LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La France en Guerre aux côtés des Alliés  

Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  




PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

La Guerre aux côtés des Alliés
(de juin 1940 au débarquement)

Année 1942










1942




Le monde en guerre 1942
Bloc-feuillet des États-Unis présentant les principaux événements militaires de l'année 1942
CLIQUER SUR LE BLOC POUR AGRANDIR



DÉCLARATION DES NATIONS UNIES

1ER JANVIER 1942 :
Le Président Roosevelt, M. Winston Churchill, M. Maxim Litvinov (Union soviétique) et M. T. V. Soong (Chine) signent un bref document auquel adhérent le lendemain les représentants de 22 autres pays.
Dans ce document, les gouvernements signataires s'engagent à contribuer de la façon la plus complète à l'effort de guerre commun et à ne pas signer de paix séparée.
Cette alliance totale s'inspire des principes de la Charte de l'Atlantique, et la première clause de la Déclaration des Nations Unies dit que les gouvernements signataires de la présente Déclaration ont « . . . souscrit à un programme commun de buts et de principes énoncés dans la déclaration conjointe du président des États-Unis d'Amérique et du Premier ministre du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, en date du 14 août, connu sous le nom de Charte de l'Atlantique ».
Trois ans plus tard, lors des préparatifs de la Conférence de San Francisco, les invitations ne furent adressées qu'aux pays qui, avant mars 1945, avaient déclaré la guerre à l'Allemagne et au Japon et souscrit à la Déclaration des Nations Unies.

Source : http://www.un .org/fr/aboutun/history/declaration.shtml
Texte complet dans : : http://mjp.univ-perp.fr/traites/onu1942.htm

La France, dont le seul gouvernement reconnu est celui du maréchal Pétain, n'est pas signataire de cette Déclaration (Washington a toujours un Ambassadeur à Vichy ! ). Ce n'est qu'en octobre 1944, que le GPRF du général de Gaulle sera invité, après sa reconnaissance par les Alliés, à signer la Déclaration, ce qu'il fera le 1er janvier 1945.

Source : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/ONU_gh_soutou.pdf

Il a été signalé une empreinte de machine à affranchir faisant référence aux Nations-Unies avant la Conférence de San Francisco qui créa officiellement l'ONU en juin 1945.

EMA In War and peace United Nations
verso
Lettre du bureau d'information des Nations-Unies à New-York avec EMA No PB 108314 "In War and Peace / UNITED NATIONS" 7/9/44




JANVIER 1942 :
Une Mission Militaire Française de la France Libre est installée en Chine et fournit des informations aux Alliés sur la situation en Indochine.

Lettre Délégué du CFLN en Chine
Lettre de l'attaché militaire auprès de l'Ambassade de France à Tchongking avec cachet déesse assise "DELE GATION DU C.F.L.N. EN CHINE / L'ATTACHE MILITAIRE" et oblitération "POSTES AUX ARMEES/ *  " 18/9/45 et arrivée Cayenne 7/12/45

DÉBUT 1942 :
Évacuation des colons italiens de Libye vers l'Italie. Ils ne reviendront plus.

PRÉPARATION DES
« ALLIED MILITARY GOVERNMENTS
OF OCCUPIED TERRITORIES »
(A.M.G.O.T.)

DÈS 1942 :
Considérant qu'il n'y avait pas de gouvernement légitime dans les pays précédemment occupés par les pays de l'Axe et que l'administration de ces territoires devait être réalisée jusqu'à la mise en place de gouvernements démocratiquement élus, les Alliés mettent en place ce qui sera appelé « Allied Military Government of Occupied Territories (AMGOT) » (Gouvernements militaires alliés des territoires occupés) qui est une section des états-majors alliés.
Des officiers militaires sont formés à l'administration civile dans des universités américaines comme celles de Virginie et Yale. Une fois les forces alliées occupant les territoires libérés, ces officiers assurent tous les aspects de l'administration civile, des transports à la justice en passant par la monnaie (à ce titre une monnaie est émise pour chaque pays occupé) et les timbres-poste.
La Sicile puis l'Italie du sud seront les premiers territoires administrés par un AMGOT.

Le général de Gaulle s'opposera par tous les moyens à la mise en place d'un AMGOT en France, mettant en place sa propre administration au fur et à mesure de l'avancée des troupes, administration qui sera largement reconnue par la population libérée. Au vu de ce plébiscite populaire, les alliés abandonneront rapidement leurs intentions sauf en ce qui concerne la monnaie qui aura cours forcé pendant plusieurs mois..

Note : les Français qui recevront ces "billets" en rémunération de travaux ou de services ou en dédommagement de préjudices de la part des Alliés s'en débarrasseront rapidement notamment en payant leurs impôts avec !!!!

Source : http://rall.com/1991/11/05/dubious-liberators-allied-plans-to-occupy-france-1942-1944.




Drapeau France Libre

 LES F.F.L. DANS LA
DEUXIÈME CAMPAGNE D'ÉGYPTE


BIM Halhaya
extrait
14 JANVIER 1942 :
Le "First Free French Brigad Group" (1ère BFL qui comprend le Bataillon du Pacifique) prend position sur la passe de Halfaya sur la route côtière d'Alexandrie à Sollum.
Un timbre de Nouvelle Calédonie (Y&T Nouvelle-Calédonie No PA 214) est consacré au Bataillon du Pacifique avec tout autour du timbre les batailles auxquelles il a participé.

