voir leur proches, militaires internés, mais ceux-ci restent prisonniers.

18 AOÛT 1945 :
La France républicaine rend à la Chine, le Territoire de Kouang Tcheou Wan, qu'elle possédait depuis 1898, cette décision sera effective le 1er octobre.

18 AOÛT 1945 :
Les Japonais laissent les nationalistes vietnamiens s'emparer des administrations. Premières manifestations anti-françaises à Sài-Gòn et début des pillages.
Les postes passent notamment sous le contrôle des nationalistes vietnamiens. Ils y installent leur censure en utilisant le matériel que les Japonais avaient pris à l'administration française.
Les nationalistes ont indiqué qu'ils avaient envisagé, dès avant leur prise de pouvoir, d'imprimer des timbres portant le mot «Vietminh»; on ne sait s'il y eu des essais ou si finalement les Français les ont convaincus que les règles de l'U.P.U. interdisent la mention d'un parti politique.

Circulaire
Circulaire (2)
Communiqué officiel 21 septembre 1945 rappelant les diverses circulaires télégraphiques concernant les postes et télégraphes depuis la défaite des Japonais.
Référence : Le Vietminh par Eric Deroo et Christophe DUTRONE page 119, éditions Les Indes Savantes 2008


Les premiers cachets administratifs, sans la langue française, apparaissent :

Lettre de Saigon avec cachet vietnamien 22 8 45
Enveloppe administrative locale confectionnée à partir d'un formulaire d'état-civil oblitérée 22/8/45 numéro d'enregistrement "só 193" en vietnamien et cachet bilingue chinois-vietnamien de la Cour d'Appel de Saigon

Drapeau Viet-Minh

« LA RÉVOLUTION D'AOÛT »



Kham sai palace
Prise du Palais du Délégué Impérial (Kham Sai), ancienne Résidence Supérieure du Tonkin, à Hà-Nôi.

19 AOÛT 1945 :
Giap se rue vers Hà-Nôi et s'empare des bâtiments administratifs du Tonkin et des armes que les Japonais avaient prises aux Français lors du coup de force du 9 mars.
Dans le même temps, Hô Chi Minh lance un «Appel à l'Insurrection Générale». Tout le Tonkin est aux mains des «Comités Révolutionnaires du Peuple». La foule se déchaîne contre les Français qui sont molestés, arrêtés, dépouillés; des perquisitions ont lieu; en tout une quinzaine de morts côté français.
Anniversaire de la Révolution d'Août

La «Révolution d'Août» est célébrée par les timbres du Viêt-Nam Nord (Y&T VNN N°146/147, 437/438 et BF N°13) et de la République Socialiste du Vietnam (Y&T RSV N°131A/131D). La plupart de ces timbres reproduisent une photo de la prise du Palais du Délégué Impérial (de Bao Dai) à Hà-Nôi (voir ci-dessus).

Timbres du 19/8 sur lettre
Lettre par avion pour la France affranchie avec les deux valeurs célébrant le 19 août 1945 et oblitérée Hà-Nôi.

Insurrection du 19 août
Bloc-feuillet du 60ème anniversaire montrant des "images d'Epinal" des insurrections à Hà Nôi, Hué et Sài Gòn.

Plusieurs mois après, une marque 83 x 12 mm apposée au composteur rappellera cette «Révolution d'Août»: «Cach mang tang tam thanh conc muon / Viêt Nam doc lap va thong nhat muon...» (Vouloir le succès de la Révolution d'Août c'est vouloir l'Indépendance et l'unification du Viêt-Nam) (vue Nam Dinh 6/4/46).

Lettre avec slogan pour la Révolution d'Aout
Slogan pour la Révolution d'Aout
Lettre oblitérée d'une poste rurale de la province de Nam-Dinh pour Hà-Nôi avec slogan en faveur de la "Révolution d'août" 13/6/46, censure "A2" (ancienne censure française du Tonkin)




Drapeau Viet-Minh 19 AOÛT 1945 :
Création de la « Police Populaire ».
Création Police Vietnamienne
Deux timbres célèbrent le cinquantième anniversaire et deux autres le soixantième anniversaire (Y&T Viêt-Nam Socialiste Nos 663, FM 17, 1914/1915 et 2174/75).

Police 50èmer anniversaire
Création Police Populaire



20 AOÛT 1945 :
L'Empereur d'Annam, Bao Dai, qui est à Hué, est sommé d'abdiquer par le Viêt-Minh.

Drapeau armée impériale 21 AOÛT 1945 :
A la suite d'une convention signée à Manille avec les Alliés, l'armistice en Indochine rentre en vigueur le 21 août à 8 heures.

Au moins un millier de Japonais désertent l'armée impériale et vont encadrer les forces Viêt-Minh. Une partie des armes prises par les Japonais aux Français en mars 1945 ainsi que les réserves de piastres des banques sont discrètement transmises aux milices du Viêt-Minh.

«Le Professeur Masaya Schiraishi chiffre à 1.076 le nombre de ses compatriotes ayant rejoint le V.M.. Lors de la formation de l'A.P.V.N., cet apport de cadres est important, surtout dans le service des armes lourdes et pour l'instruction des bô dois. Certains Nippons commandent jusqu'en 1951 des unités VM, tel Sau Nhat incorporé au D.D.174 lors des combats de la R.C.4. Un autre officier, banquier dans le civil, est conseiller financier du gouvernement Hô Chi Minh.»
Référence :
http://www.anai-asso.org/NET/document/le_temps_de_la_guerre/la_guerre_dindochine/notre_adversaire_le_viet_minh/ le_vietminh_aide_exterieure/index.htm



Unité Hara 7936
recto
Carte postale en franchise militaire de la troupe Hara 7936 (86ème Régiment d'Infanterie de la 22ème division) du Corps Expéditionnaire en Chine Centrale et dont une partie rejoignit les forces Viêt-Minh à Nanning (160 km au nord du Tonkin) après la capitulation.
Pas de date



22 AOÛT 1945 :
Le Commandant Jean Sainteny, de la D.G.E.R., chef de la « Mission 5 », gagne Hà-Nôi, avec le major Archimedes Patti de l'O.S.S. et le lieutenant François Missoffe malgré la mauvaise volonté manifeste de nos alliés pour lui fournir des moyens de transport.
Il est logé et pratiquement prisonnier au Palais du Gouvernement Général sous la garde des Japonais et des Vietnamiens.
Il fera fonction de Commissaire de la République lorsqu'il apprendra que que le titulaire Pierre Messmer, qui sera parachuté le 25, a été fait prisonnier par le Viêt-Minh.

