favicon du site   LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr



La France en Guerre aux côtés des Alliés  


Retour au sommaire de "La France menacée puis assujettie"





Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  




13 MARS 1938 :
Rattachement de force de l'Autriche à l'Allemagne (Anschluss).

29 SEPTEMBRE 1938 :
Accords de Munich. Hitler obtient l'annexion des Sudètes.

MARS 1939 :
Démembrement de ce qui restait de la Tchécoslovaquie.

23 AOÛT 1939 :
Signature du pacte germano-soviétique.

1ER SEPTEMBRE 1939 :
Sous le prétexte d'un simulacre de raid polonais en territoire allemand, la Wehrmacht envahit la Pologne.

3 SEPTEMBRE 1939 :
La France déclare la guerre à l'Allemagne.

17 SEPTEMBRE 1939 :
Entrée des troupes soviétiques en Pologne.

4 NOVEMBRE 1939 :
Vote par le Congrès des États-Unis de la loi «cash and carry» qui permet l'achat de matériel américain par les belligérants.

28 MARS 1940 :
Engagement pris par le gouvernement français devant les Britanniques de ne pas conclure d'armistice séparé.

14 AVRIL 1940 :
Débarquement franco-britannique à Narvik pour couper aux Allemands la route du fer suédois.

10 MAI 1940 :
L'Allemagne attaque la Belgique et les Pays-Bas.
L'Italie déclare la guerre à la France.

13 MAI 1940 :
Les blindés allemands, suivis par les troupes motorisées, qui ont envahi les Ardennes, prennent Sedan et amorcent un gigantesque mouvement tournant sur les arrières de l'Armée Française atteignant, le 20 mai, Abbeville et la Baie de Somme.
Les troupes franco-anglaises sont repoussées vers Dunkerque. L'essentiel du Corps Expéditionnaire anglais et 130 000 soldats français sont rembarqués en toute hâte sous le feu de l'aviation allemande. 140000 soldats français sont faits prisonniers. Dunkerque est pris le 4 juin.

5 JUIN 1940 :
Le général de Gaulle est nommé sous-secrétaire d'État à la guerre.

6 JUIN 1940 :
Évacuation de Narvik.

10 JUIN 1940 :
La Bataille de la Somme est perdue.

12 JUIN 1940 :
Le général Weygand, qui a remplacé le général Gamelin en pleine bataille (19 mai), donne l'ordre de retraite générale.

14 JUIN 1940 :
Les Allemands rentrent dans Paris déclarée «Ville ouverte».

16 JUIN 1940 :
Le gouvernement français refuse la proposition britannique de fusion des deux pays destinée surtout à préserver la flotte et les colonies françaises.

17 JUIN 1940 :
Discours du maréchal Pétain à la radio : «C'est le coeur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cessez le combat...»

18 JUIN 1940 :
Appel à la résistance du Général de Gaulle. En fait, cet appel s'adresse aux chefs militaires et aux gouverneurs des colonies pour les inviter à rejeter l'armistice et à rejoindre Londres où se trouvent les troupes françaises rapatriées de Dunkerque. Aucun grand chef de l'Empire, aucun homme politique de premier plan ne répond à l'appel .
Churchill néanmoins accepte de reconnaître De Gaulle comme le chef des Français qui combattent les Allemands.
La «France Libre", nom officiel du mouvement gaulliste, place à sa tête un «Comité National Français» qui se dote d'organes gouvernementaux. Il n'est pas reconnu par les Alliés comme gouvernement et n'a, au début, aucune liaison avec la Résistance intérieure, elle-même très réduite.

19 JUIN 1940 :
Le Japon qui occupe toute la Chine de l'Est, exige du Gouverneur Général Catroux, l'arrêt du transit d'armes et de ravitaillement vers la Chine par le Tonkin et le chemin de fer du Yunnan et la mise en place de détachements de contrôle japonais à Haïphong et dans les villes frontières. Catroux s'incline, Le maréchal Pétain le désavoue et le remplace par l'amiral Decoux le 26 Juin.

