LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La Politique Française envers les Pays Vaincus  




Retour au sommaire de "La Politique Française envers les Pays Vaincus"



<— RETOUR VERS LA PREMIÈRE PARTIE

("vers la fin du statut d'occupation")




Drapeau européen

SIGNATURE DU TRAITÉ
CRÉANT UNE
« COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE DE DÉFENSE »
(C.E.D.)

27 MAI 1952 :
Signature du Traité de Paris instituant la COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE DE DÉFENSE, dont l'article 38 prévoit un contrôle politique.
Proposition en parallèle de Alcide de Gasperi et Robert Schuman d'une communauté politique européenne et d'une constitution européenne.

Convocation du sénat
intérieur
Convocation en franchise 30/6/52 à une réunion d'une commission du Conseil de la République qui doit entendre une communication sur l'état d'esprit qui règne en Allemagne en ce qui concerne la CED

Le MOUVEMENT EUROPÉEN crée en son sein un COMITÉ D'ÉTUDES POUR LA CONSTITUTION EUROPÉENNE.

En France le Parti Communiste lance une grande campagne contre la CED en envoyant des cartes de pétition aux députés.

Carte pétition contre le réarmement allemand
verso
Carte postale de pétition éditée par le P.C.F. qui poursuit sa propagande pour affaiblir l'Europe de l'Ouest face à ses amis soviétiques en s'opposant au réarmement allemand.




Pin 4ème parlement de la FDJ
27 - 30 MAI 1952 :
Réunion du quatrième "Parlement" de la FDJ à Leipzig.
Walter Ulbricht y déclare, dans un discours, que les jeunes devraient apprendre le commerce des armes, "pour défendre leur patrie avec nos armes".
Une marche des groupes FDJ armés est organisée. En réponse le KgU lance une campagne d'affiches avec comme slogan "Combattants de la paix ?" - "Non ! Fusilleurs !"
Dans les décisions du Congrès le 1er juin, la FDJ s'engage à «organiser la jeunesse allemande pour protéger nos acquis démocratiques et défendre la patrie» .


OMEC 4ème parlement de la FDJ
oblitération mécanique "AUF / FRIDENWACHT / FÜR / FRIEDENVERTRAG // (logo IV. PARLAMENT DER FDJ 27.-30.5 IN LEIPZIG)"(Faisons ressurgir la Paix par un traité de Paix (logo 4ème parlement de la FDJ)) 21/5/52

Griffe 4ème Parlement de la FDJ et du JP 1952
Griffe "Rüssel zum IV. Parlement / der Freien deutsche Jugend / Leipzig / Pfingsten 1952 // (logo des jeunes Pionniers et logo FDJ) (Faites de la Propagande pour le 4ème Congrès de la FDJ et des JP) 12/5/52




RÉORGANISATION ADMINISTRATIVE
DE LA R.D.A.

Districts de RDa après juillet 1952
Les Bezirk de RDA à partir du 23 juillet 1952



9 - 12 JUILLET 1952 :
Deuxième Conférence du parti SED à Berlin.
Les Lânder (états) sont dissous et un re découpage administratif en 14 Bezirk ("districts") plus la Municipalité de Berlin-Est est mis en place afin d'assurer un "centralisme démocratique".

La conférence décide la collectivisation de l'agriculture "sur une base totalement volontaire", la formation de coopératives de production artisanale, l'organisation des forces armées en RDA "le renforcement du pouvoir démocratique" et les changements dans la structure administrative de la RDA.
Elle explique que "l'intensification de la lutte des classes" est inévitable; contre le « gouvernement vassal de Bonn », les dirigeants sociaux-démocrates de droite et les dirigeants syndicaux sont appelés à « la lutte de libération nationale ».
Ces slogans de combat sont en contradiction avec les offres de paix et d'association, qui sont soumis par l'Union Soviétique aux occidentaux depuis le 10 mars.
Les tâches politiques internes - la création d'une armée régulière, la restructuration administrative et la collectivisation - coûtent beaucoup d'argent et forcent la RDA à « épuiser les ressources ». Leur impact sur le niveau de vie de la population durant la période suivante suscite l'insatisfaction et la prise de conscience de la crise.

Une oblitération temporaire "BERLIN / II. PARTEIKONFERENZ DER SED / (Portraits de Marx Engels Lénine et Staline)" est utilisée à cette occasion.

2ème journée du pati SED
2ème conférence du parti SED à Berlin



16 - 17 AOÛT 1952 :
Nouvelle rencontre des Jeunes Combattants de la Paix de la FDJ à Halle (Saale) en RDA.
Une oblitération mécanique avec flamme "(drapeau de la FDJ) / WIEDERSEHEN / TREFFEN / JUNGER / Friendenkämpfer / AM / 16. u. 17. AUGUST 1952 / IN HALLE(SALLE)" et couronne "(19a) HALLE ( SALLE) / BPA 20" est mise en service à cette occasion.

OMEC Combattants de la Paix
OMEC sur lettre
oblitération mécanique avec flamme "(drapeau de la FDJ) / WIEDERSEHEN / TREFFEN / JUNGER / Friendenkâmpfer / AM / 16. u. 17. AUGUST 1952 / IN HALLE(SALLE)" 8/52

Les lettres destinées à Berlin-Ouest et portant cette oblitération seront caviardées à l'arrivée.



23 AOÛT 1952 :
L'U.R.S.S. propose de régler en priorité le problème du Traité de Paix avec l'Allemagne et de faire passer le problème des élections libres au second plan.
Les Occidentaux répondent le 23 septembre que les élections libres constituent leur priorité.



Drapeau européen


10 SEPTEMBRE 1952 :
Le Conseil des Ministres de la C.E.C.A. décide la création d'une Assemblée ad-hoc chargée d'élaborer un projet de traité de Communauté Politique Européenne. Cette assemblée se réunira le 15.




2ème congrès des syndicats ouest-allemands

16 OCTOBRE 1952 :
Réunion à Berlin du 2ème congrès du DGB (Deutsche Gewerkschaftsbund) union de la majorité des syndicats ouest - allemands, fondée le 12 octobre 1949 à Munich et dont le siège est à Berlin-Ouest.
Une oblitération temporaire "(1) BERLIN - CHARLOTTENBURG 9 / * BERLIN 13.-17. OKTOBER 1952 * // 2. BUNDES KONGRESS / DGB (monument) "a été utilisée pendant le congrès.





