LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr


La France en Guerre aux côtés des Alliés  

Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  





PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

La Guerre aux côtés des Alliés
(de juin 1940 au débarquement)

Juillet 1943 - mai 1944



Juillet 1943 - mai 1944





En plus de la chronologie le présent chapitre, consacré à la période «juillet 1943 -mai 1944  , comprend les encarts suivants :







Drapeau France Libre

LES F.F.L. EN TRIPOLITAINE
PUIS EN TUNISIE OU AU MAROC

ÉTÉ 1943 :
Après la campagne de Tunisie, bien que le général de Gaulle soit désormais installé à Alger (depuis le 30 mai 1943), le général Giraud, Commandant-en-chef des armées, ordonne aux FFL de regagner la Tripolitaine pour un entraînement intensif en préparation des débarquements en Europe. Cette décision exaspère l'antagonisme entre les FFL (50.000 hommes) et l'Armée d'Afrique (300.000 hommes), d'autant plus que cela éloigne les dirigeants FFL des décisions d'état-major concernant les futurs débarquement en Europe..

LA 1ERE DFL

La 1ère Division Française Libre (1ère DFL) rejoint le camp de Zuara, à une centaine de kilomètres de Tripoli et passe tout l'été sous la tente dans la fournaise du désert.
Après 76 jours de pénitence dans le désert, les Français Libres reçoivent droit de cité en Afrique du Nord.
La 1ère DFL quitte Zuara le 23 août 1943 pour la région Nabeul-Soliman en Tunisie.
Entre-temps, la 4ème Brigade Française Libre est arrivée d'Égypte avec le 2ème Régiment d'Artillerie qui est intégré au 1er.
Ainsi, la 1ère DFL subit d'importants changements dans son commandement et sa composition. Le général Brosset succède au général Kœnig à la tête de la 1ère DFL, mais, contrairement à ce qui va se passer au Maroc pour la 2ème DB, aucune unité ayant dépendu du gouvernement pétainiste n'y sera incorporée en corps constitué, ce qui préservera l'esprit « Français libre » de la 1ère DFL.

La création à Alger du C.F.L.N. entraîne la disparition de facto de la "France Libre" et de la "France Combattante", honnies des giraudistes.
La 1ère D.F.L. est rebaptisée le 1er août 1943 1ère Division Motorisée d'Infanterie (1ère D.M.I.), mais, jusqu'à la fin de la guerre, on continuera de l'appeler : « 1ère DFL ».

L'hiver 1943-44 se passe en Tunisie à percevoir le matériel américain et à l'expérimenter tandis que les premières divisions du Corps Expéditionnaire Français en Italie (CEF) prennent part dès janvier 1944 aux combats sur la ligne "Gustav".


Pendant le séjour en Tunisie, le courrier pour l'Empire Français est affranchi en timbres tunisiens, tandis que le courrier international est le plus souvent affranchi en timbres britanniques.

Lettre de Tunisie par Pirogue postale pour le Gabon
verso
Lettre d'un militaire de la 1ère DFL en Tunisie, affranchie en timbres tunisiens à 4F50, pour un village du département de Booué au Gabon, oblitéréee POSTE AUX ARMEES BPM 5 du 29/09/43, avec censure britannique au départ, passage au BCM 4 du Caire 3/10/43, puis Moyen-Congo où elle reçoit une marque de censure double cercle (faible), puis Lambaréné, N'Djolé 3/11/43 et PAR PIROGUE POSTALE jusqu'à destination

ère DFL en Tunisie
verso
Lettre par avion d'un soldat de la 1ère DFL en Tunisie pour le Gabon, affranchie à 4F en timbres tunisiens, oblitérée au départ du BPM 5 17/10/43, censure française au départ (triangle à croix de Lorraine), puis passage au Caire (BCM4 26/10) et censure britannique du Caire, censure à l'arrivée en AEF, transit Moyen-Congo, transit Lambaréné 14/11 arrivée Ndjole 16/11

http://jacquotboileaualain.over-blog.com/article-brosset-en-tunisie-en-1943-photos-78636835.html


En mai 1944 la 1ère Division Motorisée d'Infanterie changera de nom à nouveau et deviendra la 1ère Division de Marche d'Infanterie mais gardera son sigle : 1ère D.M.I.. Comme auparavant, les participants et les gaullistes continueront de l'appeler 1ère D.F.L..



LA « 2EME D.F.L. », ex « FORCE L », DEVIENT LA « 2EME D.B. »

Le 10 juin, ce sera le tour de la "Force L" du général Leclerc qui venait de prendre le titre de 2ème Division Française Libre (2ème DFL). d'être exilée à Sabrata 35km à l'ouest de Tripoli, .
Entre le 20 août et le 15 septembre 1943, toute la 2° D.F.L. fera mouvement, soit par route, soit par voie ferrée vers ses nouveaux bivouacs à Temara (Maroc).
La création du C.F.L.N. ayant fait théoriquement disparaître tout ce qui rappelait la "France Libre" et heurtait les giraudistes, nettement majoritaires dans l'Armée, la 2ème D.F.L. est renommée 2ème Division Blindée (2ème D.B.) à son arrivée à Temara le 24 août 1943.
Les effectifs de la 2ème D.B. viennent en partie des Forces Françaises Libres du général Leclerc mais principalement de l'Armée d'Afrique. Cette fusion dans une seule division, d'unités provenant de ces deux armées, est un cas unique.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/2e_division_blind%C3%A9e_(France)#Seconde_Guerre_mondiale

Source : http://jacquotboileaualain.over-blog.com/article-brosset-en-tunisie-en-1943-photos-78636835.html

LE B.P.M.5 de la 1ERE D.F.L.

C'est le B.P.M.5 qui dessert la 1ère D.F.L. / 1ère D.M.I.; il utilise un cachet à pont du type de ceux utilisés au Levant.

Lettre du BPM 5 en Tripolitaine
Lettre d'un soldat de la 1ère DMI (ex 1ère DFL) pour le Maroc, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 5 // (croix de Lorraine) / F.F.L." 13/9/43 qui est revenue de Tripolitaine et s'est installée à Nabeul en Tunisie à cette date.

BPM 5 en tripolitaine
BPM 5 en tripolitaine
Lettre recommandée du BPM 5 (qui est revenu en Tunisie à Nabeul à cette date) pour Beyrouth avec griffe "B.P.M. 5" sur l'étiquette de recommandation, affranchie à 4F avec des timbres du Levant, oblitérée BPM 5 13 /9/43, transit BCM 4 du Caire 20-21/9/43, transit BCM1 de Beyrouth 22-23/9/43 et cachet d'arrivée civil Beyrouth chargements du 24/9/43. censures britanniques et françaises.

