favicon du site   LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr



La France dans le contexte international 1943-1958  


Retour au sommaire de "La France dans le contexte international 1943-1958 "





ACCES DIRECT AUX DIFFÉRENTES PAGES


De Stalingrad à la Conférence de la Paix


La Conférence de la Paix à Paris


De la Conférence de Paris à la Crise de Berlin


Du Blocus de Berlin à la création de l'OTAN


Création et commémorations de l'OTAN


De la création de l'OTAN à la guerre de Corée


Du début de la Guerre de Corée à la mort de Staline









2 - 13 SEPTEMBRE 1946 :
Conférence à Copenhague de la Food and Agriculture Organisation (FAO - Organisation des Nations Unies pour l'Agriculture et l'Alimentation).
Une oblitération mécanique "FAO/CONFERENCE 1946" est mise en service à cette occasion.


Conférence FAO OMEC
Oblitération mécanique "KOBENHAVN / K." 28/8/46




ABOLITION DE LA MONARCHIE
EN BULGARIE

8 SEPTEMBRE 1946 :
Référendum en Bulgarie "à la mode soviétique" (95.6% d'approbation avec une participation de 91.7%) sur l'abolition de la monarchie. La famille royale s'enfuit à l'étranger.
Le Front de la Patrie qui dirige le pays est purgé deux ans plus tard par le parti communiste de ses éléments « bourgeois » et s'aligne totalement sur l'Union soviétique (dictature du parti communiste, plans quinquennaux, collectivisation, adhésion au « camp socialiste »)

Flamme de propagande anti-monarchique
Oblitération mécanique de propagande contre la monarchie et pour la République 29/8/46

FDC Référendum en Bulgarie 1946
FDC Référendum et avènement de la République
(Y&T Bulgarie Nos 494/96)



SEPTEMBRE 1946 :
Le Secrétaire d'État Byrnes, partisan de la vigilance à l'égard de l'Union Soviétique, l'emporte sur Henri Wallace, Secrétaire au Commerce, partisan d'une entente avec l'U.R.S.S., ce dernier est limogé par Truman.





LE COURRIER DES NATIONS-UNIES
À NEW-YORK 1944-1950

Depuis 1944, le bureau d'Information de New-York utilisait une machine à affranchir PB108314, très rare, avec flamme "In War and Peace / UNITED NATIONS".

Enveloppe des Nations-Unies à new-York 1944
EMA In WAR and Peace United Nations
7/9/44

1946 ? :
Mise en service à New-York d'une empreinte de machine à affranchir PB 113436 bureau "NEW YORK / N.Y." avec logo ONU.

1ère réunion du Conseil de sécurité
Enveloppe philatélique commémorative de la première réunion à New-York du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, avec empreinte de la machine à affranchir P.B. 113436 avec logo de l'ONU 25/3/46


20 AOÛT 1946 :
Ouverture d'un bureau de poste des Nations-Unies à GREAT NECK (N.Y.).

EMA ONU Great Lake FDC
Empreinte de la machine à affranchir PB 113435 utilisée à Great Lake pour le courrier des Nations-Unies à partir du 20 août 1946.

23 SEPTEMBRE 1946 :
Ouverture du bureau de poste des Nations Unies à Lake Success (N.Y.).
Une oblitération mécanique flamme à droite "COURIER / OF THE / UNITED / NATIONS" et couronne "UNITED NATIONS / LAKE SUCCESS N.Y." est mise en service dans ce bureau.

Ouverture du Bureau de poste de l'ONU à Lake Success
Oblitération mécanique avec flamme "COURIER / OF THE / UNITED / NATIONS" et couronne "UNITED NATIONS / LAKE SUCCESS (N.Y.) 23/9/1946
(Premier jour d'utilisation)
OMEC Lke Success  ONU
Oblitération mécanique avec flamme "COURIER / OF THE / UNITED / NATIONS" et couronne "UNITED NATIONS / LAKE SUCCESS (N.Y.) 27/1/47

Oblitértaion Manuelle ONU Lake Success
Oblitération manuelle utilisée le premier jour de l'ouverture du bureau

Plusieurs machines à affranchir ont été utilisées par les Nations-Unies à Lake Success : 115515, 113436, 126118...

EMA ONU Lake Sucess FDC
EMA Lake Success ONU 1950
Empreintes de machine à affranchir utilisées par les Nations Unies à Lake Success



23 OCTOBRE - 15 DÉCEMBRE 1946 :
Deuxième partie de l'Assemblée Générale des Nations-Unies au Queens Museum of Art de Flushing à New York, la première partie avait eu lieu à Londres en janvier.

Deux timbres de l'ONU (Y&T Nations Unies Nos XXX) ont rappelé la tenue de l'Assemblée Générale à Flushing.

Timbres ONU Flushing Meadows


OMEC Flushing du jour d'ouverture de l'Assemblée Générale
Oblitération mécanique de Flushing, le jour de l'ouverture de l'Assemblée Générale. 23/10/46



Timbre d'Autriche consacré à l'UNICEF


11 DÉCEMBRE 1946 :
Création de l'UNITED NATIONS CHILDREN EMERGENCY FUND, (UNICEF) Fonds d'Urgence des Nations Unies pour l'Enfance).




19 DÉCEMBRE 1946 :
Les Nations-Unies créent une Commission, chargée de conduire des enquêtes en Grèce, en Albanie, en Bulgarie et en Yougoslavie pour déterminer les causes et la nature des violations présumées des frontières. Elle sera dissoute le 15 septembre 1947.
A Sofia en Bulgarie, la commission dispose d'un bureau de poste avec timbre-à-date "COMMISSION D'ENQUETE PRES DE L'O.N.U. / * SOFIA * ".

