LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr



L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962  


Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"



L'ASSOCIATION 1959-1960
Pages -->
  1  




En plus de la chronologie ce chapître comprend les encarts suivants :

6 janvier 1959 :
Une circulaire Po 4 du 31 décembre 1958 modifie les surtaxes aériennes entre la métropole et l'Algérie.
  • Algérie, Oasis et Saoura :
    • L.C. : 15 F par 20g au delà de 20g
    • A.O. : 10 F par 20g

  • Militaires et marins en campagne :
    • L.C. : 10 F par 20g au delà de 20g
    • A.O. : 5 F par 20g


Sahara

7 JANVIER 1959 :
Arrêté du 7 janvier 1959, relatif aux « interventions financières de l’Organisation Commune des Régions Sahariennes », JORF, 14 janvier 1959, p. 877.
Cette idée est reprise en des termes plus précis encore dans un décret de juin 1960, lequel évoque dans son article premier toutes les mesures destinées « à élever le niveau de vie des populations sahariennes ».
Décret n° 60-537 du 10 juin 1960 relatif à l’« Organisation Commune des Régions Sahariennes », JORF, 11 juin 1960, p. 5263.

Décret 59-103 du 7 janvier 1959 créant des cantons dans les départements des Oasis (25) et de la Saoura(22). (J.O. du 8 janvier 1959 page 604)



passation de pouvoirs Coty de Gaulle


8 JANVIER 1959 :

Passation des pouvoirs entre le Président Coty et le Président de Gaulle.
Un timbre de l'Ouganda (Y&T Ouganda No ...) représente la cérémonie.

Prise de Fonction du Général de Gaulle
Oblitération mécanique du jour de l'investiture


De Gaulle et Debré
De Gaulle et Michel Debré
Formation du Cabinet Debré :

Pierre Guillaumat est Ministre des Armées.

Jacques Soustelle est Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé du Sahara, des DOM-TOM et de la recherche atomique.

Mlle Nafissa Sid Cara, député d'Algérie, est Secrétaire d'État auprès du Premier Ministre chargée des questions sociales en Algérie.

Il est créé un Secrétariat Général pour les Affaires Algériennes rattaché au Premier Ministre et confié à Roger Moris.

Michel Debré
Michel Debré figure sur un timbre émis en 1998 (Y & T France No 3129) et sur un timbre de Nouvelle-Calédonie émis en 2008 (Y&T Nouvelle-Calédonie No XXX)).

On connaît un cachet administratif de franchise type déesse assise 38/27 mm "PREMIER MINISTRE / - Secrétariat Général pour les Affaires Algériennes - " sur lettre à en-tête similaire.

Secrétariat aux Affaires Algériennes
Lettre..................................................75 €


13 JANVIER 1959 :
Mesures de grâce et d'amnistie à la suite de la prise de fonction du Général de Gaulle comme Président de la République : il est mis fin à la mise en résidence surveillée de Messali Haj à Niort; Ben Bella est transféré dans une enceinte fortifiée et obtient le statut de prisonnier de guerre.



Drapeau français
Commando de chasse
Insigne des Commandos "Georges"

LE PLAN CHALLE




Le général Challe, nommé commandant-en-chef en Algérie le 12 décembre 1958, entreprend de réduire les forces des wilayas, en mettant fin au partage de facto du territoire algérien entre les régions occupées en permanence par les forces de l'ordre et les « zones interdites » servant de refuge aux unités rebelles.

Le plan Challe résulte d'un ensemble des textes émis, de mai à décembre 1959, par le Ministère de la Défense, le Délégué Général ou le Commandement en chef en Algérie.
Il s'agit d'alléger le quadrillage des régions déjà pacifiées pour augmenter les réserves générales et de permettre à celles-ci d'occuper en force, pendant plusieurs mois, chacun des massifs montagneux où s'abritent les compagnies et les commandos de zone de l'ALN. Ces unités de l'A.L.N. sont obligées de se disperser, et de se cacher, puis de sortir à la recherche des ravitaillement et ainsi de s'exposer à des embuscades.
Ainsi, leur taille est réduite à celle de sections, comme c'est déjà le cas aux environs des barrages électrifiés. Pour plus d'efficacité, les réserves générales se concentrent sur chaque massif montagneux en allant de l'ouest vers l'est, de la wilaya la plus faible vers celles qui sont les plus fortes.

Insigne des Commandos de Chasse
Dans un deuxième temps, des commandos de chasse formés par les troupes des secteurs ou par les réserves générales et comprenant une forte proportion de musulmans, souvent des ralliés, continuent à traquer les restes des unités rebelles.

