LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La France en Guerre aux côtés des Alliés  

Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  






PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

La Guerre aux côtés des Alliés
(de juin 1940 au débarquement)

Juin 1940 - décembre 1941
Courrier français au Royaume-Uni







L'ÉCOSSE, BASE ARRIÈRE DE
LA CAMPAGNE FRANCO-ANGLAISE DE NORVÈGE

Campagne de Norvège



Le patrouilleur français Leoville ancré à Greenok à l'entrée de la rivière Clyde en Écosse est doté d'une agence postale qui utilise un timbre-à-date "AGENCE NAVALE N°30 / ancre " à partir du 11 mai. Elle oblitère le courrier des marins français qui escortent les convois britanniques au départ de l'Écosse vers la Norvège.
Une partie importante du courrier de l'opération est apporté directement dans les ports français par les escorteurs après leur mission.

Agence Navale No30 sur lettre
verso
Lettre d'un conducteur de 2ème classe de la Compagnie du Train adressée à son épouse en Charente Inférieure, passée par l'Écosse où elle reçoit le timbre-à-date "AGENCE NAVALE No 30 / ancre" 13/5/40 et le cachet standard "MARINE NATIONALE / SERVICE A LA MER // (ancre)". Au verso, avec cachet d'arrivée du 19/6/40





LE COURRIER DES RESCAPÉS FRANÇAIS
DE DUNKERQUE

Le courrier des Français rescapés de Dunkerque ne porte pas de timbre-poste.

Lorsqu'il passe par la poste britannique, des oblitérations mécaniques ou des cachets manuels avec le mot "PAID" sont apposés sur le courrier.
Il n'est pas établi s'il s'agissait d'une franchise militaire attribuée par le Royaume-Uni ou s'il s'agit d'un "affranchissement en compte" avec la poste aux armées française.

Plus rarement le courrier est oblitéré par un cachet muet français "POSTE AUX ARMEES / ★" rapatrié avec les rescapés.

Le courrier des rescapés français est acheminé en France avant que les ports de Cherbourg et de Saint-Malo soient atteints par la Wehrmacht. Ensuite vers le 15 juin, le courrier ne passe plus.

Lettre d'un rescapé de Dunkerque
Carte de franchise militaire française utilisée par un rescapé français évacué en Angleterre par Dunkerque avec affranchissement mécanique britannique "GREAT / (nom de la ville) / BRITAIN / PAID // 31 MAY / 1940 / 1D " datée 31/5/40

Opération Dynamo Paid Tonbridge
Carte postale britannique utilisée par un rescapé français évacué en Angleterre par Dunkerque pour la France avec affranchissement mécanique britannique gratuit "GREAT / TONBRIDGE / BRITAIN / PAID // 1 JUNE/ 1940 / 1D" datée 1/6/40

Evacué de Dunkerque oblitération de Plymouth
Lettre d'un rescapé français de Dunkerque évacué vers le Devon pour Boulogne-Billancourt avec affranchissement britannique "PLYMOUTH DEVON / GREAT-BRITAIN // PAID / 8 JU 40"

Mais milieu juin, le courrier ne passe plus entre la Grande-Bretagne et la France.
Lettre d'un rescapé de Dunkerque
Lettre d'un rescapé de Dunkerque pour Poitiers postée à la poste aux armées française repliée en Grande-Bretagne mais refoulée par une griffe "NO SERVICE / RETURN TO SENDER". Nouvelle tentative pour Pessac en Gironde, mais nouveau rejet.



Retour en tête de page  



LE COURRIER DES MILITAIRES ET MARINS FRANÇAIS
RATTACHÉS AU ROYAUME-UNI

JUIN 1940 - 1942 :
La "France Libre" n'étant pas reconnue par l'U.P.U. comme "office postal", le courrier des militaires et marins français passe par la poste britannique et est affranchi au départ en timbres britanniques (sauf le courrier interne, transporté par des moyens strictements français (estafettes), qui n'est pas affranchi).
Le courrier privé venant de métropole (zone "non-occupée") passe par Lisbonne (pays neutre).

Lettre de zone non-occupée vers Londres octobre 1940
verso
Lettre de Mauléon (Basses-Pyrénées - zone non-occupée) pour le "French Hospital" à Londres, affranchie à 2F75, oblitérée "MAULEON" 1/10/40, transit Lisbonne 9/10/40, réexpédiée à Londres, transit Londres 29/11/40, censure britannique.

4 OCTOBRE 1941 :
Note de Service créant le Service de la Poste Militaire des Forces Françaises Libres, rattaché au Commissariat National à la Guerre et sous la Direction de Alexandre Ducatillon.
L'absence de postiers professionnels français ayant rejoint Londres conduit à une mise en place assez lente de ce Service.
La « France Libre » n'étant pas reconnue comme office postal par l'UPU, le courrier en direction de l'étranger ou empruntant des moyens de transport étrangers doit être affranchi en timbres reconnus par l'UPU et dans ce cas la plupart du temps en timbres britanniques et parfois en timbres américains.
L'embryon de poste militaire français assure la distribution et l'acheminement au sein de l'armée et de la marine française, lorsqu'il en a les moyens matériels.

