LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La France en Guerre aux côtés des Alliés  

Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  





PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

La Guerre aux côtés des Alliés
(de juin 1940 au débarquement)

Courrier français aux États-Unis








LE COURRIER DES AUTORITÉS FRANÇAISES
AUX ÉTAT-UNIS

Jusqu'en novembre 1942, la France était représentée officiellement aux États-Unis par un ambassadeur du maréchal Pétain, car Roosevelt considérait que le maréchal avait été désigné par une assemblée démocratiquement élue, contrairement au général de Gaulle qui s'était auto proclamé "chef de la France Libre".
Ce n'est qu'à la suite du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord en novembre 1942 que le maréchal décida de rompre les relations diplomatiques avec les États-Unis et l'Ambassadeur de France à Washington, Gaston Henry-Haye, et ses collaborateurs furent assignés à résidence dans un hôtel de luxe à Hershey (Pennsylvanie) pendant environ un an puis à "Three Hills estate" à Warm Springs, Virginia, car ils ne pouvaient rentrer en France, les liaisons étant interrompues par la guerre.

En 1941, le premier représentant du général de Gaulle aux États-Unis, le commandant de Sieyès, ne pouvant suffire à la tâche, Adrien Tixier sera chargé par le général de Gaulle, en novembre 1941, de représenter la « France Libre » aux USA.

DÉCEMBRE 1942 :
A la suite du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord et du ralliement de l'Algérie, du Maroc et de l'AOF aux Alliés, création de la Mission Militaire Française aux États-Unis avec des bureaux à Washington et à New-York. La direction en est confiée au général Antoine Béthouart. Elle doit notamment assurer la coordination des fournitures militaires à l'Armée d'Afrique qui vient de rejoindre les Alliés.

Mission navale aux Etats-Unis
Lettre locale à entête "MISSION MILITAIRE FRANCAISE / AUX ÉTATS-UNIS / 591, FIFTH AVENUE, / NEW-YORK, N.Y." 17/3/43
http://prisonniers-de-guerre.fr/la-mission-navale-militaire-francaise-aux-etats-unis/ mission-militaire/#main

Lettre de la Mission Militaire Française aux USA pour Cuba
Lettre pour Cuba de la Mission Militaire Française à Washington 16/3/43

Cachet mission militaire Française aux USA
Carte FM Marine Nationale utilisée aux USA
Carte Postale de Franchise Militaire officielle de la Marine Nationale expédiée par un sous-officier de la "MISSION MILITAIRE FRANCAISE / AUX ETATS-UNIS" pour la Seine-et-Oise. La carte passe par Casablanca où elle est oblitérée "POSTES AUX ARMEES / ★" 15/11/44 avant d'arriver en France.

Délégation CFLN à new-York
Lettre locale de la délégation du CFLN aux États-Unis à Washington pour un Français à New-York, affranchie à 3 cents et oblitérée Washington 21/4/44

Free French aux USA
verso
Lettre de la France Libre à New-York avec griffe "FREE FRENCH DELEGATION / IN U.S.A. / 626 FIFTH AVE., NEW-YORK" affranchie en timbres US à 14¢, oblitérée 27/9/43 pour le Cameroun . Censure du cameroun à l'arrivée

Centre Naval de New York
Lettre à entête "HAUT COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE AUX ETATS UNIS / 65, BROADWAY / NEW YORK" et cachet de franchise "MARINE NATIONALE / CENTRE NAVAL DE NEW YORK", date manuscrite "2 mai" (probablement 1945)

Il n'y a pas de "Poste aux Armées" ou de "Poste Navale" françaises aux USA jusqu'en septembre 1944, le courrier "secret" passe par la poste privée américaine !!

Message codé d'Alger vers washington via Western Union
Télégramme codé du Gouvernement Français à Alger pour la Mission Militaire Française à Washington 10/7/43

L'approvisionnement de certaines colonies dépend des fournitures US et des services français s'occupant essentiellement de l'approvisionnement des colonies sont également installés à New-York.

