LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962  


Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"



VERS LES ACCORDS D'ÉVIAN 1961/62
Pages -->
  1  






4 NOVEMBRE 1960 :
Le général de Gaulle affirme que "l'Algérie aura son gouvernement, ses institutions et ses lois" et indique qu'une "République Algérienne existera un jour".

16 NOVEMBRE 1960 :
Le général de Gaulle annonce son intention de faire un référendum sur l'organisation des pouvoirs publics en Algérie et sur le principe de l'autodétermination.
C'est la conséquence de la Semaine des Barricades de janvier 1960 où les partisans de l'Algérie Française s'étaient opposés à la politique du général de Gaulle favorable à une négociation avec les rebelles du F.L.N..

Louis Joxe
Louis Joxe
Jean Morin

22 NOVEMBRE 1960 :
Louis Joxe est nommé Ministre d'État, chargé des Affaires Algériennes. La conduite de la politique algérienne échappe ainsi en grande partie à Michel Debré, favorable au maintien de «l'Algérie Française».
Paul Delouvrier est remplacé par Jean Morin comme Délégué Général du Gouvernement en Algérie.
Il devrait exister un cachet administratif de franchise de ce ministère d'État. Il n'a pas encore été signalé.

Sahara

3 DÉCEMBRE 1960 :
Un décret 60-1291 remplace les 16 Cercles Administratifs Sahariens par 15 arrondissements. On essaie de se rapprocher de l'organisation métropolitaine.
Le cercle Doui Menia fusionne avec celui de Colomb Bechar pour devenir l'arrondissement de Colomb Bechar. Les autres gardent leur ancien nom.
Les Cercles Administratifs du Sahara sont ainsi remplacés par des sous-préfectures le 1er janvier 1961.

Création d'Arrondissements
Création d'Arrondissements 2




Manifestation du 11 décembre 1960




9-13 DÉCEMBRE 1960 :
Le voyage en Algérie du général de Gaulle fait 120 morts, dont 112 musulmans, lors de violentes manifestations européennes et musulmanes, à Alger, Oran et Bône.

En 1990, l'Algérie a émis un timbre en mémoire des victimes de ces manifestations (Y&T Algérie N°991).

19 DÉCEMBRE 1960 :
L'Assemblée Générale de l'ONU adopte une résolution reconnaissant le droit du peuple algérien à l'autodétermination et à l'Indépendance.
Cette session de l'O.N.U. adopte une "Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux territoires et pays coloniaux".
Cette déclaration est rappelée par deux timbres de Haute-Volta (Y&T Haute-Volta N°233 et PA 87) avec oblitération premier jour concordante et par une griffe rectangulaire 60 x 30 mm apposée sur le courrier arrivant au Cambodge en 1970 "JOURNEE DES DROITS DE L'HOMME / ET 10ème ANNIVERSAIRE DE L'OCTROI / DE L'INDEPENDANCE AUX PAYS ET / PEUPLES COLONISES".

Déclaration ONU Déclaration ONU

Griffe Cambodge sur déclaration ONU
Lettre avec griffe du Cambodge ............................30 €

Au 31 décembre 1960, il y a 28 B.P.M. en Algérie et 46 annexes.




LA CONFÉRENCE DE CASABLANCA

Conférence de Casablanca Guinée
4-7 JANVIER 1961 :
Conférence de Casablanca des États Indépendants d'Afrique (R.A.U., Ghana, Libye, Guinée, Maroc et avec des représentants du F.L.N.) qui déclare soutenir le G.P.R.A. dans sa lutte pour son indépendance.


Conférence de Casablanca UAR








Plusieurs timbres rappellent la Conférence de Casablanca :
  • Guinée (Y&T Guinée République N°83/84),

  • Mali (Y&T Mali N°31/32),

  • Maroc (Y&T Maroc N°427/428).

  • Égypte ( Y&T Égypte No 520)

  • Ghana (Y&T Ghana No 103 et PA 9/10).

La plupart montrent l'Algérie sur la carte mais l'Égypte rajoute le drapeau du G.P.R.A. (on remarquera que sur le timbre d'Egypte la partie "verte" du drapeau est plus petite que la partie "blanche" (ce qui était la cas du drapeau du G.P.R.A.) alors que dans le drapeau de l'Algérie Indépendante, les deux couleurs occupent la même place).

