LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962  


Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"




L'Algérie Nov. 54 - Déc.1955
Page -->
1





La répartition des «Français de Souche Européenne» à la veille de l'Insurrection :

Poplulation européenne
Extrait du numéro spécial de Sciences et Vie "Algérie 1954-1962 La dernière guerre des Français"



Drapeau Algérie
1ER NOVEMBRE 1954 :
Déclenchement de l'Insurrection en Algérie. Le gouvernement en attribue la responsabilité au M.T.L.D..
François Mitterrand est Ministre de l'Intérieur, directement responsable de l'Algérie qui est constituée de trois "départements français".
Il y a 70 tentatives d'attentats mais la plupart échouent. Cela démontre à la fois l'importance du mouvement et son impréparation.


Journal du 2 novembre
La Dépêche Quotidienne du 2 novembre 1954

Le Monde 5 Novembre 1954
Le Monde daté du 5 novembre 1954. On remarquera (colonne de droite) qu'il fait la liaison avec les événements de mai 1945



LES COMMÉMORATIONS PHILATÉLIQUES DE «L'INSURRECTION DU 1ER NOVEMBRE 1954 »


Le déclenchement de la rébellion est commémoré par :
Timbre enfants de chouadas variété Congo
Timbre "enfants de chouadas" émis le 1er novembre 1962 avec variété "fleuve Congo"
  • un timbre, imprimé en 1962 en Algérie, à Hussein Dey, émis au profit des enfants des victimes de la guerre, tiré à 12 825 exemplaires et qui porte la date "1. Nov. 1954" (Y&T Algérie No 363A) .

  • Ce timbre vedette a été vendu à Alger R.P., le 1er novembre 1962, sans annonce officielle, à partir de 17 heures.
    Il est connu sur divers papiers, avec diverses nuances, diverses dentelures souvent déficientes, avec croissant rouge plus ou moins décalé ou inexistant, et une variété "fleuve Congo" case 21. Les feuilles de 25 timbres portent un numéro de série en bas à droite. Pour les détails, y compris les "premiers jours" voir à la date d'émission (1er novembre 1962).
    9ème anniversaire du déclenchement de la Révolution
  • un timbre qui célèbre le 9ème anniversaire du 1er novembre 1954 (Y&T Algérie No 382),
  • Lettre Enveloppe FDC.......5 €


  • quatre timbres qui célèbrent le 20ème anniversaire du déclenchement de la Révolution (Y&T Algérie No 599/602),

  • 20ème anniversaire
    Lettre Enveloppe FDC...................................3 €

  • deux timbres qui célèbrent le 25ème anniversaire du 1er Novembre 1954 (Y&T Algérie No 706/707),

  • 25ème anniversaire 25eme anniversaire

  • un timbre et un bloc pour le 30ème anniversaire (Y&T Algérie No 825 et BF No 5).

  • 30ème anniversaire


  • Un timbre pour le 40ème anniversaire (Y&T Algérie No 1069),

  • 40ème anniversaire de la Révolution

Le Viêt-Nam qui a subit la Guerre d'Indochine commémorera cet événement par l'émission d'un timbre pour le vingtième anniversaire en 1974 (Y&T Viêt-Nam Nord No 870).

Solidarité Vietnamienne


Retour en tête de l'encart


Retour en tête de page  



Dissolution du MTLD
4 NOVEMBRE 1954 :
Interdiction du Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques (M.T.L.D.) qui comprend environ sept mille membres en métropole. Il se reconstituera en décembre 1954 sous le nom de Mouvement Nationaliste Algérien (M.N.A.) qui comprendra plus de 10 000 adhérents en 1956.
Plus de 2 000 militants sont arrêtés entre le début novembre et la fin décembre 1954. La torture commence à apparaître à Alger.

A cette époque il y a environ 50 000 soldats de l'armée française en Algérie.