Ultérieurement, le BPM 5 utilisera un timbre-à-date d'un nouveau type "POSTE MILITAIRE / B.P.M. 5".

Cachet BPM 5 petit format
Lettre par avion d'un militaire du BPM 5 encore à Tunis pour New-York, affranchie à 2s en timbres britanniques, oblitérée du cachet petit format du BPM 5 6/1/44 puis du FPO britannique 462 de Tunis et censure triangulaire à Croix de Lorraine.

LE B.P.M. 6 DE LA 2EME D.F.L.



C'est le B.P.M.6 qui dessert la 2ème D.F.L.; il utilise un cachet à pont du type de ceux utilisés au Levant.

lettre du BPM 6 en Tripolitaine
Lettre d'un soldat de la 2ème D.B. (ex 2ème D.F.L.) pour le Maroc, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 6 // (croix de Lorraine) / F.F.L." 3/8/43. Le BPM 6 se trouve en Tripolitaine à cette date.


BPM 6
Lettre d'un soldat de la 2ème D.B. (ex 2ème D.F.L.) pour Alger, oblitérée "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 6 // (croix de Lorraine) / F.F.L." 12/8/43. Le BPM 6 se trouve en Tripolitaine à cette date.

BPM 6 5/6/43
verso
Lettre philatélique ayant voyagé de la Tunisie vers le Maroc, affranchie avec les timbres du Levant et oblitérée du cachet à pont "POSTE AUX ARMEES / B.P.M. 6 // (croix de Lorraine) / F.F.L." 5/6/43 juste avant son départ pour la Tripolitaine.

BPM 6 type standard

Ultérieurement, le B.P.M. 6 utilisera un timbre-à-date 27mm "POSTE MILITAIRE / B.P.M. 6" avec Croix de Lorraine à la place de la levée.

Pour l'épopée du BPM 6 on pourra se reporter au site :
http://2db.forumactif.com/t2008-historique-du-bpm6-par-andre-briollet

Les militaires français en Tripolitaine peuvent utiliser le système Airgraph des Britanniques de et vers la Grande-Bretagne.

Airgraph de la 2ème D.B. en Tripolitaine
Airgraph à destination de la Grande-Bretagne envoyé par un Aspirant français du BPM 6 daté 12 août 1943, période à laquelle il se trouvait en Tripolitaine. Pas de marque de censure apparente.
Il indique qu'il vient de recevoir un Airgraph dans l'autre sens qui a mis deux semaines pour arriver.





Drapeau armée rouge Drapeau Wehrmacht

LA BATAILLE DE KOURSK


Koursk
timbres des îles Marshall commémorant la Bataille de Koursk (Y&T Marshall Nos 467/468)


Front de l'Est lors de la bataille de Koursk
source : Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Koursk#/ media/File:Eastern_Front_1943-02_to_1943-08.png
5 JUILLET - 23 AOÛT 1943 :
Cette bataille nuance la thèse du rouleau compresseur soviétique jusqu'à Berlin : le premier semestre de l'année 1943 constitue en fait sur le front russe une phase d'équilibre, de récupération et de préparation à l'ultime tentative du Troisième Reich de reprendre l'initiative contre l'Armée Rouge après ses échecs successifs devant Moscou et Stalingrad.

Trois armées allemandes regroupant 900 000 hommes soit 50 divisions dont 19 blindées et motorisées (plus 20 divisions de réserve), 10 000 canons et mortiers, plus de 2 000 avions et 2 700 chars se lancent à l'assaut de deux armées blindées soviétiques épaulées de 4 corps blindés de 3 300 chars et d'une armée d'infanterie regroupant 1,337 million d'hommes, 19 300 canons et mortiers; soit 2 millions de combattants sur un front long de 270 km.

Kharkov
Libération de Kharkov (Y&T Marshall No 450)
L'Armée Rouge, malgré des pertes très importantes, dispose de réserves stratégiques et lance deux contre-offensives de part et d'autre du saillant de Koursk, l'opération Koutouzov et l'opération Rumyantsev.
Ces contre-attaques rejettent la Wehrmacht sur ses lignes de départ et permettent la libération de deux villes stratégiquement importantes, Orel et Kharkov.

Drapeau France Libre
Le groupe de chasse Normandie, future "escadrille Normandie-Niemen", constitué d'aviateurs français combattant aux côtés des Soviétiques, arborant l'étoile rouge, mais les couleurs françaises sur le capot moteur, est engagé dès le 12 juillet 1943 à 8 heures du matin.

avion aux couleurs de Normandie-niemen
avion aux couleurs de Normandie -Niemen pendant la guerre (la croix de Lorraine ne sera apposée qu'après la guerre).

Quatorze pilotes accompagnent les bombardiers Pe-2 au-dessus de Khationki pour une attaque sur les lignes allemandes. Les combats aériens se poursuivent jusqu'au 28 juillet 1943. Ce jour-là, 30 Fw 190 sillonnent le secteur. Dix-sept victoires aériennes sont homologuées payées d'un prix lourd: onze pilotes tombent dont le commandant Tulasne disparu le 17 juillet 1943 dans la région d'Orel.

Voir le chapitre :

Les commémorations et le courrier de l'escadrille "Normandie Niemen" 





  Après cette défaite, la Wehrmacht ne parvint plus jamais à reprendre l'offensive sur le front russe.
  Elle subit dès lors une poussée continue, parsemée de défaites successives, qui allait conduire à la libération du territoire soviétique de l'occupation nazie, à la traversée de la Pologne par l'Armée Rouge et enfin à la conquête de Berlin.

  Après cette bataille, fin août 1943, il apparaît que l'Allemagne a probablement déjà perdu la Seconde Guerre mondiale.

Source : Wikipedia



Conférence de Quebec 1943

17 - 24 AOÛT 1943 :
Conférence de Québec entre Anglo-Saxons (Nom de code QUADRANT).
Les délégations sont dirigées par Winston Churchill, Franklin D. Roosevelt et William Lyon Mackenzie King.

Les Alliés décident d'intensifier les bombardements sur l'Allemagne et de poursuivre l'accumulation de forces américaines et britanniques afin de libérer la France.
L'objectif prioritaire en Méditerranée (un front cher à Churchill) est de concentrer davantage de forces dans le cadre de la campagne italienne, pour obtenir la capitulation de l'Italie alors que Mussolini venait de tomber, puis de l'occuper militairement ainsi que la Corse.