1er anni conférence Ghana


Charte de Casablanca FDC Egypte
FDC du timbre d'Égypte consacré à la Charte de Casablanca qui montre le drapeau du FLN sur le timbre et sur le cachet "premier jour" 4/1/62

FDC Conférence de Casablanca (Maroc)
FDC des timbres marocains consacrés au premier anniversaire de la conférence



8 JANVIER 1961 :
Référendum sur l'organisation des pouvoirs publics en Algérie et sur le principe de l'autodétermination des populations algériennes. Le "OUI" l'emporte par 75% des voix.
Des oblitérations mécaniques de propagande pour inciter la population à voter au référendum sont utilisées dans plusieurs bureaux de vote métropolitains :
  • machine SECAP, flamme à gauche "PRENEZ VOS / RESPONSABILITES... / ... VOTEZ" à Paris VIII, Paris IX, Lille R.P..

  • Flamme Prenez vos responsabilités à gauche
    Machine SECAP flamme à gauche
    Lettre .................................................2 €

  • machine SECAP, flamme à droite "PRENEZ VOS / RESPONSABILITES... / ... VOTEZ" à Paris XV.

  • Oblitération mécanique droite
    Machine SECAP flamme à droite
    Lettre flamme à droite ............................ 30 €

Les militaires qui participent au référendum et qui sont basés en Algérie votent par correspondance. Leurs bulletins de vote bénéficient de la recommandation d'office. On connaît plusieurs griffes apposées sur des étiquettes de recommandation comme celle-ci de 65 mm de fabrication locale "ELECTIONS" du S.P. 86275 A.F.N..

Courrier électoral réferendum 1961
Courrier électoral recommandé en franchise.
Lettre courrier électoral en provenance d'Algérie ..........45 €

Le jour du scrutin, les enveloppes de vote utilisées dans la circonscription d'Alger sont revêtues d'une empreinte de machine à affranchir SECAP "(allégories) / ELECTIONS" avec couronne "PREFECTURE D'ALGER / ALGERIE" 8/1/1961.

Enveloppe référendum 1961
Enveloppe de vote pour le référendum avec oblitération mécanique SECAP de la préfecture d'Alger. 8/1/61

A la suite du référendum, le Mouvement de la Paix édite des cartes de pétition à envoyer en franchise postale au Président de la République et demandant l'ouverture immédiate de négociations avec les rebelles.

Pétition recto
Verso pétition
Lettre carte neuve .........................................40 €
Lettre oblitérée en franchise ..............................75 €



16 JANVIER 1961 :
Le G.P.R.A. fait savoir qu'il est prêt à renouer le dialogue. Plusieurs rencontres auront lieu dans les mois qui suivent. On discute des préalables : cessez-le-feu avant ou après la négociation, Sahara, partie intégrante de l'Algérie ou non, représentativité unique du G.P.R.A..... .

21 JANVIER 1961 :
Décrets sur la réorganisation administrative en Algérie.

25 JANVIER 1961 :
Début d'une longue série d'attentats et d'assassinats de l'Organisation Armée Secrète (O.A.S.) constituée par le Général Salan et Pierre Lagaillarde réfugiés à Madrid et qui regroupe le F.A.F. (Front Algérie Française) et l'ensemble des mouvements activistes.>

20-22 FÉVRIER 1961 :
Discussions en Suisse entre des représentants français et des représentants du G.P.R.A..

27 FÉVRIER 1961 :
Entretiens De Gaulle - Bourguiba à Rambouillet. Un communiqué fait état de "l'espoir d'une évolution positive et rapide du problème algérien".

1ER MARS 1961 :
Rencontre Hassan II, Bourguiba, Ferhat Abbas au Maroc. Ils estiment "qu'aucun obstacle ne devrait s'opposer à l'ouverture de négociations directes entre le G.P.R.A. et le gouvernement français".

2 MARS 1961 :
Verdicts dans le procès des barricades.

8 MARS 1961 :
Nomination de nouveaux préfets de police à Alger et à Oran. Réorganisation de la Délégation Générale en Algérie.

15 MARS 1961 :
Réunion du Comité des Affaires Algériennes.

MI - MARS 1961 :
2 120 instituteurs et moniteurs militaires instruisent 139 000 élèves, 787 médecins et 298 auxiliaires féminines de l'armée assurent 1 624 000 consultations par mois, 530 chantiers sont protégés ainsi que 580 exploitations agricoles, 737 S.A.S. ou S.A.U. sont administrées par 2 076 officiers et sous-officiers.
Répartition des musulmans employés par les forces de l'ordre : 65 000 dans l'armée régulière, 62 000 harkis, 19 000 Moghaznis, 8 600 GMS et 62 000 GAD.