Commission d'enquête de l'ONU  sur les violations de frontière
Oblitération du bureau "COMMISSION D'ENQUETE PRES DE L'O.N.U. / * SOFIA * " 29/3/47





SIGNATURE DES TRAITÉS DE PAIX AVEC CERTAINS PAYS VAINCUS

10 FÉVRIER 1947 :
Signature au Salon de l'Horloge au Quai d'Orsay à Paris, des Traités de Paix avec l'Italie, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie et la Finlande.
Tende, Brigue et les cols revendiqués par la France, deviendront français si un plébiscite le 16 septembre en décide ainsi.
Un cachet à date petit format "SIGNATURE DES TRAITES DE PAIX / PARIS" a été préparé mais le Ministère des Affaires Étrangères, où avait lieu la cérémonie, n'ayant pas donné l'autorisation nécessaire pour un bureau temporaire, le cachet est resté "non-émis". On trouve quelques empreintes du cachet à la date du 10/2/47.

Tad Traités de paix
Empreinte du cachet temporaire prévu sur enveloppe n'ayant pas circulé
Lettre ...... 175 €


La signature des Traités de Paix est commémorée par plusieurs timbres des pays concernés Hongrie (Y&T Hongrie N°868), Bulgarie (Y&T Bulgarie N°512/14), Roumanie (Y&T Roumanie N°934/37), Finlande (Y&T Finlande N°323),

Traité de paix avec la Roumanie Traité de paix avec la Hongrie
Traité de paix avec la Bulgarie Traité de paix avec la Finlande

Le traité sera ratifié par les USA le 14 juin 1947.
Une enveloppe commémorative sera éditée à cette occasion.

ratification du traité par les USA


Le Traité de Paix impose à l'Italie des clauses territoriales (pertes des colonies africaines et des territoires conquis depuis le début du siècle sur la rive orientale de l'Adriatique), financières et militaires assez lourdes, mais ces deux dernières vont être rapidement assouplies ou abrogées en raison de la guerre froide.

Voir le chapitre


La présence militaire française en Italie et le sort des anciens territoires italiens de Trieste et du Fezzan




Au titre de restitution de biens, la Roumanie doit livrer 100 000 wagons de céréales, 261 000 têtes de bétail, 550 wagons de sucre, 286 locomotives, 5 000 wagons et 2 600 tracteurs. De plus elle devra supporter les frais d'occupation de l'armée soviétique. En ce qui concerne les "réparations", la Roumanie doit les effectuer pour moitié en produits pétrolifères et pour l'autre moitié en wagons, navires, locomotives..
La Roumanie est contrainte de renoncer à ses droits sur la Bessarabie et la Bucovine du Nord, au profit de l'URSS, ainsi que sur la Dobroudja méridionale, au profit de la Bulgarie, mais récupère la Transylvanie septentrionale.
Les "réparations" de la Hongrie, devront être livrées pour 30% en produits industriels, 25% en céréales, en matériel de transport... etc.... En 1946, 65% de la production totale de la Hongrie sera destinée au paiement des réparations.



PRINCIPALES MODIFICATIONS TERRITORIALES CONSÉCUTIVES À
LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE

Modifications de frontières 1945
Ces modifications, pour la plupart obtenues par les armes, sont entérinées par la signature des Traités de Paix. 
   Source :
https://www.secondeguerre.net/ hisetpo/po/hp_accordsyalta.html
  

28 FÉVRIER 1947 :
Le Royaume-Uni renonce à apporter une aide aux gouvernements grec et turc en lutte contre les guérillas communistes et demande aux États-Unis de leur venir en aide. Il annonce qu'il va retirer les 40 000 soldats britanniques qu'il avait maintenu en Grèce.



Drapeau UK France


LE TRAITÉ DE DUNKERQUE
FRANCE - ROYAUME-UNI

Traité de Dunkerque

4 MARS 1947 :
Signature à Dunkerque du Traité d'Alliance et d'Assistance Mutuelle entre la France et le Royaume-Uni. Il a pour but "d'empêcher l'Allemagne de redevenir une menace pour la Paix". Il a été négocié par Léon Blum et le Secrétaire au Foreign Office Ernest Bevin.

Traité de Dunkerque
Enveloppe souvenir confectionnée à la va-vite par un collectionneur local (15 exemplaires). La photo a été prise au moment du paraphe du texte entre Ernest Bevin et Georges Bidault.




10 MARS - 24 AVRIL 1947 :
Réunion à Moscou du "Conseil des Ministres des Affaires Étrangères" sur l'Allemagne (Bidault, Bevin, Marshall et Molotov).
Elle se sépare le 24 avril sur un échec, sauf en ce qui concerne la Sarre qui est mise en orbite économique de la France, malgré son charbon de médiocre qualité, et le fait qu'un peu plus de bon charbon de la Ruhr est attribué à la France.
Staline préconise, à la grande déception de la France, une réunification de l'Allemagne dont il pense qu'elle rejoindrait le camp de l'Est.


Conférence de Moscou 1947
Enveloppe commémorative des USA

Lettre en provenance de la Délégation française à Moscou
Enveloppe avec correspondance datée 12 mars 1947 de Moscou, envoyée par la valise diplomatique au Quai d'Orsay qui l'a postée à Paris 2 Rue de Courty qui dessert le Ministère des Affaires Étrangères. 15/3/47





Annonce de la Doctrine Truman au Congrès 1947

LA DOCTRINE TRUMAN

12 MARS 1947 :
Déclaration, préparée par George Kennan, du Président Truman devant le Congrès exhortant les États-Unis à "soutenir les peuples qui résistent aux tentatives d'asservissement exercées par des minorités armées ou des pressions extérieures", préconisant une aide massive américaine à l'Europe et demandant une aide spéciale pour la Grèce (250 millions de dollars) et la Turquie (150 millions de dollars) (Doctrine Truman du "containment" c'est à dire de l'endiguement de la vague communiste).