Retour en tête de page  





DÉBARQUEMENT ALLIÉ EN SICILE

débarquement en Sicile
Légende : "7/10/43 ALLIES INVADE SICILY"

10 JUILLET 1943 :
Débarquement allié en Sicile de la VIIème armée américaine du général Patton et de la VIIIème armée britannique du général Montgomery (Operation Husky).

Invasion de la Sicile


Messine est capturée le 17 août.

Un timbre des Maldives rappelle ce débarquement ainsi que quatre timbres se tenant des Îles Marshall (Y&T Maldives No 1284 et Marshall Nos469/472) et un timbre des USA issu du bloc-feuillet "1943 : Turning the Tide".

Débarquement de Sicile

Les Alliés installent un "Allied Military Government of Occupied Territories" (A.M.G.O.T.), gouvernement militaire qui administre le pays ennemi.
timbre de l'AMG
Des timbres spéciaux d'aspect similaire aux futurs timbres "Arc de Triomphe" avec légende «ALLIED MILITARY POSTAGE / ITALY» imprimés en offset par le Bureau of Engraving and Printing à Washington. sont mis en service (Y&T Italie Occupation Interalliée Nos 1 à 9).
Ils seront émis également sous forme de carnets de présentation similaires aux carnets “Arc de Triomphe” de France, mais ne portent pas la mention "supplemental" (complémentaires). En effet les timbres à l'effigie de Mussolini ou en honneur de sa politique sont interdits et l'affranchissement doit se faire uniquement avec les nouveaux timbres.
Ils ne seront valables qu'en Sicile.


Les feuilles contiennent quatre panneaux de 100 timbres imprimés en offset disposés en carré avec séparation blanche (ponts) et inscriptions marginales "ALLIED MILITARY XXXX". La surcharge ITALY / CENTESIMI" ou "ITALIE / LIRE" est faite en typographie.

Les différentes valeurs ont été émises en plusieurs fois en 1943 :
15c :   24 août
25c, 30c, 50c, 1 Lira :  17 septembre
2 Lire :   14 octobre
60c :  15 octobre
5 Lire et 10 Lire :  20 octobre
dernier jour de validité : 30 septembre 1944

Série AMGOT
La série complète de neuf timbres permettant de réaliser tous les affranchissements avec un minimum de vignettes

Document de service Sicile
Document de service local (état-civil) affranchi avec un 25c de l'AMG et oblitéré "CATANIA FERROVIA / ★ ORDIN.N.3 ★" 1/8/44

Timbres AMGOT sur lettre
Lettre recommandée pour les USA affranchie à 2 lire 50 centesimi en timbres de l'AMG oblitérée 17/7/44

Il y a plusieurs systèmes de censure : chaque armée, britannique et américaine, a son propre système; il existe également un système allié civil (A.C.S. = Allied Control System) qui en Sicile utilise un cachet rectangulaire 35 x 22 mm "EXAMINED BY / No........ / A.C.S.". Le courrier transitant pas l'Italie continentale, recevra éventuellement, en plus, une censure civile italienne.

lerttre de Syracuse pour la Suisse 1943
verso
Lettre par avion de Noto (Syracuse) pour la Suisse affranchie en timbres de l'AMGOT à 2 lire 50 centesimi, oblitérée 27/7/44 avec triple censure italienne, anglaise et alliée (ACS = "Allied Control Service") arrivée 10/8/1945




24 JUILLET 1943 :
Chute de Mussolini.
Le Roi d'Italie nomme le maréchal Badoglio comme chef du gouvernement qui fait arrêter Mussolini.
Le Parti Fasciste, la Milice et le Grand Conseil du Fascisme sont dissous .



31 JUILLET 1943 :
Henri Giraud, devenu Commandant en Chef des forces françaises est, en pratique, évincé de la Présidence du C.F.L.N..

La campagne d'Italie et ses conséquences immédiates sont traitées ci-dessous en un seul encart jusqu'en juin 1944.

La chronologie à partir d'août 1943 est reprise après, on peut y accéder directement en suivant 
    ce lien




LA CAMPAGNE ALLIÉE EN ITALIE DU SUD
SEPTEMBRE 1943 - JUIN 1944

Invasion de l'Italie du Sud
3 SEPTEMBRE 1943 :
Débarquements alliés en Calabre et à Salerne (Italie du Sud) de la VIIIème armée britannique du général Montgomery et de la VIIème armée américaine du lieutenant-général Mark Clark..
Ils sont stoppés par les unités du Maréchal Kesselring retranché le long du Garigliano et du Rapido.

Débarquement allié à salerne
Légende : 8/9/43 Allies land at Salerno (Y&T Grenade No 1980)
La résistance allemande est particulièrement âpre dans la région du Mont-Cassin.
Des "Comités de Libération" italiens harcellent les Allemands dans le centre et le Nord de la péninsule.
Les États-Unis et la Grande-Bretagne mettent en place dans l'Italie du Sud un Gouvernement Allié des Territoires Occupés (Allied Military Goverment of Occupied Territories - AMGOT).

Débarquement en Italie du Sud
source : http://cerclealgerianiste2607.fr/Chapitres/CULTURE/HISTOIRE/ Histoire%20Militaire/1939%201945/La%20campagne%20d%20Italie.html


Des timbres locaux sont surchargés et des billets imprimés aux USA (similaires à ceux qui seront imprimés pour la France et pour l'Allemagne) sont mis en service.
Trois timbres sont surchargés "GOVERNO MILITARE ALLEATO" pour servir en Italie méridionale. La surcharge existe en bleu pour le 20c et en rouge et carmin pour les autres valeurs (Y&T Italie occupation interalliée Nos 10/12).
Les timbres de l'AMG émis en Sicile ne seront pas valables en Italie continentale.
Il a été signalé des timbres de l'AMG de Sicile avec cette surcharge en noir. Le webmaster ne sait pas dans quelle circonstances, ces timbres ont été surchargés et s'ils ont été utilisés.


Administration postale alliée à Naples
Inauguration du service postal interallié de Naples 10/12/43

AMG Naples sur lettre
verso
Lettre recommandée de Bari pour Tarente, affranchie à 70c avec un timbre d'Italie (50c) et un timbre surchargé de l'AMG (20c) 27/12/43, arrivée Tarente 28/12/43

Billet de 10 lire de l'AMGOT
Billet de 10 lires avec entête "ALLIED MILITARY CURRENCY"

3 SEPTEMBRE 1943 :
Armistice entre l'Italie et les Alliés.
L'Italie obtient le statut de cobelligérant actif contre l'Allemagne qui réagit en occupant le Nord et le Centre de la Péninsule. Les troupes italiennes de ces régions sont désarmées.