22 AOÛT 1945 :
Arrivée du Général Leclerc à Kandy (Ceylan) où il trouve le 5ème R.I.C., les commandos de marine du Commandant Ponchardier, le cuirassé «Richelieu» et quelques autres navires. Aux Indes, les équipes de parachutage de la D.G.E.R. ne lui sont pas rattachées. Par contre, les quelques troupes du Général Alessandri, réfugiées en Chine, dépendent de lui.
Il apprend alors que Chinois et Anglais vont désarmer les Japonais en application des accords de Postdam. Les Américains refusent de revenir sur leur décision pour ne pas mécontenter Tchang Kaï-chek, mais ne s'opposent plus au retour - temporaire - des Français en Indochine.

23 AOÛT 1945 :
Succès de l'insurrection Viêt-Minh à Hué. Le gouvernement pro-japonais de Trang Trong Kim démissionne.
Au cours de son voyage à Washington, le général de Gaulle entend le nouveau Président, Harry Truman, lui donner l'assurance formelle que «son gouvernement ne fera plus opposition au retour de l'autorité et des troupes françaises en Indochine».

24 AOÛT 1945 :
Parachutage en Cochinchine du colonel Jean Cédile, nommé Commissaire de la République à Sài-Gòn, qui n'échappe que de justesse au peloton d'exécution japonais. Il s'installe près du Palais Norodom à Sài-Gòn et entame les premiers contacts avec Tran Van Giau, Président du Comité Révolutionnaire du Nam Bô.
Il rencontre également l'amiral Decoux dans sa prison de Loc Ninh. Il y a antagonisme entre les Français Libres soupçonnés de vouloir par faiblesse discuter avec les nationalistes, les Français d'Indochine qui n'ont pas participé à la guerre et qui veulent rétablir un régime colonial fort et le Viêt-Minh qui voit dans la déclaration du 24 Mars une tentative de prolongement de l'impérialisme colonial.
Le Colonel Cédile se méfiera également des troupes françaises internées qu'il ne cherchera pas à réarmer.
Au Tonkin, le Commandant Messmer nommé Commissaire de la République par intérim à Hà-Nôi est parachuté le 25 et est fait prisonnier par le Viêt-Minh. Il s'échappera à la mi-octobre et sera récupéré à Hài Phòng par les Chinois qui le gardent un certain temps avant de le renvoyer à Hà Nôi. Prouvant ainsi la duplicité de Hô Chi Minh et de Giap qui avaient démenti l'avoir fait prisonnier, il ne peut participer aux négociations et repart pour Sài Gòn. Jean Sainteny et Léon Pignon représentent à Hà Nôi le gouvernement français.


Drapeau de la dynastie Nguyen
25 AOÛT 1945 :
Abdication de Bao-Dai qui devient le prince-citoyen Nguyên Vinh Thuy, conseiller suprême du Gouvernement de la République Démocratique du Viêt-Nam.
Bao-Dai remet officiellement les sceaux de l'Empire et son épée aux représentants du Viêt-Minh.

Sceau d'Annam
Sceau de la Dynastie Nguyen

Ho Chi Minh et Bao Dai
Ho Chi Minh et le prince-citoyen Vinh Thuy (ex empereur Bao Dai)



25 AOÛT 1945 :
Importante manifestation unitaire à Sài-Gòn sous la bannière du Front, tandis que le Comité Révolutionnaire du Nam-Bô, à majorité communiste, est constitué sous la présidence de Tran Van Giau.
Révolution d'Aout
Le Viêt-Minh, bien que peu représenté au Sud, se présente comme une organisation qui a l'écoute des Alliés et s'offre de servir de paravent à des nationalistes vietnamiens pro- japonais à qui les Japonais ont remis leur pouvoirs. Son art de la propagande lui permet d'en tirer un profit maximum.
FDC Vo Thi Sau
La révolte au Sud Viêt-Nam est célébrée par des timbres du Viêt-Nam Nord (Y&T VNN N°150/151 et 698) et de la République socialiste du Vietnam (Y&T RSV No2029) représentant l'héroïne Vô Thi Sau, agent de liaison Viêt-Minh de seize ans (?), arrêtée, condamnée à mort et exécutée le 23 janvier 1952.

Vo Thi Sau Vo Thi Sau devant le peloton d'exécution

27 AOÛT 1945 :
Vô Nguyên Giap rencontre, Jean Sainteny à Hà-Nôi.

29 AOÛT 1945 :
La première unité de l'Armée de Libération du Viêt-Nam pénètre à Hà-Nôi.

FIN AOÛT 1945 :
Environ 100 000 militaires japonais se trouvent en Indochine.

1er SEPTEMBRE 1945 :
Accélération de la main mise du Viêt-Minh sur le pouvoir au Tonkin. Les nationalistes pro-japonais sont arrêtés, les journaux et la radio passent sous contrôle du Viêt-Minh. Une formidable machine de propagande se met en place sous la houlette de Tran Huy Lieu.

Drapeau français 1ER SEPTEMBRE 1945 :
Création à Paris de la Direction de la Poste Militaire en Extrême-Orient. Elle arrivera en Indochine le 18 octobre 1945.



 


Drapeau USDrapeau japonais

CÉRÉMONIE DE SIGNATURE DE LA CAPITULATION JAPONAISE


Cérémonie à bord du Missouri
2 SEPTEMBRE 1945 :
Le général Douglas MacArthur reçoit la capitulation officielle du Japon à bord du cuirassé Missouri, ancré en Baie de Tokyo.
La France est représentée par le général Leclerc de Hautecloque.
Un bloc des Iles Nevis (Y&T Nevis N° XXXX) montre des photos de la cérémonie. On notera l'erreur de date 11/02/1945 au lieu de 9/02/1945 (notation américaine mois-jour-année).
Un autre bloc des îles Grenades (Y&T Grenade N° XXXX) montre le cuirassé Missouri lors de la cérémonie.

