LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


 

L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+ 

 

Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"





Accès à la chronologie des autres années : Août-1939 Juil-1940 1940 (Juil-Déc) 1941 1942 1943 1944/Mar.45



Encarts thématiques : La Poste militaire Japonaise Historique des relations postales avec la métropole
1940-1945 Le courrier intérieur 1939-1940 courrier avec la métropole 1940-1942 communications avec la zone occupée 1940-1942 communications avec la zone " non occupée " 1942-45 communications après novembre 1942 1940-1945 Le courrier international





Drapeau Viet-Minh DÉBUT 1944 :
La plupart des bases révolutionnaires du Viêt-Minh sont détruites par la police française.
Le Viêt-Minh entreprend néanmoins de reconstruire son réseau pas à pas.

1944 :
Le parti nationaliste Dong Minh Hoï étend ses opérations à toutes les zones rurales au Nord de l'Indochine.



EN 1943-1944,
Le gouvernement de Vichy, devant la difficulté des liaisons postales, crée un système de messages familiaux par radio et télégraphe entre les Français d'Indochine et leur famille en métropole. Chaque famille a droit à un bref message trimestriel.

[voir encart "communications après l'invasion de la zone non-occupée" (fin 1942- début 1945)]




Quelques cartes entier postal parties de France à partir d'avril 1943 arrivent en Indochine en janvier / avril 1944.
Dans le sens Indochine vers métropole, des cartes entier postal EF Baie d'Along à 12 cents partiront en janvier et en avril 1944 et passeront par l'Afrique du Nord puis Alger Marseille. Elles arriveront en métropole en avril/ juin 1945.



DÉBUT JANVIER 1944 :
Roosevelt déclare «qu'aucune troupe française quelle qu'elle soit ne sera utilisée dans les opérations en Indochine».

6 JANVIER 1944 :
Décès de Madame Decoux dans un accident de voiture lorsqu'elle se rendait à la Résidence de Bảo Đại.

25 JANVIER 1944 :
Dans un mémorandum à la Grande-Bretagne, Roosevelt déclare que «l'Indochine ne devrait pas redevenir française mais qu'elle devrait être administrée par un Conseil de Tutelle» sous l'égide des Nations Unies.

Drapeau CFLN Dès février 1944, la Résistance en Indochine est organisée dans la mouvance du Comité de la Libération Nationale d'Alger et un Délégué Général, le général Mordant, Commandant Supérieur au Tonkin jusqu'en juillet 1944, coiffe secrètement tous les services civils et militaires. Il prendra le titre de Délégué Général - clandestin - du Gouvernement Provisoire en septembre 1944.


FÉVRIER 1944 :
Création par l'Amiral Decoux du Comité de Direction des riz et maïs.




LE «RICHELIEU»
EN LUTTE CONTRE LES JAPONAIS
(avril-septembre 1944)

Drapeau Français FÉVRIER 1944 :
Le général de Gaulle décide qu'un Corps Expéditionnaire de 15 000 hommes sera acheminé vers l'Indochine. Le général Blaizot est chargé d'en assurer les préparatifs.

Le « Richelieu » après avoir été incorporé dans la Home Fleet britannique du 20 novembre 1943 à mars 1944, reçoit l'ordre de rejoindre l'Eastern Fleet. Il arrive à Ceylan le 10 avril 1944 et en repartira le 10 septembre pour un carénage en Afrique du Nord. Il y retournera le 15 mars 1945.
On ne sait s'il a continué à utiliser son cachet d'agence postale «BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU ancre » lors de son affectation en Extrême-orient. La dernière date connue d'utilisation du timbre-à-date est le 31/3 lors de son voyage vers Ceylan.

Richelieu devant Alger 1944
Aérogramme britannique pour les USA utilisé par un quartier-maître à bord du Richelieu en route pour l'Eastern Fleet et de passage à Alger. Oblitération «BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU ancre» 31/3/44, censure d'Alger TA 316 et cachet de transit Lisbonne 9/5/44



JANVIER-SEPTEMBRE 1944 :
Reprise par les Marines américains des îles Marshall, des îles Mariannes et des îles Carolines.

AVRIL 1944 :
Quatre pétroliers japonais transportant également des civils en provenance des Indes néerlandaises, sont détruits à leur arrivée au Cap-Saint-Jacques par des avions américains. C'est le premier acte de guerre en Cochinchine.