Une du New-Yorlk Times sur la doctrien Truman
La "Une" du New-York - Times après la déclaration de la Doctrine Truman

Il s'agit de combattre le communisme par l'arme économique et non par la violence et de répondre à l'intimidation par la fermeté. Si le plan Marshall qui suivra, a largement contribué au relèvement économique de nombreux pays, il a aussi accentué la coupure de l'Europe en deux.

La Turquie a émis deux timbres pour le dixième anniversaire de la proclamation de cette doctrine qui entraînait un rôle majeur pour la Turquie au Sud de l'URSS (Y&T Turquie Nos 1322/23). Cela sera concrétisé par l'entrée de la Turquie dans l'OTAN en 1952.

10ème anniversaire de la Doctrine Truman
FDC des timbres consacrés au 10ème anniversaire de la coopération americano-turque suite à l'application de la Doctrine Truman de l'endiguement notamment au Sud de l'URSS.

Une oblitération spéciale, en grec avec portrait du Président, commémorant le 20ème anniversaire de l'exposé de la Doctrine Truman, a été mise en service à Athènes le 15/3/67.

Doctrine Truman

Doctrine truman sur lettre ayant voyagé






LE RENVOI DES MINISTRES COMMUNISTES
DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

Maurice Thorez
5 MAI 1947 :
Renvoi des ministres communistes (Maurice Thorez, Ministre d'Etait, François Billoux, Ministre de la Défense Nationale, Ambroize Croizat, Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, Charles Tillon, Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme) par le Président du Conseil Paul Ramadier parce qu'ils ont voté, à l'Assemblée Nationale, contre le gouvernement dans un vote de confiance sur la politique salariale à la Régie Renault.
Le cinquième ministre communiste, Georges Marrane, sénateur et non député comme ses collègues, démissionne par solidarité avec eux. C'est la fin du tripartisme en France.

Renvoi des ministres communistes
La "Une" du journal communiste L'Humanité

Une flamme d'oblitération mécanique temporaire SECAP type 2 "1888-1988 / GEORGES MARRANE / EXPOSITION A PARTIR DU 23 JANVIER / ESPLANNADE GEORGES MARRANE" avec couronne "*P.P.* / IVRY S/SEINE PETIT IVRY" a été mise en service début 1988 en mémoire de ce ministre dans la ville dont Maurice Thorez était le député.

OMEC georges marrane

Cette décision fait suite à de nombreuses tensions sociales en 1945/47 entre le Parti communiste à la manoeuvre dans les luttes sociales (manifestations contre le blocage des salaires, création d'un statut très avantageux pour les cheminots, les électriciens, ..... mise en place de la Sécurité Sociale ...) et les tenants du pouvoir économique en France.
Mais il semble aussi que ce fut sur injonction américaine qu'ils furent exclus en France, comme en Italie, en Belgique et au Luxembourg…






logo Plan Marshall


ANNONCE DU « PLAN MARSHALL »


George Marshall

5 JUIN 1947 :
Le Général Marshall, Secrétaire d'État des États-Unis, expose à Harvard lors de la cérémonie de remise des diplômes, son Plan de Relèvement de l'Europe, point de départ de l'European Recovery Program (E.R.P.).
Il s'agit d'une aide massive sous forme de dons et non de crédits, assortie de conditions préalables pour les pays européens qui voudraient en bénéficier. De plus l'aide Marshall, en assurant le retour à la prospérité des pays européens doit faire cesser leur dépendance économique à l'égard des États-Unis.

50ème anniversaire du Plan marshall
De fait, depuis la guerre, les Américains ne cessent d'apporter aux États éprouvés, leur aide humanitaire afin de permettre aussi leur redressement économique indispensable à l'économie américaine qui doit exporter pour assurer le plein emploi et éviter la crise. Les motifs économiques l'emportent sur les préoccupations politiques.
Le général Marshall précise "qu'il ne serait ni convenable ni efficace pour ce gouvernement d'établir unilatéralement un programme de remise sur pied économique de l'Europe. C'est l'affaire des Européens". Les Européens seront alors obligés de s'entendre et ce sera eux qui effectueront la répartition de l'aide américaine à travers l'O.E.C.E..

Pour les différentes conséquences et commémorations du
Plan Marshall voir les différents chapitres de


"La France dans la Construction Européenne"






12 - 17 JUIN 1947 :
Congrès à Prague de la Fédération Syndicale Mondiale créée à Paris en septembre 1945.
Des dissensions apparaissent entre syndicats partisans du Plan Marshall qui vient d'être annoncé et ceux qui y sont hostiles. Les syndicats "libéraux" (TUC britannique, CIO américain, syndicats néerlandais ....) quitteront rapidement la FSM qui deviendra essentiellement un rouage communiste.
Une oblitération spéciale "PRAHA 1 / DOBOROVA FEDERACE // (logo FSM) / SVETOVA" a été mise en service à cette occasion.

Congrès de la FSM à Prague 1947
feuillet souvenir avec l'oblitération spéciale




2 JUILLET 1947 :
L'URSS repousse le Plan Marshall et le fait repousser par les pays satellites tandis qu'il est accepté par 16 pays de l'Europe de l'Ouest.





LES FESTIVALS "MONDIAUX"
DE LA JEUNESSE ET DES ÉTUDIANTS,
MOYENS DE PROPAGANDE COMMUNISTE

Fédération Mondiale de la Jeunesse démocratique

20 JUILLET - 17 AOÛT 1947 :
Réunion à Prague du premier Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants.
Le Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants est un événement international organisé par la Fédération Mondiale de la Jeunesse Démocratique (FMJD), en collaboration avec l'Union Internationale des Étudiants depuis 1947.

  Ces Festivals, sous un côté festif, sont destinés surtout à endoctriner la jeunesse et les jeunes intellectuels dans l'idéologie communiste.  

Deux timbres seront émis pour la réunion de la FMJD, une oblitération temporaire ainsi qu'une oblitération mécanique.