Source :
http://francaislibres.over-blog.com/article-historique-de-la-poste-militaire-de-la-france-libre-par-alexandre-ducatillon-77306045.html


    LES MARQUES DE FRANCHISE DE LA MARINE ET LE BUREAU DE  POSTE NAVALE DE LONDRES


Un bureau de Poste Navale sera créé à Londres le 18 août 1944.
Jusque là, le courrier entre marins français sera acheminé généralement par la marine française et ne portera pas de timbre-à-date.
Le libellé des marques administratives de franchise suivra les vicissitudes de la guerre et de la politique avec la disparition assez rapide du mot "libre" (la « France Libre » ayant été remplacée le 13 juillet 1942 par la « France Combattante » pour incorporer politiquement la Résistance intérieure). Néanmoins les pénuries en tout genre et les limites budgétaires conduiront à utiliser les cachets périmés politiquement jusqu'à leur remplacement éventuel par un cachet plus politiquement correct.
Le courrier local loin de Londres et le courrier pour l'étranger passeront par la poste britannique.
1ERE PÉRIODE : MARQUES ADMINISTRATIVES AVEC LES MOTS "LIBRE"
cachet Marine Française Libre
verso
Lettre de l'Aumônier FNFL de la caserne Bir-Hacheim à Londres avec cachet de franchise "MARINE FRANCAISE / - ★ - // (ancre) LIBRE"

Le courrier local originaire de la marine française porte souvent un timbre-à-date britannique avec mention "OFFICIAL PAID".

Cachet de vaguemestre avec le mot libre
marque de franchise avec le mot LIBRE
Lettre officielle sur imprimé britannique, avec cachet de vaguemestre "FORCES NAVALES FRANCAISES LIBRES ★ // (ancre) / Bureau du / VAGUEMESTRE", petit cachet violet (faible) "FORCES NAVALES FRANCAISES /- LIBRE - " et timbre-à-date britannique : LONDON S.W. 1 / OFFICIAL / PAID / 11 FEB. 41/ 6.15 pm

Pour ne pas indiquer que l'expéditeur est un membre des FNFL, notamment pour le courrier adressé en France à sa famille, les adresses portent une adresse fictive (Undercover Addresses) du genre "C/o F 10 GPO London". Il a été signalé pour les FNFL : F10, F107, F136, F173, et F707.
http://actl.forumgratuit.org/t646-lettre-adressee-a-une-boite-postale-adresse-de-liaison-undercover-addresses

cachet FNFL service à la mer
verso
Lettre en franchise d'un Quartier-maître électricien des FNFL avec adresse c/o GPO London F10 pour le Gard, oblitération Paquebot 10/1/42, censure française WK3 et bande "Contrôlé", arrivée 25/4/42 et cachet de franchise "FORCES NAVALES FRANCAISES LIBRES / ☨ SERVICE A LA MER ☨ // ancre"
La boîte postale F10 était une des boîtes "fictives" (Undercover Adresses) utilisées par les FNFL afin de ne pas indiquer dans l'adresse que l'expéditeur était un membre des FNFL. Ici le but est raté....
Le Q/M était à bord de l'aviso "Savorgnan de Brazza" qui maintenait le blocus de Djibouti entre juin 1941 et avril 1942

En temps de guerre la Marine marchande est subordonnée à la Marine Nationale.
Dès le 2 septembre 1939, et en application de la loi du 11 juillet 1938 sur l'Organisation de la Nation en temps de guerre, la flotte marchande française est placée sous le régime de la « réquisition-affrètement ».
Les navires réquisitionnés constituent une flotte auxiliaire dépendant du Ministre de la Défense Nationale; ils accroissent les moyens de transport de la Marine Nationale ; ils sont peu nombreux.
Les navires ralliés aux Forces Françaises Libres ou réquisitionnés en mer par les Anglais ou les Américains et qui constituent la moitié du tonnage de la marine marchande française à cette époque seront affrétés "coque nue" par le Comité d'Alger ou par le gouvernement anglais et gérés par la War Shipping Administration.
référence : http://books.openedition.org/igpde/1568?lang=fr

Cachet marine Marchande Libre
Lettre de la Marine Marchande Libre
verso
Enveloppe qui portait déjà un cachet des Forces Navales Françaises Libres réutilisée pour le courrier intérieur avec cachet 32/21mm "FORCES NAVALES FRANCAISES / LIBRES // MARINE / MARCHANDE"

Lettre Marine Marchande 3/44
Enveloppe déjà utilisée avec nouvelle étiquette pour un courrier interne avec cachet double cercle 32/21mm "FORCES NAVALES FRANCAISES / LIBRES // MARINE / MARCHANDE" et cachet à date simple cercle 31mm " ★ République Française ★ / SECTION DU COURRIER // Délégation du Comité Français / de la / Libération Nationale / à Londres"

2EME PÉRIODE : MARQUES ADMINISTRATIVES AVEC LE MOT "LIBRE" GRATTÉ OU REMPLACÉ PAR "COMBATTANTE"
En juillet 1942, afin d'incorporer la Résistance intérieure dans la lutte des gaullistes, la « France Libre » devient la « France Combattante ».
En juin 1943, la création du CFLN avec à sa tête les généraux Giraud et de Gaulle, entraîne la disparation administrative de tout ce qui pouvait rappeler la lutte fratricide entre pétainistes et gaullistes.

Selon les moyens du bord, les cachets "LIBRES" sont grattés et parfois remplacés temporairement par "COMBATTANTE".

mot LIBRE gratté
mot LIBRE GRATT2
Lettre de Londres pour Paris, oblitérée POSTE NAVALE 11/7/45, avec cachet administratif de franchise "FORCES NAVALES FRANCAISES /- (LIBRE gratté mais partiellement visible) - "

lettre des Londres naval juin 1945
Lettre de Londres Naval pour la France oblitérée "POSTE NAVALE" 14/6/45 avec cachet de vaguemestre "FORCES NAVALES FRANCAISES /-     -" (mot LIBRES" totalement effacé)

Lors du passage de la "France Libre" à la "France Combattante", les cachets de service de certains navires marchands seront modifiés en conséquence.

Vapeur Tombouctou Marine Marchande France Combattante
recto
Lettre en franchise déposée dans une escale britannique avec cachet administratif "MARINE MARCHANDE FRANCAISE COMBATTANTE / —— // vapeur TOMBOUCTOU / Le Commandant // (ancre)"
Le Tombouctou avait été saisi en juillet 1940 par les Britanniques puis avait rejoint la "France Libre". Il a opéré au large de l'Afrique Occidentale et dans l'Atlantique.