Lettre de la French supply Mission à New York pour le Cameroun
Lettre de la French Colonial Supply Mission avec affranchissement mécanique Meter NO 80254 8/2/44, censure US au départ et censure du Cameroun commission A à l'arrivée

Les bureaux français à New-York centralisent les activités des différentes représentations françaises dans les Amérique.

Délégation du GPRF à Cuba
Lettre de la délégation du GPRF à La Havane (équivalent d'une ambassade) pour le Trésorier payeur général du GPRF à New-York, réexpédiée à Broadway,avec cachet administratif déesse assise et censure US. Oblitération HAVANA 2/6/45





LE COURRIER DES MARINS FRANÇAIS
AUX ÉTATS-UNIS

FÉVRIER 1943 :
Après le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord et le ralliement de l'Algérie, du Maroc et de l'A.O.F. aux Alliés, un certain nombre de navires français qui étaient en Afrique du Nord ou en A.O.F. sont envoyés aux USA pour modernisation.

14 JUILLET 1943 :
Ralliement des Antilles françaises au CFLN.
Les navires français qui y étaient immobilisés depuis 1940 peuvent être envoyés aux États-Unis pour modernisation.
Ce sera le cas du porte-avions Béarn transformé en "transport d'aviation" et qui quittera les USA en mars 1945 pour l'Angleterre avec de nombreux avions à bord.

Le courrier des marins français les accompagnant est oblitéré dans un premier temps par la poste américaine. Bien que les adresses de retour portent parfois la mention "Poste Navale française", il n'y aura pas d'antenne postale navale aux États-Unis avant septembre 1944.

Le courrier des marins français porte :
  •   soit une oblitération mécanique civile américaine,

  • carte postale du sous-marin Casabianca
    Entier carte postale avec affranchissement complémentaire, d'un marin du sous-marin Casabianca à Philadelphie de mai 1944 à mars 1945 pour Thonon-les-Bains, oblitération civile américaine "Philadelphia" 17/10/44, censure américaine. L'adresse de l'expéditeur précise le rattachement à la Poste Navale Française aux USA qui vient d'être créée.

  •  soit un timbre à date anonyme type killer avec mention "U.S. NAVY", apposé à l'encre noire,

  • carte postale du DE Sénégalais avec censure française
    Entier carte postale américain avec complément d'affranchissement pour faire 3¢, expédié par un marin du torpilleur Sénégalais, avec censure française "CENSORED / FRENCH NAVY // D.E. SENEGALAIS " 18/9/44 puis censure américaine "US CENSORSHIP // EXAMINED" avec oblitération killer "US / NAVY" 19/9/44, réexpédiée à son arrivée en France.

    Entier carte postale de Washington
    Entier carte postale américain avec complément d'affranchissement pour faire 3¢, expédié par un marin de la Mission Navale Française à Washington, avec censure française au départ matérialisée par un cachet "MARINE NATIONALE / SERVICE A LA MER // (ancre" et signature censure américaine "US CENSORSHIP // EXAMINED" avec oblitération killer "US / NAVY 12/9/44.

    Lettre du Bearn aux USA
    Lettre pour la France en provenance d'un Enseigne de Vaisseau du porte-avion Béarn en cours de transformation aux USA, affranchie à 5¢, oblitération de l'US NAVY 23/12/44 et griffe "PORTE-AVIONS "BEARN" / LE VAGUEMESTRE et censure US.

  •  soit un timbre à date anonyme type killer avec mention "U.S. NAVY", apposé à l'encre rouge,

  • Oblitération killer US NAVY Rouge
    Lettre en franchise d'un officier de la marine marchande de la Mission Militaire Française aux Etats-Unis à New-York, avec l'oblitération Killer "U.S. / NAVY" 10/7/45 en rouge et un cachet de franchise français "INSCRIPTION MARITIME / NEW YORK // (ancre)"

    Jacques Mériaux a émis l'hypothèse que ce killer "US NAVY" était apposé par le bureau du courrier français. Dans la mesure où le courrier était ensuite acheminé par l'US NAVY et censurée par les États-Unis, on ne voit pas l'intérêt d'une telle disposition.