Bataillon du Pacifique
verso
Lettre en provenance du Bataillon du Pacifique avant son arrivée en Egypte, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / F.F.L. - 3" 17/12/41 avec cachet de vaguemestre d'étapes "FF / POSTE AUX ARMEES / VE 14", arrivée Alep 19/12/41 et censure FFL

Lettre pour le BIMP janvier 1942
verso
Lettre par avion de Nouvelle-Calédonie pour un adjudant du 1er Bataillon du Pacifique dépendant de la 1ère DFL à Beyrouth, affranchie à 6F, oblitérée au départ 7/1/42, censure locale "A1" et bande grise de refermeture "OUVERT PAR LA CENSURE - NOUVELLE CALEDONIE". Transit Le Caire bureau "POSTE AUX ARMEES / FFL 4" 26/4/42. mention manuscrite "évacué", l'adjudant qui a participé aux opérations en Libye est hospitalisé à Alexandrie (Egypte). Censure britannique puis réexpédition à l'hôpital par FFL 4 le 30/4. Au passage cachet violet double cercle "LIAISON FRANÇAISE / - ALEXANDRIE - // F.F.L." qui a effectué la coordination avec les Britanniques.

21 JANVIER 1942 :
Offensive allemande en Cyrénaique. Les Britanniques se replient sur un ligne Gazala Bir Hakeim où est envoyée le 16 février la 1ère BFL..

MARS 1942 :
Sur la demande du général britannique Auchinleck, la 2ème BFL qui était toujours stationnée en Syrie rejoint la VIIIème Armée.
Elle est desservie par un service postal qui utilise un cachet "POSTE AUX ARMEES / F.F.L. - 6" à partir de mai 1942.

tad FFL 6
Lettre de la 2ème BFL oblitérée FFL 6
verso
Lettre en franchise militaire d'un militaire français de la 2ème BFL en Égypte auprès de la VIIIème Armée britannique oblitérée au départ "POSTE AUX ARMEES / F.F.L. - 6" 8/6/42, mention manuscrite "OAS" (= On Active Service = F.M.), deux cachets de transit (probablement FFL 4) du Caire (11/6 et 14/6), censure anglaise et griffe "TO BE DELIVERED BY / CIVIL POST OFFICE" (à distribuer par la poste civile), cachet égyptien "POSTAGE PREPAID" 15/6 reconnaissant la franchise.

27 MAI 1942 :
Rommel déclenche une offensive vers l'Est afin d'atteindre le port stratégique de Tobrouck.

26 MAI-11 JUIN 1942 :
La 1ère BFL s'illustre à Bir Hakeim et épuise les forces de Rommel.. Elle se replie en bon ordre mais y laisse une grande partie de son matériel qui mettra quelques mois à être remplacé.

Voir ci-dessous    Les commémorations de Bir-Hakeim



21 JUIN 1942 :
Bataille de Tobrouck perdue par les Britanniques.

Voir ci-dessous   La Prise de Tobrouk par l'Afrika Korps



1ER JUILLET 1942 :
Rommel lance l'offensive de l'Afrika Korps. Il est stoppé par les Britanniques devant El Alamein (à mi-chemin entre Tobrouck et Alexandrie).

AOÛT 1942 :
Des éléments FFL (une compagnie de chars, un escadron de spahis et un peloton de commandos) rejoignent la 7ème DB britannique et forment la First French Flying Column (colonne volante) qui opérera avec les Britanniques jusqu'en Tunisie.

OCTOBRE 1942 :
La 1ère BFL ré équipée est renommée 1ère Division Légère Française Libre (1ère DFLL).

13 OCTOBRE 1942 :
La 1ère DLFL rejoint la VIIIème Armée Britannique à El-Alamein. Elle est chargée de faire diversion au Sud pour obliger Rommel à dégarnir le Nord par où s'engouffrera la VIIIème Armée.
La 2ème DFL reste à l'arrière pour conserver les points d'appui.

23 OCTOBRE- 4 NOVEMBRE 1942 :
 Victoire d'El Alamein : Montgomery réussi à percer le front de Rommel qui est contraint de faire retraite vers la Tripolitaine.
Les pertes françaises sont importantes dont le Colonel Amilakvari.

Voir ci-dessous    La Victoire de Montgomery à El-Alamein



Après El-Alamein, , les Forces Françaises Libres sont dirigées vers le camp de Gambut, près de Tobrouck, où elles "attendent" leur matériel de remplacement et sans perspective d'être rapidement engagées.






RAID BRITANNIQUE SUR MADAGASCAR

Royal Navy Etendard Maréchal Pétain
3 MARS 1942 :
Raid britannique contre la base navale de Diégo-Suarez à Madagascar.
La crainte de voir les Japonais s'installer à Madagascar avec l'accord du gouvernement du maréchal Pétain, ce qui couperait l'Inde du Moyen-Orient et empêcherait l'accès aux ressources pétrolières du Golfe Persique, amène le Royaume-Uni à occuper l'île.
Diégo Suarez se rend le 7 mai, Majunga le 10 septembre et Tananarive le 23 septembre

Voir l'encart "Madagascar sous le contrôle des Britanniques"





Drapeau France Libre
10 MARS 1942 :
Visite à Londres des principaux chefs de la Résistance intérieure qui acceptent l'allégeance au général de Gaulle.
Jean Moulin, avec le titre de Délégué Général, regroupe les différents mouvements en métropole et réunit les formations paramilitaires dans l'« Armée Secrète ».
Après le ralliement de la Résistance intérieure, le mouvement gaulliste prendra le nom de "France Combattante" le 14 juillet suivant.
N'étant pas issu d'un vote populaire, il n'est pas reconnu par les Alliés.