22 JUIN 1940 :
Pour effacer le souvenir de 1918, la signature de l'Armistice avec l'Allemagne a lieu à Rethondes.

24 JUIN 1940 :
Signature de l'Armistice avec l'Italie signé à Rome.
L'Afrique du Nord et le Levant sont soumis au contrôle de commissions italiennes installées à Gabès, Alger et en Syrie. Les Italiens fixeront à 30 000 hommes les effectifs français autorisés en AFN. Néanmoins ceux-ci passeront clandestinement à 120 000. Ce sera «l'Armée d'Afrique". A partir de 1941, les Allemands installeront des commissions à Casablanca et à Alger.

3 JUILLET 1940 :
Tragédie de Mers-el-Kebir. Winston Churchill donne l'ordre à la Royal Navy de prendre le contrôle de tous les navires de guerre français qui ne se seraient pas ralliés au général de Gaulle. Un ultimatum est donné à la marine française à Mers-el-Kébir de faire route pour l'Angleterre. Celle-ci ayant refusé les Britanniques font feu sur les Français qui laissent 1 300 morts. Le gouvernement du maréchal Pétain rompt ses relations diplomatiques avec le Royaume-Uni.

9 JUILLET 1940 :
Ralliement à la France Libre des Établissements Français de l'Inde.

15 JUILLET 1940 :
La frontière douanière entre la France et l'Allemagne est ramenée à la ligne de 1871.

8 AOÛT 1940 :
Le gouvernement britannique conclut un accord de coopération avec le Mouvement de la France Libre du général de Gaulle.

26 - 31 AOÛT 1940 :
Le Tchad, le Cameroun, l'Afrique Équatoriale Française, le Moyen-Congo, Tahiti et l'Oubangui-Chari rallient la France Libre.

30 AOÛT 1940 :
Le gouvernement du maréchal Pétain est contraint de signer avec Tokyo des accords donnant aux Japonais, outre ce qu 'ils avaient exigé le 19 juin, trois aérodromes et le droit de faire stationner six mille hommes au Tonkin. En échange, Tokyo s'engage à respecter la souveraineté française sur l'Indochine.

SEPTEMBRE 1940 :
Accords États-Unis / Royaume-Uni par lesquels le Royaume-Uni cède à bail, aux États-unis, pour assurer leur défense, des bases à Terre-Neuve et dans la mer des Antilles. Il reçoit en échange 50 vieux destroyers américains.

11 SEPTEMBRE 1940 :
Le Siam réclame à la France le Laos et le Cambodge.

21 SEPTEMBRE 1940 :
Revendications du Japon sur l'Indochine.

22 SEPTEMBRE 1940 :
La cinquième division de l'armée japonaise de Canton attaque par surprise la région de Lang Son. Les Français sont submergés mais les Japonais perdent quand même huit cents hommes. Puis sur ordre du Mikado, l'installation des troupes japonaises en Indochine du Nord se fait sans heurts majeurs.

24 SEPTEMBRE 1940 :
Ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France-Libre.

25 SEPTEMBRE 1940 :
Échec de l'expédition de Dakar. De Gaulle tente de faire débarquer des Forces de la France Libre, avec l'appui des Britanniques, pour rallier toute l'A.O.F. .Mais le gouverneur Boisson, fidèle à Vichy, fait tirer les batteries côtières. De Gaulle abandonne.

27 SEPTEMBRE 1940 :
Signature du pacte tripartite par l'Italie, l'Allemagne et le Japon.

30 SEPTEMBRE 1940 :
Ultimatum de la marine britannique aux autorités de Madagascar : soumission à la France Libre ou blocus économique et militaire.

SEPTEMBRE 1940 :
Ralliement de toute l'A.E.F .à la France Libre.

ETE/ AUTOMNE 1940 :
Ralliement des Nouvelles-Hébrides et des Établissements Français de l'Océanie à la France Libre.

20 OCTOBRE 1940 :
Modus vivendi entre le gouvernement du maréchal Pétain et les États-Unis à propos des Antilles.

16 JANVIER 1941 :
Début des négociations entre Pétainistes et Siamois sur le Laos et le Cambodge.

7 FEVRIER 1941 :
Négociations à Tokyo entre la France et le Siam sur le Cambodge et le Laos.

26 FEVRIER 1941 :
Le général Weygand, avec l'accord du maréchal Pétain, signe avec Robert Murphy, représentant les USA en Afrique du Nord, un accord aux termes duquel les USA prennent en charge le ravitaillement de l'Afrique du Nord, en échange de l'engagement du gouvernement du maréchal Pétain de ne tolérer aucune main mise de l'Axe sur ces territoires.