Cuirassé Missouri Baie de Tokyo


Signature de la capitulation
Timbre figurant dans un bloc de 4 sur un feuillet de la Sierra Leone pour le 60éme anniversaire de la capitulation japonaise.

Signature de la Capitulation japonaise par Leclerc
Acte de Capitulation
Le général Leclerc signant l'acte de capitulation au nom de la France.

Le Japon perd au profit des Soviétiques, les îles Kouriles, le Sud de la Sakhaline, Dairen et Port-Arthur.
Son Empereur perd ses prétentions divines et n'est que le porte-parole des ordres américains transmis par MacArthur, véritable proconsul qui contrôle les institutions et la vie politique.
La Chine recueille la capitulation japonaise à Nankin en septembre 1945 et récupère ses territoires annexés : la Mandchourie et Formose.
L'U.R.S.S. s'est introduite au Tibet, au SinKiang, et occupe une partie de la Mandchourie et la Corée jusqu'au 38ème parallèle.

De nombreux timbres et oblitérations commémorent cet événement :
    Signature capitulation du Japon
  • Un timbre de Guinée Equatoriale (Y&T Guinée Equatoriale No 325 émis se-tenant avec les 326/27) et un bloc de Nevis (Y&T Nevis No XXX voir ci-dessus) montre la cérémonie de reddition japonaise avec le général McArthur.


  • Un bloc de quatre des Iles Marshall montre en bas la cérémonie de la reddition et en haut une vue de la Baie de Tokyo le 2 septembre avec les navires participant à la cérémonie. On aperçoit dans les bordures le drapeau français mais aussi le drapeau .... du Viêt-Minh !

  • Cérémonie sur le Missouri


  • Un timbre des Maldives (Y&T Maldives N°....) montre la cérémonie de reddition japonaise avec le général McArthur.

  • Timbre des maldives montrant la cérémonie

De nombreuses oblitérations sont confectionnées à la hâte par les troupes américaines pour immortaliser le jour. On en trouvera quelques exemples ci-dessous :
  • cachet simple cercle 32mm «V-J / 2 SEPT 1945 / YOKOHAMA / JAPAN / APO 500»

  • VJ Day oblitération de Yokohama

  • oblitération «TOKYO AREA / CV-15 / SEPT 2 1945 / V-J DAY» et killer,

  • VJ Day Tokyo area

  • oblitération «US NAVY » et killer "TOKYO BAY",

  • killer TOKYO BAY

  • cachet bricolé de l'USS Lexington "USS LEXINGTON / TOKYO BAY // SEPT / 6 / 1945",

  • USS Lexington

  • oblitération mécanique flamme à droite de confection locale "OCCUPATIONAL / (texte en japonais) / FORCES // killer 5 lignes" et couronne " TOKYO / JAPAN // SEPT /2/1945" et cachet encadré 95 x 48 mm " U.S.S. ROGERS / DD 876 / OCCUPATIONAL FORCES / (dessin de navire) / TOKYO, JAPAN SEPT. 2, 1945".

USS Rogers


Dans les pays sous domination japonaise des commémorations philatéliques voient également le jour :

  • cachet simple cercle 37 mm vert à pont «INCONDITIONAL SURRENDER / POST OFFICE -MANILLA // OF / JAPAN / V J DAY» 2/9/45,

  • Série VICTORY des Philippines
    Série complète des Philippines surchargée VICTORY / COMMONWEALTH avec cachet vert à pont «INCONDITIONAL SURRENDER / POST OFFICE -MANILLA // OF / JAPAN / V J DAY» 2/9/45




     


    Drapeau Viet-Minh

    PROCLAMATION DE LA
    VIÊT-NAM DAN CHU CONG HOA
    (V.N.D.C.C.H.)
    (RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU VIETNAM)


    2 SEPTEMBRE 1945 :
    Proclamation de l'Indépendance du Viêt-Nam à Hà-Nôi sur la place Ba Dinh.

    Ba Dinh 2 sep 45
    Estrade montée sur la place Ba-Dinh à Hâ Nôi pour la déclaration d'Indépendance
    Elle est faite au nom des principes de la Déclaration d'Indépendance des Etats-Unis en 1776, au nom des principes de la déclaration des Droits de l'Homme en 1789 et des principes de la Charte des Nations-Unies signée à San Francisco quelques mois auparavant.

    Déclaration d'Indépendance
    Reproduction stylisée des photos d'époque
    Le 2 septembre est le jour des martyrs pour les catholiques vietnamiens et surtout le jour de la Capitulation du Japon. Le Nationalisme vietnamien se déclare le jour de la défaite du Japon, de même que le Nationalisme algérien s'est montré à Sétif le jour de la défaite de l'Allemagne. La guerre a montré le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
    Hô Chi Minh Place Ba Dinh le 2 septembre 1945
    Hô Chi Minh prononçant la déclaration d'Indépendance


    Manifestations à Sài-Gòn de plus de 200 000 personnes où le Viêt-Minh est minoritaire par rapport aux Caodaïstes et aux Hoa-Haos qui arborent des drapeaux jaunes à étoile rouge mais qui, néanmoins, a réussi à infiltrer les grandes organisations de masse telles les «Jeunesses d'Avant-garde».
    Le Comité du Nam-Bô est débordé par les extrémistes et la journée se termine par des coups de feu et le massacre de quelques Français. Tran Van Giau sera obligé le 10 septembre de céder la présidence du Comité du Nam Bô à un nationaliste Pham Van Bach.