27-28 MARS 1942 :
Un commando britannique mets hors d'usage la "forme Joubert" à Saint-Nazaire, la seule capable d'accueillir sur la façade atlantique pour réparations le cuirassé allemand Tirpitz qui aurait pu mettre en danger les lignes de communications et d'approvisionnement britanniques dans l'Atlantique.

Voir les commémorations





Drapeau France Libre

HARCÈLEMENT F.F.L. AU FEZZAN

Carte du fezzan printemps 1942
MARS-AVRIL 1942 :
Campagne de harcèlement des troupes du général Leclerc sur les bases italiennes du Fezzan. Elle est menée par une centaine de véhicules de combat et environ 500 hommes qui frappent au même moment en dix points différents d'un vaste territoire et se retirent rapidement, ce qui laisse l'ennemi dans une crainte permanente d'intervention éclair.
Les bases italiennes de Brack-Sebah, Gatroum, Tmessa, Zuila, Tedjerré, Um el Araneb... sont conquises temporairement puis évacuées.


17 AVRIL 1942 :
Le général Henri Giraud s'évade de la forteresse de Koenigstein.

Drapeau France Libre
MAI 1942 :
Au sujet de la Nouvelle Calédonie, le général de Gaulle déclare à Londres : "La France Combattante entend marcher avec ses alliés, sous la réserve formelle que ses alliés marchent avec Elle". "L'indispensable subordination militaire face à un commandement suprême n'entraîne pas une subordination politique face au gouvernement américain".



30 MAI 1942 :
Diégo-Suarez est canonné par des sous-marins japonais.

Retour en tête de page  



Drapeau France Libre

BIR HAKEIM

carte de la Bataille
« Bataille de Bir Hakeim ». Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bataille_de_Bir_Hakeim.png#/media/ File:Bataille_de_Bir_Hakeim.png

27 MAI-10 JUIN 1942 :
La 1ère Division Légère du général Koënig réussit à retarder l'offensive de l'Afrika-Korps à Bir Hakeim. Sur les 5 500 hommes engagés, environ 4 000 pourront rejoindre les troupes britanniques de Montgomery.
Timbre Général Koenig

  • Deux timbres français sont consacrés à Bir Hakeim (Y&T France No 925 et 1796) ainsi qu'un timbre d'Algérie (Y&T Algérie No 299).

  • Timbre Bir-Hakeim Algérie



    Carte Maximum Bir Hakeim
    Carte maximum

    BF Narvik Bir-Hakeim
    Le timbre de métropole a été émis en bloc-feuillet dentelé et gommé avec le timbre consacré à la bataille de Narvik.

  • Un timbre de Nouvelle Calédonie (Y&T Nouvelle-Calédonie No PA 214) est consacré au Bataillon du Pacifique avec tout autour du timbre les batailles auquelles il a participé et notamment Bir Hakeim. Un autre de Polynésie sur le même sujet (Y&T Polynésie No PA 47) montre le monument de Bir Hakeim à l'arrière plan.

    bataillon du pacifique Monument Bir Hakeim
    Le timbre montre le monument de Bir-Hakeim à l'arrière plan.
    Bataillon du pacifique

    Bir hakeim BP1
    BIR HACHEIM   EL ALAMEIN   HIMEIMAT   CYRENAIQUE   TRIPOLITAINE

  • Une griffe spéciale sera mise en service à Aubenas pour le 4ème anniversaire : "4ème Anniversaire de / (croix de Lorraine) BIR HAKEIM (croix de Lorraine) / 26 Mai-10 Juin 1946".

  • Griffe du 4ème anniversaire


  • Un pèlerinage a lieu à Bir Hakeim les 1er et 2 novembre 1955. Un cachet spécial "BATAILLE DE BIR HAKEIM 1942 / TOBRUK // PELERINAGE / NATIONAL / 1 NOV. 1955" est apposé à Tobruk sur le timbre français de 1952 collé à côté de timbres libyens, oblitérés du cachet local.

  • Pélerinage de 1955


  • Un bloc de Madagascar émis en 1992 commémore la bataille de Bir Hakeim et met l'accent sur la multiplicité des races ayant participé à la bataille : Africains, Tahitiens, Indochinois... (Y&T Madagascar No 1076).

  • Bloc Madagascar

    Le Liban a émis en 1945 une série de timbres consacrés à la Victoire avec légende "SOLDATS LIBANAIS A BIR-HAKIM" (Y&T Liban Nos PA 1/6 et blocs No 1):


    Maquette des timbres Bir hakeim du Liban
    maquette du timbre (sans la légende)

    Bloc Poste aérienne bir-hakeim
    partie inférieure du bloc-feuillet non dentelé avec les timbres tels qu'émis légende sous le timbre "SOLDATS LIBANAIS A BIR-HAKIM"

    Bir Hakeim  timbre du Liban
    timbre de feuille avec la légende "SOLDATS LIBANAIS A BIR-HAKIM"
SEPTEMBRE 1942 :
La 1ère Divion Française Libre (D.F.L.) se reconstitue en Libye après Bir Hakeim.
C'est le B.P.M. 5 qui dessert la 1ère D.F.L..