1943/1946 :
La France participe à la Commission Alliée en l'Italie.
La délégation française utilise une marque de franchise type déesse assise "COMMISSION ALLIEE EN ITALIE / LE REPRESENTANT FRANCAIS" (vu en 1946 sur lettre à en-tête "REPUBLIQUE FRANCAISE / REPRESENTATION FRANÇAISE / A LA / COMMISSION ALLIÉE / EN ITALIE".

représentation Française en Italie
Lettre à en-tête "RÉPUBLIQUE FRANÇAISE / REPRÉSENTATION FRANÇAISE / A LA / COMMISSION ALLIÉE / EN ITALIE" avec marque de franchise type déesse assise "COMMISSION ALLIEE EN ITALIE / LE REPRESENTANT FRANÇAIS", transportée d'Italie par la "valise diplomatique", recommandée et oblitérée à son arrivée à PARIS 81 (Ministère de la Justice) 13/11/46

8 SEPTEMBRE 1943 :
L'Italie dépose les armes. Le Roi quitte Rome et se réfugie à Brindisi.
Des combats s'engagent alors, sans l'accord d'Alger, entre Résistants corses, notamment ceux du Front National (communiste), appuyés par les divisions italiennes "Cremona" et "Friuli" d'une part et les Allemands. Les éléments fascistes sont neutralisés et une tête de pont est constituée autour d'Ajaccio.



CFLN

LIBÉRATION DE LA CORSE

8-9 SEPTEMBRE 1943 :
Les troupes italiennes désarment les troupes allemandes à Bastia avec l'aide de la Résistance corse.

13 SEPTEMBRE 1943 :
Le Général Giraud, chargé des opérations militaires au sein du C.F.L.N., envoie le bataillon de choc du Commandant Gambiez, puis les troupes du général Martin (2ème G.T.M.) épauler les résistants corses et les unités italiennes passées dans le camp allié.
Ce jour-là le sous-marin "Casabianca", commandé par le commandant Lherminier, venant d'Alger, débarque les premiers éléments de choc à Ajaccio, suivi par les contre-torpilleurs "Terrible" et "Fantasque". Puis d'autres unités arrivèrent à leur tour : le "Montcalm", la "Jeanne d'Arc", et le "Gloire".
La plupart de ces navires possédaient des griffes postales d'identification.

4 OCTOBRE 1943 :
La tête de pont de Bastia est réduite et l'île est entièrement libérée.

Voir le chapitre détaillé   "La Libération de la Corse"





Timbre d'Italie surchargé RSI Timbre de la république Sociale italienne
12 SEPTEMBRE 1943 :
Mussolini est libéré par un commando allemand.
Il fonde à Salo l'éphémère "République Sociale Italienne".

De nombreux timbres seront surchargés et de nouveaux timbres seront émis (voir catalogues).

19 SEPTEMBRE 1943 :
Les troupes italiennes obligent les Allemands à quitter la Sardaigne.

1ER OCTOBRE 1943 :
Les Américains rentrent dans Naples.

13 OCTOBRE 1943 :
L'Italie déclare la guerre à l'Allemagne.

25 OCTOBRE 1943 :
Les troupes britanniques et polonaises atteignent le versant Sud du Mont Cassin, qui bloque la route de Rome.




LE CORPS EXPÉDITIONNAIRE FRANÇAIS EN ITALIE

NOVEMBRE 1943 :
Débarquement en Italie des premières unités militaires de l'Armée d'Afrique..

Carte arrivée du CEF en Italie
Source : http://www.lyceelyautey.org/marocomb/plugins/diaporama/ diaporama.php?lng=fr&diapo_id=21

NOVEMBRE 1943 :
Les premières unités françaises débarquent en Italie à partir du 19 novembre 1943 et prendront officiellement le nom de Corps Expéditionnaire Français en janvier 1944.
Le C.E.F. du général Juin est intégré au 15ème groupe d'armées alliées du général Alexander au côté de de la VIIIème armée britannique du général Montgomery et de la Vème armée américaine du général Mark Clark.
La 2ème DIM et le 4ème GTM débarquent en novembre, suivis de la 3ème DIA et du 3ème GTM en décembre.
Le C.E.F. se renforce en février de la 4ème Division Marocaine de Montagne du général Sevez puis le 20 avril de la 1re Division Motorisée d'Infanterie (ex-1re Division Française Libre) du général Brosset et du 1er GTM qui débarquent au Nord de Naples.

25 NOVEMBRE 1943 :
Le général Juin rejoint Naples avec son état-major..

20 AVRIL 1944 :
Forte de ses 18 317 hommes, la DFL (que l'État-Major d'Alger s'obstine à dénommer 1ère Division Motorisée d'Infanterie pour lui ôter son caractère "Free French") quitte la Tunisie pour Albanova, au nord de Naples en Italie.

Les effectifs du C.E.F. atteignent alors près de 112 000 hommes.

Source : www.defense.gouv.fr/content/download/100781/978513/file/MC38.pdf

Le Corps Expéditionnaire Français comprend donc la 1ère division F.F.L; commandée par le général Diégo Brosset, les autres proviennent de l'ancienne Armée d'Afrique : 2ème D.I.M., 3ème D.I.A., et 4ème D.M.M., constituée en grande part de musulmans d'A.F.N..
L'ensemble de l'« Armée d'Afrique » est constituée d'environ 135 000 Algériens, 70 000 Marocains, 25 000 Tunisiens, 100 000 autres Africains et quelques Européens et Légionnaires, dont environ 112 000 seront envoyés en Italie.

Pour le courrier des militaires du C.E.F. voir le chapitre :

Le Corps Expéditionnaire en Italie



Pour la période suivante de la présence militaire française en Italie voir le chapitre :


La Présence militaire française en Italie et le sort des anciens territoires italiens de Trieste et du Fezzan.






Canada : campagne d'Italie
NOEL 1943 :
Bataille d'Ortona, menée par les troupes canadiennes dans les rues étroites de la ville qui ne permettaient pas l'emploi de chars .
Un timbre du Canada rappelle la participation canadienne importante (90 000 hommes) à la Campagne d'Italie (Y&T Canada nos 1349).

Lupa di Bari
28 DÉCEMBRE 1944 :
Émission par le gouvernement Badoglio d'un timbre dit "Lupa di Bari" (Y&T Italie No 451/451A) imprimé à Naples avec ou sans filigranne "hexagones".

