LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La France en Guerre aux côtés des Alliés  

Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  




PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

La Guerre aux côtés des Alliés
(de juin 1940 au débarquement)

Janvier - juin 1943




En plus de la chronologie le présent chapitre,consacré à la période «  janvier à juin 1943 », comprend les encarts suivants :








Janvier à juin 1943

(avant les débarquements en Europe (Sicile et Italie)





Le Monde en guerre 1943
Bloc feuillet US montrant les principales opérations militaires en 1943 tant en Europe que dans le Pacifique
CLIQUER SUR LE BLOC POUR AGRANDIR


Drapeau France Libre

8 JANVIER 1943 :
Le général britannique Platt remet ses pouvoirs à Madagascar au général Legentilhomme, représentant de la France Libre.



Drapeau gouvernement de Nankin 9 JANVIER 1943 :
Déclaration de guerre aux Alliés par le gouvernement chinois pro-japonais de Nankin.
Plusieurs timbres de 1944 et 1945 de la région dite des cinq provinces rappellent cet événement (Michel Occupation Japonaise 2ème Guerre Mondiale Nos 349/350 et 367/368 Y&T Nos 92/93 et 110/113 Occupation Japonaise).

surcharge 1er anniversaire 1er anniversaire de la déclaration de guerre
Surcharge du premier anniversaire 

surcharge du 2ème anniversaire surcharge du 2ème anniversaire
Surcharge du deuxième anniversaire (rouge ou noire)




Drapeau France Libre
12 JANVIER 1943 :
Le Parti Communiste Français se rallie à la France Combattante.

JANVIER 1943 :
L'Amiral Thierry d'Argenlieu est nommé Commandant des Forces Navales Françaises Libres.





LA CONFÉRENCE DE CASABLANCA

14 JANVIER 1943 :
Conférence de Casablanca, à l'hôtel Anfa, entre Roosevelt et Churchill.
Roosevelt lance l'idée d'une "reddition inconditionnelle de l'Axe" seule chance de voir régner la Paix dans le monde pendant des générations.

Roosevelt et Giraud
Roosevelt et Giraud....pour la photo

Le général Giraud représente seul les intérêts français jusqu'à ce que de Gaulle y assiste sur la demande expresse de Churchill.

De Gaulle et Giraud à Casablanca
La réconciliation de façade devant Roosevelt et Churchill

Plusieurs timbres et blocs rappellent cette conférence :

Conférence de Casablanca Conférence de casablanca
Série de Gaulle de Fujeira sur Lettre recommandée
Timbre de Fujeira consacré à la Conférence de Casablanca sur lettre recommandée FDC avec toute la série de Gaulle de 1970. Ces timbres sont rares sur lettre ayant voyagé.
Conférence de Casablanca Conférence de Casablanca
Conférence de Casablanca
Conférence de Casablanca timbre de manama

Fujeira timbre doré Timbre Fujeira sur lettre officielle
Verso
Timbre doré représentant la conférence à quatre Le même timbre sur lettre de l'Office des Postes de Fujeira pour San Francisco. Ce genre de timbre est très rare ayant voyagé.

Rappel : les illustrations ne sont pas à l'échelle, les unes par rapport aux autres.

Dès novembre 1942, des contacts sont établis avec les autorités militaires américaines pour réarmer et moderniser les armées français présentent en AFN et en AOF.
Les accords qui en résultent prévoient l'équipement des Français de l'armée d'Afrique par les Américains, celui des Français libres restant assuré par les Britanniques
La conférence d'Anfa scelle définitivement l'engagement du président Roosevelt auprès des Français et ce malgré l'avis du War Department qui trouve le programme d'armement trop ambitieux et la défiance des Britanniques envers l'armée d'Afrique qui lui reprochent d'être restée jusqu'à présent loyale envers le gouvernement du maréchal Pétain.
Néanmoins, aux termes des accords qui constituent ce « plan d'Anfa » du 24 janvier 1943, les États-Unis s'engagent à rééquiper et à réarmer l'armée française sur la base de 8 Divisions d'infanterie et de 3 Divisions blindées.
Des navires français présents en Afrique seront modernisés aux USA et aux Bermudes et des pilotes français seront formés aux USA notamment pour opérer sur les avions fournis par les États-Unis.
Ce plan s'inscrit, selon la volonté du président Roosevelt, dans l'application de la loi sur le prêt-bail qui permet aux États-Unis depuis mars 1941, « de vendre, de prêter ou de louer du matériel de guerre à tout pays dont la défense apparaît comme vitale pour les intérêts des États-Unis ».