BPM 5 en Libye
verso
Lettre recommandée par avion de Libye vers le Cameroun, affranchie avec un timbre FFL du Levant à 6F50, oblitérée cachet à pont "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 5" 22/9/42, "S.P. 5" sur l'étiquette de recommandation, transit par le BCM4 du Caire, puis Bangui 8/10/42, censure française du Cameroun à l'arrivée.



bataille de Midway

4-5 JUIN 1942 :
Bataille de Midway dans le Pacifique.
Premier échec japonais.

Situation de Midway


Le général McArthur déclare à cette occasion : « A partir de maintenant nous ne reculerons plus.! »
Une empreinte de machine à affranchir reprend cette formule.

EMA Nous ne reculerons plus !


Emblème de l'Afrika Korps

PRISE DE TOBROUK PAR L'AFRIKA KORPS

21 JUIN 1942 :
La bataille de Bir Hakeim avait « fixé » une grande partie de l'Afrika Korps et dans le même temps avait permis à la majeure partie de la VIIIème armée britannique de se retirer vers El-Alamein.
Après l'évasion des Français de Bir Hakeim, Rommel poursuit son avancée et s'empare de Tobrouk le 21 juin.
Des timbres de Libye et d'Allemagne sont surchargés localement :

Surcharge locale Tobruk Surcharge locale surcharge locales
Timbres italiens et allemands avec surcharge locale

Après Tobrouk, Rommel continue sur El Alamein en vue d'Alexandrie et du canal de Suez vital pour les approvisionnements britanniques.

Carte situation El Alamein





Drapeau France Libre


LA "FRANCE COMBATTANTE"


13 JUILLET 1942 :
La « France libre » est renommée « France combattante » par le Comité National Français pour marquer l'adhésion à la France libre « des groupements qui, à l'intérieur du pays, participent activement à la Résistance ».



18 AOÛT 1942 :
Échec d'un raid anglo-canadien sur Dieppe. Il y a 1 057 tués, 1 306 prisonniers après 9 heures de combat. Il s'agissait de tester si un débarquement dans un port de la Manche, défendu par les Allemands était possible.

Voir les commémorations



débarquement à guadalcanal
AOÛT 1942 :
Débarquement américain à Guadalcanal (îles Salomon, 700 km au Nord-Est des Nouvelles-Hébrides, qui stoppe l'avance des Japonais vers le Sud.
L'Amiral Nimitz commande le Centre-Pacifique tandis que le général MacArthur commande le Sud-Ouest.

carte Iles Solomon


Drapeau France Libre


AOÛT 1942 :
Formation d'une « Colonne Volante » (Free French Flying Column) composée du 1er Régiment de Marche de Spahis Marocains, quelques « canons Conus », fixés sur camions et la 1ère Compagnie de Chars de FFL .et rattachée à la VIIème Division Blindée Britannique, appelée les "rats du désert".
La colonne volante effectue des raids en profondeur dans le désert libyen jusqu'en février 1943 où elle rejoindra la "Colonne Leclerc" pour former la "Force L" en Tunisie..

SEPTEMBRE 1942 :
La "France Combattante" met des bases à la disposition des États-Unis en échange de produits américains.

OCTOBRE 1942 :
La 1ère BFL, ré équipée, est renommée 1ère Division Légère Française Libre (1ère DFLL).





Drapeau France Libre

LES BATAILLONS ANTILLAIS


OCTOBRE 1942 :
À l'Armistice de 1940, les représentants de Vichy installés aux Antilles françaises ont obligé la population à accepter le régime du maréchal. Cependant, très rapidement de jeunes Martiniquais et Guadeloupéens voulurent échapper à la coupe de l'amiral Robert en rejoignant les Forces Françaises Libres du général de Gaulle via les îles anglaises des Antilles.
Les premiers arrivés eurent la chance d'être acheminés sur Londres où ils furent affectés dans des unités en formation. Mais comme la cadence des passages augmentait il fallut songer à grouper sur place ces jeunes gens et les instruire.
À cet effet, le général de Gaulle créa le Bataillon des Antilles en octobre 1942.
Quelque 500 volontaires furent embarqués sur un liberty-ship en novembre 1942 et transportés à La Nouvelle-Orléans (USA) où des cadres français recrutés aux Amériques vinrent renforcer le maigre encadrement.
Début 1943, le Bataillon des Antilles est transféré au camp de Fort-Dix (N.J.). Ce sera dans ce camp que l'instruction prendra un essor nouveau, les Américains mettant à la disposition du bataillon l'armement, les munitions d'instruction, les champs de tir et les salles de spécialisation.
Mais l'arrivée des volontaires avait été constante et en juillet 1943 l'effectif atteignait le chiffre d'environ 1.700 et c'est à cette époque qu'est prise la décision de l'état-major d'Alger de former avec ces volontaires un bataillon qui prendra le nom de Bataillon des Antilles n° 1.
Ce bataillon devait être sous peu transporté en AFN, les volontaires en surnombre devant être renvoyés aux Antilles pour la création d'autres unités (ils formeront en particulier l'ossature du Bataillon des Antilles n° 5 qui se distinguera lors de la liquidation de la poche de Royan).
Source : http://www.1dfl.fr/decouvrez-ses-unites/defense-contre-avions/zoom-les-antillais-dans-la-france-libre/

bataillon des Antilles No1 en Tunisie
verso
Lettre par avion de Souuse (Tunisie) pour Londres, affranchie en timbres tunisiens oblitérés "SOUSSE / TUNISIE" 12/1/44 (plusieurs timbres arrachés par la censure) avec cachet de vaguemestre bleu 40/27mm "BATAILLON DE MARCHE DES ANTILLES N°1 / * // Le Vaguemestre" et censure française au départ et britannique en route..