1960 :
Création de "villages Kangourou" pour les enfants algériens devenus orphelins à la suite des événements.
Une oblitération mécanique SECAP "PARRAINEZ / LE VILLAGE / KANGOUROU"et couronne "ALGER R.P. / ALGER" a été en service en 1960/62.

Flamme Village Kangourou
Lettre .............................................................3 €

Une oblitération similaire sera mise en service après l'Indépendance.

Village Kangourou 1963
Lettre ................................................................3 €

29 MARS 1961 :
Louis Joxe qui a déjà eu, avec Georges Pompidou, et Bruno de Leusse, des contacts avec des émissaires algériens dont Ahmed Boumendjel et Tayeb Boularouf, déclare qu'il négociera aussi bien avec le M.N.A. qu'avec le F.L.N..
Le G.P.R.A. refuse, mais Messali Haj fait savoir qu'il fait confiance à ses adversaires pour négocier avec la France. Le G.P.R.A. se voit ainsi reconnaître la représentativité unique pour négocier la fin des combats.

31 MARS 1961 :
Camille Blanc, maire d'Évian, est assassiné par une charge de plastic à son domicile.

11 AVRIL 1961 :
Le général de Gaulle, dans une conférence de presse, se dit persuadé que l'Algérie sera un État souverain "au dehors et au dedans".



L'O.A.S., ET SES PRODUCTIONS PHILATÉLIQUES

25 JANVIER 1961 :
Début d'une longue série d'attentats et d'assassinats de l'Organisation Armée Secrète (O.A.S.) constituée par le Général Salan et Pierre Lagaillarde réfugiés à Madrid et qui regroupe le F.A.F. (Front Algérie Française) et l'ensemble des mouvements activistes.

L'O.A.S. a laissé quelques traces philatéliques :
Tout d'abord des lettres adressées par le général Salan aux Maires de France et saisies. Elles portent une griffe verte "*Saisi*" (Octobre 1961). Le but de ces lettres n'est pas très clair dans la mesure où un tel nombre de lettres ne pouvait pas passer inaperçu et donc était voué à une saisie massive.

Lettre Salan aux Maires
Lettre circulaire du général Salan aux Maires de France en octobre 1961 avec griffe "*Saisi".
Lettre Circulaire & griffe sur l'enveloppe .......................... 35 €

Entre décembre 1961 et janvier 1962, des timbres ont été surchargés "13 MAI 1958" par un comité de philatélistes de la région d'Oran, associé à des personnalités locales. Ils ont été surchargés à l'Imprimerie Militaire, Administrative et Commerciale d'Oran. Le receveur de l'époque était "bienveillant" avec les auteurs mais scrupuleux, puisqu'il fit certifier par un huissier toutes ces opérations ... illégales. Son remplaçant plus légaliste détruisit tous ces documents après son arrivée. Il ne reste donc que les souvenirs des participants...
On connaît trois séries dont deux non-émises :
  • une série de 26 timbres de France surchargés "ALGÉRIE FRANÇAISE / 13 MAI 1958 / O A S " (Y&T France No 1125, 1126, 1173, 1174, 1177, 1178, 1218, 1219, 1237, 1266, 1267, 1306, 1307, 1308, 1309, 1310, 1311, 1325, 1326, 1327, S17, S18, S19, S20, S21, et Y&T Algérie N°350), imprimée vers décembre 1961 - janvier 1962 et restée non émise. Le sigle "O.A.S." pouvant gêner le succès de l'émission, une dizaine de séries ont été gardées, vendues 350F de l'époque et les autres ont été détruites. Ces timbres ont tous été achetés à la poste d'Oran avant surcharge.
  • Le timbre de service Conseil de l'Europe à 20F n'est connu qu'avec surcharge renversée.

    Il existe des variétés de surcharge notamment "ALGÉRI" sans E à la fin.

TVignettes OAS 1962
Vignettes OAS
Vignettes OAS
Vignettes OAS
Vignettes OASConseil de l'EuropeVignettes OAS
Vignette OAS Vignette OAS 0.25 Europa Vignette OAS Vignette OAS

Variété ALGERI
Variété avec "ALGERI" (sans E à la fin, case 13 de la planche des surcharges)
Timbre chaque timbre ...................................................... 70 €
Timbre Variété ALGÉRI sans E ........................................90 €
Timbre série complète ...................................................1800 €

  • une série de trois timbres de France surchargés "ALGÉRIE FRANÇAISE / 13 MAI 1958", (Y&T France No 1126, 1179 et 1191), essais de la série suivante, tirés à 125 exemplaires chacun vers janvier / février 1962, probablement à Oran et restés non-émis.