    Les principaux membres du gouvernement Viêt-Minh sont Vô Nguyên Giap (intérieur), Pham Van Dong (finances), Hoang Minh Giam, Tran Huy Lieu.… Hô Chi Minh se réserve la Présidence et les Affaires Étrangères. Démocrates, Nationalistes, Catholiques, Bouddhistes côtoient les Communistes dans un gouvernement d'Union Nationale.
    Pendant de nombreux mois, la France appellera ce gouvernement le « Gouvernement Révolutionnaire Annamite » (G.R.A.). [Sur ce site on utilisera les termes "VNDCCH" de septembre 1945 à juillet 1954 puis "RDVN" de 1954 à 1975 et "RSV" après 1976.]

    Déclaration Indépendance
    La déclaration d'Indépendance du 2 septembre est célébrée par des timbres du Viêt-Nam Nord (Y&T VNN N°127/128, 200/204, 697/702, 865/867 (partie du texte du discours), BF N°13) et de la République Socialiste du Viêt-Nam (Y&T RSV N°221, 605/608 et BF N°25).
    En 1960, un cachet premier jour aura pour libellé «HANOI / CUOC KHANH 15 NAM NUUC VIETNAM DAN-CHU CONG-HOA // 2-9 / (monument et feu d'artifice) / 1945-1960».

    15ème anniversaire du 2 sep 45
    cachet "premier jour" pour le 15ème anniversaire de la Déclaration d'Indépendance

    Les oblitérations commémoratives auront presque toutes le même graphisme quelque soit l'anniversaire.

    30ème anniversaire 30ème anniversaire Saigon
    30ème anniversaire, timbre et oblitération de la République Socialiste du Vietnam à Hà Nôi 30ème anniversaire, timbre et oblitération du Viêt Cong à Sài Gòn. Seul le drapeau diffère.


    Commémoration du 2 septembre en 1978
    33ème anniversaire sur timbres célébrant la Révolution d'août (Y&T RSV 131 A/D)
    lettre Cachet commémoratif ..............................30 €

    Entier URSS pour le 20ème anniversaire
    Entier Postal de l'URSS émis pour le XXème anniversaire de la Déclaration d'Indépendance

    Deux timbres de la République Populaire de Chine (Y&T Chine No 1315/16) célébreront le 15ème anniversaire de la déclaration d'Indépendance.

    Timbres RPC du 15ème anniversaire
    FDC des deux timbres de la RPC.

    clignotant Des timbres d'Indochine de cette période seront surchargés «chi dong truong ngay DOC LAP» de nombreuses années plus tard. Il s'agit de faux pour tromper les collectionneurs. On a fabriqué aussi des enveloppes dont « tout est faux » (surcharge, timbre-à-date, enveloppe...).

    FAUX
    Fausse surcharge et timbre-à-date à fleurons n'existant pas en 1945

    fausse lettre et faux timbres du 2/9/45
    FAUX POUR TROMPER LES COLLECTIONNEURS
    Ce timbre-à-date n'existait pas en 1945, les millésimes à quatre chiffres ont été utilisés à partir de 1953 seulement, le drapeau est celui de la RDVN créé en novembre 1955 (liens droits -au lieu d'incurvés- entre les pointes des étoiles) !

    Fausse_lettre du Viet-Minh
    FAUX POUR TROMPER LES COLLECTIONNEURS
    Ce timbre-à-date n'existait pas en 1945, les millésimes à quatre chiffres ont été utilisés à partir de 1953 seulement, le drapeau est celui de la RDVN créé en novembre 1955 (liens droits -au lieu d'incurvés- entre les pointes des étoiles) !

    Il y aura aussi des enveloppes soit-disant émises pour le deuxième anniversaire.


    Drapeau Viet-Minh 2 SEPTEMBRE 1945 :
    Au Tonkin commencent à apparaître des cachets postaux de la nouvelle administration par exemple «HANOI T.U. / DIEN TIN» (Hà-Noi - Central, service télégraphique) et «HANOI CHAN-THAU-CUC / BAC-BO», vu 22/9/45.

    Le tarif de septembre 1945 à novembre 1945 est de 15 cts pour les lettres et la surtaxe de recommandation est de 30 cts.

    Jusqu'en novembre 1945, date de l'apparition des premiers timbres surchargés, les postes Viêt-Minh utiliseront les timbres d'Indochine trouvés dans les bureaux de poste ou les timbres qui avaient été mis en réserve par le Gouvernement Général de l'Amiral Decoux pour être vendus en métropole après la guerre.

       Les postes de la VNDCCH ne seront pas reconnues par l'U.P.U. jusqu'en février 1955, elles n'exerceront par conséquent que dans les zones contrôlées par la V.N.D.C.C.H.. Les seules et très rares liaisons postales internationales se feront avec la Chine via Hong-Kong.




     


    LES PREMIÈRES CENSURES DE LA V.N.D.C.C.H.

    Drapeau Viêt-minh A Hà-Nôi, les Japonais remettent au Viêt-Minh le matériel de censure qu'ils avaient pris aux Français en mars 1945. On connaît les marques A2, G1 au Tonkin et B2, B5 en Annam.

    Dans les autres zones, des marques de censures de fabrication locale sont utilisées par le Viêt-Minh :
    • A Mytho (Cochinchine) : cachet rond 35/26 mm, au centre : «UY BAN/ KINH TE / LY TAI» et sur le pourtour «VIETNAM CONG HOA CAN QUOC ❖ TINH MYTHO ❖ » (République du Vietnam-Comité du peuple de Mytho),

    • Censure Mytho
      Lettre de Cait Huha (Cochinchine) pour Long Xuyen (Cochinchine) datée 18/9/45, arrivée 20/9 avec cachet de censure du Comité du Peuple de Mytho

    • A Dalat (Sud-Annam) : carré à coins arrondis, 26 x 26 mm «KIEM DUYET / DALAT» (Censure Dalat) qui était déjà utilisée avant la capitulation du Japon (vue en juillet 1945)
    • Censure Dalat
      Courrier de Dalat pour Thu Dau Mot 3/9/45 avec censure "KIEM DUYET /DALAT" et pseudo-daguin «Vietnamien, n'écrivez qu'en vietnamien !»