  •   soit une oblitération mécanique anonyme avec mention "U.S. NAVY" et 6 lignes ondulées, apposé à l'encre noire,

  • Oblitération mécanique de l'US NAVY
    verso
    Lettre de la Mission Navale Française aux États-Unis pour Paris avec griffe de franchise "POSTE NAVALE FRANCAISE / (NEW YORK)" et oblitération mécanique muette "US NAVY" 28/11/44

    A partir de septembre 1944 un bureau de vaguemestre de la Poste Navale française situé à Norfolk est mis en service.

    Le Directeur de la Poste Navale demanda, le 1er juin 1944, au Chef d'état-major de la Marine la création d'un Bureau Naval à New-York.
    Il ne fut jamais ouvert.
    Un bureau de vaguemestre fonctionna au sein de la Mission Navale française aux États-Unis (M.N.E.U.) à New-York, de septembre 1944 à décembre 1945, pour le service postal de la Marine à New-York et du Centre administratif de Norfolk.
    Il servit de relais pour les liaisons postales entre l'Afrique du Nord et Fort-de-France.
    Il assura aussi vraisemblablement le transit du courrier de Saint-Pierre et Miquelon et peut être de Nouméa.
    Le courrier est oblitéré, à partir de juillet 1945 (première date vue), par un timbre à date avec killer avec mention "MARINE NATIONALE / POSTE NAVALE", apposé à l'encre rouge violacé. La date est abrégée du français (AOU et pas AUG). Il se rencontre sur des plis venant de New-York ou comme marque de transit sur du courrier provenant de Norfolk et déjà porteur du timbre à date d'origine "U.S. NAVY".

    Les quelques plis signalés sont en majorité en franchise. Un exemplaire a été signalé affranchi en timbres français (recommandation).

    Source : "Histoire de la Poste Navale" par Jacques Mérizux, éditions Bertrand Sinais 1998 tome II page 517/18.

    Poste navale New-York
    verso
    Lettre d'un membre de la Mission Marine Française à New-York pour Marseille, oblitérée "MARINE NATIONALE / POSTE NAVALE" type killer 22/8/45

    Lettre du fezzan pour la Mission marine Marchande aux USA
    Lettre pour un destinataire faisant partie de la Mission Marine Marchande aux USA expédiée du Fezzan (cachet caractéristique avec un "+" en bas) 31/7/45, transit Fort-de France 27/8 au verso, censure de la Martinique au verso, transit bureau "MARINE NATIONALE / POSTE NAVALE" qui indique que le destinataire se trouve à bord du "Samuel de Champlain" (Liberty ship lancé le 10 janvier 1943).

    Lettre administrative recommandée affranchie et oblitérée de New-York
    Lettre recommandée de service affranchie à 6F en timbres Arc de Triomphe, avec oblitération killer "MARINE NATIONALE / POSTE NAVALE" 28/12/45, griffe "POSTE NAVALE FRANCAISE / NEW-YORK" et "OFFICIAL BUSINESS"

    Il a été vu également un pli posté à bord d'un des navires français en cours de modernisation affranchi avec un timbre américain oblitéré par un timbre à date de l'agence postale de bord de la marine française. Cette pratique était interdite.
    Le "Richelieu" a également "produit" ce genre de mouton à cinq pattes mais la plupart du temps pour des raisons mercantiles.


    Croiseur montcalm à Philadelphie
    Lettre en provenance du "Croiseur Montcalm" qui se trouve aux USA du 18 février au 11 août 1943, pour Philadelphie affranchie à 2c avec un timbre américain, oblitéré par l'agence du bord du Croiseur Montcalm 10/3/43

    Lorsque le destinataire est inconnu ou injoignable le bureau français utilise une marque de retour à l'envoyeur au type américain "doigt" mais en français et une griffe "INCONNU / MISSION NAVALE FRANCAISE NEW-YORK".