11 MARS 1941 :
Loi de Prêt-bail adoptée par le Congrès américain. Les États-Unis prêtent du matériel sous l'engagement de restitution à la fin de la guerre. Les Britanniques se voient attribuer un crédit illimité (36 Milliards de dollars en 1944).

11 MARS - 9 MAI 1941 :
Traité de Tokyo : Sous la pression des Japonais, un armistice puis un traité sont signés avec la Thaïlande (nouveau nom du Siam); la France rétrocède à la Thaïlande des provinces cambodgiennes et laotiennes qui avaient été cédées à la France en 1907. En échange de ses bons offices le Japon exige l'octroi par l'Indochine Française de 80 % du riz exportable.

1ER AVRIL 1941 :
Coup d'état favorable à l'Axe en Irak.

13 AVRIL 1941 :
Pacte de non-agression entre le Japon et l'U.R.S.S..

PRINTEMPS 1941 :
Les États-Unis étendent la zone de sécurité Ouest à la moitié occidentale de l'Atlantique et assurent la protection de leurs convois jusqu'en Europe. Les Britanniques eux s'occupent principalement de l'Extrême-Orient .

17 AVRIL 1941 :
Les troupes britanniques rentrent en Irak.

18 AVRIL 1941 :
La France du maréchal Pétain se retire de la Société des Nations.

6 MAI 1941 :
Accords économiques entre le gouvernement du maréchal Pétain et le Japon.

28 MAI 1941 :
Protocoles de Paris, négociés par l'amiral Darlan, qui accordent des avantages considérables aux Allemands. Ils leurs accordent la possibilité d'utiliser les aérodromes et ports syriens, les aéroports et chemins de fer tunisiens, et de baser des sous-marins à Dakar en échange d'un contrôle relâché sur la ligne de démarcation. Darlan est partiellement désavoué par le gouvernement du maréchal Pétain et notamment le général Weygand, qui demande des contreparties exorbitantes. La situation en Syrie et en Libye, ayant évolué, ces accords ne seront pas appliqués.

8 JUIN 1941 :
Conséquence des Accords de Paris, les Forces Françaises Libres et les troupes britanniques (20 000 hommes) pénètrent en Syrie et au Liban. Il s'agit d'empêcher les Allemands d'avoir accès aux champs pétroliers de l'Iran et du Caucase via les aéroports de Beyrouth, Damas et Alep pour lesquels le gouvernement du maréchal Pétain a accordé l'autorisation de transit. De Gaulle donne l'ordre de tirer sur les troupes françaises fidèles au maréchal Pétain qui ripostent et perdront 6 000 hommes.

22 JUIN 1941 :
Invasion de l'U.R.S.S .par la Wehrmacht (Opération Barbarossa).

23 JUIN 1941 :
Les États-unis affirment leur soutien total à l'U.R.S.S .après l'invasion de l'U.R.S.S .par la Wehrmacht.

27 JUIN 1941 :
L'Allemagne et l'Italie déclarent solennellement la guerre à l'U.R.S.S..

14 JUILLET 1941 :
Armistice de Saint-Jean d'Acre entre les forces fidèles au maréchal Pétain et celles de la France Libre. De Gaulle obtient des engagements de désintéressement politique du Royaume-Uni dans les territoires sous mandat français au Levant.

27 JUILLET 1941 :
Les Japonais s'installent à Phnom-Penh.

29 JUILLET 1941 :
Accords Darlan-Kato . Les troupes japonaises entrent au Sud-Annam, jusqu'en Cochinchine, préparant ainsi la conquête des territoires méridionaux (Malaisie, Indonésie..). Il s'agit d'un accord «pour la défense en commun de l'Indochine».

9 - 12 AOÛT 1941 :
Signature au large de Terre-Neuve de la Charte de l'Atlantique par Roosevelt et Churchill:
• aucune modification de frontière ne sera réalisée sans l'accord des intéressés,
• chaque peuple choisira librement sa forme de gouvernement,
• liberté des mers garantie,
• en cas d'entrée en guerre des États-Unis, priorité sera donnée à la lutte contre l'Allemagne.
Signée par tous les Alliés, la Charte se veut un programme de reconstruction pacifique du Monde.