20 MARS 1944 :
Pierre Pucheu, ancien Ministre de l'Intérieur du Maréchal Pétain est condamné à mort et exécuté à Hussein-Dey en Algérie.
Les Français d'Indochine favorables à l'idéologie pétainiste commencent à réfléchir à leur engagement.

Drapeau Viet-Minh 25-28 MARS 1944 :
Un deuxième congrès des mouvements vietnamiens se tient à Lieu Tcheou en Chine méridionale sous l'égide du maréchal Chang Fa-kwei.
Sous la pression chinoise, un Gouvernement Provisoire Républicain du Viêt-Nam, présidé par un vieillard Truong Boi Cong, regroupant les nationalistes et les communistes, est créé. Les Chinois lui accordent une grande publicité. Il affirme sa volonté commune d'indépendance totale et d'élimination complète de la France du sol indochinois, grâce à l'appui de la Chine.
Sous la pression des Chinois, qui ont pris ombrage de sa nouvelle puissance, Hô Chi Minh est le seul représentant du Viêt-Minh ramené à la portion congrue.
Le but des Chinois est d'évincer les Français et de créer un état vietnamien vassal en remplacement. Les services français auront connaissance d'une carte d'état-major chinoise englobant le Tonkin avec un drapeau chinois sur Hà Nôi.




AVRIL 1944 :
Dernières cartes postales partant d'Indochine et arrivant en métropole avant la fin de la guerre en Europe.

Dernière carte
Carte postale à 12 cts Baie d'Along, légende EF, partie de TUYEN QUANG le 19/4/44 et distribuée en métropole le 29/5/45, avec censure britannique et transit Hà Nôi 22/4/44



9 MAI 1944 :
Le gouverneur François de Langlade est nommé chef de la Direction Générale des Services Secrets (D.G.E.R.) en Extrême-Orient.

19 MAI 1944 :
Un avis officiel paru en métropole spécifie la suppression de tout courrier avec l'Indochine à partir du 19 mai 1944 .

Arrêt relations avec l'Indochine



JUIN 1944 :
Offensive japonaise dans le sud-ouest chinois.




LES NON-ÉMIS «OEUVRES COLONIALES»

Pétain Oeuvres Coloniales
26 JUIN 1944 :
Vente à Paris des timbres avec l'effigie du maréchal Pétain "en coin" avec surcharge "OEUVRES COLONIALES" et nouvelles valeurs et/ou surtaxes.
Des projets de timbres avec légende "OEUVRES COLONIALES" à l'effigie de Doudart de Lagree, du Commandant Rivière, d'Alexandre de Rhodes, de Paul Bert, de Yersin, de de la Grandière .... avaient été préparés en métropole mais resteront à l'état de projet. Des épreuves ont été réalisées en noir et certaines également en couleurs.

Essai Alexandre de Rhodes Essai couleur
Père Alexandre de Rhodes idem épreuve en couleurs
Essai Paul Bert Non-émis Doudart de Lagree
Paul Bert Capitaine Doudart de Lagree
Essai Commandant Rivière Essai Yersin
Commandant Rivière Yersin
Essai de la Grandère Essai Courbet
Amiral de la Grandière Amiral Courbet



30 JUIN 1944 :
L'Amiral Decoux accepte la démission du général Mordant atteint par la limite d'âge. C'est le général Aymé qui est nommé «génésuper» [GENÉral commandant SUPÉRieur] en Indochine le 23 juillet.
Le même jour, Philippe Henriot est exécuté par des Résistants à Paris. Les partisans du Maréchal Pétain en Indochine commencent à prendre peur. 

JUILLET 1944:
Le gouverneur François de Langlade, officier de liaison des services français de Chine auprès des services britanniques des Indes, est parachuté en Indochine pour y rencontrer le général Mordant, «génésuper» en Indochine et qui a pris contact avec les autorités d'Alger dès l'automne 1943. Ce dernier s'oppose à une rencontre de Langlade - Decoux, malgré les instructions formelles du général de Gaulle.

Drapeau CFLN JUILLET 1944 :
La préparation de l'entrée en guerre de l'Indochine est confiée à un «Comité d'Action pour la Libération de l'Indochine», présidé par René Pléven, Commissaire aux Colonies. Ce comité dispose :
  • du détachement des Indes, de la Section de Liaison Française d'Extrême-Orient à Calcutta (S.F.L.E.O.),

  • de la base de Kunming de la S.L.F.E.O., appelée «Mission 5» qui avait des antennes le long de la frontière avec le Tonkin,

  • et en Indochine du Bureau de Statistiques Militaires qui assure les liaisons avec l'extérieur.