PURGES POLITIQUES DANS LES PAYS DE L'EST DONT LA RDA

livre L'Aveu

20 - 27 NOVEMBRE 1952 :
« Procès Slánský » à Prague.
Les quatorze accusés sont des membres importants du Parti Communiste Tchécoslovaque (PCT) dont onze "Juifs" : combattants en Espagne, membres de la résistance antifasciste, survivants des camps de concentration...
Ils sont accusés d'avoir formé le «leadership du Verschörungszentrums (centre de conspiration) anti-état avec Rudolf Slánský (secrétaire général du PCT) à sa tête». Il s'agit de satisfaire Staline qui voit des complots partout mais aussi de faire disparaître un rival du Président de la République Klement Gottwald, qui, lui, a passé la guerre réfugié à Moscou.

Ce processus est conforme aux mesures de nettoyage qui seront prises après l'exclusion en 1948 de la Yougoslavie du KOMINFORM dans tout le bloc de l'Est.

Le livre d'Arthur London et le film éponyme de Costa-Gavras « L'Aveu » font revivre ces procès.

Dès 1950/51, 150 000 membres du SED ont été expulsés du parti en RDA; Paul Merker, Leo Bauer, Willy Kreikemeyer, Lex Ende, entre autres, sont accusés d'être en contact avec l'agent américain présumé Noel Field, dont le rôle a déjà été évoqué à Budapest lors du procès du ministre hongrois des affaires étrangères Laszlo Rajk et de ses prétendus complices.
Après le verdict du procès Slánský, en décembre 1952, le Comité central du SED a de nouveau tiré «les leçons du procès du conspirateur Slánský». Ceci est suivi par d'autres exclusions du parti et la perte de pouvoir de Franz Dahlem, l'opposant le plus influent d'Ulbricht dans la direction du SED.

De nouveaux slogans sont utilisés sur le courrier pour "renforcer le socialisme" !

Griffe encadrée "en vant vers le socialisme !"
Griffe "Vorwärts zum / Aufbau des Sozialismus ! " (en avant vers la construction du socialisme !) 21/12/52


Propagande pour la construction du socialisme
Griffe "Vorwärts zum / Aufbau des Sozialismus ! " (en avant vers la construction du socialisme !) 5/9/52





28 - 29 NOVEMBRE 1952 :
Réunion à Berlin du Congrès allemand pour l'Entente et la Paix (Deutscher Kongress für Verstândigung und Frieden).
Il s'agit de préparer le "Congrès des peuples pour la Paix" organisé par le Conseil Mondial de la Paix, présidé par Joliot-Curie, qui se tiendra à Vienne du 12 au 19 décembre 1952.

Congrès allemand de Berlin pour l'entente et la Paix
"DEUTSCHER KONGRESS / FÜR VERSTANDIGUNG UND FRIEDEN // BERLIN 28. 29. 11. 52/ (bâtiment et colombe de Picasso)"




drapeau Sarre avant 57
30 NOVEMBRE 1952 :
Les négociations franco-allemandes ayant échoué, des élections législatives sarroises sont organisées. Les partis favorables à l'européanisation sortent vainqueurs.
L'Allemagne n'admet pas cette orientation.





Congrès de Vienne

12 - 19 DÉCEMBRE 1952 :
Congrès Mondial des Peuples pour la Paix à Vienne, organisé par le Conseil Mondial de la Paix.
Y sont invités, Jean-Paul Sartre, Hervé Bazin...


Deux timbres RDA ainsi qu'une oblitération mécanique, deux timbres de Pologne deux timbres de Tchécoslovaquie commémorent ce congrès (Y&T Allemagne Orientale Nos 76/77, Pologne No 693/94, Tchécoslovaquie 680/81).

DDR Volkerkongress fur frieden Wien

Oblitération mécanique "MIT DEM Völkerkongress / -vorwärts - / zum Frieden ! / DEUTSCHES FRIEDENSKOMITEE" Berlin N4 (avec le congrès populaire en avant vers la Paix ! Comité allemand de la Paix)

OMEC Congrès du peuple 1952
CP avec OMEC Congrès du peuple 1952
Oblitération mécanique "MIT DEM Völkerkongress / -vorwârts - / zum Frieden ! / DEUTSCHES FRIEDENSKOMITEE" Berlin N4 (avec le congrès populaire en avant vers la Paix ! Comité allemand de la Paix) 24/12/52

Congrès de la Paix à Vienne


Congrès de Vienne timbres de Tchécoslovaquie



4 FÉVRIER 1953 :
Exposition de la Poste est-allemande près de Leipzig "au service de la Paix, de l'amitié des peuples et de la construction du socialisme".

Exposition de Leipzig pour la construction du socialisme




Oblitération mécanique "(logo et poteau) / AUSSTELLUNG / die Deutsche Post / WIR DIENST FÜR FRIEDEN / VOLKERFREUNDSCHAFT / UND BEIM AUFBAU DES / Sozialismus" à ALTENBURG près de Leipzig.





MORT DE STALINE

Décès de Staline


5 MARS 1953 :
Annonce de la mort de Staline.

Neues Deutschland annonçant la mort de Staline


Oblitération spéciale mort de Staline Prague


Timbres Stalin de DDR sur lettre pour les USA
Lettre par avion de Dresde pour les USA sur-affranchie avec 4 timbres Staline soit 80 Ost-Pf. (LSE : 35 Ost-Pf. + 30 Ost-Pf. / 5g surtaxe aérienne)





Drapeau français écusson GMZFO

LA POSTE-AUX-ARMÉES FRANÇAISE
EN ALLEMAGNE
1950 - 1954

Pour les oblitérations et marques postales de la période précédente voir l'encart :

"La Poste-aux-Armées française
en Allemagne occupée 1946-1950"



Les oblitérations de la période précédente restent en service mais apparaissent au début des années 50, des oblitérations mécaniques apposées par des machines de la marque Klüssendorf.

  • Oblitérations mécaniques de la marque allemande Klüssendorf, avec lignes ondulées à droite ou à gauche.

  • OMEC klussendorf lignes ondulées à droite
    OMEC machine Klüssendorf avec lignes ondulées à gauche

    MARS 1953 :
    Mise en service par la Poste-aux-Armées française d'empreintes continues manuelles (roulettes) de fabrication allemande, 6 lignes ondulées et couronne avec pont, perpendiculaire au sens des vagues.
    Il existe une flamme muette et les autres portent le numéro du BPM.
    Celles à numéro semblent n'avoir duré que très peu de temps, du fait de l'interdiction de cachets à numéro sur les lettres non recommandées après décembre 1953.