      -
      Censure de Dalat
      Courrier de Dalat 20/?/45 pour Sài Gòn, avec pseudo-daguin : "Vietnamiens, n'écrivez qu'en vietnamien !" et censure "KIEM DUYET DALAT"

      Censure Dalat aout 45
      verso
      Lettre commerciale (services d'électricité) d'Annam pour Sài Gòn affranchie à 15cts, arrivée Sài Gòn 21/8/45, avec Daguin de propagande "Vietnamiens n'écrivez qu'en Vietnamien !" et griffe carrée de censure "KIEM DUYET / DALAT"

    • A Quang Ngai (Sud du Centre-Annam 100 km au Sud de Tourane ) un rectangle rouge avec «K.D.»
    • Censure KD
      Lettre de Quang Ngai 29/9/45 pour Dalat, avec censure Rouge "K.D." (initiales de Kiem Duyet).

    • A Quang Ngai (Sud du Centre-Annam 100 km au Sud de Tourane ) «KIEM (★ et U B ) DUYET » (UB = Uy Ban= bureau),
    • Censure QuangNgai
      Lettre de Quang Ngai 6/10/45 pour Dalat avec censure KIEM (UB ★) DUYET

    • A Quang Nam : « ✰ U.B.T.S. ✰/ QUANG-NAM / KIEM DUYET» dans un rectangle rouge avec étoile,
    •  
      Censure Dalat
      Censure Dalat verso
      Lettre de Fai-Fo 5/8/45 pour Dalat avec transit à Tourane 27/8/45 et censure «✰ U.B.T.S. ✰ / QUANG-NAM / KIEM DUYET»

      Censure de Vinh Dien
      Lettre recommandée de Vinh Dien pour Dalat 8/10/45 affranchie à 45 cts, avec censure «✰ U.B.T.S. ✰ / QUANG-NAM / KIEM DUYET», au verso arrivée Dalat 15/11/45

    • A Tourane (Centre-Annam) : carré de 19 mm avec initiales « K.S. / V.M. » (Censure Viêt-Minh) sur lettre du 2/10/45 et du 22/9/45,
    • Censure Tourane
      Lettre de Tourane pour Dalat du 26/8/45 avec censure "K.S. / V.M."

      Censure KSVM de Tourane
      Lettre de Tourane 22/9/45 pour Xuan Loc ( Est de Saigon) avec au départ censure de Tourane "K.S. / V.M." et au passage à Sài Gòn griffe bilingue "A BAS LES OPPRESSEURS".

    • A Dong-Hoi (Nord du Centre-Annam) cachet rond de 40 mm au centre «KIEM DUYET / QUANG BINH» (Censure de la Province de Quan-Binh) pourtour «VIETNAM CONG HOA TIN DAN-CHU» (République du Vietnam-Comité populaire» (29/4/45).

    • A Nathrang (Sud-Annam) :

      • «KIEM DUYET» dans un cercle dès juin 1945.
      • caractères chinois encadrés d'une inscription circulaire: «Phong kiem duyet khang hoa» (Bureau de censure de la province de Khang-Hoa),


    • A Phnom Penh, les étiquettes du contrôle postal militaire français sont réutilisées par le gouvernement nationaliste ainsi que le cachet de censure "OUVERT / L'AUTORITE MILITAIRE // PAR".

    • Pseudo-daguin apprendre le vietnamien
      verso
      Lettre de Phnom Penh pour ? affranchie à 15 cts au tarif intérieur avec oblitération bleue 10/9/45, pseudo daguin "apprendre le vietnamien c'est le premier pas vers l'indépendance", griffe bilingue "A bas les Oppresseurs" (apposée à Sài Gòn), et étiquette de contrôle postal militaire (récupérée des Français via les Japonais) oblitération mécanique de Sài Gòn au verso 16/9/45

    lettre septembre/octobre 1945 avec censure "A BAS LES OPPRESSEURS".... 80 €
    lettre de août à décembre 1945 autre censure Viêt-Minh à partir de .. 400 €

    Retour en tête de l'encart




    3 SEPTEMBRE 1945 :
    Pillages et assassinats de Français sont perpétués à Hué.
     


    Drapeau SEAC

    LES TROUPES DU COMMONWEALTH EN INDOCHINE



    6 SEPTEMBRE 1945 :
    Premiers débarquements à Sài-Gòn de la 20ème division indienne chargée de désarmer les Japonais au Sud de l'Indochine.

    Les Britanniques qui étaient internés depuis 1940 sont libérés et rapatriés au Royaume-Uni par avion militaire.
    Certains prendront avec eux du courrier des Français, qui restent internés, et le déposeront au BCM français de Londres à leur arrivée.

    Lettre de Saigon transportée par avion militaire britannique
    Lettre datée du 7 septembre 1945 d'un militaire français interné à Sài Gòn avec mention "second maître 1ère classe radio interné N°1472 aux bons soins du Comité Français d'entr'aide de Saigon", oblitérée du B.C.M. de Londres "POSTE AUX ARMEES / (croix de Lorraine) B.C.M.7 (croix de Lorraine)" 31/10/45.
    Une mention manuscrite indique "Reçue le 5 novembre".
    Il indique "qu'une lettre plus longue partira d'ici une semaine par l'intermédiaire d'un interné anglais rapatrié par voie aérienne"

    D'autres cartes transportées en Angleterre par les prisonniers libérés seront mises à la poste britannique sans mention particulière.

    Entier 12 cts vers Toulouse via Londres
    verso
    Entier postal à 12 cts écrit à Saigon le 4/9/45 pour Toulouse et transporté en Angleterre par des prisonniers anglais libérés, oblitéré Bolton / Lancs. 5/10/45

    SEPTEMBRE 1945 :
    Dès leur débarquement, désarmement des troupes japonaises au Sud du 16ème parallèle (70 000 hommes) par les troupes du Commonwealth britannique affectées au South East Asia Command [drapeau ci-dessus]
    Reddition militaire japonaise
    Un timbre extrait d'un bloc-feuillet de Grenade (Y&T Grenada BF N° XXX) montre une cérémonie de reddition des troupes japonaises.
    Les troupes du Commonwealth comprennent initialement la 20ème Division Indienne environ 15 000 hommes et des gurkhas népalais du Général D.D. Gracey qui arrive, lui, à Sài-Gòn le 11 septembre avec 1 400 hommes dont une compagnie du 5ème R.I.C. commandée par le lieutenant-colonel Rivier.
    Elles s'acquittent scrupuleusement de leur mission et exigent de l'état-major nippon qu'il maintienne l'ordre et mette fin aux émeutes qui, avant l'arrivée des britanniques, avaient fait des victimes dans la population française constituée d'environ 60 000 personnes (la plupart avaient été "concentrées" dans les grandes villes lors du coup de force du 9 mars).