source : http://archives.ecpad.fr/wp-content/uploads/2013/01/Dossier-th%C3%A9ma_r%C3%A9armement.pdf


Comme conséquence de la Conférence d'Anfa, voir ci-dessous les encarts :

Modernisation de la Flotte et formation des marins français aux USA et aux Bermudes

Formation des pilotes français aux USA





Drapeau France Libre

LA COLONNE LECLERC REJOINT
LA VIIIEME ARMÉE DE MONTGOMERY
À TRIPOLI

23 JANVIER 1943 :
La dernière contre-offensive victorieuse de Montgomery lui permet, d'occuper Tripoli.
Il est rejoint par la colonne Leclerc qui remonte du Fezzan.

leclerc en Tripolitaine
Extrait de la carte Michelin No 152 "SAHARA L'épopée Leclerc" publiée en 1948

26 JANVIER 1943 :
A l'issue de la conquête des oasis du Fezzan, Leclerc convainc le général Montgomery de l'engager en Tunisie pour créer un second front contre les forces germano-italiennes.
La colonne volante du colonel Rémy et trois compagnies de chars, du génie et de transmission, renforcent la colonne Leclerc.
Ré équipée par les Anglais, elle s'enrichit d'une centaine d'officiers grecs de l'Escadron sacré du colonel Gigantès et prend le nom de « Force L » .
Il a été signalé une carte postale postée en Tunisie avec une petite griffe violette "F.F.L. / Force "L"".

Force L
Pli avec griffe violette «F.F.L. / Force "L"» et «BASE CENSOR»

Montgomery confie à Leclerc la couverture du flanc gauche de sa VIIIème armée le long de la ligne Mareth, ligne de fortification du sud-tunisien.

La participation des Forces Françaises Combattantes sur ce théâtre d'opérations est importante pour le général de Gaulle, tenu à l'écart des négociations politiques d'Alger par les Alliés.
Le chef de la France Libre a donné l'ordre, dès le 17 janvier 1943, au général de Larminat, commandant ces forces pour "qu'elles participent dans la plus large mesure possible, à la bataille aux côtés de la VIIIème armée britannique ".

Pour l'épopée du BPM 6 on pourra se reporter au site :
http://2db.forumactif.com/t2008-historique-du-bpm6-par-andre-briollet





Drapeau armée rouge Drapeau Wehrmacht

COUP D'ARRÊT DE L'EXPANSION DE LA WEHRMACHT À STALINGRAD


Friedrich von Paulus
31 JANVIER 1943 :
Reddition du commandant-en-chef allemand Friedrich Von Paulus à Stalingrad.

Monument de Stalingrad








De nombreux timbres commémorent la victoire soviétique à Stalingrad.

Bloc URSS célébrant la victoire de stalingrad

30ème anniversaire
30ème anniversaire

Timbres d'Albanie célébrant la victoire de Stalingrad

Timbres de Hongrie célébrant la victoire de Stalingrad


Défenseurs de Stalingrad

Stalingrad timbre de Croatie

Lettre pour stalingrad retournée à l'envoyeur
Lettre pour un numéro de Feldpost de Stalingrad, retournée à l'envoyeur le 15/2/43 avec griffe "Unzustellbar / an Absender zurück" (adresse de l'expéditeur à Wien 110 au verso, mais il a déménagé d'où la réexpédition).