14 JUILLET 1944 :
L'Amiral Decoux déclare qu'en raison du "Deuil de la Patrie" (le débarquement en Normandie), les festivités du 14 juillet sont supprimées.

JUILLET 1944 :
De Gaulle à Washington
Le général De Gaulle est reçu à Washington par le président Roosevelt qui promet que les États-Unis n'insisteront pas pour que l'Indochine soit placée sous la tutelle de l'O.N.U.. Le général Marshall se prononce, avec vigueur, en faveur du rétablissement de l'Empire français dans l'intérêt de la stabilité de l'Asie Orientale.
Ce voyage est rappelé par un timbre de Ajman, dépendance de Manama, (Michel Manama No 330).
De retour en Europe, De Gaulle insiste auprès des Britanniques pour qu'ils permettent aux Forces Françaises Libres de jouer un rôle en Asie du Sud-Est.
C'est dans cette perspective, que le bâtiment de ligne «Richelieu» est parti rejoindre la flotte britannique d'Extrême-Orient et le général Mountbatten appuie l'offre du général de Gaulle d'envoyer le général R.C. Blaizot en poste auprès de son quartier général dans le sud-est asiatique (South East Asia Command).

5 AOÛT 1944 :
Un «Service d'Action Subversive en Indochine» est créé et rattaché à la Force 136, unité britannique destinée à agir dans les territoires occupés par les Japonais. Ce service est confié au lieutenant-colonel Boucher de Crève-Coeur.
Pour plus de détails sur les services de renseignements français en Extrême Orient à cette époque on pourra se reporter à l'excellent document figurant à l'adresse :
http://laguerreenindochine.forumactif.org/t2004-la-force-136-et-l-indochine



AOÛT 1944 :
Des unités stationnées en Algérie se préparent à constituer les «Forces Expéditionnaires Françaises d'Extrême-Orient».
Des éléments précurseurs sont déjà installés aux Indes. Il s'agit de détachements ou missions provisoirement installés à Calcutta, Chandernagor, Meerut (New-Delhi) et Kandy (Ceylan) et placés sous les ordres du général Blaizot. Ils constituent moins d'un millier d'hommes. S'y ajouteront à partir du printemps 1945 les 5 000 hommes rescapés d'Indochine et commandés par le général Alessandri (voir à cette date).

18 AOÛT 1944 :
Dernier Conseil des Ministres du gouvernement de Vichy à Paris. Le gouvernement Laval s'installe à Belfort.

loi secrète de Pierre Laval
suite
20 AOÛT 1944:
L'Amiral Decoux promulgue la loi secrète de Pierre Laval de février 1943 qui lui permet de continuer à gouverner l'Indochine au nom des intérêts permanents de la France.
La mise en application de cette loi maintient la fiction d'un gouvernement ami face aux Japonais après août 1944.

25 AOÛT 1944 :
Arrivée du Général de Gaulle et d'une partie du Gouvernement Provisoire à Paris.

30 AOÛT 1944 :
La Légion des Combattants et des Volontaires de la révolution Nationale est pratiquement dissoute et sa presse ne paraît plus. Les grandes affiches de propagande vantant la Révolution Nationale en Indochine sont enlevées.

31 AOÛT 1944 :
Message au G.P.R.F. de l'Amiral Decoux, avec Roland de Margerie consul de France en Chine et Henri Cosme, ambassadeur de France à Tokyo, conseillant une politique prudente à l'égard du Japon et le maintien de l'Indochine à l'écart des combats.





TIMBRES SANS "EF" NI "RF"

AOÛT 1944 :
L'Amiral Decoux ordonne la suppression de la légende "État Français" et du monogramme "E.F." sur les timbres-poste d'Indochine imprimés localement.

Les timbres suivants seront émis à la suite de cette décision :
  • 10/12/44 15cts A. Yersin (Y&T Indochine No 287),
  • 20/12/44 15cts + 60cts Villes Martyres (Y&T Indochine No 292), Il existe une variété de case avec une frontière horizontale avec la Chine (voir à décembre 1944).
  • 20/12/44 40 cts + 1 pi Villes Martyres (Y&T Indochine No 293),
  • 10/1/45 1 pi. A. Yersin (Y&T Indochine No 291),
  • 10/1/45 5 cts P. de la Grandière brun (Y&T Indochine No 264).