18 NOVEMBRE 1941 :
Le général Weygand est révoqué sur exigence des Allemands. Il est remplacé comme commandant en chef et délégué général du gouvernement en A.F.N. par le général Juin.

7 DÉCEMBRE 1941 :
Pearl Harbour.
Après Pearl Harbour, les américains développent un «Victory Program» : le nombre de bateaux de commerce, les Liberty Ships tankers, passe de 746, en 1942, à 2242 en 1943, le quart de la production est envoyée aux Alliés. Tout cela est financé par des emprunts à taux peu élevés et des impôts «pour la Victoire». La France Libre déclare la guerre au Japon en tant que puissance riveraine. L'Allemagne et l'Italie déclarent la guerre aux États-Unis.

23 DÉCEMBRE 1941 :
Début de l'invasion des Philippines.

24 DÉCEMBRE 1941 :
Les Forces Françaises Libres s'emparent de Saint-Pierre et Miquelon à la fureur des Américains qui avaient conclu un accord avec le gouvernement du maréchal Pétain pour maintenir un statu-quo dans les possessions françaises de l'hémisphère américain.

22 DÉCEMBRE 1941 - 14 JANVIER 1942 :
Conférence Arcadia à Washington entre les États-Unis et le Royaume-Uni. Dans une «Déclaration aux Nations Unies», les deux pays s'engagent à mobiliser toutes leurs ressources contre l'Axe et à ne pas signer de Paix séparée. L'idée d'un débarquement en Afrique du Nord est adoptée.

1942 :
Fin de la suprématie des sous-marins allemands dans l'Atlantique.

JANVIER 1942 :
20 000 soldats américains arrivent en Nouvelle-Calédonie et aux Nouvelles Hébrides afin de s'opposer à une sérieuse menace ennemie sur les voies de communication de l'Australie.

15 FEVRIER 1942 :
Chute de Singapour.

19 AVRIL 1942 :
Retour de Pierre Laval au pouvoir, sous la pression des Allemands. Darlan démissionne.

MAI 1942 :
Au sujet de la Nouvelle Calédonie, le général de Gaulle déclare à Londres : «La France Combattante entend marcher avec ses alliés, sous la réserve formelle que ses alliés marchent avec Elle». "L'indispensable subordination militaire face à un commandement suprême n'entraîne pas une subordination politique face au gouvernement américain.»

4 MAI 1942 :
Raid britannique contre la base de Diégo-Suarez à Madagascar resté fidèle au maréchal Pétain.
Des renseignements indiquent que Laval aurait annoncé à l'ambassadeur japonais que leurs sous-marins pourraient utiliser Madagascar comme base d'opération sous-marine contre le trafic naval anglais dans l'océan indien.
La crainte de voir les Japonais s'installer à Madagascar avec l'accord du gouvernement du maréchal Pétain amène le Royaume-Uni à occuper l'île.
Diégo Suarez se rend le 7 mai, Majunga le 10 septembre et Tananarive le 23 septembre.

DÈS 1942 :
Le commandement allié prépare la mise sur pied d'une vaste organisation pour la gestion des territoires libérés ou conquis (A.M.G.O.T.).

26 MAI 1942 :
Pacte entre l'Union Soviétique et le Royaume-Uni, qui promet à l'U.R.S.S .une collaboration complète pendant 20 ans, tandis que les États-unis admettent l'U.R.S.S .dans le cadre du Prêt-bail.

30 MAI 1942 :
Diégo Suarez est attaqué par des sous-marins japonais. Un cuirassé anglais est coulé dans la baie

10 JUIN 1942 :
Les soldats français de la France Libre s'illustrent par leur courage à Bir-hakeim au Nord-Est de la Libye.

20 JUIN 1942 :
A Hudson Valley, Churchill et Roosevelt décident de mettre en commun leurs efforts pour construire une bombe atomique. Le projet prit le nom de «Manhattan Engineering District».

25 JUILLET 1942 :
Décision de lancer l'"Opération Torch» sur l'Afrique du Nord.

18 AOÛT 1942 :
Échec d'un raid allié sur Dieppe.

SEPTEMBRE 1942 :
Churchill et l'Ambassadeur Américain à Moscou subissent la colère de Staline, ulcéré des atermoiements alliés pour effectuer un débarquement et créer un front occidental en l'Europe.