    Flamme continue muette
    Lettre recommandée en franchise électorale avec flamme continue muette de roulette (pont perpendiculaire aux vagues) 14/11/58


    roulette BPM 507A
    Lettre recommandée du BPM 507A (Rastatt) avec oblitération roulette "POSTE AUX ARMEES / 507A" 4/3/53

    Roulette BPM 515
    Lettre recommandée du BPM 515 (Neunendorf) avec oblitération roulette "POSTE AUX ARMEES / 515" 25/4/53

    Roulette BPM 510B
    Lettre recommandée du BPM 510 B (Lahr avec oblitération Roulette "POSTE AUX ARMEES / 510-B" 27/4/53

    Lettre administrative avec cachet d'arrivée roulette 510
    verso
    Recommandé administratif en franchise de Lyon pour le BPM 510, avec, en arrivée, oblitération roulette 510 (Offenburg) 15/3/53

    Lettre recommandée oblitérée roulette 517 poste aux armées
    Lettre recommandée pour Londres, affranchie à 75F (LSE : 30F + recom 45F) oblitérée avec roulette "POSTE AUX ARMEES // 517" (Fribourg) 11/5/53, arrivée 13/5/53

    En 1953/1954, trois oblitérations mécaniques commémoratives seront mises en service :
    •  Machine Klüssendorf flamme à gauche "(drapeau croix-rouge) 8 MAI 1953 / Journée Internationale / de la Croix-Rouge"
    •  Machine Klüssendorf flamme à gauche "(drapeau croix-rouge) // 8 MAI 1953 / 125ème Anniversaire / de la naissance d'Henry DUNANT / Fondateur de la Croix-Rouge"

    • OMEC 125ème anniversaire de la naissance Henri Dunant
      OMEC journée internationale de la Croix-Rouge 1953
      Enveloppe philatélique de la Croix-Rouge avec les deux flammes (recto puis verso)

    •  Machine Klûssendorf flamme à droite "(dentelure, Croix rouge et coeur) // LA / SURTAXE // DU COEUR // UTILISEZ LES TIMBRES / A SURTAXE / BEAUX TIMBRES / BONNE ACTION" janvier 1954

    • OMEC utilisez les timbres à surtaxe

      ainsi qu'une oblitération mécanique postale "L'Indication / du N° du B.P.M. / ou d'un lieu géographique / est interdite / dans les adresses militaires".


      OMEC Klüssendorf l'indication ...

    1952/56 :
    Plusieurs garnisons françaises en Allemagne utilisent un cachet avec plusieurs variantes : cachet circulaire violet 29 mm "POUR TRAHIR / PEUT SUFFIRE // UN MOT IMPRUDENT". (C'est la guerre froide et les forces du pacte de Varsovie sont à quelques centaines de kilomètres tout au plus).

    Griffe pour trahir un seul mot peut suffire
     griffe circulaire violette 29 mm "POUR TRAHIR / PEUT SUFFIRE // UN MOT / IMPRUDENT" 1956 apposée à l'arrivée 8/56

    Cachet de propagande militaire "Pour Trahir un mot imprudent peut suffire"
    Lettre BPM 426 avec griffe pour trahir un mot peut suffire
    griffe circulaire bleue "POUR TRAHIR / PEUT SUFFIRE // UN MOT / IMPRUDENT" apposée à l'arrivée au BPM 426 février 1952

    Pour la période suivante dans le cadre de l'OTAN,
    voir les encarts :

    Les forces militaires françaises en Allemagne dans le cadre de l'OTAN

    Les forces militaires françaises dans le cadre du statut quadripartite de Berlin







    ÉMISSION POUR LES PRISONNIERS DE GUERRE ALLEMANDS EN URSS

     Pensons à nos prisonniers
    9 MAI 1953 :
    Émission par l'Allemagne de l'Ouest d'un timbre consacré aux prisonniers de guerre allemands.
    A cette date la quasi totalité des prisonniers allemands dans les pays occidentaux (sauf ceux soupçonnés d'atrocités) ont été libérés, mais les prisonniers allemands en URSS sont pour la plupart toujours incarcérés.
    L'émission de ce timbre est donc interprété en RDA comme une attaque contre le Grand Frère soviétique et les plis revêtus de ce timbres sont caviardés à leur arrivée avant distribution.

    Timbre "prisonniers" caviardé
    Carte postale de RFA pour la RDA 11/12/53 affranchie avec le timbre "Pensez à nos Prisonniers". Le timbre est noirci mais la carte est distribuée.

    Bloc de 4 du timbre de propagande Adenauer Marke


    A titre de "contre-propagande" des vignettes dites "Adenauermarke" sont imprimées officiellement en RDA (avec le filigrane des timbres de l'époque) et font référence aux "combattants de la Paix" (communistes) emprisonnés dans les geôles de l'Allemagne de l'Ouest.
    Cette vignette, au même format que le timbre de RFA, était destinée à être collée sur le timbre de l'Allemagne de l'Ouest à son arrivée à l'Est.
    Après quelques hésitations, ces vignettes n'ont été autorisées que dans des cas très limités. On les trouve principalement sur du courrier du service des postes de la RDA utilisées comme étiquettes de fermeture.
    Elles ne devaient pas être oblitérées.

    Lettre de service avec  vignette Adenauer marke
    verso
    Enveloppe de service recommandée contre-remboursement des postes de la RDA à Berlin-Est (W8) pour Thalheim (Saxe près de Chemnitz) avec deux vignettes "Adenauermarke" utilisée comme sceau de fermeture 30/12/53.

    Attention Ces vignettes ont été imprimées en grand nombre avant que leur utilisation ne soit limitée qu'à des cas très précis par les autorités est-allemandes. Il est donc très tentant pour certains d'apposer ces vignettes, après coup, dans la mesure où elles n'ont jamais été oblitérées. Expertise indispensable auprès de spécialistes connaissant les cas où ces vignettes ont réellement été utilisées.



    drapeau Sarre avant 57
    20 MAI 1953 :
    Convention franco-sarroise qui aménage les relations entre Paris et Sarrebrück dans le sens d'une coopération plus libre. Elle sera ratifiée le 11 novembre.