  • surch AF 13 mai Elysée Surch AF 13 mai
    Surcharge AF 13 mai

    Timbre chaque timbre ..........................................180 €

  • une série de 15 timbres de France surchargés "ALGÉRIE FRANÇAISE / 13 MAI 1958", (Y&T France No 1236, 1237, 1238, 1309, 1310, 1311, 1312, 1313, 1314, 1315, 1316, 1318, 1325, 1326, 1327).
    Le tirage est de 2 000 exemplaires, sauf les timbres Europa (2 500) et le Fougères (800).
    Toutes les surcharges sont légèrement différentes entre elles.
3ème série 15 timbres

Ces vignettes ont été vendues à la Recette Principale d'Oran à partir du 18 février 1962 (14 timbres) et du 20 Février (15 timbres) au double de leur valeur faciale; la différence allant à la Trésorerie de l'O.A.S. (d'après d'autres auteurs faciale +0.50 NF par vignette).

Il est à noter que le 15 F Fougères a eu un tirage très inférieur aux autres timbres, qu'il a été mis en vente deux jours après les autres et a été très rapidement épuisé.

Le 0,45 Kerrata existe avec surcharge de bas en haut et surcharge de haut en bas, en quantités égales. Enfin, chaque feuille possède des variétés, notamment le "c" de "française" sans cédille.

La matrice des surcharges ne comporte pas de surcharge renversée. Donc si un timbre existe avec surcharge renversée au moins une feuille a existé avec cette surcharge renversée. Onze des quinze timbres existeraient avec surcharge renversée.

OAS oblitéré sur lettre
Oblitéré sur lettre n'ayant pas voyagé. Une série complète est connue.
Les lettres affranchies avec ces timbres portent des cachets de Tlemcen ou d'Oran. Aucune n'a de "preuve" d'acheminement.
Néanmoins compte tenu de l'ambiance de l'époque dans la région d'Oran, il est vraisemblable que des plis revêtus de ces vignettes auraient pu être acheminés sans être taxés. De tels plis sont donc à rechercher avec marques d'acheminement certain (recommandés, poste restante, réexpédition...) de ville à ville.
Timbre timbre Fougères .........................................125 €
Timbre autres timbres à l'unité .................................25 €
Timbre série complète de 15 timbres ............................350 €
Timbre série tronquée de 14 timbres ............................200 €
Lettre avec marques d'acheminement .............................200 €

Pour des détails complémentaires sur ces séries on se reportera à l'article de Emilien Planchon dans Le Monde des Philatélistes d'octobre 1973, de Jean-Luc Trassaert dans le Monde des Philatélistes n° 485 de mai 1994 ou à l'article de Jacques VITRANT "Les timbres surchargés Algérie Française 1961-1962" dans le bulletin de la Société Phil-E.A. France Algérie page SAF-5 et suivantes de 1996/97..

Les vignettes apparues après la tentative de putsch ( voir ci-dessous) sont connues sur enveloppes avec des cachets "FORCES ALGERIE FRANCAISES / ORAN" ressemblant a des cachets administratifs de franchise. Aucune pièce connue ne porte de traces d'acheminement.

On connaît des cartes doubles de pétition, adressées en franchise au Ministre des Armées, demandant la libération d'un appelé "condamné pour son action au sein de l'armée contre l'O.A.S. " (Soldat J.P. LEBRUN).

Carte JP Lebrin
Carte JP Lebrun
Carte JP Lebrun
Carte double de pétition distribuée à la "Fête de l'Huma" pour obtenir la libération d'un soldat (la photo occupant le 4ème volet n'est pas montrée ici)
Lettre La carte (neuve ou obl.) ..................................50 €

On connaît aussi des timbres Marianne de Decaris, avec petite surcharge violette "OAS" horizontale ou en diagonale, "CNR" en quinconce.... , sur lettres d'origine militaire ou non pendant l'été 1962 (vu au départ de Lartigue le 27/9/62).

Timbre surchargé OAS sur lettre
Lettre d'un militaire de la base navale de Lartigue près d'Oran et affranchie avec un timbre 0.25 Decaris avec petite surcharge violette "OAS".
Lettre ...........................................................60 €

Note : Tous ces timbres surchargés sans que l'autorité administrative légale l'ait autorisé, perdent de ce fait leur valeur fiduciaire et deviennent de simples vignettes. Néanmoins, ils sont les témoins de cette période troublée et méritent de figurer dans une collection sur l'histoire de la Guerre d'Algérie.