Drapeau France Libre

 FORMATION DE LA
1ÈRE DIVISION FRANÇAISE LIBRE

1ER FÉVRIER 1943 :
Création à Gambut (Libye 50km à l'Est de Tobrouk) de la 1ère Division Française Libre (1ère D.F.L.), commandée par le général de Larminat, avec le général Koenig comme adjoint, division à trois brigades qui regroupe la 1ère B.F.L., commandée par le général Koenig, la 2ème B.F.L., commandée par le général Diégo Brosset et 4ème B.F.L. venue de Djibouti après le ralliement de la colonie fin décembre 1942.

Elle ne sera engagée en Tunisie qu'à la fin de la campagne.



3 FÉVRIER 1943 :
Le général Giraud renomme le "Haut-Commissariat" en "Commandement en Chef Français Civil et Militaire".

Pour le courrier du Commandement-en-chef civil et militaire à Alger, voir l'encart :

"Le Commandement-en-chef civil et militaire"





Drapeau USA

MODERNISATION DE LA FLOTTE
ET
FORMATION DES MARINS FRANÇAIS
AUX USA ET AUX BERMUDES

DÉCEMBRE 1942 :
A la suite du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord et du ralliement de l'Algérie, du Maroc et de l'AOF aux Alliés, création de la Mission Militaire Française aux États-Unis. La direction en est confiée au général Antoine Béthouart

FÉVRIER 1943 :
Des navires français qui étaient en Afrique du Nord ou en A.O.F. sont envoyés aux USA pour modernisation.
Parmi les navires français modernisés on notera :
  •  le Richelieu, bâtiment de ligne, qui rallie l'arsenal de Brooklyn en février 1943 où il est remis en état et ses armements et équipements modernisés ; il est incorporé dans la Home Fleet à Scapa Flow (nord de l'Ecosse, océan Atlantique) à compter de fin novembre 1943,
  •  le croiseur Montcalm qui appareille le 30 janvier 1943 pour les États-Unis où il subit également des travaux de modernisation à Philadelphie,
  •  les contre-torpilleurs, reclassés croiseurs légers, le Fantasque et le Terrible qui parviennent à Boston le 21 février 1943 où ils sont également modernisés jusqu'en mai 1943
  •  les pétroliers Lot et l'Elorn .
  •  le croiseur Georges-Leygues et le croiseur Gloire
  •  le porte-avion Béarn

Aux Bermudes, la Grande-Bretagne a également contribué au réarmement de la marine française en modernisant notamment :
  •  le torpilleur la Tempête modernisé en mai et juin 1943 (5 canons de 20 mm, grenadeur anglais, asdic, radar),
  •   les avisos dragueurs le Commandant Bory et Gazelle.

Le courrier des marins français les accompagnant est oblitéré dans un premier temps par la poste de la marine américaine, puis à partir de septembre 1944 par un bureau spécial de la Poste Navale française situé à Norfolk.


Pour le courrier des Français aux USA voir le chapitre

Le courrier des autorités et militaires français aux USA (1943-1945)




La présence de marins puis de pilotes français aux USA entraînera une fraternisation importante avec le gent féminine locale. D'où un courrier très important entre l'Afrique du Nord et les USA après leur retour en Afrique.
Dès janvier 1943, les autorités américaines en Afrique du Nord avaient décidé que les soldats alliés (français, anglais, canadiens...) de toutes armes (air, terre, mer...) pourraient utiliséer la poste militaire américaine pour leur courrier vers les USA et le Canada et dans le cas de courrier par voie aérienne, bénéficier du tarif spécial intérieur aérien aux USA, soit 6¢ en 1943.
Cette disposition supposait que les militaires concernés se procurent des timbres américains et déposent leur courrier dans les A.P.O.. La conséquence fut que cette facilité fut peu utilisée jusqu'en novembre 1943, date à laquelle les bureaux français de Poste Navale purent vendre des timbres américains à 6¢ et centraliser le courrier pour le remettre à l'US Navy.
Lorsque le tarif aérien intérieur américain changea le 26 mars 1944 et passa à 8¢, le tarif aérien pour les militaires américains et alliés pour les USA et le Canada fut maintenu à 6¢.