    Emeutes du 17 juin 1953




    ÉMEUTES OUVRIÈRES EN ALLEMAGNE DE L'EST
    JUIN 1953



    13 - 14 MAI 1953 :
    La 13ème session du Comité central du SED recommande d'augmenter les normes du travail de 10% d'ici juin. L'obsession du SED est de démontrer que la production de la RDA peut dépasser celle de la RFA et montrer ainsi la supériorité du communisme sur les régimes capitalistes.

    27 MAI 1953 :
    Dans les usines de Finsterwalde, début des grèves comme suite aux rumeurs de l'augmentation des normes de production.

    28 MAI 53 :
    Le Conseil des Ministres de la RDA prend la décision formelle d'augmenter les normes du travail de 10% en moyenne.

    28 MAI 1953 :
    L'U.R.S.S. décide de supprimer la « Commission de Contrôle » soviétique en Allemagne et nomme Semionov, « Haut-Commissaire ».

    DÉBUT JUIN 1953 :
    Début des grèves contre l'augmentation des normes de production dans diverses industries et mines.

    3 - 4 JUIN 1953 :
    Malenkov, Beria, Khrouchtchev, Boulganine, Mikoyan convoquent à Moscou les leaders des partis communistes ou similaires pour un « assouplissement de la politique intérieure et extérieure à la suite de la mort de Staline ». Les représentants de la RDA Grotewohl, Ulbricht et Oelßner reçoivent une liste des exigences soviétiques.

    16 JUIN 1953 :
    Le service de presse du Conseil des Ministres annonce que la décision du gouvernement sur l'augmentation standard du 28 mai a été levée.
    Cependant, dans le journal syndical "Tribune", un article paraît le même jour réaffirmant la poursuite de la normalisation. Les ouvriers du chantier de Berlin à l'hôpital Friedrichshain et pour la construction de la Staline Allee arrêtent le travail et marchent vers le bâtiment du syndicat FDGB dans le centre-ville. 60,000 manifestants s'en prennent aux symboles du pouvoir.
    Dès le lendemain, l'agitation gagne le reste du pays.

    17 - 23 JUIN 1953 :
    Le bureau politique du SED est convoqué par le haut-commissaire Semyonov à Karlshorst, où il annonce qu'à partir de 13 heures, l'état d'urgence est décrété.
    Dans la période du 16 au 18 juin, il y a des grèves et des manifestations dans plus de 250 lieux de la RDA; Les reportages réguliers de la station de radio RIAS de Berlin-Ouest sur les événements de Berlin-Est contribue à propager la rébellion dans les environs.
    Walter Ulbricht fait appel aux troupes soviétiques qui rétablissent l'ordre en provoquant la mort de 55 personnes et une vague d'arrestations et de condamnations à la prison de plus de 10 000 personnes.
    Le 21 juin, lors de la 14ème session du Comité central du SED, le soulèvement ouvrier est condamné comme une «provocation fasciste»; les augmentations salariales et le retrait final de l'augmentation des normes de production sont recommandées. Le 22, de nouvelles manifestations se produisent à Leipzig.
    Le 23 juin, le gouvernement est obligé de prendre des mesures d'apaisement : baisse des normes de productivité et amélioration du ravitaillement.
    Les désordres s'arrêtent à partir du 23 juin.
    Une fois l'alerte passée, les autorités renforcent la répression : 1 500 condamnations, 600 000 membres exclus du SED.

    A Berlin, l'état d'urgence ne sera levé que le 11 juillet.
    La passivité du SED pendant les événements met en doute pour les ouvriers la légitimité de la domination d'un «parti ouvrier» dans un «État ouvrier».
    Immédiatement après les émeutes, le Premier ministre Grotewohl en a conscience et écrit dans Neues Deutschland : "Si des masses de travailleurs ne comprennent pas le parti, c'est le parti qui est responsable, pas les travailleurs".

      Ces révoltes ouvrières sont qualifiées par le journal communiste français l'«Humanité» de graves provocations de revanchards dirigés par des officiers américains !!!  

    (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_d%C3%A9mocratique_ allemande#L.E2.80.99imm.C3.A9diat_ apr.C3.A8s-guerre_.281945_-_1949.29)
    17 juin 53 20pf 17 juin 1953 30pf


    Deux timbres de Berlin-Ouest commémoreront ces événements (Y&T Berlin-Ouest Nos96/97). ces timbres n'ont pas été acceptés dans les pays de l'Est et les lettres ainsi affranchies ont été soit renvoyées à l'expéditeur soit acheminées mais avec les timbres caviardés.

    FDC timbres 17 juin 1953
    Lettre intérieure avec le timbre 17 juin 1953
    Lettre pour la Suisse avec timbre 17 juin 53
    FDC , lettre intérieure avec timbre fiscal NOTOPFER au profit de Berlin et lettre pour la Suisse (le courrier pour l'étranger est exempté de timbre fiscal)

    Des timbres/vignettes de propagande anti-communistes dentelés et non-dentelés imitant des timbres de R.D.A. porteront comme légende "STRASSE DES 17. JUNI" et "UNDEUTSCHE / UNDEMOKRATISCHE REPUBLIK".


    Feuille de timbres de propagande
     

    Propagande contre le 17 juin 1953 sur lettre

    Timbre de propagande contre la répression ouvrière
    timbre de propagande anti-DDR


    Timbre de propagande anti RDA sur lettre
    Lettre par exprès de Friedersdorf (Thuringe en RDA) pour Sollingen über Schoningen Braunshw. (Basse Saxe en RFA), affranchie à 1M20 avec cinq timbres "normaux" et un timbre de propagande "BERLIN STALIN ALLEE / 17. JUNI 1953 // UNDEUTSCHE UNDEMOKRATISCHE REPUBLIK" départ 15/9/56, transit Berlin 15/9 arrivée Sollingen 16/9

    Timbres de propagande 17 juin sur lettre
    Lettre par exprès de Leipzig (RDA) pour Frankfurt / Main (RFA) affranchie à 90Pf. dont trois timbres falsifiés "Strasse des 17. Juni" 4/9/55

    Faux KgU



    A ne pas confondre avec des timbres de même couleur mais entièrement différents dans le graphisme et le texte, mais également relatif à la révolte ouvrière de juin 1953.

    4 AOÛT 1953 :
    En RFA, une loi fédérale, désigne le 17 juin «Jour de l'unité allemande».

    Le cinquantième anniversaire a été commémoré par un timbre de la République Fédérale émis en petite feuille de 10 timbres dentelés et dont la vignette a été aussi utilisée sur entiers postaux (Y&T Allemagne fédérale No 2342).