    Doigt de retour à l'envoyeur en français
    Doigt de retour à l'envoyeur en français
    verso
    Entier américain de poste aérienne en franchise partielle avec petite surcharge "RF" de Casablanca pour un quartier-maître à Norfolk, oblitéré au départ cachet muet POSTE NAVALE 12/1/45, censure française du Maroc "YA". Acheminé par la poste navale US mais le destinataire n'est pas retrouvé malgré les recherches du Bureau Américain de Recherches ("DIRECTORY SERVICE GIVEN"), le pli est transmis à poste navale française qui appose son cachet "INCONNU / MISSION NAVALE FRANCAISE / New York" et son cachet spécial de type américain mais en français "RETOUR A L'ENVOYEUR".

source :  http://poste-aux-armees.blogspot.fr/2011/01/le-bureau-naval-de-new-york.html

Le courrier des marins français en Afrique à destination des USA bénéficiait à partir de fin 1943 de la franchise aérienne partielle de 6¢ au lieu de 8¢ comme les marins américains.
Dans le sens USA vers les marins français il semble que cela n'ait pas été le cas.

Lettre taxée US vers un marin français
verso
Lettre par avion de New-York pour un marin du croiseur "Le Terrible" aux bons soins de la Mission Navale Française à Washington affranchie à 6¢ 19/4/44, taxée "Postage Due 2 cents" car les marins français n'ont pas la franchise partielle, transit par le General Postmaster New-York (flamme rouge GPNY) et transmission à l'US Navy 2/5/44.
"Le Terrible" était aux USA de fin février à mai 1943. Il a rejoint l'Afrique du Nord et les opérations dans l'Atlantique en juillet 1943.

Surcharge du Richelieu

Note : des timbres de métropole, d'Algérie, de Mauritanie, d'AOF .... ont été surchargés "PAR AVION / BATIMENT DE LIGNE / ancre RICHELIEU ancre" à bord de ce navire, lorsqu'il était en cours de modernisation à New-York.
Cette opération a été faite par des personnes qui n'avaient aucune autorité pour le faire, et dans un but purement financier. Elle ne correspondait à aucun besoin postal.
Le fait que certaines lettres ou cartes revêtues de ces vignettes aient circulé par complaisance, ne leur confère aucune légitimité.
La délégation du CFLN à Washington publiera en janvier 1944 un communiqué dénonçant la fraude et annonçant l'arrestation des fraudeurs.
Communiqué officiel
Timbres surchargés Richelieu

Pour plus de détails voir :
http://1f50bersier.free.fr/richelieu.html
"Timbres Magazine" «La vraie histoire des surchargés du "Richelieu"» par Yves Maxime Danan, Mai 2012


Des pilotes de l'aéronavale française sont également envoyés en formation aux USA.

Aéronavale française aux USA
verso
Lettre en franchise pour Paris d'un élève pilote de l'aéronavale en formation aux USA, oblitérée de l'US Navy 12/3/45, avec griffe verte "French Aeronavale I. Gr. / c/o Fleet P.O. / NY-USA" et "POSTE NAVALE - FREE". Au verso transit civil à New-York GPNY (= General Postmaster New-York).








LE COURRIER DES PILOTES FRANÇAIS EN FORMATION AUX ÉTATS-UNIS

1ER FÉVRIER 1943 :
Après le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord et le ralliement de l'Algérie, du Maroc et de l'A.O.F. aux Alliés, il est décidé de créer le CFPNA (Centre de Formation du Personnel Navigant en Amérique).