Yersin 15c sans RF La Grandière 5 cents sans RF Yersin 1$ sans RF
Orléans 15c sans RF Orléans 40c sans RF



SEPTEMBRE 1944 :
L'arrivée des Japonais dans le Kwang-si oblige Hô Chi Minh à franchir la frontière et à transporter son Quartier Général à Dinh Ca près de Thaï Nguyen (Nord-Ouest de Hà Nội).

10 SEPTEMBRE 1944 :
Le Gouvernement Provisoire à Paris nomme secrètement le général Mordant, qui vient officiellement de prendre sa retraite, «Délégué Général du Gouvernement Provisoire en Indochine». Il est remplacé au poste de «génésuper» en Indochine par le général Aymé. Le général Blaizot est nommé Délégué Militaire et le gouverneur François de Langlade, Délégué Politique.
L'Amiral Decoux reçoit l'Instruction de rester en place et crée un Conseil de l'Indochine comprenant notamment le général Mordant comme vice-président. Il ne sera informé que plus tard de la fonction réelle du général Mordant.
La bataille politique des gaullistes envers le gouvernement général pétainiste se déroule en parallèle avec la bataille militaire pour la Libération de l'Indochine.

ÉTÉ 1944 :
L'amiral Decoux crée un «Haut Conseil de l'Indochine» qui fonctionne à Dalat avec un petit nombre de représentants français auxquels viennent plus tard se joindre des Indochinois.

SEPTEMBRE 1944 :
Conférence anglo-américaine «Octogone» à Québec.
Churchill estime que toute interférence concernant la souveraineté française en Indochine mettrait en cause par voie de conséquence l'avenir de toutes les autres possessions coloniales d'Extrême-Orient qui avaient été occupées par le Japon. Mais Roosevelt reste toujours opposé à une présence importante des forces françaises, alors finalement le sujet n'est pas abordé.
Cette non-décision encourage l'O.S.S. et l'envoyé spécial américain Patrick Hurley, à appuyer les tentatives d'indépendance vietnamienne de Hô Chi Minh pendant près d'un an après que le département d'État ait opté officiellement en faveur du retour de l'autorité française en Indochine.

 


3 OCTOBRE 1944 :
Modification des tarifs postaux et des échelons de poids en Indochine.
Les tarifs postaux en Indochine pour les premiers échelons sont modifiés : 15 cts pour la lettre pour la France, et 12 cts pour la carte postale.

Tarif octobre 1944
tarif octobre 1944 (2)


Les tarifs pour l'étranger et la taxe de recommandation sont inchangés.



4 OCTOBRE 1944 :
Ordonnance de l'amiral Decoux sur l'internement administratif des individus dangereux pour la défense nationale ou la sécurité publique.

18 OCTOBRE 1944 :
Début de l'attaque américaine sur les Philippines.




LA MISSION MILITAIRE FRANÇAISE AUPRÈS DU S.E.A.C.

drapeau du SEAC france libre 26 OCTOBRE 1944 :
Le Général Blaizot arrive à Ceylan et s'installe à Kandy pour y diriger la Mission Militaire Française auprès du South East Asia Command (S.E.A.C.) de Lord Mountbatten. Il est également Commandant désigné des Forces Expéditionnaires Françaises en Extrême-Orient (F.E.F.E.O.).
Le courrier de la Mission est très rare.

Lettre d'un officier français du SEAC
Lettre d'un officier français auprès du S.E.A.C. datée de Kandy (Ceylan) décembre 1944, avec oblitération britannique du F.P.O. 161 et censure française bilingue "CENSORED BY", cachet administratif français :" Forces Expéditionnaires Françaises en Extrême-Orient / Cabinet du Général // LE CHEF / DU CABINET" et censure britannique .

Lettre de la mission française auprès du SEAC
verso
Lettre d'un médecin Lt Colonel français de la French Military Mission au Headquarter du SEAC, pour Tananarive, affranchie à 50c, oblitérée du FPO 161 britannique de Ceylan, censure triangulaire "Field Censor /406" et censure française bilingue "CENSORED BY" sur cachet administratif français :" Forces Expéditionnaires Françaises en Extrême-Orient / Cabinet du Général // LE CHEF / DU CABINET". Transit cachet britannique APO 53 de Diego Suarez 22/4/45, cachet civil malgache de Diego Suarez 23/4/45, et arrivée Tananarive 25/4/45.