SEPTEMBRE 1942 :
La «France Combattante» met des bases à la disposition des États-Unis en échange de produits américains.

3 NOVEMBRE 1942 :
Victoire de Montgommery sur Rommel à El-Alamein. Elle stoppe l'avance des troupes de l'Axe vers les champs pétroliers du Moyen-Orient, déroute totale de Rommel.

5 NOVEMBRE 1942 :
Un armistice intervient à Madagascar avec les représentants du maréchal Pétain. L'île passe aux mains des Alliés. Le général Legentilhomme est nommé gouverneur général le 8 janvier 1943. L'administration militaire britannique reste jusqu'en mai 1943, sauf à Diégo-Suarez où elle restera jusqu'en 1946.

8 NOVEMBRE 1942 :
Débarquement anglo-américain en Afrique du Nord (Algérie et Maroc), opération «Torch". Toutes les colonies françaises d'Afrique se rallient aux Alliés.
D'après l'Acte Constitutionnel du 10 février 1941, L'Amiral Darlan, qui se trouve en Algérie à ce moment, prend le titre de «Haut Commissaire de France en Afrique Française» et assure de plein droit les fonctions de Chef de l'État dans l'Afrique française non-occupée.
Darlan ordonne, le 10, aux troupes françaises de cesser la résistance et de se battre aux cotés des Alliés contre l'Axe.
Les Américains écartent les prétentions du général de Gaulle et installent au pouvoir l'Amiral Darlan.
Les Britanniques veulent unifier les «Français Libres» de Londres et les Français d'Alger.
Roosevelt hostile à De Gaulle, préfère négocier avec Darlan. L'Amiral Darlan est seul reconnu par le commandement américain. Giraud est mis sur la touche jusqu'à ce qu'il soit nommé par Darlan «Commandant des Forces Françaises en Algérie».
En représailles, les Allemands envahissent, le 11, la zone Sud et la flotte française ancrée à Toulon se saborde le 27, pour éviter de tomber entre les mains des Allemands.
Le gouvernement du maréchal Pétain rompt ses relations diplomatiques avec les États-Unis. L'Ambassadeur américain à Vichy est rappelé à Washington.
Certains cadres de l'Armée d'Armistice, dont le général de Lattre de Tassigny, rejoignent le Maghreb.

15 NOVEMBRE 1942 :
Victoire de Guadalcanal dans le Pacifique.

16 NOVEMBRE 1942 :
Les forces de l'Axe envahissent la Tunisie.

17 NOVEMBRE 1942 :
Darlan est destitué et Laval obtient les pleins pouvoirs, notamment de promulguer sous sa seule signature lois et décrets.

27 NOVEMBRE 1942 :
L'Amiral de Laborde donne l'ordre de sabordage de la flotte à Toulon.

29 NOVEMBRE 1942 :
Le groupe de chars, «Normandie» arrive à Ivanovo pour se battre aux côtés des soviétiques.

24 DECEMBRE 1942 :
Assassinat de l'Amiral Darlan à Alger. Le Conseil Impérial (Noguès, Giraud, Boisson, Chatel, et Bergeret) désigne le général Giraud pour lui succéder comme «Haut-Commissaire en Afrique Française» et «Commandant en Chef des Armées de Terre, de Mer et de l'Air». Celui-ci laisse en place les lois de Vichy et gouverne avec les fidèles du Maréchal Pétain.

8 JANVIER 1943 :
Le général britannique Platt transfère ses pouvoirs sur Madagascar au général Legentilhomme, représentant de la France Libre.

14 JANVIER 1943 :
Conférence de Casablanca à l'hôtel Anfa (Churchill et Roosevelt). Roosevelt lance l'idée d'une «reddition inconditionnelle de l'Axe» seule chance de voir régner la Paix dans le monde pendant des générations. Le général Giraud représente les intérêts français jusqu'à ce que de Gaulle y assiste sur la demande expresse de Churchill.

31 JANVIER 1943 :
Reddition de Von Paulus à Stalingrad. La bataille qui dure depuis septembre coûte 500 000 morts à l'Axe.