1ER JUIN 1943 :
Départ du premier contingent de 120 hommes de Casablanca pour les USA.
4084 hommes seront formés jusqu'au 31 mai 1946.

source : http://patrice.laverdet.pagesperso-orange.fr/html/cfpna_index.htm

Il y a un vaguemestre français à Washington qui dessert le personnel du CFPNA mais pas de bureau de "poste aux armées". Le courrier transite par le centre de Casablanca qui gère ces personnels. C'est là qu'il reçoit, en principe, l'oblitération "POSTES AUX ARMEES / ★".

Au fur et à mesure des événements de la guerre en Afrique et en Europe, l'adresse de rattachement politique varie de "Comité de la Défense Nationale Alger", à "État-major général de l'Air, Bureau des Écoles, Alger" puis enfin "Ministère de l'Air Paris".

Une adresse porte l'indication " Aspirant xxxx / CFPNA / SP 402". Il s'agit du numéro de secteur postal de Casablanca par où transite tout le courrier de et pour le CFPNA.

  •  1ère période : adresse "Comité de la Défense Nationale Alger"

  • CFPNA
    Lettre d'un sergent pilote du CFPNA avec censure US et adresse de retour via le Comité de Défense Nationale à Alger.

    lettre avec censure française du CFPNA
    verso
    Lettre personnelle d'un cadet au CFPNA pour un sous-lieutenant du Génie de l'Air à Casablanca avec cachet de vaguemestre "C.F.P.N.A. / Washington, D.C. // Le Vaguemestre", bande de censure française jaune (très rare) apposée au départ et censure US. La lettre est réexpédiée plusieurs fois.

  •   2ème période adresse "CFPNA, État-major général de l'Air, bureau des écoles Alger".


  • Lettre censurée CFPNA
    verso
    Lettre personnelle d'un caporal-chef pilote au CFPNA pour Alger avec cachet de vaguemestre "C.F.P.N.A. / Washington, D.C. // Le Vaguemestre", bande de censure française jaune (très rare) apposée au départ et censure US (scotch).

    Lettre du CFPNA avec petite censure US
    Lettre d'un militaire du CFPNA avec cachet de vaguemestre "C.F.P.N.A. / Washington, D.C. // Le Vaguemestre" et cachet postal "POSTES AUX ARMEES / * " 3/ ?/45 et censure US

  •  3ème période "Ministère de l'Air 26 bd Victor Paris.


  • Lettre du CFPNA pour Blois
    Lettre d'un cadet au CFPNA oblitérée "POSTES AUX ARMEES / * " 3/5/45 avec cachet de vaguemestre "C.F.P.N.A. / Washington, D.C. // Le Vaguemestre" et censure US (L'oblitération est apposé au transit à Casablanca).

    lettre du CFPNA avec censure américaine
    Lettre d'un lieutenant au CFPNA sans oblitération avec cachet de vaguemestre "C.F.P.N.A. / Washington, D.C. // Le Vaguemestre" et censure US

    Les plis adressés à des pilotes en formation aux États-Unis sont nettement plus rares :

    Griffe INCONNU AUX USA
    verso
    Lettre de Paris pour un aspirant (lieutenant) à Casablanca en attente de départ pour le CFPNA. La lettre part du SP 402 de Casablanca pour les USA, mais le lieutenant ne s'y trouve pas. La lettre reçoit la griffe "INCONNU aux USA" du vaguemestre français de Washington. Elle retourne au "Bureau des Écoles" d'Alger (qui gère les officiers envoyés au CFPNA) et est retournée en France où l'expéditeur a déménagé..

    verso
    Lettre pour le CFPNA
    Lettre probablement d'un soldat Nord-Africain en métropole, oblitérée "POSTES AUX ARMEES ★ " 7 ? 45 pour un sergent pilote du CFPNA.
    La lettre étant adressée à "Washington" sans préciser s'il s'agit de l'état de Washington au Nord Ouest des USA ou de la ville de Washington dans le District (fédéral) de Columbia, passe par un service postal à New-York qui rajoute à la main "DC" (District of Columbia) et appose son cachet violet "DEFICIENCY /IN / ADDRESS / SUPPLIED / BY / N.Y.P.O.- I.S."