Les navires français affrétés en Grande-Bretagne et qui possèdent une agence postale à bord, continuent à utiliser leur timbre-à-date.

Lettre du Richelieu Libre gratté
verso
Lettre du Richelieu avec cachet de franchise "FORCES NAVALES FRANCAISES (mot "LIBRES" gratté) ★ / ancre) Bureau du / VAGUEMESTRE"

3EME PÉRIODE : « FORCES NAVALES EN GRANDE-BRETAGNE »
Le Richelieu en Norvège
verso
Lettre du Richelieu pour les USA en franchise oblitérée "BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU / ancre " 13/2/44, franchise "FORCES NAVALES F.N.G.B. / - BUREAU DU VAGUEMESTRE // ancre", censure britannique (faible) et française "CENSURE / F.N.G.B." et cachet administratif d'arrivée 12 mars 1944

Le bureau de poste navale LONDRES NAVAL fonctionna du 18 août 1944 au 31 mars 1946 sous le numéro Bureau no 55.

Lettre de l'Inscription maritime en GB
Lettre avec griffe "POSTE NAVALE / FRANCAISE LONDRES" oblitérée POSTE NAVALE 9/7/45 avec cachet administratif "INSCRIPTION MARITIME / * GRANDE BRETAGNE * / (ancre)"

Etiquette de sac postal de la Poste navale de Londres
Étiquette de sac postal avec griffe "POSTE NAVALE / FRANCAISE LONDRES" oblitérée POSTE NAVALE 31/10/44 pour CHERBOURG NAVAL

Lettre recommandée du Bureau Naval 55
verso
Lettre recommandée du Bureau Naval No 55 de Londres pour l'Algérie avec bande de censure des F.N.G.B. et puce "X3" (griffe de recommandation "BUREAU NAVAL / N° 55" sur deux lignes).

Parfois d'anciens cachets de la période "Libre" sont réutilisés.

Attaché naval à Londres
Lettre en franchise de l'attaché naval français auprès du Grand Quartier Général britannique pour Nantes, oblitérée de la Poste Navale de Londres 8/1/45, avec griffe "FORCES NAVALES FRANCAISES LIBRES / L'ATTACHE NAVAL AUPRES DU GQG BRITANNIQUE" et cachet double cercle"FORCES NAVALES FRANCAISES / LIBRES // (ancre)"

Le bureau naval de Londres a aussi utilisé un timbre-à-date "POSTE NAVALE / BUREAU No 55" et une griffe "BUREAU NAVAL N°55" sur une ou deux lignes".

BN 55 sur lettre recommandée
Lettre recommandée de Londres pour la France affranchie à 6F au tarif intérieur avec griffe rectangulaire de recommandation, griffe deux lignes "BUREAU NAVAL / N°55" oblitérée "POSTE NAVALE / BUREAU N°55" 20/10/45

Lettre du Bureau Naval 55 de Londres
idem griffe une ligne "BUREAU NAVAL N°55"
cliché Jacques Mériaux




Retour en tête de page  



LE « RICHELIEU »
DÉTACHÉ AUPRÈS DE
LA « HOME FLEET » BRITANNIQUE

NOVEMBRE 1943 - MARS 1944 :
Le Richelieu est détaché du 10 novembre 1943 au 14 mars 1944 auprès de la Home Fleet britannique et participe à la protection de porte-avions lors d'opérations au large de la Norvège septentrionale contre les navires allemands (Opération Posthorn).

Le Richelieu en Norvège
verso
Lettre du Richelieu pour les USA en franchise oblitérée "BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU / ancre " 13/2/44, franchise "FORCES NAVALES F.N.G.B. / - BUREAU DU VAGUEMESTRE - // ancre", censure britannique (faible) et française "CENSURE / F.N.G.B." et cachet administratif d'arrivée 12 mars 1944

lettre Richelieu avec 1 timbre GB
verso
Lettre en franchise partielle par avion d'un matelot français du Richelieu, avec affranchissement représentant la surtaxe aérienne seulement (6d) en timbre britannique, oblitérée "BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU / ancre " 13/2/44, cachet de franchise "FORCES NAVALES F.N.G.B. / - BUREAU DU VAGUEMESTRE -// ancre", censure britannique et française "CENSURE / F.N.G.B."

Lettre du richelieu affranchie à 1/6
verso
Lettre en franchise partielle par avion du 3ème échelon de poids d'un matelot français du Richelieu, avec affranchissement représentant la surtaxe aérienne seulement (3x6d) en timbres britanniques, oblitérée "BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU / ancre " 21/2/44, cachet de franchise "FORCES NAVALES F.N.G.B. / - BUREAU DU VAGUEMESTRE - // ancre", censure britannique et française "CENSURE / F.N.G.B."

La livre sterling valait à cette époque 176 FRF (taux garanti pendant toute la guerre) soit 6d = 4F40. En passant par la poste US les Français bénéficiaient pour les USA et le Canada de la franchise partielle soit 6¢ au lieu de 8¢. Le dollar en 1943/44 valait entre 43 et 50 FRF soit 6¢ = 3F. Lorsque cela était possible, il était plus avantageux pour les marins français de passer par la poste US.

Lettre du Richelieu pour les US
verso
Lettre par avion en franchise partielle pour les USA affranchie à 6¢ (au lieu de 8¢) oblitérée 5/1/44 et avec censure du bord




Retour en tête de page  





LE «RICHELIEU»
EN LUTTE CONTRE LES JAPONAIS
(avril - septembre 1944)

FÉVRIER 1944 :
Le général de Gaulle décide qu'un Corps Expéditionnaire de 15 000 hommes sera acheminé vers l'Indochine. Le général Blaizot est chargé d'en assurer les préparatifs.