FDC timbres de la FMJD
OMEC annonçant le festival




logo de la CIA

18 SEPTEMBRE 1947 :
Entrée en vigueur aux États-Unis du National Security Act marqué, entre autres, par la création de la Central Intelligence Agency (CIA).
Celle-ci sera chargée de la collecte d'informations ayant un intérêt pour le gouvernement américain ainsi que de la mise sur pied d'opérations clandestines à l'extérieur des États-Unis. Elle fait suite au Bureau des services stratégiques (OSS) mis sur pied le 13 janvier 1942, quelques mois après l'attaque japonaise de Pearl Harbor et dissout par le président Harry Truman à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
La lutte contre l'Union soviétique et son influence est rapidement dans la mire de la CIA. Celle-ci s'implique clandestinement en finançant la démocratie chrétienne lors des élections législatives en Italie ou le Parti libéral démocrate au Japon.





Logo du Kominform

NAISSANCE DU KOMINFORM

(Bureau d'information

des partis communistes et ouvriers)

22 SEPTEMBRE 1947 :
A Sklaraska Pireba (Schreiberhau) en Pologne, une réunion secrète réunit les délégués des partis communistes de l'U.R.S.S., de Yougoslavie de Bulgarie, de Roumanie, de Hongrie, de Tchécoslovaquie, de Pologne, de France et d'Italie. Les rapports de Jacques Duclos et de Luigi Longo sont vivement critiqués, le premier se voyant accusé de "crétinisme parlementaire".
Jdanov, secrétaire du Comité Central de l'Union Soviétique et idéologue du Parti, déclare "Il ne s'agit pas d'apporter de petites modifications mais de changer de fond en comble la politique des deux partis". Jdanov proclame officiellement la doctrine de la guerre froide. Il affirme en effet l'existence de la division du monde en deux camps opposés dont l'un est conduit par les U.S.A., l'autre par l'U.R.S.S., ce qui implique la direction par l'U.R.S.S. du monde communiste. Il n'est plus question de collaborer avec les socialistes et la gauche non communiste, considérés comme des alliés potentiels de l'impérialisme américain du fait de leur attachement aux principes de la démocratie libérale.
Jdanov condamne le plan Marshall comme un « plan pour asservir l'Europe ».
L'attitude du P.C.F. change alors du tout au tout. Il fera tout pour affaiblir le camp occidental pour empêcher celui-ci d'attaquer l'U.R.S.S.. Il organise avec la C.G.T. des grèves et des manifestations d'une extrême violence, faisant dériver les revendications sociales vers une vive critique de l'action gouvernementale et de l'alliance avec les Etats-Unis.

5 OCTOBRE 1947 :
Naissance d'un Bureau Commun d'Information des Partis Communistes : le Kominform.
Il n'a en fait d'autre fonctions que de faire exécuter les volontés de Staline. Il comprend neuf partis communistes, ceux de l'U.R.S.S., de la France, de l'Italie et des pays de la zone soviétique : Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, Bulgarie, Roumanie et Yougoslavie. Son siège est à Belgrade et il publie une revue : "Pour une paix durable, pour une démocratie populaire".
Sa tâche avouée sera l'organisation des échanges d'expériences et la coordination des activités sur la base d'un accord mutuel. Son but réel sera de renforcer le contrôle soviétique sur les partis communistes d'Europe orientale de France et d'Italie au moment où l'influence américaine, fondée sur la doctrine Truman et sur le Plan Marshall, vient contrecarrer la politique d'expansion de l'U.R.S.S. en Europe. Il est impossible à l'U.R.S.S. d'admettre que par le biais d'une aide accordée par les États-Unis, il puisse y avoir ingérence des puissances capitalistes dans un des pays qu'elle tient sous sa domination.

Le Kominform sera surtout actif dans la période 1947-1950.
Après la mort de Staline en mars 1953, le Kominform se mettra petit à petit en veille et on se dirigera vers la « Coexistence Pacifique » entre les deux blocs. L'organisation sera dissoute le 17 avril 1956.
Cette dissolution sera l'effet notamment de la déstalinisation lancée par Nikita Khrouchtchev en février 1956, après le XXe congrès du Parti communiste de l'Union soviétique et le « rapport secret » sur le « culte de la personnalité » et les crimes de Staline.



OCTOBRE 1947 :
L'U.R.S.S. refuse d'adhérer au G.A.T.T. (General Agreement on Tariffs and Trade (accords généraux sur les tarifs douaniers et le commerce), prédécesseur de l'Organisation Mondiale du Commerce créée en avril 1994.



25 NOVEMBRE 1947 :
Ouverture à Londres de la Conférence des quatre Ministres des Affaires Étrangères.

15 DECEMBRE 1947 :
Échec de la conférence des Quatre sur l'Allemagne.
Les Ministres des Affaires Étrangères des Cinq Grands (y compris la Chine), chargés d'élaborer les Traités de Paix mettent fin à leurs travaux sans avoir donner de solution au problème allemand.





PROCLAMATION DE LA
« RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE ROUMANIE »

Anniversaire de la RP de Roumanie erreur de piquage
Erreur d'impression du timbre célébrant la chute de la Monarchie et l'instauration de la République
(Y&T Roumanie No 1071)


30 DÉCEMBRE 1947 :
Abolition de la Monarchie en Roumanie.
Devenue une monarchie communiste, la Roumanie est dans une situation instable qui prend fin le lorsque le roi Michel Ier, menacé dans son bureau de représailles contre ses partisans par le ministre soviétique Andreï Vychinski en personne, abdique et quitte le pays.
Une « République Populaire de Roumanie » est instaurée avec une nouvelle constitution.

Certains timbres précédents sont réémis avec l'effigie du roi Michel et la couronne caviardées (Y&T Roumanie Nos 1010 / 1020).

Effigie du Roi Michel recouverte

Trois timbres sont émis pour célébrer la Nouvelle Constitution de type communiste (Y&T Roumanie Nos 1022/24).