LA GUERRE




Discours de Mitterrand
L'Echo d'Alger 7-8 nov. 1954 : Déclaration de François Mitterrand

NOVEMBRE 1954 :
Envoi de la 25ème Division Aéroportée Parachutiste en Algérie pour "pacifier" les Aurès ainsi que 10 bataillons de gendarmes mobiles.
Le Préfet de Constantine lève des "Goums" composés de volontaires, anciens combattants de la France qui seront ensuite versés dans les GMPR en 1955.

12 NOVEMBRE 1954 :
A l'Assemblée Nationale, le Président du Conseil, Pierre Mendès-France, déclare : "L'Algérie c'est la France", "On ne transige pas lorsqu'il s'agit de défendre la Paix intérieure de la Nation et l'intégrité de la République". Pierre Mendès-France n'a d'autre politique que le "Statut" de 1947 et quelques réformes dont le droit de vote aux musulmans.


NOVEMBRE 1954 :
Ouverture des premiers "camps de regroupement" appelés "zones de sécurité" entourés de barbelés et censés soustraire les populations à l'influence et à la menace des rebelles. Les habitants des mechtas (fermes) du bled sont rassemblés; les mechtas sont ensuite détruites et la zone déclarée "zone interdite"; tout déplacement y est interdit et soumis à bombardement sans préavis.
Les populations de l'Aurès sont les premières à être regroupées dans des "zones de sécurité". La misère qui règne chez les paysans regroupés, privés de leur terre, et l'humiliation ressentie par les chefs de famille, qui ne peuvent plus nourrir leur proches, sont utilisées par la propagande F.L.N..
Ultérieurement les formations militaires gardant ces camps seront munis de cachets de vaguemestre.

Voir l'encart "Les Camps de Regroupement"





5 JANVIER 1955 :
Le Ministre de l'Intérieur, François Mitterrand, présente au Conseil des Ministres un vaste programme de réformes pour l'Algérie.

Didouche Mourad
10 JANVIER 1955:
Mort au combat de Didouche Mourad, chef de la Willaya II, membre du comité des 22 et un des principaux fondateurs du F.L.N..

JANVIER 1955 :
Premières opérations militaires d'envergure au nom de code : "Aloes", "Véronique", "Violette".

20 JANVIER 1955:
Jacques Chevalier, maire d'Alger est nommé Ministre de la Défense.

GMPR

24 JANVIER 1955 :
Création des GMPR
Creation GMPR 2
Arrêté du Gouverneur Général créant les G.M.P.R. (Groupes Mobiles de Police Rurale). Ils deviendront Groupes Mobiles de Sécurité par un arrêté du 25 juillet 1958.
Il s'agit d'une police civile aux ordres d'un civil : le Directeur de la Sûreté Nationale en Algérie.
Le recrutement cible les Français musulmans de souche locale, volontaires, anciens militaires, anciens combattants.
L'encadrement se recrute plus spécialement auprès de Français de souche européenne, officiers et sous-officiers de réserve ou issus de l'armée d'active.
Le Groupe (unité de base) est une unité mobile dotée d'un armement et d'un matériel léger du type compagnie d'infanterie. Quelques-uns sont dotés d'un peloton monté. L'effectif théorique est de 95 hommes : 2 officiers - 8 sous-officiers-13 petits gradés-72 gardes.

Un arrêté du même jour défini la composition et à l'organisation des GMPR. Voir le texte

Un autre arrêté du même jour nomme le Délégué Régional des GMPR.

GMPR
Lettre en franchise à en-tête et avec cachet administratif des GMPR datée 4/9/57


GMS
Lettre à en-tête d'un GMS ayant remplacé un GMPR en 1958

Jacques Soustelle

25 JANVIER 1955 :
Jacques Soustelle est nommé par Pierre Mendès-France, Gouverneur Général de l'Algérie en remplacement de Roger Léonard. Il sera confirmé quelques jours après par le nouveau Président du Conseil, Edgar Faure.
Il est considéré comme un "homme de gauche libéral".