Certaines SAS, dites « SAS renforcées », prennent la responsabilité du maintien de l'ordre avec leurs harkas à la place des troupes de secteur dans des "Quartier de pacification". [source : wikipedia]
Chaque "Quartier de Pacification" coiffe plusieurs groupes de communes administrés par des SAS, dont les chefs (militaires) dépendent uniquement de la hiérarchie civile.
Chaque "Quartier de Pacification" est tenu par un bataillon (doté d’un commando), dont les compagnies disposent d’un goum (supplétifs algériens), pour mener des opérations autant policières que militaires.

Le général Challe confie aux Dispositifs Opérationnels de Protection (D.O.P.) dépendant du Centre de Coordination Interarmées (C.C.I.) le soin d'obtenir des renseignements. La torture y est largement pratiquée.

En 1959, selon l'armée française, il y aura parmi les musulmans 26 000 tués, 10 800 prisonniers et 20 000 armes récupérées. Il n'existe pratiquement plus de katibas en Algérie. Ce succès militaire ne sera pas traduit sur le plan politique.

Le plan Challe comporte un volet politique, moins connu, qui est celui de l’autodéfense active, approuvée en mai 1959 par M. Delouvrier et en novembre par le général Ely et M. Debré.

Le plan s'accompagne d'un regroupement systématique des populations civiles musulmanes à proximité des postes militaires français.
On s’efforce de rentabiliser ces regroupements de population. Ce dispositif est mis en oeuvre dans 16 secteurs d’Oranie, 5 en Algérois et 1 dans le Constantinois. Il permet un allégement du quadrillage militaire. C’est ainsi que 8 bataillons sont transférés d’Oranie dans le Constantinois.

Poursuivie avec moins de vigueur par le général Crépin, qui remplacera le général Challe en mars 1960, le volet militaire des SAS sera mis en sommeil par le gouvernement qui décidera en 1961 de recentrer les S.A.S. sur leur activité "civile".

Pour plus de détails on se référera à l'article de Nicolas Kayanakis, " Algérie 1960, la victoire trahie " Éditions Atlantis, ISBN 3-932711-16-5.

Effectifs armée
Extrait de Sciences et Vie numéro spécial "Algérie 1954-1962 La dernière guerre des Français" publié en 2004

Les cachets administratifs ou de vaguemestre de commandos de chasse sont rares.

Commando de Chasse
Lettre 5/1/62 en franchise avec cachet de vaguemestre d'une unité parachutiste organisée en commando de chasse "GROUPEMENT DE COMMANDOS DE CHASSE DE L'AR...." // Le Commandant / (parachute)"
Lettreavec cachet d'un commando de chasse ..................80 €

Les "Quartiers de Pacification" utilisent des marques administratives de franchise, par exemple :
  • un cachet diamètre 38/23 mm "QUARTIER DE PACIFICATION / * BOUTIN *" (vu en septembre 1961),

  • Quartier de Pacification de Boutin
    Lettre en franchise du "Quartier de Pacification" de Boutin oblitérée "Poste aux Armées" 29/9/61

  • un cachet diamètre 37/22 mm "QUARTIER DE PACIFICATION / * CHANZY *" (vu en Octobre 1960), sur une lettre à en-tête du Quartier de Pacification de Boutin

  • Quartier de Pacification de Chanzy
    Lettre en franchise du "Quartier de Pacification" de Chanzy oblitérée "Poste aux Armées" 14/10/1960

  • un cachet d'une compagnie de service du quartier de Pacification de Frenda (Tiaret) : 33/22 mm "5e B.C.P. / 1er C.S.Q.P. // Le Capitaine" ",

  • Quartier de Pacification Frenda
    Lettre d'un officier du Quartier de Pacification de Frenda (Tiaret) avec cachet 33 x 22mm " 5e B.C.P. / 1er C.S.Q.P. // Le Capitaine" (BCP = Bataillon de Chasseurs Parachutistes et C.S.Q.P. = Compagnie de Service du Quartier de Pacification).

  • un cachet diamètre double cercle 30/19 mm "Q.P. MERCIER LACOMBE / - Le Commandant" (près d'Oran) (vu en Mars 1961),

    Quartier de Pacification de Mercier Lacombe
    Lettre en franchise du "Quartier de Pacification" de Mercier Lacombe oblitérée "Poste aux Armées" 30/3/61

  • On connaît également un cachet dont l'origine géographique n'est pas déterminée : cachet double cercle rouge 37/25 mm "Bie Support du Quartier de Pacification Nord * // LE CAPITAINE" (vu en juillet 1960).