    50ème anniversaire du 17 juin 1953


    50ème anniversaire du soulèvement
    Entier postal oblitération Premier Jour de Bonn
    (Michel Ganzsachen BDR No USo59)





    GÉNÉRALISATION DES MILICES OUVRIÈRES EN RDA (KAMPFGRUPPEN DER ARBEITERKLASSE)

    Les Groupes de combat de la classe ouvrière (en allemand : Kampfgruppen der Arbeiterklasse), appelés aussi Groupes de combat (Kampfgruppen ou KG) ou Groupes de combat d'entreprise (Betriebskampfgruppen), sont une organisation paramilitaire d'employés dans les entreprises de la République Démocratique Allemande (RDA).
    Les Groupes de combat doivent manifester la dictature du prolétariat aussi dans le domaine militaire en RDA.
    Les premières unités avaient été établies au second semestre 1952.
    À la suite de l'insurrection « contre-révolutionnaire » du 17 juin 1953, les Groupes de combat sont développés au cours de l'année 1954 comme milice ouvrière.
    Leur tâche officielle est d'abord la lutte contre les saboteurs et autres « ennemis du socialisme » en RDA, en particulier comme défense ouvrière armée.
    Pendant l'insurrection de 1956 en Hongrie, ils montreront publiquement leur présence.
    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupes_de_combat_de_la_classe_ouvri%C3%A8re

    Des timbres de RDA ont régulièrement célébré les anniversaires de la création des milices ouvrières :

    15ème anniversaire des milices ouvrières 30ème anniversaire des milices ouvrières
    20ème anniversaire 30ème anniversaire

    25ème anniversaire des milices ouvrières
    25ème anniversaire

    20ème anniversaire des milices populaires
    20ème anniversaire

    35ème anniversaire des milices ouvrières
    35ème anniversaire



    BERLIN-OUEST SE PRÉPARE
    POUR FAIRE FACE
    À UN NOUVEAU BLOCUS

    Armes de la ville de Berlin
    Après le Blocus de Berlin par les forces soviétiques (1948-49), les commandants des alliés américains, anglais et français décident de créer une réserve d'aliments de première nécessité.
    Un énorme stock, maintenu jusqu'à la chute du mur de Berlin en 1989, devait pouvoir garantir une vie 'normale' pendant au moins 180 jours..
    En 1953, après l'émeute à Berlin-Est, réprimée violemment par les troupes de l'armée populaire d'Allemagne de l'Est soutenue par des tanks soviétiques, le Sénat de Berlin-Ouest décide d'élargir considérablement la réserve.
    Peu de gens connaissaient l'existence des plus de 700 entrepôts, pour la plupart situés à des endroits secrets de Berlin-Ouest, où pendant des dizaines d'années environ 4 millions de tonnes d'aliments étaient entreposés.
    La valeur totale des biens stockés s'élevait à environ 2 milliards de Deutsche Mark (1 milliard d'euros) et le roulement du stock tel que l'échange des produits contre des produits frais coûtait chaque année environ 200 millions de Deutsche Mark (100 millions d'euros).

    Pour organiser la distribution dans un cas d'urgence, l'imprimerie nationale d'Allemagne 'Bundesdruckerei' édita plusieurs cartes de ravitaillement dont une 'carte de lait' pour nourrisson et une 'carte de pomme de terre' pour enfant ainsi qu'un carnet de timbres-poste permettant l'envoi des colis postaux contenant 6 vignettes gommées comportant 'A' (venant de Berlin) ou 'E' (vers Berlin).
    Ces documents sont restés non-émis.
    Ils furent ressortis des stocks lors de la construction du « mur de Berlin » en août 1961, mais ne furent pas non plus mis en service.
    Source : http://www.philatelie.fr/articles/articles.php





    drapeau Sarre avant 57


    NOUVEAUX ENTIERS POSTAUX EN SARRE

    1953 :
    Émission en Sarre de deux entiers postaux similaires dont l'un avec réponse payée, représentant la Poste de Saarbrücken (Michel Ganzsachen Saarland P41/42).

    CP Saarbrücken
    Carte postale locale pour la Sarre et la France (tarif du 14/12/51 au 31/12/56 et vers l'Allemagne à partir du 15/7/55)


    CPRP Sarre Saarbrücken
    CPRP locale pour la Sarre et la France (tarif du 14/12/51 au 31/12/56 et vers l'Allemagne à partir du 15/7/55)




    10 JUILLET 1953 :
    Réunion à Washington des Ministres des Affaires Étrangères des Trois. Ils proposent à l'U.R.S.S. une Conférence à Quatre sur le problème allemand et éventuellement sur le traité de Paix avec l'Autriche.



    24 - 26 JUILLET 1953 :
    Lors de sa 15ème session, le Comité central du SED adopte une résolution sur la «Nouvelle Orientation et les devoirs du parti», qui tire les conclusions des émeutes de juin.
    Les résolutions du Comité Central sont ambiguës. D'une part, elles déclarent: « L'essence de la nouvelle orientation doit être atteint dans un avenir proche une amélioration importante de la situation économique et la situation politique en République démocratique allemande et de relever le niveau de vie de la classe ouvrière et tous les travailleurs sur cette base. »
    D'un autre côté, il est affirmé: "La ligne générale du parti était et reste correcte". En conséquence, Walter Ulbricht est confirmé en tant que Premier Secrétaire du Comité Central; ses adversaires Zaisser et Herrnstadt sont exclus du Comité central.




    2 AOÛT 1953 :
    Première « Journée de la Patrie Allemande » à Berlin-Ouest; organisée par les Expulsés des territoires germanophones à l'Est de la ligne Oder-Neisse.

    1ère Journée de la Patrie à Berlin-Ouest 2/8/53
    oblitération temporaire " *(1) BERLIN - CHARLOTTENBURG 9 */ 2 AUGUST 1953 // ERSTER TAG / DER DEUTSCHEN / HEIMAT"



    affiche des jeux de Bucarest 1953

    2 - 16 AOÛT 1953 :
    Quatrième Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants à Bucarest.
    Quatre timbres de Roumanie célèbrent ces jeux (Y&T Roumanie Nos 1308/11).

    festival de la jeunesse 1953

    ainsi qu'une oblitération mécanique de RDA (Haale) reprenant le logo et avec texte "Vorwärts zu den / IV. Weltfestspielen / v.2.-16-8-1953 / in Bukarest".