Lupa di Bari et timbre AMGOT sur lettre
verso
Lettre recommandée de Tarante pour Martina Franca en poste restante affranchie à 2 lires avec trois timbres Lupa di Bari (sans filigrane) et un timbre du gouvernement militaire allié, oblitérée 28/1/44, arrivée 1/2/44.
Le timbre à 10 centesimi pour colis postaux a été utilisé sur lettre en 1943/44 par manque d'autres valeurs.



MONTE-CASSINO

17 JANVIER 1944 :
Début des Combats de Monte-Cassino .
Le 17 janvier 1944 commence la première bataille du Monte Cassino.
Initialement, le plan prévoyait que le CEF opère une attaque de diversion visant à déborder Cassino par la montagne, au nord-est, tandis que le 2ème corps américain, avec une partie de la 1ère division de chars, marche sur les villes de Cassino et de Sant'Angelo, et que le 10ème corps britannique progresse vers Minturno.

Au début du mois de février, les Allemands ont reconquis la majeure partie du terrain perdu.

De son côté, le CEF a enregistré de nombreux succès sur un terrain escarpé particulièrement difficile : qui ont constitué souvent autant d'exploits sportifs que militaires.
En deux mois, la 2ème DIM puis la 3ème Division d'Infanterie Algérienne (3ème DIA), appuyées par deux groupements de Tabors marocains (GTM), ont obtenu des résultats significatifs : une avance de plus de 15 kilomètres à certains endroits en pays montagneux, la capture de 1 200 prisonniers, la mise hors de combat d'une division allemande en entier.

Du 15 au 18 février 1944 se déroule la deuxième bataille du Monte Cassino. Sans succès.


Du 11 au 19 mai ont lieu simultanément les troisième et quatrième batailles du Monte Cassino : la bataille des Français et celle des Polonais.
maréchal Juin
Au printemps 1944, les Alliés opèrent un repositionnement de leurs unités en vue de leur nouvelle offensive. La VIIIème armée britannique et le Corps Expéditionnaire Français sont ainsi redéployés en secret. L'offensive alliée qui se prépare s'appuie sur les plans audacieux du général Juin, qui a réussi à imposer ses vues à l'état-major anglo-américain. C'est par la montagne, là où l'ennemi ne s'y attend pas, qu'il veut porter l'effort principal : à travers les monts Aurunci, à 25 kilomètres au sud-ouest de Cassino, considérés par les Allemands comme « impénétrables aux armées ».
Ce plan doit permettre de couper les positions arrières de l'ennemi, enveloppant ainsi toute la ligne Gustav. Pour Juin, seul le CEF est capable de mener à bien cette opération, grâce à l'aptitude au combat en montagne des tirailleurs et des goumiers du général Guillaume, ainsi que leurs trains muletiers.

L'opération de rupture de la ligne Gustav est initialement confiée à la 2ème Division d'Infanterie Marocaine (2ème DIM), « le bélier du CEF » selon l'expression de Juin,. L'offensive générale des Alliés se déclenche le soir du 11 mai 1944, à 23 heures, sur l'ensemble du front italien.
Tandis qu'une attaque aérienne détruit le quartier général de la Xème armée allemande, l'avancée du CEF, tant en montagne que dans les vallées, notamment celle du Garigliano, entame le dispositif défensif allemand de la ligne Gustav et facilite la progression des Britanniques et des Américains.
Le 17 mai 1944, Kesselring ordonne à ses troupes de laisser Cassino de côté, de crainte de se voir envelopper par la manœuvre française.
Les Polonais du 2ème corps polonais du général Anders mènent la quatrième et ultime bataille. Ils ont commencé le 11 mai 1944 leur assaut sur le monastère, et, au terme de combats acharnés prennent le monastère du Monte Cassino qui tombe le 18.


La bataille du Garigliano est commémorée par un timbre de France (Y&T France N°1601).

25ème anniversaire de la bataille du garigliano


Monte-Cassino Italie
Le monastère en ruine
La bataille de Monte-Cassino est commémorée par :
  • deux timbres d'Italie émis en 1951 (Y&T Italie N°602/603 et Trieste N° 114/115).

  • des timbres de Pologne consacrés aux divers anniversaires de la bataille de Monte Cassino (Y&T Pologne Nos 2731, 3009, 3288 et xxx).

  • Timbres de pologne consacrés à Monte cassino

    general polonais Anders


    25ème anniversaire Monte-Cassino
    Oblitération spéciale pour l'exposition en Grande-Bretagne pour le 25ème anniversaire de la bataille de Monte-Cassino


  • un bloc de quatre timbres de Pologne consacré aux combats de l'armée polonaise en Italie, notamment à Monte-Cassino (Sassone Corpo Polacco BF No1 et 1A).

  • Bloc Monte-cassino de Pologne
    Souvenir du 2ème Corps d'armée polonais ayant combattu en Italie

    Surchargés MONTE CASSINO


  • quatre timbres émis par le gouvernement polonais en exil à Londres et utilisés par la marine polonaise et dans certains camps polonais en Grande-Bretagne avec surcharge "MONTE CASSINO 18. V. 1944' (Y&T Pologne timbres d'exil 17/20)


  • FDC timbres Pologne Monte cassino
    Oblitération commémorative 2/7/44


    Anzio


    22 JANVIER 1944 :
    Les Alliés débarquent à Anzio à 50 km au sud de Rome .
    Un timbre des Îles Marshall et un timbre des Grenadines de Saint-Vincent commémorent ce débarquement (Y&T Marshall No 495 Grenadines de Saint-Vincent No xxx). En Italie, on commémore les deux débarquements amphibie de Anzio et de Nettuno (Y&T Italie No 2100).

    Anzio
    Légende "1/22/44 ALLIES LAND AT ANZIO"


    Anzio et nettuno




    4 JUIN 1944 :
    Chute de Rome qui tombe aux mains des Alliés.

    général Clark à Rome
    Le général Mark Clark devant la cathédrale Saint-Pierre

    Chute de Rome
    Un timbre des Îles Marshall et un timbre des Grenadines de Grenade commémorent cette victoire (Y&T Marshall No 505 et Grenade-Grenadines No 1110).

    arrivée des troupes US à Rome
    Légende "6/4/1944 US ARMY ENTERS ROME"


    Libération de Rome par les Alliés
    Timbre extrait du bloc US "1944 : Road to Victory" de 1944 légende : "Allies free Rome, June 4 and Paris, Aug. 25, 1944" (Y&T États-Unis No 2247)


    Des bases arrières sont constituées en Algérie et en Tunisie notamment pour les blessés.