Pour le courrier des militaires Français vers les USA voir les encarts

Le courrier pour les « maraines de guerre » américaines


Le courrier pour les « maraines de guerre » américaines : les surcharges "RF"










Drapeau USA

FORMATION DES PILOTES FRANÇAIS AUX USA

1ER FÉVRIER 1943 :
Décision de créer le CFPNA (Centre de Formation du Personnel Navigant en Amérique).


CFPNA garde au drapeau
Source : "La France et Son Empire dans la Guerre ou les Compagnons de la Grandeur" éditions E.L.F. 1946


1ER JUIN 1943 :
Départ du premier contingent de 120 hommes de Casablanca pour les USA.
4084 hommes seront formés jusqu'au 31 mai 1946.

source : http://patrice.laverdet.pagesperso-orange.fr/html/cfpna_index.htm

Le courrier est censuré au départ et envoyé à Casablanca où il est oblitéré et mis dans le circuit postal français.


Pour le courrier des pilotes Français aux USA voir le chapitre

Le courrier des autorités et militaires français aux USA (1943-1945)







Drapeau France Libre
MARS 1943 :
La "Force L" intègre la "Colonne volante", commandée par le commandant Jean Rémy.



18 MARS 1943 :
La Guyane coupe ses liens avec le régime pétainiste. Un gouverneur giraudiste arrive le premier à Cayenne (avec l'aide des Américains qui ne donnent pas de moyens d'acheminement au gouverneur gaulliste) et remplace l'ancien gouverneur.

Voir l'encart

"La Guyane coupe ses liens avec le régime pétainiste"






Retour en tête de page  






LA CAMPAGNE DE TUNISIE

La Campagne de Tunisie se déroule du 20 novembre 1942 au 13 mai 1943.
Les Forces Françaises de l'« Armée d'Afrique » du général Juin participent à l'attaque par l'Ouest, tandis que les F.F.L. participent au sein de la VIIIème armée britannique à l'attaque par le sud-est. Mais ces dernières ne seront engagées que dans les dernières semaines.

Voir l'encart :

La Campagne de Tunisie



Carte de la campagne de Tunisie









Fin de la campagne de Tunisie
Légende "22 avril 1943 : Les Alliés lancent la phase finale de la campagne en Afrique du Nord"



Campagne de Tunisie
Extrait de la carte Michelin No 152 "Sahara L'épopée Leclerc", 1948

20 FÉVRIER 1943 :
Rommel après avoir fait reculer les Alliés à l'Ouest gagne la bataille de Kasserine.

Le général Leclerc et la Force L entrent en Tunisie à Ksar Rhilane en appui du flanc gauche de la VIIIème Armée britannique qui s'est emparée de Tatahouine et Medenine.

Pour l'épopée du BPM 6 on pourra se reporter au site :
http://2db.forumactif.com/t2008-historique-du-bpm6-par-andre-briollet

24 FÉVRIER 1943 :
Arrivée en Tunisie du premier élément de la 1ère D.F.L. : le Bataillon d'Infanterie de Marine et du Pacifique (B.I.M.P.).