Le « Richelieu » après avoir été incorporé dans la Home Fleet britannique du 10 novembre 1943 à mars 1944, reçoit l'ordre de rejoindre l'Eastern Fleet. Il arrive à Ceylan le 10 avril 1944 et en repartira le 10 septembre pour un carénage en Afrique du Nord. Il y retournera le 15 mars 1945.
On ne sait s'il a continué à utiliser son cachet d'agence postale «BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU ancre » lors de son affectation en Extrême-Orient. La dernière date connue d'utilisation du timbre-à-date est le 31/3 lors de son voyage vers Ceylan.

Richelieu devant Alger 1944
Aérogramme britannique pour les USA utilisé par un quartier-maître à bord du Richelieu en route pour l'Eastern Fleet et de passage à Alger. Oblitération «BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU ancre» 31/3/44, censure d'Alger TA 316 et cachet de transit Lisbonne 9/5/44



Retour en tête de page  



LE « RICHELIEU » RETOURNE COMBATTRE LE JAPON

drapeau SEAC drapeau GPRF15 MARS 1945 :
Le «Bâtiment de ligne Richelieu», qui a déjà participé aux opérations navales contre les Japonais au sein de la marine britannique au large de Sumatra du 10 avril jusqu'au 10 septembre 1944, retourne à Ceylan le 15 mars 1945 après un carénage en Afrique du Nord.
Après avoir traversé le canal de Suez, le navire arriva le 10 avril 1944 à Trincomalee, dans l'île de Ceylan, où il fut accueilli par la flotte britannique commandée par l'amiral Somerville. Il participa à la couverture des porte-avions effectuant des bombardements aériens de Sabang dès le 19 avril (Opération Cockpit, du 16 au 20 avril ), de Surabaya (Opération Transom, du 6 au 27 mai). De passage à Colombo, il reçut la visite du Vice-Amiral Lord Louis Mountbatten, Commandant Suprême Allié en Asie du Sud-Est.
Puis il participa à la couverture d'un bombardement aéronaval de Port-Blair, dans les Îles Adaman (Opération Pedal, du 19 au 29 juin) et prit part à un bombardement de Sabang (Opération Crimson, du 22 au 29 juillet). [source : Wikipedia]
Il partira pour l'Indochine le 12 septembre.
Le très rare courrier connu est sur aérogramme militaire britannique en franchise ou sur lettre affranchie (pour la surtaxe aérienne) en timbres britanniques avec cachet «MARINE FRANÇAISE / SERVICE A LA MER // (ancre)», sans cachet postal de départ.

Lettre en provenance du Richelieu
Formule aérogramme militaire britannique d'un matelot mécanicien du Richelieu en franchise (mention "Service actif" traduction du "On Active Service" britannique) datée du 21 avril 1945 date à laquelle le Richelieu est au Nord de Sumatra. Pas de cachet postal, mais cachet de vaguemestre "MARINE FRANCAISE / SERVICE A LA MER // (ancre)". Le matelot indique qu'ils viennent de recevoir 26 sacs de courrier, ses propres lettres ayant été postées du 25/2 au 27/3/45.

Richelieu à Ceylan 1945
verso
Lettre d'un "manœuvrier" du Richelieu pour son épouse à New-York, en franchise partielle (par voie de surface) avec affranchissement à 9p correspondant à la surtaxe aérienne, trois timbres annulés par cachet administratif "MARINE FRANCAISE / SERVICE A LA MER // (ancre)" date manuscrite 7 juin, date à laquelle le Richelieu est au Nord de Sumatra. Pas de cachet postal de départ. Transit US NAVY 19/6/45, New-York GPNY en rouge (Général Post office New York) et réexpédition vers Montréal 29/6/45.





Retour en tête de page  




   LE BUREAU CENTRAL MILITAIRE B.C.M.7


DÉBUT 1943 :
Le Bureau Central Militaire No 7 (BCM 7) est mis en place.
Il dessert essentiellement les Armées de Terre et de l'Air, mais sert également au transit du courrier administratif des services français à Londres et occasionnellement au courrier de la Marine.
Trois types de timbre-à-date ont été utilisés. les deux derniers ayant cohabité quelques temps en 1945.

  •  Timbre-à-date de service, type 1, des Forces de la France Combattante (FFC) avec croix de Lorraine.

  • Timbre-à-date de service de la Direction du BCM7
    source : La Philatélie Française No 474 Décembre 1993

  •  Timbre à date, type 2, de la France Combattante (FFC) à croix de Lorraine

  • BCM7 avec croix de Lorraine
    verso
    Lettre de Londres pour le Surrey affranchie en timbres britanniques à 2 1/2, oblitérés "POSTE AUX ARMEES FFC / ☨ B.C.M. 7 ☨ " 9/6/44. Au verso cachet double cercle "REPUBLIQUE FRANCAISE / * POST AUX ARMEES * // BUREAU / CENTRAL MILITAIRE / No.7"

    Initialement, le BCM de Londres devait porter le No 1, mais les numéros 1 à 6 étaient déjà attribués aux bureaux des FFL du Levant. Il prit alors le numéro 7. Cependant le cachet administratif était déjà confectionné lorsque la décision fut prise, il fut alors modifié à la main.
    On remarquera que le cachet initial ne comporte pas de faute d'orthographe à POST(E) !