    4ème jeux de la jeunesse Bucarest 1953
    " (logo des jeux) Vorwârts zu den / IV. Weltfestspielen / v.2.-16.8.1953/ in Bukarest" (En avant pour les 4èmes Jeux mondiaux du 2 au 16 août 1953 à Bucarest)



    20 - 22 AOÛT 1953 :
    Une délégation gouvernementale de la RDA se rend à Moscou pour des négociations économiques.
    Le 1er janvier 1954, le gouvernement de l'URSS renoncera aux demandes de réparations, accordera un prêt demi-milliard de roubles et réduira les coûts de déploiement de ses troupes à cinq pour cent des recettes publiques en RDA.



    6 SEPTEMBRE 1953 :
    Élections au deuxième Bundestag de RFA.
    La CDU / CSU recueille 45.2% des voix, le KPD 2.2%. Les résultats des élections montrent que la politique affirmée du Chancelier Adenauer sur l'intégration occidentale a été accepté et confirmé par une grande partie de la population.
    Pas de griffe ou d'oblitération de propagande postale signalée.



    Congrès de la FSM à Vienne

    10 - 21 OCTOBRE 1953 :
    Troisième Congrès de la Fédération Syndicale Mondiale (communiste) à Vienne.
    Initialement installée à Paris, la FSM avait été dissoute le 24 janvier 1951 par le gouvernement français. Elle partit alors s'installer à Vienne.
    Deux timbres de Roumanie (Y&T Roumanie Nos 1329/30) ont été émis pour célébrer cette conférence.
    Une oblitération mécanique de Dresde annonce ce congrès "TREFFEN ALLE VORBEREITUNGEN ZUM 3. WELTGEWERKSCHAFTS- KONGRESS" 10/8/53. Cette flamme sur du courrier arrivant en Allemagne de l'Ouest sera caviardée.

    3ème congrès de la Fédération Mondiale des Syndicats
    PostKrieg cavairdage d'une flamme pour un congrès de la Fédération Syndicale Mondiale Communiste
    Lettre de RDA pour la RFA du 10/9/53 avec flamme "3ème Congrès de la Fédération Syndicale Mondiale" (FSM communiste) caviardée à l'arrivée




    26 NOVEMBRE 1953 :
    L'U.R.S.S. accepte une Conférence à Quatre sur l'Allemagne et l'Autriche. Elle se tiendra à Berlin du 25 janvier au 18 février 1954.






    LA CONFÉRENCE DES BERMUDES

    4 - 7 DÉCEMBRE 1953 :
    Conférence des Bermudes (Churchill, Eisenhower et Laniel plus les Ministres des Affaires Étrangères).
    L'objectif principal de la conférence est de préparer une réunion à quatre avec l'U.R.S.S. sur le problème allemand.
    Du côté français, on espère que des concessions soviétiques rendront inutiles le réarmement allemand et résoudront le problème de la Communauté Européenne de Défense (C.E.D.).
    Du coté anglo-américain, on redoute que la France cherche à troquer la Paix en Indochine contre le rejet de la C.E.D..
    Conférence des Bermudes



    Deux timbres des Bermudes sont surchargés "Three Power Talks / December 1953" (Y&T Bermudes Nos 150/51).

    FDC des timbres surchargés
    FDC des timbres surchargés "Three-Power Talks / December 1953"

    On connaît cinq plis affranchis et oblitérés de «PARIS AVIATION / AEROPORT D'ORLY» 2/12/53 à l'aller et «PARIS XIII - ANNEXE / AERODROME D'ORLY» 11/12/53 en arrivée et transportés à bord de l'avion de Georges Bidault, Ministre des Affaires Étrangères, et avec sa signature autographe.

    Lettre transportée par G Bidault
    Verso
    Lettre souvenir ayant voyagé à bord de l'avion du Ministre des Affaires Étrangères départ le 2/12 retour (au verso) le 11/12 " PARIS XIII - ANNEXE / AERODROME D'ORLY"

    Il existe également une griffe commémorative apposée aux Bermudes.

    Griffe rouge




    22 - 23 JANVIER 1954 :
    Lors de la 17ème réunion annuelle du Comité central du SED, il est décidé d'intensifier la collectivisation de l'agriculture. En outre, les purges déjà entamées en juillet 1953 seront poursuivies. Ackermann, Jendretzky et Elli Smidt sont maintenant expulsés du Comité Central, Herrnstadt et Zaisser également.







    drapeau US Drapeau UK drapeau français drapeau URSS

    LA CONFÉRENCE DE BERLIN
    SUR LA CORÉE, L'INDOCHINE
    ET LE PROBLÈME ALLEMAND


    Confétence de Berlin 1954
    25 JANVIER - 18 FÉVRIER 1954 :
    Conférence quadripartite de Berlin à l'issue de laquelle les quatre Grands décident de tenir en avril à Genève une conférence à laquelle participera la Chine et qui sera chargée de chercher des moyens de rétablir la Paix en Corée puis en Indochine. Y participent G. Bidault, J. F. Dulles, A. Eden, V. M. Molotov.
    Aucun accord entre les Grands n'est réalisé sur l'Allemagne.
    Contrairement à l'idée soviétique d'une Allemagne unifiée qui serait d'abord doté d'un gouvernement provisoire non-aligné, les puissances occidentales insistent encore pour que des élections libres soient un préalable à un processus de réunification et ce serait à un gouvernement librement élu de décider si et à quelles alliances il devait souscrire.

    Berlin 1954

    Un timbre de Berlin-Ouest (Y&T Berlin secteur occidental n°104) et un timbre d'Allemagne de l'Est (Y&T Allemagne Orientale n°147) rappellent la tenue de cette conférence. De même, deux cachets commémoratifs sont utilisés à cette occasion :
    • « * (1) BERLIN W 35 * // VIER- / MÄCHTE- / KONFERENZ / BERLIN 1954»,
    • «BERLIN W 8 / THÄLMANPLATZ // c / PRESSEZENTRUM» (existe aussi avec lettre b)


    • Conférence de Berlin
      Carte postale commémorative avec les deux timbres et les deux oblitérations (Berlin- Est et Ouest)



    26 FÉVRIER 1954 :
    La Constitution de la R.F.A. est modifiée pour permettre le réarmement.



    23 MARS 1954 :
    L'URSS accorde la souveraineté pleine et entière (mais toute relative) à la RDA. Celle-ci ayant intégralement payé sa part des "réparations".
    En tant que membre du Pacte de Varsovie, elle "accueille avec joie" sur son territoire des troupes soviétiques.