BPM 5 Campagne de Tunisie
verso
Lettre d'un soldat de la 1ère DFL pour le Caire, oblitérée du BPM 5 le 9/4/43, arrivée ouverte (ou décollée par la censure française) au BCM4 du Caire le 12 avril, mis dans le circuit postal égyptien le 15 avril, cachet civil égyptien "EGYPT 81 / POSTAGE / PREPAID" ( numéro 81, réservé au courrier des FFL, justifiant la franchise), et oblitération mécanique du Caire 16/4. Au passage au Caire censure britannique.
Compte tenu du délai entre le cachet BPM 5 et le cachet BCM4, le pli semble venir de Tunisie

Bataille de Mareth
20 MARS 1943 :
Après le rappel de Rommel, Montgomery lance une offensive sur la ligne de Mareth où s'illustre la "Force L" des généraux Leclerc, Ingold, Dio et Crépin.

11-12 AVRIL 1943 :
Prise de Sfax et Gabès par les Alliés.

19 AVRIL 1943 :
Assaut du général Anderson sur Bizerte avec l'aide des Corps Francs d'Afrique.

12 MAI 1943 :
Capitulation des forces de l'Axe en Tunisie.

Environ 250 000 soldats de l'Axe sont faits prisonniers.
Les Alliés comptent plus de 60 000 tués, blessés ou disparus, dont 10 000 Français sur les quelque 75 000 engagés.



Le 13 mai, jour de la capitulation des troupes germano-italiennes de Tunisie, la 1ère DFL fait sa jonction avec les unités de l'Armée d'Afrique engagées en Tunisie (dont le groupement blindé de la division d'Oran, commandé par le colonel Le Coulteux de Caumont, qui s'était battu contre les FFL en Syrie).
De Gaulle confie au général de Larminat le commandement du groupe de divisions françaises libres.
Très hostile au général Giraud, de Larminat refuse que les FFL et l'armée d'Afrique participent, ensemble, au défilé de la victoire à Tunis, le 20 mai.

15 MAI 1943 :
Le général Giraud révoque le Bey Moncef de Tunis pour sa collaboration avec les forces de l'Axe.

général Mast 1944
Le général Mast est nommé Résident Général et Sidi Lamine Bey monte sur le trône.

Lamine Bey

Une "carte-lettre spéciale à validité limitée" à compléter sur papier fin est mise à la disposition des Tunisiens pour écrire à leurs familles dans les premiers jours suivant la Libération (un seul exemplaire signalé à ce jour).

Carte-lettre pour la Libération de Tunis
Carte-lettre sur papier très fin avec lignes pré remplies afin de ne donner que de très bonnes nouvelles, oblitérée du 15/5/43 soit deux jours après la Libération de Tunis

BPM 5 15/3/43 Tunis
verso
Lettre recommandée par avion d'un soldat de la 1ère DFL, affranchie en timbres britanniques à 1s/1p du BPM 5 à Tunis pour Pondichéry (Inde Française), oblitérée au départ du cachet du BPM 5 15/5/43 (à la libération de la Tunisie), transit Le Caire BCM 4 21/5, FPO Britannique du Caire, puis Égypte civil 21/5, arrivée Pondicherry britannique. Censures britanniques Le Caire et Inde,

Voir l'encart :

La Campagne de Tunisie






Drapeau France Libre


25 MAI 1943 :
Le général Leclerc est promu général de division.

27 MAI 1943 :
Jean Moulin, Délégué National du général de Gaulle, crée en France un "Conseil National de la Résistance" (C.N.R.) qui comprend les dirigeants des principaux mouvements, des délégués des deux grands syndicats ouvriers, la C.G.T. et la C.F.T.C., ainsi que des partis politiques d'avant-guerre.
Le C.N.R. porte Jean Moulin à sa présidence, annule les lois mises en place par le maréchal Pétain et reconnaît le général de Gaulle comme chef politique de la Résistance.

30 MAI 1943 :
Le général de Gaulle arrive en Afrique du Nord.




Entrée du Ghetto
19 AVRIL - 16 MAI 1943 :
Insurrection du ghetto juif de Varsovie. Durant les combats, environ 7 000 résidents du ghetto ont été tués, 6 000 ont été brûlés vifs ou gazés durant la destruction totale du quartier.
L'impact moral et historique de l'insurrection du ghetto de Varsovie fut important. La résistance dépassa les prévisions allemandes, même si l'issue était certaine au vu du déséquilibre des forces. Arie Wilner a résumé le sens de ce combat en ces termes : « Nous ne voulons pas sauver notre vie. Personne ne sortira vivant d'ici. Nous voulons sauver la dignité humaine ».