Censure de Calcutta
Lettre en franchise, avec correspondance, avec adresse "Mission Militaire Française auprès du SEAC" SP 85679 et "Calcutta le 21/10/45", oblitérée "POSTE AUX ARMEES / *  * " 24/10/45 avec croix de Lorraine et au verso censure bilingue 85 x 9 mm "OUVERT PAR L'AUTORITE MILITAIRE FRANCAISE / PASSED BY FRENCH / MILITARY CENSORR" (sic).
lettre à partir de ......................................200 €


En cette année 1944 et début 1945, le CFLN est représenté en Extrême-Orient par :
  • La Mission militaire Française et le Service de Renseignement d'Extrême-Orient (MMF/SR-EO) à Kunming
  • La Section de Liaison Française d'Extrême-Orient (SLFEO) auprès de la Mission 136 britannique à Calcutta
  • Les Forces Expéditionnaires Françaises d'Extrême Orient auprès de la Mission Militaire Française auprès du South East-Asia Command (FEFEO / MMF / SEAC) à Kandy
  • La French Indochina Country Section (FICS) à Delhi.

"L'Indochine en guerre 1940/45" par Christophe Dutrone et Etienne Le Baube, hors-série numéro 3 de la revue Batailles , 2005, page 63.






L'ARMÉE FRANÇAISE DANS LES COMPTOIRS DE L'INDE

Drapeau Etablissements Français Inde
Le Traité de Vienne qui a suivi l'abdication de Napoléon 1er et qui avait redonné les Établissements Français dans l'Inde à la France, avait stipulé qu'il ne pourrait y avoir d'armée dans ces comptoirs. Seule une force de police était autorisée.
La guerre dans le Sud-Est asiatique a interrompu cette convention et des troupes françaises se sont installées dans les comptoirs et notamment à Chandernagor et à Pondichéry en préparation de l'intervention en Indochine.
Cette convention sera remise en service après la guerre, ce qui explique que la cession des comptoirs à l'Inde indépendante s'est faite par de longues tractations politiques et non par la force comme dans l'Indochine voisine.

Les lettres militaires des Comptoirs de l'Inde sont très rares.

Troupes de Pondichery
verso
Lettre de Pondichéry pour Bordeaux via Alger, affranchie à 1 R 2 fa et 6 ca, oblitérés 9/2/45 avec cachet administratif militaire "INDE FRANCAISE / COMMANDANT DES TROUPES // (ancre)" censure française "GOUVERNEMENT DE L'INDE FRANCAISE // SERVICE / DE LA / CENSURE" et censure de l'Inde britannique "DHD/5" sur bande "P.C. 90"



Drapeau Viet-Minh OCTOBRE 1944 :
Hô Chi Minh transfère son quartier général à Thai Nguyên (150 km au Nord d'Hà Nôi).



25 OCTOBRE 1944 :
Conférence de presse du Général de Gaulle : «La politique française consiste à mener chacun de ces peuples à un développement qui lui permette de s'administrer et plus tard de se gouverner lui même».

11 NOVEMBRE 1944 :
Prise de Kweilin (Chine du sud) par les Japonais. La route maritime vers le Sud-est étant coupée par les Américains, les Japonais veulent s'assurer une route terrestre Pékin - Sài-Gòn.
Il ne reste à ce moment là en Indochine que 8 000 Japonais contre 30 000 hommes de l'armée française.

NOVEMBRE 1944 :
Les représentants nippons en Indochine, d'une certaine importance, sont tous remplacés.
L'Indochine nippone passe sous le contrôle des militaires.

19 NOVEMBRE 1944:
L'amiral Decoux, est informé par le gouverneur François de Langlade, délégué en Indochine du Comité d'action en Extrême-Orient et parachuté clandestinement au Tonkin, de la nomination du général Mordant par le G.P.R.F..
Avec l'accord de Paris, il le nomme officiellement «Inspecteur Général des forces de terre, de mer et de l'air» pour le cas où des opérations actives viendraient à se déclencher.
L'amiral Decoux reçoit l'ordre de rester en fonction et de « donner le change».
Il crée également le 6 décembre un «Conseil de l'Indochine», comprenant 6 membres (militaires, diplomates, politiques, affaires et finances). qui remplace le «Haut Conseil de l'Indochine» de l'été 1944 et comprenant notamment le général Mordant comme vice-président et le général Aymé, commandant Supérieur en Indochine (mais recevant ses ordres du G.P.R.F.) afin d'établir une certaine unité de vues. L'amiral en est officiellement le Président mais les décisions sont prises en fait par les membres nommés sur accord du G.P.R.F..