    Drapeau européen

    LA PROPAGANDE POSTALE CONTRE LA C.E.D.
    EN ALLEMAGNE DE L'EST



    Défilé contre la CED Berlin février 1954
    Défilé à Berlin-Est le 2 février contre la CED pendant la conférence des Quatre.
    27 JUIN 1954 :
    Référendum en Allemagne de l'Est où les habitants doivent "choisir" entre un Traité de Paix (Friedenvertrag) ou une Communauté Européenne de Défense ((EVG = Europa Verteidigung Gemeinschaft).
    La propagande postale officielle, très orientée, diffuse des marques de propagande contre la Communauté Européenne de Défense  :
    • marque rectangulaire encadrée "Gegen EVG u. General Vertrag - für eine gesamt - / europaïschen Vertrag des Kollectiven Sicherheit" (Contre la CED et un traité général mais pour un traité général européen de sécurité collective) à Bannewitz (Dresden),
    • Griffe de propagande anti-CED

    • marque rectangulaire encadrée "Für einen Frieden Vertrag / gegen EVG und General Vertrag !" (Pour un traité de paix, contre la CED et un traité général) de Cossebaude (Dresden),
    • griffe de propagande anti-CED

    • marque soulignée" Für Friedenvertrag gegen EVG" (Pour un traité de paix, contre la CED) de Drögeheide/ Torgelow (Meklenburg) 1/6/54.

    • Griffe RDA contre la CED

    • marque entre deux lignes "Stimme am 27. Juni gegen / EVG und fûr den Frieden !" (Vote le 27 juin contre la CED et pour la paix) de Eggesin (Mecklenburg) 29/2/54.
    • RDA Vote contre la CED

    • oblitération mécanique flamme à gauche "Deine Stimme / für FRIEDENVERTRAG / und ABZUG DER / BEZAZUNG TRUPPEN" (Vote pour un traité de Paix et le départ des troupes d'occupation) ) de Berlin N4 21/6/54.

    • OMEC de RDA contre la CED

    • Griffe de propagande "Deine Entscheidung / zur Volkbefragung / für Frieden u. Einheit gegen EVG !" (Tu dois voter lors de la consultation populaire pour la Paix et l'Unité .....contre la CED !)

    • Griffe de propagande anti-CED






    2ème rencontre interallemande de jeunes


    3 - 5 - 7 JUIN 1954 :
    La FDJ organise à Berlin-Est la deuxième "rencontre de la jeunesse allemande pour la Paix, l'Unité et la Liberté".
    Deux timbres de RDA sont émis à cette occasion (Y&T Allemagne Orientale Nos 166/67) ainsi qu'une oblitération mécanique et une oblitération temporaire.

    OMEC et entier repiqué 2ème rencontre pour la Paix l'unité et la liberté
    oblitération mécanique "(drapeaux et logo) II. Deutschlandtreffen / für / Frieden / Einheit / Freiheit / BERLIN 1954" 9/6/54

    oblitération temporaire rencontre de jeunes 1954
    oblitération temporaire "(drapeaux et logo) // II. DEUTSCHLANDTREFFEN . 1954 ./ FÜR FRIEDEN EINHEIT FREIHEIT // BERLIN " 5/6/54



    9 JUIN 1954:
    L'ancien ministre des affaires étrangères de la RDA et le vice-président de la CDU, Georg Dertinger, et d'autres co-accusés sont condamnés par la Cour suprême de la RDA à de lourdes peines.
    Dertinger est arrêté le 15 janvier pour «activité hostile à la RDA». Juste quatre semaines plus tôt, Dr. Karl Hamann (LDP), ministre du Commerce et de l'Approvisionnement, ainsi que deux secrétaires d'État arrêtés pour sabotage et provocation de pénuries.
    Le 14 juillet de la même année, des amendes similaires leur seront infligées. Les processus politiques contre les membres du gouvernement sont des symptômes de crise, mais officiellement ils font partie des «leçons apprises du centre de conspiration de Slànskÿ», que le SED prend à cœur depuis décembre 1952.



    Election du Président



    17 JUILLET 1954 :
    Élection du Président de la République Fédérale à Berlin, événement politique fort.
    Un timbre de Berlin est surchargé "Wahl des Bundespräsidenten / in Berlin / 17. Juli 1954" (Y&T Allemagne Berlin No108).
    Un bureau temporaire avec oblitération spéciale "(1) BERLIN - CHARLOTTENBURG // (bâtiment) / BUNDESVERSAMMLUNG / IN BERLIN / 17. JULI 1954" sera mis en service à cette occasion.
    Les lettres pour la RDA portant ce timbre ou bien seront retournées à l'envoyeur ou le timbre en question sera recouvert d'encre noire.

    Réunion du Parlement allemand à Berlin
    oblitération spéciale "(1) BERLIN - CHARLOTTENBURG // (bâtiment) / BUNDESVERSAMMLUNG / IN BERLIN / 17. JULI 1954"

    Timbre sur l'élection du Président de la RFA à Berlin caviardé
    Seule la surcharge "Wâhlt des / Bundespräsidenten / in Berlin / 17 Juli 1954" est caviardée sur une lettre de Berlin-Ouest pour Magdeburg (RDA) 6/9/54

    PostKrieg Election du Pdt de la RFA à Berlin
    Lettre recommandée de RFA pour la RDA oblitérée 24/8/54 affranchie avec le timbre commémorant l'élection du Président de la RFA à Berlin-Ouest et le timbre commémorant l'attentat contre Hitler en juillet 1944; ces derniers caviardés en noir. La lettre est néanmoins acheminée (arrivée Erfurt 25/8/54)



    Essai de pièce de 20 Franken en Sarre revers
    Essai de pièce de 20 F spécifique à la Sarre


    7 JUILLET 1954 :
    Le droit de battre monnaie est accordé à la Sarre dans le cadre de la convention sur la Sarre.
    Ainsi le gouvernement sarrois peut mettre en circulation ses propres pièces de monnaie et démontrer par cette occasion à sa population et au monde entier la consolidation de la souveraineté du pays.
    Le Parlement vote alors le 7 juillet 1954 une loi au sujet de l'émission de pièces (loi de la Monnaie).
    Par la suite quatre pièces de monnaie sarroise avec l'inscription en allemand et les armoiries sarroises seront frappées. Fabriquées à Paris, elles avaient pour valeur faciale 10, 20 et 50 Franken (frappées en 1954) et 100 Franken (en 1955).
    Cette "monnaie" le Franken utilisée sur les pièces n'a jamais donné lieu à une quelconque loi ou décret. elle était simplement la traduction allemande de "franc".
    http://www.saar-nostalgie.de/Monnaies.htm



    Drapeau européen

    LES DERNIERS JOURS DE LA C.E.D.