    Cachet du BCM1 de Londres rectifié en BCM7
    BCM1 à Londres
    verso
    Lettre en franchise pour le Tchad passée entièrement dans le réseau postal français, partie de Londres (petit cachet BCM7), le 28/12/43. Envoyée par avion militaire à Alger (Bureau répartiteur). Passage au BCM 4 du Caire 31/1/44, transit Fort-Lamy 12/2/44 et censure AEF. Au recto, cachet erroné du BCM1 modifié à la main en BCM7 "FORCES FRANCAISES LIBRES / ★ POSTE AUX ARMEES ★ // BUREAU / CENTRAL / MILITAIRE NO 1 7"

    Les étiquettes de recommandation portent une petite griffe rouge "P.M. B.C.M.7".

    lettre recommandée 1er type
    verso
    Lettre recommandée avec étiquette de réutilisation, affranchie à 3p, oblitérée avec cachet type 2 13/11/45 et griffe "P.M. B.C.M.7" en rouge sur l'étiquette de recommandation, arrivée 14/11.

  •   Timbre à date, type 3, "POSTE AUX ARMEES / B.C.M. 7" (type R04 de France).


  • Cachet du BCM7 type R04
    Lettre en franchise militaire d'un stagiaire français à la RAF à Newcastle, pour la Seine-et-Oise oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.C.M. 7" type R04

    Les étiquettes de recommandation portent une griffe noire "BUREAU CENTRAL / MILITAIRE No 7".

    Lettre recommandée type 2
    Lettre recommandée locale avec étiquette de réutilisation spéciale "Free French Forces in Great-Britain", affranchie à 3p, oblitérée avec cachet type 3 13/9/45 et griffe "BUREAU CENTRAL / MILITAIRE No 7" en noir sur l'étiquette de recommandation, arrivée 13/9.



Retour en tête de page  





   UTILISATION DES AIRGRAPHS BRITANNIQUES PAR LES FRANÇAIS


Le système d'Airgraph mis en place par les Britanniques dès 1941 pour réduire le poids du courrier à transporter par avion est accessible aux militaires français qui opèrent aux côtés des Britanniques sur les différents champs de bataille ainsi qu'à certains civils français dans les zones desservies.

  • Airgraph d'un Français à Londres pour un civil en Egypte, écrit en français


  • Airgraph d'un militaire français en formation en Angleterre pour l'Egypte
    verso
    Airgraph d'un soldat français en formation à Camberley en Angleterre pour l'Egypte, oblitéré au départ 20/7/43. Au verso censure égyptienne et arrivée 29/11/43.
    La photo de l'Airgraph est pliée avant d'être remise sans enveloppe au destinataire.


  • Airgraph d'un lieutenant Français à Londres pour le capitaine Hubert de Guillebon à Beyrouth, écrit en français


  • Airgraph de Londres pour Beyrouth
    Airgraph envoyé par un lieutenant français à Londres pour le capitaine Hubert de Guillebon à l'état-major des FFL à Beyrouth, écrit en français 21/5/43

  • Airgraph d'un Français à Londres pour un civil à Madagascar, écrit en français

  • Airgraph de Londres à Tananarive
    Airgraph envoyé par un aviateur français des F.A.F.L., soigné à Londres, écrit en français pour un civil à Tananarive 15/4/44

  •   Formulaire Airgraph imprimé en français (seulement à Madagascar) pour un Britannique à Londres écrit en anglais:

  • texte airgraph en français
    Airgraph imprimé en français
    Airgraph imprimé en français et utilisé par un Britannique à Majunga le 10 mai 1944 pour Londres.

  • Airgraph d'un Français en Tripolitaine pour un civil en Grande-Bretagne, écrit en français


  • Airgraph de la 2ème D.B. en Tripolitaine
    Airgraph envoyé pour la Grande-Bretagne par un Aspirant français du BPM 6 daté 12 août 1943, période à laquelle il se trouvait en Tripolitaine. Pas de marque de censure apparente.
    Il indique qu'il vient de recevoir un Airgraph dans l'autre sens.

    Il arrive que le destinataire d'un Airgraph ne soit pas (encore) desservi par une unité photo proche. Le document, plié en quatre et agraffé pour ne laisser apparaitre que l'adresse est alors envoyé par la voie postale ordinaire.

    Airgraph transmis par voie de surface
    recto entier
    verso
    Formulaire Airgraph envoyé de Londres pour le Cameroun, affranchi au verso à 3p, avec oblitération mécanique rouge "POSTAGE PAID" 21/11/41, censure britannique, transit Brazzaville, censure AEF et Cameroun. On est au début du système Airgraph et l'AEF n'est pas encore pourvue du système de reproduction photo.
    CLIQUER SUR L'IMAGE POUR AGRANDIR LE TEXTE DES INSTRUCTIONS




    Retour en tête de page  





        LES FORCES AÉRIENNES DE LA FRANCE LIBRE (F.A.F.L.) EN GRANDE-BRETAGNE


    Les Forces Aériennes de la France Libre (FAFL) participent aux opérations militaires au Levant, en Afrique, en Europe et dans le Pacifique. De plus des pilotes sont en formation aux USA.
    Un état-major régional est établi à Londres. Il couvre les FAFL en Grande-Bretagne puis, ultérieurement, celles opérant en URSS (Groupe de Chasse Normandie(-Niemen)).
    Le courrier passe par le B.C.M. 7 et/ou la poste britannique.


  •   cachets administratifs de franchise des FAFL en Grande-Bretagne


  • Cachet Poste aux Armées
    etat-Major air
    verso
    Lettre recommandée en franchise de l'état-major de l'Armée de l'Air française à Londres pour le Maroc avec cachet de franchise "COMMANDEMENT DES FORCES AERIENNES FRANCAISES / en GRANDE-BRETAGNE // ETAT MAJOR / ARMEE DE L'AIR / LONDRES / COURRIER GENERAL" et cachet postal " "COMMANDEMENT DES FORCES AERIENNES FRANCAISES / en GRANDE-BRETAGNE // ETAT-MAJOR / LONDRES / POSTE / AUX / ARMEES". mai 1944

    Lettre de l'armée de l'Air à Londres
    Lettre par avion de Londres pour Saint-Etienne, affranchie en timbres britanniques à 1/3 avec cachet postal "COMMANDEMENT DES FORCES AERIENNES FRANCAISES / en GRANDE-BRETAGNE // ETAT-MAJOR / LONDRES / POSTE / AUX / ARMEES", cachet de franchise déesse assise "GROUPE DE BOMBARDIERS / LE COMMANDANT" (pas de timbres à date, le cachet administratif POSTE AUX ARMEES en tenant lieu) et censure britannique.