Nouvelle constitution de type soviétique en Roumanie



22 JANVIER 1948 :
Ernest Bevin, Ministre britannique des Affaires Étrangères suggère à la Chambre des Communes une formule d'Union Occidentale.


L'URSS ÉTEND
SES « RELATIONS AMICALES »

Traité d'assistance URSS Roumanie

4 FÉVRIER 1948 :
Signature à Moscou d'un « Traité d'amitié, de collaboration et d'assistance mutuelle entre la Roumanie et l'URSS ».

Un timbre sera émis pour commémorer le cinquième anniversaire (Y&T Roumanie No 1296).


amitié sovieto-hongroise


18 FÉVRIER 1948 :
Signature à Moscou d'un « Traité d'amitié, de coopération, de collaboration et d'assistance entre l'URSS et la Hongrie »

Deux timbres ont été émis en 1951 pour célébrer l'amitié soviéto - hongroise (Y&T Hongrie Nos 990/91).
On voit nettement sur le timbre que les deux partenaires ne sont pas à égalité !!!

amitiésovieto-hongroise 1951
FDC du timbre célébrant l'amitié soviéto-hongroise





«LE COUP DE PRAGUE»

En 1945, la Tchécoslovaquie qui avait été dépecée au début de la guerre par les Allemands, la Pologne et les Hongrois retrouve ses frontières de 1937 à l'exception de la Ruthénie carpathique annexée par l'URSS (République Socialiste Soviétique d'Ukraine).

Carte Tchécoslovaquie-1938-45
Modifications territoriales de la Tchécoslovaquie 1938-1945
Source :https://www.larousse.fr/archives/grande-encyclopedie/page/13336"
CLIQUER SUR LA CARTE POUR AGRANDIR

La Tchécoslovaquie, avait été présidée depuis l'exil, de 1940 à 1945, par le libéral Edvard Benès. Il est réélu en juin 1946 après la reconstitution de cet état.

Visite du Président benes 1945
Visite du Président à Melnik 14/10/45.
Arrivée d'exil de Edvard Benes
Retour du Président à Prague après son exil de cinq ans 16/5/45.


26 MAI 1946 :
Élections législatives "normales", le Parti Communiste Tchèque obtient 40,17% des voix en Tchékie et 30,48% en Slovaquie.

2 JUILLET 1946 :
Constitution d'un gouvernement avec Klement Gottewahl à sa tête et avec 9 ministres communistes aux postes clefs sur 26 portefeuilles.
La machine communiste commence à se mettre en place : premières nationalisations, plan biennal de production...).
Trois timbres avec vignette attenante permettant de nombreuses combinaisons ont été émis le 1er janvier 1947 en l'honneur du plan biennal (Y&T Tchécoslovaquie Nos 440/42).

Plan biennal Tchecoslovaquie 1947/48

10 JUILLET 1947 :
Le gouvernement tchécoslovaque qui avait commencé des négociations pour intégrer le Plan Marshall est obligé de se retirer sur l'injonction de l'URSS.

SEPTEMBRE - DÉCEMBRE 1947 :
Montée des tensions entre le Parti communiste et les autres partis sur fond de crise économique.

17 FÉVRIER 1948 :
Début de la crise du cabinet en Tchécoslovaquie.
Avec l'insatisfaction sociale croissante depuis l'été 1947, le PCC, le parti le plus fort dans le gouvernement de coalition, doit craindre de grandes pertes lors des élections suivantes; il commence donc à sécuriser son pouvoir en occupant des postes clés, par des mesures policières et en soutenant un mouvement de masse extraparlementaire.
Lorsque les "ministres bourgeois" du gouvernement de Gottwald démissionnent le 20 février pour provoquer de nouvelles élections prématurées et le renversement du Premier ministre, le Parti Communiste réagit en organisant des réunions de masse et des manifestations de police ainsi qu'une grève générale..

22 - 25 FÉVRIER 1948 :
Coup d'État communiste à Prague, qui rappelle aux Occidentaux que le temps presse et que le danger n'est pas uniquement allemand.
Gottwald


Considérant que le chef du gouvernement, le communiste Klement Gottwald, prépare le passage de la Tchécoslovaquie à la dictature communiste, notamment en révoquant huit hauts fonctionnaires de la sécurité, les ministres modérés démissionnent pour provoquer des élections anticipées. Gottwald fait appel aux "milices populaires" et aux "masses populaires" avec l'accord de Moscou.
Le Président Benès est obligé d'accepter les démissions et de nommer les ministres procommunistes imposés par Gottwald.

Jan Masaryk oblitération de deuil
oblitération de deuil 13/3/48
10 MARS 1948 :
Jan Mazaryk, Ministre des Affaires Étrangères et seul ministre "libéral" du gouvernement est retrouvé défenestré. En 2004, une commission d'enquête a conclu à un assassinat.
Jan Masaryk


président Benès
Y&T Tchèque (République) No 37
9 MAI 1948 :
Le Président Benès refuse de promulguer la nouvelle Constitution d'orientation communiste.

Adoption de la Constitution communiste
Adoption de la nouvelle Constitution le 9 mai 1948


25ème anniversaire du Coup de Prague

La Constitution a été commémorée lors du 25ème anniversaire (Y&T Tchécoslovaquie No 1685).

30 MAI 1948 :
Devant le refus du Président, le gouvernement décide des élections législatives sur liste unique sans opposition. Le parti communiste remporte, le 4 juin, 90% des voix !!!

2 JUIN 1948 :
Le Président Benès démissionne.

14 JUIN 1948 :
Élection de Klement Gottwald à la fonction de Président de la République par le Parlement "élu" le 4 juin.

Son effigie sera imprimée sur de nombreux timbres et entiers postaux avec parfois la référence au coup d'état ("UNOR 1948").

Election de Gottwald comme Président
oblitération spéciale "PRESIDENTA REPUBLIKY KLEMENTA GOTTWALDA" 23/11/48

Gottwald

Bloc UNOR
Dans la feuille, la vignette peut se trouver à gauche, à droite au dessus ou en dessous du timbre.