  • Quartier Pacification Nord
    Lettre en franchise avec cachet de vaguemestre "Bie Support du Quartier de Pacification Nord * // LE CAPITAINE" 20/7/60
Lettreen franchise avec cachet d'un "Quartier de Pacification" localisé ................................................................150 €
Lettreidem non localisé ..........................................110 €

Note : il est de tradition dans le domaine militaire d'appeler "quartier" un établissement ou une zone militaire (une caserne, un fort, une zone... ou similaire) d'où l'expression courante "il rentre dans ses quartiers". Il en résulte que de nombreux cachets administratifs de franchise ou des cachets de vaguemestre portent le mot "quartier" dans leur libellé (ils sont courants), mais il ne faut pas les confondre avec les "quartiers de pacification" qui avaient une signification bien précise pendant la guerre d'Algérie avec le Plan Challe. L'intérêt historique des "quartiers" est bien moindre que celui des "quartiers de pacification".

quartier Mitidja
Lettre "ordinaire" du "Quartier Mitidja" 22/2/1961


Retour en tête de l'encart


Retour en tête de page  



Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"



Sahara


4 FÉVRIER 1959 :
L’article 2 de l’ordonnance n° 59-228 du 4 février 1959 limite la zone d’intervention de l’O.C.R.S. aux départements de la Saoura et des Oasis. JORF, 7 février 1959, p. 1685.
Ces mesures ont pour but de tenir compte de l'autonomie des nouvelles républiques de l'ex-A.O.F. dont une partie des territoires étaient englobés dans l'O.C.R.S. et aussi de retirer tout caractère politique à l'O.C.R.S..
Ultérieurement, il y aura des accords de l'O.C.R.S. avec la République du Niger et la République du Tchad pour leurs territoires septentrionaux.


8 FÉVRIER 1959 :
Michel Debré inaugure en Algérie le Conseil Supérieur du Plan de Constantine.

24 FÉVRIER 1959 :
Publication de la «Directive Générale sur la Guerre Subversive» (No 478/CAA/3/OPE) avec des commentaires du genre : «la population constitue en dernière analyse, le véritable enjeu de la lutte», «la stratégie des forces de l'ordre consiste à libérer la population, à lui permettre de s'engager librement avec nous dans la lutte contre le F.L.N.». La directive met en exergue les méthodes marxistes léninistes du F.L.N. et l'emploi généralisé du terrorisme.
Elle ignore totalement la dimension islamique et nationaliste du problème algérien.
Elle préconise l'éducation, (guider le choix), l'information (éclairer le choix) et l'organisation (placer les ferments indispensables à une prise de conscience collective).

7 MARS 1959 :
Ahmed Ben Bella est transféré à l'île d'Aix.

7 MARS 1959 :
Du fait de la disparition des timbres spéciaux à l'Algérie, la métropole émettra jusqu'en 1962 un certain nombre de timbres représentant des sujets algériens.

Médéa Blason Alger Foum Elm Gherza
Gorges de Kerrata Blason d'Oran Mosquée de Tlemcen
PJ Mère Elisabeth
essai de couleur du timbre Hassi messaoud  Essai de couleur

8 MARS 1959 :
Elections municipales en métropole. Les soldats peuvent voter par procuration.

Vote aux Municipales
Recommandé électoral en franchise pour un vote par procuration pour les élections municipales métropolitaines des 8 et 15 mars 1959.

Sahara


11 MARS 1959 :
Décret 59-396 dotant les deux départements du Sahara de "conseils généraux" identiques à ceux de métropole.



Colonel Amirouche


28 MARS 1959 :
Mort au combat du colonel Amirouche et du colonel Si Haoues, chefs respectifs des willayas III et VI.
Colonel Si Haouès


24-25 AVRIL 1959 :
Michel Debré visite les "zones pacifiées" de l'Ouarsenis.

2 JUIN 1959 :
Le Gouvernement renouvelle et complète la Commission de Sauvegarde des Droits et Libertés Individuels.

Sahara


5 JUIN 1959 :
Décret sur le statut des «Centres Industriels» Sahariens.

Centres Indiustriels
suite

Il n'est pas connu de timbre-à-date postal avec les lettres C.I.S." . On ne connaît que des cachets administratifs et de la papeterie à entête.