    APO 423 Mateur mars 1944
    Entier postal en franchise partielle d'un médecin du 3ème Hôpital Général oblitérée de l'APO 423 21/3/44 qui se trouve à Mateur (Tunisie) de janvier 1944 à mai 1945.



    PRISE DE L'ÎLE D'ELBE

    Conquête de l'Ile d'Elbe

    16-18 JUIN 1944 :
    Débarquement français à l'île d'Elbe préparé par le général Henri Martin (groupes choc, commandos d'Afrique et 9ème D.I.C.) avec le concours de la marine britannique et de l'aviation américaine.

    La garnison allemande fut attaquée et vaincue par les troupes françaises venues de Bastia (opération Brassard) comprenant la presque totalité des effectifs de la 9ème Division d'Infanterie Coloniale, des Tabors marocains, des tirailleurs sénégalais et un groupe de commandos s'y illustrèrent.

    L'un des buts de cette opération semble avoir été de faire croire aux Allemands que les Alliés s'apprêtaient à débarquer sur la côte italienne pour prendre à revers les troupes allemandes remontant vers le nord aux environs de la ligne Trasimène.

    Ligne Trasimène

    Marche vers le Nord de l'Italie
    Légende "9/5/45 Allies launch final phase of Italian campaign" (Y&T Grenade-Grenadines No 1112)


    Le Corps Expéditionnaire Français se prépare à ré-embarquer vers la Provence, tandis que les forces anglo-américaines continuent vers le Nord.

    Ensemble des Opérations militaires en Italie
    Ensemble des opérations militaires en Italie



    Retour en tête de page  







    Reprise de la chronologie à partir d'août 1943



    LA 2EME D.B. AU MAROC

    AOÛT - SEPTEMBRE 1943 :
    La 2ème D.B. arrive à Temara au Maroc.
    le B.P.M. 6 qui l'accompagne utilise désormais un timbre à date type R04 de 27mm de diamètre " POSTE MILITAIRE / B.P.M. 6" et croix de Lorraine à la place de la levée.
    On notera le clin d'oeil politique étant donné que la 2ème D.B. est constituée d'un agrégat d'unités venant pour certaines de la France Libre mais en majorité de l'Armée d'Afrique qui ne portait pas la Croix de Lorraine dans son coeur !

    BPM 6 au Maroc
    Enveloppe philatélique à entête "POSTE MILITAIRE / FORCES FRANÇAISES LIBRES", avec la série Tour Hassan oblitérée "POSTE MILITAIRE / B.P.M. 6" et croix de Lorraine dans le bloc dateur 13/5/44

    Ce timbre-à-date semble n'avoir été utilisé qu'au Maroc et n'a pas suivi la 2ème D.B. en Grande-Bretagne ou en Europe continentale.

    C'est à cette époque qu'apparait le timbre à date muet "★ POSTES AUX ARMEES ★" (POSTES au pluriel) qui sera utilisé par la 2ème D.B. tout au long de son épopée jusqu'en Allemagne. Ce timbre-à-date oblitèrera des timbres anglais (au Royaume-Uni), et des timbres américains (en métropole en plus des timbres français et des colonies.

    2ème DB tad
    Lettre par avion pour Casablanca, affranchie à 4F avec un timbre des FFL au Levant, avec oblitération du timbre-à date de la 2ème DB "★ POSTES AUX ARMEES ★" 25/3/44.
    Faute d'autre précision, il peut s'agir soit d'un envoi d'un militaire assurant la "liquidation" de la base arrière de Libye, soit d'un militaire pré-positionné en Algérie à Mers-el-Kébir d'où partira une partie de la 2ème D.B. vers Liverpool trois semaines plus tard.


    Pour l'épopée du BPM 6 on pourra se reporter au site :
    http://2db.forumactif.com/t2008-historique-du-bpm6-par-andre-briollet



    CFLN 27 AOÛT 1943 :
    L'U.R.S.S. reconnaît « le C.F.L.N. comme représentant les intérêts d'État de la République Française et comme le chef de toutes les forces patriotiques françaises combattant contre la tyrannie hitlérienne ».
    La Résistance en France, dont fait partie pleinement le Parti Communiste Français, est proclamée subordonnée au général de Gaulle.



    17 SEPTEMBRE 1943 :
    Ordonnance créant à Alger l'Assemblée Consultative Provisoire, comprenant à coté des Résistants de l'Intérieur, des représentants des partis politiques y compris des communistes et d'anciens parlementaires.
    Elle siège au Palais des Délégations Financières (plus tard Assemblée Algérienne) boulevard Carnot à Alger.
    Le C.F.L.N. est élargi de manière à accueillir des représentants de ces divers groupes. La première réunion aura lieu le 3 Novembre 1943.

    Voir l'encart       L'Assemblée Consultative Provisoire



    SEPTEMBRE 1943 :
    A la suite du projet "Marianne de Dulac de 1942", le Comité d'Alger a envisagé de faire imprimer des timbres à l'effigie de la "Semeuse", mais ce projet est abandonné.

    SEPTEMBRE 1943 :
    La surtaxe aérienne réduite pour les USA et le Canada est étendue aux marins français 6¢ au lieu de 8¢ par demi-once (14g).
    Les timbres américains sont utilisés sans surcharge de mi-novembre 1943 à mars 1944.

    Voir l'encart Le courrier pour les "marraines de guerre américaines"




    2 OCTOBRE 1943 :
    Le général Giraud abandonne, cette fois officiellement, la co-présidence du C.F.L.N. mais conserve le Commandement en Chef de l'Armée.

    Drapeau France Libre 16-17 OCTOBRE 1943 :
    Le général de Lattre de Tassigny quitte la zone sud clandestinement et s'envole pour Londres où il rejoint le général de Gaulle.
    Une oblitération mécanique avec flamme "(portrait) / NUIT DU 16 AU 17 OCTOBRE 1943 / (avion) / ENVOL POUR LONDRES / DU GENERAL / DE LATTRE DE TASSIGNY / 50ème ANNIVERSAIRE" et couronne "01 MANZIAT / AIN" commémorera cet événement en 1993.

    Départ de de Lattre pour Londres



    Conférence de Moscou 1943



    19-30 OCTOBRE 1943 :
    Réunion à Moscou des Ministres des Affaires Étrangères des Trois Alliés. Ils s'accordent sur les principes de l'immédiat après-guerre, sur la formation de la future ONU, sur le traitement des responsables des atrocités nazies, et sur le sort à réserver à l'Italie et à l'Autriche.
    Un timbre de Guyana est consacré à cette conférence (Y&T Guyana No 3106)





    LA CONFÉRENCE DU CAIRE

    Conférence du Caire
    22 NOVEMBRE 1943 :
    Conférence du Caire : Churchill et Roosevelt rencontrent Tchang Kaï Tchek. Ils discutent de la guerre dans le Pacifique et des conditions à appliquer au Japon après la fin du conflit. Ils se partagent également les zones d'influence en Asie.