5 FÉVRIER 1955 :
Le gouvernement Mendès-France est renversé à l'issue d'interpellations sur l'Afrique du Nord.
"Il n'y a que deux politiques possibles en Afrique du Nord, une politique de détente et de réformes ou une politique de répression et de force avec toutes ses horribles conséquences. Le gouvernement a choisi la première". Mais il est trop tard, Edgar Faure remplace Pierre Mendès-France.

11 FÉVRIER 1955 :
Arrestation à la frontière tunisienne de Ben Boulaid, chef de la willaya I.

11 FÉVRIER 1955 :
Arrêté complétant l'arrêté du 23 septembre 1954 portant création d'un service radio-téléphonique réservé aux compagnies pétrolières entre Alger et le Sahara.

Utilisation du téléx (1) Limitations du service télex (2)




Affiche USRAF

FÉVRIER 1955 :
Création par Jacques Soustelle, de l'Union pour le Salut et le Renouveau de l'Algérie Française (U.S.R.A.F.) qui réunira Michel Debré, Maurice Violette, Georges Bidault, Albert Bayet, Mgr Saliège, Roger Duchet du MRP et Paul Rivet. André Morice en sera le vice-président en 1958.
Pour les détails on se reportera à l'article "Malaise et divisions des jeunes gaullistes durant la guerre d’Algérie" par François Audigier
 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mat_0769-3206_2004_num_74_1_980




23 FÉVRIER 1955 :
Un train de mesures d'urgence est adopté : doublement du budget d'investissement et six milliards de crédits supplémentaires au titre du budget ordinaire.

25 FÉVRIER 1955 :
Jacques Soustelle déclare devant l'Assemblée Algérienne : "La France ne quittera pas plus l'Algérie que la Provence ou la Bretagne. Le destin de l'Algérie est français. Un choix a été fait par la France, ce choix s'appelle l'Intégration".
L'intégration est à la province ce que l'assimilation était à l'individu, l'Algérie est une terre de souveraineté française mais pas des Français sur l'Algérie.

23 MARS 1955 :
Arrestation de Rabah Bitat, membre du "Groupe des Six" et des "Neufs historiques".

MARS 1955 :
Recrudescence du terrorisme dans les Aurès, en Kabylie et dans le Nord-Constantinois. Un Service des Recherches est créé à Alger par la Croix-Rouge Internationale.
On connaît des lettres rarissimes à en-tête "CROIX-ROUGE FRANÇAISE / SERVICE DES RECHERCHES / 2, RUE THEOPHILE BRESSY - ALGER" et cachet de franchise double cercle rouge "CROIX ROUGE FRANÇAISE / - Recherches ALGER - // (croix)". C'est le premier indice de disparitions inquiétantes tant chez les Européens que chez les Algériens victimes de la "corvée de bois".

Recherches Croix-Rouge Alger
Lettrede 1954/55 ................................................200 €

4 MARS 1955 :
Décret 55-285 d'application de la loi du 11 septembre 1954 sur la parité entre le 1er et le 2ème collège dans les Conseil Généraux. Il s'agit d'un nouveau découpage des circonscriptions électorales.

16 MARS 1955 :
Arrêté instituant un tarif réduit pour les correspondances télégraphiques à destination des journaux et agences de presse.



28 MARS 1955 :
Jacques Soustelle rencontre clandestinement une délégation algérienne à Alger.

Decret Etat d'Urgence
31 MARS 1955 :
Vote du projet de loi 55-385 sur l'État d'Urgence en Algérie. Elle sera publiée au Journal Officiel le 3 avril et le décret d'application sera signé le 6 avril. La censure de la presse est rétablie.

voir le texte de la loi
1er AVRIL 1955 :
Arrêté portant modification de la tarification des télégrammes d'État.