3 FEVRIER 1943 :
Le général Giraud rebaptise le «Haut-Commissariat» en «Commandement en Chef Français Civil et Militaire»

18 MARS 1943 :
La Guyane se rallie aux Alliés.

27 MARS 1943 :
L'idée de substituer une administration interalliée aux Français en Indochine est officiellement lancée par les U.S.A..

13 MAI 1943 :
Les Allemands et les Italiens capitulent à Tunis.

11 - 25 MAI 1943 :
Conférence «Trident» à Washington (Roosevelt / Churchill) L"'Opération Overlord» de débarquement en Europe, est définitivement fixée au printemps 1944.

30 MAI 1943 :
De Gaulle se rend à Alger.

AVRIL - MAI 1943 :
Les Forces de l'Axe se retirent de Tunisie.

JUIN 1943 :
Staline dissout le Kommintern.

24 JUIN 1943 :
La Martinique rallie le CFLN.

26 JUIN 1943 :
Deuxième Conférence de Washington. Il est décidé d'ouvrir un second front en Europe et de mettre au point la bombe atomique (Projet Manhattan).

10 JUILLET 1943 :
Débarquement allié en Sicile (Opération Husky) où les Alliés installent un «Allied Military Government of Occupied Territories» (A.M.G.O.T.).

24 JUILLET 1943 :
Mussolini est écarté du pouvoir. Le Roi d'Italie nomme le Maréchal Badoglio comme chef du gouvernement qui fait arrêter Mussolini. Le parti fasciste, la Milice et le Grand Conseil du Fascisme sont dissous.

14 AOUT 1943 :
Conférence de Québec entre anglo-saxons. Un projet de déclaration des quatre grandes puissances (USA-UK-URSS-Chine) est adopté. L'Opération Overlord est considérée comme prioritaire.

3 SEPTEMBRE 1943 :
Armistice entre l'Italie et les Alliés. L'Italie obtient le statut de co-belligérant actif contre l'Allemagne qui réagit en occupant le Nord et le Centre de la Péninsule.

8 SEPTEMBRE - 4 OCTOBRE 1943 :
Libération de la Corse par l'Armée française avec l'assistance des Maquis corses et la complicité des Forces armées italiennes d'occupation. La Corse devient alors une base d'aviation pour les Alliés, facilitant la libération de l'Italie.

12 SEPTEMBRE 1943 :
Mussolini est libéré par des commandos allemands. Il fonde à Salo l'éphémère République Sociale Italienne.

SEPTEMBRE 1943 :
Débarquement allié en Calabre et à Salerne. Ils sont stoppés par les unités du Maréchal Kesselring retranché le long du Garigliano et du Rapido. La résistance allemande est particulièrement âpre dans la région du Mont-Cassin. Des «Comités de Libération» harcellent les Allemands dans le centre et le nord de la péninsule.

13 OCTOBRE 1943 :
L'Italie déclare la guerre à l'Allemagne.

19 OCTOBRE 1943 :
Les Ministres des Affaires Étrangères des Trois Grands (Anthony Eden, Cordell Hull, Molotov) se rencontrent à Moscou et y décident la création d'une «Commission Consultative Européenne» destinée à se réunir à Londres après la chute du régime hitlérien. On parle également des criminels de guerre et des Nations Unies.

NOVEMBRE 1943 :
Mission de Jean Monnet aux U.S.A.. Il a pour mission de régler avec les Alliés l'ensemble des problèmes techniques posés par le futur débarquement allié et tenter d'obtenir une pleine reconnaissance du C.F.L.N.. Il s'aperçoit que des billets en francs ont déjà été imprimés.

22 NOVEMBRE 1943 :
Conférence du Caire (Churchill, Roosevelt et Tchang-Kaï-Chek. On discute des opérations en Birmanie et dans les Balkans et des zones d'influence en Extrême-Orient.