Bataillon de Marche antillais N°5
Lettre en franchise militaire de Nantes pour La Rochelle oblitérée 12/7/45 avec cachet de vaguemestre violet 39/37/25mm "BATAILLON ANTILLAIS N°5" // Le Vaguemestre"






Drapeau britannique


LA VICTOIRE DE MONTGOMERY
À EL-ALAMEIN


le front d'El-alamein
13 OCTOBRE 1942 :
La 1ère DFL rejoint la VIIIème Armée Britannique à El-Alamein. Elle est chargée de faire diversion au Sud pour obliger Rommel à dégarnir le Nord par où s'engouffrera la VIIIème Armée britannique.
Elle est desservie par le BPM 5.




  • Un timbre de Nouvelle Calédonie (Y&T Nouvelle-Calédonie No PA 214) est consacré au Bataillon du Pacifique qui dépend de la 1ère DFL avec tout autour du timbre les batailles auquel les il a participé et notamment El Alamein.
    Bataillon du pacifique
    Bir hakeim BP1
    BIR HACHEIM EL ALAMEIN HIMEIMAT CYRENAIQUE TRIPOLITAINE

    La 2ème DFL reste à l'arrière pour conserver les points d'appui.

    retraite de Rommel après El alamein
    Légende "Rommel begins retreat from El Alamein"
    23 OCTOBRE- 4 NOVEMBRE 1942 :
     Victoire d'El Alamein : Montgomery réussi à percer le front de Rommel qui est contraint de faire retraite vers la Tripolitaine.
    Les pertes françaises sont importantes dont le Colonel Amilakvari.

    Après El-Alamein, les forces françaises sont dirigées vers le camp de Gambut, près de Tobrouck, où ils "attendent" leur matériel de remplacement et sans perspective d'être rapidement engagés.

    è DFL El Alamein
    verso
    Lettre par avion du BPM 5 pour l'Angleterre, affranchie avec deux timbres britanniques à 5p, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 5" 24/10/42, transit BCM 4 du Caire 28/10/42, et censure britannique

    BPM 5 en Libye
    verso
    Lettre recommandée du BPM 5 pour Alexandrie avec griffe "SP 5" sur l'étiquette de recommandation, affranchie avec un timbre britannique à 3p, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 5" 18/11/42, transit BCM 4 du Caire 20/11/42, transit FPO britannique 20/11 censure britannique et transfert poste égyptienne 24/11 (étiquette de réparation de la poste égyptienne -ou censure déguisée ?)

    De nombreux timbres et oblitérations commémorent cette victoire :

    Rommel face à Montgomery

    Timbre d'australie commémorant la bataille d'El-Alamein


    30<sup>ème</sup> anniversaire de la bataille
    Commémoration italienne du 30ème anniversaire



  • Royal Navy Drapeau france Libre
    5 NOVEMBRE 1942 :
    Un armistice intervient à Madagascar entre les Britanniques et les représentants du maréchal Pétain.
    L'île passe aux mains des Alliés. Le général Legentilhomme est nommé par la France Combattante Gouverneur Général le 8 janvier 1943.
    L'administration militaire britannique reste à Madagascar jusqu'en mai 1943, sauf à Diégo-Suarez où elle restera jusqu'en 1946.

    Voir l'encart "Madagascar sous le contrôle des Britanniques"






    Retour en tête de page  



    LE DÉBARQUEMENT ANGLO-AMÉRICAIN
    AU MAROC ET EN ALGÉRIE
    (OPERATION "TORCH")

    7 NOVEMBRE 1942 :
    rencontre Giraud-Eisenhower
    Rencontre Eisenhower - Giraud à Gibraltar. Le général Giraud demande le commandement de l'ensemble de l'opération sur le territoire français !!!
    Un timbre rappelant cette rencontre sera émis par Gibraltar le 11 juin 1982 (Y&T Gibraltar No 459).

    8 NOVEMBRE 1942 :
    Débarquement anglo-américain à Casablanca, Alger et Oran.
    C'est l'«Opération Torch».
    Plusieurs timbres et oblitérations commémorent ce débarquement.

    Opération torch antigua

    Oblitération Operation Torch


    Convois de l'Opération Torch
    Itinéraires empruntés par les forces anglo-américaines participant à l'« Operation Torch ».

    Carte du débarquement allié
    Emplacement des débarquements alliés

    Débarquement allié en AFN
    Timbre issu du bloc-feuillet des USA consacré aux événements militaires de l'année 1942
    «Dans la nuit du 8 novembre 1942, 400 volontaires, commandés par José Abouker et Henri d'Astier de la Vigerie, ont occupé par surprise les points stratégiques d'Alger et arrêté une dizaine de généraux pétainistes à commencer par l'amiral Darlan et le général Juin, pour empêcher l'armée d'Afrique de tirer sur les Alliés. Au matin, ces généraux, libérés par la garde mobile, ont réagi en reprenant les positions tenues par les résistants, au lieu de se porter contre les forces débarquées, si bien que ces dernières ont encerclé Alger, sans opposition et obtenu, le soir même, la reddition de cette ville avec son port intact.
    A Oran et au Maroc, au contraire, là où les actions de résistance ont échoué, les forces pétainistes ont combattu les Alliés pendant trois jours, avec de fortes pertes, et n'ont cessé le feu que sur l'ordre de leur chefs capturés à Alger.» (Professeur Yves-maxime Danan)