  •   cachets administratif de franchise des FAFL en Grande-Bretagne et en URSS


  • Cachet de Vaguemestre
    Cachet de vaguemestre armée de l'Air GB et URSS
    Aérogramme britannique utilisé par un colonel à partir du BCM7 pour le Maroc, avec cachet de vaguemestre "COMMANDEMENT DES FORCES AERIENNES FRANCAISES / en GRANDE-BRETAGNE et en U.R.S.S. // COURRIER GÉNÉRAL" 28/5/45 et censure de la France Libre "A.F."

  •   courrier personnel d'un lieutenant-colonel des FAFL en Grande-Bretagne


  • Aérogramme free French pour l'Algérie
    Aérogramme britannique utilisé par un Lieutenant-colonel pour l'Algérie, avec censure de la France Libre "A.F.", 25/2/45





    Retour en tête de page  





        CACHETS ET BANDES DE CENSURE FRANÇAIS FFL, FNFL, FNGB


     CENSURE DES F.F.L. (FORCES FRANÇAISES LIBRES)
    Il a été signalé une bande avec texte imprimé "CENSURE / F.F.L." assez courante et un cachet double ovale angles pointus "OUVERT / PAR L'AUTORITE MILITAIRE // F.F.L." très rare.
    Il y a aussi parfois un cachet de lecteur (chiffre ou lettres "A.F." dans un cercle).

    Bande de censure FFL
    verso
    Lettre en franchise militaire partielle de Mogador (Maroc) pour un militaire FFC (Forces Françaises Combattantes) à Londres affranchie à 4F50 (surtaxe aérienne seulement) oblitérée Mogador 22/6/44 avec cachet d'arrivée "POSTE AUX ARMEES FFC / B.C.M.7 " 7/44 et bande de censure "CENSURE / F.F.L."

    Aumonerie-israelite
    verso
    Lettre affranchie pour un militaire français au Old Dear Camp dans le Surrey, 21/4/42 avec bande de censure des FFL et puce "2" et réexpédiée. Vignette "V France Libre et coq gaulois" et au verso cachet administratif "COMMISSARIAT NATIONAL A LA GUERRE / ★. F.L. ★. // AUMONERIE / ISRAELITE"

    Bureau du vaguemestre
    verso
    Lettre d'un militaire des FFL pour un autre militaire en Grande-Bretagne, avec censure des FFL au départ transmission par le Bureau du Vaguemestre des FFL au service postal britannique, qui à son tour censure le pli et réexpédition finale.

    Un seul exemplaire du cachet de refermeture avec les lettres FFL "OUVERT / PAR LES AUTORITES MILITAIRES // F.F.L." a également été signalé :

    Censure FFL
    recto
    verso
    Lettre d'un marin des FNFL, postée dans un port pour les USA, avec cachet de franchise "FORCES NAVALES FRANCAISES LIBRES / SERVICE A LA MER // (ancre)" avec censure double ovale angles pointus "OUVERT / PAR LES AUTORITES MILITAIRES // F.F.L."


     CENSURE DES F.N.F.L. (FORCES NAVALES DE LA FRANCE LIBRE)


    Il a été signalé une bande de refermeture "CENSURE / F.N.F.L."

    Bande de censure FNFL
    Lettre recommandée par avion de la Réunion pour L'École Navale des FNFL en Grande-Bretagne, affranchie à 33F (LSE : 4F +recom : 4F + 2x 12F50 surtaxe aérienne), oblitérée au départ 5/6/43, censurée par les Britanniques à Madagascar (rectangle violet, angles incurvés) 31/ ? /43, censure FNFL et cachet sur la bande de censure " FORCES NAVALES FRANCAISE (mot "LIBRES" gratté) / * // (ancre) / Bureau du / VAGUEMESTRE" ,cachet britannique "BUCKINGHAM GATE S.W. 1" 20/10/43, renvoyée à l'Amirauté à Alger où on ne trouve pas le destinataire. La lettre et "retournée à l'envoyeur" avec censure égyptienne (double cercle "M ?" au centre) , arrivée Saint-Denis 26/1/44

     CENSURE DES F.N.G.B. (FORCES NAVALES EN GRANDE-BRETAGNE)
    Il a été signalé une bande de refermeture "CENSURE / F.N.G.B.", accompagnée très souvent d'une puce de lecteur "X3" dans un cercle. Parfois la bande est un simple papier gommé.

    Lettre de la caserne de Bir-hakeim à Londres avec ensure FNGB
    verso
    Lettre d'un marin de la caserne Bir-Hakeim de Londres, oblitérée "POSTE NAVALE" 7/11/44 avec cachet "CASERNE BIR HAKEIM // (ancre)", avec censure anglaise et bande de censure française "CENSURE / F.N.G.B." et puce "X3"

    Censure Navale
    verso
    Lettre de Londres Naval pour la région parisienne, oblitérée POSTE NAVALE 26/1/45, avec censure "FORCES NAVALES EN GRANDE BRETAGNE / -CENSURE POSTALE - // (ancre)"




    Retour en tête de page  





        LIAISONS AVEC LES COMBATTANTS SUR LE TERRAIN


    •  Par la boite Postale 244 de Londres.