    LE COURRIER POUR LES
    "MARRAINES DE GUERRE"
    AMÉRICAINES

    drapeau USdrapeau français

    14 NOVEMBRE 1943 :
    Depuis le début de 1943, de nombreux navires français ont séjourné aux USA afin d'être "modernisés" ("Le Fantasque", "Le Terrible", le "Georges Leygues" et le "Richelieu" notamment). Leurs équipages ont noué de nombreuses relations amicales avec les autochtones.
    A la suite de leur retour en Afrique Française le trafic postal entre l'Afrique française et l'Amérique du Nord augmente considérablement ("courrier des marraines de guerre", nom qui leur a été donné du fait que la plupart des lettres sont adressées à des Miss ou Mrs..). Cela conduit à un accord entre les postes navales américaines et françaises concernant le courrier des Français destiné aux USA et au Canada (Instruction 40/EGM/Trans du 14/11/43).

    Note : Cette instruction concernant la poste navale n'a pas été retrouvée, mais une circulaire du 8 janvier 1943 prévoyait déjà que toutes les forces alliées bénéficieraient du tarif à 6¢/14g pour l'envoi de courrier par avion de l'Afrique du Nord vers les États-Unis et le Canada. Ce tarif était aligné depuis le 24 décembre 1941 sur le tarif aérien intérieur des USA.

    Note sur l'utilisation des timbres américains par les Français et Britanniques
    Circulaire citée par Jacques Mériaux dans sa thèse de doctorat parue aux éditions Bertrand Sinais, 1998

    Le courrier par avion des militaires français bénéficie désormais comme celui des soldats américains du tarif spécial de 3F (6¢) jusqu'à 14g (1/2 ounce).
    A partir de novembre 1943, les timbres américains sont vendus dans les bureaux de la Poste Navale française et les plis doivent être déposés dans un bureau naval français qui transmet le pli au bureau centralisateur de Casablanca-Naval qui appose en haut à gauche son cachet muet "POSTE NAVALE" et censure le pli, puis la lettre est transférée au "Fleet Mail Office" de la Marine américaine où le timbre US est oblitéré par un cachet muet killer "US / NAVY". En pratique le timbre US est souvent oblitéré (aussi ou uniquement) du cachet de poste navale française.

    Les compléments d'affranchissement de surtaxe aérienne au delà de 14 g ou de taxe de recommandation sont apposés au moyen de timbres locaux (algériens, marocains..).

    Les lettres recommandées sont oblitérées d'un cachet à numéro de bureau naval ou de la poste navale français.

    Les lettres sont, en plus de la censure, soumises souvent au "retard systématique" (pour éviter que des "nouvelles fraîches" tombent aux mains de l'ennemi) et mettent de 3 à 6 semaines pour arriver à destination. Il n'y a généralement pas de cachet d'arrivée, sauf pour les très rares recommandés ou lettre par exprès..

    lettre du Montcalm en franchise partielle sans surcharge
    Petite enveloppe contenant une carte de voeux d'un marin à bord du Montcalm, au tarif spécial aérien de 6¢ oblitérée POSTE NAVALE 27/12/43, censure française (une des premières dates vues)

    Franchise aérienne partielle janvier 44
    Lettre en provenance du croiseur Gloire pour les USA, avec censure d'AOF, censure américaine et cachet d'arrivée 25/1/44.

    Lettre en franchise partielle pour le Canada
    Lettre d'un marin à bord du croiseur Gloire pour une religieuse au Canada au tarif spécial aérien pour le Canada, affranchie à 6¢ sans surcharge et oblitération 15/1/44, double censure française et américaine.