    D'après l'acte Constitutionnel du 10 février 1941, l'Amiral de la Flotte Darlan, qui se trouve en Algérie à ce moment pour des raisons privées, prend le titre de "Haut Commissaire de France en Afrique Française" et assure de plein droit les fonctions de Chef de l'État dans l'Afrique française non-occupée.
    Dans un premier temps, il essaie d'envoyer "en clair" un télégramme au maréchal Pétain, certain que les Allemands le liront et interviendront à Alger à partir de leurs bases de Sardaigne et de Sicile contre les Américains, mais le télégramme est bloqué à Alger par des résistants et ne parviendra jamais à Vichy (l'original serait conservé au musée Jean Moulin).
    Il a été établi que l'amiral Darlan avait avec lui les moyens de chiffrement secrets avec l'amiral Auphan à Vichy et avait donc décidé sciemment d'envoyer "en clair" son message.

    Télégramme Darlan à Pétain
    Télégramme "en clair" que l'amiral Darlan souhaitait faire partir pour le Maréchal Pétain le 8 au matin.

    Après moult péripéties, l'Amiral Darlan ordonne, le 10, aux troupes françaises de cesser la résistance et de se battre aux côtés des Alliés contre l'Axe.
    On notera que seulement quelques milliers d'Américains débarquèrent initialement à Alger, face à la division d'Alger qui comprenait 14 000 hommes.


    De Gaulle n'a pas été consulté et s'en offusque dans un premier temps mais finalement, il approuve le débarquement.
    Les Américains écartent les prétentions du général de Gaulle et installent au pouvoir l'Amiral Darlan.
    Les Britanniques veulent unifier les "Français Libres" de Londres et les Français d'Alger.
    Darlan et Giraud à Alger
    L'Amiral Darlan et le général Giraud
    Roosevelt hostile à de Gaulle, préfère négocier avec Darlan. L'Amiral Darlan est seul reconnu par le commandement américain.
    Giraud est mis sur la touche jusqu'à ce qu'il soit nommé par Darlan "Commandant des Forces Françaises en Algérie" .

    Operation Torch


    Deux timbres de Gibraltar sont consacrés à l'« Operation TORCH » (Y&T Gibraltar N°458/59).

    L'effigie de l'Amiral Darlan figure sur plusieurs carte de franchise militaire privées utilisées en 1939/40.

    Carte FM Amiral Darlan
    CP FM Darlan Angers
    CPFM Darlan censurée

    Timbre débarquement Algérie


    Un timbre d'Algérie, au type de métropole de 1954 repris dans toute l'Union Française, est consacré aux trois débarquements qui ont conduit à la Libération de la France et de l'Empire (Y&T Algérie No 312).
    Il a été signalé une lettre partie d'Oran le 6 novembre 1942 avec mention manuscrite "lettre retirée du paquebot "La Ferrière" en février 1943 après plus de 3 mois de séjour sous les eaux de l'avant-port d'Oran. Bateau coulé le 9 novembre 1942 au soir lors de l'arrivée des Américains" et avec griffe rouge "COURRIER RECUPERE / DANS / UN NAVIRE COULE".
    Cette griffe est aussi connue sur du courrier se trouvant à bord d'autres navires à Oran ou à Casablanca soit en rouge sur trois lignes soit en violet sur deux lignes .

    Courrier récupéré à bord d'un navire coulé
    Lettre initialement affranchie dont le timbre a disparu par immersion, oblitérée du 4 novembre 1942 et qui se trouvait en partance pour la France à bord d'un navire coulé dans le port d'Oran lors de l'Opération "Torch".

    Lettre coulée à Casablanca
    verso
    Lettre recommandée de Casablanca pour la Suède avec oblitération de départ 4/11/42 et en partance sur un navire lors du débarquement. Au cours des combats le navire est coulé. La lettre est immergée, est endommagée et est réparée avec des bandelettes de la Poste le 18/3/43. Mention manuscrite ""parvenu sans figurines d'affranchissement à Casablanca, le receveur" et griffe rouge "COURRIER RECUPERE / DANS / UN NAVIRE COULE". Il n'y a plus de possibilité de correspondre avec la Suède par conséquent la lettre est retournée à l'envoyeur.


    Pour le courrier de et vers l'Algérie après le débarquement voir l'encart :

    Le débarquement anglo-américain





    10 NOVEMBRE 1942 :
    La 1re armée allemande avance de Nantes vers Bordeaux, se portant vers les Pyrénées et la frontière espagnole, tandis que la 7ème armée avance du centre de la France vers Vichy et Toulon. Elles sont toutes deux commandées par le général Johannes Blaskowitz.
    La 4ème armée de l'armée royale italienne occupe la Côte d'Azur et une division italienne occupe la Corse.
    Le soir du 11 novembre, les blindés allemands atteignent la côte méditerranéenne.
    En même temps, les troupes de l'Afrika Korps entrent en Tunisie pour reprendre du terrain sur les Anglo-Américains.
    Certains cadres de l'Armée d'Armistice, dont le général de Lattre de Tassigny, rejoignent le Maghreb.
    Hitler dissout l'Armée d'Armistice.

    Le Maroc du général Noguès se rallie assez rapidement à l'amiral Darlan qui dit avoir pris le pouvoir "au nom du maréchal", tandis que le gouverneur Boisson de l'A.O.F. demande des preuves des pouvoirs délégués secrètement par le maréchal Pétain à l'amiral et finit par se rallier.