    Le service postal de la France Libre n'étant pas reconnu par l'UPU, le courrier international destiné aux militaires français des FFL / FAFL / FNFL est adressé à une boite postale à Londres (P.O. Box 244) qui ensuite achemine les plis dans le réseau interne français.

    Lettre de Londres pour un FFl à Fort archambault
    Lettre de South Kensington 9/9/41 pour un soldat des FFL à Fort-Archambault (Tchad) affranchie au tarif intérieur britannique 2 1/2d et censurée par les Britanniques (triangle rouge). La lettre est adressée au secteur postal 594 à la Po Box 244 à Londres. Le vaguemestre des FFL "FORCES FRANCAISE LIBRES / Bureau / du Vaguemestre" censure la lettre (bande CENSURE F.F.L.) et ensuite achemine la lettre via Fort Lamy (commission de censure F) puis Fort Archambault (commission de censure G)

    Aérogramm britannique oblitéré BPM 5
    Lettre d'un militaire français de la 1ère DFL, sur un aérogramme militaire britannique, affranchi à 3p par timbre britannique, oblitéré "-POSTE MILITAIRE- / BPM 5" 31/12/43, censuré au départ par cachet triangulaire à Croix-de-Lorraine, destinée à un marin des FNFL et envoyé à la Poste Navale française de Londres (Post Office Box 244) qui censure le pli avec bande "CENSURE / F.N.F.L." et puce de censeur "X3".

    •  Par la boîte postale 506 de Lisbonne

    Les résistants en France ayant des relations ou de la famille dans les FFL, FAFL, ou FNFL écrivent à des noms fictifs à l'APARTADO 506 à Lisbonne, qui est l'adresse de l'Agence COOK qui transmet le courrier à la France Libre à Londres où le nom réel du destinataire et son affectation est indiqué pour ensuite être acheminé à destination.

    carte avec adresse secrète à Lisbonne pour une personne des FNFL
    verso
    Carte de la Croix-Rouge expédiée de la Seine et Oise avec une adresse fictive "Monsieur Harold Jeser apartado 506 Lisbonne Portugal". La carte est transmise par la Croix-rouge française (cachet "CROIX-ROUGE FRANCAISE / COURRIER ET TRANSMISSION"), censurée par la Croix-Rouge allemande (cachet "Deutsches Roten Kreuz / Der beauftragte im Frankreich // Briefstempel") transmise à Genève (cachet "Comité International de la Croix-Rouge/ Genève") et réceptionnée par la Croix-Rouge portugaise (cachet "CRUZ VERMELHA / PORTUGUESE / LISBOA" 6/8/42 au recto. L'agence Cook récupère la carte à Lisbonne et la transmet à la France Libre à Londres qui la censure "6" dans un cercle et modifie l'adresse en indiquant le vrai destinataire.

    Faux timbres de l'Intelligence Service sur lettre
    verso
    Lettre de Felletin (Creuse) 10/7/42, affranchie au tarif étranger à 4F avec quatre "faux-timbres" de l'Intelligence Service pour l'adresse fictive BP 506 Lisbonne au Portugal (boite postale de l'Agence Cook qui sert de correspondant pour la France Libre) avec censure espagnole et américaine. Le bureau de Lisbonne de l'Agence Cook transmet la lettre à Londres par courrier interne. Son bureau de Londres met une étiquette avec l'adresse réelle du destinataire et son cachet violet COOK AND SON Ltd daté 4 AUG 1942 ainsi que l'affranchissement à 2 1/2 (timbre perforé "C") pour être acheminée par le service postal britannique 5/8/42.
    (Vente Baudot Juin 2013)





    Retour en tête de page  





    Batiment du 4 carlton gardens
    Bâtiment du 4 Carlton Gardens à Londres, siège de la France Libre.

    L'ADMINISTRATION FRANÇAISE À LONDRES

    Les services français sont disséminés dans de nombreux bureaux de Londres et de ses environs. Le siège est au 4, Carlton Gardens à Londres.
    Plusieurs timbres notamment des émirats arabes montrent le général de Gaulle lors de diverses manifestations à Londres.

    général de Gaulle à Londres De gaulle à Londres De gaulle et Georges VI
    Ajman (Michel Ajman No 2016) Le général passant les FFL en revue à Londres
    (Michel Fujeira No 425)
    Le général avec S.M. George VI (Michel Ajman No 1128)

    Timbres de Gaulle de Manama
    Timbres de Manama (dépendance de l'émirat d'Ajman) (Michel Ajman/Manama No 1232-39) émis se tenant
    Chaque timbre a une dimension de 72x100 mm

    Serie de gaulle Fujeirah s/lettre
    Timbre de Fujeira montrant le général passant les troupes françaises en revue à Londres sur lettre recommandée FDC avec toute la série de Gaulle de 1970 (Michel Fujeira No 424/430).
    Ces timbres sont rares sur lettre ayant voyagé.

    Timbre de Gaulle de Manama sur lettre recommandée
    Timbre de Gaulle de Manama, dépendance de l'émirat d'Ajman (Michel Ajman/Manama No 1237) montrant le général lors d'une revue des troupes françaises à Londres sur lettre recommandée commerciale d'avril 1972 (arrivée Strasbourg 25/4/72).
    Ces timbres sont rares sur lettre ayant voyagé.

    24 SEPTEMBRE 1941 :
    Une ordonnance crée le "Comité National Français de la France Libre" qui tient lieu de gouvernement en exil de 1941 à 1943.
    Il siège au 4, Carlton Gardens à Londres.
    Ce comité fait suite au Conseil de Défense de l'Empire, plus restreint, créé à Brazzaville le 27 octobre 1940.
    Le Comité comprend initialement trois militaires et quatre civils puis à partir de 1942 six civils et six militaires appelés "Commissaires" qui ont rang de Ministre.