28 NOVEMBRE - 1ER DÉCEMBRE 1943 :
Conférence de Téhéran : Churchill, Roosevelt, Staline.
Confirmation du débarquement de Normandie et de Provence; quelques jours plus tard le général Eisenhower sera nommé à la tête de l'Opération «Overlord».
Staline ne cache pas ses visées sur l'Europe balkanique et le désir des soviétiques d'accéder aux mers chaudes d'Asie. Staline entend repousser les frontières de la Pologne vers l'ouest aux dépends de l'Allemagne divisée en cinq états autonomes. On s'accorde sur l'Organisation future des Nations Unies, dotée d'une Assemblée et d'un Comité Exécutif sous la surveillance de «quatre agents de police» (URSS, Royaume-Uni, USA et Chine).

JANVIER 1944 :
Les Alliés débarquent à Anzio à 50 km de Rome.

15 JANVIER 1944 :
La «European Advisory Commission» décide de partager l'Allemagne en zones d'occupation après la fin de la guerre.

2 JUIN 1944 :
Le C.F.L.N. se transforme en «Gouvernement Provisoire de la République Française» (G.P.R.F.).

4 JUIN 1944 :
Entrée des Alliés dans Rome.

4 JUIN 1944 :
Entrevue de Gaulle-Churchill à Londres et de Gaulle-Eisenhower. Celui-ci communique au général le texte de sa «proclamation» adressée au peuple français. De Gaulle la juge inacceptable car elle ne parle pas du G.P.R.F., son contre-projet ne sera pas retenu. Pour marquer sa désapprobation de Gaulle refusera de parler en même temps que les autres Chefs d'État en exil et s'adressera plus tard dans la soirée aux Français.

6 JUIN 1944 :
Débarquement des Alliés en Normandie.

14 JUIN 1944 :
Arrivée du général de Gaulle en Normandie. Il se rend à Bayeux et installe solennellement François Coulet comme Commissaire de la République en Normandie.

30 JUIN 1944 :
Accords franco-anglais sur les relations avec le G.P.R.F..

1ER - 22 JUILLET 1944 :
Accords de Bretton Woods. Pierre Mendès-France représente la France.
Le nouveau système monétaire présenté par le délégué américain, permet à l'économie américaine d'écouler sa production vers de vastes marchés extérieurs, et aux banquiers américains d'être remboursés dans des monnaies qui auront conservé l'essentiel de leur valeur.
Il préconise le retour à la libre convertibilité des monnaies dans les meilleurs délais; le dollar devient la devise clé du nouveau système et est convertible en or au taux de 35 dollars l'once (Gold Exchange Standard). Il préconise également des parités fixes entre les monnaies.

6 JUILLET 1944 :
De Gaulle est accueilli par Roosevelt à Washington comme un Chef d'État.

11 JUILLET 1944 :
Les U.S.A. reconnaissent «de facto» l'autorité du G.P.R.F. sur les territoires libérés.

11-12 JUILLET 1944 :
Visite du général de Gaulle à Ottawa.

13 JUILLET 1944 :
Retour du général de Gaulle à Alger.

AOUT 1944 :
Soulèvement du Ghetto de Varsovie.

15 AOUT 1944 :
Débarquement de Provence.

25 AOUT 1944 :
Accords avec les Alliés, notamment américains sur l'administration civile en France, sur la monnaie «française» que les Américains avaient préparée, sur la censure de la presse et sur le matériel de guerre pris aux Allemands.

25 AOUT 1944 :
Libération de Paris.
Arrivée du Général de Gaulle et d'une partie du Gouvernement Provisoire à Paris.

2 SEPTEMBRE 1944 :
Premier Conseil des Ministres du G.P.R.F. à Paris.

12 SEPTEMBRE 1944 :
Conférence anglo-américaine «Octogone» à Québec.

21 - 28 SEPTEMBRE 1944 :
Première Conférence de Dumbarton Oaks (USA-UK-URSS) où est ébauchée l'Organisation des Nations Unies et à laquelle ne participe pas le G.P.R.F..

10 SEPTEMBRE 1944 :
Nouvelle Conférence à Québec.

29 SEPTEMBRE - 7 OCTOBRE 1944 :
Deuxième conférence de Dumbarton Oaks (Chine, États-Unis et Royaume-Uni). Elle décide la création de l'Organisation des Nations Unies, précise son organisation et décide que les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Chine et l'U.R.S.S .seront les Cinq membres permanents du conseil de Sécurité.
La France n'y participe pas mais, néanmoins y obtient un siège permanent au Conseil de Sécurité, sur la proposition des États-Unis.