    Journal La Vigie marocaine novembre 1942
    Journal "La vigie marocaine" du 11 novembre 1942



    Darlan

    CRÉATION DU CONSEIL IMPÉRIAL


    D'après l'acte Constitutionnel du 10 février 1941, l'Amiral Darlan, qui se trouve fortuitement en Algérie à ce moment là, prend le titre de "Haut-commissaire de France en Afrique Française" et assure de plein droit les fonctions de Chef de l'État dans l'Afrique française non-occupée. Il le fait au nom du maréchal Pétain.

    Prise de fonction de Darlan
    J.O. du Territoire du Togo 16/2/43 p 118

    Enveloppe à en-tête Haut Commissariat en Afrique Française
    Enveloppe à en-tête du Haut-Commissariat utilisée bien après la disparition de celui-ci, mais la pénurie de papier ne permettait pas le gaspillage.

    Journal Officiel du Haut-Commissariat
    JO du Haut-Commissariat No 1 du 1er janvier 1943


    7 DÉCEMBRE 1942 :
    Ordonnance créant un Conseil Impérial présidé par le Haut-Commissaire de France résidant en Afrique française.

    Création du Conseil Impérial
    suite

    Le haut-commissaire adjoint est le général Bergeret qui s'était rendu à Dakar et avait obtenu le ralliement de l'AOF.

    Voir un récit de ces événements dans : http://cagrenoble.fr/victoire/victoire02.html



    17 NOVEMBRE 1942 :
    L'amiral Darlan est destitué par le maréchal Pétain et Pierre Laval obtient en métropole les pleins pouvoirs, notamment de promulguer, sous sa seule signature, lois et décrets .

    Le maréchal Pétain rompt ses relations diplomatiques avec les États-Unis qui étaient représentés à Vichy par l'amiral Leahy depuis le 7 janvier 1941 et à qui avait succédé en mai 1942, Pinckney Tuck en tant que chargé d'affaires lorsque Leahy avait été nommé chef de l'état-major particulier du président Roosevelt.

    L'Ambassadeur de France aux USA Henry Haye et le personnel diplomatique français de Washington ne pouvant rentrer en métropole, sont assignés à résidence en Pennsylvanie dans un superbe hôtel à Hershey.

    27 NOVEMBRE 1942 :
    Suivant une instruction permanente de l'amiral de la Flotte Darlan datant de juin 1940, l'Amiral de Laborde donne l'ordre de sabordage de la flotte à Toulon afin qu'elle ne tombe pas aux mains des Allemands.

    Voir l'encart :

    Le sabordage de la flotte de Toulon




    Carte de l'Europe en novembre 1942
    L'Europe et l'Afrique du Nord fin novembre 1942



    Le GROUPE DE CHASSE NORMANDIE (-NIEMEN)

    29 NOVEMBRE 1942 :
    Afin d'affirmer la présence militaire de la France Combattante sur tous les fronts, l'escadrille française "Normandie" arrive, sur instruction du général de Gaulle, à Ivanovo pour se battre aux côtés des soviétiques.
    Sur 148 détachés (dont 95 pilotes), 42 mourront au combat.
    Le nom de Niemen fut accolé à "Normandie" en octobre 1944 sur ordre personnel de Staline.

    Opérations de l'escadrille Normandie Niemen
    Opérations auxquelles a participé l'escadrille Normandie (-Niemen)


    Pour les commémorations et le courrier de l'escadrille voir le chapitre :

    Commémorations et courrier de l'escadrille Normandie Niemen







    L'ARMÉE D'AFRIQUE PART AU COMBAT

    DÉCEMBRE 1942 :
    Armée d'Afrique
    Timbre à la Gloire de l'Armée d'Afrique
    Après les accords Darlan-Clark, les unités de l'Armée d'Afrique, constituées par le général Weygand puis le général Juin, partent au combat vers la Tunisie qui a été envahie par les troupes italiennes et allemandes.
    Un timbre d'Algérie montre le monument sur le forum d'Alger consacré à l'Armée d'Afrique (Y&T Algérie No 295).
    Mais les choses ne furent pas si simples.
    C'est l'époque où l'Afrique du Nord est déchirée par des courants d'opinion politique variés.
    Si les troupes nord-africaines ont repris le combat au côté des Alliés (après les avoir attaqués lors du débarquement), elles sont loin d'avoir épousé l'esprit “Français Libre”.

    Télégramme censuré mentionnant le départ vers la Tunisie
    Télégramme 12/12/42 pour Alger d'un soldat en partance pour la Tunisie. Le télégramme est censuré et les deux mots "sur Tunisie" supprimés.

    Pour pallier cette différence d'état d'esprit, des "CORPS FRANCS D'AFRIQUE" sont créés par le général de Monsabert. Ils sont constitués de volontaires de toutes les régions et classes sociales d'Afrique du Nord et participent à la lutte en Tunisie et contre l'Afrika Korps. Ils seront ensuite intégrés dans les unités constituées.
    Ces Corps Francs ont permis notamment d'intégrer dans l'Armée française les partisans du général de Gaulle en Algérie qui n'étaient pas les bienvenus dans les unités qui avaient été fidèles au maréchal depuis juillet 1940..