    Les militaires japonais peuvent continuer à correspondre avec leur famille sur les anciennes cartes de franchise militaire mais avec une griffe "Service des prisonniers de guerre" et une double censure : japonaise au sein de leur unité, puis britannique.

    POW japonais verso
    Courrier sur carte postale militaire d'un prisonnier de guerre japonais pour Niigata (Japon) avec adresse de retour (dans l'encadré rose) "Armée Expéditionnaire du Sud, Indochine française du Sud, Département de l'Intendance, Quartier général" et griffe noire "Service des prisonniers de guerre" et "puce" de censure rouge japonaise dans le cadre préimprimé et censure violette britannique "RELEASED BY CENSORSHIP".

    Les Britanniques qui se cantonnent essentiellement au triangle Sài-Gòn- Thu Dau Mot - Bien Hoa, puis au Cap Saint Jacques et autour de Phnom-Penh, (zones qui constituent une sorte de sanctuaire pour les bandes rebelles), redonnent aux Français la responsabilité des services essentiels à la vie normale du pays.

    Les Britanniques sont perçus initialement comme les "vainqueurs" des Français (de l'Amiral Decoux) et sont très bien accueillis par les Indochinois qui pensent qu'ils vont les débarrasser du colonialisme français.

    Les troupes indiennes utilisent les F.P.O. 76, 120, 122, 123, et 221. L'aviation britannique utilise le R.A.F.P.O. 8 et 177 à Tan Son Nhut.
    Il a été également signalé un cachet "RAFPOST INDIA /* 177 *" et RAFPOST OFFICE / SOUTH EAST ASIA // 177 / 10 AUG 46 / 177" (Journal of the SICP Sept October 1993 by Mark Isaacs).

    FPO 120
    Lettre en franchise ("Forces mail") d'un Gurkha de la 32ème brigade pour l'Inde britannique oblitérée 30/11/45 par le FPO 120


    FPO 123 verso
    FPO 123
    Lettre d'un Français à Phnom-Penh passée par la poste militaire britannique. Elle est acheminée en franchise. FPO 123 19/10/1945. (O.A.S. = On Active Service)

    Lettre pour un Lieutenant du SEAC qui a déjà quitté Saigon
    verso
    Lettre recommandée en franchise partielle de Grande-Bretagne 6/2/46 adressée à un Lieutenant du SEAC à Sài Gòn, mais les troupes britanniques étant parties, la lettre, après différentes recherches est réexpédiée en Inde. Cachet de passage du FPO 221 de l'antenne SEAC de Sài Gòn 8/3/46. Arrivée New Delhi 13/3/46.


    intérieur de l'aérogramme
    lettre RAFPOST 8
    Aérogramme militaire britannique oblitéré "RAFPOST 8 / S.E.ASIA // 16 OCT 1945"
    [Cliché SICP N°154]

    RAFPOST
    Timbres à date du RAFPOST 177
    (Journal of the SICP Sept October 1993 by Mark Isaacs)
    lettre avec cachet des F.P.O. du Commonwealth en Indochine ...... 400 €

    Une Mission Militaire Française est en Malaisie auprès du South-East Asia Command pour faire la liaison avec l'État-major de Mountbatten.
    Le courrier est oblitéré d'un cachet double cercle à pont 32/26 mm «F.P.O.S.-16 / fleuron » (vu 3/2/46) et porte un cachet violet 38 mm «MISSION MILITAIRE FRANÇAISE AUPRES DU S.E.A.C. // R (ancre) F».

    Lettre mission française SEAC Singapore
    verso
    Lettre en franchise partielle d'un caporal-chef français avec surtaxe aérienne de 50c en timbres de Malaya surchargés "B.M.A. / MALAYA", oblitérée «F.P.O.S.-16 / fleuron » 3/2/46 avec cachet militaire français de franchise «MISSION MILITAIRE FRANÇAISE AUPRES DU S.E.A.C. // R (ancre) F». L'adresse indique "French Mission HQ S.A.C. S.E.A. Singapore SEAC"
    lettre avec cachet de la mission française. ..................... 400 €

    Référence : «Les postes et courriers français en Extrême-Orient» par Jacques Desrousseaux livre4 § 5-B page 280 de la réédition COL.FRA. et les Feuilles Marcophiles No 223 du 4ème trimestre 1980.

    Retour en tête de l'encart




    Drapeau Viêt-minh 5-13 SEPTEMBRE 1945 :
    La V.N.D.C.C.H. décrète la destitution des conseils de notables, base de l'organisation oligarchique des villages et leur remplacement par des «Comités du Peuple» (Uy-Ban Nhan-Dan).

    Griffe du Comité de Mytho
    Cachet administratif du "Comité du Peuple" de Mytho
    Le décret de la V.N.D.C.C.H.supprime le mandarinat et place à la tête de tous les échelons territoriaux (bô, thinh, huyen et xà) des comités populaires responsables devant l'échelon supérieur et désignés par un «conseil d'élus». Ils sont connus sous le sigle UBKC.
    De même sont créés des organisations dites du «Salut National» (Cu'u Quoc) qui embrigadent toute la population en groupements divers avec leur hiérarchie propre.
    L'enseignement de la langue nationale vietnamienne est obligatoire, la journée de travail maximum est de huit heures, un salaire minimum est instauré, les anciens impôts « injustes » sont supprimés. Mais des contributions «volontaires» sont demandés à tous ceux qui le peuvent ! ils sont appelés à apporter leur bijoux pour la défense de la patrie.



    5 SEPTEMBRE 1945 :
    Le croiseur léger «Le Fantasque» est mis en Méditerranée à la disposition des F.N.E.O.. Il arrivera en Indochine le 27 octobre.