    Entier US sans surcharge passé par la Poste navale
    Entier postal US en franchise partielle d'un maitre cannonier à bord du "Terrible" sans surcharge, oblitéré POSTE NAVALE 6/1/44, avec censure d'Alger TA 317

    courrier marraines de guerre 13-1-44
    Lettre d'un marin à bord du Georges Leygues (qui était aux USA de juin à septembre 1943), affranchie au tarif spécial aérien à 6¢ sans surcharge avec censure d'Afrique Française, oblitération "POSTE NAVALE" 13/1/44. Le mot "Occidentale" du cachet de censure a été lui-même censuré à la main !


    Courrier marraine de guerre 29 1 44
    Lettre d'un marin "unité marine poste navale", affranchie au tarif spécial aérien à 6¢ sans surcharge avec censure d'Afrique Française, oblitération "POSTE NAVALE" 29/1/44. Le mot "Occidentale" du cachet de censure a été lui-même censuré en griffant le cachet!
    Lettre affranchie avec timbres USA, SANS surcharge RF et ayant voyagé ..............................................450 €

    Note : Le 26 mars 1944, le tarif aérien intérieur aux USA passe de 6¢ à 8¢. Le tarif spécial aérien pour les USA ou le Canada des soldats et marins américains en campagne aurait dû, d'après le décret du 24 décembre 1941, passer lui aussi à 8¢.
    Mais en mars 1944, on est en pleine guerre en Europe (Campagne d'Italie, Monte-Cassino..) et dans le Pacifique (reconquête des îles Marshall, des îles Mariannes, Tarawa..) qu'il parait innopportun d'augmenter le tarif de 33% pour les militaires dont le moral dépend beaucoup du courrier avec la famille. Le tarif est donc maintenu à 6¢. Les marins alliés bénéficient alors de ce tarif "réduit".

    La quasi totalité du courrier connu affranchi au tarif spécial aérien de 6¢ pour les USA est oblitéré de la Poste Navale française, néanmoins il a été signalé également un pli oblitéré non pas de la Poste Navale mais du Bureau Central Militaire "A" d'Alger.

    6cts USA oblitéré BCMA
    verso
    Lettre pour les USA "Via Clipper" affranchie au tarif spécial aérien réduit de 6¢ (au lieu de 8¢) oblitérée du BCMA d'Alger 17/5/44, avec double censure TA 318 d'Alger et censure gaulliste triangulaire.

    Le courrier portant le timbre américain comme surtaxe aérienne a été très recherché mais tout aussi rare est le courrier de marins français pour les USA voyageant par voie de surface. Le courrier des alliés non-américains pour les USA était acheminé par la poste militaire américaine comme le courrier des soldats et marins américains.

    Lettre du Terrible pour New-york voie de surface
    Lettre pour les USA d'un marin du "Terrible" en franchise totale par voie de surface, remise à un navire britannique qui la censure à bord 16/3 (il devait accoster sans doute avant le Terrible) avant de la transmettre à la poste française qui l'oblitère "POSTE NAVALE" 22/3/44. [malgré la mention via air mail le pli sera acheminé par bateau]

    Les quelques plis connus portent tous la mention "Afrique Française" dans l'adresse. On ne sait si cette mention était obligatoire ou s'il s'agit d'une coïncidence.
    A partir de mai 1944, de nouvelles dispositions sont prises avec notamment la surcharge RF apposée sur les timbres américains.

    Voir à cette date

    Retour en tête de l'encart



    Retour en tête de page  











    drapeau USdrapeau français

    LE COURRIER POUR LES
    "MARRAINES DE GUERRE"
    AMÉRICAINES

    Les Surcharges "RF"

    8 MAI 1944 - fin AOÛT 1945:

    Les timbres américains utilisés par les marins français sur leur courrier à destination des USA et du Canada, sont surchargés au moyen d'une griffe "R.F." afin que le courrier des Français soit bien différencié du courrier des militaires américains, notamment pour les censeurs. La griffe est apposée par le bureau naval français, après le dépôt des plis. Bien que cela soit contraire au règlement, certains timbres auraient été surchargés d'avance. Il en aurait été de même de certains carnets hors d'Algérie.