    En 1995, un bloc feuillet de Taiwan montrera une photo de la Conférence du Caire en insistant sur la décision relative à la restitution à la Chine de Formose et des Îles Pescadores qui étaient occupées par les Japonais (Y&T Formose No 2198/99 et BF 62).

    Conférence du Caire
    Bloc feuillet de Taiwan commémorant la Conférence du Caire





    LA CONFÉRENCE DE TÉHÉRAN

    Marshall Conférence de Téhéran
    28 NOVEMBRE - 1ER DÉCEMBRE 1943 :
    Conférence de Téhéran : Churchill, Roosevelt, Staline.
    Cette conférence est commémorée notamment par un timbre surchargé de Colombie (trois couleurs de surcharge) (Y&T Colombie No 359), deux timbres d'U.R.S.S. (Y&T U.R.S.S. No 913/914), un timbre de Manama (Y&T No PA 42), un timbre des îles Marshall (Y&T Marshall No 491) et un timbre du Nicaragua (Y&T Nicaragua No 717 et PA No 246).

    Manama Conférence de Teheran


    Timbre Ajman sur lettre
    Timbre (au milieu) représentant les participants à la conférence de Téhéran, sur lettre oblitérée MANAMA AJMAN 9/12/70.
    Les timbres des Émirats sur lettre ayant voyagé dans les années 60-70 sont rares


    URSS Conférence de Téhéran
    (citation de Staline sur l'union anglo-sovieto-américaine)


    Nomination de Eisenhower
    Confirmation des débarquements de Normandie et de Provence.
    Quelques jours plus tard le général Eisenhower sera nommé à la tête de l'Opération "Overlord".
    Staline ne cache pas ses visées sur l'Europe balkanique et le désir des Soviétiques d'accéder aux mers chaudes d'Asie. Staline entend repousser les frontières de la Pologne vers l'ouest aux dépends de l'Allemagne divisée en cinq états autonomes.
    On s'accorde sur l'organisation future des «Nations Unies», dotées d'une Assemblée et d'un Comité Exécutif sous la surveillance de "quatre agents de police" (URSS, UK, USA et Chine).
    Conférence de téhéran Nicaragua

    Colombie timbre Téhéran



    Faux timbre de propagande


    Une vignette de propagande ressemblant à un timbre émis auparavant et montrant le Roi George VI et Staline avec des « étoiles de David » dans les coins supérieurs sera diffusée par les Allemands. Il s'agissait de montrer « la collusion entre les Alliés et les Juifs ».



    NOVEMBRE 1943 :
    Mission de Jean Monnet aux U.S.A..
    Il a pour mission de régler avec les Alliés l'ensemble des problèmes techniques posés par le futur débarquement allié et tenter d'obtenir une pleine reconnaissance du C.F.L.N..
    Il s'aperçoit que des billets en francs sont déjà préparés.
    Il négocie l'équipement de huit divisions (300 000 hommes).

    FIN 1943 :
    Le C.F.L.N. décide la formation d'un Corps Expéditionnaire d'Extrême-Orient dont le général Blaizot doit assurer les préparatifs .
    Déclaration du C.F.L.N. du 18 septembre et du 8 décembre indiquant clairement son intention de participer à la libération de l'Indochine .




    1944
    (avant les débarquements en Normandie et en Provence)




    Le monde en guerre 1944
    Bloc feuillet US montrant les principales opérations militaires en 1944 tant en Europe que dans le Pacifique
    CLIQUER SUR LE BLOC POUR AGRANDIR

    DÉBUT JANVIER 1944 :
    Roosevelt déclare "qu'aucune troupe française qu'elle qu'elle soit ne sera utilisée dans les opérations en Indochine".

    JANVIER-SEPTEMBRE 1944 :
    Reprise par les Marines des îles Marshall, des îles Mariannes et des îles Carolines dans le Pacifique Sud.

    22 JANVIER 1944 :
    Les Alliés débarquent à Anzio à 50 km au Sud de Rome (voir ci-dessus la Campagne d'Italie).

    30 JANVIER 1944 :
    Ouverture de la Conférence de Brazzaville, embryon modeste d'un début de décolonisation. La France a besoin des peuples coloniaux pour la Libération de son territoire. Il faut leur faire des promesses pour les convaincre d'y participer.

    Voir l'encart :

    La Conférence de Brazzaville






    1ER FÉVRIER 1944 :
    Le général de Gaulle décide de rassembler toutes les forces de Résistance sous le nom de Forces Françaises de l'Intérieur (F.F.I.) qui comprennent donc à ce moment l'Armée Secrète (gaulliste), les Francs-Tireurs et Partisans (communistes) et l'Organisation de Résistance de l'Armée (giraudiste).
    La liaison entre le C.N.R. et les F.F.I. est assurée par le Comité d'Action (COM.AC) où sont représentées les trois composantes.



    8 FÉVRIER 1944 :
    Premier jour d'utilisation du cachet à date petit format "ALGER-COMITE DE LA LIBERATION". Ce bureau est l'ancien "ALGER F". Une griffe postale "ALGER-COMITE DE / LIBERATION" est utilisée sur les documents de service et étiquettes de recommandation.



    LE « RICHELIEU »
    DÉTACHÉ AUPRÈS DE
    LA « HOME FLEET » BRITANNIQUE

    NOVEMBRE 1943- MARS 1944 :
    Le « Richelieu » est détaché du 10 novembre 1943 au 14 mars 1944 auprès de la Home Fleet britannique et participe à la protection de porte-avions lors d'opérations au large de la Norvège septentrionale contre les navires allemands (Operation Posthorn).

    Le Richelieu en Norvège
    verso
    Lettre du Richelieu pour les USA en franchise oblitérée "BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU / ancre " 13/2/44, franchise "FORCES NAVALES F.N.G.B. / - BUREAU DU VAGUEMESTRE - // ancre", censure britannique (faible) et française "CENSURE / F.N.G.B.". Cachet administratif d'arrivée 12 mars 1944

    lettre Richelieu avec 1 timbre GB
    verso
    Lettre en franchise partielle par avion d'un matelot français du « Richelieu », avec affranchissement représentant la surtaxe aérienne seulement (6d) en timbre britannique, oblitérée "BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU / ancre " 13/2/44, cachet de franchise "FORCES NAVALES F.N.G.B. / - BUREAU DU VAGUEMESTRE // ancre", censure britannique et française "CENSURE / F.N.G.B."