    Lettre du Fantasque en route pour l'Indochine
    Lettre en franchise d'un quartier-maître à bord du "Fantasque" et postée à une escale (Ceylan ?) où il passe par la "BRITISH FLEET MAIL / 23" 12/10/45

     


    Drapeau Chinois

    LES TROUPES CHINOISES EN INDOCHINE

    DÉBUT SEPTEMBRE 1945 :
    Pour désarmer 35 000 Japonais au Nord du 17ème parallèle, environ 180 000 Chinois sous les ordres du général Lu Han déferlent sur le Tonkin à partir du 9 septembre.

    Le courrier pour les Japonais "désarmés" ne passe plus :

    Carte postale pour un soldat japonais, refoulée
    Entier carte postale civile à 5 sen envoyé par un père à son fils en Indochine (Unité Tou 4237, 21ème division à Hà Nôi). Un papillon en japonais collé indique "Ne peut-être délivré, retour à l'envoyeur"

    Ce type de courrier étant très rare, il est difficile de savoir s'il s'agissait d'une mesure temporaire ou individuelle (par exemple : décès du destinataire) ou si, contrairement à la zone britannique, les Chinois ont interdit le courrier des prisonniers japonais avec leur famille.

    L'occupation par les Chinois de l'Indochine du Nord donnera lieu à de nombreux incidents et à une véritable razzia. Le Tonkin est dépouillé; les Chinois imposent leur monnaie à un cours forcé. Ils font supporter par la France les frais d'occupation, alors que celle-ci n'était pas partie prenante à Postdam.

    Une cérémonie de prise de fonction a lieu à Hà-Nôi le 12 septembre et les chinois refusent de faire hisser le drapeau français. Le général Alessandri quitte la cérémonie.
    Le très rare courrier connu en provenance des troupes chinoises est :
    • soit affranchi avec timbres chinois et annulé par un cachet rectangulaire 39 x 21 mm divisé en trois sections toutes en chinois en haut «Great Chinese Military Post in Hanoi», au centre la date apposée au tampon et en bas «Military Post Office» .
    • Cachet Chinois de Hanoi

      Bureau Chinois de Hanoi
      Fragment de lettre pour Shanghai avec le cachet rectangulaire de la poste de Hà-Nôi et date au centre apposée au tampon.
      (Coll.F.D.)

    • soit affranchi avec des timbres d'Indochine ou de Chine et oblitéré par un cachet circulaire de la poste militaire chinoise, avec en haut «Military Post», en bas un numéro de secteur postal (sont connus les numéros 144, 801 et 186), et au centre la date en caractères chinois,
    • BPM chinois 144
      Enveloppe philatélique avec oblitération du bureau chinois 144 de Hà Nôi. Du 11/10/1945.
      Cliché Mark Isaacs bulletin SICP Nov. 1980

      Bureau chinois 801
      Bloc de timbres détaché d'une lettre avec oblitération du bureau chinois 801 de Hanoi.
      Cliché Mark Isaacs bulletin SICP Nov. 1980
      lettre Sur lettre ......................................2500 €

    • soit affranchi avec timbres chinois, oblitérés par la poste civile de la VNDCCH et acheminé par la poste militaire chinoise (BPM de transit 423).
    • Lettre pour Shanghai
      Lettre de Hà-Nôi pour Shanghai affranchie à 61 yuan (le tarif était de 60 y) oblitérée par cachet poste civile de la VNDCCH et cachet de transit militaire chinois 423

      carte militaire chinoise
      Lettre pour Nhatrang en Annam sous contrôle Viêt-Minh, affranchie au verso à 60 yuan oblitérés Kunming et avec cachet de transit de la poste militaire chinoise 423 (2/12/45) et cachet transit au verso de Hanoi R.P. 18/2/46. Censure Viêt-Minh "B6" (ancienne puce utilisée par les Français puis les Japonais).
      (Cliché François Chavin Timbroscopie)

    • soit en timbres chinois oblitérés du grand cachet du bureau de poste militaire chinois de Hà-Nôi.

    • Timbres chinois oblitérés du grand cachet de Hanoi
      Oblitération philatélique avec cachet (très rare) de la poste militaire chinoise à Hà Nôi
      timbre avec oblitération identifiable ........à partir de ...... 300€

    Politiquement, les Chinois encouragent les nationalistes, notamment les deux grands partis sinisants qui avaient fui et qui sont revenus avec les troupes du désarmement, le V.N.Q.D.D. avec les troupes du Yunnan et le D.M.H. (Dong Minh Hoy) ainsi que le Phu Quoc avec les troupes cantonnaises, espérant à travers eux étendre leur emprise sur le Tonkin et y établir la tutelle qu'ils y avaient fait peser pendant près de neuf siècles.

    Le V.N.Q.D.D. voudrait remplacer le gouvernement Viêt-Minh à Hà-Nôi qui redoute plus les Chinois que les Français, car son obédience communiste ne peut qu'inspirer méfiance aux Chinois de Tchang Kaï-chek.

    Hô Chi Minh aurait dit : «Mieux vaut flairer un peu la crotte des Français que de manger toute notre vie celle des Chinois». Ce sera la raison principale de ses "concessions" lors de l'accord du 6 mars 1946.

    Le V.N.Q.D.D. et le D.M.H. voudraient reconstituer le Front de Liou Tcheou de 1942. Sur les cartes de géographie distribuées aux nouveaux diplômés de l'Académie militaire de Whampou, la Chine comprend le Tonkin.

    Sur le plan pratique, les Chinois laissent le gouvernement de Hô Chi Minh se charger de l'administration au Nord du 16ème parallèle et le traite comme un "gouvernement de facto".

    Jean Sainteny essaie de contrôler la monnaie et d'éviter la spoliation des biens français, mais il est, en fait, relégué à un rôle purement diplomatique.

    La dernière division chinoise quittera le Tonkin le 18 septembre 1946.


    Courrier en provenance de Chine retourné à l'envoyeur par le service postal du Viêt-Minh.