Source : Wikipedia.

De nombreux timbres de Pologne et d'Israël ont commémoré cette insurrection.

Ghetto de varsovie monument
Ghetto de varsovie 5ème anniversaire
70ème anniversaire de l'Insurrection
Ghetto de varsovie 50ème anniversaire






CFLN

LE COMITÉ FRANÇAIS DE LA LIBÉRATION NATIONALE


3 JUIN 1943 :
Les Américains finissent par accepter la création à Alger du "Comité Français de la Libération Nationale" (C.F.L.N.) avec à sa tête les généraux de Gaulle et Giraud comme coprésidents.
Il s'agit de la fusion du "Commandement en Chef Français Civil et Militaire" d'Alger et du "Comité National Français" de Londres.
CFLN
Le général Giraud est "Commandant en Chef de l'Armée" et De Gaulle "Chef du Gouvernement".
Le général Catroux est nommé "Gouverneur Général de l'Algérie" et l'amiral Muselier devient l'adjoint de Giraud.
Le C.F.L.N. siège au Lycée Fromentin à Alger.

Alger Capitale de la France Libre
Cachet Commémoratif "CAPITALE DE LA FRANCE LIBRE / ALGER"
En 1957 a été utilisé un cachet commémoratif double cercle "CAPITALE DE LA FRANCE LIBRE / ALGER // 18 JUIN 1940-1957".
Ce libellé est politiquement incorrect puisque la "France Libre" puis la "France Combattante" n'ont jamais eu d'existence à Alger. Elles étaient dirigées depuis Londres et ont officiellement disparu avec la création du CFLN fusionnant les giraudistes et les gaullistes.

Pour le courrier du CFLN à Alger, voir l'encart :

"Le Comité Français de la Libération Nationale"





Une délégation du CFLN siège à Londres et assure notamment la liaison avec les Britanniques.

Cachet CFLN Londres
CFLN Londres
Lettre locale de service pour les "Amis des Volontaires Français" à Londres, avec cachet à date "République Française / Section du Courrier // Comité Français de la Libération Nationale" 16/12/43 et cachet de franchise "COMPTE PERSONNEL DU GENERAL DE GAULLE // LE TRESORIER"

Lettre pour le CFLN de Londres
verso
Lettre d'AEF pour la Direction de l'Armement à Londres, affranchie à 16 f , oblitérée PORT GENTIL 3/6/44, censure AEF au départ, censure Britannique à l'arrivé (couronne) et au verso cachet "CFLN / DELEGATION DE LONDRES // DIRECTION SERVICES COMMUNS / SECTION / COURRIER / C.D."

Délégation CFLN à new-York
Lettre de la délégation du CFLN aux États-Unis à Washington pour un Français à New-York, affranchie à 3 cents et oblitérée Washington 21/4/44

21 JUIN 1943 :
Jean Moulin est arrêté par la Gestapo et meurt des suites des tortures subies.
Le C.N.R. le remplace à sa tête par un résistant de l'intérieur, démocrate-chrétien, Georges Bidault.

24 JUIN 1943 :
La Martinique puis la Guadeloupe rallient le C.F.L.N..
L'Amiral Robert, gouverneur pétainiste des Antilles françaises, est déposé.



CFLN 1ER JUILLET 1943 :
Sur décision du CFLN, le gouverneur Pierre Boisson est remplacé par Pierre Cournemarie au poste de Gouverneur Général de l'A.O.F..



Retour en tête de page  




PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

La Guerre aux côtés des Alliés
(de juin 1940 au débarquement)

Janvier - juin 1943



Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  






>