    Une note de service datée du 22 juin 1944 précise que ces timbres américains pourront être oblitérés par un cachet "POSTE NAVALE" sur le lieu de dépôt (et non plus à Casablanca-Naval uniquement).

    On remarquera que désormais beaucoup de plis sont censurés par les services américains, alors que dans la phase précédente (sans les surcharges RF), la censure française suffisait.

    Il y a quatre surcharges faites en Algérie :
    • ALGER I (mis en service le 23 juin 1944)
    • ALGER II
    • ORAN
    • BÔNE

    • Surcharge Alger type I Surcharge Alger type II
      Alger type 1 Alger type 2
      Surcharge d'Oran surcharge de Bône
      Oran Bône

      Alerte Comme indiqué ci-dessus, ces surcharges n'auraient dû être apposées que sur les timbres déjà collés sur les enveloppes. Les timbres neufs sont donc, au mieux, de complaisance, et, étant très faciles à imiter, il existe énormément de fausses surcharges.
    6 cts US surcharge type 1
    Lettre d'un marin à bord du croiseur "Le Terrible", déposée au bureau naval d'Alger qui appose sa surcharge (type Alger I) sur le timbre, l'oblitère le 23/9/44 et le transmet à Casablanca- Naval où il est censuré (censure YA du Maroc)).


    Surcharge RF d'Oran
    Lettre recommandée d'Oran, avec cachet RF débordant sur la lettre (les timbres n'étaient donc pas surchargés en feuille), avec cachet à numéro du bureau naval No 83 comme toutes les lettres recommandées, affranchissement complémentaire de recommandation (et superfétatoire) en timbres algériens, avec censure française d'Algérie TB..., censure canadienne DB/5 au verso, cachet des douanes postales de Montréal "en franchise de droit" en haut à droite, cachet de transit US Navy, New York, Ottawa et arrivée à Montréal.

    Entier US surcharge de Oran
    verso
    Entier postal US avec surcharge RF d'Oran expédié par un quartier-maître du remorqueur "Cotentin" basé à Oran et destiné à la Nouvelle-Orléans. 11/9/44, Retour à l'Envoyeur, car le destinataire n'a pu être trouvé. Censure française de Casablanca "YA". Le courrier est passé par l'US Navy (cachet au verso), puis par la poste civile à New-York ( GPNY en rouge) et retour en Algérie via la "Poste navale Afrique Française".

    Ultérieurement, le courrier des marins français pour les USA bénéficiant de la surtaxe réduite et déposé en méditerranée septentrionale (Toulon, Marseille..) passera parfois par l'Algérie avant d'être mis dans le circuit postal américain.

    6cts US surcharge Alger II
    Lettre d'un marin à bord du Montcalm (au large de Vintimille à cette époque), affranchie à 6¢ pour les USA, avec surcharge RF de Toulon, oblitérée poste navale 25/1/45, censure française d'Alger "ALX" et censure américaine "A-E / ★" au verso

    Les plis arrivant à Montréal sont, pour la plupart, revêtus d'un cachet de douane "En Franchise de droits".

    Douanes Canada
    cachet de la douane du Canada reconstitué

    Ceux arrivant aux USA portent souvent une empreinte d'oblitération mécanique sans date avec les lettres GPNY (General Postmaster New York). Il semble qu'il s'agisse d'une marque indiquant le transfert entre la poste militaire et la poste civile.

    Flamme arrivée New-York

    En dehors de l'Algérie, il y a eu de nombreuses surcharges locales (voir catalogues).

    Pour plus de détails on se référera à "The Potato R.F." de Lewis E. Bussay (the American Philatelist 8 juillet 1988) et "R.F. Overprints 1944/45 on air mail stamps and stationary" de Henry Goodkind.

    Retour en tête de page  





    Retour en tête de page  



    PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

    La Guerre aux côtés des Alliés
    (de juin 1940 au débarquement)

    Courrier français aux États-Unis



    Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  




    >