    Lettre chinoise de Kunming pour Hanoi retournée par la VNDCCH
    verso
    Lettre en provenance du Service de Sécurité, Quartier Général du Corps Spécial de Renseignements 2ème section de Kunming, à remettre aux bons soins d'une pharmacie 116 rue du chanvre à Hà-Nôi, affranchie à 60 yuan oblitérés Kunming 4/9/46, avec cachet d'arrivée de la poste militaire chinoise à Hà-Nôi 12/9/46 et transmise pour acheminement à la poste civile de la VNDCCH qui la retourne à l'envoyeur ("destinataire inconnu" en français et vietnamien au verso).


    Référence : Mark Isaacs, "The Chinese Army in Vietnam", bulletin de la SICP X-8 novembre 1980 et «Les postes et courriers français en Extrême-Orient» par Jacques Desrousseaux livre 4 § 5-A page 279 de la réédition COL.FRA. .

    Retour en tête de l'encart




    Drapeau USA DÉBUT SEPTEMBRE 1945 :
    Une mission militaire américaine arrive à Hà-Nôi en même temps que les forces chinoises. Elle soutient ouvertement Hô Chi Minh contre les Français.

    Le courrier de la mission militaire américaine au Tonkin passe d'abord par l'A.P.O. 879 (jusqu'à à octobre 1945) puis l'A.P.O. 1160 (d'octobre 1945 à décembre 1945) situés à Chungking où se trouve une forte mission militaire américaine auprès du général Tchang Kaï-Chek. Elle utilise le cachet standard «U.S. ARMY POSTAL SERVICE / A.P.O. // 879» ou 1160.
    L'A.P.O. 627 (à Kunming de septembre 1942 à décembre 1945) a aussi parfois été utilisé.
    Les enveloppes étant soumises à la censure, il est vraisemblable qu'il n'existe pas de pli faisant explicitement référence à la mission américaine au Tonkin.

    APO 879 1944
    Entier postal aérogramme américain en franchise partielle (6 cts au lieu de 8 cts) oblitéré de l'A.P.O. 879 en octobre 1944 envoyé par un "correspondant de guerre".

    APO 879
    Lettre affranchie en franchise partielle (6 cts au lieu de 8 cts) pour New-York, oblitérée de l'A.P.O. 879 en décembre 1945.

    Il a été également rencontré un entier postal à 6 cts avec une griffe en négatif "INDO-CHINA" et un cachet US NAVY 16/11/45. On ne sait s'il s'agit d'une griffe officielle ou d'une fantaisie.


    US NAVY Indochina




    Le chapître chronologique suivant est : ›››››››››

    Face à Face : VNDCCH - Armée Française (septembre 1945 - mars 1946)




    Retour en tête de page


    Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"







     

    Bibliographie Historique
    Biblio historique

    "L'Indochine à l'heure japonaise" par J. Legrand, février 1963

    "A la barre de l'Indochine, histoire de mon Gouvernement Général (1940-1945)" par l'amiral Jean Decoux, Plon, 1949

    "La France en Indochine de Catroux à Sainteny" par Jean-Michel Pedrazzani, Arthaud, 1972

    "L'Amiral Jean Decoux 1884-1963, Le dernier Gouverneur Général de l'Indochine de 1940 à 1945" par Jacques Decoux (son petit-neveu), Paris, 2009

    "De Gaulle et l'Indochine, 1940-1946" ouvrage collectif par l'Institut Charles de Gaulle, Plon, 1981

    "Deux actes du drame indochinois : Hanoi : juin 1940, Dien Bien Phu Mars-Mai 1954" Général Catroux, Plon, 1959

    "Histoire du Viêt-Nam de 1940 à 1952" par Philippe Devillers, éditions du Seuil, 1952.

    "L'Indochine en guerre 1940/45" par Christophe Dutrone et Etienne Le Baube, hors-série numéro 3 de la revue Batailles , 2005.

    "L'Indochine 1945/1946 Le rendez-vous raté" par Christophe Dutrone , hors-série numéro 1 de la revue Batailles, 2004.

    "The Vietnamese War, Revolution and Social Change in the Mekong Delta 1930-1975 " volumes 1 and 2, by David W. P. Elliott, an East gate Book, 2003.

    "Communist Indochina" by R.B. Smith, Rootledge, 2009.

     

    BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

    Bibliographie Philatélique

    OUVRAGES GÉNÉRAUX


    "YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

    "MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

    "MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

    "MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

    "Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

    "Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

    "La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

    "Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

    "Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

    "The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site : http://en.wikibooks.org/wiki/International_Postage_Meter_Stamp_Catalog

    "La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

    "Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

    "World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

    "Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

    "Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

    "Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

    "Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

    "Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

    "Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

    "Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

    "History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

    "Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

    Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

    Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..

    Site internet "Philatélie Française" http://www.philateliefrancaise.fr

    OUVRAGES ET ARTICLES SPÉCIFIQUES :

    "Les postes et courriers français en Extrême-Orient" par Jacques Desrousseaux, original déposé au Musée de la Poste à Paris. Il a été également imprimé par le groupement philatélique français "COL.FRA.".

    "Courrier entre la France et l'Extrême Orient pendant la dernière guerre (période 1939-41) " par Jacques Desrousseaux, Feuilles Marcophiles No 211, 212, 216 et 221.

    "Histoire Postale et Militaire Des Forces Aériennes Françaises en Indochine" par René Goin, brochure éditée par le Cercle de Philatélie "Zéphir Demanet" à Hastière (Belgique) vers 1990.

    "The Society of Indochina Philatelists (S.I.C.P.)" has published in its quaterly bulletin a lot of information related to the various aspects of the philately in French Indochina. website : http://www.sicp-online.org/index.htm

    La société Imnahastamp a publié sur son site   http://www.imnahastamps.com/vietminh/   un certain nombre de plis illustrant cette période.

    "Postal and Airmail Rates in France and Colonies 1920-1945" by Robert E. Picirilli, published by the France and Colonies Philatelic Society (GB) 2011

    "Geographic locations of U.S. APOs 1941-1978" compiled and edited by James Shatter du War Cover Club octobre 1979

     

    Retour en tête de page


    Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"