    DERNIÈREs SEMAINEs D'AOÛT 1954 :
    Une vaste campagne de pétition est organisée (par le P.C.F. notamment) contre la C.E.D. et le réarmement allemand .
    Des cartes postales de protestation portant de nombreuses signatures sont envoyées aux députés.

    Pétition contre la CED
    Carte pétition contre la CED envoyée par des habitants de Laplume (Lot-et-Garonne) à leur député à l'Assemblée nationale 28/8/54


    Le Mouvement Européen lui aussi fait sa propagande mais en faveur de la C.E.D.. Pour contrer l'argument phare des communistes il insiste sur le fait que la CED empêchera la renaissance d'une armée allemande.

    Campagne en faveur de la CED

    30 AOÛT 1954 :
    Le Parlement français vote la "question préalable" par 319 voix contre 264 et ainsi rejette le Traité de Paris sur la Communauté Européenne de Défense et implicitement le projet de Communauté Politique Européenne.
    Le réarmement allemand est repoussé à des négociations ultérieures.

    journal italien "La CED est morte"
    La "Une" du journal italien L'Unita : "La CED est morte"


    31 AOÛT 1954 :
    Démission des ministres "cédistes" (favorables à la C.E.D.) Bourgès-Maunoury, Claudius-Petit et Hugues



    Le chapître chronologique suivant est : ›››››››››

    Solution provisoire au problème allemand (1954-1959)





    Retour en tête de page  


    Retour au sommaire de "La Politique Française envers les Pays Vaincus"






    Bibliographie Historique
    Biblio historique OUVRAGES GÉNÉRAUX

    "Chronique du Vingtième Siècle"sous la direction de Jacques Legrand Librairie Larousse 1985

    "Histoire du Vingtième Siècle 1939 - 1953" par Serge Bernstein et Pierre Milza tome 2 La guerre et la Reconstruction, Hatier 1985

    "Histoire du Vingtième Siècle de 1953 à nos jours " par Serge Bernstein et Pierre Milza tome 3 La croissance et la crise, Hatier 1987

    "Histoire du XXe Siècle tome 2 : le monde entre guerre et Paix, par Serge Berstein et Pierre Milza 1945-1973, Hatier 2008

    "Histoire de la guerre froide tome 1 : de la Révolution d'Octobre à la guerre de Corée 1917-1950, par Andé Fontaine Fayard 1974"

    "Histoire de la guerre froide tome 2 : de la guerre de Corée à la crise des alliances 1950-1971, par André Fontaine, Fayard 1976,

    "Le dictionnaire historique et géographique du 20e siècle sous la direction de Serge Cordelier , La découverte 2005,

    "Histoire Mondiale de l'après-guerre 1945-1953 par Raymongd Cartier Presse de la Cité 1972 ,

    "Histoire Mondiale de l'après-guerre 1953-1969 par Raymongd Cartier Presse de la Cité 1972 ,



    OUVRAGES SPÉCIFIQUES

    L'Allemagne dans la Guerre Froide 1945-1963 sur le site :
    http://www.dhm.de/archiv/ausstellungen/ kalter_krieg/zeit/z1946.htm


    "La présence militaire française en Allemagne de 1945 à 1993" Thèse de Géographie-Aménagement sous la direction de Monsieur le professeur REITEL par Hélène PENNEIN-ENGELS Université de Metz, 1994

    "L'Allemagne occupée 1945-1949" par Henri Ménudier Université de la Sorbonne Nouvelle 1989



    BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

    Bibliographie Philatélique

    OUVRAGES GÉNÉRAUX


    "YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

    "MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

    "MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

    "MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

    "Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

    "Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

    "La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

    "Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

    "Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

    "The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site : http://en.wikibooks.org/wiki/ International_Postage_Meter_Stamp_Catalog

    "La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

    "Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

    "World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

    "Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

    "Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

    "Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

    "Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

    "Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

    "Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

    "Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

    "History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

    "Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

    Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

    Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..

    Site internet "Philatélie Française" http://www.philateliefrancaise.fr



    OUVRAGES SPÉCIFIQUES


    "Postkrieg" Postkrieg-Spezialkatalog 1870-2008, 7ème édition par Jan Heijs publié par Burhop/Heijs 2011

    1948-1972"Postkrieg" Handbuch Spezialkatalog Dedo Burhop, Seerosen - Verlag 2894 Stollhamm
    Catalogue Michel Deutschland-Spezial 2015, band 2 Ab Mai 1945

    Marken des französichen Zone in Berlin 1946/1950 par Günter Klein série Schriftenreihe 2, par Forschunggemeinschaft BERLIN im Bund Deoutscher Philatelisten e.V.

    Catalogue Michel Ganzachen-Katalog Deutschland 1982

    Catalogue Michel Briefe-Katalog Deutschland 1983

    "Die Postzensur / Handbuch und Katalog Brand II Neuzeit (1939-1965) par Karl Kurt Wolter, édité par Georg Amm Nürnberg 1966

    "Die Postzensur der Allierten im besetzen Deutschland nach dem II. Weltkrieg" par Karl-Heinz Riemer dans la série Neue Schriftenreihe Poststempelgilde "Rhein - donau", Düsseldorf 1977.

    "Cent ans de coupons-réponse en France 1907-2007" par André Hurtré publié par l'Académie de Philatélie Paris 2007.

    West-Berlin Belege sur Wahrungsreform 1948/49 Handbuch von Wolf J. Pelikan, 4ème édition 1982

    Article de la Philatélie Française N°269-9/76

    Étude des timbres-poste et oblitérations de la Sarre 1945-1955 par P. Staedel 1955.

    Catalogue de l'exposition NAPOSTA IPHILA 1989



    Retour en tête de page  



    Retour au sommaire de "La Politique Française envers les Pays Vaincus"




    © COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

    Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
    Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

    The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
    The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.