Le courrier des militants de l'OAS emprisonnés est censuré au départ ou à l'arrivée par le personnel pénitentiaire. On connaît des griffes "CONTROLE", "VU", "VISE" sur du courrier de ou pour Toul, Saint-Martin de Ré, la Santé (Paris)... . Ces griffes sont apposées sur le rabat interne des enveloppes où figure le matricule du prisonnier ou sur le recto pour le courrier reçu.
Ces marques de censure ne sont pas postales mais pénitentiaires.



Retour en tête de l'encart


Retour en tête de page  





LE PUTSCH ET SES FABRICATIONS PHILATÉLIQUES

22-26 AVRIL 1961 :
Les Putschistes
Les généraux putschistes Zeller Jouhaud, Salan et Challe.
photo ©ECPAD
Échec de la tentative de putsch à Alger par les généraux Challe, Zeller, Jouhaud rejoints par le général Salan. Le général de Gaulle utilise l'article 16 de la Constitution et prend les pleins pouvoirs.



La "Une" de La Croix

De Gaulle à la télévision
De Gaulle ordonnant de faire barrage au "quarteron de généraux"


D'après Jacques Dudoy dans la Revue de PHIL-EA de janvier 2012, une série de 6 timbres surchargés "ALGÉRIE FRANÇAISE / 23 AVRIL 1961" (Y&T France N°1230, 1231, 1232, 1282, 1263 et 1318) aurait été imprimée à l'initiative de philatélistes après octobre 1961 (le 1318 n'a été émis que le 7 octobre). S'étant aperçu que le 1,00 Médéa ne pouvait pas avoir été surchargé au moment du putsch, puisque émis six mois plus tard seules les cinq premières valeurs furent proposées au public. Quelques enveloppes portent les six valeurs faussement oblitérées du 2 mai, preuves de la supercherie.

0.20 surchargé 0.10 surchargé 0.15 surchargé 0.20 surchargé 0.25 surchargé
Lettre une vignette .........................................25 €

L'imprimerie ayant réalisé les surcharges de ces vignettes portant une date erronée est incertaine, il est souvent mentionné l'Espagne du fait de la mention "SOBRECARGA" dans le coin de certaines feuilles surchargées, mais rien n'est sûr. Leur "tirage" serait de 6 000 exemplaires dont une seule feuille du 1 F Médéa.

Bloc de 4 surchargé avec en marge "SOBRECARGAR
Dans le coin droit en diagonale mention "Sobrecargar"
surcharge Sobrecargar
(photo ci-contre après effacement électronique du timbre-à-date)


Il existe des surcharges recto-verso, renversées et tenant à non-surchargé.
Ces vignettes sont connues sur enveloppes avec des cachets "FORCES ALGERIE FRANCAISES / ORAN" ressemblant a des cachets administratifs de franchise. Aucune pièce connue ne porte de traces d'acheminement. La quasi totalité des enveloppes vues à ce jour est datée du 2 mai 14H soit six mois avant la surcharge !

Timbres du putsch oblitérés Griffe OAS
Cachet attribué à l'OAS
Lettre de complaisance du Putsch
Enveloppes philatéliques anti-datées


Putsch d'Alger vignettes sur lettre
Enveloppe philatélique anti datée

Pseudo-lettre du putsch
Enveloppe oblitérée du 2 mai 1961 avec le 1,00 Médéa surchargé qui n'a été émis que le 7 octobre, prouvant la supercherie.

Lettre de complaisance .................................... ? €

On connaît deux lettres avec la mention manuscrite "Ne pas taxer / lettre parvenue à" (griffe postale du bureau) "VILLACOUBLAY-AIR" "par avion militaire / évadé d'Alger le 25/4 (paraphe)" et cachet postal du bureau.
[Il est exact historiquement qu'un certain nombre d'avions ont quitté Alger au moment du putsch sur ordre du Ministre des Armées donné le 25/4. Cela portera un coup au moral du général Challe qui était général d'armée aérienne et qui vit ainsi sa propre famille militaire lui tourner le dos].


Lettre parvenue à Villacoublay
Lettre ....................................................900 €

Retour en tête de l'encart


Retour en tête de page  



23 AVRIL 1961 :
Le G.P.R.A. annonce qu'il est prêt à rencontrer les représentants français le 11 mai.

28 AVRIL 1961 :
Création du Haut Tribunal Militaire chargé de juger les insurgés d'Alger.

1ER MAI - 13 OCTOBRE 1961 :
Pendant cette période 726 attentats ont été commis en France métropolitaine.


VERS LES ACCORDS D'ÉVIAN 1961/62
Pages -->
  1  




Retour en tête de page  


Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"


© COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.