CIS D'in-Amenas
Lettre du CIS d'In Amenas
Lettre en franchise du C.I.S. D'In Amenas (cachet répété au verso) oblitérée du timbre-à-date de la S.A.S d'In'Amenas 3/1/61

CIS In-Amenas
Lettre à entête imprimée du CIS d'In Amenas, oblitérée du cachet "IN AMENAS SAS / OASIS" 28/5/61



JUIN 1959 :
Des officiers sont ramenés d'Algérie pour diriger un service d'assistance technique et pour commander 350 Harkis de la "force de police auxiliaire" notamment dans le XIIIème arrondissement de Paris. Ils contrôlent les identités et "font du renseignement" en utilisant les méthodes en vigueur en Algérie. En un an, 849 collecteurs de fonds seront ainsi appréhendés.

Sahara


9 JUIN 1959 :
Arrêté, portant « création de Centres d’Action Sociale (C.A.S.) dans chaque cercle administratif des départements sahariens », JORF, 10 juin 1959, p. 5579

Il s'agit de remédier dans un minimum de temps et avec la plus grande efficacité au sous-développement du Sahara.

Ils agissent dans les domaines de l'hygiène, de la formation medico-sociale des populations, de l'éducation de base (alphabétisation), de la (pré)formation professionnelle, de la jeunesse et des sports, des mouvements de solidarité féminine, de l'habitat, du développement de l'artisanat et de l'aide aux personnes âgées.

Il y a un Centre d'Action Sociale par Cercle administratif (futurs arrondissements). Ils sont placés sous la Direction d'un administrateur des services civils ou d'un officier des Affaires Sahariennes

Centre Action Sociale
suite

Note : Plusieurs organisations ont porté le sigle C.A.S. : les Centre d'Action Sociale, les Cercles Administratifs Sahariens et les Centres Administratifs Sahariens.


10 JUIN 1959 :
L'Assemblée Nationale décide l'unité budgétaire entre la Métropole et l'Algérie.

Sahara

13 JUIN 1959 :
Arrêté N°115 du Préfet de la Saoura créant une Commission d'Action Sociale dans le département de la Saoura.



Conférence de Monrovia
Conférence de Monrovia





3-8 AOÛT 1959 :
Réunion à Saniquelie (Libéria) de trois dirigeants africains les "Big Three" de Guinée, du Ghana et du Libéria. C'est le tout début des réunions qui conduiront à la création de l'OUA en 1963. Ils invitent la France à reconnaître le droit à l'autodétermination du peuple algérien.
Deux timbres du Liberia (Y&T Liberia Poste 365 et PA No 119) sont consacrés aux "Trois Grands d'Afrique" de cette conférence : Sekou Touré (Guinée), Tubman (Liberia) et Nkrumah (Ghana).

19-21 AOÛT 1959 :
Élections municipales en Algérie.

27-31 AOÛT 1959 :
Nouvelle tournée des popotes (dans les djebels et dans les postes militaires) du Général de Gaulle en Algérie.

Sahara

3 SEPTEMBRE 1959 :
Création du Commandement Interarmées au Sahara (décret 59-1044). Les départements sahariens de la Saoura et des Oasis sont constitués en une seule région militaire. C'est le général de brigade aérienne Jacquier qui est le premier nommé à ce poste.

lettre du Commandant Interarme du sahara




16 SEPTEMBRE 1959 :
De Gaulle proclame le droit de l'Algérie à l'autodétermination après la pacification. Elle se ferait par référendum dont l'objet serait le choix entre sécession, francisation ou association. Malgré cette déclaration, Jacques Soustelle reste au gouvernement, chargé des questions nucléaires et du Sahara.



17 SEPTEMBRE 1959 :
Ouverture d'une agence postale à Reggan qui desservira les militaires qui préparent les expériences nucléaires françaises.

Ouverture de l'agence postale de Reggan

19 SEPTEMBRE 1959 :
Création à Paris du R.A.F. : Rassemblement pour l'Algérie Française, qui remplace l'U.S.R.A.F., avec Georges Bidault.

28 SEPTEMBRE 1959 :
Le G.P.R.A. se déclare prêt à entrer en pourparlers afin de discuter les conditions d'un cessez-le-feu ainsi que les conditions et des garanties de l'application de l'autodétermination. Il demande que soit reconnue "l'entité nationale" algérienne et son "intégrité territoriale".

1ER OCTOBRE 1959 :
Une instruction du Ministre des Armées définit "les fondements, les buts et les limites" de l'action psychologique.