9 OCTOBRE 1944 :
Churchill se rend à Moscou pour délimiter les zones d'influence des Alliés. Un accord intervient sur le partage de la Grèce de la Bulgarie et de la Yougoslavie en zones d'influence entre l'URSS et le Royaume-Uni. Pour se donner les mains libres en Grèce, Churchill abandonne en fait la Bulgarie et la Roumanie à Staline.

NOVEMBRE 1944 :
Churchill obtient des Alliés la participation française au Comité Consultatif Européen, organisme chargé de faire des propositions aux trois gouvernements sur la politique à suivre dans l'Allemagne vaincue.

4 - 11 FÉVRIER 1945 :
Conférence de Yalta (Staline, Roosevelt, Churchill). (Stettinius a remplacé Cordell)
À Yalta, les Alliés occidentaux sont encore bloqués sur le Rhin tandis que Staline est à 70 km de Berlin. L'essentiel des discussions porte sur l'avenir de l'Europe et l'avenir des Nations Unies. Churchill fait accepter l'intégration de la France au règlement final sur l'Allemagne afin de limiter l'influence de l'URSS sur l'Europe .Elle obtient une zone d'occupation et un siège au Conseil de Contrôle Interallié. Staline obtient au titre des réparations 20 milliards de dollars à prélever sur la future Allemagne.
Qu'a gagné à Yalta l'Union Soviétique qu'elle ne possédait pas déjà par les victoires écrasantes de l'Armée Rouge ? Qu'a reçu l'U.R.S.S .à Yalta à part les îles Kouriles qu'elle aurait pu conquérir aisément sans que les Alliés occidentaux puissent s'y opposer ?
Si à Yalta il y a eu partage du Monde, c'est parce qu'il était déjà partagé et que les Occidentaux ne pouvaient que demander et n'avaient pas les moyens d'exiger.

1944 :
Les Britanniques et les Soviétiques s'affrontent en Iran pour la conquête des puits de pétrole.

DÉBUT 1945 :
L'U.R.S.S .impose sa loi en Roumanie et refuse malgré ses engagements à élargir aux non-communistes le gouvernement polonais de Lublin.

9 MARS 1945 :
Coup d'état japonais en Indochine.

AVRIL 1945 :
Rupture de la «ligne gothique» de Kesselring, au sud de la vallée du Pô, par les Alliés et les partisans italiens.

8 MAI 1945 :
Signature à Berlin de la Capitulation du Reich.

17 JUILLET - 2 AOÛT 1945 :
Conférence de Potsdam (Churchill / Attlee, Trumann, Staline). La délégation américaine suggère la création d'un «Conseil des Ministres des Affaires Étrangères» chargé d'élaborer les Traités de Paix avec les satellites de l'Allemagne (Italie, Roumanie, Bulgarie, Hongrie et Finlande)
Chaque puissance occupante prélèvera sa part sur sa zone d'occupation. Aucun accord n'est possible sur des élections libres dans les pays contrôlés par l'U.R.S.S..
EN 1945, la bipolarisation de l'Europe est évidente, les troupes américaines sont présentes dans toute l'Europe Occidentale, l'Armée Rouge occupe l'Europe Orientale. L'Europe occidentale n'existe plus; elle s'est déconsidérée à Munich, et aujourd'hui elle est en ruine, elle est hors d'état de jouer le rôle qu'elle jouait autrefois. Son sort dépend des armées des grandes puissances qui occupent son territoire.

2 SEPTEMBRE 1945 :
Signature à Tokyo de la Capitulation du Japon.

▲ ▲ Retour en tête de page  



Retour au sommaire de "La France menacée puis assujettie"





Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  







Bibliographie Historique
Biblio historique OUVRAGES GÉNÉRAUX

"Chronique du Vingtième Siècle"sous la direction de Jacques Legrand Librairie Larousse 1985

"Histoire du Vingtième Siècle 1939 - 1953" par Serge Bernstein et Pierre Milza tome 2 La guerre et la Reconstruction, Hatier 1985

"Le dictionnaire historique et géographique du 20e siècle sous la direction de Serge Cordelier , La découverte 2005,



▲ ▲ Retour en tête de page  



Retour au sommaire de "La France menacée puis assujettie"





Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  









© COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.