DÉCEMBRE 1944 :
Les portraits du maréchal Pétain sont tous enlevés des lieux publics en Indochine.

DÉCEMBRE 1944 :
Un Corps Léger Français d'Intervention s'embarque de métropole pour les Indes.

20 DÉCEMBRE 1944 :
Émission de deux timbres consacrés à la cathédrale d'Orléans  (Y&T Indochine Nos 292/93) dont l'Indochine est devenue la "marraine" après les destructions de mai-juin 1940. Ils seront les derniers timbres émis sous l'administration de l'amiral Decoux et ne portent ni "EF" ni "RF".
Il existe une variété sur le 15c avec frontière horizontale entre la Chine et le Tonkin. Les feuilles d'impression étaient constituées de 2 panneaux de 50 timbres, côte à côte, chacun des panneaux ayant dix lignes de 5 timbres. La variété se trouve sur le dixième timbre de la feuille d'impression (soit le cinquième de la demi-feuille de droite).
Une erreur similiaire a été repérée à temps sur le 40 cts et a été retirée des feuilles avant la vente.

Variété frontière horizontale variété Frontière normale
Variété frontière horizontale entre la Chine et le Tonkin. variété de case normal
FDC Orleans
Enveloppe premier jour d'émission des timbres "villes martyres" oblitérée "HANOI-A / TONKIN" 20-12-44

ATTENTION Il existe de fausses enveloppes "premier jour" avec le cachet circulaire "HANOI-B / TONKIN" qui n'était plus en service depuis 1943 et qui s'est retrouvé dans des mains malhonnêtes qui l'ont utilisé pour de nombreux faux ultérieurement .... notamment des "premiers jours".







Drapeau Viet-Minh

CRÉATION DE
« LA BRIGADE DE PROPAGANDE ARMÉE POUR LA LIBÉRATION DU VIETNAM »

22 DÉCEMBRE 1944 :
50ème anniversaire
Dès Octobre 1944, Hô Chi Minh charge Vo Nguyên Giap de former une «Brigade de Propagande Armée pour la Libération du Vietnam» (Tuyen Tryen), devant insister plus sur l'aspect politique que sur l'aspect militaire.
35ème anniversaire
De nombreuses opérations ont alors lieu dans les zones Nord du Tonkin afin de faire basculer les populations.
La première compagnie composée de 34 hommes sera constituée le 22 décembre 1944 à Dinh Ca et attaquera son premier objectif, des postes français à Phy Kat près de Cao Bang, à la veille de Noël. Cette date est considérée comme la date de naissance officielle de l'armée du Viêt-Minh.
La Brigade sera composée ultérieurement d'environ 5 000 hommes et prendra le nom de "Brigade 209".

La création de la Brigade de Propagande Armée est commémorée par des timbres :
    15ème anniversaire
  • du Viêt-Nam Nord (Y&T VNN Nos 179 et 400/402),

    20ème anniversaire

  • et de la République Socialiste du Viêt-Nam (Y&T RSV Nos 207/208, 550A/550G, BF 17A, FM 5/6, FM 16).

  • Bloc anniversaire

DÉBUT 1945 :
Hô Chi Minh et les siens, installés à Thai Nguyên organisent la sédition de la garnison autochtone qui fait tâche d'huile sur les provinces avoisinantes comme Cao Bang, Lan Son et Bac-Kan.
Les autorités françaises décident d'intervenir et d'envoyer un bataillon de Tirailleurs Tonkinois à partir du ....12 mars.



Fin 1944 :
Le général Pechkoff est accrédité Ambassadeur (du G.P.R.F.) auprès du maréchal Tchang Kaï-chek.

1944-1945 :
Entre 1944 et 1945 la «Grande Famine» fait 2 millions de morts imputés aux Japonais et aux Français.

Elle est due notamment au transport du riz vers le Laos afin de constituer des réserves pour les Japonais luttant en Birmanie. Les convois de riz du Sud vers le Nord sont aussi de plus en plus souvent bombardés par les forces alliées et n'arrivent plus au Tonkin.
De plus, en Cochinchine on plante du jute à la place du riz pour participer à l'effort de guerre japonais.