6 AVRIL 1955 :
Apparition en Algérie de l'Hélicoptère de Combat qui jouera un rôle primordial dans les montagnes.




LA CONFÉRENCE AFRO-ASIATIQUE DE BANDUNG

17-24 AVRIL 1955 :
Conférence des nations afro-asiatiques à Bandung à laquelle des représentants du F.L.N. (Aït Ahmed et M'Hamed Yazid) sont invités à titre d'observateurs. La politique française en Afrique du Nord y est condamnée. Le F.L.N. y obtient la reconnaissance de sa représentativité et de la légitimité de son combat.

pays invités et invitants
Pays organisateurs (en brun) et pays invités (en orange)

La conférence proclame que ses participants sont d'accord :
  • pour déclarer que le colonialisme, dans toutes ses manifestations est un mal auquel il doit être mis fin rapidement,
  • pour déclarer qu'ils appuient la cause de la liberté et de l'indépendance des peuples,
  • pour faire appel aux puissances intéressées pour qu'elles accordent la liberté et l'indépendance à ces peuples.

Des timbres d'Indonésie ont été émis lors de cette conférence (Y&T Indonésie No 88/91) ainsi que pour commémorer le 10ème anniversaire (Y&T Indonésie Nos 407/410), le 25ème anniversaire (Y&T Indonésie No 870) et le 50ème anniversaire (Michel Indonesien Nos 2407/2408 et block 207).
Une oblitération mécanique continue et un timbre_à_date spécial ont été utilisés pendant la conférence.

OMEC Bandung
FDC Bandung 55


10ème anniversaire de Bandung
Célébration du 10ème anniversaire en Chine Populaire

10ème anniversaire Bandung
FDC des timbres émis par l'Indonésie pour le 10ème anniversaire de la Conférence.


25ème anniversaire
25ème anniversaire
30ème anniversaire


Le 30ème anniversaire est célébré par un timbre d'Indonésie (Y&T Indonesie No 1958) et le 40ème par deux timbres et un bloc-feuillet de Corée du Nord (Y&T Corée du Nord Nos 2574/75 et BF 202).
40ème anniversaire

50ème anniversaire de Bandung
FDC timbres et bloc-feuillet commémorant le 50ème anniversaire de la conférence.




23 AVRIL 1955 :
Arrêté portant organisation des communications télex en Algérie.



30 AVRIL 1955 :
Le général Parlange est investi de pouvoirs exceptionnels civils et militaires dans les Aurès. Ce sont les débuts de la "Pacification".

MAI 1955 :
Pour pallier la sous-administration, création dans les Aurès puis en Kabylie de centres administratifs confiés à des officiers des Affaires Indigènes rapatriés du Maroc. Ce sont les précurseurs des officiers des S.A.S..

(voir encart SAS-SAU)


Le navire hôpital "Orégon" se trouve en Algérie début Mai 1955. Il utilise un cachet "SERVICE A LA MER / * N.H. OREGON *".

Navire-hopital Oregon
Lettre en franchise du navire-hôpital Oregon postée à Alger le 5/5/55 (article de l'Adjudant Pierre Berrue sur les navires-hôpitaux dans la revue de l'Association "La Marcophilie Navale")
Lettre .............................................................80 €



LES AUXILIAIRES MUSULMANS
DE LA POLICE ET DE L'ARMÉE FRANÇAISE



GMPR
24 janvier 1955 :
Arrêté du Gouverneur général créant les Groupes Mobiles de Police Rurale (G.M.P.R.) composés d'autochtones encadrés par des officiers de l'armée française.
Ce sont des unités civiles au service de l'administration civile (préfets, maires...) chargées de la protection des édifices publics, de la protection de certaines personnalités, de l'ordre public, lors des marchés par exemple.... .
GMS
Ils deviendront "Groupes Mobiles de Sécurité" (G.M.S.) par un arrêté du Gouverneur Général le 25 juillet 1958. Les membres des G.M.S. seront 8 600 en décembre 1958. Ils sont connus aussi sous le surnom de "Jean-Pierre" du nom du colonel Jean-Pierre qui les a commandés.

Le courrier officiel utilise des enveloppes et cachets de franchise déesse assise avec mention "GROUPES MOBILES DE POLICE RURALE / LE COMMANDANT de GROUPE" ou similaire.