Amitié germano-tchecoslovaque



Son effigie apparaît également sur certains timbres des pays de l'Est lors de "visites célébrant l'amitié" avec ces pays.


Klement Gottwald sera un des plus fidèles et zélés exécutants des ordres de Staline.
De nombreux timbres le montrent en compagnie du leader soviétique.

Gottwald et Staline
Staline et Gottwald
(Y&T Tchécoslovaquie No 576 et 752)




Staline et Gottwald
(Y&T Tchécoslovaquie No 605)



La censure continue de s'appliquer pour le courrier notamment vers la RDA :

Censure de Prague
Carte postale de Prague pour la la RDA du 19/8/48 avec censure "CENSURA-CENSURE / PRAHA MEST0 1// (lion)"


Décès Benes




3 SEPTEMBRE 1948 :
Décès, probablement naturel, de Edvard Benès à 64 ans.

Une oblitération temporaire indiquant ses dates de naissance et de décès ainsi que ses fonctions de Président de la République est utilisée le 8 septembre.

Décès du président Benès.
Enveloppe commémorative utilisée quelques jours après son décès 8/9/48

Timbre à la mémoire du President Benes


Un timbre "très sobre" est émis le 28 septembre en sa mémoire et valable seulement un mois ! jusqu'au 27 octobre.

FDC décès du président Benes
FDC du timbre relatif au décès du Président Benes



26 - 27 SEPTEMBRE 1948 :
Le parti communiste tchèque et le parti communiste slovaque fusionnent en un parti unique.

OCTOBRE 1948 :
Accélération de la prise en main de la Société avec l'adoption de lois répressives, les premiers procès et le plan quinquennal.

La répression s'abat sur toute la classe politique d'abord sur les membres des autres partis d'avant 1948 puis sur les membres du parti communiste qui ne soutiennent pas farouchement Gottwald (Rudolf Slansky, Valdimir Clementis...). Des simulacres de procès sont mis en scène et largement publiés par les organes de presse.

Milada Horakova

27 JUIN 1950 :
Pendaison de Milada Horáková, femme politique tchécoslovaque, députée socialiste, condamnée à mort après un procès pour haute trahison et conspiration dans le plus pur style stalinien.

mausolées Staline et Gottewald





Klement Gottwald décédera le 14 mars 1953 quelques jours après Staline. Comme son modèle, il fera l'objet de la construction d'un Mausolée à sa mémoire.

Des timbres similaires seront émis pour honorer ces "grands hommes" (Y&T Tchécoslovaquie Nos 698/700 et 752/54).

décès de Klement Gottwald
Y&T Tchécoslovaquie BF 17

Pour une chronologie détaillée voir :
https://www.persee.fr/doc/ mat_0769-3206_2000_num_59_1_403231


COMMÉMORATIONS
Plusieurs timbres, deux blocs-feuillet et plusieurs oblitérations avec légende UNOR 1948 (= Février 1948) célèbrent le "Coup de Prague":
  • un timbre montrant le président Gottwald et la foule "enthousiaste" (Y&T Tchécoslovaquie N°488),
  • Gottwald et la foule

  • un bloc-feuillet non-émis 106 x 150 mm représentant en rouge le timbre de Tchécoslovaquie (Y&T Tchécoslovaquie N°488) émis pour commémorer le 1er anniversaire du Coup de Prague avec texte sur les bords : 1948-1949 / NA PAMET / PRVNIHO VYROCI / 25. UNORA 1948" (à la mémoire des première victimes 25 février 1948) (le bloc est signalé dans le catalogue Michel, remis aux hautes autorités, il n'avait pas pouvoir d'affranchissement).

  • Bloc-feuillet du Coup de prague non-émis
    1948-1949 / NA PAMET / PRVNIHO VYROCI / 25. UNORA 1948 (à la mémoire des première victimes 25 février 1948) non-émis

  • un petit bloc feuillet pour le premier anniversaire avec un timbre à l'effigie du Président, (Y&T Tchécoslovaquie N° BF 12)
  • 1er anniversaire

  • une oblitération commémorative du 1er anniversaire " PRAHA 1 / * VYROCI 25 UNORA 1948 *" 25/2/49

  • 1er anniversaire du Coup de Prague
    Oblitération commémorative du 1er anniversaire " PRAHA 1 / * VYROCI 25 UNORA 1948 *" 25/2/49 sur un timbre à l'effigie du nouveau président

  • trois timbres dont un représentant les "milices populaires" défilant sur le pont Charles de Prague et un autre montrant Gottwald "annonçant l'abolition du régime bourgeois" émis pour le cinquième anniversaire (Y&T Tchécoslovaquie N°686/88),
5ème anniversaire du Coup de Prague
Enveloppe commémorative du 5ème anniversaire du 25 février 1948 avec cachet " PRAHA I / VITEZNEHO UNORA // 25.II.53 // PATE VYROCI"

  • trois timbres émis pour le dixième anniversaire (Y&T Tchécoslovaquie N°949/951),
FDC 10ème anniversaire du Coup de Prague
Vitezny Unor = le Triomphe de Février



20ème anniversaire




  • deux timbres émis pour le 20ème anniversaire en 1968 (Y&T Tchécoslovaquie N° 1620/21),


  • deux timbres émis pour le 25ème anniversaire (Y&T Tchécoslovaquie N° 1969/70) :
  • 25ème anniversaire du Coup de Prague

  • Deux timbres pour le 35ème anniversaire (Y&T Tchécoslovaquie N° 2523/24) :

  • 35ème anniversaire du Coup de Prague 35ème anniversaire du Coup de Prague

  • Un timbre et un bloc pour le 40ème anniversaire (Y&T Tchécoslovaquie Nos 2755/56 et BF 76A), avec commémoration du 5ème congrès du Parti Communiste Tchécoslovaque de 1929 :
  • 35ème anniversaire du Coup de Prague
    BF 35ème anniversaire du Coup de Prague
     

    Après la chute du mur de Berlin en 1989, il n'y aura plus de commémoration !!!