Fin 1944, l'Armée Française en Indochine comprend seulement 54 000 hommes dont 12 000 Européens, elle est très sous-équipée et n'a que pour cinq jours de munitions.
Fin 1944 les Japonais renforcent leur présence militaire et présentent de nouvelles exigences que l'Amiral Decoux refuse. Les Japonais créent alors de plus en plus d'incidents de rue.
Les Japonais s'inquiètent des menées du G.P.R.F. en Indochine. Des agents gaullistes agissent, les autorités nommées par l'ancien gouvernement pétainiste gardent contact avec Paris. Ils craignent l'organisation par la France d'une véritable résistance anti-nipponne.



DÉBUT 1945 :
Conférence de Hot Springs, tenue au niveau des experts et à laquelle la France participe.
Les USA maintienne leur idée de la mise sous tutelle et d'une Commission Internationale sur l'Indochine.
François de Langlade, gaulliste haut placé de la D.G.E.R. (Direction Générale des Études et de la Recherche [de renseignements]) est autorisé par les Britanniques à installer un quartier général à Calcutta. Il coordonne la formation et l'infiltration d'agents en Indochine.

1er janvier 1945 :
Le service des Postes, Télégraphes, Téléphones et les Services radioélectriques de l'Indochine comprennent 377 bureaux répartis dans toute l'Indochine.



JANVIER 1945 :
L'Amiral Decoux prescrit de revenir sur tous les papiers administratifs à la mention «République Française». Des timbres avec les lettres "R.F." sont commandés. Ils ne seront livrés qu'après le coup de force japonais du 9 mars.



Retour de Mc-Arthur aux Philippines
JANVIER 1945 :
Reprise des Philippines par le Général McArthur.
L'Indochine devient essentielle pour les Japonais dans leurs communications avec les possessions méridionales (États Malais, Indes Néerlandaises, Birmanie).

Un timbre extrait d'un bloc-feuillet de Grenade (Y&T Grenada BF N° XXX) a pour légende "MacArthur returns to the Philippines.

Marshall : retour aux Phillipnes

La même légende est utilisée sur un timbre des îles Marshall (Y&T Marshall No 540).

11-13 JANVIER 1945 :
Plus de 40 navires japonais sont détruits au large de l'Indochine ainsi que de nombreux stockages de carburant à terre. Les Japonais mettent en cause l'action des réseaux de résistance gaullistes tolérés jusqu'alors.
Les effectifs japonais en Indochine passent de 35 000 à 60 000 hommes.

Bombardement de Hà Nội et de Sài Gòn par les Américains qui opèrent depuis la 3ème escadre américaine restée au large, interprété par les Japonais comme un prélude à un débarquement.
Un service de compensation des Dommages de Guerre sera créé en novembre 1946 (voir à cette date).

DÉBUT FÉVRIER 1945 :
L'amiral Decoux reçoit l'ordre du G.P.R.F. de déclarer la neutralité de l'Indochine dans le cas d'un débarquement américain sur les côtes de l'Indochine. Il n'en informe pas les Japonais.

FÉVRIER 1945 :
Hô Chi Minh rencontre des représentants des U.S.A. à Kunming et offre ses services à l'O.S.S. en échange d'un appui matériel.
Il signe avec les services spéciaux américains un accord pour la fourniture d'armes via l'O.S.S. pour la lutte anti-japonaise.

4-11 FÉVRIER 1945 :
A la Conférence de Yalta, il est décidé que l'U.R.S.S. rentrera en guerre contre le Japon 3 mois après la défaite de l'Allemagne.

FÉVRIER 1945 :
L'imminence d'une attaque japonaise fait se re-déployer les forces françaises dans les montagnes et entraîne la construction d'ouvrages défensifs qui attirent l'attention des Japonais.

19 FÉVRIER-26 MARS 1945 :
Bataille et victoire américaine sur l'île japonaise d'Iwo Jima.

Iwo Jima



Plusieurs timbres commémorent cette bataille (Y&T Marshall No 551, USA No 481).

Iwo Jima timbre US


FÉVRIER 1945 :
Dernières lettres de métropole arrivées en Indochine avant le coup de force japonais. Il y eut un petit nombre de plis arrivés par la voie Sibérie-Japon (courrier posté en Suisse généralement).