On trouve des cachets de franchise relatifs à l'action psychologique tels :


LA RÉFORME DÉPARTEMENTALE DE NOVEMBRE 1959

7 NOVEMBRE 1959 :
Suppression par décret des Départements d'Aumale et de Bougie, qui avaient été créés par un précédent décret du 17 Mars 1958.
Pour l'ancien département d'Aumale, les arrondissements de Aumale, Tablat et Bou Saada sont rendus au département de Médéa et celui de Ouled Djellal à celui de Batna.
Pour l'ancien département de Bougie, les arrondissements sont rendus au département de Sétif (tous sauf Djijelli rendu au département de Constantine).
Les cachets avec indication "AUMALE" ou "BOUGIE" n'ont été en usage que de fin 1958 à avril - mai 1960. Ceux des S.A.S. avec ces mentions sont particulièrement rares (voir à Mars 1958). Les nouveaux cachets avec indication du nouveau département sont mis progressivement en service. Il s'agit parfois de la réutilisation des anciens cachets avant le décret de mars 58.


Nom de la S.A.S. Ancien Département Nouveau département
AIN EL HADEL
AUMALE
MEDEA
AIL MELAH
AUMALE
MEDEA
AIN RICH
AUMALE
MEDEA
BEN-S'ROUR
AUMALE
MEDEA
EDDIS
AUMALE
MEDEA
MEDJEDEL
AUMALE
MEDEA
SLIM
AUMALE
MEDEA
AKOURMA
BOUGIE
SETIF
ERRAGUENE
BOUGIE
SETIF
GUENZET
BOUGIE
SETIF
MAOKLANE
BOUGIE
SETIF
TARGREGT
(CONSTANTINE)
SETIF
TIZI N'BECHAR
BOUGIE
SETIF

SAS Ben S'rour Aumale
Ben s'rour SAS Médéa

Ain-Rich SAS AUMALE
Ain-Rich SAS MEDEA

Guenzet SAS Bougie
Guenzet SAS Sétif

Tizi N'Bechar SAS BOUGIE
Tizi N'Bechar SAS SETIF

Dans certains cas les changements ont été trop rapides et les cachets avec légende Bougie ou Aumale n'ont pas eu le temps d'être mis en service et l'on est passé directement d'un cachet avec le département d'avant la réforme de mars 1958 à celui après novembre 1959.

C'est le cas par exemple de la S.A.S. de Targregt, créée en 1958 dans le département de Constantine, qui est passée presqu'aussitôt dans le département de Bougie puis dans celui de Sétif en novembre 1959.

targregt SAS Constantine
Le cachet "TARGRET S.A.S. / BOUGIE" qui aurait dû exister n'a pas été rencontré.
Targregt SAS Sétif

La carte des départements d'Algérie et du Sahara devient ainsi :

Départements 1960-62

Retour en tête de l'encart


Retour en tête de page  


Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"



7 NOVEMBRE 1959 :
Pierre Guillaumat, Ministre des Armées, précise au général Challe le rôle imputé à l'Armée en Algérie.

20 NOVEMBRE 1959 :
Le G.P.R.A. confie les négociations à Ben Bella et à quatre autres leaders emprisonnés. De Gaulle refuse.

10 DÉCEMBRE 1959 :
Instruction très "Algérie Française" du Général Challe sur la Pacification.

Pétrole et gaz

5 DÉCEMBRE 1959 :
Inauguration de l'oléoduc Hassi-Messaoud- Bougie.
Un timbre de France (Y&T France n° 1205), et un timbre similaire d'Algérie (Y&T Algérie n° 367) ont été émis pour rappeler l'inauguration de l'oléoduc Hassi-Messaoud Bougie les 5 et 6 décembre 1959.
Deux cachets temporaires grand format double cercle seront mis en service le même jour :

16 DÉCEMBRE 1959-18 JANVIER 1960 :
Boumédienne
Houari Boumedienne
Réunion à Tripoli du C.N.R.A. qui critique le modérantisme de Ferhat Abbas et l'échec militaire de Krim Belkacem. Néanmoins, Ferhat Abbas est reconduit à la tête du G.P.R.A., et Krim Belkacem reçoit les Affaires Étrangères.
Un Comité Interministériel de Guerre (C.I.G.) est constitué par Boussouf, Ben Tobbal et Krim Belkacem. Houari Boumedienne devient chef de l'État-Major Général.
Deux timbres d'Algérie montrent le Colonel Boumedienne, qui fut commandant de l'A.L.N. en 1959 et Président de la République à la suite du coup d'état de 1965 (Y&T Algérie N°696 et 698).



Sahara


DÉCEMBRE 1959 :
Arrêté créant le "Centre Industriel" de In-Aménas





L'ASSOCIATION 1959-1960
Pages -->
  1  




Retour en tête de page  


Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"


 

© COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.