GMPR
Lettre à en-tête des GMPR avec cachet administratif 38/28 mm et oblitération civile 17/12/57
Lettre avec cachet administratif de franchise de G.M.P.R. ... 80 €

GMS
Lettre recommandée affranchie à en-tête d'un GMS ayant remplacé un GMPR en 1958
Lettre affranchie à en-tête de G.M.P.R. .................. 95 €
Lettre affranchie à en-tête de G.M.S. ................... 120 €

Makhsen Sahariens
Au Sahara le Makhzen saharien — corps des forces auxilliaires de police dans les territoires du Sud — fut réorganisé par un arrêté du 25 novembre 1946, qui fixa son statut.

Les unités utilisent une marque de franchise rarissime du type "MARKHZENs SAHARIENS / DE LA PREFECTURE DES OASIS // Le Commandant ".


Markhsen sahariens
(devant de) Lettre en franchise avec cachet administratif 41/ 27 mm "MARKHSEN SAHARIENS / DE LA PREFECTURE DES OASIS" 7/5/59
Lettre avec cachet de markhzen ........................... 200 €

Les G.M.P.R. puis les G.M.S., les Makhsens, font partie des "supplétifs" qui sous ce terme général comprennent aussi les harkis, les moghaznis des S.A.S. et les Groupes d'Auto-Défense (G.A.D.).
Les autorités françaises utilisent leur bonne connaissance du pays et de ses habitants.

Insigne de GAD
Les Groupes d'Auto-Défense sont créés dans les villages, mechtas auxquelles l'armée distribue des armes défensives afin d'empêcher le F.L.N. d'y pénétrer. Elles existent dans la plupart des villages qui ont subit les exactions du F.L.N.. En 1962 ils seront environ 60 000 membres des G.A.D..

26 SEPTEMBRE 1955 :
Arrêté créant les Sections Administrative Spécialisée dirigées par des militaires de l'Armée Française. La garde des S.A.S. est assurée par des Markhzen (ou maghsen) composés de moghaznis.

8 FÉVRIER 1956 :
Blason harka 235
Le Commandement supérieur de l'armée annonce officiellement la création de "harkas" qui, en fait, existaient sous une forme ou une autre depuis les débuts de la rébellion.
Officiellement les harkas sont des "formations supplétives civiles, rattachées à un corps de troupe pour tout ce qui concerne l'encadrement, le contrôle et l'administration de leur personnel".
insigne Haka
Les harkis, volontaires et rémunérés sont recrutés par contrat de un mois renouvelable. Ils participent aux embuscades et aux opérations locales. Les harkis seront 28 000 en décembre 1959 et 60 000 en 1961.
Les cachets de vaguemestre de Harka sont extrêmement rares.
Harka de la Marine
Lettre en franchise en provenance d'une harka de la marine avec cachet 36/25 mm "HARKA 108 / *TIZI EL KORN *// (ancre)" et oblitération mécanique "EL KSEUR / SETIF" 11/2/61


Harka Sud_Oranais
Lettre en franchise d'une harka avec cachet 36/25 mm "HARKAS DU SUD ORANAIS ** / Le Capitaine / Commandant" et oblitération mécanique "GERRYVILLE / ORAN" 11/2/56
Lettre avec cachet de harka de la marine .................400 €
Lettre avec cachet de harka de l'armée de terre ..........200 €

Des bureaux spéciaux militaires sont chargés de la gestion des musulmans engagés dans l'armée régulière ou comme supplétifs.

Affaires Militaires Musulmanes
Lettre en franchise en provenance avec cachet administratif déesse assise 39/23 mm "Corps d'Armée d'Oran / AFFAIRES MILITAIRES MUSULMANES" et oblitération mécanique 14/7/59
Lettre .................................................50 €

Retour en tête de l'encart


Retour en tête de page  



22 AVRIL 1955 :
Arrêté du Gouverneur Général instaurant la censure préalable dans toute l'Algérie.

L'Algérie Nov. 54 - Déc.1955
Page -->
  1  



Retour en tête de page  


Retour au sommaire de "L'Algérie, d'une Guerre à l'autre : 1939-1962"