    Corps Franc d'Afrique
    Lettre en franchise militaire d'un caporal du 1er bataillon de la 2ème Division des FFL, datée du 25/8/43, avec cachet "CORPS FRANC D'AFRIQUE / 1ER BATAILLON // LE / VAGUEMESTRE"

    Cette mobilisation entraîne la création à Constantine puis transfert à Alger (vers juin 1943) d'un Bureau Central Militaire "A". Il utilise un cachet "POSTE AUX ARMEES / B.C.M._A" avec cercle intérieur pointillé puis "BUREAU CENTRAL MILITAIRE / B.C.M.A.".

    Cachet BCMA double cercle
    Lettre au tarif étranger (4F) pour la Suisse oblitérée du cachet double cercle "POSTE AUX ARMEES / BCM_A" 4/5/43, censure britannique et Allemande "Ax" au verso

    BCMA 1944
    Lettre par avion (1F50+1F50 surtaxe aérienne) pour Marseille, oblitérée cachet simple cercle "BUREAU CENTRAL MILITAIRE / B.C.M.A." 24/10/44

    Une Direction de la Poste Militaire du Commandement Supérieur des Troupes de Tunisie est créée en décembre 1942 (État-major du général Juin) à La Verdure (près de Souk-Ahras) et un poste arrière à Ain-Beida. Elle partira à Tunis en mai 1943.
    Des B.P.M. sont créés en décembre 1942 à Robaa (BPM 414), Le Kouif (BPM 506), Ouargla (BPM 507) et en février 1943 à Tebessa (BPM 509). Ils seront progressivement transférés en Tunisie et seront dissous fin juillet 1943.
    D'autres B.P.M. de l'Armée d'Afrique seront créés en Tunisie au premier trimestre 1943 au fur et à mesure de l'avancée des troupes (BPM 501, 503, 504 et 505).

    Les anciens "Chantiers de Jeunesse" d'Afrique du Nord sont transformés en "Centre de Jeunesse" et forment les jeunes mobilisés pour partir au front de Tunisie, d'Italie puis de Provence vers l'Alsace.

    Cachet Centre de Jeunesse
    Centre de la Jeunesse
    Lettre en franchise + surtaxe aérienne avec cachet "CENTRE DE JEUNESSE DE LA MARINE CAP MATIFOU / Le Vaguemestre // (ancre)" et cachet postal "CAP MATIFOU / ALGER" 6/12/43"

    Des cartes postales de franchise militaire officielles sont créées à en-tête "Armée d'Afrique" et serviront jusqu'en Allemagne.

    Voir le chapitre

    Le courrier de l'Armée d'Afrique





    A partir de décembre 1942, il y a deux "France en guerre", l'une "gaulliste" soutenue par les Britanniques et l'autre "giraudiste" soutenue par les Américains.




    Drapeau France Libre

    LA CONQUÊTE DU FEZZAN
    PAR LA COLONNE LECLERC

    16 DÉCEMBRE 1942 - 13 JANVIER 1943 :
    Le Fezzan est conquis par les Forces Françaises Libres du général Leclerc, parties le 16 décembre de Fort-Lamy.

    Campagne du Fezzan 1942-1943
    Extrait de la carte Michelin No 152 "SAHARA L'épopée Leclerc" publiée en 1948

    La Colonne Leclerc utilise un cachet violet 50 x 30 mm : "FEZZAN // Colonne LECLERC / (croix de Lorraine ) F.F.L. (croix de Lorraine) / VAINCRE / MOURZOUG", utilisé comme cachet oblitérant, n'ayant pas de service postal rattaché.

    Griffe de la Colonne Leclerc
    Lettre de la Colonne Leclerc
    Lettre non datée pour la 1ère DFL en Tripolitaine, avec cachet administratif de la colonne Leclerc oblitérant un timbre des colonies italiennes

    L'itinéraire des forces de Leclerc figure sur un timbre du Fezzan (Y&T Fezzan N°53).

    Itinéraire Colonne Leclerc






    LE PROCONSULAT DU GÉNÉRAL GIRAUD

    24 DÉCEMBRE 1942 :
    Assassinat de l'amiral Darlan à Alger.
    général Giraud

    Le Conseil Impérial (Noguès, Giraud, Boisson, Chatel et Bergeret) désigne le général Giraud pour lui succèder comme "Haut-Commissaire en Afrique Française" et "Commandant en Chef des Armées de Terre, de Mer et de l'Air".
    Celui-ci laisse en place les lois promulguées par le maréchal Pétain et gouverne avec ses fidèles. Il siège au Palais d'Été comme l'Amiral Darlan.

    Nomination du Général Giraud
    Extrait du JO du 1er janvier 1943

    Une seule lettre a été signalée portant le cachet administratif du général Giraud en sa qualité de Commandant -en-chef.

    Vaguemestre général Giraud
    Lettre du général Giraud Commandant en Chef
    Lettre en franchise par avion d'un membre du cabinet du général Giraud, commandant-en-chef (seulement) pour le BCM4 du Caire, oblitérée Alger 22/1/44, arrivée BCM 4 30/1/44 avec cachet de vaguemestre déesse assise "Le général d'Armée Giraud, Commandant en Chef /★ Le Vaguemestre ★ ".
    On remarquera qu'il n'y a pas de "RÉPUBLIQUE FRANÇAISE" sous la déesse ! !

    Pour le courrier de l'Algérie sous la direction du général Giraud, voir l'encart :

    Le Commandement en chef civil et militaire





    Retour en tête de page  




    PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

    La Guerre aux côtés des Alliés
    (de juin 1940 au débarquement)

    Année 1942



    Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  




    >