    Lettre du Richelieu affranchie à 1/6
    verso
    Lettre en franchise partielle par avion d'un matelot français du « Richelieu », avec affranchissement représentant la surtaxe aérienne seulement (3x6d) en timbres britanniques, oblitérée "BATIMENT DE LIGNE RICHELIEU / ancre " 21/2/44, cachet de franchise "FORCES NAVALES F.N.G.B. / - BUREAU DU VAGUEMESTRE - // ancre", censure britannique et française "CENSURE / F.N.G.B."

    La livre sterling valait à cette époque 176 FRF (taux garanti pendant toute la guerre) soit 6d = 4F40. En passant par la poste US les marins français bénéficiaient pour les USA et le Canada de la franchise partielle soit 6¢ au lieu de 8¢. Le dollar en 1943/44 valait entre 43 et 50 FRF soit 6¢ = 3F. Lorsque c'était possible, il était plus avantageux pour les marins français de passer par la poste US.

    Lettre du Richelieu pour les US
    verso
    Lettre par avion en franchise partielle pour les USA affranchie à 6¢ (au lieu de 8¢) oblitérée 5/1/44 et avec censure du bord



    14 MARS 1944 :
    Ordonnance sur la délégation de pouvoir et l'exercice de l'autorité militaire au cours des combats.

    1ER AVRIL 1944 :
    Sur les huit divisions françaises équipées par les Alliés, quatre sont engagées en Italie, trois sont à l'Instruction, et la division Leclerc est sur le point d'être transférée en Grande-Bretagne .

    DÉBUT AVRIL 1944 :
    La 9ème Division d'Infanterie Coloniale et le Groupe de Commandos sont transportés d'Algérie en Corse dans les premiers jours d'avril 1944.
    Ils participeront à la prise de l'île d'Elbe le 18 juin.
    Ces troupes utilisent un cachet "POSTES AUX ARMEES / ★ 503 ★" sur timbres algériens.

    BPM 503 en Corse
    Lettre recommandée d'un sous-lieutenant de la 9ème D.I.C. en Corse pour Dakar, affranchie à 4F50 avec un timbre d'Algérie (F.M. + 3F recom + 1F50 surtaxe aérienne pour les militaires en opération), oblitérée "POSTE AUX ARMEES / ★ 503 ★" 19/5/44. (mention manuscrite "Reçue 22/5")


    Voir aussi

    "La préparation du débarquement de Provence au départ de la Corse"




    4 AVRIL 1944 :
    Ordonnance faisant du président du C.F.L.N., le Chef des armées et le président du Comité de Défense Nationale.
    Entrée au C.F.L.N. de deux ministres communistes Fernand Grenier et François Billoux.
    Le général Giraud est démis de ses fonctions de Commandant en Chef de l'Armée.
    André Diethelm prend le portefeuille de la Guerre, aidé par Louis Jacquinot pour la Marine et Charles Tillon pour l'Air.
    M. Le Troquer devient délégué pour les Territoires Libérés, le général Béthouart est nommé chef d'état-major de la Défense Nationale. Le général Koenig est nommé délégué militaire du théâtre des opérations du Nord de la France, puis chef de la mission militaire française de liaison auprès du général Eisenhower.



    LA 2EME D.B. EN GRANDE-BRETAGNE

    11 AVRIL 1944 :
    Ré-équipée de matériel américain, la 2ème D.B. s'embarque le 11 avril 1944 à Casablanca et Mers el-Kébir pour le Royaume-Uni et débarque à Swansea après onze jours de traversée.
    Les soldats français ne bénéficient pas de la franchise en Grande-Bretagne. Le courrier est affranchi en timbres britanniques mais oblitéré le plus souvent par un timbre-à-date français muet de la Poste-aux-Armées.
    L'adresse des militaires de la 2ème D.B. comporte un numéro de Secteur Indicatif du type SI 8xxxx.

    lettre de la 2ème DB en Grande-Bretagne
    Lettre d'un soldat de la 2ème D.B. pour Londres, affranchi à 3p, oblitéré "POSTE AUX ARMEES" 16/5/44 avec mention manuscrite "Censored SI 84102" et paraphe





    LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE
    DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
    (G.P.R.F.)

    2 JUIN 1944 :
    Le C.F.L.N. se proclame Gouvernement Provisoire de la République Française.

    Ordonnance créant le GPRF
    suite et fin

    Alexandre Parodi est le délégué général du gouvernement en métropole. Il assure notamment l'acheminement des hommes sûrs qui prendront le pouvoir le moment voulu.
    André Diethelm est Commissaire à la Guerre, le général Juin est Chef d'État-Major de la Défense Nationale, Emmanuel d'Astier de la Vigerie est Commissaire à l'Intérieur.
    Le Comité Général des Études comprend neuf membres "légistes républicains au service de l'État" et joue auprès du C.F.L.N., puis du G.P.R.F., le rôle du Conseil d'État.

    Pour le courrier du GPRF à Alger voir l'encart :

    Le Gouvernement provisoire de la République Française





    Chute de Rome









    4 JUIN 1944 :
    Entrée des Alliés dans Rome. Victor-Emmanuel III abdique .(voir ci-dessus la Campagne d'Italie)

    4 JUIN 1944 :
    Entrevue de Gaulle-Churchill à Londres et de Gaulle-Eisenhower.
    Ce dernier communique au général de Gaulle le texte de sa "proclamation" adressée au peuple français. De Gaulle la juge inacceptable car elle ne parle pas du G.P.R.F., son contre-projet ne sera pas retenu. Pour marquer sa désapprobation de Gaulle refusera de parler en même temps que les autres Chefs d'État en exil et s'adressera plus tard dans la soirée aux Français.

    JUIN 1944 :
    Offensive japonaise dans le sud-ouest chinois .

    6 JUIN 1944 :
    Débarquement Allié en Nomandie.




    Le chapître chronologique suivant est : ›››››››››

    Le Débarquement de Normandie du “Jour J” à la "Percée d'Avranches"





    Retour en tête de page  






    PLAN GÉNÉRAL ET ACCÈS AUX CHAPITRES DE :

    La Guerre aux côtés des Alliés
    (de juin 1940 au débarquement)

    Juillet 1943 - mai 1944



    Retour au sommaire de   "La Guerre aux côtés des Alliés"  




    >