    Le CNF à Londres octobre 1941
    Le « Comité National Français » à Londres en octobre 1941
    http://www.le70e.fr/fr/renovation-de-la-republique/les-institutions-de-la-france-combattante

    Le "Comité National Français" fusionnera avec le "Commandement en Chef français civil et Militaire" (du général Giraud) en juin 1943 pour constituer le "Comité Français de la Libération Nationale".
    En juin 1943, vu les circonstances, seule une partie des services quittera Londres pour Alger, les autres constitueront à Londres des "antennes" ou "délégations" des commissariats basés officiellement à Alger.

    lettre cu Comité pour le Mexique
    verso
    Lettre par avion du Commissariat National à l'Information pour le Mexique, affranchie avec un timbre britannique à 1sh et cachet administratif "COMMISSARIAT NATIONAL A L'INFORMATION * // SERVICES / EXTERIEURS", oblitérée Londres 14/10/42, censurée "en route" et arrivée Mexico 6/11/42

    Commmissariat national à la guerre
    Lettre par avion du Commissariat National à la Guerre (encore à Londres) pour Douala affranchie à 1/3 avec cachet administratif "COMMISSARIAT NATIONAL A LA GUERRE / ★ F.L. ★ // LE / DIRECTEUR / DE / L'ARMEMENT", censure "en route" et à l'arrivée au Cameroun. oblitérée Londres 2/11/43

    Délégation à l'Armement
    Lettre par avion de Londres pour Douala, affranchie à 1/3, oblitérée Londres ?/7/44, arrivée Douala 22/8/44 avec censure "en route" et cachet administratif "COMITE FRANCAIS DE LIBERATION NATIONALE / - DELEGATION DE LONDRES // DIRECTION / DE / L'ARMEMENT"

    Commissariat à la guerre courrier interne
    verso
    Courrier interne du Commissariat National à la Guerre pour les Amis des Volontaires Français (AVF) daté 30/6/44

    2ème Bureau
    verso
    Courrier interne avec une enveloppe réutilisée portant le cachet d'identification de l'expéditeur "FORCES FRANCAISES LIBRES /★ ETAT-MAJOR ★ // LE CHEF / DU 2eme BUREAU" et cachet de départ du bureau du courrier "COMMISSARIAT NATIONAL / A LA GUERRE" 11/8/43

    Une Association des Amis des Volontaires Français (AVF) sera très tôt créée à Londres en soutien à la « France Libre ».

    amis des volontaires français
    EMA Amis des Volontaires Français à Londres
    Empreinte de machine à affranchir britannique avec flamme "(Croix de Lorraine AVF) Join The "ASSOCIATION OF / FRIENDS OF THE / FRENCH VOLONTEERS / QUEENSBERRY QUAY / LONDON S.W.7" oblitérée "LONDON S.W.7" 27/4/45

    Une délégation du CFLN siège à Londres et assure notamment la liaison avec les Britanniques.

    Cachet CFLN Londres Le même cachet en rouge
    CFLN Londres
    Lettre locale de service pour les "Amis des Volontaires Français" à Londres, avec cachet à date simple cercle 31 mm " ★ République Française ★ / SECTION DU COURRIER // Délégation du Comité Français / de la / Libération Nationale / à Londres" 16/12/43 et cachet de franchise "COMPTE PERSONNEL DU GENERAL DE GAULLE // LE TRESORIER"

    Lettre pour le CFLN de Londres
    verso
    Lettre d'AEF pour la Direction de l'Armement à Londres, affranchie à 16 F , oblitérée PORT GENTIL 3/6/44, censure AEF au départ, censure britannique à l'arrivé (couronne) et au verso cachet "CFLN / DELEGATION DE LONDRES // DIRECTION / SERVICES COMMUNS // SECTION / COURRIER / C.D."





    Retour en tête de page  





    LA 2ÈME D.B.
    EN GRANDE-BRETAGNE
    AVANT LE DÉBARQUEMENT

    11 AVRIL 1944 :
    Rééquipée de matériel américain, la 2ème D.B. s'embarque le 11 avril 1944 à Casablanca et Mers el-Kébir pour le Royaume-Uni et débarque à Swansea après onze jours de traversée.
    Les soldats français ne bénéficient pas de la franchise en Grande-Bretagne. Le courrier est affranchi en timbres britanniques mais oblitéré le plus souvent par un timbre-à-date français " ★ POSTES AUX ARMEES ★".
    L'adresse des militaires de la 2ème D.B. comporte un numéro de Secteur Indicatif du type SI 84xxx.

    lettre de la 2ème DB en Grande-Bretagne
    Lettre locale d'un soldat de la 2ème D.B. pour Londres, affranchie à 3p, oblitérée "★ POSTES AUX ARMEES ★" 16/5/44 avec mention manuscrite "Censored SI 84102" et paraphe







    NAVIRES FRANÇAIS ENTRE DEUX DÉBARQUEMENTS

    Certains navires français après avoir participé au débarquement de Normandie, retournent en Grande-Bretagne pour regarnir les soutes à munitions, se ravitailler en mazout et en approvisionnements divers avant de participer au débarquement de Provence.

    Georges leygues en GB
    Lettre en provenance du croiseur Georges Leygues (C/o G.P.O. London) pour les USA, affranchie à 6¢ surtaxe aérienne réduite (moins chère que par la poste anglaise) oblitérée 1/7/44 et censure rectangulaire 50x21mm "MARINE NATIONALE / CENSURE".
    Après le débarquement en Normandie, le Georges Leygues se rend à Milford Haven le 15 juin en Grande-Bretagne et repart le 11 juillet pour la méditerranée.



    Retour en tête de page  



    PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

    La Guerre aux côtés des Alliés
    (de juin 1940 au débarquement)

    Courrier français au Royaume-Uni



    Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  




    ;