23 FÉVRIER 1945 :
Prise de Manille par McArthur.

Comité de l'Indochine
Comité de l'Indochine

28 FÉVRIER 1945 :
Création à Paris du «Comité de l'Indochine», présidé par le Général de Gaulle et qui comprend les ministres concernés, le chef d'État-major, le directeur des services spéciaux et le directeur des affaires politiques au Ministère des Colonies (Henri Laurentie). Les travaux du Comité sont préparés par le secrétariat dirigé par le gouverneur de Langlade. Ces deux derniers seront les principaux inspirateurs de la politique française en Indochine.
Lettre philatélique avec les timbres disponibles avant le coup de force japonais
verso
Lettre recommandée philatélique avec les principaux timbres disponibles à la poste trois jours avant le coup de force japonais, (oblitérée Saigon 6/3 et arrivée THUDUC 7/3/45).


Le chapître chronologique suivant est : ›››››››››

Du coup de force japonais du 9 mars à la capitulation du 15 août 1945



Retour en tête de page


Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"



 



Bibliographie Historique
Biblio historique

"L'Indochine à l'heure japonaise" par J. Legrand, février 1963

"A la barre de l'Indochine, histoire de mon Gouvernement Général (1940-1945)" par l'amiral Jean Decoux, Plon, 1949

"La France en Indochine de Catroux à Sainteny" par Jean-Michel Pedrazzani, Arthaud, 1972

"L'Amiral Jean Decoux 1884-1963, Le dernier Gouverneur Général de l'Indochine de 1940 à 1945" par Jacques Decoux (son petit-neveu), Paris, 2009

"De Gaulle et l'Indochine, 1940-1946" ouvrage collectif par l'Institut Charles de Gaulle, Plon, 1981

"Deux actes du drame indochinois : Hanoi : juin 1940, Dien Bien Phu Mars-Mai 1954" Général Catroux, Plon, 1959

"Histoire du Viêt-Nam de 1940 à 1952" par Philippe Devillers, éditions du Seuil, 1952.

"L'Indochine en guerre 1940/45" par Christophe Dutrone et Etienne Le Baube, hors-série numéro 3 de la revue Batailles , 2005.

"L'Indochine 1945/1946 Le rendez-vous raté" par Christophe Dutrone , hors-série numéro 1 de la revue Batailles, 2004.

"The Vietnamese War, Revolution and Social Change in the Mekong Delta 1930-1975 " volumes 1 and 2, by David W. P. Elliott, an East gate Book, 2003.

"Communist Indochina" by R.B. Smith, Rootledge, 2009.

BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

Bibliographie Philatélique

OUVRAGES GÉNÉRAUX


"YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

"MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

"MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

"MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

"Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

"Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

"La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

"Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

"Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

"The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site : http://en.wikibooks.org/wiki/International_Postage_Meter_Stamp_Catalog

"La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

"Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

"World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

"Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

"Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

"Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

"Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

"Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

"Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

"Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

"History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

"Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..

Site internet "Philatélie Française" http://www.philateliefrancaise.fr

 

OUVRAGES ET ARTICLES SPÉCIFIQUES :

"Les postes et courriers français en Extrême-Orient" par Jacques Desrousseaux, original déposé au Musée de la Poste à Paris. Il a été également imprimé par le groupement philatélique français "COL.FRA.".

"Courrier entre la France et l'Extrême Orient pendant la dernière guerre (période 1939-41) " par Jacques Desrousseaux, Feuilles Marcophiles No 211, 212, 216 et 221.

"Histoire Postale et Militaire Des Forces Aériennes Françaises en Indochine" par René Goin, brochure éditée par le Cercle de Philatélie "Zéphir Demanet" à Hastière (Belgique) vers 1990.

"The Society of Indochina Philatelists (S.I.C.P.)" has published in its quaterly bulletin a lot of information related to the various aspects of the philately in French Indochina. website : http://www.sicp-online.org/index.htm

La société Imnahastamp a publié sur son site   http://www.imnahastamps.com/vietminh/   un certain nombre de plis illustrant cette période.

"Postal and Airmail Rates in France and Colonies 1920-1945" by Robert E. Picirilli, published by the France and Colonies Philatelic Society (GB) 2011

"Geographic locations of U.S. APOs 1941-1978" compiled and edited by James Shatter du War Cover Club octobre 1979

 

Retour en tête de page


Retour au sommaire de "L'Indochine Française dans la Tourmente 1939-1955+"