    28 FÉVRIER 1948 :
    Fondation par Sartre et David Roussel du Rassemblement Démocratique Révolutionnaire.



    SIGNATURE DU TRAITÉ DE BRUXELLES

    17 MARS 1948 :
    En conséquence du Coup d'État de Prague, signature du traité de Bruxelles pour une durée de 50 ans, entre la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg.
    Il s'agit d'étendre aux pays du BENELUX le traité de Dunkerque. Il prévoit une assistance militaire réciproque des cinq pays concernés et leur collaboration dans les domaines économique, social et culturel.
    Simple conseil facultatif des Ministres des Affaires Étrangères à l'origine, en fait pacte militaire prévoyant l'assistance mutuelle automatique en cas d'agression contre l'un des signataires en Europe ou Outre-mer.
    Cette union sera appelée Union Occidentale.  
    Vu ses moyens limités face à l'U.R.S.S., elle demandera l'aide des États-Unis, ce qui se traduira par la création de l'O.T.A.N..
    Il donne naissance à une « Western Union Defence Organization (WUDO) » qui préfigure l'« Union de l'Europe occidentale » créée en 1954, c'est une alliance uniquement défensive.
    Ce traité permet d'ancrer le Royaume-Uni à l'Europe jusqu'au.... Brexit !

    Signatures du Traité de Bruxelles en mars 1948
    Signatures du traité (P.H. Spaak, Georges Bidault, Joseph Bechbaron, Carel Godfried van Boetzelaer van Oosterhout, Ernest Bevin)



    Traité Bulgarie URSS

    18 MARS 1948 :
    Signature à Moscou d'un « Traité d'amitié, de collaboration et d'assistance mutuelle » entre l'URSS et la Bulgarie.





    Timbres OMS des Nations Unies


    7 AVRIL 1948 :
    Création par les Nations-Unies de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS/WHO). Son siège est à Genève
    La Suisse émettra en 1948 et 1950 plusieurs timbres avec surcharge "ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE" pour le service du courrier à partir des bureaux de l'OMS en Suisse (Y&T Suisse Service Nos 270/278 et338/353).

    Timbres Suisse surchargéa OMS




    Plan marshall

    16 AVRIL 1948 :
    Signature à Paris de la Convention de Coopération Économique Européenne par les Ministres des 16 pays de l'Europe de l'Ouest et les Commandants-en-Chef des trois zones alliées d'occupation en Allemagne.
    Le premier but de l'« Organisation Européenne de Coopération Économique » (O.E.C.E.) sera la répartition des aides du Plan Marshall.

    Voir l'encart

    Création de l'Organisation Européenne de Coopération Économique (O.E.C.E.) organisme de répartition du plan Marshall.




    Parallèlement l'U.R.S.S. créera le 21 janvier 1949 le COMECON pour l'assistance économique entre les pays de l'Europe de l'Est.

    Voir l'encart

    Le COMECON, pendant communiste de l'OECE






    1ER MAI 1948 :
    Les cinq pays du Traité de Bruxelles créent un comité militaire permanent.





    PREMIÈRE ÉDITION DE LA
    « COURSE DE LA PAIX »
    DANS LES PAYS COMMUNISTES

    MAI 1948 :
    Première "Course de la Paix" de Varsovie à Prague et retour.
    Officiellement reconnue par l'Union cycliste internationale (UCI) en 1954, cette compétition se veut trait d'union entre des peuples marqués par les traumatismes de la seconde guerre mondiale.
    Organisée en 1948 sous la forme de deux courses distinctes, Varsovie-Prague, Prague-Varsovie, elle se tient dans les conditions précaires de la reconstruction des deux pays organisateurs, Tchécoslovaquie et Pologne.
    Dès 1950, elle est utilisée comme illustration et outil de propagande pour la paix : elle prend le nom officiel de Course de la Paix et adopte pour symbole la colombe que l'artiste Picasso avait créé en avril 1949, pour le premier Congrès mondial du Mouvement des Partisans de la Paix. Cet oiseau orne le maillot du leader du classement général.
    Les rivalités entre les équipes des pays de l'Est avec celle de l'Union soviétique prennent souvent l'allure de revanche, par coureurs interposés, sur la domination politique de l'URSS. La première victoire en 1956 d'un coureur polonais fait de celui-ci, Stanisław Królak, un « héros national ».
    De même les deux victoires de l'allemand de l'Est Gustav-Adolf Schur, en 1955 et 1959, prennent valeur pour la RDA de consécration de son existence en tant qu'État.
    Source :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Course_de_la_Paix


    Il y a eu de très nombreux timbres dans les pays concernés commémorant les diverses "Courses de la Paix" avec des oblitérations en rapport.

    10ème anniversaire de la Course de la Paix 10ème anniversaire
    10ème anniversaire
    1ère course de la paix 40ème anniversaire Course de la Paix Pologne 1952
    1ère course 40ème anniversaire 5ème course
    Pologne course de 1953 DDR Course de la Paix
    6ème course 9ème course

    Première Course de la paix
    1ère course

    Tchecoslovaquie 1956
    9ème course


    Course de la Paix DDR 1953
    6ème course


    8ème course de la Paix
    8ème course


    Course de la Paix 1951
    4ème course

    OMEC journaux communistes de chaque ville de la Course de la Paix
    5ème course

    Course de la Paix Berlin 1954 Course de la Paix  1957
    10ème course de la Paix Course de la Paix 1953
    Course de la Paix Pologne Course de la Paix 1955

    Entier Postal course de la Paix 1956
    Entier postal course de la Paix 1956
    Entier postal de Tchecoslovaquie Course de la Paix
    Entiers postaux carte postale de Tchécoslovaquie consacrés à la 9ème course de la Paix



    5 MAI 1948 :
    Le général de Lattre de Tassigny est nommé Inspecteur Général des Forces Armées.

    9 MAI 1948 :
    Adoption de la Constitution communiste de Tchécoslovaquie par un Parlement débarrassé de tout opposant.

    Adoption de la Constitution communiste





    etiquette du Congrès de La Haye 1948

    LE PREMIER
    «CONGRÈS DE L'EUROPE»
    À LA HAYE

    7 - 10 MAI 1948 :
    Congrès de l'Europe à la Haye, présidé par Winston Churchill et préparé par le COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION pour l'UNITÉ EUROPÉENNE, congrès politique auquel participent 800 personnes représentant 19 pays. Il propose de créer une Union Européenne.

    Salle des Chevalier lors du Congrès de l'Europe à La Haye
    Salle des Chevaliers à La Haye lors du Congrès de l'Europe

    De vives discussions opposent UNIONISTES, partisans uniquement de coopération entre états souverains et opposés à toute limitation de la souveraineté des États, et FÉDÉRALISTES, partisans de l'intégration politique européenne avec abandon progressif de souveraineté des états-membres au profit de la fédération.
    Il prévoit la réunion de conférences économiques, sociales et culturelles.
    Il suggère également la constitution d'un "CONSEIL EXTRAORDINAIRE DE l'EUROPE" assisté d'un secrétariat permanent et réclame une "Assemblée Européenne" élue par les parlements des pays participants.
    On y parle aussi Charte Européenne des Droits de l'Homme, et de Cour Suprême de Justice.
    Paul-Henri Spaak, Paul Ramadier, Winston Churchill et Konrad Adenauer y participent.
    L'oblitération spéciale de la Salle des Chevaliers du Parlement néerlandais est utilisée du 7 au 11 mai : cachet petit format double cercle à pont "s'GRAVENHAGE GRAFELIJKE ZALEN / 1948 // 1" (d'Urso A 1).

    Congrès de la Haye
    Carte commémorative affranchie avec la série "Cour Internationale de Justice" et oblitération de la salle des Chevaliers 10/5/48

    Congrès de La Haye
    Enveloppe philatélique avec oblitération de la Salle des Chevaliers 10/5/48

    Imprimé recommandé du Congrès
    Imprimé recommandé avec oblitération de la Salle des Chevaliers 8/5/48

    Churchill au Congrès de La Haye




    Un timbre des Pays-Bas (Y&T Pays-bas N°1139) rappelle la présence de Churchill à La Haye.

    Le vingtième anniversaire est commémoré par:
      20ème anniversaire du Congrès de La Haye


    • une oblitération temporaire illustrée simple cercle 36mm "JOURNEE DE L'EUROPE / -67- STRASBOURG- // 20° ANNIVERSSAIRE / CONGRES DE / LA HAYE / (drapeau)" 5/5/68 (d'Urso F 69 ),


    • une empreinte de la machine à affranchir de RFA "20. JAHRE / I. EUROPA-KONGRESS DES HAAG 7.-10.MAI 1948 / DEUTSCHER RAT / DER EUROPÄISCHEN BEWEGUNG 53 BONN STOCKEN STR. 1-5" et couronne "BONN 1 /53", vue en mai 1968.
    • EMA 20ème anniversaire du Congrès de la Haye






    18 MAI 48 :
    Les États-Unis lancent une nouvelle série de tests de bombes atomiques sur l'atoll d'Eniwetok dans le Pacifique.







    CAMPAGNES POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE

    Timbre de nouvelle Zélande


    1948 :
    Campagne pour la sauvegarde des enfants organisée dans le monde par l'UNICEF.
    Une oblitération temporaire spéciale "SAUVEZ L'ENFANCE" est mise en service à cette occasion.


    UNICEF 1948
    UNAC = United Nations Appeal for Children

    UNICEF vignette vendue par la Croix-Rouige

    Concours de ballons de l'UNICEF
    verso

    UNICEF 1948 USA
    Mois de la jeunesse aux USA

    Timbre d'Autriche consacré à l'UNICEF
    UNICEF Autriche
    Flamme "aidez les enfants autrichiens par votre contribution à l'Appel pour l'Aide à l'Enfance des Nations-Unies" Vienne 12/7/48






    11 JUIN 1948 :
    Vote par le Congrès US de la Résolution Vandenberg autorisant les États-Unis à entrer, en temps de paix, dans une Alliance hors du continent américain afin d'exercer le droit de légitime défense prévu à l'article 5 de la Charte des Nations-Unies en cas d'attaque armée affectant leur sécurité nationale.



    armes Berlin Ouest

    22 JUIN 1948 :
    Par mesure de rétorsion au vote de la Résolution Vandenberg, au Traité de Bruxelles et à la dévaluation du Mark dans les zones occidentales de l'Allemagne, début du Blocus de Berlin-Ouest par l'URSS, blocus qui durera 323 jours.
    A partir de ce moment, les Ministres successifs des Affaires Étrangères français, George Bidault et Robert Schuman, s'efforceront d'arracher aux Américains la promesse d'un engagement militaire en cas d'attaque soviétique contre l'Europe Occidentale.

    Pour le blocus de Berlin on se reportera à l'encart

    "Genèse des réformes monétaires et du blocus de Berlin"








    ACCES DIRECT AUX DIFFÉRENTES PAGES


    De Stalingrad à la Conférence de la Paix


    La Conférence de la Paix à Paris


    De la Conférence de Paris à la Crise de Berlin


    Du Blocus de Berlin à la création de l'OTAN


    Création et commémorations de l'OTAN


    De la création de l'OTAN à la guerre de Corée


    Du début de la Guerre de Corée à la mort de Staline



    ▲ ▲ Retour en tête de page  



    Retour au sommaire de "La France dans le contexte international 1943-1958 "



    © COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

    Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
    Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

    The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
    The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.